AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: North London :: Hampstead Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soyons colocs [Melody]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Melody Williams
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 775
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : En couple avec Naomi
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Sam 11 Nov - 16:59
Soyons colocs
Princesse Melody veut un lit à baldaquin!

La blague semblait fonctionner. Peut-être mieux que je ne l'aurais pensé et je dois avouer que je commençais à vraiment apprécier ce petit jeu : le résultat de chacune de mes victoires me procurait une satisfaction peu commune. Ses joues rosies, son regard si direct qui fuyait l'espace d'une seconde comme prit sur le fait, son petit sourire victorieux à chaque répartie : que de récompenses pour un cœur amoureux. L'autre récompense étant la complicité bien plus franche que nous avions désormais.

- Ah non ça suffit !

C'est qu'elle pourrait faire croire à son agacement si je ne connaissais pas par cœur sa bouille, ses expressions et son jeu d'acteur. Et oui ma jolie, la crédibilité ça ne s'obtient pas comme ça. Tu repasseras!

- Ça c'est une phrase que je serai du genre à sortir. Alors dis-moi qui tu es et ce que tu as fait de Melody.

Je suis trop loin pour qu'elle puisse entreprendre quoi que ce soit et je pense que mon initiative fut tout à mon avantage, tant il n'était guère difficile d'identifier l'éclair de malice que j'avais pu voir traversé son regard. Cela ne pouvait dire qu'une chose : viendrait l'heure de sa revanche à un moment ou à un autre. Je continuais de trottiner pour garder une légère avance, suffisamment pour me garder de toute attaque sournoise de sa part jusqu'à atteindre le magasin et attendre qu'elle me rejoigne devant la porte automatique de ce dernier qui s'actionnait sans discontinuer de part ma présence. L'attente ne dura que quelques secondes et je ne pus m'empêcher de reprendre mon petit jeu lorsque ma future colocataire fut à mes côtés.

-"Tu sais que tu es mignonne quand tu t'énerves..."

Je me gardais cependant de continuer ce petit jeu enfantin en tirant la langue ou en terminant ma phrase avec un quelconque sous-entendu pour lui éviter d'attirer l'attention des autres clients. J'aimais jouer avec elle comme tout à l'heure mais mon but n'était en rien de lui faire une réputation dans les environs de notre futur appartement. Notre futur appartement. Je me répétais ces quelques mots dans la tête pour mieux les apprécier à leur juste valeur avant de reprendre un sérieux relatif.

-"Tu veux regarder quoi en premier?"

N'étant pas préparée à cet emménagement soudain, je dois avouer n'avoir aucune idée de l'aspect logistique à venir : aucune idée des meubles dont je pourrais avoir besoin, aucune idée des meubles à prendre en commun, aucune idée d'une quelconque décoration, aucune idée de quoi que ce soit. Il fallait rajouter à ce soudain changement le fait que lors de mes précédents déménagements, ma manageuse, Mlle Kitamura s'était chargée de l'essentiel, ne me laissant choisir que la localisation et les divers éléments de décoration selon mon bon plaisir.

Sans prendre vraiment en considération les mots de ma compagne de magasin, mes pas me guidaient dans la pléthore d'élément ménagers allant de l'électroménager aux meubles de rangements, en passant par les bureaux et les domaines de la literie. Je m'arrêtais devant un grand lit pour deux personnes avant de voir naître aux coins de mes lèvres un petit sourire. Je me retournais dès lors vers ma comparse avant de la taquiner de nouveau.

-"Il faudra aussi penser à NOTRE lit CONJUGAL... J'ai une préférence pour les lits à baldaquin.. après tout on n'est des princesses!"

J'avais appuyé le plus artificiellement possible sur ces deux mots en ne résistant pas à l'envie de lui tirer la langue d'un air joueur. J'étais vraiment irrécupérable. Que voulez-vous? Le bonheur ça fait pousser des ailes.






Now I'm yours Naomi.. So catch me if you can ♪
J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Féminin
Messages : 698
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Actrice
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t1244-live-a-live http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Dim 12 Nov - 11:26

3 Septembre
2017
Soyons colocs

Melody Williams

- Tu sais que tu es mignonne quand tu t'énerves...

Je lève les yeux au ciel en secouant la tête d'un air désabusé. Elle m'a évitée pendant tout le trajet pour échapper à ma vengeance, mais elle ne pourra pas m'esquiver éternellement et elle ne paie rien pour attendre. Je lui ferai regretter son insolence et sa provocation, à cette jeune fille effrontée. Je ne peux pas m'empêcher de sourire ; voilà que j'emploie le même vocabulaire que mes profs. Elle me fait vieillir d'un coup avec son comportement d'enfant provocatrice. J'aurais presque envie de la traiter de sale gosse, juste pour la forme, mais bon elle en profiterait sûrement pour me balancer une autre de ses blagues trop pleines de sous-entendu.

- Tu veux regarder quoi en premier ?
- J'en sais rien, j'ai jamais eu d'appart. On a qu'à fouiller un peu partout.

De toute façon je suis plus du genre à prendre des choses qui me plaisent sur un coup de tête que de préparer une liste de choses à acheter an avance. C'est pour ça que j'oublie toujours un truc quand je dois faire des courses, d'ailleurs. Elle semble d'accord, puisqu'elle part un peu en errance d'un rayon à l'autre. Je sais que je dois aller à l'essentiel mais mon regard est toujours attiré par des trucs gadgets, genre une machine à gaufres. Comme si c'était ce dont on a le plus besoin dans un appart vide... Tiens y a une machine pour faire des glaces aussi...
Concentre-toi sur l'essentiel.

J'étais tellement focalisée sur l'idée de ne pas vouloir acheter de choses "inutiles" que j'ai failli lui rentrer dedans quand elle s'est arrêtée soudainement. Heureusement que j'ai des réflexes, sinon j'étais bonnes pour une bosse sur le front et elle à l'arrière du crâne.

- Il faudra aussi penser à NOTRE lit CONJUGAL... J'ai une préférence pour les lits à baldaquin.. après tout on est des princesses !
- Tu es désespérante, dis-je en secouant la tête à nouveau.

Et cette bonne humeur éclatante est beaucoup trop déconcertante, même si je commence doucement à m'y faire. En soi, même j'ai envie de lui rendre la monnaie de sa pièce pour chacune de ses blagues, c'est quand même agréable de la voir sourire. Cela dit...

- Je crois que la "princesse" a besoin d'une leçon.

Je sors soudainement le coussin que j'avais attrapé discrètement sur le lit pendant qu'elle savourait sa blague pour l'attaquer avec. Bon, vu que je la prends par surprise, j'ai évité de viser la tête et j'ai plutôt tapé en direction de son épaule. Trop vite pour qu'elle m'esquive, et je lui lance un sourire triomphant et provocateur.

- Tu vas payer pour tous tes affronts.

Puis je me relance à l'attaque. Les gens vont sûrement nous regarder bizarrement... tant pis. La bonne humeur de Melody est contagieuse, et je n'ai aucune envie de laisser ses petites blagues impunies. Je gagnerais ce combat – sauf si les vendeurs et la sécurité le gagnent avant moi.
© Naomi
paroles en #006600




Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 775
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : En couple avec Naomi
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Mar 14 Nov - 16:35
Soyons colocs
Melody grande vainqueur de la bataille d'oreiller


-"Tu es désespérante"

J'allais m'apprêter à reprendre la demoiselle en déplorant son manque d'humour avant de renchérir avec une blague sur le fait qu'elle avait tendance à être plus drôle avec des bières à la pêche quand cette dernière vint à me surprendre.

- Je crois que la "princesse" a besoin d'une leçon.

Je compris mais trop tard. Je me tourne alors vers elle juste assez vite pour voir l'oreiller filer vers mes flancs. Il est trop tard pour esquiver et je n'ai le temps que de mettre mes bras pour amortir l'impact. Je reculais légèrement pour m'assurer une retraite avant de regarder la demoiselle avec un mélange de surprise et de "Comment as-tu osé?".

-"Tu vas payer pour tous tes affronts."

J'encaisse le nouveau coup puis en esquive un, puis un autre en souriant. Naomi a l'air d'oublier que j'ai une certaine formation martiale pour mon auto-défense et que donc je peux gérer les assauts d'une petite blondinette toute faible. Je me retiens de lui lancer ça pour encourager ses assauts et je préfère reculer tout en me baissant pour laisser l'un de ses coups me survoler avant de lui tirer la langue.

-"Tu sais que ma vengeance sera terrible blondinette?"

Outch celui là m'a touché en pleine tête. Je devrais peut-être cesser de fanfaronner et chercher une solution pour reprendre l'avantage. Je cherche parmi les clients amusés ou offusqués une solution avant qu'elle ne m'apparaisse. Quelques mètres derrière elle repose un oreiller, que dis-je une arme, sur un des lits. Je décide donc de m'en emparer. Je passe sur l'un des lits pour la faire contourner avant de m'élancer jusqu'à l'arme en question, la blondinette sur mes traces - et toujours pas la sécurité ce qui est assez étonnant, à croire que c'est monnaie courante que de voir deux jeunes femmes se lançaient dans une bataille d'oreillers; ou bien c'est pour laisser la clientèle masculine à leurs fantasmes pour le marketing -. Je me jette donc sur le matelas pour attraper l'arme en question et de redoubler d'effort pour contrer les divers assauts de la demoiselle, tout en lui assénant quelques ripostes au niveau des hanches. Je suis certes dans une situation défavorable, couchée sur ce lit et surplombée par l'assaillante mais je parviens tant bien que mal à ne pas me faire déborder et me faire forcer à capituler. Et là : une faille. Je lui jette mon oreiller au visage avant de profiter de l'effet de surprise pour la repousser et prendre le dessus pour la plaquer au lit. Une idée me vient alors pour me venger de cette attaque sournoise et "injustifiée". Je me penche alors pour lui murmurer avec un petit sourire et mon regard plongé dans le sien.

-"Tu sais si c'est pour me pousser dans le lit je crois que tu devrais attendre d'avoir notre appartement parce que c'est gênant en public.. je suis pas coincée mais tout de même...Je tiens à garder certaines choses pour ton unique vue...

J'éclate de rire avant de voler l'oreiller de la demoiselle et lui asséner un petit coup sur la poitrine et la libérer de mon emprise. Décidément la journée n'est pas banale!





Now I'm yours Naomi.. So catch me if you can ♪
J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Féminin
Messages : 698
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Actrice
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t1244-live-a-live http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Jeu 16 Nov - 16:19

3 Septembre
2017
Soyons colocs

Melody Williams

J'ai eu l'avantage de la surprise pour quelques coups, mais je me doutais bien qu'elle finirait par y réagir et par les éviter. Heureusement, comme je n'avais déjà pas l'intention de frapper fort de base, je n'ai pas été entraînée par mon élan et j'ai pu enchaîner les coups, qu'elle les esquive ou non.
Par exemple quand elle s'amuse à tirer la langue et à lancer des menaces par exemple. Vous savez ce qu'on dit : quand un méchant se lance dans un discours, c'est le moment où il se prend un coup en pleine tête. Eh bah voilà. Dans notre bataille, c'est elle la méchante du coup, même si c'est moi qui ai attaqué en première ; simple loi cinématographique.

Évidemment ça ne pouvait pas durer éternellement. Comme mon coup à la tête n'est pas aussi fatal que celui que se prennent les méchants dans les films et ne signe pas sa défaite immédiate, elle part à la recherche d'une arme pour me contrer. Mais d'un point de vue strict, je suis physiquement plus forte qu'elle – sauf quand elle doit m'empêcher de dégommer quelqu'un à coups de poings, mais c'est encore autre chose. Et quand j'ai un peu trop bu aussi mais... euh. Bref.
Un simple petit instant à y repenser suffit à me distraire, assez longtemps pour qu'elle tente de reprendre l'avantage en me balançant un oreiller en pleine face. Ce qui n'aurait probablement pas marché si mon cerveau n'avait pas pris un peu trop de temps pour se remettre en place correctement. Sauf que là j'ai eu un doute, un doute suffisamment long pour qu'elle arrive à me surprendre.
Et, accessoirement, la surprise est pas top non plus pour remettre mon cerveau à l'endroit.

- Tu sais si c'est pour me pousser dans le lit je crois que tu devrais attendre d'avoir notre appartement parce que c'est gênant en public.. je suis pas coincée mais tout de même...Je tiens à garder certaines choses pour ton unique vue...
- C'est toi qui me pousse sur le lit, là, je te signale. Alors me dis pas que tu es gênée, tu es pas crédible.

J'attrape son bras au vol avant qu'elle ne me tape – avec mon propre oreiller, faut pas abuser non plus – avant d'afficher un petit sourire moqueur.

- Et je suis toujours plus forte que toi.

Histoire de bien démontrer mes propos, je pose une main sur son épaule pour la retourner sans difficulté, la maintenant des deux mains contre le matelas – une sur l'épaule et une sur le poignet – à genoux à côté d'elle, avec un haussement de sourcils qui signifie à peu près "tu vois ?".
Je sais pas si elle avait l'intention de reprendre l'avantage, ou en tout cas d'essayer, ou même juste de me dire "je t'ai laissée faire", parce que je sens quelqu'un qui tapote sur mon épaule. Un vendeur, les bras croisés, avec un agent de sécurité.
Euh... Oups ?

Ils ont eu la délicatesse de ne pas nous virer manu militari du magasin et de simplement nous faire remettre les oreillers en place et tirer les draps pour redonner leur aspect propret aux lits, mais vu le regard qu'ils nous ont lancé, j'ai préféré faire signe à Melody pour qu'on sorte et qu'on tente un autre magasin. Si c'est pour qu'on nous ait à l’œil pendant toutes nos courses, non merci, je préfère aller ailleurs. De préférence sans provoquer une bataille et probablement alimenter des fantasmes.
© Naomi
paroles en #006600




Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 775
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : En couple avec Naomi
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Jeu 16 Nov - 18:10
Soyons colocs
Melody la maladroite


Je n'aurais pas dû relâcher mon attention. En effet, aussitôt après avoir prononcé ma petite pique, je me retrouve en deux temps trois mouvements plaquée au matelas avec Naomi qui m'y garde prisonnière. Je ne peux pas lui retirer. Elle a raison sur ce point : elle a une force physique plus accrue que la mienne mais je dispose d'autre avantage comme une relative bonne connaissance de ses points faibles et un avantage de taille car je mesure bien 10 ou 15 centimètres de plus que la jeune femme. Je m'apprêtais à lui démontrer ce fait quand nous fûmes interrompues. La sécurité. Par chance, ces derniers furent compréhensibles et nous évitèrent la honte publique d'être évacuées ou d'être réprimandées en public. Notre seule peine écopée étant de remettre en état les lits dans laquelle s'était déroulés nos affrontements. Je suivais cependant Naomi au dehors dès qu'elle me fit signe de ne pas demander notre reste. Nous avions suffisamment attirés l'attention pour aujourd'hui et je ne suis pas certaine que les vendeurs verraient d'un bon œil que nous continuions nos emplettes après le trouble que nous avions semés parmi les hommes et femmes présents.En un sens, ça aurait pu être pire : le contexte aurait pu être moins joyeux et les bagarres à coup d'oreiller auraient pu laisser place à une scène de ménage en plein magasin, entre réfrigérateur et micro-ondes, baffes et esclandres assurés.

Nous prîmes le large assez vite et je continuais de m'amuser de la scène qui venait de se dérouler. Je dois avouer que la scène m'était tout à fait exclusive : j'avais eu une enfance calme et sage en Ecosse et même si l'adolescence était la période où les enfants en viennent à se rebeller et à commettre des bêtises, je n'avais guère connu ce cap , trop versée dans le travail et le mannequinat pour me faire des amis avec qui tester nos limites, trop princesse gâtée pour avoir le besoin d'en arriver là par mes propres moyens. C'était comme de vivre une nouvelle adolescence plus joyeuse et libérée que la première. C'était toujours comme ça avec Naomi. Je me sentais comme une jeune fille de 15 ans, innocente et naïve, et pas comme une future majeure à qui la vie a déjà enseignée les joies et les peines de la vie d'adulte. En parlant de ça, l'occasion était parfaite pour venir embêter la demoiselle. J'accélérais le mouvement pour arriver à sa hauteur avant de pivoter en marchant pour lui faire face, marchant dos au courant, le sourire aux lèvres avant de la taquiner allègrement.

-"Voilà tu dévergondes une fille gentille, fragile et sans histoire comme moi à cause de tes pulsions ! Non mais Naomi! La prochaine fois fais m'en part plutôt que de me sauter dessus comme ça! J'ai pas envie de me voir interdire de boutiques à Londres à cause de tes envies subites de me pousser dans un lit et m'y maintenir!"

J'éclatais de rire tout en continuant ma marche dangereuse jusqu'à que cette dernière ne s'interrompe brutalement. Bordure. C'était malin. Il ne me fallut que quelques secondes pour rejoindre le sol, les fesses les premières. Aie. J'avais pas choisi la meilleure tenue pour amortir une chute comme celle-ci mais malgré l'élancement que je ressentais, je ne peux m'embêter de rire aux éclats et ponctuais ma chute d'un compliment à ma jolie meilleure amie, mon regard nacarat plongé dans le sien.

-"Tu vois que j'avais raison ce matin tu es renversante.."







Now I'm yours Naomi.. So catch me if you can ♪
J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Féminin
Messages : 698
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Actrice
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t1244-live-a-live http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Sam 18 Nov - 13:56

3 Septembre
2017
Soyons colocs

Melody Williams

L'air frais du dehors fait un bien fou après le chauffage du magasin, surtout que je crevais un peu de chaud à force de donner des coups d'oreillers dans tous les sens. Je m'étire en sortant du magasin, jetant un regard de côté à Melody. Ça me fait toujours bizarre de la voir d'aussi bonne humeur, j'avais tellement peur qu'elle soit dans un sale état après tout ce qui s'est passé cet été. Lui dire après tout ça que les choses n'avaient pas changé a été une chose très désagréable et très difficile à faire. J'avais peur qu'elle m'en veuille ou que ça la replonge encore plus dans sa dépression. Au lieu de ça, je la retrouve joyeuse, souriante, et décidée à  faire des blagues toutes les deux minutes.
Décidément, j'y comprends vraiment rien aux sentiments. Faut que j'arrête d'essayer. Mon amie est de bonne humeur, elle a l'air d'aller mieux, ça me suffit.

- Voilà tu dévergondes une fille gentille, fragile et sans histoire comme moi à cause de tes pulsions ! Non mais Naomi ! La prochaine fois fais m'en part plutôt que de me sauter dessus comme ça ! J'ai pas envie de me voir interdire de boutiques à Londres à cause de tes envies subites de me pousser dans un lit et m'y maintenir !
- Mes envies ? Tu rigoles ? C'est toi qui m'a poussée dans ce lit je te rappelle ! Je n'ai fait que me défendre !

Je secoue la tête avec un petit sourire. Elle est déjà irrécupérable, il va vraiment falloir prendre des mesures pour la remettre sur les rails. Ah bah tiens.
Juste au moment où je pense ça, la voilà qui bascule. J'aurais pu la rattraper mais mon réflexe a été court-circuité par une analyse instantanée de mon cerveau : rien de dangereux. Comme je cherchais une "punition" et qu'elle ne risquait pas de se faire mal, je suis restée résolument plantée sur place à la regarder tomber, avant de croiser les bras en levant les yeux au ciel.

- Tu vois que j'avais raison ce matin tu es renversante..
- C'est ça. Regarde un peu où tu marches, banane.

J'avance vers elle en tendant la main pour l'aider à se relever, la regardant un peu pour m'assurer qu'elle ne s'est pas fait mal, quand même. Je hausse un sourcil en voyant l'état de ses vêtements, qui ont un peu souffert du contact imprévu avec le sol.

- Tu es pleine de terre, maintenant. Ton image de fille propre et sage est morte aujourd'hui, entre tes blagues et tes vêtements sales.

Je lui tire la langue avant de reprendre ma marche les mains dans les poches, ne jetant qu'un bref regard derrière moi pour m'assurer qu'elle me suit. Bon, et aussi qu'elle ne prévoit rien pour se venger, même si bon, je m'attends plus à une réplique sur le même ton qu'à une quelconque attaque.
Et puis si je ne regarde pas devant moi et que je tombe, j'aurais l'air maline, tiens.
© Naomi
paroles en #006600




Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 775
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : En couple avec Naomi
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Sam 18 Nov - 14:23
Soyons colocs
Melody voit des choses !


- C'est ça. Regarde un peu où tu marches, banane.

-"Chat-banane je te prie !"

Après cette allusion à une étrange émission de dessin animé que j'avais vu tard le soir lors de l'un de mes derniers voyages au Japon, j'accepte la main tendue sans rien répliquer de plus malgré mon objection concernant ses dires sur mes blagues et mon image. Il est facile de ressentir à quel point ma nouvelle attitude apaise Naomi et la déconcerte à la fois. Elle n'est vraisemblablement pas encore capable de faire suffisamment de répartie pour remporter la bataille mais je laisse tomber pour le moment. Je saisirais l'occasion lorsque cette dernière se présentera. Je trottine pour regagner ma place à ses côtés avant de lui adresser un petit regard en coin. Elle a eu beau dire que les choses n'ont pas changées, que rien n'a changé, je suis certaine du contraire. Une chose a changé. Peut-être pas ses sentiments même si j'en doute. Elle est plus à l'aise avec moi, plus libérée, moins concentrée sur ce qu'elle peut se permettre à mon égard et ça change tout pour moi. C'est pourquoi aussi dur que cela pouvait paraître ses paroles après ce qui s'était passé, je n'en avais pas cru un mot. Pas pour nier l'évidence, la réalité mais parce que ses mots se dérobaient au bon sens, ils n'étaient là que pour la rassurer, lui laisser le temps de réfléchir. C'était mon nouvel espoir, ma conviction profonde. Je pouvais me tromper mais même si tel est le cas personne ne pourra nier une chose qu'elle réfute. Cette nuit là, ses sentiments n'étaient pas les mêmes. Rien ne pourra m'enlever ça et aussi longtemps que ses souvenirs seraient vivaces, je serais heureuse et n'est-ce pas l'essentiel?

C'est le cœur empli de cette pensée positive que je me mis à chantonner à ses côtés tandis que nous arpentions les rues à la recherche d'un nouveau magasin dans lequel faire nos emplettes de décoration - si Naomi ne trouvait pas encore le moyen de nous faire exclure de ce nouveau magasin- , d'ailleurs à ce propos..

-"Tu auras beau dire c'est toi qui m'a attaquée.. en plus tu avais le même regard que la fois dernière..."

Ma réplique fendit l'air comme sortit de nulle part, brisant le silence relatif entre elle et moi, de plus mes joues s'empourprèrent. Non pas pour la plaisanterie, même si cela servait mon propos, mais parce que cette pensée avait véritablement traversé mon esprit durant notre affrontement comme une étoile filante traverse le ciel. Par chance, je n'eus pas à écouter la réplique de la demoiselle,notre alternative de magasin se présentant au coin de la rue : je préférais croire que j'avais raison ou que je m'étais fourvoyée plutôt que d'avoir la certitude du second cas. Il n'y a pas de petites victoires en amour même si elles sont illusoires. Même les illusions sont des victoires. Je m'élançais donc vers le magasin comme je l'avais fait lors du dernier en rigolant.

-"Dépêche toi blondinette !" lui adressais-je en rejoignant les portes automatiques de l'enseigne.

Je me tournais vers elle avant de tirer la langue et d'entrer dans le magasin, oubliant toute trace de cette bride de conversation pour la garder intact au fond de ma mémoire.





Now I'm yours Naomi.. So catch me if you can ♪
J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Soyons des chrétiens authentiques !
» Soyons positifs.
» Soyons serviteurs de tous et laissons le Christ, seul Maître, nous juger avec sa Miséricorde.
» Soyons nous même
» Soyons logiques.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Hampstead-
Sauter vers: