À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
La rentrée scolaire approche et elle amène plusieurs changements avec elle. Venez vous recenser.

 :: Dortoir :: Troisième et quatrième étages :: Chambres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand ton coeur s'impatiente [Caitlyn/Jack]

Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Féminin
Messages : 472
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Vous précipitez pas tous, s'il vous plaît
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : The only doom that's looming is you loving me to death,
So I'll give you a sec' to catch your breath.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t503-live-a-live

Ven 23 Juin - 5:53

3 Juin
2017
Quand ton cœur s'impatiente

Jack Winston
Caitlyn Wesker

Attendre la fin des examens pour aller lui parler et ne pas risquer d'être déconcentrée, ou dans le pire des cas déprimée, pour la suite de mes épreuves. Ouais, sauf que mes épreuves sont terminées depuis 5 jours et que la seule raison pour laquelle je suis montée au dernier étage ces temps-ci, c'est tenir la chandelle entre Max et Mia. Ils sont mignons, mais c'est à cause d'eux que je dois faire ça. A force de les voir s'embrasser et nager dans le bonheur toute la journée... Ouais bon ok, ils me rendent un peu jalouse sur les bords. Et puis les mots de Melody tournent dans ma tête depuis une semaine. Même elle l'a senti. Alors que j'essayais de le cacher, surtout à elle, pour ne pas la faire souffrir plus.

J'ai quand même attendu. Recommencé à hésiter, beaucoup, après mon examen de philo. Essayé de trouver une raison logique à tout ça avant d'arriver à la même conclusion que d'habitude : je ne peux pas résoudre les émotions - et les sentiments - avec de la logique. Je n'ai que deux choix : soit je me tais, je l'oublie et je passe à autre chose, soit j'arrête de tourner autour du pot et je monte les escaliers devant lesquels je suis plantée depuis cinq minutes. Max me sert d'espion depuis trois jours et à chaque fois, il m'envoie un message quand les colocs sont sortis de la chambre. Ça veut dire qu'Issou et Eden ne sont techniquement pas là. Ça veut dire qu'il faut que je me bouge un peu, sinon tout ce que je vais réussir à faire, c'est taper sur les nerfs de mes amis. Au pire il me rejette et je serai fixée.

Inspiration. Poser le pied sur la première marche, c'est l'étape la plus difficile. Une fois que j'ai forcé mon corps à prendre la décision, c'est plus simple et j'arrive à monter les marches sans trop réfléchir. On s'est taquinés quand on s'est rencontrés, mais je pensais pas que ça en arriverait là. Que je penserais à lui à l'autre bout du monde, que je le verrai passer régulièrement en allant voir Max dans sa chambre ou Mia à l'IRS, et que je ressentirais ce pincement au cœur bizarre quand il ne me remarquait pas. Qu'une rumeur circulant sur lui et un gars qu'il n'a sûrement jamais touché me mettrait assez sur les nerfs pour que j'éclate le visage de Gina à coups de poings.

A un moment, il faut que ça sorte. Que je puisse l'affirmer pour de bon, me prendre la réponse en plein visage et tourner la page - ou qu'il me dise la même chose et plonger la tête la première dans l'inconnu. Je ne sais même pas ce que j'ai envie d'entendre. J'arrive pas ne serait-ce qu'à imaginer sa réaction. En fait, j'ai déjà du mal à imaginer comment je vais pouvoir dire ça.
Il serait temps d'y penser vu que je suis derrière la porte. Et que je frappe. On verra bien.
© Naomi
paroles en #006600






Dernière édition par Naomi Lawford le Dim 6 Aoû - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 120
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 4e année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Lun 17 Juil - 9:41
Quand ton cœur s'impatiente ...
Un bruit à la porte. Beaucoup trop tôt.

Malgré ses efforts pour émerger, les yeux lourds de Caitlyn semblèrent ne vouloir obéir qu'à leur propre volonté, et celle-ci était de rester clos, juste encore un peu.
Sentant qu'elle manquait de retomber dans les bras de Morphée, la demoiselle prit une grande inspiration en s'étirant doucement, et finit par remarquer qu'effectivement, elle était bien dans les bras de quelqu'un. Ses yeux retracèrent mollement celui qui entourait sa taille, et s'écarquillèrent aussitôt qu'elle découvrit son propriétaire : Jack.

"Wow..." murmura-t-elle presque inaudiblement, un air perdu peint sur le visage.

Ce fut dès lors que les souvenirs fusèrent : la soirée accompagnée de son bon ami, le taux écœurant d'alcool, le retour à la chambre du garçon, les dix minutes de galère pour rouler un joint, le câlin... Un putain d'effet papillon qui avait amené les deux jeunes à coucher ensemble.

Néanmoins, il n'y avait aucune ambiguïté entre eux. Se retrouver tout deux vêtus d'un unique sous-vêtement, ainsi blottis l'un contre l'autre, cela ne la choquait pas tant que ça, en fin de compte. Ils avaient bu et fumé, c'était consentant, où était le problème ?
L'avis de la bleuette sur la question était tranché et elle le savait réciproque : cette jolie nuit d'amour n'était pas vouée à engendrer quoi que ce soit. Jack était à son goût, mais l'idée d'aller plus loin avec lui était inenvisageable.


La jouvencelle poussa un soupir frustré en revenant au temps présent. Malgré la conclusion de cette réflexion, elle aurait aimé passer un peu de temps avec lui, laisser vivre la magie de la soirée encore un peu. Le blond se serait réveillé, un instant choqué de la scène, puis, comme elle, il se serait souvenu de la veille -ou pas. Ils en auraient ri, puis seraient restés au lit encore un moment, à échanger quelques baisers pour le frisson. Et ça n'aurait pas été bizarre, non : une fois levés, Jack aurait continué ses blagues de beaufs, Caitlyn aurait continué de rire de ses singeries, et tout serait redevenu léger et bon-enfant.

Le problème, c'est que la demoiselle n'avait pas oublié que quelqu'un se tenait derrière la porte, et que le jeune homme dormait encore à poings fermés. Bon, avec un peu de chance, elle pourrait retourner à ses côtés une fois l'échange avec cet inconnu terminé.
Après avoir déposé un rapide baiser dans la nuque du garçon, la Forge se redressa pour s'étirer avant de passer une main dans ses longs cheveux ébouriffés. Son regard scanna rapidement la pièce bordélique, et elle posa son dévolu sur le t-shirt porté la veille par son ami, histoire d'arborer un attirail un peu plus correct pour ouvrir la porte.

Elle se leva et s'exécuta enfin, se retrouvant nez-à-nez avec une blondinette qu'elle ne connaissait pas. Un bâillement nullement caché s'échappa de ses lèvres alors qu'elle frottait ses yeux fatigués du bout de sa manche trop longue, puis elle pencha légèrement la tête en la regardant dans les yeux, l'air doux et la voix matinale :

"Hey... Jacky est HS, c'est pour quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jack Winston
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 125
Né(e) le : 24/12/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Lycéen 3e année
Situation amoureuse : Perdue dans ses draps !
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Pourquoi l'âme d'un artiste, doit-elle toujours être torturée ?"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t335-

Jeu 3 Aoû - 19:53
ft.
NOM Prénom
« Quand ton coeur s'impatiente. »
FT Mes queens Nao et Cait'
*Toc toc*

- Mmmh... Repasserons plus tard.

Bordel... Ma tête va exploser, qui vient frapper chez moi si tôt ! Les gens ne savent ce qu'est le sommeil ? Pourquoi est-ce que j'ai autant mal à la tête ? Et puis qu'est-ce qu'il s'est passé cette nuit ?

- Hey... Jacky est HS, c'est pour quoi ?

Je me redresse entendant la voix de Caitlyn, tiens elle a pioncer là elle aussi ? Je m’apprête à me lever quand je remarque que je suis nu, ah ouais quand même... Mais comment me suis-je retrouvé nu ?
Attendez... Ne me dites pas que... Je n'ai pas... Enfin, on n'a pas... Dieu, j'aimerai quand même pourvoir me souvenir de cette partie de jambes en l'air, qui plus est avec Caitlyn ! On a déconné putain...
J'ai bien envie de rire, mais j'ai peur que ce soit mal vu, on sait jamais bon dieu, j'ai les flashes qui reviennent des barres !

Mais c'est bien dommage qu'elle ne soit pas prêt de moi actuellement, je crois que j'aurai volontiers prolongé la soirée. Profiter encore un peu de ces courbes envoûtantes, mais bon, toutes bonnes choses à une fin, et ce n'est pas contre Cait', mais je n'espère pas qu'on remette ça de si tôt, pas envie qu'il y ait méprise ou quoi entre potes.

Je repense d'un coup a un rêve que j'ai fait, enfin, je prie pour que ce soit un rêve car là ça l'a fout mal si j'ai appelé Cait' Naomi...
Non je suis pas assez con, même bourré je ferai pas ça, en tout cas, je demanderai à Cait', au cas où ! En parlant de Cait' elle a l'air bien occupé à la porte, je vais quand même la rejoindre.
Je décide d'enfiler un caleçon, même si après cette nuit, j'ai rien à cacher à ma petite Caitlyn ! Je traîne légèrement le pied, la tête encore embruni par les effluves d'alcool de la veille, pourquoi j'ai autant bu...
Je m'approche de Cait' lui embrassant la clavicule rapidement, passant mon bras autour de ses épaules de peur de me ramasser la gueule lamentablement.

Je décide de la taquiner un peu.

- Alors babe ? Pas trop fatigué de la veille ! Je ris, elle sait pertinemment que je déconne, mais j'adore faire mon beauf.

Je relève la tête vers la porte d'entrée et là, mon regard s'assombrit, j'ouvre la bouche, ne sachant pas quoi dire... Mais qu'est-ce qu'elle fiche ici ?! Alors, ça, ce n'était pas prévu...

- Naomi... ?


I Solemnly Swear That I Am Up To No Good :pyroli:
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Féminin
Messages : 472
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Vous précipitez pas tous, s'il vous plaît
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : The only doom that's looming is you loving me to death,
So I'll give you a sec' to catch your breath.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t503-live-a-live

Dim 6 Aoû - 1:37

3 Juin
2017
Quand ton cœur s'impatiente

Jack Winston
Caitlyn Wesker

Je ne sais pas à quoi je m'attendais, mais je suis à peu près sûre que ce n'était pas ça.
Impossible de déterminer à quel moment mon cerveau a bugué. En voyant une fille ouvrir la porte, en remarquant ses fringues – ou plutôt son manque de fringues, vu qu'elle ne portait qu'un t-shirt – ou en entendant la phrase qu'elle vient de prononcer. D'abord "Jacky" ? Et ensuite...

- T'es qui, toi ? Qu'est-ce que tu fous là ?

Bugué, je vous dis. J'arrive pas à assembler ce que je vois avec ce pour quoi je me suis levée. Avec le fait qu'il soit encore au lit alors qu'il est bien onze heures et demi, peut-être même plus tard le temps que je décide à monter ce foutu escalier. À comprendre pourquoi il y a une nana à moitié à poil dans sa chambre, même si elle a épargné mes yeux en portant ce t-shirt. Je sais pas pourquoi, mais mon cerveau ne peut pas s'imaginer d'imaginer le corps le plus laid du monde sous ce haut.
Enfin si, je sais pourquoi. Parce qu'il n'y a pas cinquante mille raisons pour qu'elle se retrouve à moitié nue dans cette chambre, Issou est en couple et Eden... c'est Eden, je crois que personne ne l'a jamais vu avec personne. Et de toute façon, c'est bien de Jack qu'elle a parlé, pas d'un de ses colocs.

À quoi je m'attendais, franchement. Surtout en le voyant apparaître, en caleçon derrière elle et passer ses bras autour d'elle. Peut-être – sûrement – que la rumeur était vraie finalement. J'aurais peut-être dû y prêter plus d'attention. La considérer comme un signe de renoncer. Qu'ils aient pu coucher ensemble juste en étant bourrés ? C'est ça, et il continue de l'embrasser et de la tripoter au réveil. Bien sûr. De mémoire ce n'est pas vraiment la réaction qu'on a quand ce genre de choses arrive...
La déception et la colère sont en train de faire la course sous mon crâne. Je sais pas laquelle l'emportera. Je m'en fous.

- Putain j'y crois pas. Les rumeurs étaient vraies, en fait, t'es juste un type qui couche avec tout ce qui passe.

Colère, première place. Victoire des poings et des dents serrées, de la voix glaciale mais calme et du regard qui aurait pu lui crever les yeux s'il avait ne serait-ce qu'eu l'idée de le croiser.
Victoire de la colère armée jusqu'aux dents pour éloigner la douleur qui me serre le cœur, surtout. Y a vraiment que moi pour tomber amoureuse d'un gars pareil, surtout en lui ayant aussi peu adressé la parole. Je me sens stupide et ça m'énerve encore plus, surtout que cette connasse de voix de la logique essaye de me dire que j'ai aucune raison d'être en rogne. Tu crois que je le sais pas, connasse ? J'ai bien compris que j'avais pas de droit sur lui.
Et honnêtement ? Je m'en tape. J'ai juste envie de briser quelque chose, et j'ai deux abrutis à disposition.

- Tu l'as trouvée où, celle-là ? T'as allée la piocher dans un bar ? Vu l'odeur sûrement.

Méchante ? Qu'est-ce que ça peut bien me foutre ? Je peux l'être bien plus. C'est déjà un miracle que j'ai pas plus pété un câble que ça. C'est la froideur méprisante qui l'a emporté sur la rage pure et, dans un sens, c'est tant mieux. Je sais de quoi est capable Jack si sa rage l'emporte. Je le sais, parce que je fais la même chose, Gina s'en souvient très bien. Et là j'ai envie de lui faire mal autrement qu'en lui cognant dessus – trop facile, pas assez satisfaisant.
© Naomi
paroles en #006600




Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 120
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 4e année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Mer 30 Aoû - 23:55
Quand ton cœur s'impatiente ...
"Alors, babe ? Pas trop fatiguée de la veille ?"
"Avec toi, y'a pas de risque."

Un affront absolument gratuit, néanmoins balancé d'une ironie évidente dont témoignait son air amusé. Winston... Tu changeras jamais.

"T'es qui, toi ? Qu'est-ce que tu fous là ?"

Tiens, elle l'avait presque oublié, celle-là. En effet, la blonde se tenait toujours dans l'encadrement de la porte, et son ton glacial provoqua un léger haussement de sourcil chez la Forge. Merde, elle semblait bien remontée, et vu l'air benêt que Jack affichait depuis qu'il l'avait aperçu, ça sentait la situation foireuse...
Caitlyn profita d'ailleurs du silence gênant pour tenter d'analyser la situation. La question de l'inconnue sonnait rhétorique, et la bleuette ne voyait pas vraiment d'intérêt à y apporter une quelconque réponse. Bon, une meuf énervée, un Jacky tout penaud... Quoi, c'était pas sa copine, quand même ?

... Oh, ça lui revenait. Son ami, visiblement sous le choc, venait de murmurer un prénom qui lui rafraîchit aussitôt la mémoire. "Naomi", mh ? Oui, Wesker avait déjà entendu parler de cette nana. Depuis leur petit échange alcoolisé dans cette même chambre il y a de cela quelques jours, Jack et elle s'étaient fortement rapprochés, créant cette relation basée sur un partage de confidences. Allant d'un simple "j'ai un bouton sur la fesse droite" à un "j'ai déjà tenté d'assassiner quelqu'un", tout y était passé, et il n'avait fallu que d'un bref délai pour que leur amitié fleurisse autant. Ils s'écoutaient, se faisaient rire, et chaque minute passée avec lui permettait à la demoiselle d'apprendre à mépriser cette école de moins en moins.


Cependant, le sujet des amours revenait rarement. Ce n'était pas leur genre, en dépit de ses folies capillaires, la jeune femme était bien loin d'être fleur bleue. Mais chez Jack, peu importe ô combien il voulait le cacher, c'était différent, elle le savait pertinemment et s'en servait comme sujet de moqueries de temps à autres. La fameuse Naomi, dont il avait parlé d'un faux air détaché bien plus de fois qu'il ne voudrait l'admettre, se tenait juste devant elle. Et elle était d'humeur massacrante.

"Putain j'y crois pas. Les rumeurs étaient vraies, en fait, t'es juste un type qui couche avec tout ce qui passe."

La Forge se força à s'éclaircir la gorge pour montrer son mécontentement, redressant un peu la tête sans quitter l'autre demoiselle du regard. Celle-ci était sûrement trop concentrée sur le blond pour le remarquer, et Caitlyn sentait bien qu'il valait mieux les laisser s'expliquer entre eux. Elle n'avait aucun rôle à jouer dans ces histoires à l'eau de rose débiles, et son implication involontaire était déjà de trop. Ravale ta fierté, Cait', et laisse-les discuter.

"Tu l'as trouvée où, celle-là ? T'es allé la piocher dans un bar ? Vu l'odeur sûrement."

... Bad move.
Wesker entrouvrit les lèvres en la fixant un moment, comme pour s'assurer de ce qu'elle venait d'entendre, avant de faire bruyamment claquer sa langue. Ce son était celui de la cloche qui débutait un combat de boxe, du coup de sifflet avant la course. Et c'était, pour ainsi dire, un mauvais présage, tout comme l'était son regard désormais assombri.

"Jacky, dis à ta blondasse de baisser d'un ton avant qu'elle finisse avec un canif dans l'œsophage."

Sa voix était grave, et ses paroles sincères. La situation gnangnan à la Plus Belle La Vie, c'était marrant deux minutes, mais il y avait des limites à respecter. Surtout avec Caitlyn.

Simple impression ou non, il lui sembla sentir la main de son ami raffermir son emprise sur son épaule, ce qui décrocha un soupir à la jeune femme. Il était au courant pour son trouble, et savait aussi bien qu'elle que le caca nerveux de sa copine risquait de lui coûter une réponse démesurée pas forcément agréable.
La mâchoire serrée, elle fit volte-face pour rapidement enfiler ses chaussures et sa jupe d'uniforme sans même prendre la peine d'enlever le t-shirt de Jack avant de prendre le reste de ses affaires sous le bras. Elle se connaissait, il valait mieux pour tout le monde qu'elle quitte la pièce aussi vite que possible.
Non sans bousculer volontairement la blondinette, Caitlyn finit par sortir avant d'échanger un dernier regard à son ami.

"A la prochaine frère, tu me raconteras."
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand le coeur parle ...
» Un foetus appelé comme témoin pour justifier l'interdiction de l'avortement !
» "Quand le Seigneur parle au coeur" du Pere Gaston Courtois
» Saint Jean-Baptiste de la Salle Prêtre et commentaire du jour "Notre coeur n'était-il pas brûlant ? "
» Offrande du coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Dortoir :: Troisième et quatrième étages :: Chambres-
Sauter vers: