AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: West London :: Hammersmith Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ce n'est qu'un tournage [Erik]

Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Mar 26 Sep - 23:32

31 Juillet
2017
Ce n'est qu'un tournage

Naomi Lawford
Erik Vint Svent

Je n'aurais tellement, mais alors tellement pas dû avoir cette idée. Pourquoi j'ai eu cette idée, déjà ?
Qu'on soit bien clairs : ce n'était pas prémédité. Ça fait deux mois que je sors avec Jack, tout se passe bien, et ma vie n'a pas besoin d'embrouilles sentimentales supplémentaires. Entre la relation perturbante que j'ai avec Melody et celle qu'il a avec l'autre nana aux cheveux bleus, c'est déjà assez compliqué sans que j'y rajoute ça. Et pourtant je suis là, à lire un script que j'aurais dû feuilleter avant et qui m'aurait sans doute évité de prendre une décision aussi stupide.

L'histoire, c'est que ce gars, Miles, un type qui devient un peu connu sur internet et sur qui je suis tombée l'autre jour dans la rue, a décidé que j'avais la tête parfaite pour jouer le rôle principal dans sa web-série. Et j'ai dit oui, parce que pourquoi pas. J'ai mes derniers cours à Indarë cet été, alors autant remonter un minimum ma notoriété histoire de pas me retrouver à la rue (bon, ok, ça risque pas d'arriver tout de suite mais vous avez saisi l'idée). Et puis si ça peut l'aider à faire marcher un peu mieux sa série.
Sauf qu'évidemment les acteurs amateurs, parfois, ça a des empêchements (dans l'ordre, je dirais d'abord la copine ou le copain, ensuite la famille, ensuite les études, ou alors juste changer d'avis) et qu'ils se sont retrouvé avec un gars en moins. Miles m'a assuré qu'il trouverait quelqu'un pour le remplacer, je l'ai cru, je suis allée en cours en me disant que je lirais le détail de chaque épisode dans ma chambre en rentrant.

Voilà, ça c'était le plan. Maintenant on ajoute à ça : le fait que l'acteur qui a décommandé jouait un personnage censé sortir avec le mien, de ce que j'ai compris, et le fait que j'ai croisé Erik avant d'arriver à mon cours. Bon, il a sûrement un cours avant ou après, donc rien de surprenant là-dedans, mais ça reste Erik. Quand on est en cours ça passe encore parce qu'il y a d'autres filles pour lui faire les yeux doux et que j'ai un peu moins de mal à ne pas détourner le regard, mais dès que je me retrouve seule avec lui mon cerveau a toujours une légère tendance à dériver.
Ce qui rend encore moins logique le lien que mon cerveau a fait entre "il nous manque un acteur pour ce rôle" et "sérieux, demande-lui".
Et comme j'ai un contrôle très relatif sur mon cerveau, je lui ai demandé après trois phrases d'usage.. Magie.

Pour ceux qui veulent une reconstitution historique, j'ai réussi à avoir l'air absolument normale alors que je lui proposais de façon totalement random un rôle dans une série dont il n'a jamais entendu parler alors qu'il n'a probablement jamais fait ça, et de l'autre côté je galère à aligner trois phrases quand on a des conversations plus "normales". Ça a donné un truc du genre "on cherche un gars qui a à peu près ta carrure pour un rôle secondaire dans une série. Si jamais ça t'intéresse. Enfin... bon, là j'ai cours, mais si ça te tente t'à qu'à passer, on se retrouve à Hammersmith". Et je lui ait filé l'adresse avant de filer tout court pour aller en info.
Et c'est seulement là que mon cerveau m'a rappelé le léger détail que son perso sortait avec le mien à un moment ou un autre. Du coup j'ai prié pour qu'il ne décide pas de débarquer à Hammersmith.

Eh bah va falloir que je prie quelqu'un qui m'écoute un peu plus.
© Naomi
paroles en #006600






Dernière édition par Naomi Lawford le Lun 15 Jan - 17:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erik Vint Svent
U, IRS & ISS |:| Prof de philo
avatar
Messages : 135
Né(e) le : 13/02/1990
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 28
Nationalité : Franco-norvégienne
Situation amoureuse : Libre
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t623-le-prof-de-philo-est-la#6896

Lun 6 Nov - 21:52
Comment en arrive t-on là? Je ne saurais le dire moi même. Je déambulais dans les couloirs comme à mon habitude, une main dans la poche, attendant que le cours d'avant se termine pour prendre place quand la jeune demoiselle de la fois dernière vint s'adresser à moi. Naomi quelque chose? Lawford? Enfin la nièce de Martel si vous préférez.

Je me suis demandé en premier lieu pour quelles raisons cette blondinette viendrait alimenter les rumeurs qui avaient suivis notre jeu de séduction en plein examen ainsi que notre petite escapade qui, semble t-il, avait fait son petit bout de chemin. Suffisamment en tout cas pour que j'en entende parler quelques jours après. Je m'étais donc convaincu qu'elle n'allait m'interpeller que sur le contenu de mon cours - après tout je restais son prof' de philo' pour l'été - cependant il n'en fut guère le cas. En soit, je ne saurais vraiment expliquer comment j'en étais venu à accepter cette proposition mais surtout comment elle avait fini par émerger dans la conversation. Quelques échanges d'usage sans trop d'intérêt, une ou deux blagues de ma part pour essayer de la faire rougir - un des jeux que j'aime mener avec mes élèves lorsque l'occasion se présente- et d'un coup, de but en blanc. "On cherche un gars qui a à peu près ta carrure pour un rôle secondaire dans une série. Si jamais ça t'intéresse. Enfin... bon, là j'ai cours, mais si ça te tente t'à qu'à passer, on se retrouve à Hammersmith" Comme dirait les japonais : Nani?

En soit, la proposition était déjà des plus osées et des plus courageuses - même si le courage ne semblait pas l'avoir investi suffisamment longtemps pour la garder de prendre la fuite - et pour la première fois depuis un laps de temps que je ne saurais dire, j'avais perdu mon air assuré et le sourire charmeur que j'arborais à toute heure de la nuit comme du jour. J'ai même dû avoir l'air surpris.

Moi faire du cinéma? Ou même de la télévision? L'idée ne m'avait jamais ne serait-ce qu'effleurer l'esprit. J'avais toujours voué, du moins surtout dans ma jeunesse, ma vie à étudier la philosophie. Les images ne me passionnaient que trop peu, le mensonge, même dans le but de divertir, de jouer, n'était pas mon apanage. La vérité était ma seul quête au fond. Du moins à l'époque faut-il croire.

C'est même certain en soit, sinon comment se ferait-il que je sois exactement là où se trouve le tournage, ou du moins l'adresse que m'avait donné ma camarade actrice et élève et que je lui fasse face avec un certain silence gêné ? Enfin le silence gêné c'est plutôt elle car de mon côté j'ai mon sempiternelle sourire et j'essaye de m'empêcher de rire en voyant sa tête, presque dépité. A croire qu'elle m'avait invité pour la forme.

-"Tu verrais ta tête Miss.." dis-je alors en riant à demi.


Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Lun 15 Jan - 17:56

31 Juillet
2017
Ce n'est qu'un tournage

Naomi Lawford
Erik Vint Svent

- Tu verrais ta tête Miss..

C'est ça, rigole. Et le pire, c'est que je sais qu'il se marrera encore plus quand il aura le script dans les mains. Maintenant, j'en suis à prier pour que notre réalisateur amateur décide qu'Erik n'a pas la tête de l'emploi, mais bon... j'ai déjà dit qu'on ne m'écoutait jamais. Comme juste en arrivant je lui ai dit que j'avais potentiellement trouvé quelqu'un pour le rôle, Miles est à côté de moi et il en est déjà à saluer Erik et à lui expliquer le speech de la série avant que j'aie pu en placer une.
Je vous la fais courte : Vous prenez une histoire fantasy assez classique avec une guerre, des royaume qui se tapent dessus parce qu'apparemment il a réuni assez de figurants pour faire des bonnes scènes de bataille, vous rajoutez un traîtresse dans le lot (coucou c'est moi) qui est à la base là pour espionner un groupe important et qui finit par craquer sur un des gars du groupe (ça, c'est lui, malheureusement), vous mettez une petite sauce Roméo et Juliette sans le côté fleur bleue dans les derniers épisodes et... voilà. Et je n'ai même pas envie de voir la tête qu'il va faire en entendant ça, je détourne la tête en croisant les bras - ok je fais un tantinet la tronche, et vu qu'il s'est déjà moqué de ma tête dépitée d'il y a deux minutes, je sens qu'il ne va pas laisser passer celle-là - en espérant qu'il ne fasse pas un commentaire trop gênant sur le sujet, même si je pense que c'est peine perdue. Il va faire un lien. On lien que je n'ai même pas fait, en plus. Il s'amuse déjà à essayer de me faire rougir en temps normal, et je viens de lui fournir une solution parfaite sur un plateau d'argent.

Bon, d'un côté vu qu'une grosse partie est basée sur un jeu de séduction, ça explique pourquoi j'ai pensé à lui en premier, même sans avoir fait de cinéma ça devrait pas le changer des masses (et mon cerveau fait trop de raccourcis, trop vite). Ça n'empêche que j'ai lu certaines scènes, quasiment toutes en fait, et que j'ai une tenue beaucoup trop ouverte pour plusieurs d'entre elles. A la section costumes, je vous remercie pas pour le passage de quelques secondes de sa main sur ma hanche qui va sûrement me faire mourir de gêne avant même qu'il me touche.
Joie. Si déjà je m'effondre pas de honte juste quand il lira la scène.
Pourquoi je suis stupide comme ça ?

Ok, on va se calmer. Je vais laisser Miles gérer toute la partie explicative (parce que clairement, si c'est moi qui m'y colle, je vais en arriver à réécrire le scénario pour éviter de mentionner certains détails) pendant que la nana chargée de ça me colore les cheveux avec cette espèce de craie bizarre qui fait des teintures temporaires. Le vert sur une mèche, manque plus que les lentilles et la tenue que je n'ai pas du tout envie de mettre, là tout de suite. Je peux demander deux trois retouches avant ? Genre de quoi couvrir ma peau parce que... parce que. Je suis trop sensible à l'attraction de ce gars, c'est déjà agaçant de base, et s'il me touche... ouais, non, je suis vraiment trop conne. Et je vais devoir être à moitié (plus qu'à moitié) collée à lui en plus. Raah. Pourquoi je lui ai proposé ça ?

- Bon, vu que tu avais pas prévu ça à la base, on va essayer de faire le plu de scènes avec toi aujourd'hui histoire que ça te prenne pas trop tout ton temps, ça te va ?

Alors 1) depuis quand tu le tutoies ? Et 2) euh... non, juste non. Va te faire voir, Miles, laisse-moi du temps pour me préparer psychologiquement. Je me doute que pour avoir un semblant d'alchimie il ne va pas commencer par le pire moment ever à tourner dans une série quand tu as ce mec en face de toi, mais si on ne tourne que des scènes qui nous impliquent, seuls tous les deux ou pas, je vais faire une overdose à la fin de la journée.
Enfin bon... Il nous a laissé quoi ? Trente minutes de pause le temps qu'Erik ait le temps de lire la scène qu'on tourne en premier - pas la pire, ça va, il a décidé de faire à peu près un ordre chronologique visiblement, ou alors il fait que les scènes où on est seuls ou presque et je vais faire un arrêt cardiaque avant la fin de la journée - et on est quasiment tous assis dans un coin à lire le texte. Enfin "quasiment tous" c'est un grand mot, il doit y avoir deux autres personnages dans la scène, hors figurants, donc on est quatre à lire en plus de Miles qui le fais juste pour s'assurer qu'on ne mâche pas trop ses dialogues.

- Je connaissais pas le scénario - avant que tu fasses un commentaire.

J'ai lâché ça du ton le plus neutre que j'ai pu trouver - c'est à dire pas du tout neutre mais plutôt un mélange de gêne et de frustration - en espérant que ça suffira à l'empêcher de me lancer des petites répliques pour se moquer de moi.
Un peu peine perdue, quand même.

©️ Naomi
paroles en #006600




Revenir en haut Aller en bas
Erik Vint Svent
U, IRS & ISS |:| Prof de philo
avatar
Messages : 135
Né(e) le : 13/02/1990
Date d'inscription : 01/06/2017
Age : 28
Nationalité : Franco-norvégienne
Situation amoureuse : Libre
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t623-le-prof-de-philo-est-la#6896

Dim 21 Jan - 16:51
Je m'étais pointé sans trop savoir pourquoi au début, peut-être simplement pour contrer l'ennui, peut-être simplement car ça m'était possible et je ne regrettais déjà pas mon choix. En effet, la tête dépitée de la blondinette valait à elle seule les efforts entrepris pour venir. Décidément, je peinais à ne pas rire devant son expression mais par chance je n'ai guère à maintenir cet effort. Le réalisateur de cette série vint en effet à notre rencontre et je me présentais avant d'échanger avec lui une poignée de main. Nous échangeons dès lors quelques banalités et déjà ce garçon semble être parfait en tout point : le courant passe assez facilement et il se met à m'expliquer les turpitudes de l'histoire sans vraiment se perdre en explications à rallonge. Je dois avouer préférer la concision aux longs discours - une contradiction assez notable avec la matière que j'enseigne et j'affectionne - aussi, je focalise mon attention sur son discours. Le résumé ne prend que quelques instants et même si certains termes propres à son univers m'échappe, je crois saisir la substantifique moelle de son scénario. Je résume : il s'agit d'un univers fantastique déchiré par une guerre entre deux royaumes voisins autour d'un enjeu mondial - une ressource dont j'ai oublié le nom -, c'est le contexte global, de là un groupe de héros tente de résoudre cette guerre mais une espionne vient à se greffer à ce groupe. Rajouter une histoire d'amour et de trahison et vous avez le scénario. Certes, c'est un brin cliché sans l'être trop mais l'idée me plaît bien, d'autant que mon rôle est central malgré mon absence totale d'expérience scénique - si on omet une ou deux pièces de théâtre lorsque j'étais encore élève à Indare et croyez moi je n'étais pas le plus assidu sur Shakespeare. Tiens.. détail intéressant.. Je note que mon rôle est étroitement lié à celui de la Miss Lawford. Je ne peux m'empêcher d'émettre un léger sourire que je cache de mon mieux devant le dénommé Miles par politesse. Je ne voudrais pas qu'il pense que je me moque son oeuvre - intéressante et subtile en certains points au demeurant - alors que je m'amuse simplement du stratagème mis en place par la demoiselle pour me voir. Ça serait mesquin si ça n'était pas adorable et inversement. Et si ce n'est pas le but.. et bien je ne sais pas si cette fille a une quelconque compréhension des signaux qu'elle envoie. Bref qu'importe. Je vais la taquiner un peu et je me serais bien amusé pour le coup. Je lui adresse donc un sourire tandis qu'elle part au maquillage comme pour lui faire savoir que je suis au courant des subtilités de nos rôles alors que Miles termine son briefing qu'il conclut sur ses mots.

- Bon, vu que tu avais pas prévu ça à la base, on va essayer de faire le plus de scènes avec toi aujourd'hui histoire que ça te prenne pas trop tout ton temps, ça te va ?

Je lui donne une tape amicale sur l'épaule avant de le remercier. Finalement, c'est déjà comme si nous étions deux potes : il semblerait que je fasse cet effet sur la gente masculine et pour la gente féminine.. Le piège de Naomi reste un bonne exemple.

-"Okay c'est sympa ! Je vais me plonger de suite dans la lecture" dis-je en agitant la liasse de texte à apprendre dans l'heure.

Certes la tâche aurait pu paraître difficile pour beaucoup mais j'avais la chance d'apprendre relativement vite et sans trop de problèmes. Je rejoins les autres dans un coin pour apprendre mon texte, adressant au passage un sourire à l'instigatrice de cette situation avant de m'appuyer contre le mur pour me lancer dans ma lecture. Je n'interrompais cette dernière que lorsque la demoiselle qui m'accompagnait se mit à se justifier.

- Je connaissais pas le scénario - avant que tu fasses un commentaire.

Je détournais mon regard de mon script pour lui adresser un léger sourire et la taquiner une fois de plus.

-"Ne t’excuse pas Miss.. Je fais cet effet à beaucoup de filles de ton âge mais la prochaine fois soit plus franche si tu veux m'embrasser.. tu sais comme à la page 42?"

Je reprenais mon script, content d'avoir pu la déstabiliser un peu en attirant son attention sur ce petit détail qu'elle avait semblé omettre ou dont elle était totalement inconsciente. Je croirais presque que sa remarque puisse être vraie.


Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Lun 5 Fév - 12:41

31 Juillet
2017
Ce n'est qu'un tournage

Naomi Lawford
Erik Vint Svent

J'ai parfaitement vu le regard que Miles m'a lancé au-dessus de sa feuille l'air de dire "mais bien sûr que tu le connaissais" mais il a, heureusement, décidé de ne rien dire. C'est sympa de ne pas piétiner mon seul semblant de protection. Pas que ça serve à quelque chose, cela dit...

- Ne t’excuse pas Miss.. Je fais cet effet à beaucoup de filles de ton âge mais la prochaine fois soit plus franche si tu veux m'embrasser.. tu sais comme à la page 42 ?
- Je t'ai dit, je n'étais pas au courant.

J'ai répondu un tantinet trop vite mais pour le coup, c'est vrai. Je n'avais pas du tout lu les détails des scènes, je savais juste vaguement qu'il y avait une histoire de séduction dans le lot mais bon, j'aurais pu m'en douter, aussi. Un scénario qui a une intrigue plus ou moins sentimentale, ça passe rarement à côté. Après il y a embrasser et... et cette scène. Entre l'effleurement des hanches et du bras du bout de doigts et la proximité pour quelques répliques, je pense qu'il n'y aura pas besoin de talents d'acteurs exceptionnels pour donner une impression de tension.
Pas le moment d'y penser, ce n'est pas la scène par laquelle on commence. Heureusement.

- Et puis bon, d'expérience je pense qu'il n'y a pas besoin de stratagèmes compliqués pour réussir à t'embrasser.

C'est ma manière de garder un semblant de contenance et de contrôle malgré mon envie violente de tout annuler et de m'enfuir en laissant Miles trouver quelqu'un d'autre pour mon rôle, quoique ça ne changerait rien à ma gêne - au contraire, non seulement ça lui donnerait raison par rapport à l'effet qu'il a sur moi, et en plus je devrais repenser à ça à chacun de mes cours de philo. Quoique ce dernier point semble une obligation, maintenant. J'avais déjà du mal à ne pas repenser à notre dernière rencontre, si je rajoute celle-là à la liste... Ses heures de cours vont être longues.
Tout ça pour dire que, heureusement, me plonger dans la lecture a tendance à canaliser un peu mes émotions dans un coin fermé de ma tête, ce qui m'empêche de rougir rien qu'en imaginant la scène d'une part, et d'être gênée par ses commentaires d'autre part. Peut-être que l’œil des caméras suffira à me déconnecter assez de mes émotions pour diminuer son attrait sur moi... ça ne serait pas la première fois qu'un personnage prend le pas sur mon cerveau.

Je pense que le pire dans tout ça, c'est sûrement le fait que notre échange n'échappe pas aux trois autres. Ce qui fait que je viens plus ou moins d'admettre que j'avais choisi l'acteur remplaçant "à la tête du client" et que je l'avais déjà embrassé. Parfait. Ça va rendre la scène encore plus difficile à tourner étant donné qu'ils vont sûrement s'imaginer que ça ne me dérange pas. Tu parles. Entre temps j'ai commencé à sortir avec Jack et je ne suis pas assez idiote pour croire qu'embrasser Erik ne serait que du cinéma. Parce que je l'ai déjà fait hors caméra, déjà, mais surtout parce que je fantasme un peu beaucoup sur lui pendant la moitié de mes cours. Ça rend très, très compliqué de faire "semblant" de l'embrasser.
Arg, pas le moment. Concentre-toi sur ta lecture. Il reste dix minutes. C'est juste la scène de rencontre entre l'espionne et le groupe, ça va être vite fait. Peut-être que je devrais faire traîner les choses pour qu'on arrive moins vite à l'autre passage, la fameuse page 42... Si je pouvais, mais ça ne me ressemble pas. Et je tiens un peu à ma réputation d'actrice, assez pour ne pas me faire passer pour une incapable juste par peur de l'effet d'un homme sur moi..
©️ Naomi
paroles en #006600




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Erik Orsenna : "Et si on dansait ?"
» Recherche pour le tournage d'un documentaire...
» Paranormal : Un fantôme s’invite sur un tournage
» Tournage Fraisage Machines outils
» Cours de Tournage / Fraisage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: West London :: Hammersmith-
Sauter vers: