À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Le bal a commencé ! Venez rp dans le sous-forum dédié !
Elèves, professeurs et civils partent en voyage en France ! Ca vous tente ?

 :: Hors-jeu :: Archives Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un avertissement crucial (PV Leion)

Amaryllis Hanazumi
ISS |:| En Norvège
avatar
Féminin
Messages : 483
Né(e) le : 05/08/2000
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire - Karynsexuelle
Nationalité : Française
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t31-amaryllis-la-pianiste-fini

Lun 2 Jan - 23:25
Aujourd'hui était un jour lambda. Un Mardi lambda comme toutes les semaines depuis le début de l'année à la seule vraie différence que c'était le premier Mardi du nouveau trimestre mais contrairement à la plupart des élèves je n'avais fait qu'exceller aussi je n'étais guère parcourue par le stress. J'avais comme à mon habitude très peu dormi, ce qui me vaudrait à coup sûr une réprimande de mon directeur. Après tout les surveillants étaient habitués, au point que lorsqu'il entrait dans la salle de musique il se fendait presque d'un sourire en m'y voyant travailler sempiternellement. J'avais donc passer la nuit à jouer du piano révisant diverses mélodies que je comptais présenter à un concerto à la fin de l'année aussi bien pour tester la qualité de ma performance mais aussi m'attirer le regard bienveillant d'éventuels critiques de musique.

Après une matinée peu intéressante, du moins de mon point de vue,j'avais eu le droit à une pause déjeuner mais ne trouvant guère mon amie Elyanna je décidais de manger seule en salle de musique. J'en profitais de plus pour réviser une fois mon repas terminé. Je savais bien que je n'avais rien à faire ici durant ma pause déjeuner mais je flirtais souvent avec les règlements. J'en prends pour acte par exemple mes nombreuses escapades nocturnes pour travailler mais aussi mon nombre impressionnant de visite au sein des IRS alors que l'on m'avait déjà interdit celà au cours d'un rendez-vous informel avec le directeur Ed'Ruecus ainsi que par le biais de la directrice Martel. J'avais beau vouée une sorte d'admiration à cette dernière je n'avais guère cesser ces visites proscrites. Aujourd'hui j'enfreignais des règles et il en serait de même demain.

Après cette courte pause je me rendais en cours de Biologie, ce dernier prenait place au premier étage et nous voyait confrontés au professeur Korrigan. J'avais réussi, non sans trop de mal, à obtenir de bonnes notes avec ce dernier. De plus, j'appréciais déjà ce professeur malgré le fait que je ne lui avais jamais vraiment adressé la parole, du moins pas dans un autre cadre que dans celui du prof' qui pose des questions auxquelles je répondais. A vrai dire, je passais plus de temps à pianoter sur ma table en continue ou à étudier mes partitions qu'à me concentrer véritablement ou me montrer attentive. Quand à lui, Mr Korrigan ne semblait soit pas conscient de mon manque de rigueur soit ce dernier le tolérait au vue de mes résultats. Ou bien il m'appréciait suffisamment et jugeait mon travail suffisant pour ne pas le noter là où certains semblaient ne pas savoir ce qu'était une cellule; ce qui à mon humble avis, était autrement plus grave qu'une bonne élève un peu rêveuse. Ce cours se passa comme la plupart des autres, je pianotais et l'enseignant déclamait tandis que les élèves du fond piaillaient dès que notre enseignant daignait se tourner. A vrai dire, un seul détail était différent : en effet Monsieur Korrigan semblait me regarder plus souvent qu'à l'accoutumée. Etait-ce une hallucination de ma part? Pourquoi me fixait-il ainsi? Je décidais de ne pas y prêter attention jusqu'à la fin du cours mais que cachait cette attitude?


Always all alone


Déesse Ama-Terasu:
 


Finally found my true will:
 


Je parle en #cc66ff.
Revenir en haut Aller en bas
Leion L. Korrigan
Membre absent
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 15/12/2016
Niveau d'études/Métier : Professeur de Biologie
Situation amoureuse : Actuellement en couple avec lui-même
Nationalité : Anglais-Zélandais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t69-leion-korrigan]here ♥

Sam 21 Jan - 15:03

         
On discute ?

Ravent L. Lentz & Leion L. Korrigan

         
-Mademoiselle  Hanazumi ?

Sans quitter mon bureau, j'orientai mon regard vers la jeune fille possédant une chevelure rose, s'apprétant à quitter mon cours qui venait de s'achever. Avec difficulté, j'essayais d'arborer un air reposé, tentative ayant échoué ou pas, je n'arrivais pas à éloigner l'inquiétude ou ce sentiment semblable à elle, de mes pensées rien qu'en regardant la demoiselle à qui je voulais parler depuis quelques jours. Peut-être était-ce étrange de ma part de vouloir parler à une élève mais je n'avais guère le choix. Cela faisait un petit moment que j'avais appris que cette élève avait pour compagnie la demoiselle Lentz ou encore la racaille au bois dormants que j'appréciais quand même, le problème dans tout cela c'est que mademoiselle Hanazumi, bonne élève qu'elle était, semblait toutefois naïve et influençable ce qui pouvait qu'être mauvais en traînant avec l'autre petite Forge. Hanazumi était réellement une bonne élève bien qu'elle ne fichait rien en cours, ou plutôt presque rien, mais le fait qu'elle ait de bonne note lui donnait le droit de se la couler douce et puis, il fallait l'admettre, même si je ne lui parlais qu'en tant que professeur, j'appréciais la jeune fille sans pour autant la connaître. Drôlement ridicule, ça l'était et malgré ça, je ne pouvais rien y faire.

Sans réel envie, je me levai lentement, me sentant presque en forme suite à cette nuit si douce à laquelle j'eus droit avant de me diriger vers elle tout en m'arrêtant plus ou moins loin d'elle, me sentant étouffer en étant proche des élèves. Être éloigné ne m'empêchait pas de l'observer avec insistance, sans avoir abandonné l'idée d'arborer un air calme.

-Je voulais vous parler un instant.

Je soupirai, légèrement fatigué par moi-même. Pourquoi fallait-il que je perde un temps qui m'était précieux pour la mettre en garde ? Il y avait des fois où je ne me comprenais pas du tout.

-Ne vous en faites pas, ce n'est pas au sujet de vos note puisqu'il n'y a rien à dire. C'est autre chose.
Affichant un sourire qui se voulait rassurant, je passais ma main dans mes cheveux tout en pensant à l'élève de Forge qui était en fait le cœur du sujet que je n'allais pas tarder à lancer afin de prévenir la demoiselle qui attendait toujours. Puis, d'une voix calme, je lui dis :

-C'est au sujet de votre amie, mademoiselle Lentz. Je voulais vous prévenir, même si je sais que vous êtes une grande fille et même si je l'apprécie, qu'il faudrait que vous fassiez attention.

Perdant peu à peu mon sourire, je ne pu m'empêcher de replonger dans mes pensées. C'est vrai, j'appréciai la petite racaille mais malgré ça, il fallait que je prévienne son amie, tout ça pour sa sécurité. Je trouvais cela presque dégoûtant de devoir le faire, pour quelle raison ? Bonne question

         
codage by Wiise




HRP::
 


Merci ma petite Raven pour ces super cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amaryllis Hanazumi
ISS |:| En Norvège
avatar
Féminin
Messages : 483
Né(e) le : 05/08/2000
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire - Karynsexuelle
Nationalité : Française
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t31-amaryllis-la-pianiste-fini

Mer 25 Jan - 13:48

Un avertissement crucial



Lentz?
Le cours était passé assez rapidement finalement et j'avais pu apprendre par cœur une partition que je réservais pour un concerto que je devais donné durant les prochaines vacances scolaires à Liverpool, non loin de notre maison de vacances anglaises.Un seul détail cependant rendait ce cours étrange.Je n'avais guère halluciner. J'en étais certaine désormais, le prof' semblait en effet nerveux me concernant et multiplier les regards à mon encontre. J'avais même penser qu'il cherchait à comprendre ce que je faisais durant son cours mais non. Mon impression se confirma lorsqu'en fin de cours tandis que les élèves se ruaient vers la sortie et que je rangeais mes affaires je fus interpellée par le professeur.

-Mademoiselle  Hanazumi ?

Je relevais la tête croisant le regard.du professeur. Je compris aussitôt que tout ces regards n'avait comme finalité que ce moment. Je me dirigeais donc vers le bureau sans un mot et vint me planter devant ce dernier, écoutant avec attention ce qu'il désirait me dire.

-Ne vous en faites pas, ce n'est pas au sujet de vos note puisqu'il n'y a rien à dire. C'est autre chose.

Je penchais la tête essayant de comprendre de quoi il s'agissait, en effet par notes je suppose qu'il évoque aussi bien mes notes que mon travail en cours et je dois admettre qu'avec mon attitude peu travailleuse je m'attendais à ce qu'il me dise que je n'étais pas dans un cours de musique ou que je perturbais la classe mais il n'en était rien. De plus, je sentais le professeur géné voire nerveux. Oh mon Dieu serait-ce une déclaration d'amour? Je savais qu'i arrivait parfois qu'un professeur tombe amoureux d'une élève mais je n'aurais jamais cru que celà puisse m'arriver. Je ne méritais guère une telle attention et de tels sentiments de la part de ce professeur respectable, de plus comme me l'avait montré la série Broadchurch ce genre de relations a tendance à sombrer dans les drames.Je rougissais, me demandant comment j'allais refuser ses sentiments dignement de part mon engagement auprès de Abel, certes un engagement non consentie mais tant que je ne serais pas réellement amoureuse je ne pourrais entacher ce contrat. Tiens et à quoi ressemblerait nos enfants? Que dirait mes parents? Le jeune homme reprit la parole, dissipant mes errances.

-C'est au sujet de votre amie, mademoiselle Lentz. Je voulais vous prévenir, même si je sais que vous êtes une grande fille et même si je l'apprécie, qu'il faudrait que vous fassiez attention.

Mademoiselle qui? L'incompréhension devait se lire sur mon visage, de qui me parlait-il? Je me permettais donc de recentrer le sujet car en effet je n'avais guère beaucoup d'amis mais aucune Lentz parmi elle que je sache.

-"Si je peux me permettre de qui s'agit-il? je ne voudrais pas vous offenser mais je ne connais pas de Mademoiselle Lentz, du moins je crois.."

Je réfléchissais un moment cherchant à mettre un visage sur ce nom mais sans succès, aussi je me permis de relancer le débat.

-"En dehors de ce nom, en quoi cette fille serait un danger potentiel pour moi? Même si je ne saisis guère de qui il s'agit je respecte votre avis et je voudrais comprendre"

Je fis un signe pour demander si je pouvais me permettre de m'assoir et une fois son approbation obtenu je pris une chaise et la plaça face à lui pour y siéger. J'espérais ainsi mieux comprendre les craintes de mon professeur de biologie et découvrir qui était cette fille.





Always all alone


Déesse Ama-Terasu:
 


Finally found my true will:
 


Je parle en #cc66ff.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Grand Avertissement
» Que sera le grand avertissement ?
» Garabandal et l'Avertissement
» Grand avertissement
» L'Avertissement n'a pas eu lieu.....qu'elle surprise....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Archives-
Sauter vers: