À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Venez voter pour votre rp préféré du mois de Janvier

 :: IRS - Bâtiment principal :: 1er étage : sciences et Infirmerie :: Salles de cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Révélations [Seb]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Brook Macnay
IRS |:| Première année
avatar
Féminin
Messages : 178
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1ere
Situation amoureuse : Sébastien
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.wattpad.com/user/CassyFiction http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Lun 11 Déc - 20:55
Brook avait repris sa vie en main, elle était partis un soir avec Tess pour tourner la page de l'enfer qu'elle avait vécu, et quand ses cours avaient repris ce fut un peu plus compliqué, malgré la présence de ses amis, elle avait encore en travers de la gorge le SMS que Sébastien lui avait envoyé. Un simple "on verra" quand elle lui avait dit vouloir lui parler après son repos. Elle ne niait pas le mal que ce SMS lui avait fait, mais comme souvent elle avait décidé de cacher ses émotions, mais elle avait pris une décision, il lui était impossible de s'exprimer clairement sur ce qui ce passe en elle quand il est fait mention de Sébastien ou de Krasarc, alors un soir en rangeant sa chambre elle prit une décision. Elle sortis un nouveau cahier pour écrire, puis elle prit son ancien et elle rédigea sur la dernière page.

Citation :
"Fin d'une vie mouvementée, le début de la nouvelle arrive bientôt"

Puis elle regarda son vieux cahier elle comprit comment expliquer tout ça à Sébastien. Elle le mit dans une enveloppe et elle rédigea une lettre qu'elle mit aussi dedans.

Citation :
"Sébastien, je sais que ce qui c'est passé a été dur pour toi, moi et Krasarc surement. Je peux pas réparer ce qui s'est passé, mais je peux te l'expliquer. J'ai commencé ce cahier quand je suis arrivé ici. Dedans tu verras comment j'ai vécu en asile en attendant ma place ici, comment j'ai rencontré mes copines Tess, Tessa et Lynn, mon agression avec Krasarc, le soir où j'ai craqué pour lui, la fois où je l'ai sauvé moralement mais aussi...la fois où je t'ai rencontré et le fait que j'ai aussi craqué pour toi. Vous êtes tous les deux ma force et je ne peux pas choisir. Mais si tu lis ce cahier, tu comprendras surement ce qui m'arrive. Si je te laisse le lire c'est parce que j'ai confiance en toi et que je sais que tu ne raconteras à personne ce qu'il y a dedans...personne ne sait pour mon agression à par Lynn.
Tu me manques Seb...vraiment"

Elle ferma l'enveloppe et c'est le jours où elle était allé décorée le sapin qu'elle lui avait donné, elle s'était ensuite sauvé, elle n'avait pas envie de l'influencer...elle voulait qu'il lise avant.

Le lendemain:

Brook avait suivi ses cours avec difficulté, elle avait donné rendez-vous à Sébastien dans leur salle de cours à dix-sept heures. La journée allait être longue, les nerfs de Brook ne tiendraient jamais. Heureusement elle avait prévu de réviser un peu pour passer le temps. Lorsqu'il fut seize quarante cinq, l'étudiante prit le chemin de la salle de cours. Quand elle entra dans celle-ci, elle alla s'assoir sur une table. Dos à la porte de la salle, elle regarda la fenêtre en fixant le coucher de soleil, avec l'heure d'hiver les jours étaient plus cours et les coucher de soleil devenait magnifique. La lumière orangée entourait Brook et la réchauffait. Sa clavicule encore blessée était cachée par une bande de gaz, son poignet était encore bandé et comme elle venait de retirer sa veste d'école, on la voyait bien.

Plongé dans ses pensées, Brook leva les yeux vers l'horloge, il était déjà dix-sept heures quinze et le cœur de Brook se brisa, il ne viendra pas...il lui en voulait tant que ça... Une larme coula sur la joue de Brook et elle continuait de fixer le ciel orangé


♥️ Un choix impossible à faire ou pas... ♥️
Théme Musical de Brook




Spoiler:
 


Dernière édition par Brook Macnay le Mar 9 Jan - 11:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 167
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Mar 12 Déc - 2:59
J'étais revenue dans mon dortoir après avoir décoré le sapin. J'en ai profité pour faire le vide, ce qui m'a fait du bien, j'étais si soulagé. En ouvrant mon manteau, j'ai remarqué l'enveloppe qu'elle m'a donné. Le poids sur mes épaules était revenu. J'ai lâché un soupir, je ne voulais pas revenir à la réalité tout de suite, mais il fallait bien le faire un jour ou une autre. Je me suis installé sur une chaise, devant la table pour lire ce qu'elle à écrite dans le message. Il avait un cahier à elle à l'intérieur, j'ai donc commencé à lire le message. Elle m'expliquait qu'elle ne pouvait pas réparer, mais seulement qu'expliquer. Elle avait écrit qu'elle me montrera chaque rencontre depuis le tout début, ce n'était pas ça qui m'importe, par la suite, j'ai compris rapidement que c'est comme sa que je comprendrais pour Krasarc, lire qu'elle s'y était attaché me brisa le cœur, par la suite me le répare en disant qu'elle s'attache à moi. J'ai essuyé les yeux, qui me pique. Retournant lire par la suite, donc elle avait bien confiance en moi, même pour lire dans son cahier, personne normalement me fait autant confiance. J'ai regardé le cahier à coter, j'avais le goût de l'ouvrir malgré tout, mais il restait une phrase à lire. J'ai détourné mon regard sur la dernière phrase, j'ai senti tout l'énergie brûlante de mon cœur m'envahir de tristesse, je n'ai pas pu résister, j'ai fondu en sanglot sur le bureau en croissant mes bras sur le bureau, la tête déposée dessus. Pendant dix minutes, je me vidais de l'intérieur, cette fille arrive toujours à brisé le mur que je tente de garder mentalement, peut importer, elle à le tour. J'ai pu me reprendre par après. C'est là que j'ai remis soigneusement la lettre dans son enveloppe et j'ai pris le cahier, c'est là que j'ai commencé à le lire page par page. J'en ai eu de longue page à lire, à propos de tout ces gens que je ne connaissais pas. Tess, Tessa, Lynn et Krasarc, les docteurs qu'elle a connut, les trois première je crois mettre un visage à leur nom, me semble que Tess avait les cheveux de la même couleur, tout ce que je sais, elle était forge me semble, je la croyais méchante vue qu'elle était de forge mais selon son cahier, elle est gentille. Tessa était potion, Lynn forge, elle qui semble adoré jouer avec le feu, mais reste gentille aussi et direct a la fois. Elle a de bon lien, jusqu'à ce qu'elle arrive avec Krasarc, tout bascule, ce qu'elle écrit me détruit de l'intérieur, elle arriva ensuite avec moi, ce qui me remonte juste après. Je n'ai pas pu retenir mon bâillement, tout ces sentiment, aujourd'hui, m'a fatiguer. Je devrais aller me coucher, j'ai fini ma lecture et j'ai tout remis dans l'enveloppe. Je me suis préparé à aller me coucher et gros dodo.



Le matin ce relève, regardant son téléphone pour voir l'heure, il avait le message qu'elle lui avait envoyer, le rendez vous d'aujourd'hui, dix sept heure à la classe de la première rencontre. Pour commencer la journée en douceur, je me suis jeté sur un crayon et un papier, j'ai commencé à dessiner de nouveau pour le plaisir. Juste dessiné ce qu'il me passe par la tête. Les cours de la journée étaient très difficiles à supporté, surtout, car je vais devoir aller parlé à Brook ce soir. Le midi, j'ai été me promener un peu dehors dans la neige et après, je suis revenu. Passez le reste des cours à pensée à Brook, elle m'attire tant, elle brise mes murs, je m'y attache, mais depuis la visite de Krasarc, tout mes lien ont été sanctionner, la, je refais les nœuds dans le fil, retrouvant ce que j'ai perdu. La dernière cloche sonne, allant portée mes cours dans ma casse et je suis retourné dessiner, je dessinais encore ma voiture, mais je prenais plus mon temps, je rajoutais quelques définitions. J'ai passé un temps à le dessiner, j'ai tout remis dans ma casse sans plié le dessin, je regardais l'heure par après, il était rendu dix-sept heures quinze, j'étais en retard. Normalement, j'aurais couru, mais la, j'ai pris mon temps pour aller dans la classe, j'avais remis mon manteau blanc avec ma capuche, je trouvais qu'il faisait froid dans l'école. J'ai entré subtilement dans la classe, regardant Brook assis sur une table à regardé par la fenêtre, le ciel orangé qui plombe la classe. Les lumières fermées, cela nous donnais une si belle vue, j'aurais voulu resté ainsi, mais je dois affronter le présent. Je me suis approché de Brook par-derrière, mon visage dépourvu de sentiment, laissant seulement un visage semi-déprimé apparaître. J'ai donc posé ma main sur sa tête, j'ai voulu secoué ces cheveux, mais je n'avais pas l'énergie, bougeant un peu la main, qui glisse par en arrière et revient dans ma poche. J'attendais qu'elle se revire vers moi, je ne disais pas un mot, restant silencieux.  



Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Première année
avatar
Féminin
Messages : 178
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1ere
Situation amoureuse : Sébastien
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.wattpad.com/user/CassyFiction http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Mar 12 Déc - 14:16
La vue de Brook se voilait doucement, elle retenait ses larmes, une seule avait réussi à couler. Elle avait tracé une ligne humide sur sa joue. La jeune étudiante se frotta les yeux d'un revers de manche pour que ses yeux sèchent, elle avait dit qu'elle ne pleurait plus... Elle allait prendre la décision de descendre quand elle sentait une main se poser sur sa tête... Sa main descendit le long de ses cheveux pour retourner dans une poche . Le corps de Brook se détendit d'un coup et le cœur de Brook se remit à battre, elle avait donc encore une chance de retrouver son ami...sa moitié?
Le visage de Brook tourna doucement, il n'était pas déprimé, ni jovial, mais on sentait qu'elle était un peu perdue. Elle releva la tête pour croiser son regard, elle plongea son regard bicolore dans le sien, elle avait tellement de choses à dire, elle ne savait pas quelle phrase employée en premier. Elle descendit de la table et se mit entre le soleil et Seb pour mieux voir son visage. Le corps de Brook était en contre jours. Timidement elle murmura.


"J'ai cru que tu ne viendrais pas"


Une phrase complète...sa sortie avec Tess avait été fructueuse, depuis cette visite, Brook avait réussi à mieux s'exprimer et apparemment c'était grâce à ce sous-sol, peut-être que le fait d'avoir mis les pieds dans son passé lui avait ouvert l'esprit. Brook ne quittait pas Seb des yeux. Elle prit une profonde inspiration et murmura.

"Il faut qu'on parle de tout ça...si tu es là c'est que tu as lus..."

Elle fit un pas en avant, juste un afin de sonder s'il acceptait qu'elle approche ou bien si au contraire il fallait qu'elle garde ses distances car il ne voulait pas la toucher. Brook se frotta la nuque nerveusement en détourna le regard gêné. Ses joues rougissaient et elle murmura d'une voix étranglée par la douleur des souvenirs.

"Je répondrais à toutes tes questions, j'ai toujours été sincère avec toi"

Elle replongea son regard dans le sien nerveusement. Il pouvait poser toutes les questions qu'il voulait, elle y répondrait jusqu'à ce qu'il ait finis. Elle lui dirait toute la vérité, mais avant elle voulut insister sur une chose.

"Avant tu dois savoir... Krasarc et moi...y a rien je... Il me voit comme sa chose, je sais pas ce que je ressens mais ce qui est sur c'est que je ressens ça pour vous deux...mais pour le moment je ne sais pas ce que lui et toi vous attendez de moi, c'est pour ça que je veux parler, je veux qu'on met les choses aux clairs"

C'était la première fois que Brook formait une phrase aussi longue et correcte, son esprit subissait une grosse pression, elle savait que le fil qui reliait Seb à Brook était fragile et à deux doigts de céder... Elle le savait car Sébastien avait pris son temps pour venir, il ne s'était même pas excusé de son retard. au fond d'elle Brook se demandait même s'il était venu à contre cœur...



♥️ Un choix impossible à faire ou pas... ♥️
Théme Musical de Brook




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 167
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Mar 12 Déc - 21:01
Ma première réaction face à elle, était de remarquer à telle point elle arrive à mieux parlé. Il y a quelques semaines, vois un mois, elle avait de la difficulté à dire un mot, maintenant elle me lance des phrases complète. J'ai haussé les sourcils en la regardant avec un air un peu surpris, la bouche semi ouverte. Je la laissais s'approcher de moi. Continuant de la regarder avec mon air un peu surpris. J'ai hoché la tête pour validé le fait que j'ai tout lus. J'ai eu la chance de lire ce qu'elle à vécu, j'ai bien pris la chance, comme sa j'ai pu mieux la comprendre. Même si certain point j'ai de la difficulté à la comprendre, je la trouvais courageuse en même temps de faire face à tout ces démon, alors que j'ai de la difficulté à faire face au mien. Elle l'avoue qu'elle est sincère, je l'avoue que je ne les pas vue dire de mensonge, si elle ne voulait pas dire quelque chose elle le cachait, donc je l'avoue, elle ne dit pas de mensonge. J'avais bien quelque chose à y demander. Les images me sont resté à la tête et j'ai prévu de m'en débarrasser avec elle. J'ai repris un air un peu plus sérieux, même si elle m'à tellement surpris à dire tout un texte sans trop de difficulté. J'ai parlé avec ma voix plus sombre, pour parler plus bas dans la classe vu qu'elle murmure.

Lorsque les surveillant t'ont amené vers l'infirmerie, il ma dit un truc, qui mes resté à la tête, comme la scène avec lui qui ..
Te vide de ton sang devant moi pendant que tu prends plaisir.

J'ai secoué la tête, car j'ai senti l'autre ce pointé en même temps, la voix tremblais un peu sous le désir de ce pointé. J'avais à présent un œil perçant et l'autre était plutôt normal. J'ai tenté de le retenir, mais plus rien, j'ai raclé ma gorge, car en dernier, il était sur le point de m'avoir. J'ai ouvert les yeux vers elle, mon regard inégale planté dans le sien.


Désoler ... Mais il m'a dit un truc, dans ton livre, ce n'est pas écrit. Il s'est approché de moi en disant qu'il t'avait collé contre le mur en te déshabillant sans ton consentement, t'empaler pour te faire ...
Gémir, que tu lui suppliais de continuer, que t'aimais. Est-ce vrai ?

Je basculais entre les deux personnalité qui tente de garder le dessus. La voix me changeait un peu, mais je voulais tellement rester, il était hors de question que je lui laisse la place une fois de plus et tout venir gâché. J'avais une main qui tremblais dans ma poche, sous la pression que je dois retenir qui me donne le goût d'exploser à l'intérieur. La voix me changeait un peu, mais je voulais tellement rester, il était hors de question que je lui laisse la place une fois de plus et tout venir gâché.

Je le ressens aussi pour toi, tu est la seule qui m'à fait découvrir ce sentiment, je déteste voir quelqu'un te faire du mal, normalement je ne réagis pas autant, mais là sa vient me chercher à l'intérieur. J'arrive à ignorer les autres, mais .. Je suis incapable de te le faire, il y a toujours quelque chose qui veut que je revienne malgré tout. Tu me manques aussi .. Brook.

J'avais laissé mes mains dans mes poches de mon manteau, j'ai rabaissé le regard le haut de ma capuche me cachait le haut du visage, laissant apparaître deux larmes me couler sur le long de la joue jusqu'au menton. Je retenais encore mes émotions, je ne veux pas les laissés ressortir une fois de plus, je ne veux pas qu'on me prenne pour un braillard, c'est tellement difficile de dire ces sentiments, surtout lorsqu'on n'est pas habitué de tout lancé à quelqu'un, laissé une personne les connaître me vide de l'intérieur, laissant les larmes couler sur mon visage. Mon regard était resté neutre, j'avais froncé les sourcil un peu pour me concentrer de ne pas tout faire sortir, je dois pouvoir être capable de tout dire sans devoir toujours pleurez sous la pression que j'ai au fond. J'avais répondu à sa lettre qu'elle m'avait envoyé hier.



Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Première année
avatar
Féminin
Messages : 178
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1ere
Situation amoureuse : Sébastien
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.wattpad.com/user/CassyFiction http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Mar 12 Déc - 21:43
Brook se sentait tellement mal à l'intérieur, elle avait l'impression que le petit château de cartes qu'elle commençait à construire allait s'effondrer. Certes elle faisait ce qu'il fallait pour ne plus déprimer et croquer la vie à pleine dent mais il suffirait que le moindre de ses piliers part pour que tout s'écroule et qu'elle sombre à nouveau.
Seb semblait mal à l'aise, son visage était fermé comme la première fois qu'elle l'avait rencontrée, et sa voix lugubre résonna doucement dans la salle vide. Ce qu'il lui dit semblait important et semblait aussi le perturber, la preuve un bout de sa double personnalité surgit ce qui fit légèrement reculé Brook qui était souvent nerveux quand elle le croisait. Seb semblait le combattre de l'intérieur. Quand il se calma, il termina son explication et là... Brook se posa la main sur la bouche choquée de ce qu'elle venait d'entendre.

La voix du double s'ajouta à tout ça et Brook se sentit mal. Des larmes se mirent à courir sur ses joues, elle ne comprenait pas pourquoi Krasarc avait fait courir ces mots alors que c'était totalement faux. Elle comprit rapidement pourquoi Seb l'avait esquivé, elle pensait que la vision d'elle qui gémissait sous les dents de Krasarc l'avait blessé, mais là elle comprit que c'était encore pire... Brook tenta de retrouver son souffle et de se calmer.

Brook se calma doucement et releva son visage vers Sébastien, elle ne vit pas son visage caché par sa capuche alors qu'il était en train de s'expliquer sur ses émotions et ce qu'il ressentait . Brook avança prudemment vers lui. Il pouvait surement voir ses ballerines assorties à son uniforme et ses jambes cachées par des chaussettes de l'uniforme. Elle vit de l'eau goutter sur le sol et elle comprit qu'elle était plus la seule à pleurer. Elle renifla et s'essuya les yeux d'un revers de manche.

Il était bien trop grand pour qu'elle le prenne dans ses bras comme la dernière fois dans le dortoir. Alors elle passa ses bras autour de sa taille en passant bien sous ses bras qu'il avait le long du corps. Elle posa son visage de coté contre son blouson blanc et murmura doucement.

" Il ment...le seul contact physique c'est un baiser.long mais juste un baiser"

Elle resserra son étreinte et lui confia en se crispant à cause du stresser.

"Je n'ai eu qu'une personne qui m'a... c'est Mayers.l'homme qui..."

Elle n'arrivait pas à dire la suite. Elle serrait encore plus fort avec sa petite force de souris. Elle profitait discrètement de son odeur, de sa présence, comme si elle avait peur qu'il s'en aille d'un coup. Brook n'avait jamais vraiment songé à avoir des rapports physiques avec les hommes, elle n'avait connu que des rapports sexuel violent, ignoble et dégradant, elle ne savait même pas comment les vrais rapports se passaient et Krasarc n'était pas un modèle de romantisme.
Elle se détacha doucement de Seb, elle se mit sur la pointe des pieds et repoussa doucement la capuche du jeune homme en le fixant de son regard suppliant.

"Je l'aurais écrit s'il m'avait...fait ça, s'il te plaît parle-moi.son but c'est de m'éloigner de toi"

Elle s'essuya à nouveau les yeux et ajouta d'une voix triste.

"Il croit que toi aussi...tu veux m'éloigner de lui"

Elle tentait de le défendre et ce n'était peut-être pas le bon moment alors que Seb avait déjà du mal à la comprendre et à comprendre pourquoi elle était attacher à Krasarc. Brook continuait de le regarder et elle posa doucement ses deux mains sur les joues de Sébastien même s'il ne sentait rien à ce niveau-là. Elle se mit sur la pointe des pieds et approcha son visage du sien sans un mot, sans plus d'action, lui laissant le choix de refuser ou d'accepter un quelconque rapprochement. Les secondes parurent longues et Brook murmura doucement

" Je...tu me manques tellement...j'accepte comme tu es...pourquoi pas toi?"

Une des mains de Brook quitta sa joue pour se loger dans les cheveux de Seb puis descendit sur sa nuque...


♥️ Un choix impossible à faire ou pas... ♥️
Théme Musical de Brook




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 167
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Mar 12 Déc - 22:32
Je pouvais deviner ces réactions, j'avais remarqué ces deux mains relevé vers le haut, ces coudes pliés vers le haut, donc elle a sûrement ces mains sur son visage. Donc ce n'était pas vrai ce qu'il disait, ce qui me rassure, même si le long baisé me faisait un peu de mal, je dois avouer. J'étais sur le point de calmer mon autre côté jusqu'à ce qu'elle précise un peu ce que ce Mayers lui a fait. J'ai eu un tic nerveux de la main qui bouge dans ma poche de manteau. Prenant une bonne inspiration et sortis ces mains de ces poches pour la serrer contre lui. Pendant un moment à l'écouter. J'ai senti ma capuche retombé par en arrière, elle l'avait retiré pour pouvoir me voir au complet, j'ai eu l'impression qu'elle à retiré ma bulle de protection de ma tête. La lumière orange me frappe en plein visage, elle glissa ces mains sur mes joues, des qu'elle franchis le haut de mon cou, tout la sensation coupe, seulement la chaleur de ces mains qui forme une petite couche de chaleur sur mon visage, c'est tout ce que je ressens. Nos visages étaient si près de l'un de l'autre. La regardant dans les yeux de mon visage triste, mon regard toujours inégal. Elle m'a demandé pourquoi je ne l'acceptais pas. Les images ce sont revenue dans ma tête, je ne la comprenais pas pourquoi elle aimait tant la douleur, c'était cet partis que je refusait de comprendre. Ma voix étant encore sombre, par la tristesse qui m'en rajouta, avouant cet partis.

J'ai toujours peur que sa l'aie trop loin, que je te perds, je ne sais pas comment tu fais pour aimé, moi j'ai perdu tout la sensation au visage à force ... Je t'accepte aussi, mais seulement ce côté que je ne comprends pas. Je ne veux pas partir, je ne veux pas que tu me fuies .. Je ...

Je la regardais, mes mains toujours dans son dos, on était collé, la sentir de près me donnais chaud au cœur, quelque chose qui me rassure enfin. Sa présence, c'était tout ce qui me manquait, j'avais toujours ce mot à la bouche, ce truc qui veut sortir mais qui n'y arrive jamais, il bloque toujours et c'était si difficile à dire, jamais j'aurais cru qu'un sentiment pouvait devenir un aussi grand mur que la vie presque en lui-même. Ce sentiment qui peut être une lame à double tranchante, sa marche, ou sa marche pas. J'en suis sûr que ça marcherais.

Brook ? .. Je ..

J'ai essayé, mais la gorge me noua, mon autre côté hurla dans ma tête. Me donnant un mal de tête, les flash m'ont frappé à la tête. Il refusait, moi aussi, je refuse qu'il me blesse, je veux avancer, je ne veux pas obéir. J'ai grimacé un peu a la douleur, puis j'ai repris rapidement mon regard vers elle. J'ai ouvert la bouche, mais rien n'est sortir, les pulsions dans ma tête me frappais, me forçant à reculé. J'étais plus fort que lui malgré tout, je pouvais ressentir les cordes qui tiraient sur mes mains pour m'éloigner d'elle. Je dois en finir, je m'étais lancé, je ne peu plus m'arrêter, le chemin pour le retour n'existe plu. J'ai rapproché ma tête vers elle et j'ai collé mes lèvres vers elle, sur les siennes. Ce baiser était plus tendre que l'autre fois, plus chaleureux. J'avais fermé les yeux, les larmes continuais de me couler. J'ai eu trois grandes pulsions me frapper à la tête, puis plus rien, la liberté, la tranquillité. Mon regard était redevenu normal, ma main avait cessé de trembler. Je la serrais fort contre moi, je ne voulais pas qu'elle s'en ait, elle disait qu'elle ressentait quelque chose pour moi aussi, alors que moi aussi, j'ai pu deviner, c'était quoi. Ce sentiment qui m'a fait une explosion dans tout le corps entier, le rendant aussi léger qu'une plume. Je refusais de m'éloigner d'elle, je voulais rester auprès d'elle, peux importe ce que ça prendra.



Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Première année
avatar
Féminin
Messages : 178
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1ere
Situation amoureuse : Sébastien
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.wattpad.com/user/CassyFiction http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Mar 12 Déc - 23:29
Sa phrase la blessait un peu, il tenait à elle, mais il n'arrivait pas à accepter ce penchant qu'elle avait pour la douleur. Elle ne le comprenait pas elle-même, mais c'était une partie d'elle et il allait devoir l'accepter s'il voulait mieux la comprendre. Collée à lui, Brook attendait qu'il termine, elle avait sa main sur sa nuque qu'elle touchait tendrement. Elle le sentait tendu et il tenta de dire quelque chose. Au fond d'elle, elle le suppliait de ne pas le dire, c'était trop tôt et elle ne savait pas si elle arriverait à le dire ou à le confirmer, elle n'en était qu'au stade de la découverte...elle ne savait pas comment nommer ce sentiment.

D'un coup Seb commençait à agir bizarrement et la jeune femme savait pourquoi, son double voulait venir, un gros combat intérieur avait lieu. Elle le relâcha quand il recula, elle fit aussi un pas en arrière en espérant que le double ne gagnerait. Au bout de quelque seconde, Seb rapprocha vivement son visage du sien et il colla ses lèvres contre la sienne. Rapidement la jeune femme voulut le repousser en pensant que c'était son double, mais la douceur qui émanait de sa bouche lui prouvait le contraire. Elle cessa de le repousser et ferma les yeux à son tour. Brook passa alors ses deux bras autour de ses épaules, elle crispa ses doigts sur son blouson en soupirant d'aise entre ses lèvres.

C'était tellement différent, il y a deux semaines le double de Seb l'avait embrassé pour faire rager Krasarc, c'était un baiser rapide et violent, alors que là...elle avait le droit à un baiser tendre et doux.

Elle le sentait la serrer encore plus fort contre lui, Brook descendit alors ses mains le long de son dos et elle les passa en dessous pour sentir sa chemise, elle pouvait mieux ressentir sa chaleur et rapidement son corps se colla au sien répondant à cette attirance qui avait agit depuis dés le début de leurs rencontres.
Lorsque le baiser se stoppa quelques secondes pour respirer, Brook posa son front contre celui de Sébastien et murmura.

"Merci"

Merci? pourquoi lui dire Merci? parce que pour elle, ce baisé signifiait qu'il ne lui en voulait plus, que la hache de guerre était enterrée et qu'ils allaient pouvoir aller de l'avant. Une fois ce mot dit, la jolie potion se mit sur la pointe des pieds et prit cette fois-ci possession des lèvres de l'étudiant. Elle écrasa son frêle corps contre le sien et remonta ses mains sur son blouson pour aller entremêler ses doigts dans ses cheveux corbeaux. Elle sentait ses joues chauffer sûrement à cause de sa timidité et peut-être aussi du plaisir qu'elle ressentait au contact de ses lèvres.
Mais toutes bonnes choses ont une fin et ils n'avaient pas fini de s'expliquer. Brook se sépara doucement de ses lèvres et murmura.

"Tu...voulais savoir d'autre chose?"

Elle posa son front une nouvelle fois contre le sien en le frottant tout doucement comme ci par ce contact elle voulait le mettre à l'aise et l'aider à s'ouvrir. Elle ajouta alors avec douceurs.

"Tu me perdras pas...j'ai fait une bêtise, je recommencerais pas"

Brook de plus en plus a l'aise avec la parole voulait le rassurer, elle avait tenté de se tuer, c'était la bêtise dont elle parlait et elle comptait ne plus recommencer, elle avait enfin compris la chance qu'elle avait d'avoir été libéré de son sous-sol et si elle avait peur de confier son passé à Krasarc car elle pensait qu'il ne comprendrait pas ou bien qu'il s'en fichait, elle n'avait aucune crainte quant à confier son passé à Sébastien.


♥️ Un choix impossible à faire ou pas... ♥️
Théme Musical de Brook




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 167
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Mer 13 Déc - 6:08
J'ai eu tellement peur un instant lorsque je les sentis me repousser, je croyais avoir fait une gaffe, mais elle s'est rapproché de moi au contraire, elle doit sûrement avoir eu peur. Ce qui m'a soulagé. Ce baiser était tout pour moi, tout ce moment était devenue si magique, son corps contre le mien, nos lèvres coller ensemble. La vague d'émotion se déchaînait comme un ouragan dans l'intégralité de mon corps. Ce bon stresse, pas un grand vide froid, mais plutôt une énergie chaleureuse qui me gêne. Elle a le don de briser mes murs, maintenant, j'ai pu continuer au travers de mes murs. Je n'en avais pas de besoin de mes murs, c'était une illusion que je me suis faite. Elle avait rompu le baisé pour reprendre son souffle, me disant un merci. Nos lèvres se sont retrouvé collées, j'ai pris un moment avant de comprendre ce qu'elle voulait dire, comme si je venais de la libérée d'un truc, c'était surtout le fait que j'ai tout laissé tombé mes armes au sol pour elle. Je la trouvais mignonne de voir qu'elle s'est mis sur la pointe tes pieds pour me rejoindre à ma hauteur pour m'embrasser de nouveau. Nos corps encore plus coller l'un contre l'autre, j'ai enroulé un bras sur sa taille et l'autre dans le haut du dos pour la serrer contre moi. J'ai fermé les yeux et j'ai commencé à la caresser, allant porté le dessus de mes doigts sur son visage, les glissant vers le bas de son visage, glissant dans le cou et le rapporter dans son dos. Elle était si douce, j'en profitais totalement du moment présent, ce moment si restera gravé dans ma tête aussi. Jamais j'aurais cru que ce moment arriverait, dire que la vie nous réserve bien des surprises. Elle décolla ces lèvres une fois de plus, sauf qu'on restait dans notre position, nos fronts coller et elle frotta le sien contre le mien. C'était juste impossible de ne pas sourire à ce moment la, j'avais retrouvé le sourire qui éclaira mon visage, pour les rares fois que sa l'arrive. Mes yeux s'ouvrirent avec, mon regard s'illuminais dans le sien, ma voix était plus calme et heureux, qu'au début.

Dit moi tout, je veux savoir ce que tu as vécu pour en arriver jusque la, montre moi comment le faire pour que je puisse comprendre, je veux t'accepter et te rendre heureuse.

Normalement, on peut voir une partis de lui sombrer dans la dépression, sauf à ce moment. C'était de très rare occasion ou est-ce qu'on peut le voir sans ses énergies négatives. Il avait gardé ces mains autour d'elle, approchant son visage un peu plus pour frotter le bout de son nez contre le sien. Il avait le cœur en feu, c'était le cas de le dire, la chaleur corporelle avait augmenté dû à l'émotion forte qu'il ressentait. La lumière orange illuminé la classe ainsi que les deux élève coller l'un contre l'autre donnais la magie dans l'air. J'avais tout oublier autour de moi, ma conscience, c'était concentré uniquement sur elle. Elle m'avait tant sortis de mes problèmes en un rien de temps, pendant des années j'essais de sortir de mes problèmes mais rien ne marche, tout d'un coup, on me demande de l'aider à ce rattrapé dans son cours, j'ai accepté, elle s'est montré très gentille et très proche de moi, j'en étais trop gêné au début, il a eu la fois ou est-ce que je croyais que c'était fini entre elle et moi qui ma détruite, mais elle est revenue, j'ai pu dormir avec elle, ont ne c'est pas touché, mais c'était vraiment confortable, dommage qu'on soit dans une école ou est-ce qu'on n'a pas le droit de ce coucher ensemble. J'étais prêt à m'ouvrir à elle et faire ce qu'il faut pour qu'elle soit bien et heureuse, je voulais me donner à fond.

Pendant des années de temps, j'ai jamais été capable de sortir de cette phase noire de la vie, mais depuis que tu es arrivé, tu a éclairé mon chemin jusqu'à la sortis en quelques semaines, tu peux pas savoir comment tu m'à rendu heureux.


Je voulais bien le dire pour qu'elle comprenne qu'elle m'a vraiment aidé du début jusqu'à la fin, j'espère pouvoir la toucher au cœur comme elle me la fait tant de fois. C'est à mon tour à présent de la surprendre. Je m'attendais pas à ce que sa vire à cette situation en arrivant ici, presque à contre cœur, mais finalement, j'ai bien fait. Je ne le regrette pas d'être venu pour en finir avec ces histoires, on va pouvoir enfin avancer dans la vie. J'avais déverrouillé la porte pour m'avancer dans la vie, alors qu'avec Brook, elle m'a donné la fusée dans le derrière pour ce lancé dans la vie à pleine dent. J'étais enfin prêt.



Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Première année
avatar
Féminin
Messages : 178
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1ere
Situation amoureuse : Sébastien
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.wattpad.com/user/CassyFiction http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Ven 15 Déc - 14:23
Brook avait tellement de choses en tête qui lui pesait, surtout la révélation de Seb sur ce que Krasarc avait dit, il lui avait fait beaucoup de mal certes, blessé, violenté mais il n'avait jamais été humiliant, et avoir dit ça à Seb était horrible, Brook le prenait pour elle, elle le prenait pour une humiliation, à qui d'autre racontait-il des choses comme ça? Mais Seb avait réussi à faire disparaitre cette phrase dans sa tête en l'embrassant, son corps entier avait exorcisé tout seul cette vision de Krasarc dans les couloirs qui avaient pris un mal et un plaisir à abimé Seb par la parole. Elle savait qu'elle allait devoir mettre les choses au clair avec lui tout comme elle met les choses au clair avec Seb, mais pour le moment le baisé du skyzophréne l'envoyait dans un autre monde. Son corps se mit à obéir à l'appel de son ange gardien. Elle s'était collé à lui malgré le bruit du blouson qui les séparait.

Lorsque Brook avait répondu le baiser pour reprendre son souffle, elle le remercia, son corps se sentait enfin en paix, elle se rongeait les ongles depuis des jours en pensant qu'il ne voudrait plus lui agresser la parole.
Ses joues légèrement roses, elle lui demanda s'il voulait savoir d'autre chose, elle avait envie de se confier, de tout lui dire sur elle et qu'il fasse de même. Elle frissonnait en sentant ses mains se promener sur elle, la chaleur qu'il dégageait la faisait frissonner, ses joues rougies encore plus quand elle eut en tête des images bizarres. Cela ressemblait à ce que Mayers lui avait fait sauf que là...son corps réagissait à ses images, comme si elle en avait envie alors qu'avec Mayers elle avait envie de vomir.
Un bref second baisé acheva son cœur qui s'enflammait de plus belle, le baiser fut bref mais Brook posa son front contre le sien pour le frotter doucement et l'encourager à parler.

Sébastien lui demanda alors de tout lui dire et de l'aider à faire en sorte qu'il la rende heureuse. Brook ne savait pas trop comment il pourrait la rendre heureuse car elle n'y connaissait rien mais...elle avait envie de ça oui, envie de ses bras, d'étudier avec lui, de sortir en ville avec lui...les choses qu'elle voyait dans ses livres ou dans les couloirs de l'école, elle avait envie que cela lui arrive. Elle fit un timide sourire en restant contre lui, elle ne répondit pas tout de suite préférant profiter de ce moment et de le laisser parler. Il la serra un peu plus fort, frottant le bout de son nez contre le sien ce qui la fit un peu glousser, elle trouvait ça mignon et agréable.

Sa dernière phrase fit battre son cœur plus vite que d'habitude, ses joues devinrent écarlate, on ne lui avait jamais dit de choses aussi jolies. Elle savait qu'elle allait devoir parler de sa passée, elle avait deux choix, lui montrer le journal de Mayers mais...elle ne voulait pas qu'il la voie comme une victime, ou bien tout lui raconter mais sans ce cahier et l'apaiser quand les passages sont trop durs. Elle arrivait à parler maintenant, grâce à Tess et leur exploration la veille. Brook se desserra de lui et recula d'un pas en descendant sa main jusque dans la sienne. Son sourire avait disparu. Elle murmura sans lâcher sa main.

"Promets-moi de pas me voir...différemment...comme une victime, j'en suis plus une"

Elle l'encouragea du regard, puis elle prit dans sa poche l'article du journal qui racontait en détail son kidnapping, sa disparition durant des années, et sa délivrance. Elle le laissa lire même s'il l'avait peut-être déjà lu a l'époque ou bien en faisant des recherches sur elle. Elle soupira et commença son long discours sans lâcher sa main. Elle avait du mal encore avec ses phrases, mais en prenant son temps elle réussit à lui parler du sous-sol, des chaînes à ses chevilles, ses poignets et à sa gorge. Puis elle se frotta la nuque de sa main libre et murmura

"C'est tout récent mais je me suis rappelée d'une nuit"

Elle lui expliqua l'odeur de sueur de Mayers sur elle, du sang qui avait coulé le long des cuisses, de ses morsures sur son corps et de ses baisés horrible à l'odeur de clope et de whisky. Elle ajouta ensuite.

"Quand ...l'autre fois le suicide, je venais de faire le rapprochement il m'a...enfin bref tu vois ce que je veux dire"

Se doutant qu'il se battait surement avec son double intérieurement ou bien qu'il souffrait, Brook s'approcha et se blottit contre lui, elle resterait contre lui s'il l'acceptait, mais s'il tentait de la repousser, elle le forcerait en s'agrippant à son blouson.
Une nouvelle fois elle se mit sur la pointe des pieds pour bien le voir, puis elle prit l'ouverture du blouson pour l'ouvrir et le faire tomber de Seb, elle ne comptait pas s'envoyer en l'air dans la salle je vous rassure, mais elle avait envie de pouvoir se coller à lui sans cet horrible tissu qui faisait du bruit. Elle tira sur les pans de sa chemise pour les sortir de son pantalon, et pouvoir passer ses mains sous les tissus pour caresser tendrement son dos chaud. Elle posa le côté de son visage contre un de ces pectoraux afin d'écouter son cœur battre. Il n'avait surement pas remarqué mais la nuit où elle avait dormi avec lui, au bout d'un moment elle s'était réveillé sur son torse, son visage posé dessus. Les battements de son cœur l'avaient rapidement apaisée cette nuit-là et elle s'était endormie de nouveau.

Cette fois-ci elle était encore apaisée par les battements et elle en profitait. Elle caressait tendrement son dos en murmurant.

"J'y suis retournée...le sous-sol avec Tess...je me sens mieux maintenant mais il faut être patient j'évolue à mon rythme"

Elle releva son visage une nouvelle fois pour quitter le doux bruit de son cœur, elle se remit encore sur la pointe des pieds et frôla tendrement ses lèvres des siennes, puis elle colla ses lèvres sur les siennes et cette fois elle passa sa langue sur sa lèvre inférieure avec tendresse pour qu'il la laisse entrer, le baiser qu'elle lui offrit se monta bien plus passionner que le premier. Ses mains remontaient doucement le long de son dos pour ensuite redescendre, puis remonter et redescendre alors qu'elle soupirait de plaisir sous ses lèvres.


♥️ Un choix impossible à faire ou pas... ♥️
Théme Musical de Brook




Spoiler:
 


Dernière édition par Brook Macnay le Ven 22 Déc - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 167
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Ven 22 Déc - 7:41
Elle était rendu si mignonne lorsque ces joues se sont enflammé, je n'ai pas pu retenir mon sourire en la voyant. Elle avait réussi à le libéré d'une partie de ces chaînes qui le retenait dans l'ombre et la dépression. Ce moment magique dans la classe orange par les rayons du soleil venait de briser ces dernières chaînes, ce sentant libre, depuis le tout début que les chaînes s'enroulais autour de lui pour le retenir prisonnier. En quelques semaines, elle a réussi à tout lui brisé, pouvait respirer de nouveau l'air de la liberté. Il ne restait qu'une corde à présent, celle de son autre personnalité, ce dernier qui peut laisser les chaînes revenir en tout temps, ayant bien l'intention de le coupé. Lorsqu'elle ma dit de ne pas la prendre pour une victime, j'ai froncé les sourcils, la regardant dans les yeux. J'étais un peu sec sur ce coup, mais je voulais qu'elle comprenne que je ne la prendrais jamais pour une victime, elle est assez forte pour briser mes chaînes un par un.

Jamais je ne penserais de ça de toi, ne pense pas à sa car tu en n'est pas une.


Elle s'est décollé de moi, elle avait gardé sa main dans la mienne, ce qui me soulageait vue que je pouvais toujours la sentir, ce qui me prouvait aussi qu'elle voulait rester avec moi. J'ai regardé l'article qu'elle me tend, je les pris de ma main libre et j'ai commencé à lire. Toutes les informations à propos de son kidnapping, disparition et sa libération. J'en étais bouche bée, j'ai levé les yeux vers elle pour l'écouter tout ce qu'elle disait. Cet enfer qu'elle à pu vivre, me blessa en même temps, comment un homme peut faire ça à une fille innocente. J'aurais eu une bonne raison d'être en prison si je l'aurais su que ça se produisait en ce moment, mais le mal est fait, le résulta se trouve devant moi et j'ai pu l'aider. Je ne m'attendais aucunement à ce qu'elle aie pu vivre tout ça. Le moment qu'elle explique que Mayers l'avait ... J'ai eu un tic de la tête, j'ai tout de suite fermé les yeux et j'ai paralysé sur place. Ce connard a réussi à se trouver une porte ouverte au travers de la blessure pour ce montré. Les flashes me fouettaient dans le crâne. J'ignorais combien de temps, je pouvais l'endurer, je faisais tout pour le retenir et au contact du corps de Brook contre le bien, tout ces calmé. J'étais contracté de partout, paralysé, à présent, elle ma une fois de plus brisé une chaîne naissante sur mon corps. J'ai pu ouvrir les yeux et la regardé contre moi. J'ai enroulé mes bras autour d'elle en lâchant l'article au sol et je l'ai serré contre moi, la serrant très fort, ma potion pour mon poison, était elle, ce moment venais de me prouver qu'il restait une chance pour moi de m'en sortir, concluant que rien n'est perdu.

Je la relâche pour voir ce qu'elle fait, ce qui me fit rougir aussi. Je ne m'attendais nullement à ce qu'elle retire mon blouson pour me coller contre moi à nouveau, passant ces mains sur mon corps en même temps. Les frissons me parcourent le corps entier, sa tête sur mon torse, j'ai laissé le blouson glissé sur mes bras pour tomber au sol avec, la serrant contre moi de nouveau. J'ai posé ma bouche contre sa tête, son odeur me traversa le nez de nouveau. Cette odeur qui ma fait dormir comme un ours qui hiberne la nuit qu'ont à passer ensemble, son odeur m'avait tellement apaisé. Je me concentrais sur ces mots qu'elle dit, j'ai pu reprendre un petit sourire en murmurant.

Ces biens que tu évolues, je l'ai remarqué en arrivant, tu parles alors qu'au début, tu disais presque rien et maintenant t’enchaîne les phrases. Je suis heureux pour toi, je te laisserais évoluer au rythme que tu veux, je ne te forcerais pas, heureusement que Tess est là pour toi aussi, elle est une bonne amie pour venir avec toi.

J'ai relevé ma tête d'elle en la ressentant bouger, je la regardais dans les yeux et son visage s'approcha du mien, j'ai pu deviner ce qu'elle à voulu faire. Elle était trop petite donc elle doit se mettre sur la pointe des pieds pour atteindre mes lèvres. Elle est vraiment mignonne, son regard bicolore, je l'aime bien aussi, même si sa raison était violente, on a nos marques du passé sur le visage, lorsqu’on est face à face, nos marques sont un en face de l'autre, tandis que l'autre côté est resté clair. J'ai pu la remarquer en même temps qu'elle frôle ces lèvres contre les miennes. J'ai été surpris de sentir sa langue passée sur ma lèvre, rougissant un peu plus, mon cœur avait sauté un bond au toucher. Je l'ai laissé passé et allant l'a caressé avec la mienne, profitant du baiser plus passionnant, son cœur s'enflamma en même temps. J'ai laissé mes mains passé sous le tissu qu'elle portait, caressant sa peau si douce, je pouvais ressentir quelques marques, mais je le savais que c'était la faute de Mayers. Acceptant que ça faisais partis d'elle, je continuais de passer mes mains sur ces courbes et sur son dos en remontant et la descendant, c'était bien la première fois que je caressais une fille et que j'ai pu aimer aussi. Faisant durez le baisé et les caresses, je ne voulais pas en même temps qu'elle se retire, j'étais trop bien à ce moment-là. Je pouvais voir il y a longtemps les couples qui s'embrassait dans le corridor, les filles qui sautaient dans les bras de leurs amis, je comprenais rien de tout cela, même voir inutile. À présent, je connais la sensation, si intense et confortable à la fois.



Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Première année
avatar
Féminin
Messages : 178
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1ere
Situation amoureuse : Sébastien
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.wattpad.com/user/CassyFiction http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Ven 22 Déc - 14:32
Brook profita de ce moment si calme, ça n'avait rien à voir avec le moment qu'elle avait eu avec Krasarc, c'était plus chaleureux et cette fois-ci les rôles étaient inversés, dans le couloir elle avait protégé Krasarc, dans cette salle Sébastien la protégeait. Ce choix trottait toujours dans sa tête mais bizarrement elle voyait son avenir bien plus illuminé aux côtés de Sébastien.

Elle se hissa sur la pointe des pieds sans quitter sa peau douce de ses mains, elle plongea son regard dans le sien en rosissant des joues, son corps était une bombe à retardement, elle sentait tellement de choses, une immense chaleur dans le ventre, son cœur qui battait tellement vite qu'elle en avait mal, sa bouche qui s'asséchait et...c'était gênant mais le bas de son corps s'humidifiait et ça la rendait nerveuse.

Néanmoins elle ne se démontait pas, elle comptait bien embrasser Sébastien Nadeau dans cette salle de classe vide et profiter de ce moment.

Brook colla ses lèvres aux siennes, son corps se crispa d'envie, elle passa le bout de sa langue sur sa lèvre inférieure afin de pouvoir y pénétrer. Sébastien ne se fit apparemment pas prier puisqu'il entrouvrit ses lèvres pour l'autoriser à entrer. Leurs langues s'unirent pour une danse suave et intime alors que Seb passa ses doigts sous la chemise de Brook pour toucher sa peau. Elle n'avait jamais eu ce genre de contact, même Mayers ne prenait pas le temps de la caresser, il la mettait à nu et faisait ce qu'il avait à faire. Jusqu'à présent Brook avait toujours pensé que les couples se comportaient comme ça et que les femmes étaient donc des soumise sans volonté, c'était pour ça qu'elle ne comprenait pas tous ces couples dans l'école, mais maintenant...quand elle sentit les doigts de Seb sur sa peau frissonnante et sa langue qui faisait danser la sienne...tout devenait plus normal pour elle.

La main de Seb se promenait dans son dos ce qui la faisait trembloter de plaisir. Durant quelques millièmes de seconde leurs bouches se séparaient pour reprendre leurs souffles et quelque chose se produisit... il y a quelques semaines, Seb avait pu entendre Brook gémir sous la morsure de Krasarc ce qui l'avait blessé, mais là...
Le bref moment où Brook pût reprendre son souffle, un gémissement se mêla à son souffle, discret, sensuel et...excitent.

Gênée Brook s'empressa d'embrasser Sébastien une nouvelle fois comme si elle voulait cacher ce qu'elle venait de faire. Ses joues prirent feux et elle remonta sa main vers les abdominaux de son partenaire, elle caressa tendrement son ventre en se collant un peu plus à lui. Elle rompit le baiser et ouvrit les yeux pour le regarder. Elle afficha un timide sourire en murmurant.

"Tu me pardonnes?"

Brook avait encore sa main sur ses abdos, tout en l'écoutant elle passait son doigt sur les lignes qui dessinaient ses muscles. Elle le regarda et lui confia

"Tu sais que...je ne suis pas très douée dans ce genre..."

Elle cherchait ses mots en fait, elle le trouva finalement après s'être mordillé la lèvre inférieure.

"Relations..."

Elle angoissait un peu car elle avait déjà failli perdre son ami quand elle avait en gros oublié de lui donner des nouvelles. Elle n'était pas à l'abri de faire encore une bêtise. Elle décida alors d'en parler, peut-être que Sébastien lui expliquerait.

"Krasarc...il ne voulait pas que je parle de lui"

Elle serra un peu son doigt sur les muscles de Seb et ajouta.

"Toi aussi? Je dois pas parler de toi? Je devais pas m'approcher d'un autre homme mais je l'ai fait avec toi, c'est mal?"

Brook retira sa main de sous la chemise de Seb pour se tenir la tête. Elle sentait le stresse monter, une crise menaçait mais elle voulait la contrôler, elle ne devait pas tout gâcher. Elle se crispa les doigts sur les tempes en marmonnant.

"C'est compliqué...je comprend rien à tout ça"

Elle tomba à genoux sur le sol devant Sébastien, tout cognait dans sa tête et c'était dur. Elle ne comprenait pas, Mayers lui avait appris qu'une femme était un objet sexuel utilisé quand l'homme le voulait, puis le docteur Morisson lui a expliqué que non une femme avaient des droits et que Mayers avait mal agi, puis il y a eu Krasarc qui lui, lui a appris qu'une femme était une chose, qu'elle ne devait pas parler de leurs relations et pas s'approcher d'un autre homme.

Et pourtant elle avait désobéi, elle avait parler de tout ça a Sébastien et une partie à Lynn et maintenant elle comprenait qu'elle ressentait quelque chose pou Sébastien, mais elle n'arrivait pas à y mettre des mots, ni des actes.
À genoux sur le sol elle releva la tête pour regarder Seb d'en bas et elle murmura.

"J'y connais rien moi..."


♥️ Un choix impossible à faire ou pas... ♥️
Théme Musical de Brook




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 167
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Jeu 28 Déc - 4:57
J'ai pu ressentir ma première vague de chaleur et de frisson en même temps parcourir le corps de Brook de mes mains. Dommage que chaque truc est une fin, heureusement aussi sinon l'enfer serait jamais fini aussi. Ce moment intime entre nous deux à permis de fermer le chapitre de la torture que la vie m'a donner et de commencer une nouvelle, celle du nouveau commencement. C'était la première fois qu'une fille venait me caresser le ventre et le torse que j'ai pris tant de temps à sculpté en m'entraînant. Durant mon temps libre, je passais le temps à m'entraîner pour perfectionner la force et d'agilité pour me surprendre, même si la grande partie du temps, ma force était utilisé seulement pour faire du mal, j'aimerais bien qu'elle soit utilisé pour autre chose. Peut-être qu'un jour, je verrais une utilité autre que faire du mal.

Son petit gémissement ma fait sauter un bon, ressentant ces lèvres contre les miens à nouveau sous un baiser avec plus de passion au travers. Elle semblait vouloir caché le fait qu'elle à gémit, je n'ai pas pu m'empêcher de venir la coller encore plus contre mon corps, ma main sur son bas du dos venais plus coller son bassin contre le mien. J'avais eu une vague image de Krasarc qui la mord, mais en ce moment, avec le baisé l'image ne fait presque plu rien. Plus le temps passe, plus je devient plus fort, je le vois. Elle retire ces lèvres contre les miennes pour me regarder, nos corps collés l'un contre l'autre sans mon manteau. La sensation était bien plus présente et agréable, c'est sûr qu'elle doit ressentir le soldat se tenir droit contre elle, je n'ai aucun contrôle dessus, je précise. J'ai caressé le bord de son visage du dessus de mes doigts en la regardant dans les yeux, mon petit sourire aux lèvres. Elle m'illuminait. C'est certain que je la pardonne, je ne resterais pas là à m'en aller sans la pardonner avec ce qu'elle m'à prouver ce soir.


Je te pardonne Brook.

Elle disait qu'elle n'était pas très bonne dans ce genre de relation, j'aimerais bien la réconforter, mais je n'en sais pas plus. J'ai passé ma vie avec des amis qui m'ont abandonné et a passer du temps avec des gens d'ici, mais personne ne c'est rendu jusqu'ici, donc on sera deux à explorer ce monde. Je ne serais pas le genre de personne à la retenir comme ce que Krasarc semble faire à elle après ce qu'elle dit. J'ai ma propre vision des choses à propos de ce genre de truc, d'après ce que j'ai pu voir, il l'avait restreint pour qu'elle soit seulement avec lui. Je n'aime pas ce genre de chose, car la personne se retrouve renfermée, personne n'aimerait ce retrouvé enfermé, car quelqu'un d'autre décide pour lui ou pour elle. Elle se pose les mains sur la tempe, elle semblait presque paniqué et j'ai affiché un regard surpris en la relâchant, je ne m'y attendais pas à la voir soudainement accroupie au sol. La pauvre, elle doit avoir vécu tant de trucs pour rien comprendre maintenant. J'ai bien prévu de l'aider à montré le bon chemin à prendre, je me suis mis à genoux en face d'elle, j'ai pris doucement ces poignets et je les ai rabaissées pour qu'elle me regarde, ensuite, j'ai glissé mes mains dans les siennes en les prenant, restant bien calme.

Brook, sache que dans la vie, tout dépend de toi. Tu peux me parler de moi a tout le monde, je suis ouvert à ça et je ne te retiendrais pas d'aller voir d'autre gens, ce n'est pas mal ce que tu as fait, le mal ces lui qui t'empêche de vivre pleinement ta vie comme tu devrais la vivre. On ne doit pas se retenir de vivre pour une autre personne, donc je te laisse t'amuser avec tout le monde, je ne veux simplement pas que tu donnes ton cœur à un autre, c'est tout ce que je demande. Tu dois vivre ta vie Brook si tu veux avancer, tu n'es pas un objet, tu n'appartiens pas a personne, tu es une humaine, tu es vivante, tu dois vivre comme tout le monde. Les gens qui veulent te retenir contre eux se sont qu'ils ont peur de vivre seules et empoissonnent la vie d'un autre pour leur bien. Allez, relève toi.

Je me suis relevé tranquillement avec ces mains dans les miennes en la regardant dans les yeux. L'insistant un peu, j'aime mieux la voir debout devant moi. Si elle ce relève, je la serrais dans mes bras, sinon je la prendrais dans mes bras et je la relèverais de forces en étant doux en même temps. Je la regarde dans les yeux, j'ai bien l'intention de bien éclaircir ce qu'elle ne comprend pas, le petit sourire aux lèvres. J'avais les jambes qui me tremblais un peu, car c'est là que j'allais parler de mes sentiments en même temps.

Brook, si tu veux mon bonheur, montre le tien et je serais heureux, sois triste, je le serais aussi. Blesse-toi et je serais inquiet, amuse toi et je viendrais m'amuser avec toi. Tu sais, je ne suis pas très bon non plu dans ce genre de relation non plu, mais on serait les deux à explorer, accepterait tu d'explorer l'amour ensemble ? Accepterais-tu de sortir avec moi ?

C'était bien le nom de l'émotion que je ressentais pour elle. C'était bien de l'amour, la première fois que je pouvais ressentir ce truc. J'ai dit ce mot en rougissant et en la regardant dans les yeux, j'étais vraiment sérieux à ce point. On passait notre temps à se coller et à s'embrasser, cela m'étonne qu'elle refuse et s'en va, me laissant seul. Je serais tellement dévasté si ça serais le cas, tout ce qu'elle m'avait reconstruit en moi s'écroulerais. C'est tellement intense comme moment, c'est bien la réponse qui ferait tant de bien que de mal.



Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Première année
avatar
Féminin
Messages : 178
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1ere
Situation amoureuse : Sébastien
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.wattpad.com/user/CassyFiction http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Jeu 28 Déc - 18:48
Brook venait de se confier à Sébastien. Elle n'arrivait pas à comprendre ce qu'elle ressentait, ni ce qu'elle devait faire, elle était tellement habitué à être soumise qu'elle ne savait pas ce qu'elle devait faire ou dire dans ces moments-là. À genoux au sol Brook écoutait ce que lui disait Sébastien. Elle pouvait faire ce qu'elle voulait? elle était donc libre de parler à qui bon lui semblait? Elle commençait à comprendre, Seb lui parlait de son cœur, cet organise qui se tordait dans tous les sens dès qu'elle pensait à lui, alors qu'il ne se tordait pas quand elle pensait ou croisait quelqu'un d'autre. En ce qui concernait l'intimité elle savait déjà qu'elle ne le ferait avec personne, elle n'était même pas sur de réussir à laisser Seb entrer en elle avec ce qui lui était arrivé, peut-être que cela viendrait naturellement avec le temps, elle arrivait déjà à apprécier les lèvres de Seb contre les siennes ou celles de Krasarc chose impensable il y a encore quelques mois.

Brook se releva doucement avec l'aide de Seb qui la prit dans ses bras pour l'apaiser. Elle ferma les yeux en sentant sa douce odeur masculine. Elle put sentir le désir qu'il éprouvait pour elle dans son pantalon ce qui la fit un peu rougir. Elle s'était toujours trouvé moche, amaigris, c'était impensable pour elle qu'un homme ait envie d'elle, d'ailleurs Mayers le disait toujours qu'elle ne ferait jamais bander personne et que si lui il avait envie d'elle c'était parce qu'elle était à lui.

En proie à ses horribles souvenirs, Brook ferma les yeux pour se calmer et passa ses bras autour de la taille de son ami pour ne pas être séparé de lui.

Les révélations de Seb lui serraient encore plus le cœur, c'était une douleur si bonne, le genre de douleur qu'on aimait, comme quand on avait mal aux abdos à force de rire. Brook réfléchie quelques secondes ce qui ferait surement paniqué Seb intérieurement car elle ne donnait pas de réponse. Elle se dégagea doucement de lui et le fixa d'un regard neutre. Elle avala sa salive puis pris la main de Seb pour l'emmener avec elle quelques tables plus loin, pour s'éloigner du champ de vision de la porte entre ouvrir. Elle emmena Sébastien jusqu'au mur du fond où elle s'y adossa lascivement. La tête relevée pour le voir, elle tendit ses bras vers sa nuque pour l'enlacer et l'attirer contre elle doucement. Elle posa ses lèvres sur les siennes en guise de réponse.

Elle ne se voyait pas crier " oui je le veux", dans ses livres à l'eau de rose, ce genre de phrase était faite pour un but bien précis et elle n'en était pas encore là, mais si elle devait découvrir ce qu'était une relation amoureuse, c'était avec lui qu'elle voulait le découvrir. Accroché à son coup, sur la pointe des pieds, Brook savourait les lèvres de son petit ami, passant une langue curieuse sur sa lèvre inférieure pour pénétrer doucement entre ses lèvres.

Tandis que sa bouche faisait diversion, Brook déboutonna un à un les boutons de la chemise de Sébastien. Elle sentait la chaleur que son corps dégageait à s'enrouler autour de ses doigts fins et frais. Elle ne déboutonna pas totalement la chemise, juste assez pour former un grand V.

Brook quitta les lèvres humide de Sébastien pour descendre dans un sentier de bisous le long de sa gorge jusqu'à ses pectoraux qu'elle embrassa un part un. Ses mains avaient quitté son coup pour descendre sur les hanches du jeune homme alors qu'elle parsemait sa peau chaude de tendre baisé. Le monde entier venait de disparaitre autour d'eux. Brook était perdu dans ses pensées, ses fantasmes et ses rêves. Elle resserra ses doigts sur ses hanches pour ensuite quitter son torse de ses lèvres. Elle colla l'arrière de sa tête contre le mur en relevant son menton pour entrevoir le regard de Seb, elle voulait voir ce qu'il faisait, elle voulait savoir à quoi il pensait, est-ce qu'l aimait quand elle l'embrassait là? est-ce qu'il aimai qu'elle soit attirée par lui?
Elle se mordit la lèvre inférieure et telle une assoiffée d'amour elle murmura dans la pénombre de la classe.

"Embrasse-moi Seb...s'il te plaît encore"


♥️ Un choix impossible à faire ou pas... ♥️
Théme Musical de Brook




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 167
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Ven 29 Déc - 6:59
J'ai bien aimé la voir me serrer contre elle, j'ai pu savoir aussi qu'elle le savait pour le petit soldat vue qu'elle à prit une teinte rosé avec, je ne pouvais pas faire grand chose, ça ce fait tout seul. J'attendais toujours la réponse et j'en étais inquiet. La voir relever son visage neutre vers moi allait presque me briser le cœur, jusqu'à ce qu'elle me tire vers le coin de la pièce, je me demandais ce qu'elle faisait, jusqu'à ce qu'elle me tire contre elle en l'embrassant, j'ai posé ma main sur le mur à coter de la tête de Brook en l'embrassant à mon tour. J'ai tout de suite compris qu'elle voulait s'éloigner de l'ouverture de la porte pour être plus subtile, réduire nos chances de se faire voir. J'étais tellement tendu avant qu'elle me porte jusqu'ici, à présent, j'en étais soulagé, mon cœur avait pu reprendre ces flammes, devenant même encore plus grandes. Cette chaleur qui me parcourt le corps en la ressentant contre moi, j'ai enroulé mon bras autour d'elle pour la serrer une fois de plus contre moi, laissant sa langue se faufiler entre les miens et venant l'a caressé avec ma langue avec.

Je faisais prolonger le baisé et j'ai sursauté à l'intérieur en sentant ces mains parcourir librement mon corps, elle l'avait déboutonné sans que je le sache, sa bouche était une diversion, ce qui me plaisait bien, me donnant un petit frisson qui me parcourt le corps. Elle a rompu le baisé pour ce glissé le long de mon cou jusqu'à mon torse, j'avais déplacé légèrement la tête de côté pour laissé la place de coller ces lèvres le long de mon cou, ce qui me donnant un plus grand frisson de plaisir. J'avais toujours un côté qui voulais se retenir, car on était dans une classe. Mes désirs me criaient dans la tête de l'embrassé, de faufiler mes mains sous ces vêtements, d'aller plus loin, mais je me retenais, j'avais un air plus détendu avec un léger sourire, la regardant avec un regard remplis de désir pour elle. Son regard ce relève vers moi. Cette fois-ci, ce moment venait de se graver dans ma tête, cette phrase avec son regard. Je n'ai simplement pas pu me retenir, mon mur qui me retenait ces brisées. J'ai affiché un plus grand sourire.

J'ai glissé mes mains sur ces cuisses pour la soulever à ma hauteur, la maintenant par son derrière. J'avais glissé mes mains sous sa jupe pour la prendre et la maintenir, elle était appuyée le dos contre le mur, les jambes autour de ma taille et je venais glisser mes lèvres sur son cou à mon tour, prenant le temps de remonter jusqu'à ces lèvres et venant l'embrassé avec un baisé plus profond, lâchant un soupir d'aise entre deux baisées. Je pouvais rester aussi longtemps qu'elle le voulait, j'arrivais à bien la soulever ainsi. Ma chemise était toujours ouverte en V pour qu'elle puisse passer ces mains autour de moi. Ce moment était si magique, la classe était un peu plus sombre, le soleil se couchait, mais il avait toujours une petite teinte orangé, mon manteau traînait sur une table et on était dans le coin de la classe à profiter de nos sentiments pour se coller et s'aimer l'un l'autre. J'ai connu sa réponse juste avec ce qu'elle me fait et j'adore cette façon. Je restais calmer, mais mon cœur battait tellement fort dans mon torse qu'elle pouvait bien le ressentir contre elle, venant rompre le baisé quelques instants pour murmurer près de ces lèvres.

Brook ..

J'ai repris le baisé juste après, se caressait une de ces cuisses avec une de mes mains, la soulevant avec mon autre main pour la garder dans les airs. Je nous laissais plongé dans un désir plus intense, laissant s'aventurer et exploré de nouveau sentiment qu'ont à jamais encore connus. Tant qu'ont ce fait ne pas prendre par surprise, je ne voudrais pas qu'il y ait quelque chose qui vient briser ce moment. Pour une fois, qu'il y a quelque chose de bien qui se passe dans la vie, je ne voudrais pas le briser. J'avais longtemps pensé qu'il y avait personne pour venir m'aider et à me supporter, que j'étais fait pour être seul dans ce monde que je n'ai rien demandé. Jusqu'à ce que Brook arrive dans ma vie, si j'aurais refusé de l'aider, je serais sûrement encore dans le même état qu'au début, à tournée en rond, mais j'ai aidé et elle m'à sauvé en retour, à deux reprises. J'ai pu la sauver en retour, maintenant, on est ici, à se profiter de nos sentiments. On a joué avec la mort, avec la souffrance et avec la tristesse depuis longtemps, depuis trop longtemps, ont mérite bien notre moment de plaisir ensemble.





Dernière édition par Sébastien Nadeau le Sam 6 Jan - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Première année
avatar
Féminin
Messages : 178
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1ere
Situation amoureuse : Sébastien
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.wattpad.com/user/CassyFiction http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Ven 29 Déc - 14:11
La salle de classe baignait dans cette douce lumière orange du coucher de soleil. Les craintes de Brook s'étaient dissipées, elle qui avait eu peur qu'il ne vienne pas et qu'il décide de couper les ponts avec elle à cause de toutes ces histoires. Quand Seb lui avait révélé ce que Krasarc avait dit...bien sur que non elle n'avait pas coucher avec lui, Brook ne couchait avec personne, elle ne savait même pas si elle en serait capable, celui qui voudrait l'emmener sur cette voie allait devoir se montrer patient et tendre car il allait falloir la mettre en confiance et la détendre, chose qui allait être compliquée avec tout ce qu'elle avait vécu.

Alors que Brook venait de supplier Sébastien de l'embrasser encore une fois, elle le vit sourire, il était si beau quand il souriait, c'était comme s'ils étaient normaux tous les deux, comme s'ils n'étaient plus deux cinglés internés dans un institut pour adolescents malades. Pour une fois ils étaient deux adolescents insouciants qui s'embrassait avec envie et...amour? c'était ça cela de l'amour alors? avoir le cœur qui bat? sentir son corps trembler que l'autre personne vous touche?

Brook fut arraché à ses pensés, Sébastien venait de se saisir de ses cuisses pour la soulever, instinctivement la jeune femme enroula ses jambes autour de sa taille pour se tenir. Elle enroula aussi ses bras autour de son coup. Elle sentait ses mains chaudes sur ses fesses fraiches malgré son sous-vêtement qui les couvrait elle arrivait à sentir ses doigts la tenir ce qui la faisait frissonner. Son intimité humidifiât le tissu qui protégeait son innocence bafouée par Mayers. Adosser au mur Brook renversa une peu sa tête en arrière contre le mur tandis que Seb baisé tendrement la peau de son coup, le corps entier de la traumatiser frémissait sous ses lèvres.

Quand elle reprenait sa respiration, son souffle se faisait entendre, elle suffoquait sous ses émotions, c'était si bon, si agréable rien à voir avec les baiser forcé de Mayer dans ce sous-sol humide. Pas de chaîne, pas de lumière aveuglante pour la forcer à fermer les yeux, pas de morsure violente qui la faisait saigner. Une chaleur agréable envoutait la jeune femme de fin fond de ses entrailles.

Sébastien abandonna le coup de sa petite amie pour vite reprendre possession de ses lèvres avec passion et envie tout en soufflant entre chaque baisé. La chaleur de leurs souffles se mélangeait et caressait leur visage respectif.

Lorsqu'il rompit une nouvelle fois le baiser c'était cette fois-ci pour prononcer son prénom, une sorte de supplication, peut-être qu'il lui demandait de ne pas stopper...ou de ne pas partir, ou bien de ne plus le blesser... Elle en savait rien mais la façon dont il avait prononcé son prénom l'avait mis dans un état d'excitation incroyable.
Il reprit possession de ses lèvres, et cette fois Brook ne put retenir un petit gémissement entre ses lèvres, il caressait sa cuisse, elle glissait légèrement mais il arrivait à la remettre contre le mur sans la lâcher.

Brook pût sentir une bosse assez dur contre le tissu de son sous-vêtements, elle comprit vite l'effet qu'elle faisait à Sébastien, et même si elle en rougissait, elle en était flattée. Elle n'était pas prête à sentir un homme entrer en elle, mais elle se disait que peut-être il y avait d'autre moyen... Elle se rappela alors le passage d'un livre qu'elle avait lu. Elle décida alors de mettre ses idées en application. Elle resserra ses jambes autour de lui pour écraser cette bosse avec son intimité encore habillée. Elle utilisa le peut d'appuyer qu'elle avait pour onduler tout doucement son bassin et ainsi frotter contre cette preuve d'envie, elle ne s'était pas imaginé que cela lui donnerait du plaisir à elle... Quelque chose de bizarre la chatouillait dans le bas-ventre, et si sa culotte mouillait de plus en plus ce n'était rien à coté de l'effet que cette bosse avait sur la partie extérieure de son intimité.

Un gémissement de plaisir s'échappa encore de ses lèvres que Sébastien dévorait, puis un second. Elle murmura gênée les joues rouge écarlate par ce qu'elle était en train de faire. C'était bien de faire ça? il aimait? ou bien est-ce qu'elle devait arrêter car ce n'était pas bien, ce genre de ne faisait peut-être pas...on était peut-être obligé d'avoir quelqu'un en soi gémir? Elle rompit le baiser et posa son front contre le sien les yeux humide d'envie. Elle continuait de danser lascivement contre lui en murmurant.

"Seb..."

Elle ne savait pas si elle devait continuer ou non, s'il aimait ça autant qu'elle, elle ne voulait pas être égoïste en prenant ce genre de plaisir seul.


♥️ Un choix impossible à faire ou pas... ♥️
Théme Musical de Brook




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Enquêtes et révélations - Rites secrets et pouvoirs occultes
» Révélations privées
» comparaison de corrélations dans une même population
» Exemple de révélations du Seigneur a John Leary
» cercle des corrélations avec SAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Bâtiment principal :: 1er étage : sciences et Infirmerie :: Salles de cours-
Sauter vers: