AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: IRS - Bâtiment principal :: RDC : Bureaux et formalités :: Bibliothèque Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Par Delà Le Bien Et Le Mal [PV Erika]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Erika Ackermann
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 47
Né(e) le : 03/08/2000
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : première année classe 1°A
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemande
Commentaires/Citations : Tränen, Ärger, Mitleid, Grausamkeit,
Frieden, Chaos, Glaube, Verrat
Wir werden gegen unser Schicksal ankämpfen
Wir dürfen uns nicht in unser Schicksal ergeben.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1293-presentation-d-erika-arckermann#12258

Lun 26 Fév - 0:40
♥️
PAR DELÀ LE BIEN ET LE MAL
ft. Krasarc Orzeïn


Après une dizaine de minutes passées sur l'épaule de Krasarc au chaud contre lui je recula un peu, je voulu me lever. Pourquoi ? Je me pose encore la question ! Qu'elle idiote !

"L'inter-classe va bientôt sonner, les gens vont changer de sale on ne devrait pas rester ici... Ma chambre, c'est la 102."

Je me réveilla sur mon lit, Krasarc assis à côté de moi, comment ? M'avais-il porté ? Je.... Je ne savais pas, sa veste était sur mes épaules. Il avait été prévenant ? Pourquoi ? Lui qui était si violent avant ? Je me releva doucement sur mon lit et je m'appuya contre mes coussins.

"Je... Merci, mais comment ? Comment tu as ouvert et deviné que c'était mon lit ?"

Tant d'incompréhensions se bousculaient dans ma tête, je tremblais, j'avais froid... Je ferma les yeux un instant en soupirant quand surprise par un contact j'ouvris les yeux en poussant un léger cri, Krasarc s'était allongé à côté de moi, il était doux, c'était étrange... Vraiment ! Je ne m'attendais pas à ça. il avait tellement chaud, il était bouillant. Pourquoi était il si doux ? Ça me perturbait mais j'aimais bien... Je n'avais pas l'habitude d'avoir un contact doux.... Je m'endormis un moment et me réveilla un peu après, il était toujours là à côté de moi, les yeux mi-clos. Il me regardait. Pourquoi ? J'essaya de briser un peu ce silence :

"tu veux boire ou grignoter quelque chose ? Je te dois bien ça, tu as veillé sur moi... J'ai une dette en vers toi."

Le seul gros détail que je n'avais pas remarqué était que je n'avais plus ma chemise, j'étais en soutien-gorge... Elle trempait dans le lavabo avec du savon car elle avait été tâchée de sang. Il avait fait ça pour moi aussi ? Mais quand ? J'étais perdue... J'étais debout à le regarder dans les yeux l'air complètement perdue, habillée d'un soutien gorge rouge bordeaux en dentelle qui laissait deviner ma poitrine très généreuse que je cachait un peu sous ma chemise qui était volontairement plus large qu'à l'accoutumé, de ma jupe et de mes chaussettes.

"Krasarc ? Qu'est ce qu'il c'est passé ? Je ne comprends plus rien..."

Revenir en haut Aller en bas
Krasarc Orzeïn
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 137
Né(e) le : 15/05/2000
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1er Année
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemand
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t846-ici-krasarc-orzein-pour-vous-servir

Lun 26 Fév - 14:21
Erika avait soulever un élément important, il est vrais que les cours était sur le point de s'achever et tu ne te voyais pas au milieu des étudiant avec du sang partout sur le visage ainsi qu'une jeune femme a moitie consciente dans les bras, heureusement Erika avait également fait une proposition intéressante, se diriger vers son dortoir était une bonne idée, le tient étant surveiller il était neccessaire d'aller dans un endroit plus discret, ainsi tu vint la soulever avant de remarquer qu'elle venait de perdre connaissance...Soit ! Tu te dirigea donc rapidement vers les dortoir feminin en prenant soin de rester discret et d'eviter la moindre personne, heureusement tu parvint rapidement a te retrouver devant la chambre 102 que tu vint ouvrir en utilisant la clef qu'Erika gardait dans ses vetements.

La deposant sur son lit et venant retirer ses vetements pour nettoyer jusqu'a la dernier des taches de sang tu entrepris également de nettoyer ses blessures et de camoufler le tout avec un bandage certe peu discret mais néanmoins plus facile a cacher qu'une gorge ensanglanter. Remarquant que sa chemise cachait une poitrine généreuse dissimuler derriere un soutien gorge plutot agréable a regarder tu vint sourire en réalisant qu'en plus de pouvoir te nourrir et pourrais convenir pour satisfaire d'autre désir refoulé. Néanmoins pour le môment tu n'avais pas la tête pour une partie de jambe en l'air ainsi tu vint chercher une canette dans le frigo de la chambre que tu vint boire le temps de son réveil.

-"Comment ai-je ouvert la porte ? Tu avais tes clef dans ta poche je te rappel et pour ton lit ce n'est pas bien compliquer, tes affaires sont au pied de ton lit et ce n'est pas dur de les différencier des autres gamines qui te servent de colocataire"

Erika était complètement déboussoler et cela t'amusait, alors qu'elle te proposait de boire ou de grignotait tu vint lui montrer la canette de Cola qui était poser sur le bureau a quelque metre.
Tu n'avais pas eu besoin d'attendre l'accord de quiconque pour te servir, a vrais dire ce n'était pas ton genre de demander avant d'agir, tu agissait comme tu le voulais et si cela ne plaisait pas tu n'en avais rien a foutre. Néanmoins une petite idée vint te percuter et c'est ainsi que tu repondis le plus franchement du monde

-"Qu'est ce qu'il c'est passer ? Tu ne t'en rappel vraiment pas ? Quand tu t'est réveiller tu était tellement excité qu'on a baiser comme des bêtes pendant toute l’après-midi et après tu t'est endormis complètement épuiser."

Puis en voyant la réaction de Erika tu vint eclater de rire pendant de longue minute avant de lui claquer la cuisse sans pour autant lui faire mal en ajoutant d'un air satisfait et hautain.

-"A ton avis petite sotte ? Je t'ai transporter jusqu'ici, je me suis occuper de ta blessure pour que personne ne se doute de ce qu'il c'est passer et je t'ai déshabiller pour retirer les taches de sang, j'en est aussi profiter pour me laver la gueule et tout ce que j'ai fait c'est boire le temps que tu te reveil, tu pensais a quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Erika Ackermann
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 47
Né(e) le : 03/08/2000
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : première année classe 1°A
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemande
Commentaires/Citations : Tränen, Ärger, Mitleid, Grausamkeit,
Frieden, Chaos, Glaube, Verrat
Wir werden gegen unser Schicksal ankämpfen
Wir dürfen uns nicht in unser Schicksal ergeben.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1293-presentation-d-erika-arckermann#12258

Lun 26 Fév - 22:22
♥️
PAR DELÀ LE BIEN ET LE MAL
ft. Krasarc Orzeïn


"Je... Merci. Tu as bien fais de te servir."

Je rougis instantanément à la remarque de Krasarc, on l'avait vraiment... Fait ? Le temps de quelques secondes j'étais devenue rouge écarlate ! Quand il claqua sa main sur ma cuisse en riant. Il s'était bien payé ma tête ! J'avais honte d'avoir rougis comme ça, qu'est ce que jasperait ? moi lui faire de l'effet ? Il y avait bien plus jolie que moi dans la classe... Je remarqua une tâche de sang sur le col de sa chemise et m'empressa de lui faire remarquer pour changer de sujet :

"Krasarc ! Ton col est tâché, ça va se remarquer !"

Sur ces mots je m'assis près de lui et commença à lui déboutonner la dite chemise. Il était un peu surprit mais se laissait faire, après tout, il avait bien enlevé la mienne ! Ayant enlevé deux, trois boutons, je remarqua qu'il était terriblement musclé... Ma main effleura son torse, il était bouillant j'y posa ma main et resta figée quelques secondes, un petit rire se fît entendre, la situation avait l'air de l'amuser... Je releva ma tête, ses yeux ambrés me fixaient avec passion et ardeur, je frissonna de tout mon être et soupira lourdement... J'étais happée par son regard incapable de faire le moindre mouvement ma main toujours posée sur son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Krasarc Orzeïn
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 137
Né(e) le : 15/05/2000
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1er Année
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemand
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t846-ici-krasarc-orzein-pour-vous-servir

Lun 26 Fév - 23:52
Cette femme avais vraiment un problème, alors certe tu avais une tache de sang sur ton col, tu le savais et il faut dire que chez toi cela n'attirais pas l'attention, tout tes vêtements était taché de sang et par conséquent tu voulais retirer sa main quand elle entrepris de retirer ta chemise, néanmoins en voyant son regard attrister a l'idée de ne pas pouvoir aller plus loins tu vint décider de pousser le vice a son paroxysme, la laissant faire en la regardant d'un air supérieur, tu te demander jusqu’où elle était capable d'aller, puis alors qu'elle vint dévoiler ton torse puissant, le contact de sa main sur ton torse ardent te fit rire, elle était tellement hésitante, elle tremblais juste parcequ'elle te touchait, cette jeune femme était non seulement expérimenté mais assurément folle amoureuse de toi, sa peur de bouger un peu plus te faisait rire, voyant que la situation ne progressait plus tu décida d'agir en la provoquant.

Soudainement tu vint abaisser son soutient gorge pour venir empoignée  sa poitrine d'une main puissante, dans ce geste il n'y avais pas reelement de désir ou d'excitation, tu ne te sentait pas assez excitée pour entreprendre quoi que ce soit de sexuel pour aujourd'hui, ton geste n'était motivée que par une seul volonté, celle de pousser cette pauvre femme dans ses dernier retranchement, lui montrer qu'ici c'etait toi qui contrôlait la situation et que tu pouvais reelement faire d'elle tout ce que tu voulais, venait presser et malaxer sa poitrine tu ricanais presque sadiquement en l'écrasant de ton regard avant de venir lui dire d'un air sardonique.

-"Tu est tellement faible que ça en devient risible, tu joue les tentatrices, tu prétendais tout connaitre de moi et par conséquent être capable de me faire tourné en bourrique, néanmoins regarde toi ! Tu est brûlante, tu tremble, tu n'arrive même plus a réfléchir ! Et tu sais, je sais faire souffrir des masochiste comme toi sans que tu ne prenne une once de plaisir, et tu sais comment ?"

Tu vint t'approcher lentement de ses levres, ton regard vint s'embraser avec violence et une passion extreme semblait se transmettre de ton regard au sien, tes yeux laissait entrevoir a Erika un scénario particulierement brulant, restant a quelque milimettre de ses levres, tes mains toujours sur sa poitrine tu vint lui faire imaginer un baiser intense qui se prolongerais sur le lit jusqu'a venir s'intensifier pour que vos deux corp se melent pendant de longue minute d'ebat passionnel et alors que tu venait faire fondre cette jeune femme du regard tu te redressa subitement, retirant tes mains et venant remettre ta chemise malgrés les taches de sang, ton regard et ta voix reprirent leur teinte glacial prouvant une fois de plus que tout ceci n'était qu'un jeu pour toi

-"Pas besoin de nettoyer cette chemise ni aucun autre de mes vetements, tout simplement car tout mes vêtements sont constamment tachée de sang, cela n'attirera l'attention de personne, r'habille toi maintenant si tu ne veux pas que tes colocataire tombe sur toi comme ça"
Revenir en haut Aller en bas
Erika Ackermann
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 47
Né(e) le : 03/08/2000
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : première année classe 1°A
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemande
Commentaires/Citations : Tränen, Ärger, Mitleid, Grausamkeit,
Frieden, Chaos, Glaube, Verrat
Wir werden gegen unser Schicksal ankämpfen
Wir dürfen uns nicht in unser Schicksal ergeben.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1293-presentation-d-erika-arckermann#12258

Mar 27 Fév - 0:38
♥️
PAR DELÀ LE BIEN ET LE MAL
ft. Krasarc Orzeïn


Il jouait avec moi comme un tigre jouerait avec un chaton... Je m'étais perdue tellement intensément dans son regard ! Un léger rictus se dessina sur ses lèvres alors que je mordait les miennes... Il décida de prendre les choses en main. Littéralement !
Il abaissa violemment la dernière couche de tissus qui séparait ma poitrine de lui pour jouer avec ce qui me fît soupirer... Je n'avais jamais vraiment connu d'homme avant, enfin si... Mais pas comme ça.

Ses mots me blessèrent... Je n'était pas une fille facile si c'est ce qu'il croyait ! Oui j'étais brûlante et je tremblait, mais ce n'était pas dé désir... Jamais on ne m'avait touché, les amis de ce bâtard de comte n'avaient pas le droit de me toucher, ils devaient se contenter de me regarder en se touchant. C'était tellement humiliant... Je chassa ses pensées de mon esprit rapidement quand Krasarc s'approcha de moi, il n'était qu'a quelques millimètres de mes lèvres, je pouvais sentir son souffle chaud et sa chaleur... Son regard était tellement intense, s'il l'avait voulu il aurait put me faire tomber à ses pieds à cet instant précis. Mais il se recula d'un coup en ricanant et reboutonna sa chemise.

Ses mots claquèrent comme la morsure d'un coup de fouet ! Si violents et froids... Je décida alors de me lever en science et d'aller piocher dans mon armoire d'autres vêtements, je déboutonna ma jupe qui tomba à mes chevilles et mît à la place un short en jeans tout en gardant mes chaussettes hautes et j'enfila un top noir et passa mes cheveux par dessus (ce qui donnait à peu près ça Tenue décontractée (short fermé évidemment et accompagnée de mes gants.)). Je sorti un cola du frigo et vérifia ma chemise qui trempait dans le lavabo, le sang était parti. Je l'accrocha alors à un cintre pour qu'elle soit sèche demain matin quand je senti son souffle ardent dans mon cou.
Revenir en haut Aller en bas
Krasarc Orzeïn
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 137
Né(e) le : 15/05/2000
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1er Année
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemand
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t846-ici-krasarc-orzein-pour-vous-servir

Mar 27 Fév - 9:34
Les réaction d'Erika était satisfaisante, tu sentait que chaqu'un de tes mots avait l'effet d'une bombe dans sa tête, revenant t’asseoir alors que la jeune femme vint se déshabiller pour changer de tenu, tu resta la a l'observer en réfléchissant sur la suite des événements, comment pourrais tu la torturer un peu plus ? Bien que tu semblais ne pas t'en apperçevoir, Erika avait une réel influence sur toi, jouer avec elle et satisfaire ta soif ainsi que tes désirs participer et atténué tes psychoses, cela te refaisait penser a Brook qui elle aussi dans un sens parvenait a te faire changer, tu rencontrait beaucoup de personnes au influence différente et pourtant si semblable dans cette académie, voyant qu'Erika était en train de s'occuper de sa chemise désormais propre, tu vint passer derrière elle, ta bouche a quelque centimètre de son coup, ta respiration ardente contre son cou venais la faire frémir.

-"J'y pense, je n'ai aucun moyen de te contacter a part en cours...il faudrais que tu me donne un moyen plus sur de pouvoir te parler, surtout si j'ai besoin de toi pour venir assouvir mes envies...soit dociles ma petite et tu n'en sera que plus récompenser...a moins que tu ne préfère que je me tourne vers une autres femme ?"

Erika était reelement amoureuse de toi, c'est pourquoi tu ressentait le besoin de stimuler sa jalousie, de voir a quoi elle ressemblait quand tu lui parlais d'autre femme, une idée vint subitement germer dans ton esprit, et si tu poussais ce petit jeu un peu plus loins ? Et si tu essayer de la rendre malade de jalousie ? Tu te demandais a quoi pouvais ressembler sa tête deformer par la jalousie et c'est pourquoi tu vint enchainer en parlant d'une voix plus chaleureuse comme si ce dont tu parlais te rappelais de bon souvenir

-"Il est vrais que maintenant que j'y pense, Brook dois s’inquiéter, cela fait tant longtemps que je n'ai pas revue cette tendre femme qui a bien faillit voler mon cœur...hmmm je me rappel ce môment ou on était enfermer tout les deux dans la salle de science après les cours, c’était tellement chaud et intense, bien plus que nous deux tout a l'heure"

Tu ne lâchait pas Erika du regard, tes mots venait glisser dans ses oreilles avec le tranchant d'une lame de rasoir, tu torturais cette pauvre femme juste pour le plaisir de voir ses réaction, en réalité rien ne c'etait passer avec Brook, hormis les blessures que tu lui avait infligée et la satisfaction de la voir souffrir toujours un peu plus mais de s'extasier malgrés elle, sur ce point elle était différente d'Erika qui assumais pleinement son plaisir dans la douleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Erika Ackermann
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 47
Né(e) le : 03/08/2000
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : première année classe 1°A
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemande
Commentaires/Citations : Tränen, Ärger, Mitleid, Grausamkeit,
Frieden, Chaos, Glaube, Verrat
Wir werden gegen unser Schicksal ankämpfen
Wir dürfen uns nicht in unser Schicksal ergeben.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1293-presentation-d-erika-arckermann#12258

Mar 27 Fév - 16:02
♥️
PAR DELÀ LE BIEN ET LE MAL
ft. Krasarc Orzeïn



Je rêve ? Il vient vraiment de me demander mon numéro ? J'allais lui donner quand il parla d'autres femmes, je fis volte face et planta mon regard bleuté qui devint rapidement plus noir quand il changea de ton pour aborder une voix plus chaleureuse. Il se mît à parler d'une de mes "camarades" de classe, Brook. Je voyait très bien qui elle était, une jolie jeune fille à l'air torturé et aux longs cheveux noirs. Elle lui plaisait ? Et si Krasarc plaisait à Brook aussi..? Elle allait me le voler ! Elle n'a pas le droit ! Il est mien ! Je serra mon poing et mordit ma lèvre inférieure avec force ! Elle avait souffert aujourd'hui celle là. Je senti le gout du sang dans ma bouche, j'y avais été un peu fort.

Mon cœur battait fort, si je ne pouvais pas séduire Krasarc rapidement pour qu'il soit mien, j'allais devoir faire en sorte que Brook ne l'approche plus. D'une façon ou d'une autre !
Quand il parla du fait ue c'était plus intense avec elle, la rage monta en moi... Un frisson parcoura mon corps à l'idée d'empêcher ma rivale de me nuire. Je réfléchissait à comment faire pour qu'elle n'approche plus mon bien aimé.
Pendant que je cogitait le regard dans le vite il était planté en face de moi, à scruter le moindre de mes réactions. Je me décida à bouger de ce petit coin étriqué, je secoua légèrement la tête et bougea sur le côté pour aller près de la fenêtre essuyer rapidement une légère larme qui avait perlé sur ma joue. Je pris un bout de papier, nota mon numéro dessus et le posa sur mon lit. Après ça je m'asseya sur le rebord de la fenêtre pour griller une cigarette histoire de me calmer.
Pourquoi jouait-il avec moi comme ça ? Ça lui faisait si plaisir ? Ou alors avait-il de réels sentiments pour cette Brook ? Je ne disais mot, trop occupée à réfléchir ma cigarette à la main assise sur cet appuis de fenêtre, si on me voyait je serais sacrément dans la mouise... Mais il n'était même pas midi alors je ne risquait rien.
Je jouais avec mes cheveux, tous ces sentiments qui tournaient en moi... C'était étrange....

Je m'étira en arrière après avoir écrasé ma cigarette dans mon petit cendrier quand je senti un contact chaud, il me tenait ! Il avait le don pour arriver derrière moi sans que je ne l'entende ! A quoi jouait-il bon sang ?
Revenir en haut Aller en bas
Krasarc Orzeïn
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 137
Né(e) le : 15/05/2000
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1er Année
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemand
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t846-ici-krasarc-orzein-pour-vous-servir

Mar 27 Fév - 20:42
La situation avait trés bien progresser, tu te délectait de l'horreur infligée a Erika, esprit sadique pour volonté cynique, tu sentait que chacune de tes syllabe avait l'effet de balle vocale planté en plein dans son cœur meurtrie, Erika semblait vouloir se cacher, son regard plus noir que l'obscurité d'une nuit sans lune venait viser une Brook invisible qu'elle souhaiter écraser du regard, amusée par cela tu essaya de voir ce que ton sac de sang voulait cacher quand subitement tu vint percevoir les quelque larmes qui perlaient le long de sa joue, sensation absolument EXQUISE ! Tu n'était aucunement empathique néanmoins tu ressentait mieux que personne le maelstrom émotionnel dont Erika était au centre, la pauvre devait ressentir tant de chose ! Le plaisir d'inculquer a une simple femme a la fois la passion brûlante de l'amour, la haine de sentir le bien aimé etre atteind par une autre et la tristesse d’être incapable de toucher cette félicité ! Tant de sentiment horrible et pourtant contradictoire qui venait se meler dans un tourbillons infernal. L'horreur a son paroxysme que tu savais controler d'un simple coup de baguette.

Tu sentait d'intense tremblement te saisir jusqu'au ventre, ce sadisme était merveilleux, tu avais vraiment la sensation d’être un dieu dictant les règles de cette nouvelle relation, pouvoir écraser la psyché de quelqu'un si facilement était tellement satisfaisant mais tu voulais plus ! Beaucoup plus ! Un nouveau désir s’éveiller en toi, différent de ta soif de sang, plus déviant que tes désirs sexuel, tu avais envie de briser Erika, de l’écraser mentalement et de la voir au cœur d'un paradoxe psychologique.
Venant te glisser derriere elle, tu vint l'empoignée par les hanches pour la collé a toi, soufflant au creux de son oreille tu vint lui murmurer d'un air sardonique.

-"Tu n'imagine pas le nombre de personne que j'ai mis a mes pied, le nombre de salope que j'ai baiser, le nombre de femme que j'ai fait vibrer et qui on voulut etre ma fiancée, aucune d'elle n'a suscitée mon intérêt assez longtemps pour que je ne les détruisent pas ! L'amour n'est que manipulation, l'amour n'est que destruction ! N'oublie pas qu'Eros est sœur de Thanatos et tu t'est aventurer sur le chemin de la mort en venant vers moi ! Hahaha qu’espérais tu ? Pense tu sincèrement être capable de faire mieux que les autres ? Car pour l'instant a mes yeux...tu n'est rien de plus qu'un sac de sang sans VA-LEUR"

Tu ressentait cette douleurs dans le coeur d'Erika, tu venait t’abreuver de cette peine, de cette tristesse, de cette horreur que tu lui infliger, voyons voir jusqu'ou elle pouvais aller, jusqu'ou tu pouvais la torturer, tu était tel un voleur de vie qui venait boire son sang et sa joie pour semer douleurs et tristesse, qu'est ce qui viendrais se briser en premier chez elle ? Son Amours ou Son Esprit ?
Revenir en haut Aller en bas
Erika Ackermann
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 47
Né(e) le : 03/08/2000
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : première année classe 1°A
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemande
Commentaires/Citations : Tränen, Ärger, Mitleid, Grausamkeit,
Frieden, Chaos, Glaube, Verrat
Wir werden gegen unser Schicksal ankämpfen
Wir dürfen uns nicht in unser Schicksal ergeben.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1293-presentation-d-erika-arckermann#12258

Mar 27 Fév - 21:59
♥️
PAR DELÀ LE BIEN ET LE MAL
ft. Krasarc Orzeïn



Ses mots étaient comme des lames de rasoir tranchant ma peau de toutes parts a caque mot une nouvelle blessure s'ouvrait, il avait dû oublier un détail, il en faudra beaucoup pour me briser ! Je jouais les fillettes fragiles jusque là, mais ça avait assez duré ! Je n'avais pas envie de jouer la comédie plus longtemps, un léger rire ma part se fît entendre. Il avait cru à mon petit numéro jusque là ? Il était bien crédule ! Tu parles d'un prédateur !  
Je fis volte face me levant face à Krasarc, en pleurant à chaudes larmes, Krasarc souriait l'air satisfait quand je stoppa net mes larmes pour me mettre à rire à gorge déployée et le gifla sans la moindre retenue et le poussa le forçant à s’asseoir sur mon lit.

"Tu as vraiment cru aux larmes ? Tu es encore plus pathétique que moi ! J'ai passé 10 ans attachée à une corde de la torture j'en ai subi ! Qu'elle soit physique ou mentale alors ça ce n'est rien ! Tu t'es tapé un nombre incalculable de salopes ? Et bien libre à toi ! Je ne m'abaisserai pas à ça ! Je me suis laissée faire jusque là mais c'est fini ! Le fait que je t'admire et que je ressente beaucoup de choses pour toi ne te donne pas le droit de me traiter comme une catin !"

Mon cœur battait fort de nouveau ! Je respirait fort ma respiration était difficile mais ce n'était pas le pire, quel était ce sentiment ? Une foule d'émotions bouillonnaient en moi comme si je vivait vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Krasarc Orzeïn
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 137
Né(e) le : 15/05/2000
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1er Année
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemand
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t846-ici-krasarc-orzein-pour-vous-servir

Mar 27 Fév - 22:48
Incompréhension et surprise, tu ne réalisait pas encore mais en voyant un changement si radical de comportement tu eu la sensation de t’être fait dupé pour la première fois, la claque vola en sifflant et le choc te fit tomber sur le lit de surprise et d’incompréhension, elle avais réussit a jouer avec ses propres sentiments jusque la ? Désagréable sensation que de c'etre fait avoir si facilement, il te fallut de longue seconde pour reprendre "conscience" les mots d'Erika venant frapper avec force alors que tu te redressais maladroitement en venant frotter ta joue endolorie tu vint la saisir par les poignet pour la plaquer au mur en venant la regarder méchamment.

-"Je te traite comme tu veux ! Tu a beau avoir astucieusement jouer la comédie il n’empêche que je fais de toi ce que je veux ! Je reste le prédateur et toi la proie a quoi pense tu ? Tu n'est pas de taille façe a moi et tu ne le sera jamais"

Tu voyais néanmoins que ton emprise sur elle avais moins d'effet que prévue car elle gardais cette air défiant dans son regard et cela t'agaçait, tu avais la sensation d'avoir été trompé sur la marchandise et c'est ainsi que tu vint lui decoller une giffle aussi violente que la précédente, bien qu'ayant conscience qu'elle aimerais ça, tu voulais avant tout te defouler en la gifflant, aprés t'avoir extasier voila qu'elle te frustrait, cette Erika était particulierement tenace et surtout différente de toute les autres femmes que tu avais rencontré dans ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Erika Ackermann
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 47
Né(e) le : 03/08/2000
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : première année classe 1°A
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemande
Commentaires/Citations : Tränen, Ärger, Mitleid, Grausamkeit,
Frieden, Chaos, Glaube, Verrat
Wir werden gegen unser Schicksal ankämpfen
Wir dürfen uns nicht in unser Schicksal ergeben.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1293-presentation-d-erika-arckermann#12258

Mar 27 Fév - 23:12
♥️
PAR DELÀ LE BIEN ET LE MAL
ft. Krasarc Orzeïn



"Une gifle vraiment ? Hihihi... Je t'ai déstabilisé à ce point ?
Peut être que je ne suis pas de taille mais je ne m’aplatirai pas devant toi. Et ça peu importe les menaces !"


Je tremblait... Cette gifle m'avait surprise mais surtout excitée... Mais c'était fini je ne me laisserai plus faire ! Je le repoussa sur mon lit en signe de supériorité et gifla son autre joue de la même force qu'il m'avait giflé en le regardant d'un air supérieur et satisfait. qui était la proie maintenant ? Penchée sur lui ma main appuyant sur son torse assez fort pour le plaquer au lit je saisis sa cravate pour le rapprocher de moi, mon regard ardent et confiant dans le sien qui semblait confus.

Doucement je l'approcha vers moi pour murmurer quelques mots qui semblaient comme une caresse mais aussi comme la morsure d'un coup de fouet.

"Quand la proie attaque le prédateur ne sais plus par où l'attraper, effrayé il s'enfuit. Tu vas t'enfuir devant ta "proie" car elle t'attaque mon cher Krasarc ?"
Revenir en haut Aller en bas
Krasarc Orzeïn
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 137
Né(e) le : 15/05/2000
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1er Année
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemand
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t846-ici-krasarc-orzein-pour-vous-servir

Mar 27 Fév - 23:48
Cela ne dois pas se passer de la sorte, il est hors de question qu'un simple sac de sang se joue de toi de la sorte ! Le moment ou tout dégénéra était arriver, te faire plaquer sur le lit comme une pucelle alors que Erika te regardais d'au dessus d'un air supérieur te fit exploser de l'intérieur, tu te mit a voir rouge, il était hors de question de devenir la proie ! Les mots de Erika eurent l'effet d'une bombe en toi, elle était en train de t'humilier et cela était intolérable ! Réellement intolérable ! Personne n'avais le droit de commettre un tel acte ! Elle venait de faire resurgir le meurtrier qui sommeillait en toi et d'une voix plus aggresive que jamais tu vint la menacer.

-" IL SUFFIT ! TU A GAGNER JE VAIS TE BRISER EN DEUX ! NUL NE PEUT ESPÉRER M HUMILIER DE LA SORTE SANS SE VIDER DE SON SANG"

Tu vint attraper un verre qui était poser sur la table a coter et tu le dirigea violemment vers le crâne d'Erika quand soudainement quelque chose t’arrêta...une sensation affreuse qui émannait de toi, quelque chose semblait ecraser tes tripes violement, tu te mit a trembler le regard de Erika semblait se décupler d'un millier de façon, ses yeux...ils t'observaient un millier de fois...le monde entier te fixait, ton crâne se mit a bruler tel une fournaise infernal, cela chauffait tellement que tu n'arrivais plus a sentir ton corp, la main d'Erika était glaciale, son visage semblait se deformais, il rentrait en toi, ton esprit s'intoxifiait alors qu'un bruit de verre explosa au sol pour faire vriller tes tympan, tu voyait trouble et soudainement le néant vint t'envahir.

Une journée...Une Semaine...Une Année...tout un siecle entier ? Tu était au coeur d'un vide complet et tu n'avais plus conscience du temps ni de l'espace quand tout a coup tout redevint normal, seul quelque seconde c'etait passer mais au môment de reprendre conscience tout vint exploser dans ton esprit, la psychose t'envenimer, tu respirais lourdement, tu cherchait a respirer mais tu ressentait un poid enorme sur le torse...la main d'Erika ? Tu vint saisir sa main pour essayer de la degager mais toutes tes forces avait disparut sous le coup de la panique et elle semblais bien determiner a ne pas te lacher.

-"La...Lache moi ! Je ne joue plus lache...LACHE MOI !"

Du point de vue d'Erika elle devais surement penser que tu ne controlais plus la situation et qu'elle avais par conséquent un avantage de poid, la réalité était tout autre, tes tourments, tes démons, tes psychose revenait brutalement et plus puissant que jamais surement provoquer par cette intense colère, tu te sentait observer de partout, des lame d'acier penetrais ton cerveau, cette sensation paranoïaque t'envahissait, tu avais la sensation qu'a chaque instant quelqu'un allais rentré dans la chambre...oh...et d'ailleurs tu commençait a entendre quelqu'un...une étrange voix jamais entendu...qu'est ce qu'elle disais ? Elle semblais parler de toi, elle semblait décrire tes actions, elle parlais de toi en disant "toi"... cette voix te faisait peur elle ne faisait que décrire tout ce que tu ressentait, tout ce que tu pensais et tout ce qui t'envahissait et cela ne faisait que te rendre plus dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Erika Ackermann
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 47
Né(e) le : 03/08/2000
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : première année classe 1°A
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemande
Commentaires/Citations : Tränen, Ärger, Mitleid, Grausamkeit,
Frieden, Chaos, Glaube, Verrat
Wir werden gegen unser Schicksal ankämpfen
Wir dürfen uns nicht in unser Schicksal ergeben.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1293-presentation-d-erika-arckermann#12258

Mer 28 Fév - 0:48
♥️
PAR DELÀ LE BIEN ET LE MAL
ft. Krasarc Orzeïn



Mon cœur s’arrêta de battre quelques instants Krasarc semblait vraiment au fond du trou, il était pâle comme un linge. JE l'avait autant perturbé ?! M'aurait il vraiment fracassé ce verre sur le crâne ? le verre était tombé au sol avec violence, Krasarc semblait avoir été assommé par un bulldozer au minimum ! Je n'avais plus qu'à l'achever, mais avais-je vraiment envie de le cueillir comme ça ? Qu'est ce que je devais faire ? Le gifler de nouveau ? Ce n'était pas honnête. Même si j'ai envie de l'embrasser, c'est comme embrasser quelqu'un qui dort, ça n'a pas de valeur.
Je me posa à califourchon sur ses genoux et posa ma main sur sa joue pour venir murmurer à son oreille.

"Tu te laisse distraire par une simple poche de sang ? Il est où le prédateur qui devait me briser en deux et me vider de mon sang ? Tu ne joues plus ? Parce que tu crois que je jouais ? Ce n'était qu'un tour d'échauffement mon loup. "

D'un geste doux de la main j'enlève mon gant gauche et ramasse un morceau de verre au sol avant de le briser dans ma main en fixant Krasarc dans les yeux d'un regard de défi, j'avais le sentiment que rien ne m'était impossible ! Moi aussi je pouvais le mener à la baguette après tout ! Il avait profité de moi tout à l'heure ? C'était à mon tours, je m'approcha de lui pour souffler dans son oreille et en mordiller le lobe. Je me leva et griffa son épaule et mordu l'autre pour le faire réagir. Il grognait mais c'est tout... Je décide alors de poser ma main légèrement ensanglantée sur sa joue.
Qu'est ce que je faisais ? Il était brûlant...
J'attrapa ses poignets et les colla au mur à mon tour pour venir lui embrasser le cou...
Il trembla légèrement au contact de mes lèvres mais ne réagissait pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Krasarc Orzeïn
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 137
Né(e) le : 15/05/2000
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1er Année
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemand
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t846-ici-krasarc-orzein-pour-vous-servir

Mer 28 Fév - 12:58
Raaaaaaah...Erika profitait de ta situation, écraser par son poid sur son lit, tu écoutais ses propos provocateur, incapable de répliquer, cette sensation affreuse continuais de te tirailler, tes forces t'abandonnais de plus en plus, la ou tu aurais put facilement la renverser il y a quelque minute tu te retrouvais désormais incapable ne serais-ce que de gigoter. 
Ton crâne continuait de chauffer tel une machine inarrêtable alors que d'une voix beaucoup moins brutal et beaucoup plus affaiblit tu vint essayer de te sortir de cette situation cataclysmique.

-"Et...que compte tu faire ? Je..aaaah...hahaha...je n'ai qu'a retrouver mes esprits pour te faire payer...haaaaa profite en autant que tu peut, tes menaces ne sont que des paroles que tu ne pourra jamais exercer sur ma personne"

C’était réelement abominable, tu entendait ta propre voix, ta propre intonnation qui raisonner comme ses enfant que tu aimais terrorisée, tu te revoyais en l'un d'eux, pretendant etre invincible alors que sa voix trahissait toute ses peurs, tu avais cette même voix, tes démence venait te donner la pire des apparences, tu ressemblait a tes propres proie, a tes propres victimes mais tu n'arrivais pas a te sortir de ça ! Cette sensation affreuse d’être observer, d’être le centre d'une attention malsaine, quand soudainement tu sentit une morsure sur ton oreille alors que la main d'Erika venait de se refermer sur un bout de verre, ce sang.... cette morsure, tu detestait ça, elle essayait de jouer avec toi comme un animal, tes mains se firent plaquer au mur comme tu l'avais fait pour elle, cette main ensanglanté sur ta joue éveiller tes désirs, tes envie, hélas couplée a tes démence le résultat n'en était que plus violent, tu vint sentir ce baiser sur ton cou qui te faisait enrager...amplifiant encore plus tes tourments, tu te sentait tourner en rond, aspirée par une spiral infernal qui était maintenant intensifier a chaque instant par cette femme.

Tel était cette sensation que d’être au creux d'une personne plus forte ? Elle ne l'était qu'actuellement et pourtant tu semblait vivre le sort de toute tes victimes, tu avais beau te débattre tu ne faisait que gesticuler comme une pucelle écraser par un dominant qui savait ce qu'il voulais et cela était affreux a subir. Tu vint grogner, tu tentait de la repousser, tu essayait d'arreter cette situation envenimée mais en vain...tu était au creux de la main de cette femme qui était jusqu'a maintenant ton pantin
Revenir en haut Aller en bas
Erika Ackermann
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 47
Né(e) le : 03/08/2000
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : première année classe 1°A
Situation amoureuse : Aucune
Nationalité : Allemande
Commentaires/Citations : Tränen, Ärger, Mitleid, Grausamkeit,
Frieden, Chaos, Glaube, Verrat
Wir werden gegen unser Schicksal ankämpfen
Wir dürfen uns nicht in unser Schicksal ergeben.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1293-presentation-d-erika-arckermann#12258

Mer 28 Fév - 18:27
♥️
PAR DELÀ LE BIEN ET LE MAL
ft. Krasarc Orzeïn



Alors que j’avais plaqué ses mains contre le mur avec violence mais passion, je me décida à mordre son épaule. Je passa mes doigts ensanglantés sur ses lèvres mais tout doucement, je le fixait dans les yeux, il semblait tellement déboussolé !

"Ce que je compte faire ? Te tenir au bout de mes doigts le plus longtemps possible, jouer avec toi tant que je le peux, tant que tu es si docile au creux de ma main"

J’étais décidée à le torturer gentiment, pas autant qu’il avait pu le faire avec moi mais quand même… C’était satisfaisant ! Cette sensation de supériorité, je comprenais pourquoi il aimait dominer, c’était agréable ! Mais je n’étais pas fan… Je préférais tellement être dominée comme il l’avait fait tout à l’heure dans le couloir…. Quand il s’est jeté sur moi avec passion… D’abord sur mes lèvres puis mon cou ! C’était intense… Je voulais retrouver ce Krasarc là !
Comment le retrouver ? Il fallait que je le réveille… Quand une idée me frappa, il avait réagit assez violemment quand je lui avait enlevé sa chemise, par chance cette dernière était à pressions.
Je tira alors violemment dessus pour l'ouvrir et tirer dessus pour l'attirer vers moi. Est ce que je devais l'embrasser..? Non pas pour le moment, alors je frôla ses lèvres avec les miennes doucement quand sur un coup de tête je saisi sa lèvre inférieure pour la mordre avant de mordre son cou avec passion ce qui me fît frissonner...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Par delà le bien et le mal Nietzsche, Friedrich
» Par-delà le bien et le mal
» au-delà de bien et du mal
» Nietzsche, Par-delà Bien et Mal
» Bien au-delà de nos peurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Bâtiment principal :: RDC : Bureaux et formalités :: Bibliothèque-
Sauter vers: