AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
L'event anniversaire du forum est lancé. Venez participer, découvrez un autre monde !

 :: South London :: Brixton Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP solo - Les maux de Nina

Nina Faivre
Univ |:| Licence 1
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 6
Né(e) le : 17/10/1992
Date d'inscription : 01/12/2018
Age : 26
Pays d'origine : France
Nationalité : Française
Famille : Parents, frère, soeurs, grands-parents, tantes, oncles, cousins, cousines...
Situation amoureuse : Célibataire
Personnage sur l'avatar : Fan-Art
Doubles comptes : Yuri Walker
Commentaires/Citations : « On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime. Le mal qui vient d'un ennemi ne compte pas. » - Victor Hugo.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1719-nina-faivre-une-vieille-eleve-termine#16251

Sam 8 Déc - 4:21


Date RP
Nuit du 7 au 8 décembre 2018.
Je n'arrive pas à dormir. Il est clair que le stress que j'ai accumulé au cours de la semaine est en train d'atteindre son paroxysme. En même temps, je n'arrive pas du tout à imaginer une autre issue que celle des autres discussion que nous avons essayé d'avoir, ma mère et moi. Elle va venir à la maison, faire le voyage pour moi. Sincèrement, je devrais en être heureuse, mais je ne peux pas m'empêcher d'être amère. Très amère. Sans parler de toute la rancune par rapport au passé, ça fait un mélange assez dérangeant. J'en parle souvent aux amis que je me suis fait sur les réseaux sociaux, mais je ne parviens pas à m'y faire. Après tout, qu'est-ce qu'elle va dire ou faire cette fois ? J'ai plusieurs hypothèses à vrai dire et aucune ne démontre de la sincérité ou du respect pour moi :

-> Je l'imagine bien en train de me demander des comptes à propos des messages que j’ai envoyés à mon cousin et elle. Mais fallait-il s'étonner que je veuille couper les ponts ? Déjà, faut prendre en compte que je suis partie et que la dernière fois que j'ai mis les pieds chez elle c'était après trois ans. Qui voudrait revenir alors que sa bulle a été détruite et a failli être jeté dehors juste parce qu'il était demandé un petit temps mort ?! C'est trop demandé de vouloir ne pas avoir l'impression de mettre les pieds chez des étrangers rien qu'en passant la porte de ce qui était sa chambre ? Ou d'être écoutée quand on ouvre son cœur ?!

D'ailleurs, jolie transition, mais je l'imagine aussi :

-> Retourner mes reproches contre moi. Après tout, elle en est là professionnelle avec le chantage affectif. Le pire, c'est que je ne m'en rendrais pas compte sur le coup et ça m'effraie. Je me rappelle encore la fois où je leur ai dit que j'avais l'impression qu'ils m'infantilisaient. Je le pense encore, surtout après qu'ils m'aient traitée comme une adulte peu après la naissance de mon frère. Ce jour-là, j'avais encore plusieurs points à leur dire, mais ils m'ont coupée la parole pour me raconter les mésaventure de la cousine de ma mère. Sérieusement, ma mère a une vision bien erronée du respect. Après tout, ce qu'elle m'a dit en gros c'était qu'elle pourrait me frapper juste parce qu'elle apprendrait que j'ai fait une connerie étant petite. Et le pardon, c'est pour les chiens ?! Non parce que je ne tiens pas à m'en prendre plein la gueule alors que je ne vis plus sous son toit et que je suis désormais adulte. Si telle est sa vision de la famille je veux encore plus m'en détacher !

Pour en revenir au pardon, si je n'arrive pas à pardonner mon cousin, c'est que beaucoup de choses en ont découlé. L'engueulade de ma mère, la non-écoute, le piétinement de mes sentiments… Comment pourrais-je être honnête envers moi-même si je continue à le voir et à être cordiale avec lui alors qu'il n'a jamais reconnu ses torts ?! Personne ne l'a fait et ça me met en colère dès lors que j'y pense ! J'ai été traitée comme une esclave, une martyre et une gamine par ma famille et il faudrait que j'oublie et pardonne ? Ma foi, la tâche me semble fortement impossible dans les faits. J'aurais dû ne pas le laisser s'en sortir et appeler l'inspecteur du travail. Pas pour le mettre dans la merde, mais parce que traiter des employés ou un membre de sa famille comme il l'a fait n'est pas normal ou tolérable !

-> La dernière possibilité serait qu'elle m'écoute sans “prendre partie”. Enfin, ce n'est pas comme si je lui demandait de le faire. Je veux simplement qu'il y ait une petite prise de conscience que mon syndrome du jumeau perdu et mes autres possibles maladies ne sont pas les seules causes de ce qui s'est passé pendant ma jeunesse. Oui, ma jalousie venait sans doute de là, mais avec de l'écoute, une véritable écoute, alors peut-être qu'on se serait épargné bien du mal. Peut-être que les choses auraient été différentes. Personnellement, j'ai fait des efforts et j'ai souhaité de la reconnaissance. Le second était possiblement de trop. Mais les efforts ça ne va pas que dans un sens. Si j'en faisais, il était normal que j'en souhaite de leur part. Mais ils ne voyaient que mon devoir en tant qu'aînée de la famille et étudiante : veiller sur mes frères et sœurs, obéir à mes parents, ramener de bon bulletins et, ça terminé, trouver un travail pour faire ma vie. Mes sentiments dans tout ça n'avaient pas leur place. Y'a qu'à voir ce qu'on pouvait ou peut encore me sortir comme saloperies.

J'ai envie de dire que si ma mère vient à me détester ce sera tant pis pour elle. Mais, en vérité, j'en ai peur et je ne veux pas que ça la rende malheureuse. Elle me souhaite le meilleur mais ne comprend pas ce que je ressens. A partir de là je peux à peu près dire qu'elle va encore et encore se mettre des œillères à l'infini pour ne voir que ce qui lui plaît. De même que cette discussion va sans doute faire le tour de la famille, peut-être déformée. Je vais me retrouver encore plus seule qu'aparavant. Je n'aurais que quelques personnes à qui parler sans jamais les voir. C'est triste et ça rend mon cœur très lourd. J'ai envie de demander qu'est-ce que j'aurais dû faire pour ne pas en arriver là. Je connais à peu près la réponse de mes parents et elle me déplaît car elle est basée sur la non-écoute et le manque de compréhension, de soutien et de respect à mon égard. Après tout, qui peut se satisfaire de ça : “T'avais qu'à aller vers les autres.” Merci Sherlock ! Et les autres étaient d'accord avec ça. Laisse moi en douter !

Beacoup de stress et de colère donc. Sans doute aucune compréhension ou réalisation… Partant de là, je doute pouvoir continuer de parler avec ma mère après ça. Puis je me demande un truc : si elle vient à faire comme si pour me faire plaisir et que je me rend compte après coup qu'il n'en est rien, que devrais-je faire ? Lui dire que j'en ai marre d'être prise pour un pigeon sans doute… Dans ce cas, je n'ai plus qu'à espérer que la personne qui l'accompagnera sera mon père et non mon cousin… je ne pense pas que je pourrais rester calme si ce dernier venait à se pointer.

Tant à dire, mais je vais essayer de me reposer un peu. On verra une prochaine fois. Parce qu'il y en aura une, sans aucun doute.

(c) Yuri Walker sur Indarë
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede
» Chambre de Nina et Marina - Une autre personne veut nous rejoindre ? :)
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: South London :: Brixton-
Sauter vers: