AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Un sondage a été lancé pour un projet de spin-off d'Indarë. Venez donner votre avis !

 :: ISS - Bâtiment A :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un refuge de tranquillité

Nia Alaput
ISS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 149
Féminin
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput http://indare-division.forumactif.com/t1204-pnj-s-de-nia

Mer 17 Jan - 13:49
Cahier à dessin en main, assise en tailleur devant le grillage du toit, mes mains étaient en action. Je dessinais le paysage, des personnes lambdas, des décors imaginaires. Plusieurs feuilles étaient employées selon ce que je faisais. Une feuille pour chaque idée. Comme d'habitude, je n'avais pas trop de mal à faire mettre en forme. C'était encore et toujours les couleurs qui me donnaient du mal. Au final j'abandonnai la mise des couleur et fis tout en noir et blanc. Je m'occuperais du reste lorsque je serais de retour dans ma chambre.

Tout en m'adonnant à mon petit loisir, je laissais mon esprit vagabonder parmi les souvenirs. Depuis que j'étais ici, j'avais déjà bien plus de contacts avec le monde que lorsque je vivais encore chez mes parents. Evidemment, j'aimais toujours avoir mes petits moments tranquilles comme maintenant. Qui n'apprécierait pas d'être un peu seul de temps à autre ? J'observais aussi de temps en temps le monde en bas qui s'agitait comme une colonie de fourmis, Ils allaient dans tous les sens, certains couraient, d'autres marchaient, discutaient, se chamaillaient, jouaient. Bref une vie d'étudiant.

Tandis que je dessinais encore en restant dans ma bulle, j'entendis la porte menant au toit s'ouvrir. Au fond de moi, j'espérais que ce n'était pas un prof ou un autre membre du personnel. Ou pire encore, la directrice elle-même. J'osai jeter un coup d'oeil et toute la pression redescendit d'un seul coup. Ce n'était qu'un autre étudiant.

- Tu viens profiter d'un peu de calme toi aussi ?

Etrangement, c'était sur les toits des bâtiments que la plupart venaient pour être tranquille. Pourtant c'est aussi les lieux les plus risqués. On avait toutes les chances de se ramasser une retenue si on se faisait choper.

Mon attention se focalisa à nouveau sur ma feuille et je continuai mon dessin. La présence d'une personne à côté de moi ne me dérangeait pas le moins du monde. Ca ne me déconcentrait pas. Je pouvais aisément discuter et gribouiller en même temps. Pareil lorsque je trifouillais de la mécanique.

- Je ne sais pas ce qu'ils ont tous aujourd'hui, on dirait qu'ils ont pris un truc qui les a rendu hyperactifs. Ils ressemblent à une véritable colonie de fourmis à s'agiter dans tous les sens. Tu ne trouves pas ?

Il n'avait pas l'air très bavard. Je n'étais pas forte pour forcer les gens à parler et discuter toute seule ne m'intéressait pas. S'il ne voulait pas discuter je lui ficherais la paix mais j'admets qu'un peu de compagnie ne me faisait pas de mal. Oui, j'ai aussi dit qu'être seul de temps en temps c'était bien. Cependant je refuse rarement la compagnie d'une personne du moment que ce n'était pas pour m'emmerder.


Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Messages : 64
Masculin
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Sam 20 Jan - 17:12


Tranquillement posé sur les toits de la partie IRS, je somnolais et me reposais doucement afin de décompresser et de laisser passer le temps. Depuis quelques jours, j'avais fait quelques rencontres et connaissances dans l'institut, sans vraiment le vouloir et depuis, j'avais l'impression de me faire harceler par ces dernières. Toujours là a essayer de me taper la discussion etc... mais merde lâchez moi à la fin. Le toit était mon petit coin de tranquillité. Malgré les têtes brûlées présents dans l'enceinte de l'établissement, très peu osait quand même monter sur les toits. De peur de se faire engueuler et mettre en retenue pour le restant de l'année. Tout ça parce que c'était soit disant dangereux. Mouais ok... Mais m'en fichant pas mal, je m'y posais quand même de temps en temps. C'était sans compter l'arrivée soudaine d'une petite bande de trois connards qui commencèrent à foutre la merde. Gueulant comme pas possible et se chamaillant. Vous avez raison, continuez et on va se faire prendre. Je jetais alors ma clope au loin en soufflant avant de me redresser et de prendre mes affaire pour quitter les lieux. Pas envie de me faire prendre à cause de trou du cul.

« Ouais t'as raison le punk casse toi c'est chez nous ici. »

Je regardais par dessus mon épaule, poings serrés, pour voir le visage des manges merde qui osaient s'adresser à moi et les graver en mémoire avant de continuer ma route et quitter les lieux. S'ils pensaient s'en sortir comme ça...
Je descendais les escaliers et croisais un prof et un surveillant, pestant contre les abrutis qui étaient sur les toits. Je souriais alors doucement, content qu'ils se fassent prendre. Au moins la place sera de nouveau libre rapidement. Même si je ne comptais pas m'y remettre pour la journée, ni els jours à venir. Le coin allait être plus surveillé pendant quelques jours. Je décidais alors de me rendre sur les toits de l'autre bâtiment. La partie ISS. Je n'avais rien à foutre là-bas, d'ailleurs je faisais attention à ce que personne ne me remarque, mais j'étais certains que cela allait être bien plus calme dans cette partie de l'institution.

J'étais cependant surpris de voir que les étudiants de la partie ISS étaient tout aussi dérangés et bruyant que ceux de l'IRS. Il n'y avait donc qu'un passage à l'acte de différence entre nous ? Ou au moins un casé judiciaire ou un suivi psychologique. J'espérais alors que personne ne soit présent sur les toits et me dépêchais à les rejoindre pour retrouver un semblant de tranquillité. En ouvrant la porte, je respirais l'air plus frais dû à la hauteur et refermais derrière moi, coupant alors le son des brouhaha incessant présent dans les couloirs juste en dessous. Même si on entendait un peu les cris des autres dans la cours, je me sentais mieux ici. Ma surprise dû se lire sur mon visage quand j'entendis le son de la voix d'une étudiante. Cette dernière me posant des questions. Merde... pas seul. Bon c'était quand même mieux que rien mais j'espérais qu'elle n'allait pas me casser la tête à faire la discussion.

« Ouais. Désolé de t'embêter mais mon autre toit a été prit d'assaut par des imbéciles qui ont rameuté les surveillant. Du coup je n'avais plus d'endroit calme ou aller. A part m'enfermer dans ma chambre mais j'avais besoin de prendre un peu d'air. »

Je me posais alors dans un coin. Elle avait l'air de dessiner. Concentrée comme jamais sur un bout de feuille, crayon en main. Une artiste ? Peut-être bien. Je me posais alors et m'allongeais, posant ma tête sur mon sac de cours.

« Je pensais les étudiants de l'ISS plus calme que ça quand même... »

« Un refuge de tranquillité »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Alaput
ISS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 149
Féminin
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput http://indare-division.forumactif.com/t1204-pnj-s-de-nia

Ven 26 Jan - 19:21
Impossible d'avoir un peu de tranquillité ailleurs que sur un toit. J'étais un peu dans mon jour où je n'avais pas vraiment envie de voir du monde. Et pourtant, même sur le toit il devenait impossible d'être seule. Enfin, il n'avait pas l'air d'être venu pour brailler comme un con alors ça ne me dérangeait pas plus que ça. Je lui lançai alors une petite question toute simple mais je ne m'attendais pas à avoir raison. Lui aussi il venait juste chercher un endroit calme. Ce qui m'intrigua le plus, ce fut le fait qu'il parle de l'autre toit. Il était donc à l'IRS ? Et ben... Si même eux commençaient à être obligés de venir du côté de l'ISS pour être en paix, ça devait être le branle-bas de combat de leur côté.

- Je comprends. Néanmoins comme tu peux l'entendre, de ce côté-ci c'est agité aussi aujourd'hui.

Moi aussi je les pensais plus calmes.

- En principe c'est plus calme mais aujourd'hui c'est à croire qu'ils ont été drogués. Ca doit être encore l'effet des fêtes j'imagine. Ils doivent être tous fous de montrer ce qu'ils ont reçu à noël...

De quoi me rendre aigrie avant l'âge. Qu'y avait-il de vraiment bien dans le fait de fêter noël ? Ou même fêter une nouvelle année aussi. Aucun intérêt dans les deux cas. C'étaient des jours comme les autres.

- Et du côté de l'IRS c'est aussi agité qu'ici aujourd'hui ? Ou il y avait seulement les idiots sur le toit ?

Je ne me déconcentrais pas du dessin jusqu'à ce que celui-ci soit terminé. Toujours en noir et blanc mais il n'y avait pas réellement de détails à rajouter. Je le regardai quelques instants en le tendant droit devant moi. Plus je le regardais, plus je me disais que j'avais l'esprit un peu glauque aujourd'hui. Des têtes de mort, des démons et autres créatures étranges dans un décor de l'Enfer. Il y avait de quoi se poser des questions sur mon état mental parfois.

- Au fait, j'espère que je ne te dérange pas trop. Si c'est le cas, tu peux me le dire je ne me vexerai pas.

À être trop extravertie, j'en oubliais souvent ce détail. Toutefois je ne mentais pas. Je n'allais pas me vexer pour si peu. Ce n'est pas si je n'avais pas pris l'habitude avec mes parents.


Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Messages : 64
Masculin
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 4 Fév - 15:22


Une étudiante. Bon, si elle n'était pas chiante, cela pouvait passer. Après, c'est bien moi qui venait sur son toit et en plus elle était là avant moi. Alors autant ne pas faire chier mon monde ici et tout se passera bien. Du moins, je l'espérais. Je me posais alors dans un coin pour éviter de l'emmerder mais aussi pour avoir mon petit coin au calme. même si on entendait encore le brouhaha incessant des élèves dans la cours. Sérieusement ils leur arrivaient quoi aujourd'hui ? Côté IRS c'était souvent le bordel mais là, même les élèves normalement "supérieur" pétaient les boulons. Il y avait une drogue en circulation en ce moment ? Je relevais un sourcil quand la fille aux mêmes cheveux que moi reprit la parole.

« Quoi sérieusement ? Des cadeaux ? Tu agis comme ça en primaire et encore... Je suis blasé là. »

Lui répondis-je alors tout en fermant les yeux, soufflant même de dépit quand à l'hypothèse. Déjà que je n'aime pas trop les fêtes de fin d'année mais alors là, voir ça. Le monde part vraiment en couille c'est pas possible.

« Bof, c'est toujours le bordel là-bas tu sais. Pas plus que d'habitude je dirais mais se poser dans la cours suffit à se prendre la tête avec au moins une personne donc bon. J'ai pas vraiment envie de ça aujourd'hui. »

Elle ne devait surement pas trop connaître les habitudes des gars de l'IRS. Même avec le rapprochement des derniers temps des deux parties de l'institution. M'enfin ce n'était pas vraiment un mal. Au final on ne gagne rien, en tant que personne normale, à côtoyer les monstres de l'IRS. D'ailleurs je me demandais toujours comment on avait pu avoir l'idée d'ouvrir une école pour surdoué et un école de redressement dans les mêmes locaux. C'était bizarre tout de même. le plus bizarre c'était que les parents des surdoués acceptaient cela. Normalement cela devait être tout le contraire. A croire que la Miss à la tête de cette institution avait des pouvoirs qu'on n'imaginait pas.

« Oh heu non du tout. Pas pour l'instant en tout cas. »

Lui répondis-je en sortant de mes pensées après avoir entendu sa question. Au moins je pouvais sentir qu'elle n'était pas le genre chiante. C'était déjà ça à défaut d'être seul.

« Un refuge de tranquillité »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Alaput
ISS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 149
Féminin
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput http://indare-division.forumactif.com/t1204-pnj-s-de-nia

Jeu 8 Fév - 19:05
Tout comme moi, il trouvait ridicule d'être autant en effervescence juste pour montrer ses cadeaux. Après, je ne savais pas si c'était réellement ça. Je lui en avais parlé mais ce n'était qu'une théorie. Ils avaient peut-être juste été enlevés par des aliens et remplacés par des copies. Ou ils s'étaient tous pris un coup sur le crâne qui leur avait retourné le cerveau. À moins qu'ils avaient juste été lobotomisés.

- Faut croire que certains en sont restés à ce stade. Enfin après ce n'était qu'une théorie hein ! J'me demande aussi ce qui leur prend aujourd'hui mais si c'est bien cette histoire de cadeaux alors j'les comprends pas. Y a pas de quoi être hystériques durant des jours...

Un peu de jalousie cachée, je l'admets. Pas par rapport aux cadeaux en eux-mêmes. Juste jalouse parce que justement ils en recevaient, et pour la plupart c'était par les parents. Les miens étaient de la part de ma gouvernante. Je m'estimais déjà chanceuse qu'elle n'ait pas de famille proche sinon je passerais vraiment noël et nouvel an toute seule.

Du côté de l'IRS, c'était apparemment chose normale d'avoir le bordel comme il y en avait à l'ISS aujourd'hui. À l'entendre, je commençais à me dire que j'avais de la chance de ne pas me trouver de l'autre côté. Je n'avais contre le fait de me trouver en présence d'une personne avec des problèmes psychiatriques ou judiciaires mais j'aimais avoir aussi mon moment de calme. Et si à l'IRS je ne pouvais pas l'avoir, il valait mieux que je reste à l'ISS. Ou que j'aille chez moi si je voulais être isolée et loin du monde.

Je fus ensuite rassurée de savoir que je ne le dérangeais pas encore. J'aimais bien papoter avec le monde et faire des activités avec eux mais je ne voulais pas que ça les gêne. Je posai mon calepin et me décidai enfin à regarder l'étudiant.

- J'imagine qu'on t'a déjà posé cette question de nombreuses fois mais je t'avoue que ça m'intrigue. Pourquoi t'es à l'IRS ? J'suis un peu trop curieuse par moment alors évidemment si tu ne veux pas y répondre, tu n'es pas obligé hein.

Je jetai un coup d'oeil à sa cheville pour vérifier une chose. Il avait un bracelet. Bon déjà il  était en Forge donc soit il était malade et potentiellement dangereux pour lui ou son entourage, soit il avait des soucis judiciaires. L'un comme l'autre ne me dérangerait pas mais ça m'intriguait d'autant plus.

- Ah merde ! J'en oublie les politesses ! Je m'appelle Nia, enchantée !

Quelques minutes passèrent encore jusqu'à ce que la porte d'accès au toit ne s'ouvre encore. Mon coeur eut un bref arrêt. Au début, je crus qu'un prof ou un surveillant nous avait grillé mais je fus rapidement tranquillisée. Enfin presque. Pour le coup j'aurais préféré que ce soit un surveillant. Ce n'était qu'un étudiant mais bordel ce qu'il était lourd ! Même s'il ne s'approchait pas de moi, du moins pas tout de suite, je me doutais que sa présence sur le toit n'avait rien d'un bon présage.

On s'était parlé deux, trois fois en classe mais j'avais rapidement senti que le courant ne passerait pas avec lui. Pourtant cet idiot semblait croire le contraire parce que depuis, il me suivait presque partout. Presque un harceleur ou un stalkeur. Je croyais qu'en étant sur le toit, j'aurais la paix. Il fallait croire que c'était raté. Pareil pour le type aux cheveux de la même couleur que les miens. Lui qui voulait être tranquille, il allait encore être déçu. L'autre crétin nous fichait la paix pour le moment mais je sentais le mauvais coup venir. Je ne pus m'empêcher de soupirer par désespoir.

- J'te demande pardon d'avance, ta tranquillité risque d'être encore gâchée.

Je m'excusais oui. C'était quand même en partie de ma faute puisque c'était moi qui était suivie. Je culpabilisais un peu de l'empêcher d'être tranquille. Je me déplaçai un peu en prenant mes affaires pour pouvoir tourner le dos à l'autre couillon tout en restant face à mister cheveux rouges. J'espérais que si j'ignorais l'autre, il comprendrait enfin que non, je ne sortirais pas avec lui et encore moins avoir des relations intimes avec lui. Je détestais les pervers. Dès qu'ils voyaient une jolie fille, ils devenaient intenables et souvent, ils avaient des gestes déplacés. Lui il en avait eu avec moi et je l'avais gentiment recadré. Il n'aurait toutefois pas de seconde chance. S'il recommençait, il se prendrait mon poing dans la figure.


Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Messages : 64
Masculin
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 25 Fév - 12:40

Qu'une théorie oui mais elle tenait la route pour le coup. Nous avions passé les fêtes de fin d'année depuis quelques jours et ça pouvait correspondre à ce mouvement d’hystérie de la plupart des élèves en ce moment. Perso, je ne comprenais pas trop pourquoi ils agissaient ainsi. J'avais reçu un petit cadeau de mes parents mais pas de quoi en faire toute une histoire comme ça. Après, peut-être qu'il s'agissait aussi de moi et de ma relation avec les fêtes de fin d'année... Depuis le décès de ma sœur survenu pratiquement dans la même période, j'avais rejeté toute forme de bonheur lié à ces fêtes. Chose que je devais travailler selon ma psy qui pensait que cela allait nuire à mon futur que de me renfermer comme ça. Ouais... peut-être...

« Ta théorie est sans doute plus vraie qu'il n'y paraît. M'enfin... j'espère qu'ils vont se calmer rapidement pour les jours à venir sinon je vais pas tenir le coup... »

Ouais entendez par là que j'avais déjà envie d'en tuer deux ou trois en temps normal donc bon là... autant dire que la tentation était des plus enivrantes. Surtout du côté de l'IRS comme je le disais à la jeune étudiante. En temps normal ils étaient chiant la plupart (ouais bon, ne mettons pas tout le monde dans le même berceau...) mais là c'était juste insupportable. Et les embrouilles allaient bon train. Chose que je devais éviter pour ne pas laisser mes envies prendre le dessus. En entendant la question de la jeune femme je tournais mon regard vers le sien et réfléchis une demi seconde. A quoi cela lui servait-il de le savoir ? Et pourquoi m'en cacher aussi ? Après tout j'avais commis une faute (même si je ne la considérais toujours pas comme telle) donc bon. Si j'étais ici c'était bien pour une raison et autant y faire face.

« Tu ne seras pas la première et pas la dernière à me la poser ne t'en fais pas. Selon la réponse, tu es libre de rester ici ou de t'en aller si cela te fait trop "peur"... » Valait mieux l'avertir quand même on ne sait jamais. Et je la comprendrais si jamais elle ressentait le besoin de s'éloigner pour le coup. « J'ai tué des hommes de sang froid. Et si tu te demande, alors oui je recommencerais sans aucune hésitation. »

Comme ça c'était clair. Beaucoup se demandait si j'avais la chance de faire différemment si je le ferait. La réponse était non. Je recommencerais avec le plus grand des plaisirs à les tuer. Finalement je lui souriais alors qu'elle se présentait. pour le coup j'en avais aussi oublié la politesse. A vrai dire je l'avais oublié depuis un long moment et ce, pour tout le monde.

« Enchanté, je suis Alastair Grayson. »

C'est alors qu'on entendit la porte d'entrée du toit s'ouvrir. Je regardais qui allait en sortir et fus soulager de voir qu'il ne s'agissait pas d'un surveillant. Autant dire qu'il aurait pu nous casser les couilles très clairement et même s'amuser à balancer de fausses rumeurs. J'avais déjà entendu des histoires concernant des élèves retrouvés sur les toits. La plupart étaient fausses d'ailleurs mais quelques unes semblaient crédible. Quoi qu'il en soit je n'avais nullement envie de faire partie de rumeur à la con qu'un obsédé de surveillant pouvait balancer. Cependant, nous ne risquions pas d'être tranquille pour autant. Du moins c'est ce que la jeune femme laissait transparaître à l'entente de sa phrase. Elle avait l'air de connaitre l'étudiant qui venait d'arriver et je voyais son visage se refermer aussitôt. Ce dernier devait certainement l'emmerder. Je la laissais faire alors, se tournant vers moi pour tourner le dos au gars qui ne nous avait pas encore réellement remarqué. Ou alors il cherchait un moyen de venir à nous avec une excuse à la con.

« Un problème avec ce mec ? »

Lui demandais-je alors pour être sûr de ce que je ressentais ici. Je ne voulais pas trop m'en mêler puisque généralement rien de bon ne m'arrive quand je me mêle des affaires des autres. Mais je voulais tout de même savoir pourquoi ma tranquillité risquait d'être compromise.

« Un refuge de tranquillité »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Alaput
ISS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 149
Féminin
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput http://indare-division.forumactif.com/t1204-pnj-s-de-nia

Lun 5 Mar - 2:53
Une théorie plausible certes mais j'espérais fortement qu'elle était fausse. Je m'inquiéterais vraiment de la santé mentale des autres étudiants sinon.

- Je l'espère aussi parce que sinon je m'en fiche, je sèche les cours et reste dans ma chambre jusqu'à ce qu'ils se calment.

Etre déchaînés un jour, passe encore. L'être encore plusieurs jours par contre ça devenait vite agaçant. Je changeais finalement de sujet pour m'intéresser un peu plus à lui, souhaitant savoir pourquoi il se retrouvait à l'IRS. Les apparences pouvaient être très trompeuses mais il n'avait pas l'air d'avoir des soucis mentaux. Etait-il plutôt en prison avant ? Dans ce cas, pour quelles raisons ?

Je fus légèrement rassurée de voir que ça ne semblait pas le déranger tant que ça ma question. Comme je m'en doutais, je n'étais pas la seule à la lui poser. Il m'intrigua néanmoins lorsqu'il me parla de rester ou de m'en aller selon sa réponse. C'était si glauque que ça pour qu'il me mette en garde ? Enfin il pouvait tout balancer, je n'étais pas facilement effrayée. Je ne regarderais pas de films d'horreur sinon.

Je ne m'attendais cependant pas à sa réponse. Un meurtre, de sang-froid, et il le recommencerait sans hésitation. Okay. Je l'avoue. J'étais quand même impressionnée. C'était rare ce genre de situation venant d'un adolescent. Mais en même temps, il assumait ses actes et ça, ça me plaisait.

- Je t'avoue que je ne m'attendais pas à ça mais étrangement ça ne m'effraie pas.

Je ris un peu avant d'ajouter sur le ton de la plaisanterie.

- J'dois être maso en fait !

Vint ensuite les présentations que nous avions tous deux oubliés de faire au début. Comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Malheureusement, ma bonne humeur s'envola dès l'instant où je vis qui était arrivé sur le toit. Un étudiant qui me gavait. Il ne venait pas vers nous et j'espérais franchement qu'il resterait dans son coin. Cependant j'avais de gros doutes à ce sujet. Je m'excusais donc d'avance auprès d'Alastair qui verrait sa tranquillité gâchée par ma faute.

- On peut dire ça. Ca fait un moment qu'il me suit un peu partout comme un toutou et qu'il cherche à sortir avec moi et plus si affinité. Sauf que je refuse et je crois qu'à ce niveau-là son cerveau est mort. J'ai beau lui dire non, il ne comprends pas. Là j'vais essayer de l'ignorer mais honnêtement si ça ne fonctionne pas, il se prendra mon poing dans la figure.

Comme tout le monde, ma patience avait des limites. C'était simple. Les mots ne semblaient pas suffire pour lui faire comprendre mon refus alors j'allais tenter la technique silencieuse. Si celle-ci ne fonctionnait pas non plus alors j'utiliserais la méthode plus brutale. Normalement le message serait clair. Si malgré tout ça il ne comprenait toujours pas alors il était juste un cas désespéré que je tenterais de guider vers une autre fille pour qu'il aille la draguer. C'était bas comme technique mais tous les moyens étaient bons pour me débarrasser de lui.

Je sortis un petit miroir, habituellement utilisé pour se maquiller, et observai discrètement l'emmerdeur avec mon petit objet. C'était pratique pour espionner. Si je me tournais, il verrait que je ne l'ignorais pas tant que ça et ce n'était franchement pas mon but. Il semblait se tenir tranquille. Tant mieux. Qu'il reste dans son coin, ça me ferait des vacances. Ce qui me rassurait moins, c'est qu'il regardait dans notre direction. Il semblait réfléchir. La présence d'Alastair le dissuaderait de m'approcher ? Si c'était vraiment le cas, ce serait magnifique. Mais en même temps c'est comme s'il cherchait un prétexte pour venir nous emmerder.

- Je n'aime pas ça. Il me parait trop calme. Soit tu l'intimides, ce qui honnêtement m'arrangerait, soit il réfléchit à un prétexte...

Je rangeai mon petit miroir et pris mon carnet à dessin en retrouvant un peu le sourire. Je devais agir comme si de rien n'était si je voulais être plus crédible.

- Je m'entraîne un peu à dessiner. Ca te dit que j'essaie de faire ton portrait ? Tu pourras le garder ou le jeter après, ça sera comme tu veux !


Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Messages : 64
Masculin
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Sam 24 Mar - 19:41

Pas la peine de mentir ou de se cacher. La vérité arrivait toujours tôt ou tard. Et en même temps, je n'avais pas honte de ce que j'avais fait. Comme je le lui avais dit, je recommencerais s'il le fallait. J'assumais pleinement mes actes alors à quoi bon cacher ce que j'avais fait ? Être honnête n'était pas un mal. Et si cela la dérangeait qu'à cela ne tienne. La sortie était tout indiqué. Je n'allais pas lui faire du mal ou la tuer mais bon, un assassin à ses côtés, je pouvais comprendre qu'elle en soit effrayée. Ce fut totalement l'inverse. Elle se mit à rire doucement après m'avoir annoncé que cela ne l'effrayait pas. Tant mieux alors. Mais bizarre dans un sens. Je souriais à la suite de sa phrase. Ouais peut-être...

« Ce doit être ça alors. Il n'y a que les maso qui peuvent me supporter. »

J'avais bien entendu annoncé ça sur le ton de la plaisanterie à mon tour. Je ne savais pas si cela avait marché ou pas et m'en fichais en quelque sorte. Il était évident que tout le monde pouvait m'apprécier. Mais quand on savait que j'avais tué de sang froid plusieurs hommes, cela pouvait rebuter en général. Et c'était le cas à environ 90%. Elle faisait partie des 10% restant. Ce qui n'était pas si mal en soit. Malgré mes airs de gros dur insensible et solitaire, ça faisait parfois du bien de sentir que quelqu'un pouvait nous apprécier. Ou ne pas nous juger sur nos actes. Ces derniers ne définissant pas complètement la personne qu'on est. Elle avait l'air d'avoir de la jugeote et c'était plaisant.
Les présentation passé, la jolie écarlate perdit son sourire en voyant quelqu'un arrivé sur le toit. Même si la personne ne faisait rien, Nia avait l'air d'être déjà soulé de sa présence et lui tournait même le dos pour éviter d'être vu par le type. Instantanément je lui demandais alors s'il y avait un quelconque problème avec la personne et sa réponse ne se fit pas attendre. Je l'écoutais avant de rire doucement en entendant ses derniers mots.


« Ah carrément ? Je t'avoue que je serais curieux de voir ça quand même. »

Imaginer cette fille coller une droite dans la gueule de ce type. Ça pouvait être plaisant à voir. En tout cas ça me ferait sourire c'était sûr. Après, si elle pouvait éviter les ennuis c'était mieux tout de même. Je ne connaissais pas ce gars et ne le jugeais pas. Après tout on était libre de tomber amoureux de qui que ce soit. Les coups de foudre ça existe bel et bien. Je ne pouvais lui en vouloir pour ça, surtout qu'il n'avait pas choisi la fille la plus moche bien au contraire même. Mais après s'il devenait lourd, emmerdant voir limite dangereux, là par contre ça devenait un problème. Je le regardais de temps en temps pour voir ses réactions. Voir si dans son regard quelque chose clochait ou non. Après tout ici on ne sait jamais sur quel dingue on peut tomber. Je finissais cependant par l'ignorer en entendant la jeune femme me demander si elle pouvait faire mon portrait.


« Tu es dessinatrice ? Je te laisse faire bien sûr, je suis curieux du résultat. »

« Un refuge de tranquillité »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Alaput
ISS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 149
Féminin
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput http://indare-division.forumactif.com/t1204-pnj-s-de-nia

Mer 28 Mar - 18:37
C'était un peu étrange quand même. Il m'avouait de but en blanc qu'il avait commis un meurtre et qu'il le referait sans hésiter, et moi ça ne m'inquiétait pas plus que ça. Je restais avec lui en me comportant comme s'il m'avait raconté une chose tout-à-fait banale. Pour le coup, je fis un petit peu d'humour et surtout d'autodérision en me traitant moi-même de masochiste. Pour mon plus grand plaisir, Alastair avait de la répartie même humoristique. Malheureusement tout bon moment avait une fin. Le bon moment que je passais avec lui, prenait fin à l'arrivée d'un emmerdeur. Pour l'instant, le nouveau squatteur ne faisait rien de spécial. J'espérais que ça continuerait ainsi même si je me doutais que ce ne serait pas le cas.

Je fis une brève explication du cas à Alastair. Après tout, il méritait bien de savoir qui risquait de nous faire chier et surtout, la raison. Ce serait simplement à cause de moi. Involontairement c'était moi qui l'avait fait venir sur le toit même si je ne m'attendais pas à le voir ici. Cependant cette fois j'atteignais mes limites. Je voulais bien être patiente mais au bout d'un moment, moi aussi je pouvais craquer. S'il tentait encore une fois ici, il se prendrait ma main dans la figure. Ou plutôt mon poing. Cette idée plaisait à mon partenaire du jour. Ca ne m'étonnait pas venant d'un gars qui était capable de buter un autre de sang froid.

- Pour ça il ne te reste donc plus qu'à espérer qu'il vienne me faire chier.

Ce serait tout de même un peu sadique de sa part d'avoir cet espoir mais en même temps, l'autre l'aurait bien cherché. Tant pis si ça me vaudrait une heure de colle ou des travaux forcés comme punition. Ca aurait valu la peine au moins. Et on pouvait être sûr que je ne serais pas la seule punie dans cette histoire, l'autre idiot le serait aussi. Finalement, pour éviter de trop me concentrer sur l'intrus, je proposai à Alastair de faire son portrait. Ca m'entraînerait en plus, c'était le côté positif.

- En fait je fais actuellement des études pour la peinture mais on ne m'a pas vraiment laissé le choix. Je préférais étudier pour être mécano un jour mais ce n'est pas assez bien pour mes géniteurs qui ont donc choisi à ma place. Mais l'année prochaine je compte bien faire le changement. Le dessin reste toutefois un hobby.

C'était une façon comme une autre de me détendre. Certes je préférais la mécanique mais j'aimais quand même dessiner et peindre. C'était juste un truc que je voulais garder en loisir. Je m'installai donc plus confortablement et commençai à dessiner quelques traits. Ce n'était que le début donc ils étaient faits un peu à l'arrache. Les vrais traits se feraient petit à petit. Pendant que je m'occupais du portrait, un bout de ma langue sortait, signe que j'étais concentrée sur mon travail. C'était un tic qui m'arrivait régulièrement quand je me concentrais bien sur quelque chose même si du coup, j'avais l'air un peu bête aussi.

Malheureusement c'est là que l'autre en profita pour tenter une approche et briser ma concentration. Il s'approcha de moi et commença son petit manège. Enfin...cette fois il alla plutôt franco. Il me fit remarquer sa présence pour que je tourne la tête vers lui et dès que ce fut le cas, ce bâtard en profitait pour m'embrasser. C'en était trop. Qu'il me court après, passe encore même si c'était chiant. Le baiser par contre était le geste à éviter absolument. Surtout sans mon accord. Ma réaction ne se fit pas attendre. Il se prit bel et bien mon poing dans la figure.

- Putain mais t'es folle ! Ca fait mal !
- C'était le but...
- Et je saigne du nez maintenant ! Tu vas avoir des problèmes quand les surveillants vont l'apprendre.
- Fais donc. N'oublie pas de leur préciser que c'est suite à un baiser non consenti. Et qu'avant ça tu me stalkais comme un pervers. Et j'te préviens déjà, la prochaine fois que tu viens m'emmerder ce ne sera pas mon poing que tu te prendras mais j'te jetterai directement sous les roues d'un bus.

La menace était peut-être de trop mais j'en avais sérieusement marre. Il quitta le toit en se tenant le nez ensanglanté. Il allait devoir se nettoyer la figure et aussi passer à l'infirmerie. Ca allait l'occuper un moment. Encore plus en sachant qu'il voulait se plaindre auprès d'un surveillant. Bébé...

- Bon, espérons que ça lui aura suffi pour qu'il me foute la paix à partir de maintenant...

Après ça, je me réinstallai l'air de rien et repris mon dessin comme s'il ne s'était rien passé. Ca m'avait fait du bien de cogner. J'étais bien plus détendue maintenant. Et Alastair avait eu droit à ce qu'il voulait. Me voir frapper un type.


Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Messages : 64
Masculin
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 8 Avr - 14:33


Devais-je réellement espérer que le nouveau sur le toit vienne l'emmerder ? Quand même pas non. Après tout on était bien là. Sa compagnie était agréable et je n'avais pas envie de chapeauter une fille avec une humeur massacrante. Donc même si l'envie de la voir frapper le gars était assez forte et tentante, je n'allais tout de même pas espérer qu'il vienne faire le con avec elle juste pour le voir saigner. Et là, je me rendais compte que j'avais réellement fois en Nia. Car après tout, qui me dit qu'elle réussirait à le repousser ? Peut-être allais-je devoir agir pour l'aider et franchement je n'avais clairement pas envie de rajouter encore une colle à mon dossier. Car si je levais la main sur lui, de toute évidence, qu'importe la situation et les raisons c'est moi qui prendrait à coup sûr. Merci le casier judiciaire pour ça.

« Je vais éviter d'espérer pour ça quand même. On passe un bon moment ce serait con de tout gâcher. » Lui dis-je avec un léger sourire. « Puis, c'est rare qu'une personne normal ne me juge pas pour mes faits passés. Donc autant en profiter un peu. Ça soulage. Même si au fond je m'en fou de ce que les gens pensent, de temps en temps ça fait quand même du bien de ne pas se faire juger. »

Je me livrais un peu pour le coup. Malgré mes airs de gros dur je restais tout de même un simple humain et parfois le regard des autres pouvaient être blessant. Je ne laissais rien transparaître certes mais ça contribuais à augmenter mes envies de meurtres et je n'avais pas envie de céder de nouveau à la tentation de me faire justice moi-même.
On en vint à parler d'elle. Elle m'avait demandé si elle pouvait faire mon portrait et je lui avais alors demandé si elle était dessinatrice. Du moins si elle étudiait dans ce domaine. Elle m'avoua qu'elle aurait préféré étudier la mécanique ce qui me fit largement sourire. Une amatrice d'auto-moto. Ça me plaisait bien. Moi-même j'affectionnais particulièrement les belles cylindrés, les voitures un peu rétro et même les moto. je les trouvais plus classieuses, avec un certains charme que les mécaniques modernes n'avaient pas.

« J'avoue que je n'aurais pas dit que tu étais le genre à te salir les mains avec le cambouis mais c'est une agréable surprise. Je sais vers qui me tourner alors lorsque j'aurais besoin de faire réparer ma voiture. »

Je fermais les yeux doucement alors qu'elle continuait son dessin. Parfois je les rouvrais pour la regarder et voir où elle en était. Je remarquais alors qu'en pleine concentration elle tirait la langue ce qui me fit sourire légèrement. Du coin de l’œil je remarquais que le dit garçon n'était plus à sa place. Peut-être qu'il était parti ? J'eu la réponse à ma question en le voyant apparaître juste derrière Nia. Mais n'ayant pas le temps de la prévenir, ce dernier se pencha et l'embrassa d'un seul coup. Pour le coup je ne m'y était pas attendu mais vraiment pas. Ne sachant quoi faire je ne réagis pas et attendis tranquillement que les choses évoluent.
Rapidement elle se dégagea et envoya son poing en plein dans son nez. Je souriais devant la scène même si j'étais tout de même surpris. pour dire vrai je ne pensais pas qu'elle irait jusque là. Le gars quand à lui se recula en hurlant et en saignant, la dénonçant comme responsable. mais la belle se défendit et ce dernier prit ses jambes à son cou. Je n'eu donc pas à faire quoi que ce soit dans cette histoire.

« S'il n'a pas compris après ça c'est que ce type est maso. Jolie droite soit dit en passant et perso, je n'ai entendu aucune menace. »

Je lui faisais un clin d’œil et me reposer tranquillement à ma place.

« Un refuge de tranquillité »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Alaput
ISS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 149
Féminin
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput http://indare-division.forumactif.com/t1204-pnj-s-de-nia

Dim 15 Avr - 1:05
D'une certaine manière, j'étais contente qu'il n'espère pas voir l'autre couillon me déranger. Pas que ça me dérangeait de lui en coller une mais comme il venait de le dire, nous passions un bon moment et il serait dommage de le gâcher. Et puis même si je ne le montrais pas, j'étais aussi contente de savoir que mon manque de jugement lui faisait du bien. C'était aussi plaisant de voir qu'il avait suffisamment confiance en moi pour se livrer un peu. Certains gardaient tout secret tant qu'ils ne connaissaient pas une personne depuis des semaines voire des mois.

Ce fut ensuite à mon tour de parler un peu de moi. Rien de secret. Juste le renseigner sur mon talent graphique. Je lui avais proposé de faire son portrait, ça l'avait intrigué. Je lui avais donc apporté quelques précisions à ce sujet. Je n'étudiais pas le dessin. Du moins pas directement. Je me faisais juste chier à étudier la peinture. Merci les pseudo parents de m'inscrire à des trucs sans demander mon avis. Je lui avouai toutefois que je préférais travailler sur des objets mécaniques. Avoir les mains pleines de cambouis était bien plus plaisant que les avoir pleines de peinture.

- J'suis pas experte donc je ne pourrai sans doute pas tout réparer mais j'veux bien y jeter un oeil le jour où t'en auras besoin. En plus j'étudie encore dans mon coin alors peut-être que d'ici là, je serai devenue assez compétente.

Autant mettre les choses au clair directement. Je ne voulais pas lui promettre monts et merveilles et le décevoir après juste parce que je ne savais pas ce qui clochait. Ou pire, que je tente un truc et que ce soit encore pire qu'avant. J'avais néanmoins pu avoir une petite satisfaction. J'avais pu le surprendre et c'était bon pour mon égo.

Je ne cessais de dessiner pendant la conversation jusqu'à ce que l'autre con vienne m'emmerder. Suite au geste de trop qu'il eut, il se prit mon poing dans la figure. Ma patience avait atteint ses limites, le coup était parti tout seul. Il l'avait bien mérité de toute façon. S'en suivit une dispute avec quelques menaces. Il pouvait m'en sortir autant qu'il le voulait, je répliquais aussitôt. Je m'en fichais d'avoir une heure de colle pour ça. Je l'assumerais. Je me remis donc à mon dessin sans me soucier plus de ce cas désespéré qui avait pris la fuite, la queue entre ses jambes.

- Il est déjà maso d'avoir essayé... Merci pour le compliment soit-dit en passant.

Son compliment sur mon coup de poing et sa technique de témoin qui n'a rien entendu me firent sourire. Lorsqu'on le voyait comme ça, si calme et qui nous soutenait, il était difficile de s'imaginer que derrière cette personnalité se cachait un type prêt à buter de sang froid.

- Au fait, j'ai rêvé ou tu étais prêt à me défendre tel un chevalier servant ?

Sourire aux lèvres, je le taquinais tandis que je continuais à faire le portrait. Je me doutais bien qu'il ne l'aurait pas vraiment fait par plaisir. S'il avait dû m'aider, ça n'aurait été que par obligation. Rien de plus. Mon dessin prenait doucement forme tandis que j'effaçais les traits superflus. N'étant pas douée pour les couleur assorties, je me contentai de tout faire en noir et blanc. J'y fis toutefois les ombres et des traits plus foncés lorsque c'était nécessaire. Je devenais vite maniaque lorsque ça concernait mes dessins. Je voulais les faire les plus ressemblants que possible.


Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Messages : 64
Masculin
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 22 Avr - 14:19


Allongé tranquillement sur le toit de cet immeuble, je regardais le ciel et de temps en temps la jeune fille qui était à mes côtés et avec qui je parlais. La belle venait de m'annoncer préférer travailler sur de la mécanique plutôt que sur des dessins comme elle le faisait en ce moment même. Je souriais alors en apprenant cela puisque la mécanique me passionnait aussi quelque peu. Elle me prévint tout de même ne pas être une experte mais qu'elle y jetterait bien un œil quand j'en aurais besoin.

« Oh tu sais, on ne peut pas être expert de ce genre de chose si tôt et puis faut bien s'entraîner donc bon. M'enfin, j'ai pas encore ni la voiture ni la moto donc tu as le temps. »

Lui répondis-je en souriant. Voiture... moto... j'aimerais bien les deux c'était une évidence. Mais parti comme ça l'était, je commencerais certainement avec la voiture et j'attendrais ensuite d'être bien installé pour la moto. Encore fallait-il avoir du taf aussi. Pour le coup cette pensée me mina quelque peu le moral.
Jusqu'à ce que l'autre gars, que j'avais failli oublier pour le coup, ne surgisse et embrasse la jeune femme qui resta surprise l'espace d'une petite seconde avant de lui répondre de la plus belle des manières. Dans les films on se serait attendu à ce que la belle répondu au baiser mais pas là. Elle se recula et lui envoya son poing directement dans le nez, le tordant et le faisant saigner. C'était cassé à coup sûr mais cela me plus. J'affichais un grand sourire sous le spectacle alors que le gars partait ensuite sous la défaite.

« Oh ce n'est rien. Il la cherché après tout. »

Lui répondis-je simplement alors qu'on se réinstallait et qu'elle reprenait doucement son dessin. Elle était bien concentré sur ce dernier ça se voyait aux traits de son visage. J'en souriais même avant de refermer les yeux.

« Chevalier servant ? Non je ne dirais pas ça. C'est juste que je n'aime pas qu'on s'en prenne aux filles donc s'il avait répliqué je m'en serais donné a cœur joie. Mais pas sûr que tu aurais aimé voir ça. »

« Un refuge de tranquillité »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Alaput
ISS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 149
Féminin
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput http://indare-division.forumactif.com/t1204-pnj-s-de-nia

Sam 28 Avr - 15:30
Je venais d'acquérir mon premier client sans le vouloir. Certes, il n'avait encore aucun véhicule mais dès qu'il en aurait un, il savait déjà chez qui se tourner. Et cela me donnait une raison de plus de bien m'entraîner. C'était décidé, à la rentrée je changerais d'option. De toute façon, en venant ici je voulais faire mécanique dès le départ et non peinture. Vive les pseudos parents qui faisaient comme bon leur semblait. Plus j'y réfléchissais, plus je me disais que moi aussi j'allais faire de même. J'allais aussi faire comme bon me semblait. Et s'ils n'étaient pas contents, tant pis pour eux. Depuis le temps que j'essayais d'attirer leur attention, de les rendre fiers de moi, de recevoir des mots gentils de leur part et j'en passe, j'en avais marre. Ma patience s'était trop émoussée et là, j'avais atteint mes limites.

L'autre couillon fit l'erreur de trop, ce qui lui valut un bon coup dans la frimousse. Ca lui apprendrait à faire un truc pareil. On n'embrassait pas une fille sans son consentement. Pauvre con. Ses menaces ne m'avaient fait ni chaud, ni froid. Qu'est-ce que ça pouvait me faire de finir en heure de colle ? Ca ferait juste une remarque sur mon carnet de notes à la fin et c'est tout. Je m'excusais tout de même auprès d'Alastair. À cause de l'autre empaffé de service, sa tranquillité avait été quelque peu troublée. Et je le remerciai aussi pour le compliment.

Nous fûmes à nouveau dans nos positions pour être à l'aise. Lui pour se reposer, moi pour dessiner son portrait. J'essayais de le faire le plus ressemblant possible. Ce serait con de dire que j'étudie la peinture, me vanter indirectement de savoir dessiner et qu'au final, le portrait ressemble à une bouse. Ma concentration ne m'empêchait toutefois pas de plaisanter avec lui en le traitant de chevalier servant.

- Bouarf tu sais, j'en suis à un point où voir un mec que je déteste se faire tabasser ne me fera ni chaud, ni froid. Après si tu veux le buter, j'te file même un coup de main.

C'était le problème quand on grandissait dans une famille comme la mienne. On apprenait très vite à détester les gens et à rester impassible lorsqu'ils avaient de gros problèmes.

- J'imagine qu'avec ce qui t'a amené ici, tu sais te battre un minimum.

Surtout en sachant qu'il m'aurait donné un coup de main si j'avais eu trop d'ennuis.

- Tu veux bien m'apprendre un peu ? Donner des coups de poing ou des coups de pied c'est facile mais encore faut-il savoir esquiver en retour. Et si j'peux apprendre d'autres techniques, je t'avoue que je suis aussi preneuse.

La demande devait être inhabituelle, j'étais peut-être la première à demander à un tueur à lui apprendre des techniques pour cogner des autres, mais ce n'était pas sans raison mûrement réfléchie. Dans le monde dans lequel nous vivions à présent, il valait mieux savoir se défendre un minimum et parer à plusieurs formes d'attaques.

Je ne cessais de tracer des traits sur ma feuille, assombrissant certaines zones pour que l'on puisse faire la différence là où il avait des couleurs plus foncées que d'autres. Et au final, je montrai le résultat au jeune homme.

- T'en dis quoi ? Je t'avoue que je suis assez fière du résultat mais c'est toi qui te connais le mieux donc si j'ai loupé un détail, tu le verras plus facilement que moi.


Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Messages : 64
Masculin
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 13 Mai - 15:50


Un refuge de tranquillité
Feat Nia Alaput


La situation se calmait enfin petit à petit. Depuis que l'autre emmerdeur de ses dames avait quitté le toit, la tranquillité était vivement revenu et je pouvais alors me reposer doucement comme avant. Ne le connaissant pas, je ne savais pas trop s'il allait chercher ou non un surveillant ou un prof après ce qui venait de se passer. C'était dans ses droits d'ailleurs, même s'il avait amené à ce que la situation dégénère dans ce sens. Personnellement, si on me le demandait je dirais ce qui s'était passé. Après, pas sûr que ma parole vaux quelque chose à leurs yeux. Surtout que je n'aurais jamais dû me trouver sur un toit et de plus sur un toit de l'ISS. M'enfin pour le moment il n'y avait pas lieu de s'inquiéter pour cela. Je m'allongeais de nouveau, légèrement adossé contre une bouche de ventilation et croisais mes mains derrière ma tête en refermant mes yeux. Soupirant faiblement alors que le calme revenait. Un léger sourire venait dessiner mes lèvres quand j'entendais Scarlet me dire que je pourrais même le tuer sans que cela ne l'affecte. En était-elle vraiment sûre ? De ne rien ressentir je veux dire. Ce n'est pas tout le monde qui peut rester de marbre devant un acte aussi violent.

❝ ▬ Tu es bien sûre de toi ? Me voir ôter la vie à quelqu'un de te ferais rien ? J'ai peine à le croire. Il est très difficile de ne rien ressentir devant ce genre de scène. Et pour que j'en vienne à là il faut tout de même une cause beaucoup plus violente et impardonnable qu'un baiser volé. ❞

Je lui lançais un petit clin d’œil en terminant ma phrase avant de refermer les yeux, reprenant mon air habituel pendant que la belle était entrain de dessiner mon visage. J'étais tout de même assez curieux d'en voir le rendu final. C'était bien la première fois qu'on me dessinait. Quel était son style ? Plus manga ? comics ? ou alors naturel ? Légèrement guignol ? Je la laissais faire sans en demander davantage et attendait patiemment la fin.
Sa question me fit hausser les épaules. Si je savais me battre ? J'étais loin d'être un pro en la matière et il était évident que face à un combattant professionnel je mordrais la poussière. Toujours est-il que je me débrouillais plutôt bien et que je n'avais pas à rougir de mes coups de poings. D'ailleurs on m'avait dit une fois que j'avais une mâchoire d'acier. Couplé à une volonté inébranlable, c'était un véritable défis que de me mettre ko. Je souriais en y repensant. C'est vrai que même face à plusieurs gars, je me relevais toujours


❝ ▬ Ce n'est pas vraiment le fait que je sache me battre qui m'est fait venir ici. Mais je veux bien t'apprendre deux trois choses oui. Tant que ça te permette de défendre il n'y a pas de soucis. ❞

J'avais beau réfléchir je ne voyais pas trop le mal dans cette requête. Même si dans le fond elle était assez bizarre puisqu'on ne demande généralement pas à un tueur de nous apprendre à nous battre. Au fond j'en voyais pas spécialement le mal. Là il s'agissait plus de quelques cours pour savoir se défendre. Et autant lui apprendre les choses les plus essentielles. J'acceptais donc sans retenu. En espérant que cela ne s'ébruite pas pour éviter qu'on me colle un avertissement ou je ne sais quoi pour incitation à la violence. Ou que sais-je encore. Alors que je lui disais oui, elle finissait par tourner son bloc de feuille et me présenter le dessin qu'elle avait fait. J'en écartais les yeux de surprise. Bon j'y connaissais rien en dessin. Est-ce que les ombrages et autres perspectives étaient en accord ? Peut-être, peut-être pas. Mais pour le noob que j'étais en la matière, je trouvais ça grandement réussi.

❝ ▬ Ah ouais... tu rigolais pas en disant que tu savais dessiné. Bon mon avis n'est que celui d'un authentique noob en la matière mais je le trouve très bien fait. Il me ressemble vraiment. Joli dessin bravo. ❞

Finissais-je alors par lui dire en souriant et en la regardant avant de continuer de le détailler.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Alaput
ISS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 149
Féminin
Né(e) le : 07/05/2000
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Alone
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : Nia aime parler en #330099
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t648-nia-alaput http://indare-division.forumactif.com/t1204-pnj-s-de-nia

Sam 19 Mai - 0:52
Ca m'avait fait un bien fou de cogner sur l'autre abruti. Et apparemment, ça avait aussi bien plu à Alastair aussi. Je m'étais tout de même remise assise pour continuer mon travail inachevé. J'en profitais aussi pour le taquiner et pour lui faire part de mon avis sur le fait qu'il aurait pu le mettre dans un sale état. Je m'en fichais, je n'aimais pas ce type. Alastair pourrait même l'éliminer que j'en resterais indifférente. Enfin...je dis ça mais la réalité n'était jamais la même que la fiction. Au fond je ne savais pas si je resterais vraiment de marbre ou non. Même si ce n'était qu'un idiot de première catégorie, il restait un humain.

- Je m'en doute que la raison est insuffisante pour ce cas-là, c'était juste un exemple. Quant à te voir ôter la vie à quelqu'un, je dirais que si c'est un chieur ça ne me fera pas grand-chose. Par contre si c'est quelqu'un que j'aime effectivement là ça ne sera pas la même chose.

Pourtant cela ne m'empêcha pas de lui demander un petit cours sur les techniques de défense. Ca me serait utile si je voulais éviter d'autres baisers volés ou pire. On ne savait jamais sur qui on pouvait tomber. Un mec qui rôdait seul en ville, ça passait encore. À la limite il tombait sur d'autres qui avaient juste envie de cogner. Une fille qui rôdait seule par contre ce n'était pas le top. Non seulement elle risquait de tomber sur les types en manque de punching ball mais en plus elle risquait les abus sexuels.

- Merci !

J'étais réellement contente qu'il ait accepté. Si l'autre emmerdeur voulait recommencer en devenant plus violent, j'aurais de quoi répliquer. Pareil si je faisais de mauvaises rencontres en ville.

Le portrait fut terminé et je n'en étais pas peu fière du résultat. Il était assez ressemblant même si j'avais sûrement oublié quelques trucs. En tout cas, ça semblait impressionner un peu Alastair et j'avoue que ça gonflait un petit peu mon égo.

- Flatte pas trop mon égo quand même sinon je ne passerai plus la porte et il faudra me jeter du haut du toit pour me faire redescendre.

Même après avoir finalisé le dessin je trouvais le moyen de plaisanter. Néanmoins j'étais réellement flattée, je ne pouvais pas le nier.

- J'suis contente que ça te plaise en tout cas. Si tu veux tu peux le garder. Et sinon il restera parmi mes autres dessins.

Il avait le choix. Dans tous les cas, ça m'avait amusée de l'avoir comme modèle d'entraînement. Ca me changeait que de reproduire éternellement de simples paysages naturels ou un décor banal ou encore des trucs étranges sortis de mon imagination en fonction de mes humeurs.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le refuge canin de La Teste
» Seconde prise de refuge
» VIDÉO sur euthanasie et refuge
» Journée porte ouverte au refuge du beaussart
» Questions sur la prise de refuge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: ISS - Bâtiment A :: Toit-
Sauter vers: