AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Comme chaque année, nous organisons une distribution anonymes de cadeaux.

 :: IRS - Bâtiment principal :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bien ou le mal? [Amelia]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Liam Jonhson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 149
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 18
Pays d'origine : Un bled perdu en Amerique
Nationalité : Americaine
Situation amoureuse : En couple avec Amelia White
Personnage sur l'avatar : Levis Ackerman (AOT)
Doubles comptes : Brook Macnay // Cassy Andrews // Alexei Thomson// Liam Johnson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Sam 12 Mai - 14:39

[J+7 depuis le premier rp avec Amelia]

J'entame ma troisième semaine à Indare, je supporte toujours aussi mal l'enfermement mais je commence à me sociabiliser petit à petit . J'ai fait la connaissance d'Ailis une muette en ISS qui m'a appris le langage des signes. Puis j'ai fait la rencontre assez mouvementée d'Amelia une autre ISS. Je l'ai un peu aidé pour un devoir d'Histoire et malheureusement après on a un peu chahutés et je me suis blessé sur un caillou. Heureusement ma main va mieux maintenant mais comme je n'ai pas de téléphone, ni d'adresse mail bah je n'ai aucune nouvelle de ces deux filles et Tess m'ignore toujours, j'allais devoir lui tomber dessus un jour car même si elle avait raison de m'en vouloir, j'en avais assez de la voir m'ignorer comme ça. Bordel je lui avais confié tellement de choses sur le net, elle ne peut pas continuer de m'ignorer comme ça.

Bref les cours du matin étaient terminés, j'avais mangé au réfectoire et j'avais passé une grosse partie de mon après-midi à rattraper mon retard scolaire pour être prêt pour la rentrée prochaine. La bibliothèque était tellement calme et paisible, je n'avais pas vu le temps passer. C'est donc vers dix-sept heures que j'étais allé dans ma chambre pour me changer et enfiler un t shirt noir et un jean bleu avec mes bottes de moto. C'était tout ce qu'il me restait de ma vie de bikers alors quand le règlement me l'autorisait je les enfilais.
Les mains vident et enfoui dans mes poches j'errais dans les couloirs en direction du toit, le seul endroit où j'avais la paix en général, enfin tant que l'école ne reparaît pas la porte et comme j'étais celui qui l'avais cassé, il n'y avait que moi qui savais comment l'ouvrir sans clef

Au détour du prochain couloir, un forge se promenait aussi. Il n'était pas très grand et maigrichon, mais son visage n'inspirait pas non plus la confiance, il avait ce petit air de cinglé qu'on retrouvait souvent dans les Animés japonais ou dans les films d'horreur. Il semblait attiré par une silhouette féminine qui déambulait tranquillement dans les couloirs, elle semblait chercher quelque chose ou quelqu'un. Javy le forge s'approcha alors doucement et murmura une fois derrière elle.

"Salut beauté, les filles sont interdits dans les couloirs des garçons, ce n'est pas raisonnable de se promener ici"

Elle était surement perdue et n'avait pas forcément vu qu'elle était dans le couloir des garçons. Javy l'observait, ou plutôt il la déshabillait du regard. Ce type avait un grain on le savait tous, son plus grand fantasme c'était les sucreries et s'il était ici c'était parce que un jours il avait agressé une femme dans la rue car son parfum était celui du chocolat. Fort heureusement il est incapable de faire du mal sexuellement à une femme, mais il mord et il mord fort d'ailleurs pour le fun on l'appelait le mordeur et en général il ne quittait pas sa chambre mais bon il fallait bien qu'il sorte un quand même et manque de chance l'ISS n'était pas au bon endroit ni au bon moment.


Citation.


Dernière édition par Liam Jonhson le Mar 22 Mai - 9:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 198
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Nationalité : Britanique
Famille : Maria et Richard White (parents)
Situation amoureuse : Liam ♥
Personnage sur l'avatar : Cardia Beckford - Code: Realize ~ Guardian of Rebirth
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Dim 13 Mai - 0:32

Le soir approchait. La journée s'était déroulée comme toutes les autres. Je m'étais levée, m'étais rendue en cours et à présent, je me trouvais dans ma chambre en train de rejeter un coup d’œil sur ma copie.

Il y a plusieurs semaines, notre professeur d'Histoire nous avait donné un devoir à faire, que nous devions rendre il y a quelques jours. Ce que j'avais fait. Et chose incongrue ; il y a une semaine, alors que je peaufinais mes notes et mes brouillons, ceux-ci avaient littéralement volés en direction d'un passionné d'Histoire qui m'avait ensuite aidée dans mon travail, bien que je ne lui avais rien demandé. Liam, de son prénom, m'avait au départ donné mauvaise impression. Jugement accentué par son air sombre et un passé quelque peu chaotique. Néanmoins, au fil des minutes et après l'avoir accompagné à l'infirmerie pour soigner une blessure qu'il s'était faite suite à l'une de mes blagues, mon petit doigt m'avait dit qu'il avait bon fond et qu'il fallait simplement le déterrer. Enfin.., "simplement"... C'était plus facile à dire qu'à faire. Surtout que je ne savais absolument pas si j'en serais capable. J'en avais parlé à l'une de mes amies et elle m'avait sortit que j'étais sûre à 100 % d'échouer si je n'essayais pas. Cela me mit un coup de fouet.

Pour en revenir au devoir d'Histoire, nous avions reçu les résultats de nos devoirs aujourd'hui et lorsque je vis ma note, un grand sourire naquit sur mon visage. J'avais eu plus de la moyenne ! Presque un sans faute ! En la regardant une nouvelle fois, je n'en revenais toujours pas. Les conseils prodigués par Liam avaient payés, c'est pourquoi je souhaitais le lui annoncer et le remercier une nouvelle fois. M'ayant prévenue qu'il n'avait ni téléphone ni adresse mail, je décidai de me rendre à sa chambre, au quatrième. Si je me souvenais bien, il s'agissait de la 402.

Malheureusement, au détour d'un couloir, je tombai nez à nez avec un élève – IRS à la vue de son uniforme – qui n'avait rien trouvé de mieux que de me harponner. Je me dépatouillai tant bien que mal afin de m'extirper de cette situation néanmoins, ce garçon continuait d'insister du coup, c'était assez difficile de garder mon calme. Je luttai pour ne pas hausser le ton de ma voix m... Ha ?? Je rêve ou il vient de me renifler ?! "Tu sens bon le sucré" qu'il me dit. La drôle de lueur qui apparut alors dans ses yeux commença vraiment à me faire peur. J'accélérai le pas mais ce pot de colle m'attrapa le bras et me plaqua contre un mur. Il n'avait pas pensé à me bloquer l'autre bras donc je m'en servi pour tenter de l'empêcher de rapprocher son visage de moi. "Allez je veux juste goûter" qu'il me sortit cette fois. Au secours. J'étais tombée sur un fou. Il avait de la force en plus ! Des crampes naquirent dans mes bras. Si ça continuait comme ça, j'allais finir par crier à l'aide. J'avais peur. N'y avait-il personne dans ce fichu couloir qui pourrait... Oh ! Quelqu'un ! Quelqu'un que je reconnu lorsque mon regard croisa le sien.


- Liam !

Mes yeux s'étaient agrandis sur le coup de la surprise et le suppliait maintenant de me sortir de ce mauvais pas.






Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 149
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 18
Pays d'origine : Un bled perdu en Amerique
Nationalité : Americaine
Situation amoureuse : En couple avec Amelia White
Personnage sur l'avatar : Levis Ackerman (AOT)
Doubles comptes : Brook Macnay // Cassy Andrews // Alexei Thomson// Liam Johnson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Dim 13 Mai - 10:09


Cette ambiance sombre et pesante dans les couloirs du quatrième étage. Tout en marchant doucement j'entendais qu'il y avait du mouvement plus loin. Javy avait agrippé la silhouette pour la plaquer au mur . Elle devait sentir très bon pour le mettre dans cet état-là. Lorsque je fus à bonne distance du couple, j'entendis mon prénom. En temps normal je ne m'en serais pas occupé, je ne me mêlais pas de ces histoires mais en tournant la tête je croisai un regard suppliant, un regard que j'avais déjà vu même si à cette époque il ne m'avait pas supplié. Javy venait de lui coller une gifle, le fait qu'elle m'ait appelé ne lui avait apparemment pas plus.

J'ouvris les yeux en grand et resta immobile quelques secondes choquées de ce que je voyais.
Je secouai la tête pour reprendre mes esprits et d'un geste ferme planta mes doigts dans le bras de Javy pour attirer son attention et permettre à Amelia de tenter une évasion. Javy se tourna d'un coup face à moi et je vis son visage sombre. Je grondai alors froidement.

"On ne frappe pas une nana connard, tu as été éduqué où?"

Javy venait de lâcher sa proie et il se rua sur moi, vu sa crise de fureur il avait plus de force que moi pour le coups même si j'étais plus baraqué que lui. Il se mit à me crier dessus en me postillonnant dessus par la même occasion.

"C'est mon bonbon! casses-toi"

Ce type est un cinglé bordel, ce n'est pas dans une école qu'il devrait être mais dans un asile. Il me mit alors un coup de poing dans la mâchoire m'assommant légèrement. Javy se leva croyant m'avoir mis KO et fit volte-face cherchant sa proie qui s'était peut-être éloigné par sécurité. Rapidement il lui courut après pour l'agripper une nouvelle fois.

Je savais pas trop ce qu'il faisait ou disait à Amelia, mais moi je reprenais doucement mes esprits. Je roulai sur le côté en me frottant la mâchoire et en marmonnant.

"Tu vas me le payer gros malade"

Outre le fait qu'il s'attaquait à une fille et en plus une que je connaissais, je ne supportais pas qu'on lève la main sur moi. Je réussis à me lever au bout de quelques secondes et d'un pas franc j'accélérai vers lui et cette fois-ci tant pis la sanction je comptais lui écraser la tronche dans le mur.
J'arrivai derrière lui les yeux emplis de fureur. Je choppai sa tête par ses cheveux et d'un coup sec puisqu'il était trop concentré sur sa proie je lui écrasai la face dans le mur. Un bruit sourd de craquement résonna, je lui avais surement peté le nez. Je ne savais pas si y avaient des caméras ou autres mais s'il y en avaient ils verront bien que j'ai juste défendu Amelia.
Je poussai une peu la masse au sol du pied pour voir s'il était KO ou pas, une fois assuré qu'il faisait un gros dodo, je pris vite des nouvelles de l'ISS.

"Amelia? ça va? il t'a blessé?"

Je mettais un peu radoucie, j'espère ne pas lui avoir fait peur, elle me connaissait à peine et quand on s'est rencontrés j'étais loin d'être violent, et là elle venait clairement de voir qui j'étais réellement...

Citation.

Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 198
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Nationalité : Britanique
Famille : Maria et Richard White (parents)
Situation amoureuse : Liam ♥
Personnage sur l'avatar : Cardia Beckford - Code: Realize ~ Guardian of Rebirth
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Lun 14 Mai - 4:25

Aouch ! Visiblement, ce dingue n'apprécia pas ne plus être le centre de mon attention puisqu'il venait de me mettre une gifle. Et une belle. Je mis ma main sur ma joue douloureuse. Bon dieu... D'abord il me renifle, m'empêche de poursuivre mon chemin et enfin, une gifle. Que comptait-il faire après, me déshabiller ? Retentant une approche, il se fit stopper par une main qui lui agrippa le bras. Une main appartenant à Liam.

Celui-ci faisait maintenant face à mon agresseur et le toisait d'une froideur que je n'avais jamais vue chez personne. J'en restai estomaquée durant une demi-seconde avant d'en profiter pour m'éloigner voire tenter de me cacher. Cependant, il n'y avaient que des chambres dans ce couloir donc les possibilités de cachettes étaient quasi-inexistantes. Derrière moi, le son des voix des deux jeunes hommes allait crescendo. M'inquiétant pour Liam – même s'il n'y avait sûrement pas de raison –, je me risquai à me retourner et assistai à l'énorme coup que le dingue au sucre porta à mon camarade avec son poing, le faisant tomber au sol. Oh non ! Il allait bien j'espère ?! Ce n'était rien pour l'habitué des bagarres non ?
Je divaguais tellement sur des bêtises que je n'eus pas le temps d'esquiver l'autre taré qui bondit vers moi. Je me mis à lutter du mieux que je pus, lui échappant et lui réchappant encore. Je lui criais de me laisser tranquille mais il resta sourd à mes suppliques. Quand je pense que si j'étais arrivée cinq minutes plus tôt ou plus tard, j'aurais évité cette confrontation. Ma peur se faisait bien sentir, bien que j'avais tenté de la cacher jusqu'à présent.

Au secours.. ! Lâche-moi.. ! Qu'est-ce que j'ai fait pour qu'il réagisse ainsi en me voyant ? J'avais mis un peu de parfum aujourd'hui certes, mais ce n'était pas du tout une odeur de bonbon... – C'était plutôt fruité, entre la pêche et l'orange –. Ne me dites pas que c'est à cause du biscuit au chocolat que j'ai mangé tout à l'heure parce que ce serait vraiment ridicule.

Soudain, il disparut de mon champ de vision. Tournant la tête, je découvris que Liam lui avait attrapé l'arrière du crâne. Je pus deviner qu'il était furieux. Ses yeux noirs n'en devinrent que plus intimidants et réussirent à m'effrayer. Un peu. Puis, sans crier gare, il lui enfonça la tête contre un mur, lui brisant probablement le nez vu le bruit qu'on venait d'entendre. Ce geste me fit inspirer de stupeur alors que l’assommé termina sa course au sol, complètement out.

C'était fini ? Liam s'enquit de mon état mais j'entendis à peine ses propos. J'étais toujours secouée par ce qui venait de se passer pour réagir. Pendant ce temps, toute la pression de la peur et l'anxiété accumulées ces dix dernière minutes se relâcha progressivement et avant que je ne puisse les contenir, des larmes perlèrent dans mes yeux. Ha... Haha... C'était une première tiens.. Et comme si cela ne suffisait pas, il fallut que mes jambes décident de s'amuser à leur tour et se mettent à trembler. Pas assez pour me faire tomber à terre mais juste ce qu'il fallait pour que je trébuche. Par réflexe, mes mains se posèrent sur les bras de Liam.


- Oh... ah.. haha... Excuse-moi..

Je m'éloignai une fois que mes jambes cessèrent de bouger. Je regardai alors mon sauveur d'un air reconnaissant, les joues quelque peu mouillées.

- Heureusement que tu étais là... Merci.

J'essuyai maladroitement mes yeux puis me tourna vers le côté du couloir où se trouvait la sortie. Hors de question que je reste ici une minute de plus.

- Allons ailleurs.

Dis-je simplement.






Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 149
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 18
Pays d'origine : Un bled perdu en Amerique
Nationalité : Americaine
Situation amoureuse : En couple avec Amelia White
Personnage sur l'avatar : Levis Ackerman (AOT)
Doubles comptes : Brook Macnay // Cassy Andrews // Alexei Thomson// Liam Johnson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Lun 14 Mai - 10:28


Cette violence dont je venais de faire preuve m'avait fait du bien, c'était comme si je venais d'éliminer toute la frustration de cet enfermement d'un seul geste. Le corps de Javy tomba au sol, il était juste assommé et son nez saignait un peu. Lorsque je me tournai vers Amelia pour connaitre son état, je pus voir dans son regard qu'elle avait peur. Javy? moi? surement les deux et je ne pouvais pas lui en vouloir après tout elle n'avait surement pas assisté à ce genre de scène dans son école.

Mon regard restait sombre surtout en voyant sa joue rougir à cause du coup que ce connard lui avait donné. Je venais de lui demander si elle était blessée, mais elle ne me répondait pas, elle était sous le choc et d'un coup des larmes se mit à perler sur ses joues.
Quelque chose de bizarre se produit en moi, j'avais de la peine pour elle, moi qui en général n'avais que peu d'empathie pour les gens, j'avais envie de la prendre dans mes bras et lui dire qu'elle n'avait plus rien à craindre, mais mon côté délinquant m'en empêchait encore. J'avalai avec difficulté ma salive sans lâcher du regard ses yeux humides. J'eus rapidement le réflexe de me coller à elle quand ses jambes lâchaient sous le stresse. Ses mains s'agrippaient à mes avant-bras et rapidement mon corps se colla au sien pour la maintenir et être sûr qu'elle ne tombe pas.
Lorsqu'elle pût retrouver la motricité de ses jambes elle se recula de moi et je fis de même un peu gêné de ce contact. Elle s'excusa rapidement et s'essuya les joues. Je me passai la main valide dans les cheveux pour avoir un air absent en marmonnant

"C'est rien"

Elle se tourna vers la droite pour voir la sortie et me demanda de partir. Je tournai la tête vers la sortie et fis non de la tête. Je n'étais pas sur de la présence de caméra, mais s'il y en avait et qu'on me voyait sortir d'ici avec elle on allait vite savoir qui avait cassé la face de Javy. J'inspirai un coup et prit sa main en la tirant un peu avec moi.

"Non viens-je connais un endroit où tu pourras reprendre tes esprits au calme"

J'entremêlais mes doigts entre les siens pour bien garder sa main et ainsi l'emmener avec moi qu'elle le veuille ou non. De toute façon si je la laissais rentre chez elle, elle allait sûrement ruminer sur ce qui venait de se passer et je savais quoi faire pour lui faire oublier tout ça.

Nous traversâmes le couloir opposé, je l'emmenai dans une cage d'escalier et une fois à l'étage du dessus, je lâchai sa main pour débloquer la porte du toit. Lorsque j'ouvris la porte, une brise d'air s'engouffra dans nos cheveux et je lui fis signe d'avancer pour fermer la porte derrière nous.
Nous étions sur le toit et le calme régnait, le calme et la brise de fin de journée. Je la laissai prendre ses marques, quant à moi j'avançais vers le grillage de sécurité pour éviter les suicides et autres chutes. La vue était tellement belle et apaisante, j'espérais qu'Amelia puisse s'apaiser un peu et oublier ce que le parano du sucre allait lui faire. Je me tournai vers elle et la fixai doucement alors que mes yeux paraissaient moins sombres. Je pris alors la parole et lui demanda

"Tu te sens mieux? Je viens souvent ici pour me calmer quand je me sens mal..."

Je m'approchai un peu d'elle afin de sonder son état et de voir si elle était blessée ou pas. J'approchai alors doucement ma main de sa joue endolorie sans la toucher, hors de question de l'angoisser encore plus.

Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 198
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Nationalité : Britanique
Famille : Maria et Richard White (parents)
Situation amoureuse : Liam ♥
Personnage sur l'avatar : Cardia Beckford - Code: Realize ~ Guardian of Rebirth
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Mar 15 Mai - 5:40

Une fois la force revenue dans mes jambes, je ne me tournai pas immédiatement vers Liam. Le fait que nos deux corps aient été en contact, même ne fusse qu'un cours instant, m'avait un peu embarrassée. Certes il l'avait fait pour m'empêcher de tomber mais malgré cela, c'était quand même la première fois que j'avais ce genre de contact avec une personne du sexe opposé. Pendant une milliseconde, j'eus presque envie qu'il m'étreigne pour que je puisse me calmer. Quand j'étais petite, ma mère le faisait souvent, à chaque fois que j'étais triste ou que je m'étais fait mal. Sa chaleur avait toujours réussit à me réconforter. Plus tard, j'avais adopté ce même geste avec mes amis lorsque ceux-ci n'allaient pas bien. Et cela fonctionnait. Et alors que j'amorçais un pas vers la direction de la sortie, je rougis légèrement à cette pensée. Liam venait de me sauver d'accord mais il restait quelqu'un que je connaissais depuis peu. Après tout, cela ne faisait que la seconde fois que l'on se voyait.

Je soufflai. Cette expérience que je venais de vivre m'avait vraiment retournée pour que j'en vienne à avoir ce type de pensées. Je secouai la tête afin de reprendre contenance et reprendre ma route. Cependant, celle-ci fut très courte car je fus stoppée par mon camarade. Il me dit qu'il connaissait un meilleur endroit pour me calmer. Oh.., très bien. Mais.., eeh ! Pourquoi me prenait-il la main ? Il entremêla même ses doigts aux miens ! Avait-il peur que je m'enfuie ? C'était ridicule. Ridicule et pourtant, je me laissai faire. De manière inexplicable et assez inattendue, la chaleur dégagée par sa main parvint à me calmer un petit peu avant même que l'on arrive à destination.

Cette dernière était vraisemblablement le toit, étant donné la porte devant laquelle nous nous trouvions. Oh non.., ne me dites pas que.. Et bien si. Comme pour la porte de l'infirmerie de l'ISS, il trouva le moyen de déverrouiller celle menant au toit. Il me fit passer devant lui avant de la refermer. Le vent s'engouffra alors dans mes cheveux. Il n'était pas fort ce qui le rendait plus agréable à supporter. J'inspirai à pleins poumons et expirai doucement. Cela faisait du bien d'être dehors, dans un endroit où nous pouvions être tranquille. Même si je comprenais la raison pour laquelle le toit était interdit d'accès, cela ne me dérangeait pas d'ignorer cette règle.


- Tu te sens mieux ? Je viens souvent ici pour me calmer quand je me sens mal...

Dit-il après s'être tourné vers moi. Il est vrai que pour s'apaiser, ce genre de lieu semblait plus propice que le parc, où il y avait quasiment toujours du passage, ou une salle où quiconque pouvait entrer. De plus, on avait une très belle vue sur une partie de la ville.

- Mmmh. Oui, ça va un peu mieux.

S'étant rapproché jusqu'à se trouver devant moi, je pus voir que son regard s'était quelque peu radoucit. C'était assez impressionnant de faire la comparaison entre celui qu'il arborait en ce moment et celui qu'il avait il y a quelques minutes, quand il se battait avec l'autre garçon. C'était à se demander si tous les êtres humains étaient capable de ça.

Puis, doucement, il leva la main vers moi et la stoppa à quelques centimètres de ma joue gauche, là où j'avais été frappée. Je sentais encore la douleur de la giffle mais la brise aidait à l'atténuer un peu. Le geste de Liam me figea un instant cependant, je compris bien vite qu'il ne me voulait pas de mal. Il montrait simplement son inquiétude. Celle-ci me toucha et sans que je comprenne pourquoi, je penchai ma tête sur le côté pour que ma joue aille au contact de sa paume. Je n'avais pas peur de lui. Enfin, plus maintenant.


- Héhé... Je savais bien que tu avais un bon fond.

Il devait se demander pourquoi j'avais émis un petit rire. Mais c'était mieux que des pleurs non ?

J'entrepris ensuite d'aller m'asseoir, adossée à l'un des grillages entourant le toit.

- Haaa... Quand je pense que j'étais juste venue pour t'annoncer le résultat de mon devoir d'Histoire..

Je lui dis ensuite que j'avais obtenu 92/100. Je le remerciai encore une fois de m'avoir aidée car sans ses critiques, je n'aurais peut-être pas eu une si bonne note. Ceci fait, le silence s'installa entre nous. J'avais terminé ma mission et maintenant quoi ? Je n'allais pas repartir tout de suite quand même. De plus, je n'en avais ni la force ni l'envie. Donc, je tentai d'amorcer une conversation.

- L'autre jour, tu as dis que tu venais d'arriver ici. Où vivais-tu avant ?

Évidemment, s'il me posait la question, je lui répondrai aussi.


HRP:
 





Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 149
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 18
Pays d'origine : Un bled perdu en Amerique
Nationalité : Americaine
Situation amoureuse : En couple avec Amelia White
Personnage sur l'avatar : Levis Ackerman (AOT)
Doubles comptes : Brook Macnay // Cassy Andrews // Alexei Thomson// Liam Johnson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Mar 15 Mai - 11:35


Lui prendre la main pour l'emmener sur le toit, oui je venais bien d'avoir un contact avec elle, mais d'un côté avec ce qui venait de lui arriver, mon côté protecteur prenait le dessus, on ne sait jamais Javy pourrait se réveiller et vouloir se venger de ce que je venais de lui faire. Alors je tenais ferment la main de l'ISS pour ne pas la perdre dans les couloirs. Une fois sur le toit, je pus lui expliquer que c'était ici que je venais me calmer quand ça n'allait pas. D'un côté mettez-vous à ma place je n'ai pas le droit de sortir de cette école alors la façon pour moi de voir autre chose que cet endroit, c'était de prendre de la hauteur.

La vue du toit était tellement agréable que même une boule de nerfs y trouverait le calme. Je comprenais qu'Amelia se sente mal avec ce qu'il venait d'arriver, âpres tout même si Javy ne lui avait rien fait de criminel, cela restait tout de même une agression. Je lui demandai tout de même si ça allait mieux et apparemment oui elle commençait déjà à se sentir mieux.
Je m'étais planté devant elle afin de vérifier ses dires, par reflexe ma main s'approchait de sa joue endolorie, mais conscient du fait que j'étais un garçon et qu'elle n'apprécierait surement pas qu'un inconnu la touche, je me retint de la toucher. J'allais retirer ma main mais doucement elle approcha son visage et durant un bref moment j'effleurais sa peau bouillante à cause du coup. Mes doigts se callaient dans ses cheveux alors que ma paume se déposa doucement sur la trace rouge. J'observais cette trace et même si mon regard se voulait rassurant, je gardais une pointe de rancœur contre ce petit con qui l'avait abimé de cette façon.

Le petit rire de l'ISS me ramena à mes idées, je déviai mon regard dans le sien en me demandant pourquoi elle me disait ça? en quoi l'avoir défendu faisait que j'avais un bon fond? j'étais peut-être un petit con mais je n'étais pas un monstre et...même si je la connaissais à peine, Amelia avait su me toucher sans le vouloir, surement grâce à sa douceur. Je ne répondis pas à sa remarque, tout simplement parce que je ne savais pas quoi y répondre.
Le contact entre sa joue et ma main se rompit, elle partis s'assoir contre une des grilles en m'annonçant qu'elle venait juste m'annoncer sa note d'histoire.

Donc elle était venu jusqu'à ma chambre au risque d'être punis pour présence non souhaitée dans les couloirs des garçons justes pour m'annoncer sa note? Un discret sourire s'afficha sur mon visage, j'avais envie de rigoler car la situation était assez cocasse mais je me retenais, vu son état je n'avais pas envie de la vexer.
Je pris dans ma poche mon paquet de cigarettes afin de m'en allumer une, chose que je faisais souvent quand je montais ici. Tandis que la flamme de mon briquet embrasait ma clope, je dirigeai mon regard vers celui d'Amelia qui était assise et qui venait de m'annoncer sa note. Je recrachai ma fumée sur le côté comme souvent pour ne pas ennuyer mon interlocutrice et je pris la parole.
"Wah félicitation tu as suivi mes conseils...ton devoir était très bon. Je suis fier de toi Princesse"
J'espérais qu'elle ne se vexerait pas, en général j'utilisais ce surnom sur les filles avec qui je m'entendais bien, c'était comme une petite marque d'affection que je réservais à très peu de filles.
Je restais face à elle, moi debout et elle assise au sol afin de l'écouter parler. La question n'était pas dure alors je répondis sans soucis.

"Je viens d'une petite campagne en Amérique, ce n'est pas très connu. Je suis venus en Angleterre pour une affaire qu'on devait régler avec mon père. Et toi?"

Alors qu'elle me répondit sur ses origines, je continuais de pomper ma cigarette sans la lâcher du regard, c'était un défaut que j'avais, j'avais tendance à fixer les gens quand je discutais et parfois ça pouvait mettre mal à l'aise. Finalement quand elle eut terminé de me répondre, je me mit accroupis face à elle, je n'étais pas trop près d'elle pour ne pas l'incommoder avec mon tabac mais suffisamment proche pour entretenir une sorte de zone de proximité, un peut comme dans les couloirs tout à l'heure. Puis ma franchise pris le dessus et je lui demandai.

"Dit moi la vérité Amelia, tu es venus jusqu'ici uniquement pour me parler de ta note? alors qu'on aurait pu se croiser lors de la journée de demain?"

Je continuais de la toiser du regard, comme si je voulais savoir si elle allait me mentir ou non. J'allais pas me moquer d'elle si son envie avait été de juste me revoir, après tous les amitiés naissent comme ça, en se voyant plusieurs fois, et je n'étaient pas du genre à tourner autour du pot, j'aimais savoir ce que les gens ressentaient.
Je me doutais qu'elle soit mal à l'aise avec ma question. Je pris alors la parole une nouvelle fois.

"Car je suis content de te revoir Princesse...sincèrement"

Accroupie face à elle, ma main avec la cigarette pendait sur le côté de ma jambe droite, je ne la lâchais pas du regard, je voulais savoir. Je passai ma main sous mon menton en coinçant mon coude sur mon genou afin de maintenir ma tête. Mon corps entier tenait en équilibre sur mes jambes pliées et un léger sourire s'affichait sur mon visage.


Spoiler:
 
Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 198
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Nationalité : Britanique
Famille : Maria et Richard White (parents)
Situation amoureuse : Liam ♥
Personnage sur l'avatar : Cardia Beckford - Code: Realize ~ Guardian of Rebirth
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Mer 16 Mai - 4:38

Oh, il s'était mis à fumer. Quand je voyais un fumeur, je me demandais à chaque fois ce qu'il pouvais bien trouver d'attrayant dans cette chose dangereuse et nauséabonde. Cela détruisait leur santé à petit feu en plus de sentir mauvais. Bien que je soit au courant que c'était le but recherché par certains, pour d'autres c'était une histoire différente. Mais le pire, c'était ceux qui commençaient parce qu'ils trouvaient ça "cool" ou bien pour faire comme leurs potes. C'était complètement débile et irresponsable. Je ne sais pas dans quelle catégorie se trouvait Liam mais j'espérais que ce n'était pas celle-ci.

Alors comme ça il était originaire d'Amérique. J'eus envie de lui demander où exactement mais il ne s'étala pas davantage sur le sujet donc je m'abstins.
Une affaire à régler hein. Étant donné qu'il avait atterri ici ensuite, quelle genre d'affaire cela a-t-il bien pu être ? Rien de dangereux au moins ? Tant de questions apparaissaient dans mon esprit. Je ne remarquai pas que Liam s'était accroupi devant moi. Il me demanda si j'étais réellement venue à l'étage des garçons dans le seul but de lui parler de ma note en Histoire. Insinuait-il que cela n'avait été qu'un prétexte de ma part pour justifier d'une envie plus officieuse ? Que j'avais souhaité le revoir par exemple ? Il ne manquait pas de cran pour penser à cela, même si cette possibilité pouvait s'avérer être vraie.
Dans un tout autre registre, pourquoi me fixait-il ainsi ? Ça me mettais mal à l'aise et je parvenais donc pas à ouvrir la bouche pour lui répondre.


- Car je suis content de te revoir Princesse...sincèrement.

Que... what ?? Je ne l'avais pas vu arriver celle-là. Je piquai un fard dû à la surprise. En plus, il était là à sourire et à me fixer.. C'était à se demander s'il le pensait vraiment. À la vue de son regard, je sentis qu'il ne m'avait pas menti. Évidemment, cela me faisait plaisir bien que cela me gênai également.

- Je.., je ne nierai pas que je suis contente de te revoir moi aussi seulement... ma pensée première a vraiment été de t'annoncer ma note..

Inconsciemment, j'avais peut-être utilisé cette envie afin d'en profiter pour le revoir. Cela faisait d'une pierre deux coups non ?

- Mais dis-moi, c'est quoi ce "Princesse" ?

Soit c'était pour me taquiner soit c'était un petit surnom qu'il m'avait trouvé. Dans les deux cas, ce n'était pas à mauvais escient. Et en parlant de taquinerie, cela me donna envie de m'amuser un peu. Un peu de bonne humeur me ferait le plus grand bien.

- Au fait, l'autre jour tu me parlais d'une récompense si jamais je réussissais à te trouver. Qu'est-ce que j'ai obtenu alors ?

Vu le bonhomme en face de moi, j'étais pleinement consciente que je venais d'entrer dans un terrain miné et que cela pouvait exploser à tout moment.






Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 149
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 18
Pays d'origine : Un bled perdu en Amerique
Nationalité : Americaine
Situation amoureuse : En couple avec Amelia White
Personnage sur l'avatar : Levis Ackerman (AOT)
Doubles comptes : Brook Macnay // Cassy Andrews // Alexei Thomson// Liam Johnson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Mer 16 Mai - 9:35


Sa phrase eut l'effet de me sécher directement. D'un côtéLiam tu t'attendais à quoi? à ce qu'elle craque pour ta belle gueule? ce n'est clairement pas une fille à trainer avec des mecs comme toi. Je pris ma cigarette afin de la coincer entre mes lèvres sans la quitter du regard. Comme toujours je crachai ma fumé en tournant ma tête sur le côté. Je ne le montrais pas mais au fond de moi j'étais un peu vexé. Elle me demanda ensuite ce qu'était ce Princesse. Je détournai le regard gêné d'avoir été faible en pensant que ce mot lui ferait plaisir. J'écrasai ma cigarette au sol et rangeai le mégot dans mon paquet de cigarettes afin de ne pas polluer le toit, si tous les fumeurs le faisaient, l'endroit serait tout de suite moins agréable.

Amelia était une personne très dur à cerner et pourtant avec mon passé j'avais appris à cerner les gens. J'avais mené pas mal d'interrogatoire dans le cadre de nos activités illégales, et je n'avais jamais fait fausse route. Mais plus je parlais avec et plus je me demandais si elle mêmes avait ce qu'elle voulait.
Elle semblait vouloir jouer avec le jeu mais je sentais que si j'entrais dans le jeu elle le regretterait, j'étais pas un de ses étudiants d'ISS sans volonté, j'étais plutôt un adulte dans le corps d'un adolescent.

Elle me rappela alors ce que je lui avais promis. Durant tout ce temps je ne l'avais pas quitté du regard. Je rapprochais mon visage afin de la déstabiliser. Elle pouvait surement sentir mon souffle frôler sa joue encore rouge. Mes lèvres n'étaient plus qu'à quelque millimètre de sa peau. Je laissais planer le doute dans sa tête pour qu'au final mes lèvres puissent se poser sur son front durant quelques secondes.

Lorsque mes lèvres quittaient son front je murmurai tout en restant à quelques millimètres

"si tu avais voulu juste me revoir, tu aurais sûrement eu la médaille d'argent"

Je baissai le regard sur sa joue pour lui préciser ce qu'était la médaille d'argent, puis j'ajoutai en regardant ses lèvres.

"Ou bien la médaille d'or...ta note d'histoire ne mérite que celle de bronze"

J'aimais jouer, j'aimais ça plus que tout et en me parlant de récompense Amelia m'ouvrait une porte au jeu et je me demandais jusqu'où elle pouvait pousser le jeu. Doucement je posai mes mains de chaque côté de ses jambes vu qu'elle était assise sur le sol et j'approchai mes lèvres afin de murmurer à son oreille d'une voix calme et douce.

"Je t'ai sauvé dans ce couloir...j'ai le droit à une récompense moi?"

Sa réponse allait sûrement déterminer la suite de l'histoire. Si elle m'envoyait promener, je reprendrais mes distances et je la ramènerais à sa chambre pour qu'elle soit en sécurité. Par contre si elle continuait ce petit jeu, on pourrait continuer de discuter, j'aimais bien en savoir plus sur elle, elle doit sûrement avoir une petite vie tranquille, des parents qui l'aiment, des amis.
Ma voix continua de souffler à son oreille avant qu'elle puisse me répondre.

"D'ailleurs la prochaine fois ne me cherche pas dans la chambre dont je t'ai parlé. Quand Javy va se réveiller et qu'il me balancera je finirais surement en résidence surveillée"

Je ne disais pas cela pour la faire culpabiliser, l'avantage de la résidence surveillé c'est que j'aurais une chambre pour moi tout seul.

Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 198
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Nationalité : Britanique
Famille : Maria et Richard White (parents)
Situation amoureuse : Liam ♥
Personnage sur l'avatar : Cardia Beckford - Code: Realize ~ Guardian of Rebirth
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Jeu 17 Mai - 3:33

Tiens ? Son sourire s'effaça après ma réponse. Même pour le "Princesse" il ne répondit pas. Je me faisais sans doute des idées mais, aurait-il préféré que je le cherche uniquement parce que je voulais le revoir ? Je me sentais presque désolée de lui avoir dit le contraire. Enfin, ce n'était pas totalement faux mais pas totalement vrai non plus. Tout ceci mis de côté, j'étais contente qu'il ait souhaité me revoir. Lorsque quelqu'un vous l'avoue de manière sincère, cela flattait et faisait énormément plaisir. Liam et moi n'étions pas ce que l'on pouvait qualifier d'amis proches cependant, une sorte de sixième sens me chuchotait que nous pourrions atteindre ce stade.

Je voyais d'ici mes amis se questionner quant à mon état. Un ou deux me demanderaient si j'étais souffrante rien que pour émettre la possibilité de devenir amie avec un IRS. Pareillement pour beaucoup d'ISS. Je les regarderais dans les yeux avec un air interrogatif et leur sortirais : "C'est un IRS oui, et alors ?" Alors certes, il avait sûrement un passé plus mouvementé que moi ou tous les élèves suivant un cursus traditionnel mais il restait un être humain comme tout le monde. Enfin.., j'avais sans doute eu beaucoup de chance d'être tombée sur quelqu'un comme lui car étant donné ce que j'avais vécu il y a plusieurs minutes, il était clair que tous les élèves d'Indarë n'étaient pas aussi facilement abordables.

Donc, revenons à nos moutons. Je regrettai presque immédiatement de lui avoir rappelé l'histoire de la récompense. Je sais bien que je voulais juste me changer les idées mais pourquoi est-ce la première chose qui me soit venue à l'esprit. Liam en revanche ne sembla pas du même avis. Je suis sûre qu'il allait en profiter pour... Oh ! Son visage était juste en face du mien ! Mes yeux bleus s'agrandir sous la surprise et se perdirent dans le noir des siens. J'appréhendais ce qu'il allait faire que j'en devins muette. Finalement, il déposa un baiser sur mon front. Cela me laissa pantoise. Il crut bon ensuite de m'informer que si j'avais juste voulu le revoir, sans lui parler de ma note en Histoire, il m'aurait embrassé sur la joue ou bien sur la... Quoi ?! La bouche ?! Mon visage devint rouge écarlate en une seconde. J'éloignai Liam de moi en le poussant de mes mains sur ses épaules. Oh Seigneur... Pourquoi lui avais-je posé cette question ?! On pouvait dire que je l'avais cherché. C'est moi qui avait provoqué cette situation. À se demander si toute ma tête était revenue depuis l'incident avec Monsieur au sucre.


- Je t'ai sauvée dans ce couloir...j'ai le droit à une récompense moi ?

Me voilà piégée. Dans tous les sens du terme. Il avait retourné mon petit jeu contre moi en plus d'avoir posé ses mains de part et d'autre de mon corps. Et cela l'amusait en plus. Quant à moi j'étais pour le moins... embarrassée. Son visage se trouvait juste à côté du miens et plus les secondes défilaient, plus mon cœur s'emballait.

Hein ? Résidence surveillée ? C'était à côté des dortoirs non ? Ça serait drôle si la fenêtre de sa chambre donnait sur le parc comme la mienne, on pourrait se faire coucou de loin. Je disais ça car le ton de sa voix m'indiquait que cela n'avait pas l'air de le déranger plus que ça que de risquer de s'y retrouver. J'avais entendu dire que les élèves y avaient une chambre rien que pour eux. Cela devait être pour ça.

Bon dieu, je ne tenais plus. Il fallait que je fasse ou dise quelque chose sinon j'allais exploser. Récompense, récompense... Oh et puis zut ! Je fis le premier truc qui me passa par la tête, à savoir ; fermer les yeux très fort et d'un coup avant de déposer un rapide baiser sur sa joue gauche. Je me levai ensuite très vite, pour qu'il n'ait pas le temps de m'en empêcher, et me plaça quelques mètres plus loin, face au grillage. Dieu tout puissant, mon cerveau avait-il donc disjoncté ? Je ne comprenais plus le fil des événements.

J'y pense... Quelques secondes plus tard, je me rendis compte que je ne lui avais même pas dit d'où je venais. Quelle malpolie.


- Je ne t'ai pas répondu tout à l'heure mais moi, je suis née dans le nord de l'Angleterre, à York. J'y ai vécu toute mon enfance jusqu'au jour où ma mère a voulu monter son entreprise à Londres il y a environ 4 ans. Et si je suis à Indarë c'est parce que mon père a été muté à Edimbourg et que ma mère l'a suivi. Vu qu'il est originaire de là-bas, il a été choisi parmi ses collègues.

Amusant que cela m'ait calmée et que mon rythme cardiaque soit redevenu normal après avoir parlé. J'inspirai doucement puis expirait de la même manière.






Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 149
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 18
Pays d'origine : Un bled perdu en Amerique
Nationalité : Americaine
Situation amoureuse : En couple avec Amelia White
Personnage sur l'avatar : Levis Ackerman (AOT)
Doubles comptes : Brook Macnay // Cassy Andrews // Alexei Thomson// Liam Johnson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Jeu 17 Mai - 10:17


Malgré le fait qu'elle avait tenté de me repousser avec ses mains je ne m'étais pas débiné et j'avais murmuré à son oreille quelques mots. Elle ne pouvait pas s'en rendre compte mais j'en avais profité pour sentir son odeur. Je comprenais mieux la crise de Javy, Amelia avait une odeur tellement agréable, tellement sucré que les poils de mon corps se hérissaient rien qu'avec cette délicate odeur. Petit à petit je m'évadais de cette école et je suivais le tracé de son odeur. Je revins dans le pays des vivants quand ses lèvres touchaient ma joue gauche. Elles étaient douces, humides et fines et ça n'allait pas aidé ma situation. J'étais là depuis des semaines et mon contact avec les femmes s'était stoppé à frôler la main de la femme de ménage de soixante ans en l'aidant à ramasser son balai.
Je n'eus pas le temps de la rattraper, elle s'était déjà envolé vers les grillages. Face au vide elle observait l'horizon et me parla d'elle. De son arrivée ici et de ses parents, j'avais donc raison elle a une jolie petite vie. Je me relevai doucement laissant mon genou craquer et je me dirigeai vers le grillage. Je gardais quelques distances, mes doigts agrippaient doucement la grille et j'observaient la ville devant nous. Je murmurai alors le regard dans le vide.

"J'ai grandi dans un club de Bikers, ma mère voulait mieux pour mon avenir et la vie de mon père devenait bien trop dangereuse alors elle a divorcé et m'a emmené. À l'adolescence j'ai choisi de vivre avec mon père et je suis vite devenu un membre de ce club."

Je ne savais pas pourquoi je me confiais à elle, je ne le faisais jamais mais là c'était comme si je me confessais pour tous les péchés que j'avais faits. Je continuai alors de lui parler et cette fois-ci je lui parlai de mon arrivée en Angleterre sans la regarder. Un simple bisou sur le front l'avait perturbé alors mes révélations allaient surement l'achever et je l'imaginais déjà se sauver en courant en me hurlant de ne plus m'approcher d'elle.

"J'ai séduit amicalement une fille d'ici, son père est un ancien membre du club et on avait besoin de lui pour...quelques petits trucs illégaux. J'ai piégé une fille que je commençais à voir comme une amie afin que mon père l'enlève pour faire venir le sien. La soirée a mal tourné et je lui ai tiré dans l'épaule, forcement sa fille n'a pas apprécié et maintenant elle m'ignore, c'était le seul pilier que j'avais ici pour me sentir bien et malheureusement je n'ai pas encore trouvé comment faire pour qu'elle ne m'en veuille plus. Après la fameuse soirée je suis allé dans un bar avec les potes et j'étais sur les nerfs, j'étais furieux contre le pote de mon père que j'avais blessé. Une bande est venus nous chercher des merdes et j'ai craqué, j'ai fini au poste pour coups et blessures. Je suis ici sans aucun moyen de communication extérieur parce que mon avocat pense que c'est la meilleure façon de me sortir de la délinquance"

Si j'avais su qu'expier ses péchés avait un effet aussi soulageant je l'aurais fait depuis longtemps, mais je me préparais déjà à voir Amelia se sauver, après tout elle avait une petite vie tranquille et elle était trop bien pour se lier d'amitié avec un voyou comme moi. Elle méritait une bande d'amis avec de bonnes notes, d'aller boire un soda dans un pub avec ses potes et de passer son temps devant des séries débiles en se gavant de pop corn. Je laissai planer le silence autour de nous, puis je soupirai un bon coup et ajoutai.

"Si tu veux partir en courant tu peux, je n'ai pas dans mes projets de te séquestrer ici"

Je me tournai un peu vers elle sans retirer ma main de la grille.

Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 198
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Nationalité : Britanique
Famille : Maria et Richard White (parents)
Situation amoureuse : Liam ♥
Personnage sur l'avatar : Cardia Beckford - Code: Realize ~ Guardian of Rebirth
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Sam 19 Mai - 2:03

Liam vint me rejoindre dans ma contemplation de la ville. Allait-il poursuivre le jeu des taquineries, telle était mon appréhension. Contre toute attente, ce ne fut pas le cas. À la place, il me parla plus en détail de lui et de son passé. Il est vrai que la seule chose qu'il m'ait dite sur lui auparavant c'est d'où il était originaire.
Évidemment, la première question que je posai en écoutant son récit fut : pourquoi n'avait-il pas suivi sa mère après qu'elle ait divorcé ? Et pourquoi cette dernière ne lui avait-elle pas ordonné de venir avec lui ? Je comprenais qu'elle avait sans doute voulu laisser le choix à son fils mais bon... Si ça se trouve, bien qu'elle ait insisté en lui faisant bien comprendre que la vie de son père devenait de plus en plus dangereuse et qu'elle avait peur pour lui, Liam avait quand même décidé de ne pas la suivre. J'eus alors envie de le traiter d'idiot pour avoir prit une décision aussi irresponsable. À tous les coups, son club et son père lui avaient tellement retourné le cerveau qu'il les avait suivis sans penser aux conséquences que cela provoqueraient.

Je fermai à moitié les yeux en regardant dans le vide. Quel crétin. C'étaient des paroles qui m'invitaient à lui faire des reproches cependant, je sentais dans le ton de sa voix qu'il ne me révélait pas tout ceci par fierté ou de manière impassible. Il semblait y contenir des remords et des regrets par rapport à toutes les décisions qu'ils avaient prises et tout ce qu'il avait pu faire sur demande de son club. Il y avait sûrement des clubs de bikers "gentils" qui existaient malheureusement, ce ne fut pas l'air d'être le cas pour celui-ci car il se mit à parler d'actes illégaux.

Oh bon sang... On lui a demandé de faire ami-ami avec une fille pour qu'elle se fasse enlever et ainsi forcer son père à faire des trucs pour eux parce que c'est un ancien membre ?? Tiré dessus ?? Pas étonnant qu'elle t'en veuille et ne souhaite plus te voir. À sa place je réagirais de la même façon.

Plus Liam parlait, plus mes yeux s'agrandissaient de stupeur.

T'étais en colère contre l'homme sur lequel tu as tiré ?? Elle était bonne celle-là. Ça serait plutôt à lui d'être en colère contre toi. Peut-être Liam s'était dit à l'époque que si ce gars avait accepté le deal dès le début, il n'aurait pas eu à lui tirer dessus. Mais cela n'était pas une raison ! Quelle que soit la situation, on ne tire pas sur les gens ! Pour quelqu'un comme moi qui était contre les armes, même cette hypothèse avait du mal à passer.

Je dois dire que je suis d'accord avec son avocat. Ce n'est pas en gardant contact avec ce genre d'individus qu'il pourra sortir de la violence et de l'illégalité. Ce qui était dommage en revanche, c'est que moi non plus je ne pourrai pas le contacter. C'était bête.

Lorsqu'il finit de parler, je me dis qu'il fallait que je dise quelque chose mais rien ne sortit de ma bouche. J'étais estomaquée par ce que je venais d'entendre. Divisée aussi. D'un côté, je voulais partir car son histoire plus mon agression de tout à l'heure faisaient beaucoup à digérer en peu de temps et d'un autre côté, j'eus l'impression d'être comme un prêtre écoutant les pêchés de ses paroissiens dans le confessionnal. Cela avait dû lui demander de la force pour me révéler tout ça. Ce n'était certainement pas le genre de chose qu'il racontait à tout le monde. Je ne sais pas pour quelle raison il s'était ainsi confié à moi mais, outre le choc que cela m'avait procuré, j'étais touchée qu'il m'ait fait confiance en tant qu'interlocutrice.


- Tu as dit que tu voulais te réconcilier avec cette fille que tu as trompée. Cela veut dire qu'il n'y a pas eu que des mensonges ? Que tu as fini par réellement l'apprécier ?

Sauf le fait que tu lui aies caché que tous vos échanges furent au départ uniquement par intérêt et qu'elle se ferait enlever dans le futur.

- Rassure-moi, tu souhaites te repentir pas vrai ? Sortir de ce monde dans lequel tu as grandi ?

Parce que sinon, il allait avoir de gros problèmes plus tard. Au pire, il finirait sa vie en prison. Et malgré tout ce passé, je sentais que c'était quelqu'un de bien ! Et pour prouver mes dires, il n'y avait pas trente-six solutions.

- Si tu veux, je t'y aiderai.

Je tournai alors mon visage vers lui, le regard plein de détermination. Quoique, je m'inquiétais pour ses actes de violence dont je n'étais pas sûre de venir totalement à bout. Après tout, ils m'avaient sauvée d'un fou-furieux. Remarque, il n'avait fait que de se défendre. Haaa... je ne savais pas comment j'allais gérer ça.






Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 149
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 18
Pays d'origine : Un bled perdu en Amerique
Nationalité : Americaine
Situation amoureuse : En couple avec Amelia White
Personnage sur l'avatar : Levis Ackerman (AOT)
Doubles comptes : Brook Macnay // Cassy Andrews // Alexei Thomson// Liam Johnson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Dim 20 Mai - 21:57


Je venais de me livrer à elle, je venais de lui révéler un côté très sombre de ma personnalité et j'avais des doutes sur le fait qu'elle apprécie ce Liam dont je parlais. Je m'attendais à l'entendre me hurler dessus, ou bien la voir partir en courant. Mais bizarrement ce ne fut pas le cas.

Je ne serais dire si je regrettais mes choix. J'avais grandi dans la délinquance et au moment de choisir, j'avais pris le chemin de l'enfer, celui de la facilité. Que ce serait-il passé si j'étais parti avec ma mère? Je serais peut-être dans un lycée à étudier, j'aurais surement pris l'option Histoire et allez savoir peut-être que je serais avec une fille bien, on réviserait nos cours devant une bière et après nos devoirs on aurait mâté des séries l'un dans les bras de l'autre. Sauf que j'ai préféré suivre mon père, l'argent facile, les filles dans mon lit et l'alcool à gogo.

Tourné sur le côté sans lâcher le grillage, j'écoutais la sage parole de...mon amie? je commençais à me demander si elle était une simple connaissance ou bien si notre lien devenait petit à petit une amitié. Bref je l'écoutais me parler, je devais parler à Tess et arrêter de l'attendre. Elle avait raison de m'en vouloir et si je voulais récupérer son amitié, je me devais de la revoir . J'acquiesçai d'un signe de tête quand elle me demanda si je voulais me faire pardonner auprès de Tess et si je voulais me sortir de ce chemin de la délinquance. En ce qui concernait la délinquance je ne répondis pas, moi-même je ne savais pas si j'étais capable de quitter ce monde. J'affichai alors un petit sourire quand elle se proposa de m'aider. Finalement elle méritait peut-être la médaille d'or. Je lâchai le grillage et me mis face à elle. Je répondis alors plus précisément à ses questions.

"De toute façon je dois lui parler, si j'attends qu'elle vienne me parler je serais surement déjà sorti d'ici. Et pour...me sortir de ce monde, j'espère que tu as patiente...je suis né dedans et crois-moi.je ne sais pas moi-même si je veux le quitter"

Tout en parlant j'avançais petit à petit réduisant considérablement la distance qu'elle m'avait imposée tout à l'heure. Je la fixais d'un regard protecteur et mon visage neutre se voulait rassurant.
Je continuais de m'avancer jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus reculer à cause du grillage, ou bien jusqu'à ce que je sois le plus proche possible d'elle si elle n'avait pas bougé. Nos deux visages n'étaient plus très loin l'un de l'autre et d'une voix calme et suave je lui proposai.

"Si tu souhaites être mon ange gardien pour me guider sur le bon chemin, alors tu mérites la médaille d'or Amelia"

Délicatement je passai ma main sur sa joue sans la quitter du regard, il était peut-être temps que je lui offre sa médaille car depuis notre arrivée ici, on avait parlé de tout sauf d'Histoire.
Alors que le soleil brillait pour cette fin d'après-midi, mes lèvres se posaient contre les siennes durant de longues secondes pour ensuite se reculer doucement. Il était hors de question que je l'embrasse sans son accord alors autant lui donner un bref baisé et lui offrir un peu plus si elle m'y autorise. Dans le cas contraire je la ramènerais à sa chambre et je reprendre ma fin de journée là où je l'avais laissé avant de la croiser dans les couloirs.


Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 198
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Nationalité : Britanique
Famille : Maria et Richard White (parents)
Situation amoureuse : Liam ♥
Personnage sur l'avatar : Cardia Beckford - Code: Realize ~ Guardian of Rebirth
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Lun 21 Mai - 3:49

Je suis certaine que Liam s'attendait à ce que je m'enfuie en courant après l'avoir écouté. Il faut dire que, contrairement à lui, j'étais une personne que l'on pouvait qualifier de sans histoire. Jamais je n'avais vécu dans l'illégalité, mes parents étaient on ne peut plus clean et malgré plusieurs soucis d'ordre social et de léger harcèlement scolaire, ma vie avait été tranquille jusqu'à présent.

C'est pourquoi je m'interrogeai sur le rôle que je venais de m'attribuer. Avais-je vraiment les compétences nécessaires pour régler son problème ? Étant donné qu'il m'était impossible de compatir à ses révélations, je ne pouvais comprendre son point de vue et du coup, il me serait beaucoup plus difficile de savoir quoi dire et quoi faire au bon moment. Haaa.... La tâche s'annonçait plus qu'ardue. Je commençais presque à regretter ce que je lui avais proposé.

D'autant plus qu'il venait de m'avouer que lui-même ne savait pas s'il souhaitait sortir de ce monde de délinquance. Attends... Il était sérieux ? Oui tu es né dedans, et alors ? Si tu en as la volonté, je suis sûre que tu en seras capable ! Franchement... Pour quelle raisons te serais-tu confié à moi dans ce cas ? Pour te libérer et te confier à quelqu'un, d'accord. Je conçois que même sans arrière-pensées, vider son sac peut nous faire un bien fou. Sauf que mon bon monsieur, vous avez atterri à Indarë et il n'y aura pas que moi pour tenter de vous faire revenir sur le droit chemin et je ne serais sûrement pas la première à baisser les bras.

En parlant du loup, ce dernier s'avança vers moi.
Ayant retrouvé mes esprits – enfin je crois –, je ne bougeai pas de ma position. L'envie que j'avais – ne me demandez pas pourquoi – de le secouer pour le convaincre que ce monde de délinquance, voire de criminalité, n'était pas le bon exemple à suivre et le regard bienveillant que m'offrait Liam étaient en parfaite contradiction. Quoi ? "Sois patiente" c'est ça ? Je sais l'être mais il ne faudra pas me pousser trop loin.

Euh... N'était-il pas trop près là ? Quel besoin avait-il de se coller à moi alors qu'il y avait largement de la place ici ? Avant d'avoir pu m'éloigner de deux pas, il prononça des paroles teintées d'une voix étant devenue légèrement rauque.


- Hein ? Qu'est-ce que tu ve...

Je fus interrompue par un acte que je n'avais pas du tout vu venir. La main posée sur ma joue endolorie – qui faisait moins mal depuis quelques minutes –, Liam venait de m'embrasser. Dès que ses lèvres touchèrent les miennes, mes yeux s'étaient arrondis comme jamais ils ne l'avaient fait. Ce nouveau choc me cloua sur place, m'empêchant de réagir. Ces quelques secondes me parurent une éternité. Bien que je sentis de la douceur dans son action, au fond de moi je lui en voulais. J'avais l'impression qu'il se croyait toujours dans ce petit jeu de taquineries que j'avais maladroitement lancé. Sauf que pour moi, il était terminé depuis que j'étais debout ! Où diable voulait-il en venir ?

La tête baissée, dissimulant ma gêne et mon incompréhension, je pris la parole :


- Dis-moi... C'était quoi ce baiser ? Est-ce que c'est ton truc d'embrasser les gens par reconnaissance ou simplement pour les taquiner ?

Mince. Il y avait de l'agacement dans ma voix. Pourtant, je savais très bien que ce genre de chose se faisait et qu'il n'y avait aucun mal à ce que deux personnes s'embrassent même si elles n'étaient pas amoureuses l'une de l'autre. Je le savais cependant, ces actes n'étaient pas dans ma nature. J'en voulais à Liam mais bizarrement, je n'avais pas détesté à 100 %. Était-ce la douceur dont il avait fait preuve ou bien qu'il se soit reculé après seulement quelques secondes attendant mon feu vert pour peut-être aller plus loin, je ne saurais le dire. Mais merde ! Malgré cela, il avait volé mon premier baiser tout de même ! J'aurais dû m'en douter qu'il ne se déroulerait pas comme je l'imaginais.

- Je ne t'en veux pas tant que ça mais juste.., s'il te plaît, ne recommence plus.

Je partais du principe que si on embrassait quelqu'un sur la bouche, c'était soit parce qu'on l'aimait soit parce qu'il avait du désir réciproque entre deux personnes. Le faire uniquement parce que l'on était reconnaissant.., je n'étais pas d'accord sur ce principe.

Je reculai et reportai mon attention vers le paysage urbain. Une légère bourrasque vint faire virevolter mes cheveux. Je fermai les yeux. Cela faisait du bien. Devrais-je retourner dans ma chambre maintenant ? Après tout, me reposer et mettre de l'ordre dans ma tête ne serait pas de trop.






Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 149
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 18
Pays d'origine : Un bled perdu en Amerique
Nationalité : Americaine
Situation amoureuse : En couple avec Amelia White
Personnage sur l'avatar : Levis Ackerman (AOT)
Doubles comptes : Brook Macnay // Cassy Andrews // Alexei Thomson// Liam Johnson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Lun 21 Mai - 18:12


Amélie ne semblait pas se douter de ce que j'allais faire. En effet elle ne me connaissait pas assez, j'étais loin d'être timide avec les filles. Durant ce bref baisé j'avais bien compris qu'elle ne suivait pas l'acte. Je stoppai alors le baiser et reculai d'un pas en la fixant. Elle gardait la tête basse apparemment gênée. Merde j'étais si dégueu que ça? je n'arrivais pas trop à cerner le problème, ce n'était qu'un baiser après tout, je n'avais pas tenté de la déshabillée non plus et pour être honnête je comptais pas aller plus loin, Amelia n'était pas le genre de fille qu'on se tapait sur un toit sans réfléchir, elle était trop bien pour ça.

Sa question me cloua sur place. Celle-là je l'avais pas vu venir et en réfléchissant un peu je n'avais pas de réponse. Ce baisé c'était...j'en avais aucune idée, j'avais eu envie de ses lèvres c'est tout et en toute sincérité, depuis que je l'avais tiré des griffes de Javy j'avais envie de la prendre dans mes bras pour lui faire oublier ce qu'elle venait de vivre. Sa voix était tinté d'agacement et contre toute attente cela m'affectait. En général quand une fille m'envoyait promener je ricanais et je me tirais mais là...merde elle venait de me blesser, et j'avais rarement ce genre de blessures, ces blessures émotionnelles.
Sa dernière phrase m'acheva, elle me tourna le dos pour regarder devant elle. Vexé j'en profitai pour essuyer mes lèvres d'un revers de manche. Ma voix prit un ton glacial. Je répondis donc froidement.

"T'en fais pas, je recommencerais pas de sitôt"

D'un coup l'ambiance chaleureuse et amicale qui régnait sur le toit venait de changer de climat. Bienvenue en Alaska car Lim ne s'était jamais montré aussi infect. Si au fond de moi ce comportement m'attristait, mon côté petite racaille prenait le dessus. Je me dirigeai vers la porte du toit et l'ouvris d'un bruit sec. Je lâchai alors sèchement sans me tourner vers elle.

"Ne reviens jamais ici, la prochaine fois je ne serais peut-être pas dans le coin pour te dépanner... Et puis tu es trop bien pour nous alors viens pas provoquer les prédateurs"

Bordel ce que je venais de dire était ignoble, pourquoi je lui avais dit ça? peut-être parce que j'avais mal et que je ne voulais pas la revoir pour justement ne pas sentir à nouveau cette horrible douleur de lâche. Je descendis du toit et une fois dans les couloirs j'entendis la voix de Javy hurler

"C'EST LUI!"
"Reste avec lui je me charge de Johnson!"

Un des mecs de la sécurité emmena Javy à l'infirmerie, pendant ce temps-là l'autre vigil se mit à courir vers moi, j'eut juste le temps de courir vers l'autre couloir avant qu'il se jette sur moi et me plaque à plat ventre au sol. Je pouvais sentir tout son poids sur moi alors qu'il me faisait une clef de bras pour m'empêcher de bouger.

"Toi tu vas avoir des problèmes Liam"
"Aie...je ai rien fait lâche moi putain"
"Tu n'as rien fait? tu as brisé le pif de Javy!"
"Il agressait une nana! j'ai juste donné un coup de main"

Dans cette situation j'avais deux choix, soit Amelia suivait les éclats de voix et témoignait en ma faveur, soit elle boudait sur le toit ou était déjà partis sans rien entendre et j'allais surement finir en résidence surveillée car je n'avais aucune preuve de ce que j'avançais.

Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]
» Un jeu très bien =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Bâtiment principal :: Toit-
Sauter vers: