À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: IRS - Bâtiment principal :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une envie de solitude [PV Lana]

Lynn Withypoll
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 03/03/2000
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : En couple...avec le feu !
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://maitreouneko.forumactif.org/ http://indare-division.forumactif.com/t844-le-feu-est-tellement-beau-termine#8713

Mar 5 Sep - 18:29
Arrivée depuis peu dans ce nouvel endroit, Lynn avait un peu de mal à s'y habituer. Il y avait beaucoup trop de monde à son goût et pourtant, elle n'avait pas de soucis avec la foule. Elle avait juste l'impression d'être quotidiennement observée...et surtout surveillée. Ses affaires et sa chambre étaient régulièrement fouillée, ce qui ajoutait à sa sensation d'inconfort mais on lui avait clairement expliqué les règles...Et comme à son habitude, elle avait haussé les épaules, n'ayant pas écouté.

Elle avait visité la résidence surveillée où elle dormait et tentait régulièrement d'échapper à la surveillance du personnel pour s'isoler...ou s'amuser un peu. Jusqu'ici, chacun des briquets ou le peu d'allumettes qu'elle avait pu trouvé, lui avait été confisqué. Mais elle en trouvait toujours d'autres jusque là. Chez des étudiants qui fumaient par exemple...

Pour le moment, elle profitait d'un instant de liberté portant un débardeur, sans aucune honte de dévoiler la brûlure sur son avant-bas, après tout, elle en était même fière. Sous ce genre de température, son rat nichait dans la poche de son pantalon ou sur son épaule. Alors qu'elle marchait dans la cour, cherchant un endroit où se poser, un endroit discret où elle et Finn seraient tranquilles. Elle avait horreur que quelqu'un le touche.
Finalement, elle retourna à l'intérieur du bâtiment, elle trouverait bien une salle vide. Elle grimpa les escaliers silencieusement alors qu'une envie commençait à la tirailler...Il lui fallait quelque chose, n'importe quoi qui se brûlait !

Elle grimpa les étages et se retrouva face à la porte du toit...fermée par un simple cadenas. Du moins, c'était visiblement le cas à la base. Le cadenas trainait au sol, sous la poignée. Lynn se fichait royalement de la possibilité que d'autres élèves enfreignaient les règles mais elle espérait qu'il n'y aurait personne derrière la porte. Elle passa alors la fameuse porte et se retrouva soudainement en plein soleil, mais entièrement seule. Parfait.

Elle referma la porte derrière elle, s'avança et s'assit. Finn sortit de sa poche dès qu'il le put et commença à gambader sur le toit, profitant de cette tranquillité.
Lynn surveilla un moment son rat avant que l'envie ne devienne trop forte. Elle s'allongea au milieu du toit, sur le dos et tint à bout de bras une feuille de papier...à laquelle elle mit le feu grâce à un briquet. Elle fit tourner la feuille entre ses doigts, admirant la flamme qui venait de naitre et commençait à embraser le papier...

Elle se perdit dans son monde fait de flammes et de chaleur, se délectant de cette vision avec grand plaisir, même si elle aimerait bien plus.
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Deuxième année
avatar
Féminin
Messages : 312
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini

Jeu 7 Sep - 17:24
Les cours n'avaient pas encore repris. C'était le dernier jour de repos. Je voulus en profiter pour aller quelque part où c'est normalement interdit d'accès. Le toit. Je sais qu'il y a des grillages au cas où car même si ce lieu est normalement interdit, il y en a toujours qui enfreignent les règles. Habituellement je suis les règlements mais pour une fois je voulais faire différemment de mes habitudes. De toute façon j'ai bien compris que ce n'est pas en restant une adolescente sage comme une image que mon problème se résoudrait. Que je fasse des bêtises ou non, mes hallucinations resteront.

Je me rendis donc discrètement jusqu'à la porte du toit et découvris le cadenas sur le sol. Cela m'intrigua car je m'attendais à devoir essayer de le crocheter. Là, c'était comme si on m'invitait simplement à ouvrir la porte pour aller m'installer et profiter de la vue. C'est ce que je fis. Peu importe si des personnes occupaient déjà la place ou non.

J'ouvris la porte et accédai à ma destination. Une fille était déjà assise sur le sol et je ne vis pas trop ce qu'elle faisait jusqu'à ce que je me sois suffisamment approchée. Elle regardait simplement une feuille qui brûlait. Je n'en comprenais pas trop l'intérêt de voir une feuille brûler mais après tout, chacun ses lubbies. J'hésitai quelques instants et décidai finalement d'aborder la jeune étudiante tout en me mettant face à elle pour éviter de lui faire peur. Ce n'est jamais agréable quand quelqu'un arrive par derrière sans prévenir.

♦ Salut ! Pourquoi tu brûles la feuille ? C'était un dessin que tu veux faire disparaître ? Ou une lettre éventuellement ?

Je posais beaucoup de questions mais je ne jugeais pas. Je serais bien mal placée pour le faire de toute façon. Je n'avais pas vu si quelque chose avait été dessiné ou écrit sur la feuille. Peut-être que ça lui rappelait de mauvais souvenirs. Ou qu'elle ruminait une sorte de vengeance.

Soudain mon attention fut complètement portée sur autre chose. Quelque chose de plus petit, rapide et poilu. Un rat. Mon visage s'illumina tandis que j'observais le petit rongeur qui courait. Sans doute fais-il le fou. Ou il cherche quelque chose.

♦ Il est trop mignon ! Il est à toi ?

La plupart des gens hurle à la vue de ce petit animal mais pas moi. Pourquoi le ferais-je alors que ce genre de bête est plus craintive ? De plus mon père m'avait toujours dit que les petites bêtes ne mangeaient pas les grosses. Je suis sûre que c'est du pipeau car après avoir vu un documentaire sur les lions qui bouffent des buffles alors que ceux-ci sont plus grands que leurs prédateurs, c'est dur de croire quand on nous dit le contraire.

Je tentai d'attirer le rongeur vers moi mais sans grand espoir d'y parvenir. Ce serait normal s'il ne venait pas. Imaginez être un rat, votre vue est mauvaise et vous voyez des machins géants qui vous approchent alors que vous ne reconnaissez pas leur odeur, ni leur voix. Personnellement moi je fuirais.


Revenir en haut Aller en bas
Lynn Withypoll
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 03/03/2000
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : En couple...avec le feu !
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://maitreouneko.forumactif.org/ http://indare-division.forumactif.com/t844-le-feu-est-tellement-beau-termine#8713

Dim 10 Sep - 11:35
Lynn admirait la flamme se propager à toute vitesse sur la feuille et rapidement, elle fut obligée de la laisser tomber. Heureusement...ou malheureusement, le sol étant du béton, il n'y avait pas de risques qu'autre choses prenne feu. Pourtant, elle était depuis longtemps passée à un stade plus élevé dans sa pyromanie, elle aimait les grands feus, les grands incendies...et cette feuille la frustrait plus qu'elle ne la soulageait.

Soudainement, une voix s'éleva derrière elle. Elle fit un bond et se retourna, observant l'inconnue qui s'approchait. Elle soupira, elle avait horreur qu'on la dérange dans son activité préféré...mais heureusement, la nouvelle venue ne semblait pas vouloir éteindre son petit feu. Elle haussa les épaules en revenant sur ce qui restait de la feuille.

- J'aime juste ça. Pourquoi ? Tu as peur du feu toi aussi ?


Après tout, sa petite sœur avait désormais la phobie du feu et elle en était entièrement coupable. Il fallait croire que de lui bruler les cheveux laissait des marques...Petite nature. Elle même s'était bien brûlé le bras et avait trouvé cela...fascinant !
L'inconnue changea soudainement de sujet et entendant le "il est trop mignon", Lynn sut de suite de quoi elle parlait. Elle détourna les yeux de sa feuille désormais méconnaissable pour croiser le regard de la blonde...puis de trouver des yeux son rat. Le rongeur regarda un moment l'inconnue avant de se précipiter sur le genou de Lynn. Elle le caressa doucement, l'éloignant de la flamme qui commençait à s'éteindre. Elle ne tenait pas à lui faire du mal.

- Oui, effectivement. C'est Finn, mais il est assez craintif...et de toute façon, je n'aime pas qu'on le touche. La dernière à l'avoir fait était...violente avec lui.

Son poing se serra au souvenir de sa charmante petite sœur tenant le rat dans ses mains, le tordant et jouant avec comme s'il n'était qu'un vulgaire objet. Oh la petite l'avait payé cher mais le rat en gardait des mauvais souvenirs et avait désormais du mal à approcher des inconnus. Ce qui l'arrangeait bien. Sinon, elle n'hésiterait pas elle-même à être violente pour le protéger. Le petit rat tremblait ayant visiblement peur. Alors Lynn sortit de sa poche un bout d'endive enroulé dans du sopalin pour le protéger et le donna au petit rat qui se précipita dessus. Elle avait pris ce morceau du dernier repas.

- Il adore les fruits et légumes, c'est un petit gourmand.

Du bout de l'index, elle caressait le dos du rongeur qui se régalait de son morceau d'endive. En tout cas, il s'était calmé, se concentrant sur tout autre chose que l'inconnue. Et Lynn était calme, la feuille était en cendre, toujours chaude mais ne brûlait plus et cela avait quelque peu apaisé ses envies. Et le rat l'apaisait encore plus. Au final, la blonde avait de la chance d'être tombée au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Deuxième année
avatar
Féminin
Messages : 312
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini

Dim 17 Sep - 1:24
Je venais de faire sursauter la jeune fille. Ce n'était pas mon intention. J'espère qu'elle n'allait pas m'en vouloir pour ça. Je lui avais demandé les raisons pour lesquelles elle venait de faire brûler une feuille et cela sembla la surprendre. C'était plutôt moi qui devrait être étonnée. Une fille qui aimait le feu, ce n'était pas courant. Bien sûr que je pouvais avoir peur de cet élément ! Ce serait tout à fait normal. Surtout si c'était contre moi. Pour les grillades je n'avais pas peur.

♦ Non pas vraiment. Enfin pas tant que ça n'est pas contre moi. Je croyais juste que c'était un dessin ou une lettre que tu voulais faire disparaître. Mais si c'est juste parce que t'aime voir une chose brûler, libre à toi.

Je n'allais pas juger mais rien que pour le fait qu'elle aimait le feu, ça ne me surprendrait pas qu'elle soit à l'IRS. Peut-être que je me trompais aussi. Après tout je n'étais pas la plus douée pour les devinettes. Je n'étais non plus pas médium même si je voyais des choses que les autres ne voyaient pas.

En un instant, une petite chose poilue et rapide attira mon attention. Un rat gambadait dans les alentours. Je voulus essayer de le faire venir vers moi mais comme je m'y attendais, il me craignait trop pour oser faire ne serait-ce qu'un pas vers moi. Il alla plutôt rejoindre l'inconnue qui était bel et bien sa propriétaire. Elle m'expliqua en même temps les raisons pour lesquelles son rat était si craintif. Une personne l'avait apparemment maltraité. Normal que l'animal préférait éviter les contacts avec les autres personnes.

♦ Je comprends. Dans ce cas je lui fous la paix !

Inutile de le forcer à avoir un contact qu'il ne voulait pas. De plus sa propriétaire ne souhaitait pas qu'on le touche et c'était compréhensible. Elle lui donna un peu de nourriture afin qu'il puisse se concentrer sur autre chose que ma présence. J'en profitai pour m'asseoir face à la jeune fille en souriant.

♦ Il a raison ! Et puis il adore quelque chose qui est bon pour la santé alors faut pas l'en priver. Au fait je m'appelle Lana, enchantée !

Est-ce que je devais lui demander dans quel secteur elle était pour confirmer ma théorie ou non ? Hum... Non. Si elle voulait que ça se sache, elle me le dirait toute seule. Et puis maintenant c'était trop tôt pour lui poser la question.

♦ Tu vas être en quelle année à la rentrée ?

C'était une question plutôt banale et simple mais elle me permettait d'en apprendre un peu plus sur la demoiselle. Et qui sait ? Peut-être que nous serions dans la même classe. Ou dans une classe à côté.


Revenir en haut Aller en bas
Lynn Withypoll
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 03/03/2000
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : En couple...avec le feu !
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://maitreouneko.forumactif.org/ http://indare-division.forumactif.com/t844-le-feu-est-tellement-beau-termine#8713

Lun 18 Sep - 10:35
Lynn avait été franche avec l'inconnue qui venait d'arriver sur le toit, à voir maintenant si elle allait être jugée comme souvent pour son amour intense pour le feu. Étrangement non, la jolie blonde ne lui fit aucune remarque, tout en répondant à sa question. C'était une première, est-ce que tout les étudiants étaient ainsi ? Ou alors, elle aussi possédait un soucis, un amour similaire ?
Néanmoins, elle ne put s'empêcher de sourire.

- Ne t'en fais pas, je ne brûle les humains que s'ils le méritent...et même si l'odeur de chair brûlée est absolument délicieuse, peu sont réellement capables de le comprendre !


En même temps qu'elle parlait, ses yeux brillaient comme s'ils étaient remplis d'étoiles. Elle adorait cette odeur, mais aussi la sensation de la chaire qui brûle, cette douleur si délicieuse ! D'ailleurs, avec son débardeur, il était facile de remarquer la brulure sur son bras. De toute façon, elle n'en avait pas honte et ne voyait pas pourquoi elle devrait la cacher.

Par la suite, l'inconnue avait repéré son rat qui n'aimait pas les inconnus, ce qui ne s'était pas arrangé avec la manière dont sa chère petite sœur l'avait traité. Néanmoins, elle sembla comprendre les craintes de Finn et promis de le laisser tranquille. Un bon point pour la blonde !

-Très bonne résolution ! Après tout, pour Finn je suis capable de beaucoup de choses...

Elle fixa son interlocutrice longuement, espérant que le message était claire. Si elle avait peur d'être brulée, alors qu'elle ne tente pas de toucher au petit rat !
Lynn finit par baisser de nouveau les yeux sur Finn, reprenant les légères caresses dans son dos alors qu'il continuait de grignoter le morceau d'endive.

- Et moi, je m'appelle Lynn et je serais en troisième année. Et toi ? Dis-moi, est-ce que tu fais partis de ces sur-doués là ?

Elle parlait bien de la catégorie des Gifted, réputés pour être excellent dans un domaine, donc des sur-doués pour elle. Elle n'avait aucune envie de rencontrer ces personnes là, persuadée qu'ils étaient tous imbus d'eux-même. Elle avait eu assez de sa charmante petite sœur et de ses capacités à l'école et ne voulait pas en voir d'autres. Peut-être n'était-ce que des préjugés mais elle n'avait pas envie de ce mêler à ces gens-là.
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Deuxième année
avatar
Féminin
Messages : 312
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini

Mer 20 Sep - 23:25
La réponse de la jeune fille m'avait surprise. Je ne le niais pas. Pourtant aucun jugement ne fut fait de ma part. Chacun était libre d'aimer ce qu'il voulait après tout. En plus elle n'allait pas me brûler alors je n'avais rien à craindre. Enfin je crois. J'avoue que savoir qu'elle adorait l'odeur de chair brûlée ne me rassurait pas des masses. Je passai outre et me concentrai plutôt sur l'adorable rongeur qui rôdait pas loin de nous. Il se réfugia rapidement vers sa propriétaire qui m'expliqua un peu les réactions craintives de son rat. Elle me fit aussi très bien comprendre que si je touchais un poil de son animal, elle me le ferait amèrement regretter.

Elle lui donna un morceau d'endive et le petit animal se régala. Ce serait idiot de l'empêcher de manger un truc sain. Tout en laissant le rat faire disparaître le morceau d'endive, nous fîmes les présentations. Lynn. C'était un joli prénom. Tout comme Finn. Je ne connaissais pas les orthographes puisqu'il y en avait plusieurs mais le fait qu'ils finissent les deux par le même son, ça m'amusa. Elle allait être en troisième année à la rentrée mais ce qui me surprit, ce fut sa question. Une surdouée ? Sur le moment j'eus du mal à savoir ce qu'elle voulait dire. Elle parlait de ces élèves qui étaient toujours premiers de la classe ou des Gifted ? Peu importe après tout. Dans un cas comme dans l'autre, je n'en étais pas une.

♦ Je vais être en deuxième année. Par contre je ne suis pas du tout une surdouée. C'est même plutôt le contraire.

Ce n'était pas pour rien que j'avais dû bosser dur pour rattraper mon retard et avoir une bonne moyenne. Et encore, j'avais pris en plus des cours d'été pour espérer réhausser encore la note. Bref j'étais très loin d'être une surdouée. Sachant qu'elle se trouvait sur le toit de l'IRS, je doutais fortement qu'elle soit une Gifted. Elle ne traiterait pas les autres de surdoués sinon. Cependant je ne pensais pas non plus que ce soit une Tradition. Mon hypothèse s'ancrait de plus en plus dans mon esprit.

♦ En fait je suis juste à l'IRS. Et toi ?

Je pense connaître la réponse mais quand la curiosité était trop forte, je ne pouvais pas résister. Mon regard se tourna ensuite derrière moi. Je venais d'entendre un son mais je ne sus pas qu'il n'était pas réel. Je me tournai complètement en m'agenouillant devant les grilles et cherchai d'où venait le bruit. Impossible pour moi de le savoir.

♦ T'as entendu ? Tu crois que c'était quoi ? Ca ressemblait à un pétard ou un tir mais il n'y a pas de fête à ce que je sache. Et ce n'est pas la panique donc ça n'a pas l'air d'être réellement un tir.

Je n'arrivais même pas à différencier le son que j'avais entendu. Au fond de moi j'espérais que ce n'était qu'une hallucination de plus.


Revenir en haut Aller en bas
Lynn Withypoll
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 03/03/2000
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : En couple...avec le feu !
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://maitreouneko.forumactif.org/ http://indare-division.forumactif.com/t844-le-feu-est-tellement-beau-termine#8713

Jeu 21 Sep - 15:06
Lynn fut plutôt surprise de ne pas voir beaucoup de réaction chez la dénommée Lana à propos de sa passion du feu et de l'effet magique à ses yeux sur la peau...Peut-être qu'ici, elle aurait de réelles occasions de nouer des liens ? Après tout, c'était la première à ne pas la juger, ce qui était un bon départ...et la détendait sensiblement.

Surtout que la jolie blonde lui annonça ne pas faire partie des surdoués, voila une très bonne nouvelle ! Ce qui fit d'ailleurs sourire Lynn.

- Voila une bonne nouvelle ! Ma petite sœur est considérée comme une surdouée et je peux t'assurer que c'est absolument détestable d'entendre à quel point elle est merveilleuse...


Involontairement, son ton s'était rempli de haine quand elle avait parlé de sa charmante sœur. Elle avait beau être l'ainée, elle n'avait jamais aimé sa cadette qui lui volait l'amour et la fierté de ses parents. Au fil des années, elle était devenue le monstre de la famille et elle était persuadée qu'ils étaient ravis de la savoir ici, loin d'eux.
Finalement, Lana lui informa être à l'irs, ce qui la rendait plus intéressante.

- Ah oui ? Et qu'est-ce qui a fait que tu te retrouves ici, enfermée comme moi ? Car oui, j'y suis aussi...et je pense que tu as deviné pourquoi...


Elle était réellement curieuse de savoir le "crime" de son interlocutrice, ce qui la rendait différente des autres...et peut-être exclue ? Après, c'était son propre quotidien, la différence, le rejet...même si elle ne faisait que rarement des efforts pour s'intégrer, considérant que personne n'en valait le coup. Mais ici, puisqu'ils avaient tous des problèmes, n'était-ce pas une possibilité pour se faire des amis ?
Soudainement, la demoiselle se redressa et se tourna pour s'agenouiller devant les grilles. Cherchait-elle à sauter ? Non, elle serait debout pour cela. Et l'explication tomba. Un bruit ?

- Non, je n'ai rien entendu. Mais si quelqu'un tire ici, je ne pense pas qu'il pourra tirer sur beaucoup de monde avant de se retrouver enfermé...et pour un pétard...c'est autorisé, ça ?


L'idée que quelqu'un tire sur d'autres élèves ou adultes ne l'étonnaient même pas. Il y avait certainement des criminels de tout genre ici, après, la question restait pour trouver une arme à feu. Un pétard était donc plus plausible. Elle s'approcha à son tour de la grille, Finn grimpant jusqu'à son épaule pour être tranquille. Elle tenta de voir à travers la grille s'il se passait quelque chose.

- Au moins, ça mettrait un peu d'animation...


Le pétard surtout. Elle avait beau aimé le feu, et avoir mis le feu aux cheveux de sa petite sœur, elle n'était pas non plus du genre à vouloir voir pleins de cadavres. Uniquement celui de sa cadette, ce serait amplement suffisant. Mais pas des inconnus ou des personnes enfermées comme toutes les deux pour diverses raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Deuxième année
avatar
Féminin
Messages : 312
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini

Mer 27 Sep - 17:55
Le fait que je ne fasse pas partie des personnes surdouées semblait la rassurer. Elle les détestait tant que ça ? C'est en tout cas ce qui semblait lorsqu'elle me parla de sa soeur qui en était une. Pour le coup j'étais contente de faire partie de ceux qui devaient bosser dur pour avoir une bonne moyenne. Je n'osais pas imaginer le sort qu'elle m'aurait réservée sinon. Elle sembla aussi plus intriguée lorsqu'elle apprit que j'étais à l'IRS. Comme je le pensais, elle était aussi dans ces section. Je n'étais pas sûre d'avoir vraiment deviné la raison mais j'avais ma petite idée oui.

- À cause que t'aimes faire brûler les choses et les personnes ?

Si c'était bien ça la raison alors je n'imaginais pas tant de conneries que ça.

- Je suis à l'IRS parce que j'ai des hallucinations par moment. Sauf que je ne sais pas toutes les distinguer et parfois j'ai des crises où je deviens violente physiquement. C'est mon père et mon frère qui ont décidé de me faire venir ici pour que je puisse faire mes études dans un lieu plus adapté.

Dans une école normale ce n'était pas très pratique. Je loupais une bonne partie des cours, les amis j'en avais zéro vu que je les frappais et parce qu'une fille qui voyait des trucs irréels, ça leur faisait peur. Ici, je loupais aussi quelques cours mais je parvenais mieux à suivre le programme scolaire. Et il était aussi plus simple de se faire quelques amis puisque une bonne partie avaient aussi des problèmes. Personne ne pouvait réellement juger les autres. Certes, il y en aura toujours certains qui le feront mais contrairement à une école normale, ceux-ci seront en minorité.

Je m'étais soudainement redressée pour aller voir vers le grillage. Je venait d'entendre un bruit, comme un tir ou un pétard. Cependant Lynn n'avait rien entendu. Ce qui signifiait que c'était sûrement moi qui me faisait avoir. Le son ne devait pas être réel. Quelque part cela me rassurait. S'il y avait eu de réels coups de feu ou des pétards, je me serais vraiment inquiétée sur notre sécurité.

- Je ne sais pas mais je ne crois pas que ce soit autorisé.

Ce ne serait pas logique après tout en sachant que certains d'entre-nous devaient éviter ce qui brûlait, tranchait, piquait ou autre. Néanmoins j'étais d'accord avec elle même si je n'aimais pas trop les pétards. Ils mettraient un peu d'animation. Ou alors ils agaceraient s'il y en avait trop à la suite.

- Enfin bon de toute façon si tu n'as pas entendu alors ce doit être moi qui hallucine... C'était tellement fort que si ça avait été réel, tu l'aurais forcément entendu.

Elle avait maintenant un aperçu de la forme que pouvaient prendre mes hallucinations. Elles étaient visuelles mais aussi auditives. Il arrivait qu'elles soient aussi sensitives. Par exemple si je voyais un lapin et que je voulais le caresser, je sentirais son pelage doux comme si c'était un vrai. En partant de ce principe, il n'était pas difficile d'imaginer la galère que c'était dans une école normale. Et même en dehors en fait. Être dans la rue et parler à un truc qui n'existe pas, le tour est joué. Tout le monde vous prend pour un fou ou une folle. Ou alors se mettre à paniquer pour un truc irréel et commencer à frapper tout le monde aussi. Grâce aux médicaments j'avais moins de problèmes de ce genre mais ils restaient encore présents parfois.


Revenir en haut Aller en bas
Lynn Withypoll
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 03/03/2000
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : En couple...avec le feu !
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://maitreouneko.forumactif.org/ http://indare-division.forumactif.com/t844-le-feu-est-tellement-beau-termine#8713

Jeu 28 Sep - 15:25
Lynn avait été parfaitement honnête avec Lana, avouant en effet être à l'IRS. En même temps, ce n'était nullement une honte pour elle, elle était fière de ses actes, de tout ce qu'elle brûlait...et ne voyait pas de réelles raisons d'arrêter ou de tenter de s'en empêcher. Seulement, la jolie blonde avait visiblement vite compris les raisons de sa présence dans cet établissement. Elle sourit, amusée et hocha la tête.

-Effectivement, je suis une pyromane...et je me retrouve ici, parce que mes parents ont porté plainte. Il parait que les cheveux de ma sœur ont bien repoussé...tu crois qu'elle a eu des greffes de peaux ?


Le ton était un peu...ironique et la question n'en était pas une. Mais elle ne cachait pas avoir mis le feu à sa sœur, elle avait ses raisons pour l'avoir fait. D'ailleurs, elle estimait s'être simplement défendue contre cette petite peste. Au moins comme ça, c'était clair, elle était parfaitement capable de mettre feu à un humain, sans aucun remord...et sans chercher à se justifier pour le coup.
Elle écouta tout de même pourquoi Lana se retrouvait ici.

- Des hallucinations ? Eh bien, ça ne doit pas être facile à vivre...Et c'est mieux depuis que tu es ici ?

Lynn était réellement intriguée et ne portait aucun jugement. Pourquoi le ferait-elle alors qu'elle-même n'arrivait pas à gérer sa pyromanie ? Ce serait une sacré hypocrisie tout de même. Et puis, des hallucinations, cela ne devait pas être évident...sans vraiment réaliser toute l'étendue d'une telle maladie.
La discussion continua sur d'éventuels pétards, un bruit de tir que Lana venait d'entendre.

- Je ne crois pas non plus...je suis même sure que si j'arrivais quelque part avec des pétards en poche, je ne les garderais pas très longtemps. Ça brûle plutôt bien ce genre de petites choses...tout en donnant de jolies résultats...C'est une idée intéressante !


Elle était en train de s'imaginer lancer des pétards et mettre "accidentellement" le feu à ce qui l'entourait, que ce soit arbres, herbes, papiers, vêtements, cheveux...tout ce qui brûlait bien. Ouais, ce serait intéressant comme idée, très intéressant !
Néanmoins, elle s'arracha à son rêve pour se concentrer, à nouveau, sur ce que disait Lana.

- Je vois, tu as du être traitée de folle auparavant pour ce genre de choses...Pourtant, ce n'est pas de ta faute, ça se voit tout de suite. Comment es-tu sensée faire la différence ou les empêcher d'arriver ?

Son regard se perdit sur la cour, alors qu'elle se replongeait dans ses souvenirs. Elle-même avait été exclue par ses camarades de classe et pas un seul n'avait tenté de la comprendre.

- J'ai été traitée de monstre un nombre incalculable de fois, par mes collègues de classe...par des adultes...par mes parents. Mais je n'ai jamais vraiment compris pourquoi...mes...envie arrivent comme ça, sans que je ne sache pourquoi et si je n'y cède pas, je me sens tellement mal...


Sa voix avait été basse, presque un murmure. C'était la première fois qu'elle se confiait ainsi sur sa pyromanie. Elle avait toujours refusé d'en parler jusqu'ici. Est-ce que rencontrer quelqu'un ayant une maladie similaire la poussait dans ce sens ? C'était bien possible même si elle ne savait pas si c'était une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Deuxième année
avatar
Féminin
Messages : 312
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini

Mer 11 Oct - 21:59
Une pyromane. J'avais donc bien deviné la raison de son placement à l'IRS. Ca avait un côté effrayant mais en même temps je n'avais pas réellement peur. Elle l'avait dit, elle ne brûlait pas les gens tant qu'ils ne l'emmerdaient pas. J'espérais juste ne pas avoir une crise violente. Si ça arrivait, je n'étais pas sûre de m'en sortir sans aucune brûlure. Cependant ce qui tracassait le plus, c'était le fait qu'elle avait réellement mis le feu à quelqu'un. Sa soeur plus précisément. Elle avait réellement brûlé sa soeur juste parce que celle-ci était considérée comme surdouée ? Ca faisait froid dans le dos mais venant de moi qui avais frappé mes proches durant mes crises, j'étais mal placée pour avoir un quelconque jugement. Et puis chacun ses problèmes. Si on était là ce n'était pas pour se juger les uns et les autres mais bel et bien pour pouvoir essayer de les régler tout en suivant des cours. Cet endroit était une sorte de refuge où nous pouvions nous sociabiliser. Peu importe les raisons pour lesquelles nous nous retrouvions ici, nous trouverions automatiquement quelqu'un qui nous comprendrait.

Je lui expliquai à mon tour la raison pour laquelle je me trouvais dans cette institution. Cela semblait l'intriguer sans que ce ne soit de l'hypocrisie. Beaucoup de personnes demandaient pour pouvoir juger encore plus. Je répondis donc à sa question, lui expliquant que pour le moment j'avais un traitement pour calmer mes hallucinations bien que ce n'était toutefois pas encore super efficace. Certes j'en avais moins souvent mais elles restaient nombreuses dans une journée, une semaine, un mois. Néanmoins il n'existe aucun traitement miracle alors je me doutais que cela prendrait du temps. Et qui sait ? Peut-être n'étaient-ils tout simplement pas assez puissants ? Il faudrait que j'en parle au psy tiens.

Tout comme moi, elle ne pensait pas que les pétard soient autorisés par ici. C'était un peu une question de logique aussi. Avec des pyromanes ou des personnes qui avaient peur du feu, des explosions, des tirs et j'en passe, impossible que ce genre de truc soit autorisé dans cette institution.

- Ils te fouilleraient donc effectivement tu ne pourrais pas les garder très longtemps sur toi. Moi ils ne me fouillent pas mais je ne viendrai jamais avec des pétards. C'est beau à voir mais agaçant au niveau du bruit alors ils ne me serviraient à rien.

Peu après la discussion dévia sur le fait que le bruit entendu, ne venait finalement que de mon imagination. C'était à la fois frustrant et rassurant. J'étais contente que personne ne fasse aller des pétards mais en même temps j'étais déçue que ce bruit n'était qu'une hallucination. Comme elle le disait si bien, j'avais en effet été traitée de folle auparavant. En même temps je me mettais à leur place. Si j'avais été une personne sans problème psychiatrique et que je voyais une autre me dire qu'un hamster géant traversait la ville à la recherche de pierres précieuses, je la prendrais aussi pour une folle. Ou alors je me dirais qu'elle avait une sacrée imagination.

- Voilà c'est là l'un des soucis. Des fois je remarque si c'est réel ou non grâce à un peu de logique. Cependant quand ce sont des trucs comme le son que j'ai entendu ou des images qui pourraient réellement exister, je ne fais plus aucune différence. Du coup quand personne ne voit ce que je vois, ou n'entend ce que j'entends, je passe rapidement pour une cinglée.

Je l'écoutai me parle un peu d'elle. Je ne l'interrompis pas. Cela semblait déjà assez étrange pour elle de se confier à une personne, une inconnue qui plus est, alors je ne devais pas en rajouter une couche. Elle se bloquerait sinon et j'ignorais les autres réactions qu'elle pourrait avoir si on la frustrait. Je ne tenais pas trop à tenter le diable.

- Je comprends. Moi j'ai eu de la chance car un autre psy, mon père et mon frère ont pu avoir une théorie sur ce qui aurait pu déclencher mes problèmes. Mais si ça n'avait pas été le cas, je serais sûrement comme toi à me poser des questions sur le pourquoi ça m'arrive. Non en fait même avec leur théorie je me pose les questions quand même.

Une théorie n'était pas forcément vraie alors je me demandais si celle-ci l'était ou non. Un traumatisme pouvait très bien tout déclencher mais cela pouvait tout aussi bien arriver comme ça. Tout seul. Il suffisait juste d'avoir les prédispositions et le tour était joué.


Revenir en haut Aller en bas
Lynn Withypoll
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 03/03/2000
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : En couple...avec le feu !
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://maitreouneko.forumactif.org/ http://indare-division.forumactif.com/t844-le-feu-est-tellement-beau-termine#8713

Sam 14 Oct - 9:50
Le regard de Lynn balayait la cours qui s'étalait devant l'établissement. En y réfléchissant bien, elle aurait bien aimé que des pétards et surtout, des feux d'artifices soient lancés. Cela animerait cette journée qu'elle trouvait bien trop calme à son goût. Un bon feu pourrait faire l'affaire aussi...mais non, pour l'instant, elle essayait de rester calme. Elle connaissait les règles mais pas la sévérité des surveillants et professeurs...Et elle savait qu'elle allait les tester.

- Ils ne te fouillent pas ? Donc tout le monde n'est pas fouillé...C'est bon à savoir ça. Je suis fouillée à chaque fois et à chaque fois, ils osent me prendre mon briquet ! En quoi ça les dérange que je mette le feu à un petit truc de temps en temps ?

Ce n'était pas vraiment une question, c'était dangereux et elle le savait. Autant où brûler une feuille de papier de temps en temps ne se voyait pas, mais quand elle aurait envie d'un feu plus grand, elle aurait besoin de bien plus grand. Mais pour l'instant, ils pouvaient s'estimer heureux, elle avait adoré voir la forêt à côté de chez elle brûler, mais elle n'avait pas encore eu l'envie de recommencer.

- Parfois, ça peut être vrai aussi. Alors, autant en parler. Surtout ici, personne ne devrait te juger pour ça, et puis imagine que quelqu'un tire et que tu croies que c'est une hallucination ? Ça peut vraiment être dangereux finalement...

Autant où Lynn était dangereuse pour tout ce qui l'entourait, humains compris, mais pour Lana, c'était surtout dangereux pour elle. Maintenant qu'elle avait rencontrait cette fille-là, elle se demandait ce qu'il y aurait dans sa classe, quelles maladies, quelles caractéristiques ? Elle allait surement être étonnée.

- Et c'est quoi leur théorie ? Et d'ailleurs, est-ce qu'en grandissant, tu auras la possibilité d'en guérir ?


Elle se posait réellement la question. On lui avait assuré que la pyromanie se soignait, même si c'était long et difficile mais elle ne pouvait s'empêcher d'en douter, persuadée qu'elle subirait ses envies jusqu'à la fin de sa vie. Alors, est-ce que des hallucinations pouvaient se guérir ?
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Deuxième année
avatar
Féminin
Messages : 312
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini

Lun 23 Oct - 17:47
Je secouai doucement la tête pour répondre à sa question. Non. Ils ne me fouillaient pas. Ils le faisaient seulement à ceux qui étaient considérés comme étant plus dangereux. Je ne me promenais jamais avec une arme, un briquet ou autre chose qui pouvait mettre une vie en danger. Je ne pouvais devenir dangereuse que lorsque je faisais une crise. Et plus s'il y a des objets néfastes à proximité pendant mes crises. C'était rarement le cas heureusement.

- Ils fouillent surtout ceux qui ont le plus de risques de mettre les autres en danger. Le briquet est considéré comme objet dangereux donc ils le confisquent. Pareil pour les allumettes et les objets tranchants. Moi il pourraient me fouiller tous les jours si ça leur chante, je ne me balade jamais avec ce genre de trucs.

En quoi ça dérangeait qu'elle mette le feu de temps en temps ? Je me fichais un peu tant qu'elle ne me prenait pas pour une viande à mettre sur le grill ou qu'elle ne mettait pas le feu à toute l'institution.

- Je pense que ce qui les dérange c'est que le feu c'est risqué justement et vu qu'ils nous éloignent de ce qui l'est, c'est normal qu'ils confisquent les trucs qui pourraient nous tenter.

J'avais l'impression de m'être mal exprimée. Plus je repensais à ce que j'avais dit, moins je comprenais ma propre explication. Je changeai tout de même de sujet et nous parlâmes un peu du souci que je rencontrais régulièrement avec mes hallucinations. Comme elle le disait si bien, ici personne ne devrait me juger. En tout cas, personne ne l'avait fait jusqu'à maintenant. Ce devait être parce que tout le monde dans ma classe ou en résidence surveillée, avait un problème psychiatrique ou psychologique aussi.

- Moui. Quand j'ai des hallucinations ça peut déjà être dangereux pour moi ou pour les autres mais si c'est la réalité, je n'ose même pas imaginer.

Sa question finale me demanda un petit temps de réflexion. Est-ce que cela se soignait ? Bonne question. Moi-même je ne le savais pas. Je crois que non. Pas sans traitement en tout cas et je crois qu'il faut le prendre à vie. Il faudrait que je demande à un médecin pour le coup.

- Ben la théorie c'est que j'avais déjà des gènes latents et le fait d'avoir subi un traumatisme ça a tout activé. Mon ancien psychiatre avait fait comme hypothèse que mes hallucinations étaient une sorte de système de défense de mon cerveau quand il veut échapper à la réalité. Et que quand j'ai mes crises de violence à cause d'un truc qui m'a effrayée, c'est que le cerveau a fait un burnout qui m'a fait imaginer n'importe quoi et paf, la crise.

C'était dur d'expliquer ce que le psychiatre m'avait dit. Je n'avais moi-même pas tout compris à son explication alors devoir tout redire à quelqu'un sans s'emmêler les pinceaux, c'était dur.

- Par contre je crois que ça ne se guérira jamais. Il faudra que je demande à un médecin pour me confirmer mais je crois que je devrai suivre un traitement toute ma vie pour que ça « disparaisse » mais que si j'arrête le truc, les hallucinations reviendront. Et toi ? Ca se soignera un jour la pyromanie ?

Je n'ai jamais su si c'était une maladie qu'il était possible de soigner ou si c'était quelque chose qui restait à vie. Est-ce qu'il était possible de se contrôler ? Fallait-il faire brûler de petites choses pour apaiser les envies ? Y avait-il un traitement pour aider ou ça n'existait même pas ? Tant de questions qui me tournaient dans la tête. Alexei m'avait déjà dit que je réfléchissais trop parfois. Il avait peut-être raison finalement.


Revenir en haut Aller en bas
Lynn Withypoll
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 03/03/2000
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : En couple...avec le feu !
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://maitreouneko.forumactif.org/ http://indare-division.forumactif.com/t844-le-feu-est-tellement-beau-termine#8713

Sam 4 Nov - 11:08
- Tu as de la chance de ne pas être fouillée. Je subis ça matin et soir, et ce n'est pas vraiment agréable. Mais je fais toujours en sorte d'inventer de nouveaux stratagèmes...un jour, j'arriverais bien à les tromper !

Lynn était motivée mais elle ne se laisserait pas faire. C'était comme une guerre avec les adultes de cet endroit, et mêmes s'ils gagnaient régulièrement, ce n'était que de petites victoires sans incidence sur le reste. Elle était persuadée qu'elle finirait par gagner pour de bon !

- Effectivement, le feu peut faire de sacré dégâts, mais n'est-ce pas ce qui est beau justement ? Ce qui le rend si magique ?


Ses yeux pétillaient. Il ne fallait jamais la lancer sur la beauté d'une flamme ou carrément d'un feu, car elle parlait loin, jusqu'à déclamer son amour pour ce genre de choses.
Mais en discutant de leurs maladies, Lynn se rendait compte à quel point les hallucinations et la pyromanie étaient différentes.

- Dis-moi, quelle est la pire hallucination que tu as pu avoir ? Ou la plus étrange ?

Elle posait la question sur un air réellement intriguant. Elle se demandait jusqu'où ce genre de choses pouvaient aller. Et étrangement, elle était prête, en échange à raconter ce qu'elle même avait pu faire, répondre à ses questions si elle en avait. Cet endroit avait un drôle d'effet sur elle, mais après tout, elle avait vraiment l'impression de pouvoir être écoutée, ce qui était agréable.
En attendant, elle écouta ce que Lana lui expliquait sur sa maladie.

- Et ici, tu arrives à ne pas en faire ou tu as toujours besoin de ce moyens de défense ? C'est quand même impressionnant ce que le cerveau peut faire pour se défendre...


Sa propre pyromanie était apparue pour libérer les tensions qui la parcouraient, pour attirer l'attention aussi. Elle détestait sa petite sœur, depuis que celle-ci se retrouvait être pourrie gâter et attirer toute l'attention de leurs parents...Mais même Lynn ne s'en rendait pas vraiment compte. Elle haïssait sa cadette et en voulait à ses parents, c'est tout ce qu'elle comprenait. Ses yeux parcouraient la cour, d'un regard vide, la regardant sans vraiment la voir, jusqu'à ce que Lana la sorte de ses pensées. Elle réfléchit à la question posée, à la réponse qu'elle pourrait y donner.

- Je ne sais pas. Elle m'accompagne depuis si longtemps...Et d'un côté, je crois que je me sentirais vide sans elle. Mais la psy que j'avais eu avant d'arriver ici ne m'a jamais rien expliqué, je ne sais donc pas pourquoi ça m'arrive, ni si je peux en guérir...Peut-être qu'il existe un traitement ? Ou un moyen de contrôler mes envies ? Mais là encore, j'ignore si j'en ai vraiment envie.


Cela faisait si longtemps qu'elle avait ses envies de pyromanes qu'en s'imaginant sans ce genre de choses, elle avait l'impression d'être vide. De ne pas être elle-même. Ce serait très long de réussir à travailler là dessus, même si elle savait que sans motivation de sa part, rien ne fonctionnerait.

- Parfois, je me demande pourquoi on est pas né comme tout les autres...comme ces personnes...normales. Tu aurais voulu être normale toi ?


Quand elle prononçait ce simple mot, le "normal", c'était comme s'il lui écorchait la bouche en sortant. Et en réalité, même si elle n'aimait pas ce mot, elle ne savait pas réellement ce qu'était la normalité. Dans sa famille, sa petite sœur était sensée l'être, alors être une telle peste, c'était cela la normalité ?
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Deuxième année
avatar
Féminin
Messages : 312
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini

Sam 4 Nov - 21:56
De la chance de ne pas être fouillée ? Sans doute oui. Je n'avais pas  grand-chose à cacher de toute façon alors même s'ils me fouillaient chaque jour, je ne pense pas que ça me dérangerait plus que ça. Lynn semblait toutefois déterminée à réussir à cacher des trucs dangereux lors des fouilles. Je ne pense pas qu'elle y parviendrait un jour mais l'espoir faisait vivre donc bon. Et puis je n'aimais pas briser les rêves des autres. Si ça pouvait lui permettre de s'amuser sans que ce soit monotone, pourquoi pas après tout. Je lui fis tout de même pas de ce que je pensais par rapport aux diverses confiscations d'objets pouvant être dangereux. Encore une fois, elle semblait heureuse lorsque cela concernait les dégâts que pouvait faire un feu.

- Euh...personnellement je dirais que non mais c'est juste un avis. C'est sans doute plus beau que l'eau en tout cas.

Certes, le feu pouvait être meurtrier mais à mes yeux, l'eau l'était bien plus. Le feu tue assez vite même si c'est dans d'atroces souffrances. Avec l'eau la mort est plus douce mais plus lente aussi. C'était plus cruel. Le sujet dévia sur mes hallucinations, tandis que nous parlions des fréquences où elles apparaissaient, en quoi elles pouvaient gêner et aussi, en se demandant si elles seraient présentes à vie ou si elles disparaitraient un jour.

- La pire ? Hum... Je dirais que c'est quand j'ai cru qu'un méga monstre était en train de déchiqueter un innocent sous mes yeux. Et j'avais tous les détails sanglants. Et après il voulait s'en prendre à moi. J'ai paniqué, pris les premiers trucs qui me passaient sous la main et j'ai tout jeté contre mon psychiatre en croyant que c'était lui le monstre. Mon frère avait dû entrer dans la pièce pour pouvoir me calmer.

Ce jour-là j'avais même blessé le psychiatre au bras. Quelle idée aussi de laisser des stylos, des ciseaux, etc juste devant moi... C'était aussi éviter ce genre de situation qu'on ne me laissait pas regarder des films d'horreur. Ce n'était pas une grande perte de toute façon, je n'étais pas intéressée par ce genre de truc. Après ça, elle me demanda quelques précisions sur mon état actuel.

- Non je n'arrive pas. Enfin pour le moment je n'ai pas encore eu de crise violente, ce qui est plutôt positif mais j'ai tout de même encore souvent des hallucinations. Et toi ? Le pire c'était seulement mettre le feu à ta soeur ou il y avait encore pire que ça ?

Je l'écoutais me répondre. Elle non plus ne savait pas si cela durerait toute sa vie, ni même si des traitements existaient pour ça. Pareil pour mon problème psychologique. J'avais un traitement mais rien ne me disait que mes hallucinations cesseraient un jour ou non.

- Peut-être que les psys qui sont ici pourront t'apporter plus de réponses. Et dans le cas où ça peut disparaître, peut-être que vous trouverez une solution pour éviter de sentir ce vide que tu crains. Tu sais, un truc comme les fumeurs quand ils essaient d'arrêter la cigarette. Certains utilisent des patch et d'autres, ils bouffent un truc dès qu'ils ont envie de clope. Peut-être qu'il existe un truc dans ce genre pour la pyromanie aussi.

C'était vraiment quelque chose à voir avec le psychiatre ou le psychologue. Il en connaîtrait sûrement plus sur le sujet et pourrait sans doute mieux la conseiller. Moi je ne peux qu'imaginer des théories. Elles n'étaient pas forcément réalistes.

- Je ne sais pas. Un peu quand même oui. Si je n'avais pas ces hallucinations, je ne serais pas prise pour une fille étrange, je n'aurais pas de médicaments à prendre et je n'aurais pas attiré de problèmes à mon père et mon frère. Mais en même temps, être « normal » semble être monotone à la longue. Il ne se passe presque rien durant leur journée et les seules problèmes psychologiques qu'ils peuvent avoir, c'est la dépression. Et ça, en général ça ne dure pas toute une vie. Ca se soigne. Pas forcément totalement mais ça reste possible d'atténuer sans médication.

C'était comme cela que je voyais les choses en tout cas. Après, je ne savais pas réellement ce que c'était la normalité. Et puis si je l'avais été, on serait resté en Russie, je me serais potentiellement fait des amis et ça s'arrête là. Tandis qu'avec mon souci, j'ai commencé à découvrir l'Angleterre, des gens qui ne jugent pas les autres parce qu'eux-même ont des problèmes et je peux malgré tout suivre les cours même en m'absentant de classe de temps en temps. Ils savaient de quoi j'étais atteinte, que cela pouvait venir à tout moment et que je ne parvenais pas souvent à contrôler.

- Et toi ? Tu aurais voulu être « normale » ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mon copain à envie de vomir... Je stresse!!!
» agoraphobie et peur d'affronter seul le monde?
» demande d aide contre la solitude
» j'ai envie de tout larguer..
» FAIM OU ENVIE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Bâtiment principal :: Toit-
Sauter vers: