À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Venez faire des cadeaux de noël !

 :: Hors-jeu :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sympathie [ PV : Masae ]

Seong Geun
Invité
avatar

Dim 19 Mar - 21:05
Seong Geun
Nahm Seong Geun
Ancien membre
How sad #MasaeSeong Geun, il entendait des choses. Non, pas des choses genre il était schizophrène, merci mais sa santé mentale allait parfaitement bien. Vraiment, rien à redire. Mais par là, il entendait qu'il entendait des choses dites par des gens. Des vraies personnes, oui, effectivement. Il aimait bien ça, écouter les autres parler. Parfois, c'était des trucs carrément nuls et pas intéressants qu'il entendait. Mais d'autres fois... Oh, il entendait vraiment beaucoup de choses. Et il adorait entendre des informations intéressantes. Là-dessus, il n'était pas vraiment difficile, contrairement à beaucoup d'autres choses.  Par exemple, il avait entendu plusieurs fois qu'une telle avait eu la surprise de voir son test de grossesse être positif. Aaah c'est con hein ? Ça comme histoire, ça ne le faisait même plus rire. C'était devenu trop banal, en fait. Lui il voulait des choses croustillantes, qui pourraient lui être utiles un jour ou l'autre. Qu'est-ce qu'il pouvait en avoir à foutre du fait que Marie-Joséphine ne doive commencer à s'occuper d'un gosse alors qu'elle n'a que quinze ans. C'était pas lui le père, ça ne le concernait pas, elle pouvait aller au Diable, Marie-Joséphine. Ça ne lui serait jamais utile, ça.

Quoi qu'il en soit, Seong Geun ne prêtait presque jamais attention à qui colportait toutes ces petites rumeurs très intéressantes. Il retenait les visages, mais rien de plus. Sauf cette fois. Parce qu'il y a genre deux-trois semaines, il  n'avait pas vraiment compté, il avait entendu quelque chose qui pourrait effectivement lui être utile. C'était au sujet d'une fille, en Potion. Généralement, il s'occupait pas du tout des potions, ni même des IRS en général, ils sont un peu dangereux hein. Lui, il ne voulait pas avoir de problèmes avec qui que ce soit. Alors certainement pas avec des gens dangereux. Manquerait plus que l'un d'eux n'essaie de le frapper et n'abîme par la suite son joli visage. C'était un non catégorique. Si même lui ne frappait personne, ils n'avaient pas à le faire. Soit, cette fille, de ce qu'il en avait entendu, elle était très... Naïve. Il ne croyait pas à la naïveté, il était persuadé que c'était un gentil nom pour la stupidité. Elle serait donc naïve, et il serait plutôt facile de la convaincre de faire quelque chose. Après, c'est ce qu'il avait entendu, hein. Mais ça pouvait être utile, quelqu'un qui obéissait à quelques demandes dans la mesure du correct. Il y avait sérieusement réfléchi. Moral ? Non, certainement pas. Seong Geun n'était pas moral, de toute façon. Faisable ? Sans doute, la manipulation c'est pas très compliqué. Alors il s'était décidé à se lancer. C'était sa dernière année ici, il pouvait bien faire quelque chose qui l'aiderait à finalement être le meilleur une fois pour toutes. Après avoir obtenu une description physique de la jeune femme, il s'était mis à sa recherche.

Et il avait eu de la chance. Parce que la voilà, la fille en question. Masae Sâto, qu'était son nom. Et il avait vraiment eu de la chance, sur ce coup. Parce que visiblement, elle était tombée d'un arbre. Ouuui. D'un arbre. Bon, il ne savait pas trop comment elle s'était arrangée, mais elle était tombée d'un ardre. Oook, bah c'est triste pour elle hein, mais Seong Geun, lui, avait sauté sur l'occasion. Presque littéralement, parce que déjà il avait été un peu surpris de la voir apparaître comme ça, tombant d'un arbre, et parce qu'il devait agir.Donc il s'était rapidement rapproché d'elle, feignant un air inquiet, et s'était accroupi en la redressant un peu.

« ..Tout va bien, tu n'as rien de cassé ?! Comment se fait-il que tu étais dans un arbre.. Enfin ça ne me regarde pas. As-tu besoin d'aller à l'infirmerie ? »

Le théâââtre, qu'est-ce que ça l'avait aidé ! Il n'avait aucun doute dans ses talents d'acteurs, et feignait très certainement à la perfection l'inquiétude. Ahah, lui, inquiet. Ça le faisait bien rire.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Masae Sâto
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 14
Né(e) le : 18/02/2000
Date d'inscription : 22/01/2017
Age : 17
Commentaires/Citations : Vivre devient rare, la plupart des gens ne font qu'exister.
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 19 Mar - 21:55
"Encore.. Un.. E-effort.." Dis-je en tentant d'attraper le petit chat dans l'arbre.

Oui, j'étais dans un arbre. Ce n'était pas la première fois que je grimpais dans un arbre, ça non, c'était fréquent, mais c'était la première fois que je grimpais un arbre d'Indarë. A vrai dire, n'importe quel personne serait passée par là et aurait vu se chat miauler toute ses tripes, aurait regarder et aurait continuer son chemin, mais pas moi. Alors évidemment, en bonne héroïne que j'étais, j'avais commencé à grimper, pour aider se chat, qui me regardait avec tellement d'espoir que je me devais de réussir. Je n'étais qu'à deux branche du petit animal.. Plus qu'une.. Ah, je l'ai-

"KYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!" criais-je alors que je tombais en chut libre de l'arbre, d'au moins cinq bon mètres.

//BOUM//

"I-itaï.." Dis-je en me massant les fesses, le chat dans mes bras.

"Ouf.. T-tu n'as r-rien.."Dis-je au chat, en souriant alors devant son miaulement reconnaissant, qu'il grimpait sur ma tête alors.

"T-tu as érigé t-ton nouvel habitat sur m-ma tête m-maintenant?" Dis-je en riant, le caressant alors.

Le chat était d'un gris rayonnant, j'aimais beaucoup sa couleur. J'entendis des pas pressé accourir vers nous. Le chat ne bougea pas d'un pouce, semblant dormir après de tels forts émotions.

« ..Tout va bien, tu n'as rien de cassé ?! Comment ce fait-il que tu étais dans un arbre.. Enfin ça ne me regarde pas. As-tu besoin d'aller à l'infirmerie ? »
Demanda-t-il visiblement paniqué, me bombardant de question.

Je restais quelques minutes assez choquée, devant tant de question sortie toute d'un seul coup, avant de répondre:

"J-je s-savais ce c-chat de l'arbre.. C-ca va aller je te remercie.." Dis-je en me relevant, m'époussetant dès lors.

Je décidai de me présenter, pour remercier son initiative à mon égard:

"J-je m'appelle Masae, et toi?" Lui demandais-je en souriant du bâillement du chat, visiblement exténué, qui dormait sur ma tête.

Je regardais l'homme qui semblait visiblement s'être vraiment inquiété pour moi. Ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas inquiété pour moi comme ça. Depuis.. Depuis que ma mère était décédé en faite. Il n'y avait qu'elle pour s'inquiéter pour moi, pour me protéger, et m'écouter. Ça faisait bizarre de voir qu'une autre personne qu'elle même s'inquiétais pour moi. Je décidais par la suite de m'incliner, et de le remercier de sa gentillesse:

J-je te r-remercie d-de t'être i-inquiéter p-pour m-moi, ça m-me fais p-plaisir. Lui dis-je en souriant vraiment sincèrement.

Je regardais le chat sur ma tête, s'étant étaler comme une couverture sur celle-ci, ma cachant le haut du visage. Je ris et le pris dans mes bras, comme un bébé. Il se laissa faire doucement, et ne bougea presque pas, comme bercée par mes battements de cœur, et ma respiration visiblement calme. Je me remémorais mon enfance. J'avais un chat similaire quand j'étais petite. Je m'en occupais tout le temps, jusqu'à qu'il meurt dans un accident de voiture regrettable. Je me rappelle que j'avais pleuré vraiment toute les larmes de mon corps, et que peu après, j'avais commencé à devenir bizarre, me parlant à moi-même. Seule ma mère me comprenait réellement, et elle me parlait, calmant mes doutes, mes interrogations, mes peurs, et mes crises de larmes. Elle était vraiment tout pour moi.. Je te promet de guérir un jour, maman, je te le promet, croix de bois, croix de fer, si je mens je vais enfer.

Je regardais le jeune homme, lui tendant le chat par la suite, souriant:

"Tu veux le caresser?"

Revenir en haut Aller en bas
Seong Geun
Invité
avatar

Lun 20 Mar - 15:46
Seong Geun
Nahm Seong Geun
Ancien membre
How sad #MasaeBien, elle n'avait pas l'air spécialement blessée, c'était une bonne chose. Il aurait eu vraiment la flemme de se rendre jusqu'à l'infirmerie, en fait, mais il l'aurait fait, pour parfaire son rôle. Ah oui, il était comme ça lui, il y allait à fond, quand il avait une idée en tête. Encore heureux, il ne se lancerait pas de si gros défis s'il pensait à les arrêter quelques minutes après parce qu'il fallait marcher un peu. Enfin bon, il s'estimait plutôt chanceux, actuellement. La jeune femme n'avait pas l'air de vouloir changer de localisation. Tant mieux. Donc elle n'était pas blessée, elle ne voulait pas bouger... Tout allait bien ! Et tout se déroulait comme Seong Geun voulait que ça se déroule. Parfait, en gros. Oui oui. Elle s'était relevée toute seule, de plus. Pas besoin de lui tendre la main et d'entrer en contact avec elle plus longtemps qu'il n'avait déjà du le faire pour l'aider à se relever. Ah, mais c'est qu'il allait devoir se laver en rentrant, on ne peut jamais savoir où les autres ont traîné, il ne voudrait certainement pas prendre de risques. Chopper une quelconque maladie à cause du fait qu'il ait voulu faire semblant d'aider quelqu'un, franchement, c'était pas très glorieux ça. 

« Je suis rassuré. »

Alors, c'était une petite héroïne. Une sauveuse de chats. C'est tout à fait honorable. Seong Geun appréciait les chats. Certains chats, en tout cas. Parce que les trucs qui mordent et qui griffent, c'est peut-être bien mignon à regarder mais non merci. Il ne s'approchait pas de ça, lui. Enfin bon, le chat que la jeune fille avait sur la tête ne semblait pas particulièrement méchant, c'était déjà ça. Il ne pensait pas risquer quoi que ce soit. Encore faudrait-il espérer qu'il ne se trompe pas, huh.

« Mon nom est Seong Geun. Enchanté, Masae. »

Voilà, il avait regagné son joli sourire poli, si ce n'était pas beau. Eh bien si, ça l'était, c'était très beau. Magnifique, il dirait même. Parce qu'il était tout le temps magnifique. Ah bah autant ne pas le nier hein, ça serait quand même vachement triste et inutile. Elle le remerciait ? C'est bien, elle devait avoir compris comment les choses fonctionnaient. Maiiis il n'allait pas lui dire ça, quand même. Il connaissait le minimum de la politesse, et c'était de dire merci et s'il vous plait, mais surtout d'être humble. Son sourire s’agrandit alors pour laisser apparaître ses dents blanches, et il baissa légèrement la tête en  mettant une main  sur sa nuque, l'air faussement gêné.

« Oh, ce n'est rien tu sais. Je n'allais pas te regarder pendant cinq minutes et partir l'air de rien sans t'aider, ça n'aurait pas été gentil. »

Ah non, pas gentil du tout. Pourtant, en temps normal, c'est ce qu'il aurait fait. Carrément, oui. Bah lui ne trouvait pas ça spécialement méchant, s'il était habitué à le faire depuis bien longtemps. Depuis toujours, en réalité. Mais il n'était pas obligé de le dire, ça.

Hm ? Oh, il ne s'était pas attendu à ça. Enfin, c'était normal de caresser un chat. Et il voulait paraître normal, non ? Si, bien sûr que si. Alors hocha lentement la tête, et caressa précautionneusement le chat, faisant attention à ne pas l'effrayer ou l'énerver. Encore une fois, il n'avait pas envie de se faire mordre ou griffer. Certainement pas griffer, c'était encore plus dangereux que n'importe quoi d'autre. Ce chat, on ne savait pas à qui il appartenait, il avait pu traîner partout. Sa mère s'était une fois déjà faite griffer par un chat errant, et sa main avait doublé si pas triplé de volume. Il n'avait pas envie de voir ça arriver à sa si belle main. Mais ça avait l'air d'aller. Aucun animal ne voulait lui déchiqueter la main pour le moment.

« Il est mignon. Que vas-tu en faire ? Je n'ai pas croisé énormément de chats, par ici. »

Ou alors il n'y avait jamais prêté attention, c'était également fort possible. Ah bah il n'avait pas le temps, hein.

« C'est rassurant de voir qu'il y a encore des personnes dévouées comme toi. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sympathie [ PV : Masae ]
» Solidarité, Empathie et Sympathie
» Le Haka : une rude manière Maoris d'exprimer de la sympathie ?
» Les 7 rayons
» A ceux qui nous ont quittés, un jour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Rps abandonnés-
Sauter vers: