À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: Hors-jeu :: Anciennes présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PNJ] Alex et Lucas Taylor

Alex Taylor
Invité
avatar

Mer 4 Jan - 9:33
Alex Taylor
Alex Taylor
Ancien membre
TAYLOR Alex
Surnom(s) : "La poule"
Âge : 29 ans
Date de naissance : 16 août 1987

Lieu de naissance : Paris
Nationalité : Fançais
Orientation sexuelle : Allez savoir !

Études et diplôme(s) : Diplôme d'infirmier
Habitation : Maison dans le quartier de Hampstead
Poste à Indarë : Infirmier
Caractère

J'étais un petit con quand j'étais jeune, je n’étais pas très responsable et j’étais assez gamin… Mais j’ai pris conscience de la réalité des choses à mes 17 ans quand j’ai rencontré « l’être aimé ». Elle m’a remise dans le droit chemin si on peut dire… A présent je suis assez sérieux et bien droit dans mes chaussures. Je sais ce que je veux et ce que je ne veux pas. Après tout, être devenu papa m’a apprit les priorités dans le monde « adulte », même si j’y suis rentré un peu tôt et brusquement.

Oui, vous l’aurez compris, je suis papa, d’un petit Lucas. Mais ça, vous en saurez plus dans mon histoire. Je suis donc un vrai papa poule, constamment inquiet pour son enfant, un peu trop même. A tel point que je me réveille la nuit, presque toutes les heures pour voir s’il respire, si tout va bien. J’ai essayé à plusieurs reprises de me calmer là-dessus mais… Que voulez vous ! Je suis seul pour m’en occuper, ce n’est pas toujours évidant surtout à son âge, il commence à marcher, à toucher à tout… Il est très curieux en plus. Ca n’arrange pas franchement les choses ! On dit qu’un bébé passe sa vie à dormir, vous n’avez jamais connu le mien ! Surtout pour ses nuits, qu’il a du mal à faire d’ailleurs.

Non ce n’est pas facile... Puis, faut dire que je suis assez froid dans mes relations social, ou plutôt je fais beaucoup trop "semblant"... Je sais être polis mais j'ai un certain détachement de la réalité qui peut parfois être... Bizarre. Trouver les choses les plus horribles presque "banales"... Il en faut beaucoup pour vraiment me choquer. Puis, dans mon métier, il vaut mieux savoir se détacher de tout, sinon on tombe vite en dépression. D'ailleurs, il faut tenir le rythme aussi ! Le travail intense d'infirmier mais également élever seul un gamin... Il faut être suicidaire. Ouais. Heureusement qu'il est arrivé à la fin de mes études... !

Je ne suis pas quelqu'un de méchant ou d'asocial, juste... Détaché. Même si je parais froid aux premiers abords, je sais rire, m'amuser, je suis quelqu'un de presque banal finalement, si on ne s'arrête pas aux premiers regards. J'essaye de garder une distance de sécurité entre les autres et moi, mais ça ne m'empêchera pas de faire la fête avec eux, de rire et de faire comme "si on était ami", je peux facilement écouter, conseiller, jouer au psy ou au confident... Mais je parlerais rarement de moi. Je vous l'ai dis, je fais beaucoup trop "semblant". Il n'est pas rare que je mente pour me protéger.
Mais quand je m'attache vraiment... Je pourrais faire l'impossible.

Pour finir, j’aime entretenir mon corps, il n’est pas rare que vous me voyez à la salle de muscu ou à la piscine. J'essaye de bouger beaucoup, car j'ai tendance à m'énerver facilement, je garderais toujours tout pour paraître le plus paisible ou le plus zen. Addict aux sports de combat et abonné depuis mon plus jeune âge aux armes à feu, je fais du tir, et j'en suis des plus excellents!

Physique

Yeux : Bleu/gris
Cheveux : Courts noir, souvent mal coiffé ou en bataille
Taille : 1,85 cm
Poids : 80kg
Corpulence : Plutôt musclé
Vêtements et/ou style : En dehors du boulot plutôt "normal" toujours un peu classe, mais des vêtements qui lui permette de jouer, courir facilement. Au travail, il a toujours un costume et est habillé très classe. Il adore les cravates et les montres.
Signe distinctif : Une cicatrice dans le dos suite à une baguare.
Autre chose ? Il a l'air assez fermé, voir détaché. On peut croire qu'il est "je m'en foutiste".


Histoire

Mon histoire ? Elle est « assez basique ».

Je suis né à Paris, belle ville française pour les touristes, personnellement, je trouve cette ville horrible. Ma mère, une jeune anglaise venu pour ses études est tombée amoureuse de cet enfoiré, et à peine à 22 ans, elle est tombé enceinte puis m'a élevé seule... Mon père s'est barré à ma naissance. Je ne l'ai pas connus. Elle s'est remise avec quelqu'un vers mes trois ou quatre ans, je sais plus vraiment. Le couple parfait si on peut dire. De vrais parents aimants, même si je n'étais pas son fils biologique, il m'aimait aussi fort que si je l'étais.
Je n’ai pas eu de malheur durant mon enfance... A part quelques bagarres, les "soucis" d'enfant si on peut dire... J’avais des amis formidables, des parents géniaux, une maison correcte, des voisins très gentils… J’allais souvent chez le voisin d’en face, un petit garçon mon âge, il était vraiment gentil. On s’amusait beaucoup ensemble...

A mes 13 ans, mon (beau) père eut une promotion et on déménagea alors. Une grande ville anglaise: Londres. Une ville magnifique et vraiment sympathique! C'était vraiment bien mais... Mes amis me manquaient. Mais, ce changement ne me plaisait pas vraiment, tous mes amis étaient là bas, pas ici. Je ne voulais pas être là. Je commençais alors à changer de caractère, m’affirmant, criant, n’écoutant plus rien. En plus, ma crise d’adolescence fut difficile à gérer, je défiais de plus en plus mon "père", lui reprochant de ne pas l'être et qu'il n'avait rien à me dire. Je ne m'en suis jamais prise à ma mère, bien sûr je lui criais dessus, mais jamais je n'avais levé la main sur elle ou autre. A l’école c’était autre chose : école buissonnière, bagarres, exclusions de cours, etc…
Mes parents décidèrent de m’inscrire dans des clubs d’arts martiaux, pensant que ça pouvait être un bon catalyseur d’énergie… Mais, ça ne changea pas vraiment. Je me fis même virer à plusieurs reprises. Je faisais le mur la nuit, je rentrais à des heures pas possible, parfois je ne rentrais pas pendant plusieurs jours… Mes parents m’aimaient énormément, et ils s’inquiétaient de plus en plus… Pour eux, ce déménagement avait causé ce traumatisme. Et tout ça dura 4 ans, jusqu’à mon entrée en première. Où là, je rencontrais la plus parfaite des femmes. Elle était belle, elle avait de longs cheveux bleus ciels et des yeux d’un vert profond. Elle était assez reculée et souvent ignorée, voir oubliée. Son manque de présence était phénoménal, même moi je l’oubliais parfois. Mais elle fut la première à me tendre la main… Elle devint rapidement la fille la plus importante pour moi et aussi mon catalyseur. Elle me remit dans le droit chemin. Nous vivions le "parfait amour".

Passant les années, même si nous étions dans des cursus différents, elle en fac et moi en école d'infirmier, notre amour grandissait de jour en jour, tellement que nous avions décidé de nous installer ensemble après notre première année de fac...
Un « heureux » événement arriva l’été de nos 25 ans. Nous venions tout juste de finir nos études avec brio que nous allions être parents. A ce moment, je ne savais pas si je devais me réjouir ou non… J’étais un peu septique à l’avenir qu’on pouvait lui donner mais… Une  chose était sur, on l’aimerait de toutes nos forces.

Malheureusement, les bonheurs ne sont pas éternels. Tout se passa très bien jusqu’à la naissance… Elle eut une sorte de baby blues. Refusant de voir notre enfant, elle tomba dans une folie monstrueuse, hurlant et rejetant toutes personnes. Je ne saurais jamais ce qu’il s’était passé, surement qu’elle n’était pas vraiment prête. Elle m’avait fait part de ses peurs plusieurs fois. Lucas, un magnifique petit garçon vint au monde. Il avait les bruns et les yeux bleus clairs, comme le ciel. Un vrai rayon de soleil… Il ne fallut qu’un mois pour que le rêve vire au cauchemar. Une lettre d’adieu m’attendait en rentrant du boulot: « C’est fini. Je ne suis pas prête ». Et je n’eu plus aucune nouvelle d’elle… Malgré toutes mes recherches, je me disais : C’est comme ça que ça doit se finir ?

N'ayant pas connu mon père, je ne voulais pas que Lucas grandisse sans mère... Mais il n'avait plus que moi. Les temps furent très dur... Heureusement que ma mère était là, elle m'aidait beaucoup avec Lucas, le gardant pendant le boulot, alors que j’enchaînais le plus d'heure possible pour pouvoir subvenir à nos besoins... Mais la fatigue était des plus intenses, tellement que je finis en burn out. Ma mère éleva Lucas pendant sa première année, chose dont je m'en veux encore. Un rythme des plus épuisants, mais devais me remettre sur pied, pour l'amour de mon fils. Je fus embauché comme infirmier dans une école spécialisé pour les jeunes en ré-insertion ou les élèves avec des problèmes mentaux ou psychologique... Pourquoi pas. Tant que je pouvais offrir une vie stable à Lucas.

Aujourd'hui, Lucas à trois ans, je travaille depuis 2 ans dans cette académie et pour le moment, j'arrive à gérer ma vie. Même si la vie va devenir de plus en plus compliqué avec l'entré à l'école de Lucas... !

Un peu de vous

Prénom/Pseudo : Citron
Age : (facultatif)
Tu nous viens d'où ? : Je suis déjà là sous une autre identité :p
Un commentaire ? : Vive les cookies!

Revenir en haut Aller en bas
Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice
avatar
Féminin
Messages : 601
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 36
Niveau d'études/Métier : Directrice d'Indarë
Situation amoureuse : Veuve
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus

Mer 4 Jan - 17:22
L'école Indarë a le plaisir de vous compter cette année encore parmi notre personnel. Nous espérons que, comme les deux années précédentes, cette année à travailler pour nous sera enrichissante à vos yeux.
(Tu es entré à Indarë en entretien canapé ou tu as pris le même chemin que tout le monde ? *bam*)

Comme les années précédentes, vous êtes officiellement affilié à l'IRS tout en travaillant dans les deux écoles, sauf si vous souhaitez modifier les conditions de votre contrat. Je reste donc votre employeur officiel pour discuter de formalités professionnelles.

Et les liens habituels :
Listings, pour les métiers, les habitations et l'avatar
Demandes de rp (faut bien commencer)
Friendships & Adventures, pour répertorier tes rps et tes relations
Internet & sms, si tu veux aller parler de ton bébé à tous tes amis

Nous espérons vous compter longtemps parmi le personnel de notre établissement,
Martel Ed'Ruecus, directrice de l'IRS
Revenir en haut Aller en bas
Alex Taylor
Invité
avatar

Ven 6 Jan - 17:41
Alex Taylor
Alex Taylor
Ancien membre
Ce PNJ :
- Ne peut être joué que par moi (mais si vous voulez le faire apparaître dans vos RPs exceptionnellement ou pour un évent spécial, on peut en parler! Mais à voir d'abord !)
- Sa façon de parler et celle d'un enfant et ses paroles sont en lightBlue et ses actions en italique.


Lucas Taylor
Surnom(s) : Bébé, petit coeur, amour,... Autres surnoms mignons et terriblement niais !
Âge : 3 ans
Date de naissance : 09 septembre 2013

Lieu de naissance : Londtres
Nationalité : Franco-Anglaise
Orientation sexuelle : Pedobear dégage!
Habitation : Maison d'Alex (2 Perrin's Lane)
Caractère

On peut dire que Lucas est un bébé plutôt... Curieux et vraiment pas farouche ! Au contraire, il adore aller vers les autres ! Il n'a presque peur de rien, même quand on lui fait bouh ou qu'on essaye de le rejeter, il rigole et continue... Bon, si on lui fait du mal, il a peur et commence à pleurer. Mais il est assez courageux et téméraire comme petit ! A peine trois ans, il sait déjà ce qu'il veut. Il adore dessiner ! Il est joueur et plutôt sage. Mais bon, comme tous les bébés, quand il fait un caprice, ça peu très vite dégénérer. Mais par chance, Lucas comprend plutôt bien les choses, il écoute et sait être sage. Par contre, il a du mal à se séparer de son papa... Il va pleurer ou demander souvent où est Alex si jamais celui-ci s'éloigne.

Physique

Yeux : Bleu ciel
Cheveux : Brun
Taille : 95 cm
Poids : 18 kg
Corpulence : Il a une corpulence normale mais légèrement un peu bouboule au visage, le rendant trop craquant ♥
Vêtements et/ou style : Des vêtements résistants et généralement colorés, toujours assorti, mais très enfantin ! Et souvent avec des animaux.
Signe distinctif : //
Autre chose ? Il a toujours son doudou avec lui, il cri dès qu'il ne l'a plus !

ET/OU Vous pouvez aussi écrire un texte décrivant le physique de votre personnage.


Histoire

Lucas est né il y a trois ans, sa mère l'a abandonné lui et son père à la naissance. Alex a tout fait pour s'en occuper, mais le rythme était bien trop dur, c'est donc sa mère - donc la mamie de Lucas - qui l'a élevé pour sa première année. Son père s'en veut terriblement de ne pas avoir mieux gérer, même s'ils habitaient ensemble si on peut dire, il a manqué beaucoup de première fois: s'asseoir pour la première fois, premiers pas, premiers mots... Il savait dire mamie avant de dire papa. Ce qui a fait comprendre à Alex son erreur. Même s'il n'était pas coupable, il continuera de s'en vouloir. A présent, Lucas vit avec son papa et il est très heureux avec lui !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [PNJ] Alex et Lucas Taylor
» Bonjour moi c'est Alex.G
» Joyeux anniversaire Lucas
» Orthophonie + poussée pour Lucas
» Lucas a 2 ans aujourd'hui !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Anciennes présentations-
Sauter vers: