À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Venez voter pour votre rp préféré du mois de Février
Les couples de la saint-valentin ont été formés. Retrouvez-les ici.

 :: ISS - Bâtiment A :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un refuge de tranquillité

Nia Alaput
ISS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 101
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput

Mer 17 Jan - 13:49
Cahier à dessin en main, assise en tailleur devant le grillage du toit, mes mains étaient en action. Je dessinais le paysage, des personnes lambdas, des décors imaginaires. Plusieurs feuilles étaient employées selon ce que je faisais. Une feuille pour chaque idée. Comme d'habitude, je n'avais pas trop de mal à faire mettre en forme. C'était encore et toujours les couleurs qui me donnaient du mal. Au final j'abandonnai la mise des couleur et fis tout en noir et blanc. Je m'occuperais du reste lorsque je serais de retour dans ma chambre.

Tout en m'adonnant à mon petit loisir, je laissais mon esprit vagabonder parmi les souvenirs. Depuis que j'étais ici, j'avais déjà bien plus de contacts avec le monde que lorsque je vivais encore chez mes parents. Evidemment, j'aimais toujours avoir mes petits moments tranquilles comme maintenant. Qui n'apprécierait pas d'être un peu seul de temps à autre ? J'observais aussi de temps en temps le monde en bas qui s'agitait comme une colonie de fourmis, Ils allaient dans tous les sens, certains couraient, d'autres marchaient, discutaient, se chamaillaient, jouaient. Bref une vie d'étudiant.

Tandis que je dessinais encore en restant dans ma bulle, j'entendis la porte menant au toit s'ouvrir. Au fond de moi, j'espérais que ce n'était pas un prof ou un autre membre du personnel. Ou pire encore, la directrice elle-même. J'osai jeter un coup d'oeil et toute la pression redescendit d'un seul coup. Ce n'était qu'un autre étudiant.

- Tu viens profiter d'un peu de calme toi aussi ?

Etrangement, c'était sur les toits des bâtiments que la plupart venaient pour être tranquille. Pourtant c'est aussi les lieux les plus risqués. On avait toutes les chances de se ramasser une retenue si on se faisait choper.

Mon attention se focalisa à nouveau sur ma feuille et je continuai mon dessin. La présence d'une personne à côté de moi ne me dérangeait pas le moins du monde. Ca ne me déconcentrait pas. Je pouvais aisément discuter et gribouiller en même temps. Pareil lorsque je trifouillais de la mécanique.

- Je ne sais pas ce qu'ils ont tous aujourd'hui, on dirait qu'ils ont pris un truc qui les a rendu hyperactifs. Ils ressemblent à une véritable colonie de fourmis à s'agiter dans tous les sens. Tu ne trouves pas ?

Il n'avait pas l'air très bavard. Je n'étais pas forte pour forcer les gens à parler et discuter toute seule ne m'intéressait pas. S'il ne voulait pas discuter je lui ficherais la paix mais j'admets qu'un peu de compagnie ne me faisait pas de mal. Oui, j'ai aussi dit qu'être seul de temps en temps c'était bien. Cependant je refuse rarement la compagnie d'une personne du moment que ce n'était pas pour m'emmerder.




Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 39
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Sam 20 Jan - 17:12


Tranquillement posé sur les toits de la partie IRS, je somnolais et me reposais doucement afin de décompresser et de laisser passer le temps. Depuis quelques jours, j'avais fait quelques rencontres et connaissances dans l'institut, sans vraiment le vouloir et depuis, j'avais l'impression de me faire harceler par ces dernières. Toujours là a essayer de me taper la discussion etc... mais merde lâchez moi à la fin. Le toit était mon petit coin de tranquillité. Malgré les têtes brûlées présents dans l'enceinte de l'établissement, très peu osait quand même monter sur les toits. De peur de se faire engueuler et mettre en retenue pour le restant de l'année. Tout ça parce que c'était soit disant dangereux. Mouais ok... Mais m'en fichant pas mal, je m'y posais quand même de temps en temps. C'était sans compter l'arrivée soudaine d'une petite bande de trois connards qui commencèrent à foutre la merde. Gueulant comme pas possible et se chamaillant. Vous avez raison, continuez et on va se faire prendre. Je jetais alors ma clope au loin en soufflant avant de me redresser et de prendre mes affaire pour quitter les lieux. Pas envie de me faire prendre à cause de trou du cul.

« Ouais t'as raison le punk casse toi c'est chez nous ici. »

Je regardais par dessus mon épaule, poings serrés, pour voir le visage des manges merde qui osaient s'adresser à moi et les graver en mémoire avant de continuer ma route et quitter les lieux. S'ils pensaient s'en sortir comme ça...
Je descendais les escaliers et croisais un prof et un surveillant, pestant contre les abrutis qui étaient sur les toits. Je souriais alors doucement, content qu'ils se fassent prendre. Au moins la place sera de nouveau libre rapidement. Même si je ne comptais pas m'y remettre pour la journée, ni els jours à venir. Le coin allait être plus surveillé pendant quelques jours. Je décidais alors de me rendre sur les toits de l'autre bâtiment. La partie ISS. Je n'avais rien à foutre là-bas, d'ailleurs je faisais attention à ce que personne ne me remarque, mais j'étais certains que cela allait être bien plus calme dans cette partie de l'institution.

J'étais cependant surpris de voir que les étudiants de la partie ISS étaient tout aussi dérangés et bruyant que ceux de l'IRS. Il n'y avait donc qu'un passage à l'acte de différence entre nous ? Ou au moins un casé judiciaire ou un suivi psychologique. J'espérais alors que personne ne soit présent sur les toits et me dépêchais à les rejoindre pour retrouver un semblant de tranquillité. En ouvrant la porte, je respirais l'air plus frais dû à la hauteur et refermais derrière moi, coupant alors le son des brouhaha incessant présent dans les couloirs juste en dessous. Même si on entendait un peu les cris des autres dans la cours, je me sentais mieux ici. Ma surprise dû se lire sur mon visage quand j'entendis le son de la voix d'une étudiante. Cette dernière me posant des questions. Merde... pas seul. Bon c'était quand même mieux que rien mais j'espérais qu'elle n'allait pas me casser la tête à faire la discussion.

« Ouais. Désolé de t'embêter mais mon autre toit a été prit d'assaut par des imbéciles qui ont rameuté les surveillant. Du coup je n'avais plus d'endroit calme ou aller. A part m'enfermer dans ma chambre mais j'avais besoin de prendre un peu d'air. »

Je me posais alors dans un coin. Elle avait l'air de dessiner. Concentrée comme jamais sur un bout de feuille, crayon en main. Une artiste ? Peut-être bien. Je me posais alors et m'allongeais, posant ma tête sur mon sac de cours.

« Je pensais les étudiants de l'ISS plus calme que ça quand même... »

« Un refuge de tranquillité »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Alaput
ISS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 101
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput

Ven 26 Jan - 19:21
Impossible d'avoir un peu de tranquillité ailleurs que sur un toit. J'étais un peu dans mon jour où je n'avais pas vraiment envie de voir du monde. Et pourtant, même sur le toit il devenait impossible d'être seule. Enfin, il n'avait pas l'air d'être venu pour brailler comme un con alors ça ne me dérangeait pas plus que ça. Je lui lançai alors une petite question toute simple mais je ne m'attendais pas à avoir raison. Lui aussi il venait juste chercher un endroit calme. Ce qui m'intrigua le plus, ce fut le fait qu'il parle de l'autre toit. Il était donc à l'IRS ? Et ben... Si même eux commençaient à être obligés de venir du côté de l'ISS pour être en paix, ça devait être le branle-bas de combat de leur côté.

- Je comprends. Néanmoins comme tu peux l'entendre, de ce côté-ci c'est agité aussi aujourd'hui.

Moi aussi je les pensais plus calmes.

- En principe c'est plus calme mais aujourd'hui c'est à croire qu'ils ont été drogués. Ca doit être encore l'effet des fêtes j'imagine. Ils doivent être tous fous de montrer ce qu'ils ont reçu à noël...

De quoi me rendre aigrie avant l'âge. Qu'y avait-il de vraiment bien dans le fait de fêter noël ? Ou même fêter une nouvelle année aussi. Aucun intérêt dans les deux cas. C'étaient des jours comme les autres.

- Et du côté de l'IRS c'est aussi agité qu'ici aujourd'hui ? Ou il y avait seulement les idiots sur le toit ?

Je ne me déconcentrais pas du dessin jusqu'à ce que celui-ci soit terminé. Toujours en noir et blanc mais il n'y avait pas réellement de détails à rajouter. Je le regardai quelques instants en le tendant droit devant moi. Plus je le regardais, plus je me disais que j'avais l'esprit un peu glauque aujourd'hui. Des têtes de mort, des démons et autres créatures étranges dans un décor de l'Enfer. Il y avait de quoi se poser des questions sur mon état mental parfois.

- Au fait, j'espère que je ne te dérange pas trop. Si c'est le cas, tu peux me le dire je ne me vexerai pas.

À être trop extravertie, j'en oubliais souvent ce détail. Toutefois je ne mentais pas. Je n'allais pas me vexer pour si peu. Ce n'est pas si je n'avais pas pris l'habitude avec mes parents.




Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 39
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 4 Fév - 15:22


Une étudiante. Bon, si elle n'était pas chiante, cela pouvait passer. Après, c'est bien moi qui venait sur son toit et en plus elle était là avant moi. Alors autant ne pas faire chier mon monde ici et tout se passera bien. Du moins, je l'espérais. Je me posais alors dans un coin pour éviter de l'emmerder mais aussi pour avoir mon petit coin au calme. même si on entendait encore le brouhaha incessant des élèves dans la cours. Sérieusement ils leur arrivaient quoi aujourd'hui ? Côté IRS c'était souvent le bordel mais là, même les élèves normalement "supérieur" pétaient les boulons. Il y avait une drogue en circulation en ce moment ? Je relevais un sourcil quand la fille aux mêmes cheveux que moi reprit la parole.

« Quoi sérieusement ? Des cadeaux ? Tu agis comme ça en primaire et encore... Je suis blasé là. »

Lui répondis-je alors tout en fermant les yeux, soufflant même de dépit quand à l'hypothèse. Déjà que je n'aime pas trop les fêtes de fin d'année mais alors là, voir ça. Le monde part vraiment en couille c'est pas possible.

« Bof, c'est toujours le bordel là-bas tu sais. Pas plus que d'habitude je dirais mais se poser dans la cours suffit à se prendre la tête avec au moins une personne donc bon. J'ai pas vraiment envie de ça aujourd'hui. »

Elle ne devait surement pas trop connaître les habitudes des gars de l'IRS. Même avec le rapprochement des derniers temps des deux parties de l'institution. M'enfin ce n'était pas vraiment un mal. Au final on ne gagne rien, en tant que personne normale, à côtoyer les monstres de l'IRS. D'ailleurs je me demandais toujours comment on avait pu avoir l'idée d'ouvrir une école pour surdoué et un école de redressement dans les mêmes locaux. C'était bizarre tout de même. le plus bizarre c'était que les parents des surdoués acceptaient cela. Normalement cela devait être tout le contraire. A croire que la Miss à la tête de cette institution avait des pouvoirs qu'on n'imaginait pas.

« Oh heu non du tout. Pas pour l'instant en tout cas. »

Lui répondis-je en sortant de mes pensées après avoir entendu sa question. Au moins je pouvais sentir qu'elle n'était pas le genre chiante. C'était déjà ça à défaut d'être seul.

« Un refuge de tranquillité »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Alaput
ISS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 101
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput

Jeu 8 Fév - 19:05
Tout comme moi, il trouvait ridicule d'être autant en effervescence juste pour montrer ses cadeaux. Après, je ne savais pas si c'était réellement ça. Je lui en avais parlé mais ce n'était qu'une théorie. Ils avaient peut-être juste été enlevés par des aliens et remplacés par des copies. Ou ils s'étaient tous pris un coup sur le crâne qui leur avait retourné le cerveau. À moins qu'ils avaient juste été lobotomisés.

- Faut croire que certains en sont restés à ce stade. Enfin après ce n'était qu'une théorie hein ! J'me demande aussi ce qui leur prend aujourd'hui mais si c'est bien cette histoire de cadeaux alors j'les comprends pas. Y a pas de quoi être hystériques durant des jours...

Un peu de jalousie cachée, je l'admets. Pas par rapport aux cadeaux en eux-mêmes. Juste jalouse parce que justement ils en recevaient, et pour la plupart c'était par les parents. Les miens étaient de la part de ma gouvernante. Je m'estimais déjà chanceuse qu'elle n'ait pas de famille proche sinon je passerais vraiment noël et nouvel an toute seule.

Du côté de l'IRS, c'était apparemment chose normale d'avoir le bordel comme il y en avait à l'ISS aujourd'hui. À l'entendre, je commençais à me dire que j'avais de la chance de ne pas me trouver de l'autre côté. Je n'avais contre le fait de me trouver en présence d'une personne avec des problèmes psychiatriques ou judiciaires mais j'aimais avoir aussi mon moment de calme. Et si à l'IRS je ne pouvais pas l'avoir, il valait mieux que je reste à l'ISS. Ou que j'aille chez moi si je voulais être isolée et loin du monde.

Je fus ensuite rassurée de savoir que je ne le dérangeais pas encore. J'aimais bien papoter avec le monde et faire des activités avec eux mais je ne voulais pas que ça les gêne. Je posai mon calepin et me décidai enfin à regarder l'étudiant.

- J'imagine qu'on t'a déjà posé cette question de nombreuses fois mais je t'avoue que ça m'intrigue. Pourquoi t'es à l'IRS ? J'suis un peu trop curieuse par moment alors évidemment si tu ne veux pas y répondre, tu n'es pas obligé hein.

Je jetai un coup d'oeil à sa cheville pour vérifier une chose. Il avait un bracelet. Bon déjà il  était en Forge donc soit il était malade et potentiellement dangereux pour lui ou son entourage, soit il avait des soucis judiciaires. L'un comme l'autre ne me dérangerait pas mais ça m'intriguait d'autant plus.

- Ah merde ! J'en oublie les politesses ! Je m'appelle Nia, enchantée !

Quelques minutes passèrent encore jusqu'à ce que la porte d'accès au toit ne s'ouvre encore. Mon coeur eut un bref arrêt. Au début, je crus qu'un prof ou un surveillant nous avait grillé mais je fus rapidement tranquillisée. Enfin presque. Pour le coup j'aurais préféré que ce soit un surveillant. Ce n'était qu'un étudiant mais bordel ce qu'il était lourd ! Même s'il ne s'approchait pas de moi, du moins pas tout de suite, je me doutais que sa présence sur le toit n'avait rien d'un bon présage.

On s'était parlé deux, trois fois en classe mais j'avais rapidement senti que le courant ne passerait pas avec lui. Pourtant cet idiot semblait croire le contraire parce que depuis, il me suivait presque partout. Presque un harceleur ou un stalkeur. Je croyais qu'en étant sur le toit, j'aurais la paix. Il fallait croire que c'était raté. Pareil pour le type aux cheveux de la même couleur que les miens. Lui qui voulait être tranquille, il allait encore être déçu. L'autre crétin nous fichait la paix pour le moment mais je sentais le mauvais coup venir. Je ne pus m'empêcher de soupirer par désespoir.

- J'te demande pardon d'avance, ta tranquillité risque d'être encore gâchée.

Je m'excusais oui. C'était quand même en partie de ma faute puisque c'était moi qui était suivie. Je culpabilisais un peu de l'empêcher d'être tranquille. Je me déplaçai un peu en prenant mes affaires pour pouvoir tourner le dos à l'autre couillon tout en restant face à mister cheveux rouges. J'espérais que si j'ignorais l'autre, il comprendrait enfin que non, je ne sortirais pas avec lui et encore moins avoir des relations intimes avec lui. Je détestais les pervers. Dès qu'ils voyaient une jolie fille, ils devenaient intenables et souvent, ils avaient des gestes déplacés. Lui il en avait eu avec moi et je l'avais gentiment recadré. Il n'aurait toutefois pas de seconde chance. S'il recommençait, il se prendrait mon poing dans la figure.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le refuge canin de La Teste
» Seconde prise de refuge
» VIDÉO sur euthanasie et refuge
» Journée porte ouverte au refuge du beaussart
» Questions sur la prise de refuge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: ISS - Bâtiment A :: Toit-
Sauter vers: