À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Le bal a commencé ! Venez rp dans le sous-forum dédié !
Elèves, professeurs et civils partent en voyage en France ! Ca vous tente ?

 :: IRS - Annexe :: Auditorium Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[BAL 28/02] Dansons tous ensemble

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Naomi Lawford
ISS |:| Classe Epsilon
avatar
Féminin
Messages : 454
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Vous précipitez pas tous, s'il vous plaît
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : The only doom that's looming is you loving me to death,
So I'll give you a sec' to catch your breath.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t503-live-a-live

Dim 19 Mar - 2:13

28 Février
2017
Dansons tous ensemble

Rp groupé

Le groupe est arrivé. Tant mieux. Je dois avouer que j'ai jamais écouté leur musique mais bon, s'ils ont accepté de traverser l'Atlantique pour jouer dans une école à moitié folle, ça leur accorde déjà pas mal de point sympathie.
Bon, en fait, il suffit d'écouter les paroles cinq secondes pour savoir qu'ils auraient sûrement bien leur place chez nos Potions, en fait. Enfin les personnages de leur chanson. Bref je me comprends.

N'empêche, la blondinette à qui j'ai tendu une poignée de bonbons a l'air totalement heureuse. Ou hallucinée. Ou les deux. Ça sent la droguée des bonbons à plein nez cette histoire – je juge pas, je suis pareille, le personnage auquel je m'identifie le plus au monde c'est L de Death Note, et c'est surtout le côté bouffe. En tout cas ce qui compte c'est qu'elle les prenne. Et encore mieux, qu'elle parle. Non parce que soirée peuplée ou pas, j'ai du mal à communiquer avec les gens qui ouvrent pas la bouche, moi.
Avec ceux qui l'ouvrent trop aussi, d'ailleurs, mais c'est une autre histoire.

- Haha, oui je sais ! Merci beaucoup. J’imagine que j’ai été un peu… Intimidée. Enfin bref ! Moi, c’est Nylia Sw-… Nylia. Et toi ? Tu es super jolie dans ce costume !
- Merci, le tiens est pas mal non plus. J'aime bien la pelote de laine, c'est super original. Moi c'est Naomi.

Bon ça casse un peu l'intérêt des masques de dire nos prénoms mais soyons honnêtes, quelqu'un qui me connaît m'aurait reconnu avec ou sans le masque donc bon. Des Naomi, il doit pas y en avoir qu'une seule dans cette école, quand même. En plus je connais aucune Nylia hors des cours donc anonymat : respecté.
Je reprends une poignée de bonbons vu que je viens de lui donner la première et je grignote quelque dragibus en écoutant la musique. En fin de compte, c'est assez sympa. Même avec le côté un peu "glauque" de certaines paroles, ça reste dans le style des choses que j'écoute d'habitude. Je vais peut-être même acheter leurs albums tiens, maintenant que j'ai de quoi payer.

C'est sympa de pouvoir passer une soirée avec des gens qu'on connaît tout en ne pouvant reconnaître personne. Ça me fait presque regretter d'avoir manqué toutes les soirées déguisées de mon école primaire, tiens. Et de mon collège. Et de mon lycée.
Bref, absolument toutes. En même temps, les premières années j'avais pas envie et après, pas le temps. Je passais déjà ma vie dans des costumes.
© Naomi
paroles en #006600



Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Classe Bêta
avatar
Féminin
Messages : 61
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Dim 19 Mar - 4:04
- On se retrouve Mademoiselle Forge ! Vous m'avez suggéré d'apprendre à connaître les gens avant de les complimenter !

Arg, le majordome II, le retour. Bon, il fait moins sérieux dans son espèce de costume, avec la cravate défait, surement à cause de la légère chaleur dégagée par tout ce monde, alors que le nombre de danseurs augmente.

A mon tour, je me permettrais de vous suggérer d'apprendre à connaître les gens avant de les traiter d'êtres superficiels par exemple !

"Et bien, j'ai toujours jugé qu'une personne trouvant belle une autre sans avoir vu son visage ou son corps est superficiel. Ensuite, tomber amoureux sans connaître le caractère... Bref, je me trompe peut-être mais pour moi, cela est un signe de manque de recherche sur la personne non ?"

Je regardais mes camarades danser, un peu comme des fous on dirait. Aurais-je été comme eux si je n'avais vécu cette dure expérience ? Je ne sais pas. Je me redressais, me radossant au mur plutôt que de rester assis sur cette chaise finalement pas si confortable que cela. Cette musique ne me donnait pas, en tout cas, envie de me joindre à eux, je préférais rester ici, discuter avec ceux qui veulent, observant le manège des autres, comme de cette fille qui s'amuse à filmer les autres ou à les suivre dans la foule.

"Au fait, j'ai remarqué un défaut à ton personnage de majordome. Tu agis comme un serveur, alors que le majordome dirige les serveurs. Enfin si je ne me trompe pas. En tout cas, tu devrais te trouver une jolie fille pour danser, ou un garçon si tu préfères, plutôt que de rester avec moi. En plus, je ne sais pas si je vais finalement rester ici.

Non que je risque de "pêter un cable" car l'ambiance était trop festive pour cela. C'es t juste que je ne me sens pas à ma place devant cette insouciance. Et puis, c'est la première fois depuis mon "retour" que je suis entourée d'autant de mon. Cela me fait un peu peur. Oui, j'ai fréquenté les champs de bataille mais j'ai peur d'une foule d'étudiants en mal d'orgie. Je fis un petit sourire en désignant tout ce petit monde auquel j'aspirais refaire parti.

"Aller, en cherchant bien, tu en trouveras rapidement une, après tout, tu as un peu de classe dans ta tenue bizarre. Comme je te l'ai dis, ça vaut mieux que de rester avec une fille que cette fête déprime un peu."



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Dim 19 Mar - 18:01
Invité
Noah Re
Ancien membre

  • RE Noah
  • Trop de people
Dansons tous ensemble.
Journée de merde. Gens de merde. Cours de merde surtout. Maintenant qu'elle pouvait suivre les cours en direct elle se rendait compte que c'était encore plus chiant que par vidéoconférence, surtout qu'elle ne pouvait pas s'occuper en s'acharnant sur quelqu'un sous faute de se faire enfermer une nouvelle fois. Son interdiction de suivre les cours avec ses camarades avait enfin été levée après tout, il fallait faire quelques efforts et ne pas essayer de trucider ou traumatiser un camarade - même si ils doivent avoir un problème pour être dans sa classe déjà -.  La seule chose qui pouvait à peu près la motiver aujourd'hui c'était bien évidemment le bal, elle allait pouvoir s'amuser, embêter du monde tout en étant masquée ! Merveilleuse situation pour la jeune fille, elle ne pouvait rien faire de dangereux mais elle pouvait agir à sa guise et faire des conneries quasiment dans le total anonymat.

Noah avait décidé d'être en retard, aussi. Enfin, non, pardon. Une Reine n'est jamais en retard, tout le monde est simplement en avance. Elle avait mis énormément de temps à se préparer et notamment se brosser les cheveux -bien trop longs d'ailleurs, mais ils sont beaux donc ça compense, elle en est fière- la tâche la plus importante quoi. Elle était incapable de les lisser ou de les faire tenir sans qu'ils rebiquent, ils étaient bien trop ondulés, parfois bouclés et faisaient penser à des nuages. On peut dire que ça attire le regard et que les mains peuvent être attirées, on aurait envie de lui toucher pour voir si c'est aussi doux que ça en a l'air -et ça l'est, mais attention aux griffes. En soit, son costume lui, n'avait pas pris de temps. Elle avait décidé de se déguiser en Bunny Girl, avec un body noir et des oreilles ainsi qu'une queue roses et duveteux. La jeune criminelle s'inquiétait juste du dos nu de son body, on risquait de voir sa cicatrice... Heureusement, ses cheveux étaient aussi pratiques que beaux, ils dissimulaient la cicatrice grâce à l'abondance de cette masse capillaire. Un petit masque loup et hop, c'était parti. Il était déjà tard mais la demoiselle savait se faire attendre.

Being sexy & cute:
 

Hop, arrivée. Trop de monde, ça la mettait assez mal à l'aise mine de rien, depuis combien de temps elle n'avait pas vu autant de monde d'un coup ? Elle serait incapable de le dire. Elle pris une grande inspiration et entrepris une démarche assurée, le dos bien droit. Elle attirait certainement l'attention, notamment grâce au costume et à son corps de rêve mais elle semblait également être une femme nuage, ses cheveux et sa démarche donnaient l'illusion d'une créature descendant du ciel. Elle ressemblait à un ange, ouais. Un ange particulièrement sexy ce soir là, mais un ange. Et elle allait essayer de tenir ce rôle un maximum, mais vraiment essayer. Noah avait ciblé le buffet, histoire de se prendre un petit quelque chose à boire et elle se sentait d'humeur à déclencher un petit scandale.

Un verre en main, petit repérage d'un serveur qui avait l'air un poil perturbé et ne savait pas où aller, le reste des personnes étant occupé, elle s'avança vers lui avec un sourire carnassier, sa démarche de mannequin, elle était prête à lui faire passer un mauvaise moment, petit, mais mauvais quand même. Une fois face au serveur, qui afficha un sourire tout à fait professionnel, elle prit une bonne gorgée de sa boisson qu'elle coinça dans sa bouche avant d'afficher une sorte d'expression de dégoût et recracher  tout le liquide - un jus de fruit bien collant qui tâche, sinon c'est pas drôle - sur ce pauvre employé qui n'avait rien demandé. Il était choqué et ne semblait pas comprend ce qui lui était arrivé ; l'air hautain, un petit mouvement de cheveux et une main portée à sa bouche en mode 'oups', la grande chieuse faisait mine d'être désolée.

Et ce n'était pas passé, d'ailleurs. Sous ses airs de serveur timide et soumis il était capable de s'énerver et de pourrir la demoiselle. Ce qui était une très mauvaise idée, bien qu'elle soit totalement en tort. Mais elle ne le dit pas et elle ne le pense pas non plus, c'est un sous-fifre c'est tout, un être inutile et il devait s'agenouiller devant elle. Elle n'avait jamais entendu quelqu'un lui lancer une gueulante comme ça sans savoir qu'il y allait avoir des conséquences. Elle revêtit donc sa meilleure expression de victime pour l'adoucir avant de lui jeter son verre dessus, le toisant de haut en bas. Comment avait-il pu oser s'en prendre à elle de la sorte ? C'était de la pure provocation, et ça avait marché. Il était encore plus énervé, il avait envie de lui faire manger son plateau et c'est exactement à ce moment là qu'elle se plaça en victime en prenant son air innocent. Si quelqu'un assistait à cette scène, il n'aurait pas pu se douter qu'elle avait tout planifié. Le serveur était décontenancé. il ne savait pas si il devait se venger ou se retenir à cause du travail. Noah, elle, jubilait intérieurement, si ça dérapait, elle lui ferait regretter sa vie entière, mais pour l'instant, elle voulait voir ce qui allait se passer. Et si il ne se passait rien, elle trouverait une autre victime, pas compliqué.
Bitches
Revenir en haut Aller en bas
Daryl Hudderson
Membre absent
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 21/02/2017
Niveau d'études/Métier : Quatrième Année - ISS
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Britannique
Commentaires/Citations : Votre humble gentleman écrit en teal
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t252-daryl-the-butler

Jeu 23 Mar - 19:08



Dansons tous ensemble

Ft La populace


Daryl sembla satisfait de sa petite taquinerie, puisqu'elle amena la demoiselle Forge à réfléchir sur ses dernières paroles. Intérieurement sa réaction songeuses l'apaisa. En tant que forge et il le savait pertinemment, il n'était pas à l'abri d'un douloureux retour de bâton. Bien entendu, le gentleman ne craignait pas un début d'échauffourées, mais préférait juste que la soirée puisse suivre son cours tranquillement.

- Et bien, j'ai toujours jugé qu'une personne trouvant belle une autre sans avoir vu son visage ou son corps est superficiel. Ensuite, tomber amoureux sans connaître le caractère... Bref, je me trompe peut-être mais pour moi, cela est un signe de manque de recherche sur la personne non ?

Aussitôt dit, elle détourna des yeux pour admirer la foule danser frénétiquement. La musique endiablée du groupe invitée les surexcitait un peu trop. A moins qu'une substance illicite soit la cause de toute cette abondance d'énergie... Lorsqu'il la vit se relever, le gentleman crut qu'elle avait pris la décision de rejoindre l'attroupement d'élèves gesticulant. Finalement, elle sembla juste s'étirer contre le mur, pour effacer les courbatures affaiblissant sa musculature. La tête toujours déprimée, elle n'avait toujours pas l'air de vouloir quitter sa petite place isolée :

- Au fait, j'ai remarqué un défaut à ton personnage de majordome. Tu agis comme un serveur, alors que le majordome dirige les serveurs. Enfin si je ne me trompe pas. En tout cas, tu devrais te trouver une jolie fille pour danser, ou un garçon si tu préfères, plutôt que de rester avec moi. En plus, je ne sais pas si je vais finalement rester ici. Elle lui pointa la foule grandissante avec un sourire crispé. Aller, en cherchant bien, tu en trouveras rapidement une, après tout, tu as un peu de classe dans ta tenue bizarre. Comme je te l'ai dis, ça vaut mieux que de rester avec une fille que cette fête déprime un peu

L'intuition de Daryl se révélait bonne. Cette fête déprimait son interlocutrice et il était attristé de l'entendre. Comme son père lui avait appris, il continua à filtrer tout sentiment pouvant gêner son sérieux apparent. Tout gentleman qui se respecte, aurait aidé une demoiselle tristounette souffrant de déprime. Pendant que son regard balaya la foule, il cherchait un moyen d'illuminer la mine rabougrie de son interlocutrice.
Il se surprit lui-même à remarquer un homme déguisé en serveur en face d'une ravissante demoiselle vraisemblablement désolée. D'après les informations qu'il avait pu glané avant la soirée, aucun serveur n'avait été prévu pour la soirée - d'où la véracité de son déguisement de majordome -... Il faut croire que la direction n'avait pas tout indiqué sur leur prospectus. De son angle de vue, il put constater une tâche rougeâtre sur le costume sacré du serveur et son poing serré derrière son plateau. Il soupira légèrement semblant comprendre la situation douteuse planant autour des deux acteurs.

Une urgence l'appelait, mais il ne voulait pas s'en aller en sachant que la demoiselle affligée partirait probablement. Son esprit tiraillé travailla donc à une solution qui lui permettrait de pouvoir faire les deux. Son discours prêt, il le dicta à la demoiselle vêtue de noire :

- Vous entendre complimenter ma tenue "bizarre" m'enchante énormément et je vous en remercie pour cela. Il enchaîna ensuite sur sa doctrine du majordome. Toutefois, je regrette de vous écouter supposer que mon déguisement de majordome est imparfait ! Pour un majordome, il est normal de flatter les demoiselles, puisqu'un majordome considère toutes les demoiselles comme magnifiques. Y'a t-il donc un mal à féliciter une lady pour sa magnificence ?

Il détacha sa cravate et la retira carrément de son cou. Même sans cette dernière, il gardait tout le prestige que lui accordait son déguisement. Sa prestance y jouait évidemment pour beaucoup. Audacieux, il se rapprocha de la sombre lady et la fixa langoureusement des yeux. Elle ne sembla remarquer que Daryl glissa autour de son cou, sa cravate... à moins qu'elle ne décida de se laisser faire :

- Je crains devoir vous quitter temporairement ! Le devoir m'appelle ailleurs. Vous pouvez évidemment quitter les lieux accablés par votre déprime ou bien rester ici et me rendre ma cravate lorsque je reviendrais ! Le choix ne revient qu'à vous ! Il repartit lui adressant des paroles qu'ils n'espéraient pas être les dernières Si je me souviens bien, vous avez dit que le majordome dirigeait les serveurs ! Vous avez entièrement raison, mais un majordome reste avant tout un serveur...

Il se dirigea alors calmement vers la scène critique qui n'avait semble t-il pas changer. Un serveur ne cachant pas son agacement face à la tâche bordeaux qui marquait sa luxueuse tenue se retenait d'exploser. On dirait que Daryl était arrivé à temps pour stopper la détonation. Qui sait ce que l'autre gentleman aurait fait à cette pauvre demoiselle, si le majordome n'était arrivé à temps. Humblement, il s'inclina devant la demoiselle, la main sur le coeur et s'exprima :

- Je vous pris humblement de bien vouloir excuser mon subordonnée pour son comportement inadaptée ! Il est un peu sanguin, mais je peux vous assurer que c'est une brave personne ! Le regard sanglant de Daryl frigorifia l'autre gentleman qui s'excusa à son tour. Heureusement, ce dernier avait répondu favorablement à l'aide fournie par Daryl. Que serait-il arrivé s'il avait nié tout lien avec le jeune homme ?

D'un geste de main, il invita le colérique à quitter les lieux pour se changer. A présent, seul le majordome et la demoiselle "victime" se faisait face. Elle était plus grande qu'il n'y paraît et son physique avait de quoi faire tourner en bourrique n'importe qui. Ses pupilles avaient une forme mystérieuse et envoutante. Ses cheveux étaient si ondulés que Daryl pouvait admettre l'intérêt qu'aurait certaines personnes à vouloir les caresser. Pour autant, cette beauté ne l'affecta guère et il resta placide. En fait, qu'il ait cette magnifique créature ou la reine d'Angleterre en face de lui, son comportement sera toujours le même : sérieusement millimétrée.

- Que puis-je faire pour réparer cette gêne occasionnée ?

Il ne l'affichait guère par ses manières, mais il abordait quelques doutes face à la demoiselle au costume aguicheur. Des innocentes séduisantes ? Daryl en avait croisé énormément auparavant et il n'était pas rare qu'elle cache d'ignobles secrets... Dès que cette affaire serait réglée, il espérait retrouver sa précédente princesse !

Revenir en haut Aller en bas
Nylia J. Swann
IRS |:| Classe Epsilon
avatar
Féminin
Messages : 573
Né(e) le : 28/06/1999
Date d'inscription : 16/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 4°A
Situation amoureuse : Coeur à prendre ~
Nationalité : Anglaise.
Commentaires/Citations : Madness is Genius ~
Nylia vous parle en #0099FF !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t227-almost-dying-changes-nothing-dying-changes-everything-nylia-j-swann#1676

Mar 11 Avr - 11:39
Bal masqué
Nylia se demande toujours si c’était une bonne idée de donner son prénom (surtout qu’il est original), mais de toute façon, c’est trop tard maintenant, elle ne peut plus y faire grand-chose. Cependant effrayée du jugement de son interlocutrice et d’ailleurs du jugement des autres en général, la blondinette est tout de suite moins à l’aise.

Merci, le tien est pas mal non plus. J’aime bien la pelote de laine, c’est super original. Moi c’est Naomi.

La jeune Swann sourit presque instinctivement. C’est vrai qu’elle était fière du petit accessoire ou détail qu’elle avait rajouté à son costume – elle qui d’habitude ne prenait jamais d’initiative, aussi insignifiante qu’elle soit, comme celle-ci. La prochaine chose à laquelle le petit chat s’attelle est le nom de sa rencontre. Enfin surtout, elle s’attelle à le retenir. Parce que des Naomi, y’en a pas mal, et Nylia déteste oublier les noms des gens. C’est gênant, nul, et… Ugh.

Merci beaucoup, Naomi !” crie-t-elle pour se faire entendre malgré la musique.

D’ailleurs, ce n’est pas du tout ce que Nylia écoute d’habitude, mais c’est vraiment pas mal pour ce type de soirée. Et puis, c’est aussi pour ça que la blondinette était venue : apprendre, découvrir, sur tout et n’importe quoi, puisque c’était son passe-temps préféré. Ceci dit, le remplissage progressif de la pièce mêlé à la musique parfois presque assourdissante du groupe donne un peu mal à la tête à l’étudiante. Tant pis, elle supportera. Pour l’instant, elle se contente de reprendre des bonbons (malgré elle, elle ne peut pas s’en empêcher).

Est-ce que je peux me permettre de te demander dans quelle classe et programme tu es ? Aussi, n’hésite pas à me dire si tu souhaites aller parler à quelqu’un d’autre ou… Je ne sais quoi, loin de moi l’idée de te kidnapper toute la soirée !

La jeune anglaise rit. Alors ça, c’est le moins qu’elle puisse dire. S’il y a bien quelque chose qu’elle ne souhaite pas, c’est bien embêter Naomi. En fait, elle déteste embêter qui que ce soit ! Nylia regared autour d’elle avant de se dire que la soirée… Promet. Beaucoup de gens, de la musique incessante, des bonbons… Ouais, ça promet.
ft. Naomi Lawford

Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
ISS |:| Classe Epsilon
avatar
Féminin
Messages : 454
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Vous précipitez pas tous, s'il vous plaît
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : The only doom that's looming is you loving me to death,
So I'll give you a sec' to catch your breath.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t503-live-a-live

Mer 12 Avr - 23:47
Message à tous les participants:
 


28 Février
2017
Dansons tous ensemble

Rp groupé

Eh bah voilà, c'est pas compliqué de faire sourire quelqu'un ! Même les gens timides, avec un poignée de bonbons et un compliment sincère, ça passe tout seul. C'est magique. Je suis magique, c'est comme ça. Comment ça la modestie ? Oh ça va hein.

- Merci beaucoup, Naomi !

Vu que la musique est forte (c'est un concert quand même), je lui répond juste en levant mon pouce en l'air avant de prendre un verre au passage. Il a une odeur un peu bizarre mais franchement, j'ai la tête un peu trop ailleurs pour remarquer. La musique ça me remplit le crâne. En fait, quand on est atteint du même trouble que moi, c'est même le calmant parfait : ça concentre le surplus de pensées sur un truc stable et ça permet de se vider un peu le crâne.
Jusqu'à ce qu'on ait une chanson qui rentre à mort dans la tête et qu'on arrive plus à s'en débarrasser.

- Est-ce que je peux me permettre de te demander dans quelle classe et programme tu es ? Aussi, n’hésite pas à me dire si tu souhaites aller parler à quelqu’un d’autre ou… Je ne sais quoi, loin de moi l’idée de te kidnapper toute la soirée !

Me kidnapper. Ha. Il y a quelques mois j'aurais sûrement répondu "il est pas né celui qui réussira à me kidnapper !" mais en fait... si. Il l'a même déjà fait. Et c'était pas super génial. … La musique. Concentre-toi sur la musique et calme les pensées qui se barrent dans tous les sens s'il te plaît.

- Je suis en dernière année à l'ISS ! En Tradition !

C'est vrai que la musique c'est moins pratique quand on essaye de parler avec les gens, mais je pense qu'à un moment je vais aller danser de toute manière. Ce serait dommage d'assister à un concert pour rester plantée près du stand de bouffe.

- Et toi ? T'inquiète ça me dérange pas de rester discuter, je suis pas du genre à garder mes pensées pour moi de toute façon !

Oui, clairement, si un moment j'ai envie de bouger, je vais pas jouer les timides et rester par politesse. C'est pas mon genre.
© Naomi
paroles en #006600





Dernière édition par Naomi Lawford le Dim 23 Avr - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nylia J. Swann
IRS |:| Classe Epsilon
avatar
Féminin
Messages : 573
Né(e) le : 28/06/1999
Date d'inscription : 16/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 4°A
Situation amoureuse : Coeur à prendre ~
Nationalité : Anglaise.
Commentaires/Citations : Madness is Genius ~
Nylia vous parle en #0099FF !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t227-almost-dying-changes-nothing-dying-changes-everything-nylia-j-swann#1676

Jeu 13 Avr - 16:06
ft.
LAWFORD Naomi
« Bal masqué »
Let's dance !
Finalement, plus le temps passait, plus Nylia se demandait ce qu’elle faisait ici. Pourquoi avait-elle été aussi enthousiaste pour se rendre à ce bal, déjà ? Elle ne s’en rappelait même plus, et si Naomi n’avait pas été là, elle serait sûrement déjà partie. Seulement, elle avait envie d’apprendre à la connaître en plus. Parce que oui, à force de rester dans son coin et de ne parler à personne de peur d’être un fardeau, la blondinette se sentait un peu seule.

« Je suis en dernière année à l’ISS ! En Tradition ! »

… Manquait plus que ça. Nylia se sentait plutôt insecure, pour le coup. Alors oui, aucune tension remarquable planait entre les élèves de l’ISS et de l’IRS, mais autant dire que forcément, les ISS qui jugeaient les IRS ne manquaient pas non plus. Soit ça, soit ils avaient peur. En même temps, pour certains élèves en Forge, c’était compréhensible. Nylia elle-même n’était pas très à l’aise devant les élèves suivant ce programme. Le pire, c’est que des Forge plutôt sympathiques dans la vie de tous les jours, y’en a plein. Mais bon, parler à quelqu’un tout en sachant que cette même personne a pu prendre la vie d’un individu ou simplement l’agresser, parfois sans raison, c’est hard.

« Et toi ? T’inquiète ça me dérange pas de rester discuter, je suis pas du genre à garder mes pensées pour moi de toute façon ! »

A force de paniquer intérieurement toute seule, Nylia avait carrément oublié de réagir à la réponse précédente de Naomi. La pire des interlocutrices, je vous jure. Evidemment, maintenant, elle devait lui dire qu’elle était à l’IRS. Pour se rassurer, l’étudiante tenta de relativiser : apparemment, elle était du genre franche, donc dans le pire des cas, elle lui dirait qu’elle ne souhaitait pas parler davantage, et elle partirait, non ? En soi, il n’y avait pas plus à craindre. Mais bon, c’était déjà beaucoup pour la blondinette qui était terrorisée du jugement des autres…

« En dernière année aussi… A l’IRS. En Potion. Je vais danser ! Rejoins-moi si tu en as l’envie, ce sera avec plaisir ! »

Bien joué, Nylia. Avec le petit sourire angélique qui perfectionne le tout. Alors là, elle avait géré, c’était le moins qu’on puisse dire. De cette manière, il y avait moins de chances pour qu’elle passe pour la victime de base du programme Potion, et en plus, elle irait peut-être danser avec une nouvelle rencontre, ce qui ne pouvait pas lui faire du mal. C’est ce qu’on appelle faire d’une pierre deux coups ! La blondinette ne se laissa pas déstabiliser par la situation et s’élança sur la piste de danse, un peu gênée au début. Mais bon, au point où elle en était… Et la voilà en train de danser comme un petit chat, tantôt sur une patte, tantôt sur une autre, le tout en faisant se balader sa petite pelote de laine autour d’elle !
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Classe Bêta
avatar
Féminin
Messages : 61
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Dim 23 Avr - 14:06
Vous entendre complimenter ma tenue "bizarre" m'enchante énormément et je vous en remercie pour cela. Il enchaîna ensuite sur sa doctrine du majordome.

Allons bon, voilà qu'il prenait pour un compliment le fait que je trouve sa tenue, me faisant penser à moitié à celle d'un domestique et pour l'autre moitié à un uniforme de cérémonie militaire. Comment peut-on apprécier ça, je vous le demande ?

Toutefois, je regrette de vous écouter supposer que mon déguisement de majordome est imparfait ! Pour un majordome, il est normal de flatter les demoiselles, puisqu'un majordome considère toutes les demoiselles comme magnifiques. Y'a t-il donc un mal à féliciter une lady pour sa magnificence ?

"Oui quand la demoiselle trouve les-dits compliments très exagérés."

Pendant que je lui répondais, il détacha sa cravate et la retira de son cou. Cela lui donnait un air toujours stricte mais plus décontracté. Cela lui convenait mieux pour la fête. Mais bon, cela aurait été encore mieux s'il ouvrait sa veste. Enfin... c'est compliqué aussi vu que c'est un bal costumé... Je retins un petit rire comme il vint presque contre moi, me regardant dans les yeux avec un air bizarre. Quand il tenta d'attacher sa cravate autour de mon cou, je stoppais son geste d'une main, en l'interposant entre le tissu et ma peau. Je n'allais pas le laisser me "réserver" comme cela.

Je crains devoir vous quitter temporairement ! Le devoir m'appelle ailleurs. Vous pouvez évidemment quitter les lieux, accablée par votre déprime, ou bien rester ici et me rendre ma cravate lorsque je reviendrais ! Le choix ne revient qu'à vous ! ... Si je me souviens bien, vous avez dit que le majordome dirigeait les serveurs ! Vous avez entièrement raison, mais un majordome reste avant tout un serveur...

"Bonne fin de fête à vous, alors, serviteur..."

Je retins un coup de langue à son adresse, cela n'aurait pas fait du plus bel effet avec ma tenue de samouraï. Je regardais sa cravate... en gros, il me laissait le choix entre quitter la fête ou attendre qu'il revienne ? C'est un peu réducteur, non ? Je réfléchis un peu puis je m'approchais du buffet. Je remplis deux verres, nouant la cravate autour d'un, un geste pour le remercier de m'avoir amusé un peu, avant d'aller me perdre dans la foule des danseurs, buvant un peu en m'amusant à me déplacer dans la foule, même si je ne dansais pas moi-même.



Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
ISS |:| Classe Epsilon
avatar
Féminin
Messages : 454
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Vous précipitez pas tous, s'il vous plaît
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : The only doom that's looming is you loving me to death,
So I'll give you a sec' to catch your breath.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t503-live-a-live

Dim 23 Avr - 14:25

28 Février
2017
Dansons tous ensemble

Rp groupé

Bon on va récapituler les choses. Premièrement, quand j'ai entendu IRS, mon cerveau a eu deux réactions opposées : le classique "oh, un élève de Martel", qui reste quand même une amie de ma famille. La deuxième, un genre de "c'est fou ça je rencontre que des IRS depuis que je suis ici", avec une préparation de mouvement de recul parce que ça s'est pas passé formidablement non plus jusque là.

Et puis elle a dit Potion et ça m'a suffi à me rappeler que tous ceux que j'avais rencontré jusque là étaient des Forges (amie de la famille, je vous dis, j'ai un peu fouillé dans ses dossiers). Du coup détente instantannée. Jusque là, je me suis pas retrouvée dans une situation chiante ou désagréable avec des Potions. Donc on va oubleir les mauvaises expériences deux minutes, de toute façon c'est ni le lieu ni le moment, et se contentrer sur le plus important.
Aller danser.
Mon jus d'orange a un goût un peu bizarre. Mais bon j'ai soif et puis qu'est-ce que ça pourrait être d'autre que du jus d'orange ? Il y a que des jus de fruit sur la table, ya peut-être quelqu'un qui a fait une mélage avec un autre jus ou soda. Ça va pas me tuer.

- Ouais, allons danser. C'est quand même pour ça qu'on est là, à la base !

Bon, je suis aussi un peu là pour parader avec mon déguisement (Quoi ? J'ai le droit !), mais bon danser ça reste la priorité numéro 1,2. Oui parce que parader n'est pas si essentiel non plus. Vous m'avez prise pour qui ?
Je la suis donc sur la piste de danse. C'est marrant, elle est tellement à fond dans son costume qu'elle danse même avec sa pelote de laine. Je me demande bien ce qui a pu l'amener en Potion, je veux dire à part le fait qu'elle avait l'air mal à l'aise au début, elle a l'air plutôt bien dans sa peau. Phobie scolaire, peut-être ? J'en sais rien.
Faut vraiment que j'arrête de me poser des questions sur les gens en permanence. Si ma mère pouvait lire dans mes pensées, elle m'aurait déjà engueulée pour me mêler toujours de ce qui me regarde pas.

Mais elle est pas là. Et de toute façon comme il y a de la musique, je sens que tout le bordel dans ma tête a décidé de se structurer un peu. C'est ça qui est magique, avec la musique. Plus de pensées parasites, plus de désordre. Je peux juste danser et m'éclater sans penser à des trucs.
Bon ok, sans trop penser à des trucs, mais voilà.
En plus la musique est cool.
© Naomi
paroles en #006600



Revenir en haut Aller en bas
Nylia J. Swann
IRS |:| Classe Epsilon
avatar
Féminin
Messages : 573
Né(e) le : 28/06/1999
Date d'inscription : 16/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 4°A
Situation amoureuse : Coeur à prendre ~
Nationalité : Anglaise.
Commentaires/Citations : Madness is Genius ~
Nylia vous parle en #0099FF !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t227-almost-dying-changes-nothing-dying-changes-everything-nylia-j-swann#1676

Lun 8 Mai - 23:29
Danse, danse, danse, sans t’arrêter. Nylia avait sûrement l’air ridicule, mais la salle était désormais remplie et elle devait sûrement passer inaperçue dans la masse. Enfin, pour la plupart des gens. En tout cas pas Naomi, puisqu’elle dansait avec elle. Elle sourit à la pensée de la gentillesse de l’autre blonde qu’elle avait rencontrée.

Naomi n’avait pas tardé à suivre son interlocutrice sans broncher. Les deux jeunes filles pensaient ensemble. Danser, c’était censé servir à se défouler, s’enivrer de la musique, s’enivrer de l’instant présent, mais pour Nylia, ce n’était que des conneries, en tout cas à cet instant précis. La vérité, c’était qu’elle s’ennuyait.

Depuis le début de ce bal, elle avait fait un effort pour entrer dans la salle, pour parler à quelqu’un, pour manger quelque chose… Ce soir, exister était un trop grand effort pour la blondinette. Au moins, elle était quand même venue, elle pouvait en être fière. Mais à quoi bon rester si elle s’ennuyait ?

Bien déterminée à partir, Nylia s’autorisa encore quelques pas de danse avant de s’arrêter. C’est seulement lorsqu’elle faillit trébucher qu’elle se rendit réellement compte qu’il était temps d’aller se coucher… La jeune fille était fatiguée, la journée avait été riche en émotions. Alors que la musique lui faisait de plus en plus mal à la tête, elle se dirigea vers la sortie, sans manquer de dire au revoir à Naomi.

« Je vais aller me coucher, Naomi, merci pour la soirée ! Amuse-toi bien, et puis à la prochaine ! »

Nylia sortit de l’auditorium de l’IRS toute chose. Son mal de tête lui torturait le crâne et elle ne se sentait définitivement pas à sa place. Pour ne rien arranger, elle entendit le tonnerre gronder une fois sortie de l’auditorium. La musique de l’événement n’était plus qu’un souvenir insignifiant. La blondinette se sentait affreusement mal ; elle était terrorisée des orages.

C’est dans la nuit et dans la peur qu’elle commença à se diriger vers les dortoirs.



Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Masculin
Messages : 36
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : IRS
Situation amoureuse : Jun est de retour ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Lun 22 Mai - 18:26






Dansons tous ensemble !

A lors que je ne perdais de mon sourire avec une bouille assurée, j’observais plutôt docilement la demoiselle -à qui je venais de salement planter un poignard verbale- se pencher lentement vers mon cou et y déposer les lèvres avant de me… suçoter la peau ?... Ma bouche s’entrouvrit dès cet instant, formant un rictus de surprise. J’avouais que là, je ne m’y attendais absolument pas. Et même je dirais qu’elle marquait un point. J’avais cherché à la bousculer, elle me renvoyait la balle avec délice… Enfin, je voulais dire que cela été agréable de recevoir un geste à tendance sensuelle par une jeune femme aussi bien formée, mon cou étant tout aussi bien sensible au contact de ce genre mais... comment dire mademoiselle… Nous ne jouons pas dans la même cours, si vous souhaitez continuer sur ce terrain-là. Surtout que mon estime pour vous soit au plus bas, ce qui fait que je ne me retiendrais pas. Mais je préférais me taire sur ma mise en garde, elle s’en rendra compte par elle-même.

-Je ne suis pas une peste ! Compris ?

Ce petit être d’une grande beauté me cherchait véritablement, en rétorquant mes dires aussi sagement et même suite à son geste qu’on pourrait relevé de déplacer. Je plissais doucement les yeux en la regardant, haussant un sourcil avec un petit sourire amusé. Si elle comptait me mettre mal à l’aise avec un suçon pour ensuite me faire fléchir, c’était bel et bien peine perdue. Il en fallait bien plus pour me faire rougir ou perdre pied. Et de toute façon, mon culot légendaire dépassait le siens en tout point. J’en étais complètement assuré.

-Ah ! Et je ne compte pas m'en aller très cher, pas temps que tu n'auras pas retiré ce que tu as dit.

Ahhh ?... Elle espère vraiment recevoir des excuses pour de simples paroles franches ?... C’est beau, l’espoir, vous ne trouvez pas ?...  En tout cas moi ça me faisait bien rire, à tel point que je forçais un rire moqueur pour lui démontrer à quel point je m’en fichais. Cette miss n’était rien à mes yeux, juste la personne qui allait sûrement occuper mon temps pendant cette soirée. Du moins, elle avait éveillé mon intérêt en me lançant cette sorte de défit de rester avec moi tant que je ne me saurais excuser.  Sauf que têtu est une belle part de ma personnalité, même l’une des plus flagrante… J’allais donc entrer dans son jeu jusqu’à ce que je sente un bras venir m’entourer le cou. Un bras que je reconnaissais étrangement et plus que bien de par la poigne qu’il appliquait, tout comme la voix de cet abruti qui résonnait dans mes oreilles.

-Alors comme ça s'amuse à attacher les gens pendant leurs sommeils ?! Petite canaille va !

Je gloussais alors stupidement en me remémorant la belle paire de fesses de Shû que j’avais délicatement saucissonnée dans une position peu avantageuse avant de me casser… J’étais tellement enflure, mais je l’assumais. Surtout que même lui trouvait ça drôle de part ce sourire à la con qu’il m’affichait tandis que je le regardais en lui lançant le même. J’étais un vrai gosse avec ce gars, il me rendait abruti comme personne. En soit, on formait un duo de choc avec nos conneries par dizaine en une journée. On adorait se lancer des défis de merde, et là il avait bien perdu. Je savais qu’en retour il allait me faire pire, mais ça donnait du piment à ma petite vie tranquille dans cet institut. Cet homme me connaissait parfaitement bien de plus, je n’avais quasi rien à lui dire pour qu’il comprenne, comme là.

-Bah écoute, mec, fallait ne pas t’endormir comme un gros tas alors que tu sais la peine qui s’en suit ! Mais tu sais que je t’aime béééébéééé, faisais-je sur un ton digne d’une de ces gonzesses qui appellerait sa copine ainsi, tout en lui embrassant la joue.

Durant ce court instant d’échanges harmonieux avec ma petite catin personnelle, j’avais un peu oublié la demoiselle installée à mes côtés. Mon cerveau m’avait envoyé un signal du genre « Z’êtes pas tous seuls, les gars. » et mes yeux s’en écarquillèrent lentement sans quitter Shû du regard, tout en affichant un large sourire malicieux. Ces simples paroles, je savais qu’il les comprendrait.

-Sauf que je suis occupé à un petit jeu mon gars, je te garde une danse pour plus tard.

Sans même attendre une réponse de la part de mon ami, je me levais du fauteuil tout en ébouriffant la touffe de ce dernier avant de me tourner vers la demoiselle. C’est aussitôt et sans lui demander que j’attrapais sa main dans la mienne, la faisais se relever de son siège en forçant doucement sur son bras, et l’entrainait ainsi de par cette même main, ne disant mot. Je savais qu’elle me suivrait sans trop se poser de questions, du moins je ne l’empêchais de faire rébellion. Mes yeux parcoururent ensuite l’auditorium, longuement, avant de sourire à la vue de ce que je cherchais. Lentement, je ralentissais tout en entrainant la demoiselle comme dans une sorte de pas de danse, la faisant passer devant moi tout en me rapprochant d’un encadrement quelque peu reculer du regard des autres. Je riais d’avance à mon idée farfelue, et je trépignais d’impatience à voir sa réaction. C’était si amusant ! Pour moi, elle allait partir en courant. Mais d’après ma propre expérience avec cette fille, elle pouvait bien me surprendre. Ce qui ne faisait qu’augmenter mon envie de lui bousculer l’esprit dans un jeu dont je m’en sais totalement gagnant.

-J’admets que tu m’as quelque peu étonné de par cette marque que tu m’as faite au cou, mais…

Suite à ces mots que je lâchais aussi soudainement que je ne l’avais fait passer devant moi, je me montrais bien plus irrespectueux en l’attrapant par la taille d’une main, la forçant à reculer jusqu’à ce qu’elle se retrouve littéralement dos au mur. Mon autre main vint doucement lui effleurer le cou, remontant vers sa trachée puis son menton, appliquant alors deux doigt sous ce dernier pour lui faire redresser le visage vers le miens. Mes pupilles fixèrent alors les siennes d’un regard de séducteur, mon nez effleurant le siens tandis que mon souffle lui chatouillait sûrement les lèvres. En soit, je la mettais dans une situation délicate, très délicate. Je voulais la déranger, la voir dans gênée, la voir rougir… Pour mon propre plaisir. Cette simple envie de la voir vaciller mentalement face à l’être incorruptible que je suis, ou tout aussi bien irrésistible de par ce charme qui émanait de moi. Et pourtant je n’étais une seule seconde sérieux dans ma démarche, je voulais juste lui démontrer qui menait la danse, ici…

-Les excuses que tu me demandes me passent au-dessus de la tête…, fis-je d’une voix rauque, presque en chuchotant.

Tout en appliquant une légère pression de mon corps sur le siens contre le mur, je gardais mon visage à cette même proximité tendancieuse, une main toujours appliquée sur sa hanche et l’autre à son menton, attendant impatiemment sa réaction.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Kira Mitchell
ISS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 73
Né(e) le : 31/10/2000
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Situation amoureuse : Célibataire :p
Nationalité : Anglo-Américaine
Commentaires/Citations : The most dangerous of weapons is the smile of a virgin...~
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t224-et-un-et-deux-et-trois-action

Mer 24 Mai - 0:21
Dansons Tous Ensemble

Feat Everybody ; Auditorium


À en croire son mignon petit minois, il était très sûrement déconcerté par ce que je venais d'entreprendre. Et il fallait avouer que je l'étais aussi, je me demandais toujours comment j'avais pu faire cela. Mes yeux quant à eux n'arrivaient pas à quitter le cou de ce jeune homme que j'avais marqué. Je mourrais littéralement de honte, il fallait le reconnaître. C'était peu être la première fois que je faisais ceci et la situation était extrêmement embarrassante. Surtout que le brun ne fit et ne dit rien. Si je regrettais ? Un peu.. Pour être honnête, j'appréhendais. Pas que je craignais de quelconques représailles, non ! Quoique, ce type était dérangé ! Il m'avait "tiré" dessus avec son bazooka ! Rien que d'y repenser j'en riais bêtement intérieurement. Mais cela ne dura que peu d'instant étant donné qu'un jeune homme à la chevelure bleue foncée vint nous rejoindre en agrippant par le cou celui que je venais de taquiner à l'instant.

« Alors comme ça s'amuse à attacher les gens pendant leurs sommeils ?! Petite canaille va ! »

Ils avaient l'air de bien se connaître en tout cas, voir très bien d'après ce que je venais d'entendre. Le samouraï..? Pirate ? Bref, le samouraï/pirate avait attaché le type déguisé en... Hum... Il était déguisé en quoi d'ailleurs ? À dire vrai je ne le savais pas, et je ne voulais tout simplement pas le savoir. Je voulais juste pouvoir m'éclipser discrètement avant d'avoir des comptes à rendre au pirate. Mais, malheureusement pour moi, mes jambes ne daignaient pas vouloir m'emmener ailleurs. Au moins j'aurais essayé, m'étais-je soupirée intérieurement. Mais après réflexion, je pense que je n'ai pas pu bouger à cause de la façon dont s'était exclamé l'enfant immature assis à mes côtés.

« -Bah écoute, mec, fallait ne pas t’endormir comme un gros tas alors que tu sais la peine qui s’en suit ! Mais tu sais que je t’aime béééébéééé »

C'était juste, très très embarrassant, surtout pour moi sachant que ça n'avait pas l'air de les déranger tant que ça. Je me sentais comme.. De trop, mais cette idée fut vite balayée par le type aux yeux couleurs prunes qui reprit aussitôt la parole.

« -Sauf que je suis occupé à un petit jeu mon gars, je te garde une danse pour plus
tard. »


Attendez... C'était moi qu'il qualifiait de "petit jeu" ? J'étais en plein rêve ! Mais quel culot ! Comment osait-il me désigner de la sorte ? Je comptais bien lui faire ravaler ses paroles, mais je ne pus vu que ce dernier me prit de court en me prenant par la main, me forçant doucement par la même occasion à me lever et à le suivre. J'avais beau essayé de retirer ma main rien à faire, il avait une sacré poigne ce garçon dont je ne connaissais même pas l'identité d'ailleurs. J'ai donc décidé de le suivre sans bronché, on sait jamais. Pendant que nous étions de marcher vers un lieu que je connaissais inconnu, le pirate fit une chose étrange et je me retrouvais devant lui, sans aucune explication. Peu de temps après, nous nous somme retrouvés à l'écart des autres, vers un encadrement non occupé. J'ai ensuite plongé mon regard dans le sien pour essayer de comprendre, c'était d'ailleurs là que monsieur daigna ouvrir la bouche.

« -J’admets que tu m’as quelque peu étonné de par cette marque que tu m’as faite au cou, mais… »

Mon cerveau n'eut pas le temps d'enregistrer les informations que je venais d'entendre, que de nouvelles arrivèrent. Le beau jeune homme qui se tenait devant moi n'hésita pas une seule seconde à me prendre par la taille et à me faire reculer de force jusqu'au mur. Cette légère pression sur ma hanche ne cessa que quand je fus dos au mur, et à cette main sur ma hanche vint se rajouter une main qui effleura mon cou avant de se poser sous mon menton, me faisait relever la tête vers cet homme. De plus, son doux visage était dangereusement près du mien, trop prêt même, je sentais son souffle chaud sur mes lèvres, ce qui fit grimper en flèche ma température. J'étais très ennuyée par la tournure que prenait les choses, j'avais qu'une envie, baisser les yeux et regarder le sol. Mais je ne le fis pas, parce que c'était sûrement ce qu'il cherchait à faire, il était vraiment très fort. Il était vraiment craquant et il le savait.

« -Les excuses que tu me demandes me passent au-dessus de la tête… »

Déclara-t-il aisément à mi-voix, cette voix teintée de virilité. Voix qui me déstabilisa, mais pas que, son corps tout entier venait lui aussi d'entrée dans la partie vu que monsieur appliqua une pression quasi insignifiante sur mon corps. Hum, insignifiante.. Pas tout à fait étant donné que j'étais maintenant perturbée, mais en tant que "peste", je devais rester sereine. Faire croire que tout allait bien, que je gérais la situation quoi ! Et pour ce faire, je devais sourire, chose que je ne tardai pas à faire avant d'ajouter quelque mots.

« Ah oui ? Vraiment ?  »

J'avais beau être envahie par un sentiment de malaise intense, je ne comptais pas fléchir. Du moins pas ici, pas maintenant et surtout devant lui ! Bizarrement, j'avais la maudite impression qu'il voulait jouer avec mes nerfs. D'un côté cela m'irritais énormément, mais de l'autre, ceci pouvait être drôle. Évidement je ne comptais pas me laisser avoir par ses belles iris ambrée, oh ça non ! Je comptais bien riposter maintenant que j'avais toute mes idées en place,  même si j'avais clairement l'impression de juste l'amuser. C'était frustrant, mais je ne comptais pas lâcher prise, je m'étais donc mise à rire. Mais un rire léger cela dit, léger mais tout aussi sarcastique que le rire qu'il avait laissé échapper plus tôt. Suite à ce rire quelque peu forcé, je me suis contentée de passer mes bras autours de son cou avant de lentement approcher mes lèvres de ses oreilles et lui susurrer doucement quelque mots.

« Hum.. Et bien permets moi d'en douter.. D'ailleurs, qui es-tu..?~ »

J'étais ensuite venue délicatement embrasser la jolie marque que je lui avais laissé sur la jugulaire. Progressivement, j'avais retiré mes bras tout en souriant... Tendrement ? Hum, on peut dire ça comme ça. Mais c'était surtout un sourire joueur, après tout il me voyait comme une sorte de peste non ? J'allais donc m'amuser un peu, haha..
Sur ces pensées, j'ai gentiment retiré ses mains de là où elles étaient situées sur mon corps. C'était peu être un espèce de "petit jeu" comme il l'avait dit à son ami, ça ne me plaisait pas pour autant, pas du tout pour être franche...






Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Masculin
Messages : 36
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : IRS
Situation amoureuse : Jun est de retour ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Dim 28 Mai - 22:10






Dansons tous ensemble !

-Ah oui ? Vraiment ?

La miss avait beau sourire tout en me disant cela d’une voix qui se voulait comme décontractée, je savais pertinemment que mon jeu de séduction la mettait dans une situation inconfortable, et que j’étais plutôt tentant. Je ne comprends que très peu les autres, voir même je les trouve que trop différents de moi, mais je suis très bien renseigné pour ce qui est du sujet de l’attirance. S’il n’y avait une once de cela chez elle, elle ne se permettrait pas de se laisser aller dans un jeu qui m’amusait beaucoup, ce que je savais frustrant pour sa personne car je me moquais clairement d’elle en usant de gestes osés. A vrai dire je me demandais même ce qu’elle faisait encore là à glisser ses bras autour de mon cou après avoir lâché un rire sonnant faux. Du moins j’en haussais un sourcil avec un joli sourire amusé en coin, apparemment elle ne voulait lâcher l’affaire.

-Hum.. Et bien permets moi d'en douter.. D'ailleurs, qui es-tu..?~


Oh… Ce susurrement était absolument délicieux à entendre… Plus elle essayait d’aller loin dans le jeu, plus je me montrerais très joueur. Et j’avais déjà mes idées sur la réponse que j’allais lui donner. Tout ce qui m’attirait là-dedans était ses réactions, si elles n’étaient amusantes cela ferait longtemps que je l’aurais lâché. Mais là cette fille me défiait beaucoup trop, et bon sang que mon envie de la faire perdre tout contrôle me montait lentement.

Avec une douceur qui me surprenait quelque peu, la miss venait déposer un baiser là où elle avait fait la marque avant de retirer ses bras. Mais je ne compris la suite de ses gestes… Comme lorsqu’elle me fit retirer mes mains là où je les avais posé sans aucune gêne. C’était assez paradoxale en soit, de faire cela après m’avoir embrassé le cou ou avoir usé de susurrement. Pour moi quand on joue, on joue à fond. Cela me décevait même  un peu mais il serait dommage d’en rester là. Je n’avais dit mon dernier mot, elle avait attiré mon intérêt.

-Qui je suis, hm ?...


Tout en disant cela d’une voix plutôt basse, je lui attrapais les poignées sans être trop brusque et lui faisait remettre ses mains autour de mon cou, len-te-ment, sans la quitter du regard. J’allais réellement la mettre à l’épreuve pour savoir si je perdais mon temps avec une pimbêche têtue mais qui ne veut pas aller trop loin ou une vraie joueuse prête à tout pour gagner. Je respecte les personnes au même culot que moi, et pisse allégrement sur ceux qui veulent juste faire genre d’en avoir car ils ont trop de fierté. C’est donc yeux dans les yeux que je venais lui effleurer la bouche, du moins et plus précisément la lèvre du bas, de mon pouce. Je lui annonçais clairement que moi, je pouvais aller loin dans tout ce charabia dont j’étais maitre.

-Celui qui te dit d’abandonner avant que je ne me laisse vraiment entrainer par le jeu et par mon léger intérêt à ta personne, ou de continuer si tu tiens tant à tes excuses, princesse… Mais l’être joueur que je suis…

En me stoppant là, j’approchais mon visage du siens tout en faisant se frôler nos lèvres avant de dévier ma trajectoire vers son oreille. Je lui mordillais alors et lentement le lobe de cette dernière avant d’arrêter, sans pour autant éloigner ma bouche.

-Se prénomme Austin Sanders… Enchanté, mademoiselle... , lui susurrai-je de ma voix suave.

Je redressais ensuite et lentement la tête pour revenir fixer ses prunelles, mon visage toujours et plutôt près du sien. J’avais hâte de voir sa réaction sur son joli visage, je n’avais eu qu’une petite déception donc je me disais que cela valait la peine de faire tout ça. Du moins… Je ne me forçais et je ne pouvais mentir sur le fait que ce soit assez spontané de ma part, bien que mon sérieux laisse à désirer.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» TOUS ENSEMBLE, le site
» Pour papoter en Histoire-Géographie tous ensemble !
» TOUS ENSEMBLE POUR ECRIRE UNE HISTOIRE
» ALLONS tous ensemble
» [BAL 28/02] Dansons tous ensemble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Annexe :: Auditorium-
Sauter vers: