AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: West London :: Kensington Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un retour inattendu... ft CASSY

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 76
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Jeu 13 Sep - 20:51


Un retour inattendu...
Feat Cassy Andrews


Ma main glissait sur le papier alors que j’entendais un vacarme presque assourdissant dans les couloirs. Automatiquement je tournais la tête vers le bruit et apercevait un corps inerte avec pas mal de sang sur un brancard. Les ambulanciers amenaient le blessait rapidement vers les blocs opératoires ou les chirurgiens devaient l’attendre. Prêt à opérer. Je ne savais pas ce qu’il avait eu mais il était pas beau à voir et sans m’en rendre compte je posais ma main sur mon torse. Sur ma cicatrice. Étais-Je en aussi preux état lors de mon arrivé ? Je ne me souvenais de pas grand chose. Seulement de mon réveil et qu’on me signalait que ça faisait presque trois mois que j’étais ici.
Lorsque le patient disparut de mon champ de vision je me retournais vers la femme de l’accueil qui me parlait depuis un moment. Je ne l’avais pas entendu. Elle était pressé que je signe mon bon de sortie. Ce que je fis sans broncher. Ni même relever son air condescendant. Grattant la feuille d’un sublime orthographe j’attrapais finalement mon sac et sortais de l’hôpital pour retrouver le cours de ma vie.

D’après ce qu’on m’avait raconté, j’avais été admis aux urgences de l’hôpital centrale de la ville tard dans la nuit. Mon corps avait été martelé de coups de couteaux, principalement sur le torse. Une étudiante légèrement éméchée m’avait trouvé et après avoir vomi le contenu de sa soirée avait appelé les secours. J’avais eu de la chance m’avaient ils dit lors de mon réveil. Tenir autant de temps éveillé alors que j’avais perdu autant de sang relevait du miracle. J’avais eu d’après eux une volonté de vivre, de survivre même, plus fort que de raison. La preuve étant que lorsque les secours sont arrivés et que j’ai embarqué dans l’ambulance, mon cerveau s’est déconnecté, sachant que j’étais enfin entre de bonnes mains. Ils m’ont d’ailleurs rapidement placé dans le coma pour éviter toute douleur insupportable et permettre à mon corps de se remettre tranquillement de ce qu’il avait enduré.

Je foulais les rues de la ville, me dirigeant du coup tranquillement vers l’Institution. Je n suis savais pas trop l’heure qu’il était mais on était encore assez tôt dans le matin. Le soucis était que je n’avais plus de téléphone du coup. Et que je ne pouvais donc prévenir personne. C’est à ce moment que je pensais alors à Cassy. Je ne savais pas si elle avait eu vent de ce qui s’était passé mais je me doutais que non. Et je n’avais pas de quoi lui envoyer un message pour lui dire de ne pas s’inquiéter. D’ailleurs si elle avait été au courant elle serait certainement passé la connaissant mais à l’hôpital on m’avait clairement dit que je n’avais reçu aucune visite. Du coup j’étais certain que peu de gens étaient au courant de mon hospitalisation. Mise à part les dirigeant de l’Institution.
Sans trop savoir pourquoi je décidais alors de me diriger chez elle. L’école pourra attendre. Après tout personne n’était venu me chercher donc bon. Je pouvais bien avoir quelques heures de « retard ». Tournant au prochain angle de rue je changeais donc mon itinéraire et me dirigeais vers le sublime immeuble où vivais la jeune actrice. J’allais apparaître un peu comme un cheveux sur la soupe pour le coup mais je devais bien lui dire pourquoi je le n’avait pas eu de nouvelles de ma part ces dernières semaines. Et en y réfléchissant j’étais quasiment certain de me prendre une jeté comme jamais.

En y pensant j’eu d’un coup une hésitation monstrueuse. Devrais-je revenir la voir comme ça après tout ce temps ? Même si je n’étais pas fautif de mon absence il n’empêche qu’elle n’avait plus eu de nouvelles du jour au lendemain.
Et étant actrice elle devait avoir un emploi du temps chargé. Il se trouve qu’elle n’était peut être pas chez elle voir même qu’elle avait quitté la ville. Mais je le sentais obligé d’aller voir et vérifier. Et si elle n’était plus là alors je me ferais une raison.
Arrivant devant son immeuble je restait une nouvelle fois abasourdi par cette prestance qu’il dégageait. Je me sentais tellement pas à ma place ici c’était juste dingue. Je m’approchais du hall et saluais le concierge qui me demandait la nature de ma venu. Après lui avoir parlé de Cassy il se mit à sourire en me disant que je pouvais monter à son étage. Du coup j’étais rassuré. Elle habitait toujours là.
Une fois sur son pallier je laissais mon doigt sur la sonnette de sa porte et attendis. J’attendis de longues minutes avant de sonner de nouveau. Une deuxième fois. Puis un troisième. Cela faisait maintenant un bon quart d’heure quand je me résignais à quitter les lieux et retourner à l’école. Elle devait être en tournage ou en voyage promotionnel qui sait. Alors qu’on signalait un désagrément de l’ascenseur on m’invita à prendre les escaliers et descendis alors doucement ces derniers. Ne forçant pas sur le cardio pour éviter tout essoufflement inutile et donc des douleurs dans la poitrine. En entendant que quelqu’un montait je me décalais de côté pour laisser passer la personne encapuchonné avant de m’arrêter en reconnaissant une odeur. Un parfum. Je me retournais alors et demandais...


❝ ▬ Cassy ? ❞

Dur de reconnaître quelqu’un dans la pénombre de cette cage d’escalier d’autant plus si cette personne est aussi bien cachée. Mais c’était sa façon de procéder avant du coup je me demandais.  









Spoiler:
 


Dernière édition par Alastair Grayson le Ven 14 Sep - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cassy Andrews
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 118
Né(e) le : 01/07/1999
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Raprochement
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1224-cassy-andrews-e-c#11773

Jeu 13 Sep - 22:13
Les explications  Alastair & Cassy

Et voilà j'étais de retour à Londres. Je sortais d'un super week-end sans me douter que la journée qui commençait était sous le signe des ennuis. Je venais de rallumer mon téléphone dans la rue que mon manageur m'appelait déjà. Il voulait que je revienne au studio pour reprendre le boulot. Mais honnêtement là tout de suite je voulais aller glander dans mon canapé devant une série . J'avais besoin durant une journée de me sentir encore normal. Je raccrochai alors mon téléphone, je n'avais toujours pas changé la photo de mon fond d'écran que je protégeais avec un code. C'était la photo d'Al et moi chez le glacier. Mon visage se ferma un peu. Il y a trois mois j'avais eu une discussion avec mon manageur. Il avait remarqué que je n'allais pas très bien alors après une soirée entre amis au studio, il avait réussi à profiter de mes quelques verres de trop pour me soutirer des infos sur mon ami écarlate. Juste son nom et son prénom est à partir de cela il avait pu faire des recherches.
Quelques jours avant mon week-end, il m'avait montré une photo prise devant Indare. J'étais loin de me douter que cette photo datait d'il y a trois mois. Mais dessus je voyais Al avec une fille dans ses bras, une fille avec un œil rouge. D'après mon manageur c'était sa petite amie et comme Al ne répondait pas à mes SMS, j'en avais vite déduit que la photo disait vrai.

Je n'en voulais pas à Alastair, nous étions amis et depuis que nous nous connaissions il n'y avait eu aucun signe de plus...enfin je ne voulais pas briser une si belle amitié alors je préférais garder mes émotions pour moi.

Bref tout ça pour dire que je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait se passer.
Mon ascenseur étant en panne, je pris les escaliers. La tête baissée comme souvent pour ne pas être reconnue, je montait jusque chez moi esquivant un homme dans la cage d'escalier. Je me stoppai d'un coup quand mon nom raisonna dans les escaliers. La voix m'était familière mais je ne comprenais pas ce qu'il faisait là. Trois mois sans nouvelles et il débarque comme ça?

Je me tournai et restai sur les trois marches du dessus afin d'être plus grande que lui. Je retirai mes lunettes de soleil et ma casquette libérant mes longs cheveux puis je fixais Alastair en répondant.

"Salut..."

Je savais pas trop quoi dire. J'hésitais entre être méchante et le remercier de se souvenir de moi, ou bien être gentille et lui proposer de monter.

"Je...je suis un peu claquée . Tu veux monter discuter? en plus c'est plus confortable qu'ici..."

Finalement je suis gentille, après tout peut-être qu'il a une bonne raison de m'avoir ignoré. Je montra les escaliers en l'invitant. Tout en grimpant les étages je lui demandai un peu froidement.

"Alors? qu'est-ce que j'ai fait pour plus que tu me parles? ta nouvelle petite amie est jalouse et n'apprécie pas tes amies?"

Oui bon c'était peut-être un peu bas comme réaction, mais cette photo ne m'avait pas fait du bien et c'était un peu à cause de ça que j'avais déprimé avant mon week-end. Je soupirai en comprenant que j'allais trop loin et j'ajoutai en ouvrant ma porte.

"Désolé... Je... Je... bref laisse tomber...tu veux un café?"

J'allai ouvrir mes volets et préparer un truc à boire. On sentait clairement que je n'avais pas été chez moi durant quelques jours.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 76
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Ven 14 Sep - 12:55


Un retour inattendu...
Feat Cassy Andrews


C'était... sec. Assez froid comme réponse. Même pour moi d'ailleurs. J'avais l'habitude de parler ainsi avec les gens en général mais pas avec Cassy. Et j'avais certainement pas l'habitude de l'entendre me parler sur ce ton. Mais je ne relevais pas. J'aurais pu tout aussi bien ne rien dire et partir. Les choses auraient pu être réglés assez facilement. Mais ce n'était pas le cas. Je voulais savoir pourquoi elle n'avait pas prit de nouvelle. Pourquoi elle me parlait sur ce ton d'ailleurs. Je ne comprenais pas trop ce que je lui avais fait pour le coup. Un simple "Salut" ? Non ce n'était pas la Cassy que je connaissais. Que j'avais connu plutôt. Après tout les choses changent en trois mois. Les gens changent. Cassy avait peut-être changée...

❝ ▬ Salut... ❞

Rétorquais-je alors tout aussi froidement, sans savoir quoi lui répondre d'autre. Elle m'avait prit de cours pour le coup. Bien sûr je ne m'attendais pas à ce qu'elle me saute au cou. Mais la Cassy douce et souriante que je connaissais n'était pas là et ça m'avait quelque peu refroidis. Mais j'acceptais tout de même de monter rejoindre son appartement plutôt que de rester dans les escaliers. Comme elle le disait si bien c'était plus confortable et au moins on serait plus tranquille. D'autant plus qu'il y avait une vieille odeur de tabac froid dans la cage d'escalier et je n'aimais pas particulièrement ça. Même si je suis un fumeur, l'odeur de la cendre froide me dégoûte. Pour ça que je n'ai jamais de cendrier chez moi et que je fume toujours en extérieur. Je suivais la jeune actrice en montant derrière elle les escaliers pour rejoindre son étage. Nous n'étions pas bien loin. Et comme pour relancer une nouvelle pique, ou me montrer qu'elle n'était pas en état de réellement me recevoir, elle me balança quelque chose que je ne compris tout simplement pas. De quoi parlait-elle ? Je la regardais, même si elle ne me montrait pas son visage, et essayais de comprendre ses mots.

❝ ▬ De quoi tu parles Cassy ? Qu'elle petite amie ? ❞

Ouais là j'avoue qu'elle m'avait perdu. De qu'elle petite amie parlait-elle ? Je ne comprenais rien. Pour autant, elle ouvrait la porte de son appartement sans me répondre et me laissa entrer. j'étais surpris de ne pas voir son chien nous sauter dessus. Il ne devait pas être là. Restant dans le hall, n'entrant pas chez elle comme si j'étais chez moi, j'attendais qu'elle avance pour continuer de la suivre et j'attendais toujours sa réponse d'ailleurs. Même ses excuses sonnèrent fausses. Et ce n'était pas ce que j'avais d'entendre. Si elle était aussi remontée c'est bien qu'il y avait quelque chose. Quelque chose que je ne comprenais pas certes mais il y avait quelque chose pour qu'elle m'en veule à ce point. Tout en m'installant dans le salon je remarquais que son appartement était entièrement fermé. Que la vie n'y avait pas eu lieu ces derniers jours. Ce qui coïncidait avec la photo que j'avais vu d'elle sur les réseaux sociaux où elle était à l'hôtel.

❝ ▬ Je ne laisserais pas tomber je veux savoir. De qu'elle petite amie tu parles ? Et oui merci avec plaisir pour le café. ❞

Je repensais alors cette photo à l'hotel et repris mon téléphone pour regarder un peu plus en profondeur les réseaux de la jeune actrice. Pas grand chose me direz-vous mais la voir se prendre en photo avec un autre homme dans un parc me fit serrer les poings. Après tout, ne m'avait-elle pas dit qu'elle n'agissait pas ainsi en règle général ? Surtout la voir aussi souriante et proche... J'en profitais donc pour rétorquer.

❝ ▬ Et toi où es-tu passé ces derniers jours ? J'ai été assez surpris quand on m'a dit que tu ne m'as rendu aucune visite et surtout quand j'ai vu ces deux photos où tu as l'air de bien t'amuser... ❞

Je toussais alors d'un seul coup. Ma main se posa sur mon torse instantanément alors qu'une douleur vive me prenais. Calme toi Al, ne laisse pas tes émotions prendre le dessus. Ne laisse pas la colère te gagner. Pas maintenant. Pas après tout ce temps sans avoir craqué. Elle avait certainement une bonne excuse... et puis bon. A quoi devais-je m'attendre ? Cassy était bien libre de faire ce qu'elle voulait. Après tout nous n'étions qu'amis avait-elle dit plus tôt.









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassy Andrews
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 118
Né(e) le : 01/07/1999
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Raprochement
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1224-cassy-andrews-e-c#11773

Sam 15 Sep - 21:13
Les explications  Alastair & Cassy
Je n'avais pas répondu à Alastair. Pas que je ne voulais pas, mais disons que je ne savais pas comment lui expliquer que mon manageur l'avait fliqué. Chose dont j'ai horreur d'ailleurs. Alastair venait de s'installer dans le salon. Sur la table basse il y avait un tas de feuille. C'était mes scénarios pour la saison à venir et le scénario d'un film, je devais réfléchir à si je j'allais ou non accepter. Sur le tas de feuille, il y avait juste une photo, celle d'Alastair qui enlaçait une petite brunette avec un œil rouge. Je préparais doucement le café vu qu'il avait accepté d'en prendre un et il me reparla de ce que j'avais dit dans la cage d'escalier.

Le café coulait doucement tandis que je me préparais un thé la menthe. Alastair me dit alors quelque chose qui m'interpela. Lui rendre visite? comment j'aurais pu je n'ai pas le droit d'entrer dans son école... Je l'entendis tousser mais je ne le vis pas souffrir car j'étais de dos. Je pris sa tasse et la mienne, puis j'allai tout déposer sur la table basse en soupirant. Il était temps que je lui explique tout car je sentais qu'il y avait un gros malentendu.

"Bon déjà je veux que tu m'écoutes jusqu'au bout avant de te fâcher ok?"

J'attendis sa réponse puis je passai aux aveux.

"Ecoute y a une caméra au-dessus de mon palier. C'est pour ma sécurité et quand tu es partis après notre soirée série, mon manageur t'a vu par hasard sur la bande vidéo. "

J'expliquais à Al que mon idiot de manageur qui était un ancien flic avait donc enquêté sur lui et avait découvert qui il était. J'ajoutais qu'y a trois mois il était venus avec une photo que je montrai à Alastair le laissant la prendre entre ses mains.

"Il se trouve qu'avant de voir la photo je t'avais envoyé deux SMS et tu ne me répondais pas. Mon manageur m'a dit que tu en avais après mon fric mais je sais que non, ce n'est pas ton genre, alors je me suis dit que ta petite amie ne m'appréciait pas et je ne voulais pas te faire avoir d'ennuie alors j'ai pris mes distances..."


Je pris ma tasse de thé et retirai mon sachet que je déposai sur une coupelle. Je réchauffais mes mains en fixant l'écarlate afin de lui prouver ma sincérité. Je lui parlai alors du fait que j'avais mal vécu cette photo, que ça m'avait faite de la peine qu'il m'abandonne alors que je pensais être un peu plus qu'une simple amie. Je bus une gorgée me brulant un peut la langue au passage et je continuai mon monologue sans lui laisser une chance de parler.

"je suis allé me promener au parc pour ne pas déprimé ici et j'ai rencontré un fan...on a sympathisé et on a eu l'idée de partir en road trip en France pour faire de l'escalade... On a passé la nuit à l'hôtel après et là je viens juste de rentrer et...et tu me dis que je ne t'ai pas rendu visite. Rendue visite où Alastair? je n'ai pas le droit d'entrer dans ton école et...tu as pas une bonne mine, j'ai l'impression qu'y eut un malentendu et que je n'ai pas eu la bonne version de ta disparition..."


Je ne sais pas pourquoi mais je sentais que mon ami allait virer au rouge...et quelque chose de bien plus rouge que ses cheveux. Sur un coup de tête je jetai mon thé sur son pantalon et je l'informai.

"Voilà comme ça au moins tu te sauveras pas...tu vas devoir attendre que ton jean sec et m'expliquer ce qui s'est passé!"

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 76
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Sam 15 Sep - 23:49


Un retour inattendu...
Feat Cassy Andrews


Elle ne répondait toujours pas. Assis dans ce salon que j'avais déjà vu une fois, je regardais devant moi en attendant que la jeune actrice se décide à me répondre. Mais rien. A la place, j'entendais seulement sa machine à café faire couler la précieuse boisson, pendant qu'elle remuait quelque chose dans une tasse. Peut-être un thé ou un chocolat va savoir. Pour passer le temps, mes yeux se baladaient à droite et à gauche et j'apercevais sur la table basse des papiers que je reconnaissais un petit peu. Du moins, j'arrivais à comprendre ce qu'ils étaient. Des scénarios. Elle devait certainement avoir de nouveaux contrats où il s'agissait peut-être de la suite de la série qu'elle tournait ici. Cependant, une photo attira mon attention. Je me risquais alors à la faire glisser légèrement pour que je la vois et je me vis alors enlaçant Brook. Qu'est-ce que c'était que ça ? Me faisait-elle surveiller ? Avait-elle si peu confiance en moi alors qu'elle m'avait juré le contraire en apprenant la vérité sur mon passé ? Je l'entendais revenir avec les tasses et me reposais sur le canapé sans rien dire. Du moins, je me contenais. Et alors que j'allais l'ouvrir, la belle brune prit les devants et me demanda de l'écouter avant de me fâcher.

❝ ▬ De me fâcher ? Mais pourquoi je... ok vas-y je ne dirais rien jusqu'à ce que tu ai finis. ❞

Promesse que j'allais avoir du mal à tenir je le sens. Cassy démarra alors son histoire. En me parlant de la caméra de sécurité sur le devant de sa porte d'entrée je tournais instinctivement ma tête vers cette dernière. Je comprenais les besoins de sa sécurité mais cela allait à l'encontre des droits humain dans le sens ou, qui avait autorisé le fait que je sois filmé ? Et que la vidéo serve pour quelqu'un d'autre ? Puisqu'elle me parla de son manager qui avait par la suite fait des recherches sur moi. De quel droit se permettait-il cela ?  Je sentais mon sang bouillir mais je ne fis rien. Je ne dis rien. La laissant continuer son histoire. Une histoire que me donnait de plus en plus envie de frapper quelqu'un. Et son manager en premier pour le coup. Qu'avait-il contre moi cet enfoiré ? Pourquoi s'acharner de la sorte en inventant des mensonges ? Brook était une amie. Une amie précieuse que j'avais au sein de l'Institution. Bien qu'elle soit légèrement traumatisé et "bizarre" selon les dires des gens elle restait une fille douce et fragile que j'avais eu envie de protéger et de prendre sous mon aile. Et dans un sens, m'occuper d'elle m'aidait aussi à aller mieux.

Je ne pouvais cependant ignorer ce que Cassy m'avoua par la suite. Elle avait mal prit la photo et l’histoire de son manager. Ce qui me toucha tout de même car cela voulait dire dans le fond qu'il y avait eu quelque chose entre nous tout de même. Chose qu'elle me confirma en me disant cette phrase toute simple mais qui résonna tout de même dans ma tête : "je pensais être un peu plus qu'une simple amie".
Elle continua cependant son monologue. Je lui avais promis de ne pas la couper et de la laisser finir. Et si le début de son histoire ne m'avais pas plus, je n'étais pas préparé à ce que j'allais entendre. Elle m'annonça avoir fait la rencontre d'un fan et être partie avec en week-end en France. Le fan, c'était ce gamin que j'avais vu en photo ? Je sentais ma mâchoire se serrer et mes poings suivre le même chemin quand elle anonça avoir était à l'hôtel avec lui. Qu'entendait-elle par là ? Je crois qu'elle vit dans mes yeux que le Al qu'elle connaissait était entrain de disparaître puisque d'un seul coup elle m'envoya sa tasse de thé bouillant sur le pantalon.


❝ ▬ PUTAIN !!! Mais qu'est-ce que tu fou Cassy ? Merde... ❞

Lançais-je alors en jetant ma tasse sur le sol, la brisant. Je me dépêchais de frotter mon pantalon mais le liquide me brûlait quelque peu et je me retrouvais alors rapidement en caleçon. Mon regard avait perdu ses teintes dorés pour ne laissait qu'un amas sombre empli de colère. Je sentais mon corps en entier se contracter sous l'effet de cette rage que j'essayais durement de contrôler.

❝ ▬ C'est quoi toute cette putain d'histoire merdique Cassy ? Déjà tu vas répondre très clairement à ma question mais... comment ça t'es allé à l'hôtel avec un inconnu ? Qu'est-ce qui s'est passé à la fin ?  Ne me dis pas que... ❞

Cela devait s'entendre au ton de ma voix que j'avais compris la chose. Que je me doutais de ce qui c'était passé à cet hôtel. Je n'avais pas besoin de terminer ma phrase et au vu de l'expression de son visage, elle n'avait pas besoind'y répondre non plus. Je me laissais tomber sur le canapé, le regard vide et perdu devant moi. Refusant catégoriquement de la regarder. Là, de suite... elle me dégoutait. Elle n'était pas si différente des autres finalement.

❝ ▬ Tu veux savoir ? Tu vas savoir. Et tu remercieras ton manager d'avoir perdu quelqu'un. Il y a trois mois, quand j'ai disparu de la circulation, j'étais entrain de venir chez toi. Je voulais te faire une petite surprise. J'avais réussi avec mon comportement que l'institution avait qualifié d'exemplaire, à obtenir une nouvelle journée de sortie. Et la seule chose que j'avais envie de faire c'était te voir. Je me suis dirigé ici donc, il était assez tôt le matin. Je ne savais même pas si tu étais bien chez toi d'ailleurs mais je m'en fichais. La seule chose que je me souvienne ensuite est mon réveil il y a trois jours à l'hôpital. ❞

Sans m'en rendre compte, ma main se plaçait de nouveau sur mon torse, palpant ce dernier. J'avais du mal à raconter ça. Parce qu'au final je ne m'en souvenais pas du tout. Les seules choses que je savais étaient ce que les médecins m'avaient racontés. Et ce que les témoins avaient pu dire concernant l'attaque.

❝ ▬ D'après ce que j'ai compris je me suis fait attaquer. Un groupe de personne tous plus ou moins proche de ceux que j'ai tué il y a quelques années. Ils me cherchaient depuis longtemps et m'observaient. Ils n'avaient jamais eu l'occasion de me tomber dessus jusqu'à ce jour. Je suis resté presque trois mois dans le coma Cassy... Je n'ai pas disparut par gaité de cœur. Je ne t'ai pas abandonné... Et cette photo... cette photo a été prise je ne sais quand mais il s'agit de Brook. Une amie proche et une fille que je protège au sein de l'institution. ❞

Je finissais par relevais mes yeux vers elle et son visage. Mais mes yeux étaient loin d'être doux comme elle avait pu les connaitre. Je la regardais sans vraiment la regarder. Comme si mon regard passait à travers elle.

❝ ▬ C'est toi Cassy... Toi qui m'as abandonné pour te retrouver dans les bras et dans le lit d'un autre sans chercher à réellement comprendre... La facilité... Et c'est à moi de dire que je pensais être plus qu'un simple ami. Je me suis alors lourdement trompé sur toi et la personne que tu m'avais montré être. Je... j'avais confiance en toi... ❞










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassy Andrews
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 118
Né(e) le : 01/07/1999
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Raprochement
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1224-cassy-andrews-e-c#11773

Dim 16 Sep - 0:37
Les explications  Alastair & Cassy

Je savais qu'il y avait un gros malentendu, mais j'étais loin de m'imaginé que mes révélations allaient déclencher une apocalypse dans mon salon. Durant la disparition d'Alastair, j'avais tout fait pour oublier et ne pas souffrir. J'avais fait la fête avec l'équipe du film, j'avais eu quelques aventures d'un soir notamment avec Hans mon collègue. Aussi bien lui que moi n'avions pas le moral, il voulait oublier son ex et moi Al alors on s'était amusé ensemble. Puis il y a eu Mathieu, mais j'étais loin de m'imaginer que l'écarlate allais voir rouge .

Je venais de jeter mon thé bouillant sur le pantalon d'Alastair afin d'être sure qu'il ne se sauverait pas. Mais si j'avais su ce qu'il allait me cracher au visage, je me serais abstenue. Je posai mes fesses sur la table basse face à lui alors qu'il me hurlait dessus. Sa tasse tomba au sol. Le café se répandit par terre et éclaboussa mes jambes nues car j'étais en short en jean. Je levai mes yeux vers l'étudiant un peu nerveuse quant à la suite.

Son regard me glaça sur place. Je ne connaissais que très peu Al, mais je savais qu'il était le genre de type à vite se mettre en colère. Malgré tout je n'avais pas peur de lui, il ne me ferait aucun mal... Mais j'avais peur qu'il s'en aille et qu'il ne veuille plus me parler.

Je détournai mon regard alors que mes joues rosirent suite à sa question. Il venait de comprendre. Je n'avais pas honte de ma nuit, après tout nous n'avons rien entamé Alastair et moi. Certes il me plaisait et j'avais envie de bien plus qu'une simple amitié. Mais pour le moment il n'y avait rien entre nous alors soyons honnête je n'avais pas fauté...

La voix d'Alastair résonna une nouvelle fois. Froide, sombre . Mon corps tremblotait un peu et je tentais de le cacher. Mes muscles me faisaient mal, j'avais des courbatures suite à l'escalade et le stresse que l'écarlate venait de faire naitre à fond de moi n'arrangeait rien. J'écoutais son histoire et au fur et à mesure mon cœur se brisa. Je pensais qu'il avait quelqu'un alors qu'en fait il s'agissait juste d'une fille fragile dont il s'occupait. Quand il me parla de son coma, mes yeux se vidaient de toute émotion. Une larme menaçait de s'échapper de mon œil. Je faisais tout ce qu'il fallait pour la retenir. Alastair était face à moi à fuir mon regard en caleçon et furieux. La situation pouvait être cocasse mais ce n'était pas le cas. Il me m'était plus bas que terre.

Je continuais de fixer Alastair sans un mot. Quand il plongea son regard enfin sur moi, le peu de fierté qu'il me restait venait d'exploser suite à ses mots.

De l'extérieur j'étais calme malgré la tristesse, mais à l'intérieur j'étais ravagé. Pendant que je m'envoyais en l'air en France, Alastair était dans le coma. Je me levai de la table basse et me mis à genoux pour ramasser les bouts de ma tasse qu'il avait brisée au sol.
J'agrippai les morceaux à pleine main m'entaillant la paume. Je ne laissais rien paraître, c'était ma façon à moi de ne pas craquer. Je me relavai pour aller jeter les morceaux en prenant la parole tout en ouvrant la poubelle.

"Je n'ai rien fait de mal. Si j'avais su ce qu'il t'arrivait j'aurais tout plaqué et j'aurais passé trois moi à veiller sur toi. Demain j'irais régler ça avec mon manageur qui assurément tout mit en œuvre pour pas que je m'attache à toi"


La paume de main était assez abimée. Je ne saignais pas à outrance, mais j'avais quand même quelques morceaux de tasse plantés dans ma plaie. Un reniflement trahissait mon état que je tentais de cacher en restant dos au canapé .Je passais ma main sous l'eau pour la nettoyer, puis je repris la parole.

"Tu devrais rentrer chez toi. Je te l'aie dit je ne suis pas une fille bien. Je suis maladroite quand il s'agit de créer des liens et le seul lien que je voulais avec toi je viens de le briser"


Je coupai l'eau après avoir rincé ma plaie. Le dos de ma main frotta mon nez, puis je m'adossai au meuble de la cuisine en baissant la tête. Je m'en voulais tellement. J'aurais dû faire ce que je voulais. Aller à cette école et demander à le voir, peut-être qu'on m'aurait expliqué et j'aurais pu l'aider. Au lieu de cela j'ai choisi de ne pas souffrir et de m'éloigner. Doucement mon corps collé contre le meuble glissa de tout son long afin que je puisse m'assoir sur le sol de la cuisine. Je remontai mes genoux sous mon menton et je les enveloppai de mes bras malgré ma main qui me faisait mal. Je posai mon front sur mes bras pour me cacher alors que mes larmes roulais le long de mon buste. Je ne parlais pas pour le moment, laissant Al pester contre moi ou bien garder le silence. Puis finalement je murmurai.

"Je voulais juste ne pas souffrir. Je voulais pas apprendre qu'au final tu ne voulais pas de moi. J'avais juste peur d'apprendre quelque chose que je ne voulais pas apprendre. Je n'aurais pas supporté que tu me dises que je me suis fait des idées et que notre amitié se brise..."


©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 76
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 16 Sep - 2:03


Un retour inattendu...
Feat Cassy Andrews


Tout était enfin dit. Nous concernant. Concernant ce qu'il s'était réellement passé. J'étais encore sous le choc, dévasté par ce genre de révélation. Alors que je luttais pour survivre, inconscient, elle se trouvait en France avec un quasi inconnu pour s'envoyer en l'air... Je devais faire un mauvais rêve ça ne pouvait pas être vrai. C'était impossible... Et pourtant.
Assis comme un demeuré sur le canapé de son salon, un caleçon en plus, je ne savais que dire de plus ou que faire. Je n'avais qu'une envie, mettre fin à ce cinéma qui se passait dans cette pièce. Quand on y pense et avec un regard extérieur, il s'agit ni plus ni moins d'une scène d'une mauvaise série pour adolescent. Dans quoi m'étais-je encore fourré ? Je voulais tenter de la regarder. De voir ce qu'elle faisait. Mais je ne le pouvais. J'avais trop de colère et de dégoût pour de nouveau poser mes yeux sur son si beau visage. Ce visage d'ange qui cachait une part significative de démon en elle. Car on ne pouvait être rien d'autre que ça en faisant ce genre de coup.


❝ ▬ Tu n'as rien fait de mal ? Excuse moi mais la moindre des choses quand on tien à quelqu'un et quand on veut plus avec quelqu'un, c'est ne pas aller s'amuser à droite et à gauche. La preuve, tu dis avoir eu mal de me voir dans les bras d'une fille alors que nous ne sommes pas ensemble. Comment je dois réagir en apprenant que tu t'es fait sauter par un autre ? Je dois être content parce qu'on est qu'ami ? ❞

C'était dur à définir. Nous ne nous connaissions que peu. n'avions passé que peu de temps ensemble. Toutefois le courant était vite passé et personnellement j'avais ressenti comme une sorte de coup de foudre. Je ne saurais l'expliquer. Toujours est-il que j'avais des envies autre qu'une simple amitié avec la jeune actrice. Je rêvais sans doute trop. Un étudiant en réinsertion ne pouvait clairement pas obtenir le cœur d'une jeune actrice montante. On ne voit ça que dans les films et encore. A cette pensée je souriais alors nerveusement. M'en voulant à moi-même d'avoir cru en des choses impossibles. Quel bel idiot je fais... Pathétique.

❝ ▬ Si tu voulais que je rentre il ne fallait pas me jeter ta tasse bouillante dessus... ❞

Ouais... n'oublie pas que je n'ai plus de pantalon. Mais au fond on s'en fiche. Je n'ai qu'a le remettre et me tirer de cet endroit. Un endroit que je commençais à détester. Un dégoût qui s'installait clairement en moi. Et merde... je ne voulais pas ressentir ce genre de chose mais je ne pouvais faire autrement. Je me relevais alors et attrapais le pantalon que j'avais enlevé. La tache était bien visible et le tissu était encore bien chaud mais je m'en fichais. Rapidement je le remettais. Il était temps de partir d'ici et de tout oublier. De tirer un trait sur cette personne, cet endroit et tout ce qui s'était passé jusqu'à présent. Cependant, je me dirigeais dans la cuisine dans le but de passer un peu d'eau sur la tache. Histoire de la rendre moins chaude déjà et peut-être même l'amoindrir. Je n'avais pas fait attention à la présence de Cassy sur le sol de la pièce jusqu'à ce que je l'entende renifler et prendre la parole. J'écoutais sans trop le vouloir puis pestais. C'est qu'elle est doué pour amadouer les gens...Mais pour ça je ne lui en voulais pas.

❝ ▬ Cassy... si tu m'avais demandé je t'aurais répondu clairement... Je n'aurais pu faire autrement que te dire toute la vérité. Pourquoi ? Parce que tu es quelqu'un qui comptais beaucoup pour moi et même en si peu de temps. Tu es une des rares personnes à ne pas me voir comme le monstre que je suis. Une personne capable d'ôter la vie à un être humain sans sourciller. Malgré cela, tu me vois tout de même comme un être humain lambda. Et rien que pour ça je me suis attaché à toi. Tu aurais dû venir me voir. M'en parler. J'en sais rien mais... tu n'aurais pas dû faire ça... ❞

Une douleur vive se fit ressentir dans ma poitrine et je sentais comme un manque flagrant d'oxygène. M'empêchant de terminer ma phrase. Tant mieux pour elle dans un sens j'étais à deux doigts de lui balancer des mots qui auraient pu l'enterrer littéralement. La douleur était bien plus forte que la normale et mon visage se crispa sous cette dernière alors que mon corps se vouta comme s'il essayait de lutter contre cette crise de douleur. La main sur le torse, serrant mon t-shirt fortement je reculais et sortais de la pièce pour retrouver le canapé et m'y laisser tomber complètement. Le souffle court comme si je suffoquais. Non, ce n'était pas une quelconque crise de panique ou quoi que ce soit d'autre. Seulement mes blessures encore vives qui se rappelaient à moi. Me rappelant ce que j'avais subit et ce que j'avais perdu du coup. Des blessures qui me rappelleront certainement toujours cette journée de merde où je venais de perdre une personne aimait...









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassy Andrews
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 118
Né(e) le : 01/07/1999
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Raprochement
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1224-cassy-andrews-e-c#11773

Dim 16 Sep - 13:26
Les explications  Alastair & Cassy

Assise au sol je m'imprégnais telle une éponge des paroles blessante d'Alastair. S'il voulait me faire souffrir il y arrivait très bien. Je ne bougeais pas d'un poil réfléchissant à ce que je pouvais faire pour qu'il cesse de m'en vouloir. Alastair ne termina pas sa phrase ce qui me fit comprendre que quelque chose n'allait pas. Je relevai la tête afin de voir ce qui se passait.
Je le vis se crisper, s'agripper le t-shirt et il n'avait pas l'air bien.

"Al?"

Je me relevai avec difficulté le corps engourdi par ma position. Mes genoux se mirent à craquer alors qu'il retourna dans le salon sans me répondre. Je marchai doucement vers le salon afin de le voir s'écrouler sur le canapé. Pas besoin d'être médecin pour voir que sa blessure le faisait souffrir. Je me frottai la nuque en réfléchissant, puis je partis dans la salle de bain avec mon sac. Je vidai mon sac devant la machine à laver . Mes fringues tombaient au sol et une boîte de paracétamol aussi que je ramassa. Puis je revins dans le salon sans un regard pour l'écarlate. Il allait m'envoyer chier mais je m'en fichais. Je n'avais pas pus l'aider à l'hôpital alors je comptais bien me rattraper.
Ma main était encore blessée alors j'avais pris en même temps une petite trousse de soin pour après. Je pris dans le frigo en passant par la cuisine une bouteille d'eau et un vers dans un placard. Je posai le tout sur la table basse et je me posai à coté de l'étudiant et je lui demandai.

"Le médecin a dû te prescrire du paracétamol normalement . C'est ce qu'ils font pour les douleurs. Tien tu en prends un maintenant ça va te calmer la douleur"

Je posai un comprimé sur la table basse, puis je lui replis un verre d'eau. Je connaissais Alastair même si nous nous étions vu très peu. Dehors il était une brute, mais j'avais bien senti qu'au fond de lui il était aussi fragile qu'un enfant. Tout ce qui lui était arrivé avait fait de lui un homme à la fierté démesuré. Je gardai le silence quelques secondes le temps qu'il prenne ou non le comprimé. Puis je posai mes mains sur son épaule et je tentai de le pousser un peu pour qu'il s'allonge.

"Allonges-toi...ça va faire passer la douleur"

Je ne suis pas médium, mais j'aurais dû parier qu'il allait râler et me dire non. Alors je fronçai les sourcils et pris une voix une peu plus forte ce qui a la limite pouvait être drôle. Et je lui ordonnai.

"Alastair Grayson! Allonges-toi ou bien je te jure que je vais m'énerver. Je veux bien comprendre que tu m'en veuilles, mais je ne vais pas te laisser briser ce que j'ai voulus créer avec toi c'est clair?"


Je fronçais les sourcils et pour une fois ma bouille d'ange était bien moins adorable. J'appuyai un peu plus fort sur ses épaules et si vraiment il refusait de s'allonger, je poserais ma main sur sa blessure et j'appuierais dessus. Pas au point d'aggraver la situation et sa blessure, mais assez pour le surprendre et le coucher de force.

Une fois la masse allongée. Je pris le bord de son t-shirt pour le relever un peu et voir si sa blessure allait bien. Tout en observant je répondrais.

"Je ne t'ai jamais jugé sur ton passé et je ne le ferais jamais. Par contre toi tu te permets de me juger alors que rien ne montrait qu'on était ensemble. Je t'ai pas menti sur ma façon d'être et si tu avais fait des recherches sur moi tu serais que oui il m'arrive d'avoir des rapports sexuels. Ce n'est pas un tabou pour moi et comme je suis célibataire je peux me le permettre. La seule fois où j'étais en couple j'ai été fidèle malgré tout ."


Je couvris son ventre une fois rassuré que sa blessure n'était pas aggravée. Je me tournai ensuite vers la table basse pour soigner ma main car je venais de laisser un peu de sang sur le bord du t-shirt d'Alastair.

Je commençais par désinfecter ma paume tout en parlant.

"Tu comptes m'en vouloir à vie et partir quand tu iras mieux? ou bien on passe cette épreuve à deux ?"


Je ne le regardais pas et cette fois la petite Cassy recroqueviller dans la cuisine avait laissé place à la Cassy mature, la Cassy qui voulait sauver ce qui restait de la relation qu'elle avait avec l'écarlate. Depuis le début c'était ambigüe, mais arrivé à un moment il allait falloir trouver un moyen de mettre les choses au clair. Une fois ma main propre, je commençais à me battre avec une compresse que j'arrivais pas à sortir de son sachet.



©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 76
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 16 Sep - 22:53


Un retour inattendu...
Feat Cassy Andrews


A cet instant, il n'y avait plus rien. Rien d'autre que la douleur. Intense. Vive. Venant comme un coup de poignard en plein cœur. Et pourtant le cœur n'avait pas été touché. Le souffle court, la vision troublé, je sentais cette douleur prendre emprise sur ma personne pour ne pas me lâcher et la seule chose que je trouvais à faire était de rejoindre le canapé pour m'y installer et éviter tout accident. Je n'entendais pas la voix de Cassy qui m'appelait, soucieuse de ce qui m'arrivait. Je n'entendais rien d'autre que les battements de mon coeur. Ces derniers avaient l'air d'être plus fort. Comme s'ils essayaient de me déchirer le torse pour en sortir. Une sensation horrible qui me mit plus bas que terre, position à laquelle je ne m'étais jamais retrouvé. J'essayais de me calmer mais rien n'y faisais. Jusqu'à ce que Cassy s'installe à mes côtés. Je sentais sa chaleur. Son parfum. Sa présence. Cette dernière me réconfortait. Si jamais je devais tourner de l'oeil ou autre, je savais maintenant que j'étais entre de bonnes mains. Le souffle toujours quelque peu coupé, ayant du mal à respirer, je prenais tout de même le comprimé qu'elle avait posé sur la table face à moi avec un verre d'eau. Je ne sais pas si cela allait faire grand chose au vu de l'intensité de la douleur mais cela ne pouvait clairement pas me faire de mal.

❝ ▬ Merci... ❞

Soufflais-je difficilement alors que je terminais le verre d'eau. Je reposais ce dernier sur la table basse juste à temps. Je sentais les mains de Cassy se poser sur mon épaule et forcer doucement. Comme si elle voulait que je m'allonge. Chose que je ne voulais pas faire. M'allonger serait accepter de rester ici encore un peu alors que je voulais seulement quitter les lieux et rejoindre ma chambre pour m'y reposer et oublier tout ça. Mais c'était sans compter sur la détermination de la brunette qui, en fronçant les sourcil et en prenant un air sévère, air que je n'avais jamais vu soit dit en passant, m'ordonna presque de lui obéir et de m'allonger. Elle appuya ses paroles en appuyant plus fortement sur mes épaules. Je cédais finalement pour ne pas la ridiculiser. Et aussi parce que son entêtement était assez mignon en soit. Du coup, alors que l'envie me brûlait la langue, je ne relevais pas sa phrase comme quoi je voulais briser ce qu'elle avait voulu créer avec moi. Un simple sourire se dessina sur mes lèvres suivi d'un mouvement de tête. La bonne blague c'est moi maintenant qui brisait les choses... Ce qu'il fallait pas entendre je vous jure. Je grimaçais cependant pendant le mouvement et soufflais finalement lorsque mon dos embrassa le moelleux du canapé. j'avais oublié à quel point il était confortable ce salaud. C'était pas du tout le même que j'avais dans ma chambre à Indare.

❝ ▬ Je n'ai jamais jugé ton passé non plus et ne me le permettrais pas. D'autant plus que, que ce soit mon passé ou le tiens, aucun des deux n'avaient une incidence sur nous. Le juger serait alors déplacer. Cependant, tu es trop contradictoire. Tu me dis il y a quelques secondes "je ne vais pas te laisser briser ce que j'ai voulus créer avec toi". Qu'as tu voulu créer avec moi alors ? Je ne comprend pas. Parce que s'il s'agit d'une relation plus que de l'amitié, tu devrais comprendre alors que coucher avec d'autres en même temps n'aide pas à ce que notre propre relation évolue. ❞

J'avais du mal à m'exprimer et à faire comprendre mon point de vu et comment je ressentais les choses. En règle général je m'en ficherais. Royalement. Je ne jouerais pas au pigeon certes mais je laisserais la fille en plan et ne lui donnerais plus de nouvelles. Définitivement. Mais là avec elle c'était différent. Parce que je m'étais attaché à elle, parce qu'elle me plaisait et parce que je voulais plus avec elle.

❝ ▬ Inversons les rôles veux-tu ? A ma place, comment tu aurais réagis en apprenant que la personne pour laquelle tu craques a couché avec quelqu'un d'autre ? Alors que cette même personne te dis en même temps qu'elle essaye de construire quelque chose avec toi ? Tu ne trouverais pas ça illogique ? C'est normal et pas grave de coucher avec d'autres personnes sous prétexte que rien n'a été officialisé ? Nous sommes de grandes personnes maintenant il me semble, nous n'avons pas à faire comme les gamins de primaire à dire "tu veux sortir avec moi ?". Des sentiments ça se sent. Une relation ça se construit et pour ça il faut se donner dans l'élaboration de cette relation et non s'amuser avec d'autre dès que l'entrejambe se met à gratter... Comment tu aurais réagis si je t'annonçais que je veux construire quelque chose avec toi mais j'ai couché avec quelqu'un d'autre ? ❞

Voilà comment je me sens Cassy. Voilà ce qui me blesse profondément mais ça dans le fond on s'en fou. Comme tu le dis on n'était pas ensemble officiellement... Je le pensais mais n'en disais pas plus. Elle n'était pas idiote elle devait avoir compris tout cela. Je comprenais son point de vu. Le fait qu'elle avait été trompé par son agent en qui elle avait confiance et du coup, pensait ne pas faire de bêtise. Pas sûr que dans son cas j'aurais fait différemment mais bon. Toujours est-il que la situation m'avait profondément blessé. Une blessure qui n'était en rien physique mais qui me faisait encore plus mal que les coups de couteau que j'avais pu recevoir.
Suite à ça, après avoir vérifié mes pansements, la belle brune remettait en place mon t-shirt et se tournait pour se soigner elle-même. Dans les faits, j'avais jeté sa tasse au sol et elle s'était coupé en la ramassant. Elle m'énervait... parce que même si j'avais de la haine et de la colère contre elle par rapport à ce que je venais d'apprendre, je m'en voulais tout de même de l'avoir blessée ainsi. Elle avait ce don inexplicable de se faire pardonner sans forcer. Horrible...
Alors que je fermais les yeux et soufflais un peu, la douleur se calmant légèrement, j'entendais la voix de Cassy et reposais finalement mes yeux sur elle. Je la voyais galérer avec une compresse. Rapidement je la lui prenais et d'un geste habile de la main je retirais cette dernière de son emballage afin de la lui tendre.


❝ ▬ T'es vraiment pas douée de tes mains c'est hallucinant. ❞

Lui dis-je avec un léger sourire avant de soupirer. Je ne savais pas quoi répondre à sa question. Bien sûr que j'avais envie de rester avec elle. Près d'elle. De reprendre ce que nous avions commencé. Mais d'un côte cela voudrait dire excuser aussi facilement que ça cette connerie... Je me redressais finalement.

❝ ▬ Écoute Cassy... Je... Tu m'énerves. Ok ? Je... tu me plais. Depuis le début. Je savais même pas que tu étais actrice donc tu peux être sûre que je n'en veux pas à ton argent ou tes relations professionnelles. C'est juste... toi. Mais je me connais et je vais avoir du mal à oublier ça. Vraiment du mal... Mais... enfin... je sais pas. Je veux pas te perdre... pas encore... ❞


Car dans un sens oui. Ces trois derniers mois et ce week-end... je l'avais perdu. Complètement. Et je ne voulais plus que ça se reproduise. Avais-je donc le droit de tuer son agent pour cela ? L'idée était tentante je le reconnaissais. Après tout, toute cette merde était de sa faute. Et pour ça il devait payer. Sa vie n'avait que peu de valeur donc bon...
En y pensant je finissais par poser ma main sur la cuisse de Cassy alors que mes yeux reprenaient finalement possession des siens. J'avais toujours été vrai avec les gens et encore plus avec elle. Comment expliquer autrement qu'en seulement quelques heures elle avait pu en savoir autant sur ma vie et mes erreurs passées ? Elle devait donc pouvoir lire en moi et voir par elle-même si mes mots étaient vrai ou non.












Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassy Andrews
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 118
Né(e) le : 01/07/1999
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Raprochement
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1224-cassy-andrews-e-c#11773

Dim 16 Sep - 23:49
Les explications  Alastair & Cassy

Ce que disait Alastair était vrai et je ne le niais pas. Néanmoins tout avait été mit en scène pour que je fasse une connerie et j'avais plongé dedans. Je m'en voulais beaucoup oui même si je ne regrettais pas mon week-end. Et c'était surement pour cela que je galérais avec ma compresse. J'étais tellement dans mes pensées que je n'arrivais même pas à sortir ce morceau de tissu de son emballage. La main d'Alastair vint se saisir du sachet en me disant que je n'étais pas douée de mes mains. S'il savait...mais bon ce n'était pas le moment pour ce genre d'allusion car connaissait le bonhomme il allait obligatoirement ramener ça à ma partie de jambe en l'air. À la place je lui demandai s'il voulait qu'on passe cette épreuve ensemble. Sa réponse me surpris car je m'attendais à ce qu'il m'annonce que oui dès qu'il irait mieux il partirait. Mais à la place il s'ouvrit un peu plus à moi.

Je terminais de soigner ma main tout en écoutant les paroles de l'écarlate. Ses mots me faisaient du bien car il me confia vouloir rester avec moi-même s'il allait avoir du mal à me pardonner. J'inspirai un grand coup en posant la compresse un peu rouge sur la table. Je me mis un pansement, puis je tournai la tète vers la main d'Alastair qui venait de se poser sur ma cuisse nue. Je soupirai et murmurai en tournant la tête vers lui pour croiser son regard.

"Je peux pas retourner en arrière et si je le pouvais je serais assise sur une chaise à coté de ton lit à te veiller jours et nuit en râlant sur les médecins. Et là on serait surement sous ma couette à regarder la suite de ma série pour que tu te reposes. Crois-moi c'est ce que j'aurais voulus. Mais le destin a fait que j'ai été roulé dans la farine par mon manageur et je vais lui régler son compte demain. Il est temps que je change de personnel"

Tout en parlant je le fixais de mon regard, ce petit regard qui s'en voulait de la tournure des choses. Je répondis ensuite à une autre question qu'il avait posée avant de m'aider avec la compresse mais je n'y avais pas répondu. Je répondis alors avec sincérité.

"Ta place je l'ai eu quand j'ai vu cette photo. Certes elle était faussée et tu n'as rien fait avec cette fille. Mais en soit j'est ressentis cette fois-là la même chose que toi actuellement. Sauf que moi je n'ai pas pu avoir d'explication de ta part. Donc oui j'ai fait une bêtise mais je pense...que je suis pardonnable non?"

Sans trop lui demander la permission, je me levai et grimpai sur le canapé. En faisant attention à ne pas lui faire mal, j'allai me faire un petit coin entre le dossier du canapé et le corps d'Alastair. Doucement je posais ma tête contre son torse afin de m'imprégner de son odeur qui m'avait manqué. Je murmurai ensuite.

"Et pour être honnête je pensais que tu avais... Des aventures dans ton école et je m'étais dit, si jamais lui et moi ont... Venait à se mettre ensemble, je lui en parlerais et je lui expliquerais que s'il voulait être avec moi il faudrait que je sois la seule..."

Je me doutais qu'il aurait un truc à répondre, Alastair voulait toujours avoir le dernier mot. J'avais d'ailleurs envie de l'embrasser pour le faire taire, mais je doutais supporter qu'il me repousse car soyons honnête c'est ce qu'il ferait surement en me disant que j'avais embrassé un autre et que pour le moment il n'avait pas envie. Enfin bref je relevai un peu mon visage, mon regard se posa sur son coup et malgré ma peur je posai mes lèvres sur sa peau. Son coup était chaud et doux et je pouvais sentir sa veine battre . Vu l'état de stresse dans lequel il s'était mis je pouvais comprendre .




©️ YOU_COMPLETE_MESS


Spoiler:
 


Dernière édition par Cassy Andrews le Lun 17 Sep - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 76
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Lun 17 Sep - 1:37


Un retour inattendu...
Feat Cassy Andrews


On va dire que petit à petit, je redevenais le Alastair que Cassy connaissait. Cela ne m'empêchait pas pour autant de ressentir encore de la colère à son encontre. Par rapport à ce qu'elle avait fait. Mais cela n'allait en rien arranger les choses et je devais passer outre. Si je tenais à elle, si je voulais que quelque chose se créer et avance avec elle je devais alors passer outre cette colère et essayer de développer un futur. Putain... j'ai tellement l'impression de parler comme mon psy. Ça en devient flippant même. Je devais avancer. Agir comme un adulte et assumer mes choix et positions. Je pouvais très bien lui en vouloir jusqu'à la fin de mes jours et lui apporter une vie de merde. Je pouvais tout aussi retrouver ce fan et lui lacérer la gorge en le regardant se vider de son sang. Et je pouvais enfin ravaler cette haine que j'utiliserai ailleurs et avancer, en gardant Cassy à mes côtés. Cette option semblait la meilleure et au fond, j'avais réellement envie de garder Cassy à mes côtés. Je pense qu'au fond elle le savait. Même si j'avais pu être blessant, le fait de m'énerver à ce point prouvait bien les choses. Quand elle sera bien plus calme et pensera à tout ceci dans un contexte plus éloigné, elle le verra sans nul doute. Après tout, elle fait partie des rares personnes à avoir pu lire en moi aussi facilement. Et avec qui je suis le plus vrai.

❝ ▬ Tu vas t'occuper de ton manager ? Je peux voir ça ? ou avoir simplement un résumé ? Je t'avoue que je lui casserai bien les dents à cet enfoiré... même si bon là, je pense ne pas être en forme pour décrocher une droite. ❞

Lui dis-je alors avant de rire doucement. Et tousser par la même occasion. Les blessures, bien qu'elles cicatrisaient assez bien, restaient sensible et avec le surplus d'émotion de la matinée, je devais dire que je les sentais bien. Comme si elles s'étaient rouvertes, ce dont je doutais vraiment.
Cassy reprenait la parole et je l'écoutais. Je plongeais dans ce regard qui me faisait craquer et j'écoutais ses paroles. Je ne su que répondre concrètement mais je pouvais finalement la tête. Acquiesçant alors sa requête. Oui, tu es pardonnable. A la suite de quoi, elle changea de place et vint se blottir dans le peu de place qui restait entre mon corps et le canapé. Un vrai chat je vous jure. Je bougeais tout de même légèrement pour lui laisser de la place et sursautais quelque peu quand elle posa sa tête sur mon torse. Les blessures n'étaient pas loin et j'ai eu peur l'espace d'une seconde qu'elle se pose dessus. C'était... bizarre. je n'avais pas l'habitude d'être aussi proche de quelqu'un. C'était assez agréable je devais le reconnaître. Quelques secondes passèrent quand elle reprit la parole et je me mit à sourire puis à rire doucement. Toussant de nouveau. La tête de la belle brune sautillant du coup sur mon torse.


❝ ▬ Je suis enfermé quasiment tout le temps, les seuls instants où je peux être libre c'est durant les cours ou encore les pauses ou mes TIG. Autant dire qu'en réalité je suis rarement seul. Et pour être honnête je suis entouré de personnes pas très net. Alors oui, j'ai eu des occasions mais non je n'ai jamais essayé. Pas envie de me coltiner une folle parce que je l'aurais fait plané. ❞

Je jouais le mec sûr de lui mais je rigolais. Bien au contraire je n'étais pas sûr de moi. Surtout qu'au final, cela faisait vraiment longtemps que je n'avais pas passé le pas avec une fille du coup... je pense que j'étais loin d'être à la hauteur.

❝ ▬ La seule fille "normale" que j'ai rencontré était une élève de l'ISS qui m'a tiré le portrait. Une belle étudiante aux cheveux écarlates tout comme moi. Certes très jolie et très gentille mais je suis pas le genre à sauter sur la première venue. Donc pour te répondre clairement, non je n'ai pas eu d'aventure au sein de l'institution. Et de toute manière depuis que je t'ai rencontré je ne pensais a rien d'autre que toi. ❞

Et là je me disais que j'en disais trop. Je n'avais rien contre le fait de lui dire telle ou telle chose mais là, alors qu'on venait tout juste de se retrouver cela faisait trop. Je devais pas perdre de vu le fait de lui faire un peu la gueule quand même. C'est peut-être con et puéril mais je suis con et puéril. Désolé ma belle.
Cependant elle me prit de cour et son geste me fit sursauter. Je sentais ses lèvres chaudes se poser sur mon cou. En prendre possession. J'aurais dû me reculer et la repousser quelque peu. Je le voulais. Mais je ne réagis pas. Au contraire je la laissais faire tout en fermant mes yeux pour en profiter un peu plus. Et comme pour lui montrer que je la voulais à mes côtés, mon bras qui se trouvait autour d'elle se resserra légèrement pour la garder près de moi.


❝ ▬ Tu sais, je suis sensé être de retour à l'institution là. Mais je n'en ai pas envie... ❞









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassy Andrews
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 118
Né(e) le : 01/07/1999
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Raprochement
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1224-cassy-andrews-e-c#11773

Lun 17 Sep - 13:30
Les explications  Alastair & Cassy

Allongée contre Alastair je l'écoutais me parler. Tout ce qu'il m'avait dit depuis que je l'avais fait entrer ici était graver dans ma tête et même s'il m'avait fait sourire en me confiant vouloir assister au règlement de comptes de mon manageur je restais encore nerveuse à l'idée qu'il m'annonce ne plus jamais vouloir me parler.

Alastair me confia ensuite que oui à l'école il avait eu des occasions mais qu'il n'était jamais passé à l'acte. Je pouvais le comprendre. Après tous une personne instable pouvait devenir dangereuse lorsqu'elle s'attachait. J'étais bien placé pour le savoir puisque j'étais pistée par un harceleur.

La suite de sa confidence me surpris. Depuis notre première rencontre il ne pensait qu'à moi. Je sentais mes joues chauffer un peu signe qu'il me faisait rougir. Je ne savais pas trop si je pouvais lui avouer que c'était réciproque, j'avais tellement peur de me faire rejeter. Ses bras autour de moi me réconfortaient tout de même. Je restai alors contre lui durant plusieurs secondes jusqu'à aller poser mes lèvres dans son coup. Une façon pour moi de lui montrer que je tenais à lui. Il ne réagissait pas et au fond de moi c'était un soulagement car s'il n'avait pas voulu de mon bisou, il m'aurait repoussé sans ménagement au lieu de se laisser faire.

Ses bras se ressaieraient autour de moi. Alors que j'allais parler, je fut stopper dans ma lancer par mon téléphone qui se mit à vibrer dans la poche arrière de mon short contre la main de l'écarlate. Je pris alors mon téléphone et je déverrouillai mon écran d'accueil en tenant le téléphone devant moi à la vue d'Alastair. Il put voir que j'avais encore notre photo en fond d'écran. Puisque le téléphone avait un code, seul moi pouvait y avoir accès alors je m'étais permis d'afficher Al à mes côtés sur ce téléphone. Le SMS venait d'Hans . J'ouvris le message et lus en silence.

"Salut ma belle! J'ai une scène à tourner en urgence. J'emmène Freddy avec moi et je te le dépose vers neuf heures Biz"

Je verrouillai à nouveau mon téléphone et je murmurai suite à la phrase d'Alastair juste avant que mon téléphone sonne.

"Je devais aller chercher Freddy...je n'ai pas envie de bouger d'ici... Tu veux téléphoner à ton école et leur dire que tu te sens mal et que tu restes ici jusqu'à ce soir?"

J'espérais qu'il me réponde oui. Au moins je pourrais profiter de sa présence et peut-être réussir à arranger encore plus les choses. Surtout que rester ici lui permettrait de se reposer. Ses blessures en avaient besoin.

Je me redressai un peu pour déposer mon téléphone sur la table basse en faisant bien attention à ne pas appuyer sur la blessure d'Al. Après avoir posé mon téléphone sur la table basse, je tournai la tête vers Alastair pour plonger mon regard dans le sien. Je tentai alors de le faire rire en demandant.

"Tu veux sortir avec moi?"

C'était une petite taquinerie suite à ce qu'il avait dit tout à l'heure. Mais quelque part mon message était aussi assez clair. C'était peut-être une façon pour moi de rire d'un message plus que sérieux. Je me tenais au-dessus de lui par la force de mes bras. Je restais silencieuse attendant sa réponse ou bien son rire. Puis je murmurai à quelques centimètres de son visage.

"Pardonne-moi s'il te plaît Alastair. Je le montre pas mais je suis plus bas que terre au fond de moi. "

Mon visage restait proche du sien créant ainsi une bulle protectrice entre nous. Je voulais que nous nous coupions du monde .



©️ YOU_COMPLETE_MESS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 76
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Lun 17 Sep - 15:49


Un retour inattendu...
Feat Cassy Andrews


Être installé sur ce canapé me faisait le plus grand bien. Je sentais mon corps se détendre petit à petit et mes blessures me faire moins mal. Les yeux mi-clos, je me reposais légèrement alors que l'orage était passé. Nous étions tout les deux, proches, dans les bras de l'un et de l'autre sans pour autant bouger ou dire quoi que ce soit. Nous profitions simplement. Bien entendu, je n'arrivais pas à calmer mon cerveau qui partait dans tout les sens et qui ressassait encore et encore ce qui s'était passé. Je sentais que cela allait être dur à mettre de côté mais ça se ferait. En attendant, j'appréciais le calme qui s'était installé. Un calme qui ne dura pas longtemps puisque je sentais sous ma main le téléphone portable de Cassy se mettre à vibrer. Et c'est lorsqu'elle se contorsionna pour le récupérer que je m'aperçus où était posé ma main. Je la retirais alors rapidement, rougissant faiblement avant de détourner le regard. Là, je posais mes yeux sur le téléphone qu'elle mettait bien en évidence devant moi. J'eu le plaisir de découvrir notre photo comme fond d'écran et cela me fit sourire. D'une part parce que je ne ressemblais à rien sur cette photo, ne m'y attendant pas du tout quand elle l'avait prise, et d'autre part parce que c'était un signe tout de même. On affiche pas la photo de quelqu'un en fond d'écran de son téléphone si on ne tiens pas un minimum à cette personne.

❝ ▬ Un ami à toi ? ❞

Demandais-je alors en ayant lu en parti le sms vu qu'elle ne l'avait pas forcément caché. Ça parlait du chien et du coup je savais où se trouvait ce dernier. Cette personne avait dû le garder pendant son escapade. Peut-être s'agissait-il de son manager ? Auquel cas j'irais bien chercher le chien juste pour le balancer par dessus la terrasse. M'enfin. Cassy se redressa alors légèrement et reprit la parole de sa petite voix. Elle me proposait de rester à ses côtés jusqu'à la fin de journée. Je ne savais pas trop quoi répondre. C'est vrai que j'étais bien là mais était-ce raisonnable ? Après tout ce qui s'était passé ?

❝ ▬ La flemme de les appeler et de me prendre la tête avec eux. Au pire je leur dirais que j'ai passé la journée chez une proche parce que j'avais besoin de me sentir bien et tranquille. ❞

Ce qui n'était pas totalement faux en plus. C'était la raison première de ma venue ici aujourd'hui. Je n'étais venu que deux fois auparavant et même si nous n'y étions pas resté longtemps, cela me changeait de ma chambre à l'institution. J'avais un peu plus cette sensation d'être une personne normale. Chose qu'on me faisait rarement ressentir.
Me décalant sur le côté je laissais Cassy finir de se redresser pour déposer son téléphone sur la table basse à côté de nous. Elle faisait attention de ne pas appuyer sur mes blessures et agissait avec soin. Puis, sans que je m'y attende elle me posa une question. J'écarquillais les yeux sous la surprise avant de rire doucement. Elle devait clairement se foutre de moi mais c'était tout de même bien drôle. Elle enchaîna cependant un peu plus sérieusement en me présentant ses excuses. Je la regardais dans les yeux sans rien dire, l'écoutant seulement avant de déposer la paume de ma main sur son visage de poupée.


❝ ▬ Je te pardonne Cassy. Ça me fait mal mais je ne peux t'en vouloir trop longtemps. Cette sensation d'abandon et de tromperie ne partira pas du jour au lendemain mais je te pardonne tout de même. ❞

Elle ne pouvait pas m'en vouloir et m'en demander plus. C'était déjà assez dur et elle devait le comprendre. Toujours est-il que je lui pardonnais et montrais que je voulais arranger les choses et avancer avec elle à mes côtés. Je répondais ensuite à sa petite question.

❝ ▬ Pourquoi moi ? Je veux dire... je ne suis rien. Rien qu'un gamin à problème. Rien de plus. Je ne t'apporterais rien de concret alors pourquoi moi ? ❞










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassy Andrews
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 118
Né(e) le : 01/07/1999
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Raprochement
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1224-cassy-andrews-e-c#11773

Lun 17 Sep - 21:03
Les explications  Alastair & Cassy

J'avais bien senti qu'Alastair avait laissé sa main sur mes fesses, mais pour être honnête cela ne me dérangeait pas du tout. Je n'avais pas répondu à Hans, de toute façon il avait surement déjà coupé son téléphone après avoir envoyé ce SMS. Je répondis d'un signe de tête à la question d'Al. De toute façon il serait amené à le rencontrer un jour vu que nous étions très proches. Et puis s'il réfléchissait bien le nom d'Hans lui était pas inconnue vu qu'il jouait le rôle principal de la série avec moi.

Depuis que je l'avais fait entrer ici je ne m'étais pas excusé même si je n'étais pas totalement en tord et que quatre vingt dix pourcents est tord allait à mon connard de manageur. Alors je décidai de profiter de notre proximité pour m'excuser.

Rapidement l'écarlate m'expliqua qu'il allait avoir du mal à tourner la page, mais que malgré tout il me pardonnait.

Finalement il répondit à ma taquinerie de tout à l'heure mais avec énormément de sérieux. Sa question me surpris. Pourquoi lui? et pourquoi moi? La suite de sa phrase me brisa un peut le cœur. Voilà comment il se voyait? Je comprenais donc un peu mieux pourquoi il m'en avait tant voulu. J'étais peut-être la seule lumière dans sa vie de merde tout comme il était la seule lumière dans la mienne aussi. Je me mordillais la lèvre inférieure en réfléchissant à ce que je pouvais répondre sans paraître trop niaiseuse. Puis finalement je laissai parler mon cœur.

"Parce que toi quand tu me regardes tu vois ce que je suis et pas ce que je gagne. Et tu te trompes tu apportes bien plus à ma vie que tu ne le penses. Avec toi j'ai le sourire. Tu n'as qu'à regarder mes réseaux...tu verras que je n'ai pas le même sourire entre y a 3 mois et maintenant. La photo de Mathieu et moi dans le parc...je l'ai faite car un journaliste me pistait et je ne voulais pas qu'il prenne de photo de moi et la vende alors je l'ai devancé en faisant une photo avec un fan"

Je savais que c'était risqué de parler de Mathieu alors que tout commençait à se calmer. Histoire de détendre un peu Alastair, je posai mes lèvres sur sa joue en murmurant.

"Et contrairement à toi, je me fiche que des journalistes le pistes à cause de cette photo. Si je m'affiche avec toi, ils vont creuser dans ton passé et te faire du mal et ça je veux pas"

J'espérais qu'il comprendrait que je veuille juste qu'il soit tranquille. Je savais comment ils pouvaient être et Alastair émotionnellement ne tiendrait jamais la pression de ces mecs. D'ailleurs il voulait déjà la peau de mon manageur et j'allais devoir lui apprendre à ne pas tout régler par la violence. Je logeai mon visage dans son coup tendrement. Il n'y avait plus sa paume contre mon visage mais je sentais encore sa chaleur. Je faufilais doucement ma main sous son t shirt toujours en contournant sa blessure pour ne pas lui faire de mal. Je murmurai doucement.

"Mais si toi et moi on doit s'attacher...il va falloir que tu apprennes à te calmer et à pas régler tes soucis avec la violence."

Mes doigts se promenaient sur sa peau qui se tendait. Soit il avait peur que je lui fasse mal avec sa blessure, soit il n'était juste pas habitué à être touché comme ça...ou bien peut-être que je le dégoutais tout simplement. Cette pensé me fit un peu mal mais je voulais éviter de me faire du mal avec ça. Je lui proposai alors.

"Tu as une ordonnance pour tes soins? Il y a rien à manger pour ce midi, je voulais aller m'acheter un truc, si tu veux tu te reposes ici le temps que j'aille nous chercher un truc et je peux te prendre tes médicament et soin au passage"

Je ne cherchais pas à le fuir loin de là. Mais je voulais qu'il se repose un peu et puis il allait falloir qu'on mange et j'avais envie de cuisiner un peu pour me changer les idées et aussi pour offrir un petit côté normal à la vie d'Alastair




©️ YOU_COMPLETE_MESS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 76
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Lun 17 Sep - 22:31


Un retour inattendu...
Feat Cassy Andrews


J'avais bien vu juste concernant l'ami de Cassy. Un petit signe de tête de cette dernière m'indiquait que j'avais raison mais elle n'en dit pas plus. Ne prenant même pas la peine de répondre à la dite personne. Je ne disais donc rien de plus à mon tour, ne voyant pas ce que j'aurais pu apporter d'autre à ce sujet. Je reverrais peut-être Freddy dans la soirée ou demain. Je ne me rappelais déjà plus quand est-ce qu'il avait dit ramener le chien. Me reconnaitrait-il ? Certainement. Les chiens disposait d'un super odorat et ils retenaient rapidement les odeurs. Les associant à telle ou telle personne sans aucune difficulté. Donc même si je ne l'avais pas vu depuis un moment et même si nous nous étions vu que peu de temps, il était quasi certain que ce dernier allait me reconnaître.
Cassy reprit finalement la parole après les questions que je lui avais posé. Effectivement je ne comprenais pas trop ce qu'elle me trouvait. On peut avoir un coup de coeur physiquement pour quelqu'un je le reconnais. Mais au delà de ça, il faut voir aussi la personne en profondeur ce qu'elle est vraiment et voir ce qu'elle peut nous apporter. Et personnellement, je n'apporterais jamais rien de bon à l'actrice. Quand la presse sera au courant qu'elle fréquente un délinquant en réinsertion, nulle doute qu'elle allait en tirer profit pour lui en foutre plein la gueule et la traîner plus bas que terre. Et ça je ne le voulais pas. Mais sa réponse me fit chaud au cœur tout de même et bizarrement, je me sentais important pour elle.


❝ ▬ Je vais essayer dans ce cas de te faire sourire de nouveau alors. Même si ça prendra du temps, je veux pouvoir retrouver la Cassy que j'ai rencontré près du centre commercial. Celle qui était pétillante et qui souriait sans cesse. ❞

Je ne prenais pas la peine de répondre pour le reste. Concernant ce soit disant fan etc... Tout était encore trop frais dans ma tête et je savais que je pouvais à tout instant dire une connerie et lui faire mal au cœur. Du coup, je préférais ne rien dire mais l'entente de son prénom crispa certain de mes muscles sans que je ne puisse le contrôler. C'est d'ailleurs à cet instant qu'elle me parla de ma colère et de ma violence en général. Je la regardais alors en haussant un sourcil sans comprendre. Après tout, je n'avais pas été violent envers qui que ce soit depuis des mois alors pourquoi me lançait-elle cette pique ?

❝ ▬ Tu sais, je n'ai pas eu de comportement violent depuis un long moment maintenant. Même à l'institution alors que certains essaient de m'en foutre plein la gueule ou de me défier, je n'ai rien fait. Et ce n'est pas l'envie qui m'en manque. ❞

Fallait que je le lui dise tout de même. Avec mon passé elle pouvait facilement croire l'inverse et pour le coup je ne pouvais pas lui en vouloir. Ma réputation me précédait trop facilement. Je sursautais en sentant les doigts de la brunette se balader doucement sur mon torse. Elle avait glissé sa main sous mon t-shirt pour venir au contact direct de ma peau. A vrai dire je n'avais pas l'habitude du tout qu'on agisse de la sorte avec moi. Et en plus de ça, j'eu légèrement peur qu'elle dévie sur les pansements. Elle n'y était pas passé loin d'ailleurs. Du coup, même si c'était quelque peu agréable, cela restait nouveau et "bizarre" pour moi.
Dans la foulée, Cassy me demanda si j'avais une ordonnance pour mes soins. Elle se proposait à aller chercher ce dont j'avais besoin vu qu'elle comptait sortir pour acheter de quoi manger. Je relevais la tête légèrement pour voir où était posé ma veste et la montra du doigt.


❝ ▬ Dans la poche intérieure de ma veste il y a une ordonnance. Elle est assez longue d'ailleurs vu que je dois changer mes pansements deux fois par jour et j'ai des cachets de calmant à prendre aussi. Je peux venir avec toi si tu veux ? ❞

Je lui proposais tout de même alors que je connaissais déjà la réponse. Cassy voulait m'éviter de sortir pour que je me repose. Et me prendre mes soins étaient aussi une façon de s'occuper de moi. Ce qui était plaisant. Cependant, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'elle devait aussi peut-être avoir honte de s'afficher avec moi. Ou alors elle comptait aller revoir ce Mathieu ? L'idée me glaça le sang avant de le faire bouillir et rapidement je fermais les yeux en secouant la tête pour rejeter toutes pensées de ce genre. Je ne devais pas commencer comme ça et au contraire, je devais lui faire confiance. Bordel je sens que ce genre de sentiments et sensations allaient me prendre la tête...









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Liens retour et partenariat
» Retour en arrière
» Le retour d'Élie.
» ON S APPROCHE DU POINT DE NON RETOUR !!!
» Retour de la neige début janvier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: West London :: Kensington-
Sauter vers: