AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: Résidences :: Résidences surveillées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Roi de coeur, dame de coeur et dame de trèfle[PV Alix, Hannah et Sylvia]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sylvia Zoltar
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 124
Date d'inscription : 23/02/2017
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Mer 9 Aoû - 23:38
Les vacances d'été riment avec la chaleur, ennui et soirée fraîche. Cela se traduisait aussi par un ventilateur qui permettait d'avoir moins chaud dans ma résidence. Je venais d'ailleurs d'achever de prendre un bon bain, bien tiède, après avoir achevé de ranger et de passer le balai dans mon logement. Plus rien ne traînait pas terre et l'ensemble était propre. J'avais aussi mis une petite nappe sur la table, nappe que je ne sortais que lorsque mes parents me rendaient visites. Ce serait mieux pour jouer.

Je n'étais pas nue, contrairement à ce que vous pouvez penser, J'étais déjà habillée, portant un jean, bleu avec une ceinture noire, et une chemise sans manche, bleu foncée à rebords blancs. J'avais même pris sur moi de boutonnés le bas de mon haut, cachant mon nombril, ce qui ne me gênait pas d'ordinaire mais ce serait un peu mal vu chez moi. D'ailleurs, j'étais en chausson, sans chaussette. La dernière chose que je fis, avant que tout ne soit prêt. Je récupérais un carton en haut de mon placard. Dedans, on trouvait un petit trésor : des sachets de dragibus et d'autres bonbons Haribo. Il y avait aussi quelques achats personnels, pistaches, noix de cajou, cacahouettes. Bref, ce  que nous allons pouvoir miser pour cette petite partie amicale. Je fis donc des parts égales, dans des assiettes en plastique. Je les posais sur la table, près des gobelets, dans la même matière, et d'une bouteille d'eau.  

Quelqu'un frappa à la porte et j'allais ouvrir. c'était Peter un camarade qui approche de ses dix-sept ans. Malgré ses airs de premier de la classe, ce qu'il n'était pas mais de pas grand chose, il faisait parti des étudiants de l'IRS. Il faisait parti du groupe Potion, soufrant d'une légère tendance à la kleptomanie. Rien de bien grave, il fallait juste bien le garder à l'œil. Ce que je lui avais promis de faire, d'ailleurs. Je tenais à mes affaires, aussi. D'ailleurs, Alix était prévenu. Je le laissais s'installer, laissant la porte ouverte finalement. Un petit courant d'air ne fera pas de mal. D'ailleurs, mes autres invités arrivèrent. Je laissais chacun s'installer, en leur demandant s'ils désiraient quelque chose d'autre. Je connaissais la boulot d'hôtesse : mes parents tiennent un hôtel tout de même.


[Peter : cliquer ici ]



Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 133
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 17
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Ven 6 Oct - 17:25


Roi de Coeur, Dame de Coeur et Dame de


Trèfle


Feat. Alix Scarønson & Sylvia Zoltar


Il faut que j'arrête d'écouter les gens. Il faudrait que j'arrive à tous les envoyer chier. Ça rendrait ma vie plus silencieuse. Beaucoup. Beaucoup plus silencieuse. Est-ce que je voulais jouer au poker? Non. Est-ce que je voulais voir des gens? Certainement pas. Alors pourquoi, par tous les Saints, j'avais accepté?

Je ne savais pas. Je n'avais pas la moindre idée de ce qui m'avait fait dire "oui". Mais bon... Ma parole avait été donné, je ne l'avais pas reprise et ce n'était pas dans mes habitudes de revenir dessus. J'étais sortie en portant mon habituel sweet, mon habituelle capuche et mon habituel regard "mort".

J'étais sortie plus tôt, allant chercher l'homme que j'étais censée suivre afin d'aller chez notre hôte. Et, devant sa porte, il m'a ouvert, soupirant lorsque je lui rappellais la raison de ma venue. Il est parti quelques minutes, revenant avec un papier qu'il me tendit.

Oh j'ai plus envie...



Derrière, une voix féminine minauda. Ah.

Tu m'étonnes qu'il veut plus...



J'ai baissé mon visage vers le morceau de papier, entendant la porte qui se claquait. Un soupir passa mes lèvres. Zoltar. Sylvia Zoltar. C'était qui...? Le papier m'indiquait comment aller chez elle. Mes pas m'y emmenèrent, mon esprit vagabondant sous la musique qui m'emportait. J'aurais aimé qu'il soit là... Non. Je ne devais pas y penser. C'était mal. J'allais encore avoir mal alors que, pour une fois, je n'avais rien demandé...

J'arrivais devant l'appartement, la porte déjà ouverte. Mon sourcil se haussa et j'hochais la tête en direction de la brunette et du jeune homme présent. Je n'avais pas souvenirs d'eux... M'enfin, s'ils ne me prenaient pas trop la tête je resterais.

Dan est pas venu. Il était occupé.



Tu parles... A l'heure qu'il était, il devait être en train de faire de beaux travaux pratiques de biologie... Tss.



Je refusais de boire autre chose qu'un jus d'orange ou de l'eau, tentant vainement de ne pas paraître "si" fermée que ça. Heureusement que j'avais appris à jouer au poker avec Alix... Sinon... Sinon je pense que l'ennui m'aurait absorbé. Je me murais dans mon silence, seul mon regard observait la pièce. Je ne voulais rien dire. À vrai dire, je voulais partir. Mais bon... Attendons une heure ou deux, que j'ai l'excuse de l'heure...

Hrp:
 
©️NÉMÉSIS




Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 330
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Mar 10 Oct - 21:39

13 Juillet
2017
Roi de coeur, dame de coeur, dame de trèfle

Hannah Wayne
Sylvia Zoltar


Le poids des derniers jours pesait sur ses épaules. Insoutenable. Il avait écouté les questions, répondu du mieux possibles aux interrogations de son avocat, laissé les autres gérer ça pour lui, regardé en boucle le témoignage – le mensonge – de Jenny McKerman qui leur était parvenu la veille, au point de presque le connaître par cœur. Une semaine. Une semaine avant un châtiment qu'il n'avait pas mérité, une punition injuste pour un crime imaginaire.

- Tu dois te changer les idées, chou.
- Pour quoi faire ? Ça n'effacera rien...
- Peut-être, mais j'ai pas signé pour que tu te morfondes dans ma chambre. Je suis ta pote, pas ta copine ni ta psy.
- Encore heureux.
- Oui, hein. T'avais pas un truc prévu aujourd'hui ?

Il poussa un soupir. Si, il avait un truc de prévu. Une soirée poker qu'il avait longuement hésité à annuler, organisée par cette fille... Sylvia, qu'il avait rencontrée dans le gymnase. Il avait failli plusieurs fois l'annuler, l'esprit embrumé par la promesse qu'il s'était faite de ne plus s'approcher de l'IRS. Une promesse qui lui avait coûté ses amis et...
Finalement, il n'avait pas annulé. Parce que le procès, parce qu'il était de toute façon voué à retourner à l'IRS, que ce soit avec des menottes ou une camisole. Alors à quoi bon ?

Ce n'était pas pour autant qu'il avait envie d'y aller. L'idée de jouer, qui était d'ordinaire l'une des seules à le pousser en avant, lui semblait totalement improbable. Hors sujet. Mais Any le força à se lever ce qui, considérant leur différence de taille, tenait de l'exploit.

- Bouge-toi un peu et vas-y. Ça te videra la tête et ça me fera des vacances.
- Merci pour ton soutien.

Elle leva les yeux au ciel.

- Si tu veux quelqu'un sur qui pleurer, rentre chez toi et planque-toi dans la chambre de Naev. Moi les déprimes, je les résous avec une distraction. Vas-y avant que j'aille chercher une corde pour t'y traîner moi-même. T'apprécierais pas.
- Ça va, ça va.

Il n'était là que depuis dix minutes à peine, mais elle voulait déjà le virer. Il aurait dû s'en douter. Any était toujours disposée à espionner ou à filer un coup de main, mais dès qu'il fallait un semblant d'empathie, elle était aux abonnés absents. En même temps, il valait mieux être blindée aux émotions pour répandre des rumeurs comme elle le faisait.
Il se leva avec un soupir, réajusta sa capuche sur sa tête et se dirigea vers la porte de la résidence, se retournant une dernière fois. Elle le chassa d'un geste avant de s'enfermer dans sa chambre.
Message reçu.

Depuis sa fenêtre, Any le regarda traverser le quartier des résidences Castel pour rejoindre celles des Forge, bien plus loin. Elle sortit son téléphone pour voir un sms de son "assistant". Un message simple, en deux mots : mission accomplie. Un sourire illumina son visage. Parfait. Hannah et Alix au même endroit. Son plan était parfait : si avec ça il n'arrêtait pas de penser à cette histoire de procès, c'est qu'il était un cas désespéré. Même si le but restait qu'il arrête de se morfondre sur elle en priorité.

Les mains dans les poches, Alix finit par atteindre la résidence où il était censé se rendre. District Est. Il frappa à la porte, mais se figea totalement quand la porte s'ouvrit devant lui. Même à cette distance, il reconnaissait la silhouette encapuchonnée assise avec un verre – telle qu'il la connaissait, sûrement pas alcoolisé. Il déglutit et mit un moment à saluer Sylvia, venue lui ouvrir la porte. Ses pieds refusaient de faire un pas vers l'intérieur.
Jefaisquoijefaisquoijefaisquoi.
Il dégaina son téléphone pour envoyer un sms à Any.
"C'est toi qui a fait ça."
Pas une question, une affirmation. Une certitude.
"Ta gueule et profite !"
Profiter ? Il voulut lui répondre, lui expliquer ce qu'elle avait sûrement déjà entendu et vu mille fois : Hannah ne voudrait plus jamais de lui. Il lui avait fait trop de mal. Il rabattit un peu plus sa capuche sur sa tête avant d'entrer à pas très lents.
Je t'ai abandonnée pour éviter l'IRS et je suis là, maintenant. Dans une résidence, à jouer au poker, à la merci de ceux qui pourraient me ramener ici. Comme si tout ça n'avait servi à rien. Comme si je ne savait pas me tenir à une décision. Oui, si elle ne le détestait pas déjà, ça n'allait plus tarder.
© Alix
paroles en #9E1A12




Dernière édition par Alix Scarønson le Ven 22 Déc - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 124
Date d'inscription : 23/02/2017
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Ven 3 Nov - 17:56
"Dan est pas venu. Il était occupé."

"Tant pis pour lui."

Répondis-je à ma première invitée. Je ne la connaissais pas, au contraire de Dan. Un charmeur qui avait tenté de me draguer, d'ailleurs, quelques jours après mon arrivée. Manque de bol pour lui, je l'avais royalement ignoré, déjà parce que j'étais inquiète au fait de me retrouver ici, malgré tout, et aussi parce que je n'étais pas en état pour une telle relation. Je ne sais même pas si je suis prête pour cela aujourd'hui. Je m'écartais pour laisser entrer Hannah dans mon modeste appartement.

"Fais comme chez toi."

Il ne fallut pas plus de quelques minutes pour qu'une autre personne n'arrive, pendant lesquelles je n'ai su que dire à la jeune femme, mis à part si elle souhaitait boire ou autre chose. Mes parents ont beau être hôteliers, je n'ai pas fait cela depuis très longtemps. Puis Alix sonna  à son tour, seul, à ma porte. Autant dire que nous ne serons que tous les quatre pour cette petite séance. Toutefois, sa réaction me surprit : en voyant l'adolescente, il prit son téléphone pour envoyer un sms, visiblement... agacé, ?, par elle. En tout cas, il n'avait pas l'air ravi. J'espérais qu'ils n'étaient pas en mésententes.

"Bonjour Alix. Tu ne voudrais pas entrer, toi qui est censé me donner un cours de ce jeu de cartes ?"

Je lui souris, tentant d'instaurer une atmosphère plus agréable, et avertissant aussi Hannah, du même coup, en m'écartant pour le laisser passer. Je refermais la porte derrière lui, le laissant s'installer avant de venir moi aussi à la table.

"J'ai l'impression que vous vous connaissez déjà ?"

[hrp désolé pour ce petit rp mais je ne sais que dire de plus pour le moment]



Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 133
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 17
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Sam 4 Nov - 3:00


Roi de Coeur, Dame de Coeur et Dame de Trèfle

Feat. Alix Scarønson & Sylvia Zoltar



"Bonjour Alix. Tu ne voudrais pas entrer, toi qui est censé me donner un cours de ce jeu de cartes ?"



Hein? Alix?! Mon visage se redressa, instantanément, se tournant vers la porte d'entrée. Je n'eus pas besoin de complètement le voir pour savoir qu'il n'y avait qu'un seul Alix. Ni que c'était lui. Sa posture, sa capuche, son dos légèrement voûté alors qu'il était sur son téléphone. Nul doute qu'il m'ait vu. Je ne savais pas vraiment ce qu'il écrivait... Mais son visage m'indiquait qu'il n'était pas très heureux de me revoir. Et moi, je détournais mon regard. J'avais l'impression d'imploser. Mon coeur se brisait, il explosait en un millier de morceaux. Mon regard se baissa sur mes mains. Je tremblais. Trop de choses dans mon petit crâne... Nos souvenirs, ses baisers, ses "je t'aime", ses regards. Je le revoyais lorsqu'il m'enlaçait.

J'avais un problème, je ne comprenais pas pourquoi je m'auto-flagellais. Comme si sa présence ne suffisait pas. Je me laissais fermer les paupières. Je ne devais pas pleurer. Je ne me l'autorisais pas. Je n'avais pas le droit de montrer que je souffrais. Plus tard. Quand je serais seule. Et puis... Les paroles de l'hôtesse. Il devait lui donner un cours? Alors... Je n'aurais jamais dû être là. Je n'aurais pas dû venir. Ils auraient été deux. Seuls. Je les dérangeais... Il m'avait donc oublié. C'était logique. C'était parfaitement logique. C'était douloureux. Presque insupportable.

Je peux t'aider...


Non.



Il allait la reconnaître. Il allait savoir que c'était Médée. Il allait savoir que j'avais fuis. Et je ne voulais pas. Je voulais... Je voulais partir. Loin. M'exiler. Ne voir personne. Mourir dans mon coin. Rien de nouveau depuis qu'il m'avait abandonné en sommes. Et le fait qu'il ne veuille que la voir... Il m'avait oublié. C'était un fait. Il avait tourné la page. Alors... Alors je n'étais qu'une conne qui l'aimait encore, qui n'arrivait pas à vouloir autre chose que revenir en arrière. C'était peut-être mon destin, vouloir le passé et uniquement le passé.

"J'ai l'impression que vous vous connaissez déjà ?"



Une impression hein...? Je sentis mon sourire se faire sous la veste qui le cachait faiblement. Un sourire moqueur, narquois. Si ce n'était qu'une impression... Et si on n'était que des connaissances... Je me retenais de lancer une pique. Quelque chose de douloureux "On s'est connu" ou encore un "Possible, certains oublient vite". J'aurais pu. Je pensais que j'avais raison de faire ça. J'avais le droit. Mais non. Je n'ai rien dis. Je me suis terrée dans un silence presque gênant. Je n'ai pas réagis. J'étais bien trop concentrée sur la douleur qui m'envahissait. Mes mains se sont posés sur la table, à plat. D'abord, arrêter de trembler. J'allais faire deux tours de table. Peut-être trois. Et je partirais. Comme ça ils pourraient retirer leurs vêtements et ...

Je ne voulais pas ça. Je voulais exploser. Et Médée se nourrissait de tout ça. Elle se délectait, grandissait. Et je mourrais un peu plus. Pourtant... Pourtant j'ai relevé mon visage pour le regarder. Dieu qu'il était si beau... Et il m'avait accepté... C'était... Si douloureux... J'en avais conscience. C'était sûrement ça le plus dur. Savoir qu'il avait été mien. Et qu'il ne l'était plus.

L'abandon, c'est sûrement pire que la mort...



Mon corps se tourna de lui-même, mon crâne s'inclina faiblement. Peut-être qu'il a trouvé quelqu'un d'autre. Peut-être qu'il en aime une autre? Peut-être même Sylvia qui sait... Et puis... Cette histoire de viol qui arrivait dans mon esprit. J'aurais voulu le questionner, qu'il m'en parle. J'aurais voulu qu'il se confie. J'aurais voulu... J'aurais voulu qu'il soit de nouveau à moi...

L'amour c'est pire encore que l'abandon...



J'espérais qu'il ne remarquera pas mes yeux pétillants des larmes qui menaçaient de tomber. Qu'il ne lira pas l'envie de l'embrasser, la douleur de le voir avec sa maîtresse. J'espérais qu'il ne lirait rien...

Bien sûr qu'il va tout lire. C'est pas comme si j'avais des secrets pour lui... J'étais un livre ouvert...



Bonjour Alix. Et oui Sylvia, on se connaît.



Je veux mourir. S'il vous plaît. Tuez-moi... Je n'ai pas envie de voir qu'il l'aime plus qu'il ne m'a aimé...



©️NÉMÉSIS




Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 330
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Dim 5 Nov - 23:27

13 Juillet
2017
Roi de coeur, dame de coeur, dame de trèfle

Hannah Wayne
Sylvia Zoltar


- Bonjour Alix. Tu ne voudrais pas entrer, toi qui est censé me donner un cours de ce jeu de cartes ?
- Tu étais censée apprendre un peu avant pour ne pas te faire voler toute ta fortune, non ?

Elle avait entendu. Depuis le pas de la porte, il avait perçu le mouvement de tête d'Hannah quand elle s'était redressée. Il avait presque eu envie de plonger son visage dans son téléphone pour échapper à son regard. Il ne savait pas ce qu'il pourrait y croiser. De la colère, de la déception, de la frustration, qu'est-ce que ça changeait ? Any disait n'importe quoi, il n'y avait rien dont il pouvait profiter ici, à part le dégoût de lui-même qui lui serrait la poitrine. Il lui en voulait d'avoir comploté ça, de l'avoir mis face au plus grand regret de sa vie.

- J'ai l'impression que vous vous connaissez déjà ?

Il n'avait rien à répondre. Il osait à peine lever les yeux vers la table. Est-ce qu'ils étaient vraiment seuls, tous les trois. Lui, Hannah et une fille qu'il connaissait à peine et qui ne connaissait pas leur histoire, que tout ça finirait probablement par mettre mal à l'aise ? Il avait cru l'entendre parler d'autres personnes. Sylvia lui avait parlé d'un cleptomane, quelque chose comme ça. Peut-être qu'il avait annulé. L'ambiance promettait d'être dérangeante, si c'était le cas. Il n'était pas prêt à affronter tout ça. Pas encore, pas maintenant.

Surtout, pas maintenant, en fait. Any avait promis de ne parler de son futur procès à personne, mais seul un idiot se fiait à la parole de la Fouine quand la discrétion entrait en jeu, sans compter que les McKerman avaient dû s'en donner à cœur joie. Qui était au courant ? Est-ce que l'information était arrivée à Hannah ? Qu'avait-elle entendu ? Bien sûr, elle finirait par être au courant un jour, puisque son procès finirait par être rendu public quoique fasse la direction pour l'étouffer – un ancien élève d'Indarë qui commettait un crime ça ne devait pas être top pour leur réputation – mais il préférait qu'elle ne soit pas au courant. Ou en tout cas pas maintenant, il ne voulait pas affronter le jugement en plus de tout le reste dans son regard.
Il ne voulait pas savoir si elle croirait à ce mensonge.

- Bonjour Alix. Et oui Sylvia, on se connaît.

"On se connaît". Assis en face d'elle, il leva légèrement les yeux, franchissant l'ombre de sa capuche sans oser croiser son regard pour autant. Ils se connaissaient... L'expression était si faible, si loin de la réalité. Il gardait la tête à demi-baissée, incapable de décider d'une façon d'agir. Il regrettait de ne pas avoir de pièce ou de dé sous la main pour laisser faire le hasard : baisser la tête, assumer ses choix ou faire comme si de rien n'était.
Comme s'il pouvait faire semblant.

- Bonjour Hannah...

Sa voix n'était pas aussi stable qu'à son habitude. Ni aussi atone, légèrement plus grave, plus vibrante sans être tremblante. Ses mains serrées sur ses genoux. Il était incapable d'être totalement sans émotions en sa présence, et il ravalait à grand peine la boule de honte qui lui serrait la gorge.
La porte de la salle de bain qui s'ouvrait l'empêcha de devoir se demander s'il réussirait à retenir les larmes que le regret cherchait à lui imposer. Il reprit soudainement conscience de la présence de Sylvia et de celui qui venait de revenir dans la pièce, probablement son ami, qui se présenta rapidement sous le nom de Peter. Son instinct naturel le poussa à reprendre une contenance, et il chassa ce qui lui compressait le cœur pour le moment.
Jamais devant les autres.

- Tu as des cartes ou tu veux qu'on utilise les miennes ?

Il parlait en évitant le regard d'Hannah mais aussi celui de Sylvia, même alors qu'il s'adressait à elle. Il aurait donné n'importe quoi pour avoir des lunettes de soleil et pouvoir regarder les autres sans avoir peur de ce qu'il pourrait lire dans leurs yeux.

- Hannah tu... connais encore les règles ?

Bien sûr qu'elle les connaissait, c'était lui qui les lui avait apprises. C'était juste une excuse pour lui adresser la parole sans mentionner quoi que ce soit de douloureux pour elle comme pour lui, sans qu'elle puisse avoir une ouverture pour lui rappeler qu'il l'avait abandonnée.
Si tant est qu'elle le fasse sans laisser Médée porter sa colère.
© Alix
paroles en #9E1A12




Dernière édition par Alix Scarønson le Ven 22 Déc - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 124
Date d'inscription : 23/02/2017
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Dim 10 Déc - 19:51
Nous étions tous les quatre autour de la table, moi sylvia, "propriétaire" des lieux, Peter, le kleptomane que j'avais déjà repéré en train de piquer un de ses propres sachets de cacahouette et à qui j'avais mis un coup de coude pour lui signaler, Alix qui me faisait face et Hannah que je ne connaissais pas mais qu'Alix semblait bien connaître. D'ailleurs, on pouvait se demander quelle histoire ils avaient pu avoir ensembles vu la tension entre eux deux.

On avait tous notre "monnaie" devant nous, partagée en part égale par votre servante. Alix demanda si j'avais des cortes et je hochais la tête, en ayant justement ! J'avais acheté un paquet banal l'autre jour quand je suis sorti pour la seconde fois d'Indare. Je me levais pour aller le chercher, l'ayant bêtement laissé dans son tiroir. Je revins en l'ouvrant et le déballant, vu que je ne l'avais jamais sorti.


Moi, je débute donc je vous remercie d'être gentils avec moi".

Etant l'hôte, je m'autoproclamais la première à distribuer ! Je mélangeais donc le paquet de cartes avant de laisser Peter couper, lui ayant signifié qu'il savait se débrouiller à ce jeu. Tant mieux alors. Puis, je donnais les cartes, 5 chacun, une par une.

"Sinon, les vacances se passent bien pour vous ? Pas trop de boulot ?"

Parlons d'un truc banal, ça aidera peut-être à ce que chacun se sente mieux. Inutile, d'ailleurs, de parler d'autre chose : je pouvais entretenir un long moment sur les cours d'été, vu que j'étais inscrite à une bonne partie d'entre eux ! Je jetais un regard à mes cinq cartes.. mm Roi et dame de pique, dix de trèfles, sept de cœur et neuf de carreau.. Euh... c'est une bonne main ça ? Ou pas ? Je me frottais la nuque en les regardant .. Hummm Ah oui ! on devait dire combien de carte on échange !!! Mais moi en dernière.



Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 133
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 17
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Lun 11 Déc - 19:41


Roi de Coeur, Dame de Coeur et Dame de Trèfle

Feat. Alix Scarønson & Sylvia Zoltar




Bonjour Hannah...



Mon cerveau surchauffait. Mes pensées affluaient, tourbillonnaient sans que je ne fis un seul pas pour les en empêcher. Je le revoyais me sourire, m'appeler, rire. Je le revoyais doux, tendre, amoureux. Je le revoyais embrasser mon cou. Je pouvais réentendre ses "je t'aime". Et le pire n'était pas de le revoir lorsque mon bonheur était à son paroxysme... Non... Le pire était de m'entendre répondre. Entendre mon rire, ressentir tant d'allégresse qu'à l'époque. Je pouvais ressentir sa chaleur, mes doigts qui découvraient sa peau. Mon regard découvert qui l'embrassait avec une honnêteté rare. Et ça... ça... ça me détruisait.

Je notais pourtant son intonation. Sa voix n'était pas... normale. Il y avait un quelque chose dans sa voix qui n'allait pas. Je connaissais ça. Quand une boule d'émotion empêchait de parler, de respirer... C'était... c'était ce qu'il vivait? Je n'arrivais pas à m'empêcher de me questionner. Est-ce qu'il souffrait de me revoir? Est-ce qu'il en était heureux...? Qu'est-ce qu'il pensait? Est-ce que ma présence gâchait encore tout...?

Oh! Salut! Alix non? Sylvia m'a dit que t'allait lui apprendre à jouer! C'est cool de ta part! Au fait, moi, c'est Peter.



Je n'avais pas besoin de relever le visage pour l'avoir déjà vu. C'était le quatrième membre de cette soirée. Un ami de l'hôtesse je présumais. Il avait trop... Trop de punch dans sa voix. Comme s'il était épuisant... Mais bon, c'était sûrement moi qui n'avait pas la tête à être ici... La voix familière de mon ... ex... avait reprit son intonation habituelle lorsqu'il lui répondit. Une voix calme, posée, qui ne laissait personne deviner. Parce que personne n'essayait vraiment. Je le comprenais encore... Encore un peu tout du moins. J'arrivais à lire, à décrypter. Pas tout, c'était un fait. Mais au moins, je n'avais pas perdu ça. C'était... un soulagement. Ne plus le comprendre m'aurait été difficile à avouer. C'était sûrement notre plus grand lien... Nous nous comprenions... Mais maintenant, même si moi je le comprends... Lui... Est-ce qu'il le peut encore?

Sa voix résonna une nouvelle fois. Il parla d'abord des cartes. Je ne pris pas le temps de retenir. C'était une phrase qui ne me concernait pas. Pourtant l'hôtesse se leva et alla le chercher. Lorsqu'elle revint, je haussais un léger sourcil en observant le paquet neuf. C'était assez symptômatique de ses débuts. Toujours mélanger les cartes avant... Elles sont toujours rangé dans le même ordre lors d'une sortie d'usine... Alors les premiers mélanges étaient importants pour fluidifier le jeu.

Moi, je débute donc je vous remercie d'être gentils avec moi.


Hannah tu... connais encore les règles ?



Mes pensées s'arrêtèrent net. Si je connaissais encore les règles? Mon regard se releva vers lui. Je voulais comprendre sa question. Pensait-il réellement que j'avais oublié? Lorsque nos pupilles se croisèrent, l'option s'effaça naturellement. Non. Il n'y croyait pas une seconde. Mais c'était une sécurité. Savoir si moi je voulais lui parler. Si Médée ne serait pas celle qui répondrait. Une question simple et qui n'engageait à rien. Mon visage se découvrit, un air faussement outrée. J'espérais qu'il comprendrais le rôle que j'enfilais quelques secondes. C'était... C'était ma sécurité à moi. S'il ne la comprenait pas... j'aviserais.

Je me laissais regarder ce qui nous servait de "mises" ainsi que la demoiselle, distribuant 5 cartes. Mon sourcil se haussa légèrement alors que j'assimilais le poker classique que nous allions jouer. Assez naturellement je pensais au Texas Hold'em. Je le trouvais plus simple d'apprentissage vu que l'on a deux cartes et qu'on joue sur celle-ci. Alors que là, nous devions modifier notre main nous-même. Enfin, c'était à Alix de voir ça. Après tout, c'était son professeur.

Ça devrait aller~



Je me sentais sourire. Médée souriait également. Je le sentais... Elle aimait que je le provoque. Médée aimait provoquer tout le monde... Je voulais le bousculer. C'était un joueur. Je le savais. Alors je le ferais jouer. J'allais accepter la porte qu'il m'offrait. Je n'aimais pas la possibilité qu'il souffre de me revoir. J'espérais le connaître assez pour prévoir ça... Dans le meilleur de mes scénarios, il allait se jeter "corps et âme" dans la partie sans sortir de son rôle de professeur. Je quitterais un peu plus tard que prévu. Dans le pire des cas... J'allais le briser. Il ne comprendrait pas.

Non... Il n'a pas pu changer autant.



Mon regard observa la table en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre. À ma gauche Peter, puis Sylvia, qui distribuait. À ma droite, Alix. Mes mains se rapprochèrent de mes cartes, les enveloppant précautionneusement comme il avait pu me l'apprendre. Je les soulevaient rapidement, tordant le bout par trois fois.  

Mieux vaut être vaincu sur le principe que de gagner sur des mensonges.
[ Arthur Calwell ]

Paire rouge de valets, as de coeur, huit de trèfle, sept de pique. Pas dingue quoi. J'attends qu'Alix blinde. Si je n'oublie rien... Sylvia distribue, Alix blinde, je parle. Puis Peter et enfin Sylvia. Si on passe tous, Alix récupère sa blinde et le jeu tourne. Sinon... On pourra commencer à échanger nos cartes.

Blinde de cacahuètes posée, je rejetais un coup d'oeil à mes cartes. Coup d'oeil bref. Inutile. Mais c'était ce qu'il m'avait appris. J'allais faire semblant mais pas trop. Avec un peu de chance, il y croirait. Peut-être qu'on pourra mieux se comprendre comme ça?  J'inspirais et ma voix annonça, fermement:

Suivi.



Mon compte de cacahuètes fut payé et je me laissais analyser les autres participants.

Sinon, les vacances se passent bien pour vous ? Pas trop de boulot ?



Je hochais des épaules nonchalamment, croisant mes mains entre elles, les posant sous mon menton. Entre ça, mon corps avancé et mon écharpe, il n'y avait que mon regard qui était visible. Et donc, il s'en trouvait intensifier.

Pas très. Psychlogue et cours. Rumeurs et mensonges. La routine quoi...



Hrp + Cartes:
 
©️NÉMÉSIS




Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 330
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Ven 22 Déc - 1:16

13 Juillet
2017
Roi de coeur, dame de coeur, dame de trèfle

Hannah Wayne
Sylvia Zoltar

Peter avait cet avantage, ou inconvénient mais dans le cas présent c'était un avantage, de visiblement être plein d'énergie. Cela concentrait assez l'attention d'Alix sur lui pour que le tourbillon d'émotions qui se bousculait dans sa tête n'ait aucune emprise.
Presque aucune emprise. Croiser le regard d'Hannah avait fait rater un certain nombre de battements à son cœur et il repartait sur un rythme un peu aléatoire. Il avait oublié à quel point il aimait ses yeux. Non, c'était faux, il n'aurait jamais pu l'oublier, il l'avait juste sorti de son esprit pour ne pas se morfondre sur ses erreurs. Et son sourire ne l'aidait pas à garder le contrôle de ses émotions.

Il eut beau récupérer ses cartes en premier, après s'être assuré que Sylvia les mélangeait et les distribuait correctement, il fut sûrement le dernier à les regarder. il savait que jouer absorberait ses états d'âme pour le plonger dans sa neutralité habituelle, et ses mains hésitaient sur le bord des cartes. Jamais devant les autres. Oui, mais si l'enfer dans lequel on l'avait plongé continuait, il ne pourrait peut-être jamais la voir sans être "devant les autres". C'était sans doute mieux pour elle, mais il commençait à douter que ce soit bon pour lui. Ses émotions lui hurlaient de s'exprimer, même pour quelques mots d'excuse parce qu'il n'arrivait pas à concevoir qu'elle puisse encore tenir à lui. Tu ne pourras plus jamais la revoir. Mais ne s'était-il pas fait à cette idée depuis des mois ?
Les doigts crispés par son dilemme interne, il jeta finalement un œil à ses cartes. Cinq et neuf de carreaux, as de trèfle et de pique, dame de cœur. Deux choix : la sécurité, jouer ses as en espérant en piocher un troisième et peut-être le compléter avec une paire, ou le risque idéaliste, espérer une suite avec ses chiffres et prier pour une quinte flush. Deux possibilités, trois en comptant la suite 9-10-V-D-R qu'il pouvait aussi tenter même si ça réduisait à néant l'espoir d'une main plus haute, pour cinq résultats positifs, six en comptant la chance insolente qu'aurait été de piocher deux autres as.

Il continua sa réflexion en avançant sa mise, une blinde de départ pas trop élevée pour la première partie, même si le risque était franchement nul avec des cacahuètes. Il resta à l'écoute de Sylvia au cas où elle aurait des questions, histoire d'y répondre au mieux, jouant avec le bord de ses cartes du bout du doigt en attendant que les autres décident de leur tour et que l'échange soit lancé. D'ici-là, il devrait faire un choix.

- Suivi.

Un léger sourire flotta sur ses lèvres avant qu'il ne se reprenne. Une bouffée de nostalgie, comme si rien n'avait changé, comme s'il n'était pas en équilibre instable entre deux précipices différents. Un choix. La sécurité ou l'idéalisme. Son regard se tourna vers Hannah un moment, mais il se força à le reporter sur ses cartes.
Pas maintenant.

- Sinon, les vacances se passent bien pour vous ? Pas trop de boulot ?
- Pas très. Psychlogue et cours. Rumeurs et mensonges. La routine quoi...

Exactement la vie qu'il avait voulu fuir en passant du bleu au rouge. Et il se retrouvait en plein dedans, c'était limite s'il ne pouvait pas déjà se passer les menottes. Ça serait probablement même pire. Il aurait aimé avoir une Médée dans sa tête pour presser la détente, parfois, histoire d'avoir une bonne raison d'être enfermé...

- Rumeurs, mensonges et injustices, compléta-t-il en guise de réponse, même s'il avait conscience de noircir un tableau déjà pas bien clair.

Il voulait qu'Hannah comprenne : si elle avait entendu des rumeurs sur cette histoire, il voulait qu'elle lise dans ses mots que tout était faux. Savoir qu'il lui avait fait du mal et probablement brisé le cœur était déjà assez difficile à supporter sans avoir l'impression, en plus, qu'elle le prenait pour un violeur. Décidé sur ses as, qui lui assuraient au moins une paire, il échangea ses trois autres cartes en s'adossant légèrement plus à sa chaise.

- Et toi Sylvia ? Tu suis les cours d'été ?

Tout pour détourner son esprit. Lui-même ne les avait pas pris, par manque d'intérêt et de nécessité, mais il ignorait tout du niveau scolaire de la jeune fille. Ils ne s’étaient rencontrés qu'une fois avant ce jour et ça n'avait pas été leur sujet de conversation principal.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 124
Date d'inscription : 23/02/2017
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Dim 14 Jan - 17:09
La partie s'avança bien, tranquillement et sans tension, enfin si l'on excepte la réserve existant entre Alix et Hannah. Tout en parlant, on discutait un peu, on grignotait aussi un peu dans notre "monnaie". Par exemple, j'expliquais que oui, je suivais les cours d'été, et un maximum en plus. Après tout, à dix-neuf ans, j'avais du retard scolaire que j'avais presque comblé. La preuve étant que j'allais entrer en troisième année prochainement malgré mon âge. Avoir quelques années de plus que mes camarades me faisait me distinguer un peu par rapport à eux mais avec le temps, cela se dissipait et ils oubliaient que j'étais leur aînée. Bon, bien sur, je restais plutôt silencieuse sur les raisons de mon retard scolaire. Je préfère que l'on ignore mon "petit écart africain".

En retour, j'interrogeais mes partenaires de jeu sur les cours d'été. Peter expliqua qu'il ne les suivait pas, alors que je lui faisais discrètement un coup de pied, sans violence juste un signal, pour lui signifier qu'il venait de glisser une carte dans sa poche. Sincèrement, il devrait faire plus attention à son soucis de kleptomanie ! Enfin, c'était quand même un type sympa à sa manière. Il le démontra en nous proposant des cigarettes, en chocolat, tout en disant qu'un vrai joueur devait en avoir entre les lèvres. Il regardait trop de western lui. Histoire de me renseigner un peu sur le poker, j'avais regardé un reportage sur un tournoi, sur le net. Aucun joueur ne fumait durant les parties.

Au niveau du jeu, je n'étais pas la meilleure, la taille de ma pile de "monnaie" n'en témoignant pas trop car j'avais tendance à prendre un peu dedans. Je jouais, toutefois, pas trop mal arrivant un peu à profiter de mes moments de chance pour regagner une partie de mes "pertes". Le moment, un peu difficile, fut quand Peter se mit à révéler son petit soucis et la raison de sa présence en Potion. Il expliqua donc sa tendance à voler des choses sans s'en rendre compte, et depuis es années lui avait-on dit. Et ce alors qu'il glissait la cigarette, en chocolat, posée devant lui dans une manche de sa chemise. Sérieusement.... j'eus du mal à ne pas éclater de rire. Il se tourna vers moi, après, tout en distribuant des cartes. Son tas de "monnaie" était plus bas que le mien et je me demandais s'il ne se volait pas un peu.


"Et toi, Sylvia ? Après tout ce temps, j'ignore encore les raisons de ta présence à l'IRS."

Je soupirais un peu. On jouait depuis une petite heure, et je remplis mon verre pour boire un peu. Une petite pause pour réfléchir à ce que j'allais leur dire. Je ne voulais pas mentir mais pas tout dire non plus. Je pris ensuite mes cartes, les regardant sans vraiment les voir.

"Mm pour faire simple... je me suis retrouvée coincée dans une guerre civile africaine quelques années et j'ai développé un léger traumatisme un rien violent. On m'a donc mis sous surveillance le temps que je me réhabitue à la vie normale."

Ce qui valait mieux. Après tout, la dernière fois que je me suis promenée toute seule, avant d'être ici, j'avais failli tuer un type ! Enfin, je me sentais mieux et j'avais, courageusement, été me promener hors des murs d'Indäre l'autre jour, pour la première fois après être restée une année entière dans l'Institution. Je ne demandais aucune carte et je mis une douzaine de dragibus en mise, avant de prendre une noix de cajou dans ma pile pour la grignoter.

"Mais ça commence à aller mieux. Et je vous rassure sur un point : je n'ai pas été condamnée à quoi que ce soit."

Et j'aimerais éviter de l'être, d'où ma présence volontaire ici. Je n'interrogeais pas trop Hannah, estimant, au contraire de Peter, que c'est à elle de dire ce qu'elle a pu faire. Quand à Alix, il est chez les ISS donc il n'a rien fait de mal. Et il est trop gentil pour finir chez les IRS de toute façon. Je l'ai bien compris le jour de notre rencontre. Je fis un petit sourire au duo, au couple pourrais-je dire car mine de rien, ils vont bien ensemble.

"Et si on parlait avenir, plutôt. Vous aimeriez exercer quel métier ?"



Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 133
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 17
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Sam 20 Jan - 1:40


Roi de Coeur, Dame de Coeur et Dame de Trèfle

Feat. Alix Scarønson & Sylvia Zoltar




Rumeurs, mensonges et injustices



Je le savais. Je savais pertinemment ce qu'il voulait dire. Évidemment j'avais entendu les rumeurs. Certaines filles étaient venues me le reprocher. J'avais changé Alix. Assez pour qu'il viole une autre élève. Enfin... ça c'était ce qui se disait. Dans les faits, je n'avais pas cru, ne serait-ce qu'une seconde, qu'il puisse faire ce genre de choses. Alix était du genre à appeller un taxi et attendre que la demoiselle soit dedans, le lui payer et s'assurer que tout irait bien. Et puis... Même si cela me brisait de le dire... Il avait bien assez de dindes qui voulaient entrer dans son lit. Il n'avait pas besoin de ça...

Reste à voir si tu assumes faire partie de ces dindes-là...


Ta gueule.



Je n'étais pas stupide. Bien sûr que je voulais le toucher. Je voulais goûter ses lèvres et me rapprocher de lui, je voulais ce que j'avais déjà eu. Mais je n'étais pas une dinde. Je ne glousserais pas, je ne me pavanerais pas. Je n'avais plus besoin de ça. J'étais son ex. J'étais son passé. Pas son futur.

Et toi Sylvia ? Tu suis les cours d'été ?



Je laissais notre hôtesse en parler. Elle avait la force de prendre beaucoup de cours d'été, pour combler un léger retard. C'était tout à son honneur. Personnellement, je les avais refusé. J'aurais pu. Mais il aurait fallu que je sorte... Et ça... ça ce n'était pas possible. Sortir en été, voir des gens, me faire juger... Non... Je supportais déjà ça toute l'année, je n'allais pas m'infliger ça l'été aussi.

La partie poursuivie avec un rythme assez ralenti. Preuve que nous avions des débutants avec nous. Je pouvais me revoir devant mes cartes, sourcils froncés alors que j'ignorais les combinaisons qui étaient les plus forte. Je pouvais me souvenir de son sourire pour ma première victoire... Tant de nostalgie...

J'écoutais – vaguement – Peter parler de sa raison d'être en Potion. Kleptomanie. Je ne disais rien. Le silence me sied bien mieux que trop de parlote. Surtout avec Alix dans la pièce... j'étais déjà pas bavarde de base... Mais là...

Et toi, Sylvia ? Après tout ce temps, j'ignore encore les raisons de ta présence à l'IRS.



Je me concentrais bien sur mon jeu, mes "pièces" – les jetons du jeu de base me manquaient -, l'avance d'Alix. Je suivais de peu derrière. J'écoutais l'hôtesse expliquer ses raisons. Rien de grave. Elle a pété un cable. Rien de grave en soi... "Il n'y a pas mort d'homme" suis-je tentée de dire.

'fin ça dépend pour qui...

Je l'observais ne pas demander de cartes. Et ... je me laissais reprendre cinq cartes étant donné la nouvelle main pourrie que je vois. J'observais longuement mes nouvelles cartes avec cet air imperturbable qu'Alix m'avait apprit à avoir.

Et si on parlait avenir, plutôt. Vous aimeriez exercer quel métier ?



C'était une bonne question ça... Mon avenir... Depuis qu'il était partit... je n'avais plus d'avenir... Alors bon... Je ne savais pas trop ce que je voulais faire. Sortir d'ici...? Même pas. Je ferais quoi en dehors d'ici? Je ne voulais ni être là, ni être dehors... Je ne voulais rien. Je ne voulais plus rien...

Hannah! Et toi!? Tu es chez les IRS pourquoi?



Je relevais le visage, ne sachant pas ce qu'il s'était dit. Je me mordis la lèvre en soupirant, comme à mon accoutumée.

Je sais pas trop ce que je veux faire. Et... Je suis ici parce que j'ai tué quelqu'un.



Peter eu un mouvement de recul, me dévisageant longuement, avec ce regard que je détestais. Mon regard s'assombrit en observant ses pupilles. Je soupirais une nouvelle fois, délaissant mes cartes en finissant mon verre d'eau.

Je me couche.



©️NÉMÉSIS




Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 330
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Jeu 25 Jan - 0:27

13 Juillet
2017
Roi de coeur, dame de coeur, dame de trèfle

Hannah Wayne
Sylvia Zoltar

La partie avançait lentement. Parfois, il croyait voir un éclat de nostalgie passer dans le regard d'Hannah, mais il préférait l'ignorer. Ne pas se faire de faux espoirs. L'espoir ne menait jamais à rien, ne le sauverait pas. Il voyait déjà certaines filles s'écarter un peu sur son passage, et sans doute qu'un jour, Sylvia, Sam et Hannah seraient les seules à ne pas le faire. Les seuls à être ses amies, et les seules à ne pas accorder trop d'importance aux rumeurs.
Ou plutôt, plus réaliste : Sylvia savait se défendre donc elle n'aurait aucune raison de fuir qui que ce soit, Sam était son amie et n'écoutait pas assez les rumeurs pour que celle-ci fasse trembler leur relation, Hannah le connaissait trop bien pour y croire un seul instant. Parce que les rumeurs arriveraient jusqu'à elle. Si personne ne le disait haut et fort à côté d'elle, Jenny viendrait lui claquer à la figure. C'était en partie pour blesser Hannah qu'elle avait monté tout ce plan, après tout.

- Et toi, Sylvia ? Après tout ce temps, j'ignore encore les raisons de ta présence à l'IRS.

Ah, oui, suivre la conversation. Il avait vaguement répondu un peu plus tôt qu'il ne suivait pas les cours d'été parce que ses notes étaient suffisantes (merci la physique et la chimie), mais il s'était un peu détaché du reste. Si ça n'avait pas été aussi naturel chez lui, il aurait même presque pu jouer mécaniquement, sans y penser, mais son cerveau réfléchissait sans qu'il n'ait besoin de s'y forcer à toutes les possibilités dès l'instant où il avait des cartes dans les mains.

- Mais ça commence à aller mieux. Et je vous rassure sur un point : je n'ai pas été condamnée à quoi que ce soit.

Eh bien, elle serait bientôt un cas exceptionnel dans cette pièce. Un kleptomane, une tueuse vengeresse, une soldate à l'esprit fragile et, dès que la loi aurait fait son travail biaisé, un prétendu violeur. Ils formaient un beau groupe de personne brisées par la vie, en fin de compte. Tout ce qu'on cache sous le tapis pour exposer la perfection d'une société. Un tapis bleu, l'uniforme qu'on leur faisait porter comme pour crier haut et fort au monde qu'ils n'étaient pas comme tout le monde.

- Et si on parlait avenir, plutôt. Vous aimeriez exercer quel métier ?
- Un avenir ?

Il l'avait murmuré, plus pour lui-même que pour les autres. Quel avenir lui restait-il ? En lui retirant sa liberté, on lui retirait trop. Beaucoup trop. Dans quelques jours, il serait jugé pour un crime qu'il n'avait pas commis, et sa défense ne vaudrait rien. Qui voudrait d'un ancien violeur dans un labo, avec de potentielles collègues féminines ? Bien sûr, le casier était censé disparaître, c'était l'une des promesses de l'IRS, mais son diplôme afficherait clairement "IRS". Quelqu'un fouillerait. Il n'aurait pas la mention "ISS, Gifted Chimie" qui aurait pu lui assurer un véritable avenir.

- Hannah! Et toi!? Tu es chez les IRS pourquoi?

Alix serra les dents, soudainement, relevant la tête. Hannah ne savait pas mentir – ou plutôt, n'en voyait pas l'intérêt. Il savait ce à quoi pouvait mener sa curiosité mal placée et surtout, la réponse qui allait avec.

- Je sais pas trop ce que je veux faire. Et... Je suis ici parce que j'ai tué quelqu'un.

Mouvement de recul, regard effrayé. Alix leva les yeux au ciel en serrant les poings sur sa mise de gâteaux apéritifs.

- Pas la peine de t'écarter comme si c'était une pestiférée.

La colère n'était que légèrement perceptible dans sa voix, la phrase sortie d'un vieux réflexe de l'année précédente. Avec toujours la même question : elle était loin d'être la seule, pourquoi se prenait-elle ce genre de réaction et pas les autres ? Comment croyait-il que son amie avait pu sortir d'une guerre civile africaine ? Était-ce moins grave à ses yeux parce qu'il y avait eu guerre, parce qu'elle n'avait pas eu le choix ?
Il chassa ses pensées – elle ne voulait sûrement pas qu'il la défende comme ça, ça ferait sûrement remonter trop de nostalgie et il était toujours persuadé qu'elle lui en voulait de l'avoir abandonné – et il préféra faire comme elle et reprendre la partie.

- Je suis.

Faire comme si de rien n'était.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 124
Date d'inscription : 23/02/2017
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Mar 20 Mar - 17:32
[désolé pour le temps mis pour vous répondre '^' ]

Etrangement, ma question sur l'avenir se révéla plus gênante que je ne l'aurais cru. Entre Alix qui répondit faiblement, comme s'il n'en voyait pas, et Peter et Hannah qui n'y avait pas réfléchi... Décidément, c'était à croire qu'ils ne voyaient que leur vie en noir ! Bon, honnêtement, je n'y avais pas trop songé non plus mais j'avais des pistes, au moins. Aider mes parents à l'hôtel ou me lancer dans le mercenariat. J'ai de bonnes références pour ce métier, héhéhé.

Hannah révéla la raison de sa présence ici, ce qui choqua Peter. Comme si tous les Forges étaient de gentils criminels ici ! Pensait-il que les enfants étaient incapables de tuer ?


"Sincèrement, je ne crois pas qu'avoir tué quelqu'un nous rende moins humain, au contraire. Je ne sais pourquoi tu l'as fait, Hannah, mais je compatis. Et puis... sérieusement... que pourrais-je te reprocher alors que j'ai tué plus que tous les criminels d'Indäre réunis."

Je lâchais un petit rire avant de regarder mes cartes. Je n'avais rien dans ma main mais comme on dit, la chance sourit aux audacieux. Parfois. Donc je pris un pistache avant de pousser le reste de mon petit tas. J'espérais aussi faire oublier que mon rire avait eu un petit côté nerveux. Oui, j'avais tué et je n'en étais pas si fière que cela. En fait, je crois que c'était la première fois que j'en parlais à un étudiant.

"On dit Tapis quand on mise tout, non ? Personnellement, j'avoue ne pas avoir pensé à mon avenir aussi mais.. je ne veux pas en voir un où je resterais seule, à ressasser ce que je n'ai pas osé faire. Et si on se faisait un pari, histoire de voir ce que vous avez dans les... mm le pantalon, ou la jupe."

Je posais mes cartes, face cachées, en les regardant tour à tour. Auront-ils un peu de cran ou vont-ils rester là, à juste regarder et écouter les autres. Une fois qu'ils eurent répondu, Peter acceptant en disant qu'il ne pouvait laisser une fille dire qu'il était un froussard, surtout après son recul.

"On va se fixer un objectif d'avenir. Dans un an, je veux que vous me trouviez au moins un métier vers lequel vous souhaitez vous orientez. Ceux qui n'y arriveront pas auront un gage donné par moi, et les miens ne sont pas gentils ! Et si moi je n'y arrive pas, et bien vous m'en donnerez un tous les trois."

Oui, parfois je bluffe. Je n'ai jamais donné de gage méchant ou coquin. Même si Alix et Hannah... et bien... héhéhé. Cela dit, je n'avais pas intérêt à me louper. Allez savoir ce qu'ils pouvaient me trouver à faire ! Surtout Peter qui semblait déjà avoir une idée en tête !!!!



Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 133
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 17
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Ven 11 Mai - 22:17


Roi de Coeur, Dame de Coeur et Dame de Trèfle

Feat. Alix Scarønson & Sylvia Zoltar



Pas la peine de t'écarter comme si c'était une pestiférée.



C'est bête mais l'entendre prendre ma défense me fit chaud au coeur. Comme s'il restait près de moi malgré tout ce qui avait pu se passer. J'aimais entendre sa voix mais j'aimais particulièrement savoir qu'il était de mon côté. Après tout, on ne pouvait pas s'être complètement détaché l'un de l'autre non? Il devait lui rester nos souvenirs... A défaut d'avoir des sentiments.

Sylvia rebondit pourtant sur mes propos.

Sincèrement, je ne crois pas qu'avoir tué quelqu'un nous rende moins humain, au contraire. Je ne sais pourquoi tu l'as fait, Hannah, mais je compatis. Et puis... sérieusement... que pourrais-je te reprocher alors que j'ai tué plus que tous les criminels d'Indäre réunis.



Ouais... Mais n'y avait-il une différence entre retirer une vie sous une situation qui ne te laissait que peu de choix – telle une guerre civile à tout hasard – et retirer une vie par égoïsme – et dans mon cas par vengeance... Il y avait tout un monde. Dans son cas c'était de la défense. Dans le mien c'était inexcusable.

... j'avoue ne pas avoir pensé à mon avenir aussi mais.. je ne veux pas en voir un où je resterais seule, à ressasser ce que je n'ai pas osé faire.



Je ne disais rien. C'était trop tard pour moi. Je ressassais déjà mes erreurs. Et ... quelque part, n'aurais-je pas mieux fait de rester seule? Au moins je n'aurais pas à subir ces envies de larmes et cette douleur lorsque je pensais à Alix... Mon regard l'observa sans que je n'y fasse attention. L'amour était un sentiment idiot et douloureux...

Alors laisse-moi revenir. J'pourrais t'aider à l'avoir de nouveau.


Non merci. Il m'a quitté une fois. Pas deux. Je le supporterais pas.



Mon sourcil se haussa lorsque Sylvia parla de pari. Je n'avais pas de bons échos de soirées du genre... Mais il y avait un début à tout. Et puis... il serait toujours temps de refuser après. Lorsque le "pari" serait tombé.

Il ne tarda pas. Dans un an? Elle voulait savoir ce que nous voudrions être. Mon visage se tourna vers la brune. Je soupirais faiblement en cachant mes cartes, les posant sur la table.

J'ai rien contre ton jeu. Mais qui te dit qu'on sera tous là dans un an? Il suffit d'une erreur pour qu'on soit exclut. Ou transféré. Imagine. Je tombe, je suis transférée ailleurs... Peu importe ce que je voudrais faire non?



Des fois, je me disais qu'être seule, à l'autre bout du pays, ne pouvait pas être plus douloureux que rester là, face à eux. Enfin... Je n'avais rien contre elle ni Peter, je ne les connaissais pas. Mais il m'était frustrant d'être si proche d'Alix sans pouvoir partager de nouveau le même lit. Je voulais dormir près de lui. Qu'il soit ma dernière et première vision. Qu'il me sourit et m'embrasse. Qu'il... Non. Oublions. Je n'avais rien de bien à lui apporter.

Encore un tour et j'file.



Je ne m'éternisais pas sur les raisons de mon départ. Mais une notion de fatigue semblait apparaître. Ça et les larmes que je retenais quand j'observais celui que j'avais aimé. Ouais... rentrer, se cacher sous ma couette. Mordre l'oreiller pour ne faire aucun bruit. Et je me laisserais hurler et pleurer jusqu'à m'écrouler de fatigue. Enfin... N'était-ce pas une routine depuis que j'étais libre...?

Pas moi. J'ai envie de profiter de Sweety-boy encore un peu ~



Mon corps s'étira longuement alors que mon expression changeait lentement. Elle s'adoucissait, prenait cet air mesquin et joueur qui caractérisait mon double...

Médée revient!


Non. J'en ai marre de te voir comporter comme une conne. Tu m'as gavé.



Alors alors... C'est à moi de distribuer hein ~



Elle retira mon sweet, me laissant mon éternelle mêche. Son corps... Non. Mon corps se penchait sur la table pour distribuer les cartes lentement avant de se lever, observant Sylvia calmement.

Ca te dérange si je vais chercher à boire? C'pas que l'ambiance est tendue comme le string d'une pute... Mais c'est épuisant vous ne trouvez pas?



Médée...



Excuses:
 

©️NÉMÉSIS




Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 330
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Mar 22 Mai - 14:18

13 Juillet
2017
Roi de coeur, dame de coeur, dame de trèfle

Hannah Wayne
Sylvia Zoltar

"Un avenir seul à ressasser ce que je n'ai pas osé faire". Là, tout de suite, et depuis que toute cette histoire de procès avait commencé, c'était la chose qui ressemblait le plus à son futur, aux yeux d'Alix. Pour la première fois de sa vie, il commençait à regretter des choses, des actions et des choix. Un sentiment qu'il découvrait et dont il se serait bien passé. Au final, i les rendait compte que tout ce qui l'empêchait de remarquer la tristesse causée par l'absence d'Hannah, c'était qu'il avait en permanence de quoi s'occuper, en Gifted. Des labos de chimie à disposition, plus de surveillance psychiatrique, des soirées clandestines où il avait moins de risques de se faire prendre, jusqu'à son petit plan pour créer une révolution à l'ISS. C'était la liberté. Sans tout ça, il ne lui restait que les remords, et un avenir très mal parti.

- On va se fixer un objectif d'avenir. Dans un an, je veux que vous me trouviez au moins un métier vers lequel vous souhaitez vous orientez.

Alix haussa un sourcil dubitatif. Trouver un métier dans un an ? Il en avait déjà un, mais une stupide vengeance adolescente l'en avait très probablement privé. Il ne pouvait plus se consacrer autant qu'avant à la chimie, ça le privait de l'avance qu'il pensait recevoir avec le programme Gifted. Bien sûr, rien ne l'empêchait de tenter sa chance.

- Ceux qui n'y arriveront pas auront un gage donné par moi, et les miens ne sont pas gentils ! Et si moi je n'y arrive pas, et bien vous m'en donnerez un tous les trois.

Un pari, un gage. C'était toucher sur des fragments de son passé qui lui auraient tiré un sourire malsain et provocateur s'il avait été un peu plus d'humeur. Il se contenta d'une petite mimique qui, bien qu'elle indiquait clairement qu'il ne comptait pas perdre ce défi, était loin de son enthousiasme exalté habituel. C'était assez facile, en vérité, il lui suffisait de pointer son ancien projet d'avenir sous leur nez pour gagner. Personne n'irait vérifier s'il le pensait toujours réalisable.

- Bah, j'imagine que je peux continuer la chimie.

Pour lui qui avait adoré ça au point d'en faire son sujet d'études principal et le centre de tout ce qu'il avait prévu de sa vie, son ton était étonnamment vide. L'enthousiasme pour la matière avait diminué avec tout le reste. Quand il aurait perdu son procès, il devrait se contenter des cours de niveau classique ; un ennui mortel et aucun liberté d'expression.

La réaction d'Hannah à la proposition de Sylvia lui laissa une légère sensation de malaise. Bien sûr, rien ne garantissait qu'ils seraient encore là dans un an, même si rien que supposer qu'elle puisse être transférée ailleurs lui donnait envie de hurler. Mais il avait surtout la sensation que cette phrase défaitiste était l'impact de sa désertion sur son ancienne attitude blasée. L'avait-il changé en mal ? Il commençait de plus en plus à croire qu'il avait eu une très mauvaise influence sur son moral, comme s'il lui avait fait miroiter de l'espoir pour mieux la laisser seule.
Quoique c'était un peu ce qu'il avait fait, à bien y réfléchir.

- Encore un tour et j'file.

Il avait envie de lui dire non. De lui demander de rester. Il garda le silence en regardant les cartes sur la table. À quoi bon ? Il ne saurait justifier la soudaine envie de rester à ses côtés, et il commençait à fatiguer, lui aussi. Il était parti pour dire sensiblement la même chose, mais un élément changea. Il la reconnut au premier mot, avant même qu'elle ne retire la carapace qu'était le sweat, avant même qu'elle ne commence à parler de façon plus vulgaire. Elle avait une intonation spécifique, une façon de parler, qui la rendaient reconnaissable pour qui la connaissait.
Médée.

Il craignait ce qu'elle pouvait faire, d'autant plus qu'il ne savait pas si elle était là parce qu'Hannah se sentait mal ou par simple envie de s'amuser. La première solution le poussait à penser qu'il était forcément responsable de son mal-être. Alix grimaça. La différence était vraiment flagrante. Il ne souhaitait pas stigmatiser la jeune fille en parlant de Médée à leurs camarades, mais ils ne pourraient pas passer à côté du changement. Comment expliquer ça ? Il aurait pu penser que ce n'était plus son problème, mais il tenait malgré tout à son bien être, quoiqu'il puisse se répéter pour essayer de se prouver le contraire.
Alors quoi ? Agir naturellement, comme s'il n'avait pas remarqué la différence ? Ça semblait le plus logique mais, en même temps, il doutait que qui que ce soit serait dupe.

- Tu me ramènes un verre ? demanda-t-il malgré tout en prenant un air décontracté.

Parler avec Médée était presque plus facile. Pas parce qu'il s'entendait spécialement mieux avec elle, mais surtout parce qu'il craignait moins ses reproches que ceux qu'Hannah aurait pu lui faire. Une partie de lui continuait de croire que Médée ne pouvait être triste, alors la sensation de lui faire du mal était diffuse, loin d'être aussi écrasante qu'avec son alter-ego.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Cours N°1 - Coeur de pierre / Coeur de glace
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Résidences :: Résidences surveillées-
Sauter vers: