AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: East London :: Aéroport Londres-Cité :: Rps à l'étranger Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

An ocean away [Melody] / Ottawa

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Sam 18 Nov - 18:02
Laura Trevino
PNJ |:| Joué par Naomi
Sexe :
Née le : 05/08/1998
Age : 19 ans
Métier : Actrice
Habitation : Ottawa, Canada
An ocean away
ft Melody/Naomi
Même si je n'ai pas entendu la conversation en entier, avec le temps on apprend à lire les expressions de Naomi, et j'ai eu trop peur qu'elle ne décide de lui coller un poing en plein visage. Je ne sais pas si j'ai bien fait de m'en mêler, mais je préfère savoir loin l'une de l'autre. Ça fait de toute façon un moment que Grace a décidé que je n'étais pas dans son camp, donc je n'avais pas grand chose à perdre à l'envoyer paître.
Cela dit, j'étais peut-être trop loin pour entendre, mais j'ai bien vu le geste de protection réflexe qu'elle a fait en direction de Melody. Pour l'empêcher d'agir ou pour l'empêcher d'être prise pour cible ? Ça vaut le coup de se poser la question. Naomi est du genre un peu bête parfois, faut la pousser pour qu'elle réalise des choses, je me demande si elle a seulement remarqué à quel point son amie voudrait être plus. C'est limite son corps entier, de ses yeux à sa façon de se tenir, qui le hurle.

- Ah euh.. Oui! Je te suis Laura..

Je lui fais signe pour qu'elle m'accompagne tout en terminant ma semi-conversation avec la blondinette, avant que celle-ci ne s'éclipse. Elle sait que je suis sérieuse quand je parle de révéler ses secrets, mais pour une fois je n'arrive pas à savoir si elle s'en fiche ou si elle veut que je le fasse. En tout cas, si elle n'était vraiment pas d'accord, elle aurait trouvé un moyen de me le faire comprendre, que ce soit en face ou en me spammant de sms. Je n'ai reçu aucun message, alors j'estime que la voie est libre. Et puis la pauvre petite a le droit de savoir à quoi s'attendre, si elle doit 1) rencontrer tout le monde et 2) rester dans son entourage un bon moment.

- Oui je t'avoue que je me rends compte qu'elle m'a cachée certaines choses.
- C'est sa façon de faire. Faut pas lui en vouloir, elle est plus secrète que ce qu'elle prétend.

Elle a beau être la personne qui ment le moins au monde, je ne l'ai jamais vue s'épancher sur ses problèmes ou son passé. Même moi, il faut que j'en devine la moitié et que je lui balance pour qu'elle finisse par cracher le morceau, alors que je suis celle à qui elle parle le plus. Ça nuit un peu à sa réputation d'honnêteté sans failles.
Comme la miss aux cheveux roses ne m'a pas dit si elle voulait ou non voir le plateau, je la conduits jusqu'à la salle qu'on utilise pour tourner les scènes du conseil des élèves. C'est juste une grande pièce rectangulaire, avec une table ovale style réunion (oui on a le tableau blanc et le machin à feuilles qui vont avec), quelques chaises alignées contre un mur et un canapé le long de celui d'en face. Un store, fermé pour l'instant, permet de voir la pièce voisine, et un autre l'extérieur, là où elle va tourner la plupart de ses scènes du matin vu qu'elle fait son petit retour à l'école façon starlette. Comme en vrai finalement.
Je fais signe à la jeune fille de s'asseoir à côté de moi dans le canapé en tapotant l'assise, puis je me tourne vers elle.

- Ça fait longtemps que tu es amoureuse de Naomi ?

Oui, je sais, j'ai la délicatesse d'un bulldozer mais ça permet de briser le non-dit directement. Au moins, comme ça, elle sait que je suis au courant et ça lui évite d'avoir à faire attention à ses phrases – parce que c'est le meilleur moyen de ne pas réussir à dire tout ce qu'on voulait exprimer et de se faire ronger par la curiosité et les "j'aurais dû dire ça" plus tard. De toute façon on ne peut pas me cacher grand chose, je joue aux échecs depuis que je suis capable de tenir une pièce dans les mains et ça a beau demander essentiellement de la logique, on apprend aussi beaucoup à lire dans les expressions des gens.

- Est-ce qu'elle est au courant, au moins ?

Non, parce qu'elle a pas toujours les yeux en face des trous, Naomi, et parfois c'est même les oreilles qui déconnent un peu. Ou juste elle. C'est un euphémisme de dire que ce n'est pas une sentimentale, et elle s'est fait quelques ennemis avec ça. Dont Grace, d'ailleurs, même si c'est encore un peu plus compliqué. Après, quelques unes des phrases que j'ai pu surprendre hier laissent à penser qu'elle le sait mais qu'elle n'a rien trouvé à redire, ou qu'elle a eu sa réaction habituelle mais... Melody est là, avec elle. Ça ne colle pas. Il faut vraiment que j'en apprenne plus sur cette histoire, la situation est trop anormale. Trop différente de son schéma classique. Quant à savoir si c'est une bonne ou une mauvaise chose...
Je prends une petite bouteille de soda dans mon sac et tends sa jumelle à Melody, au cas où elle en voudrait, puis je m'adosse un peu plus confortablement au dossier du canapé.

- Tu m'as l'air d'être une petite exception dans sa vie. Tu dois être importante, pour qu'elle t'ait gardé auprès d'elle après une révélation de ce genre... et proposé de venir ici avec elle. D'habitude Nao n'aime pas trop qu'on soit mêlé à sa vie et, tu l'as déjà remarqué, elle est aussi très, très nulle face aux sentiments.

Pourtant de nous deux, celle qui devrait mettre la logique au premier plan et les sentiments loin derrière, c'est plutôt moi. La petite championne d'échecs qui n'a vécu qu'à travers ça une grande partie de sa vie, ça colle plus à ce genre de caractère dans l'imagination populaire que la fille lambda, pas spécialement douée à l'école en plus, qui finit par devenir une star. Comme quoi les clichés...
Naomi n'est pas vraiment insensible en soi, elle ne sait juste pas gérer ça. Elle fuit les émotions et les sentiments comme la peste, même. C'est frustrant pour ceux qui la détestent, déroutant pour ses amis, dévastateur pour ceux qui tombent amoureux d'elle. Combien de personnes j'ai entendu dire qu'elle était glaciale, stoïque ou inexpressive...

- Est-ce que tu l'as déjà vue pleurer ?

Ça paraît hors sujet, mais c'est important. Naomi ne pleure jamais devant les gens, elle a appris à contrôler ça en même temps que sa colère. Je la connais depuis cinq ans et je ne l'ai vue pleurer qu'une fois, le jour où cet enfoiré de Neil lui a rappelé l'existence de la peur, et c'était parce qu'elle était encore trop terrifiée pour se contrôler. Pourtant avec tout ce qui s'est passé ces cinq dernières années, elle aurait eu des tonnes de raisons de pleurer. Elle l'a sûrement fait, d'ailleurs, mais sans nous.

- Je sais que c'est un peu bizarre comme question et que tu en as sûrement plein à poser, toi, mais dis-toi juste que si Naomi a pleuré devant toi, c'est qu'elle te fait assez confiance pour relâcher un peu ses émotions. C'est contradictoire, mais c'est un point positif.

Je ne sais pas ce que j'essaye d'accomplir. J'ai perçu le léger malaise de Naomi à chaque fois que je mentionnais Gloria, la façon dont elle m'a regardé hier quand je lui ait lancé cette petite pique à l'abri des oreilles de Melody. Nao est mon amie, je sais comment elle fonctionne, et je sais qu'elle va encore se rendre malheureuse ou rendre d'autres personnes malheureuses. Non, pas "ou". Et rendre d'autres personnes malheureuse. Elle ne se torture l'esprit que quand elle fait du mal à quelqu'un, donc l'un ne va pas sans l'autre.

- Mais c'est moi qui devait te révéler des choses, pas l'inverse, haha. Je t'en prie, pose toutes les questions que tu veux, vu qu'elle ne m'a pas assommée sur le champ je suis à peu près sûre que j'y survivrai.
Je bois une gorgée à ma bouteille en attendant qu'elle parle. Je me demande ce qui l'intrigue le plus, dans tout ce qui a pu se passer, ou ce que Naomi lui a dit – rien, probablement, connaissant la personne.

© Bell
Parle en #6699ff
09/08/2017



Dernière édition par Naomi Lawford le Dim 19 Nov - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
Univ |:| Licence 1
avatar
Messages : 800
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Nationalité : Ecossaise
Situation amoureuse : Fiancée (Naomi)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Sam 18 Nov - 19:32
An ocean away

ft Naomi

ft Naomi


Je ne suis plus un rouage du destin


Je suivais la demoiselle dans les couloirs jusqu'à une grande salle donnant sur l'extérieur, le lieu de tournage dont je décide dès lors de détourner le regard. Je me dois de me donner les moyens de tenir mon serment aussi difficile que ce soit et la perspective de pouvoir observer chaque fait et geste de la demoiselle ne ferait que m'empêcher de me concentrer sur la conversation importante à venir avec Laura. Une conversation qui m'aiderait sûrement à y voir plus clair. J'accepte donc avec plaisir l'invitation de la demoiselle en m'enfonçant dans le canapé confortable quand elle s'adressa à moi, me retournant le cœur d'un coup.

- Ça fait longtemps que tu es amoureuse de Naomi ?

Je tentais de feindre l'indifférence mais cette demande m'avait ébranlée. J'étais donc incapable de cacher mon attirance pour elle et les sentiments qui m'habitaient. Le jardin secret que j'entretenais n'était au final qu'un jardin public auquel il était aisé d'accéder. Quelle idiote je faisais. J'avais promis à Naomi de ne plus l'importuner à ce sujet et j'arborais une bannière de prétendante officielle sans même m'en rendre compte. Je devais la faire souffrir, la mettre mal à l'aise... En plus, si Laura était apte à deviner d'un regard la nature de mes sentiments pour notre amie commune, je ne doutais pas que Sam, Nia ou d'autres personnes de mon entourage devaient aussi en être consciente. Voire même des personnes. Bon quitte à être prise sur le fait..

-"Environ neuf mois..."

Ce constat m'ébranla à son tour. Je venais de perdre neuf mois de ma vie à espérer sans jamais voir une lumière, un espoir quelconque. Je me complaisais dans cette douleur du quotidien et rien n'y faisait. Je répondis sur le même ton monotone par la positive à la seconde interrogation de la miss aux cheveux rouges, des larmes perlant aux coins de mes yeux sans que je ne puisse les retenir. Décidément j'étais la plus infâme des idiotes. Je saisis la boisson offerte sans un remerciement ou même un regard de peur de fondre en larmes, de peur de ne pouvoir continuer cet entretien. Ma réaction pouvait paraître démesuré mais je me sentais impuissante et inutile.Plus qu'au quotidien c'est dire. Je n'avais su tenir aucun de mes engagements envers elle, pas même ceux envers moi-même. J'étais comme muette : ma voix n'avait jamais su l'atteindre, mes sentiments non plus. Je n'étais auprès d'elle que pour lui rappeler que je souffrais, lui rappeler que c'était de "sa faute". J'avais d'un coup l'impression de suffoquer comme si cette soudaine prise de conscience - que j'avais pourtant déjà opérer dans le passé - venait me noyer, m'immerger pour que jamais je ne puisse sortir la tête de cet océan de culpabilité.

- Tu m'as l'air d'être une petite exception dans sa vie. Tu dois être importante, pour qu'elle t'ait gardé auprès d'elle après une révélation de ce genre... et proposé de venir ici avec elle. D'habitude Nao n'aime pas trop qu'on soit mêlé à sa vie et, tu l'as déjà remarqué, elle est aussi très, très nulle face aux sentiments.

Une bouffée d'air. Soudaine. Profonde. "Une exception dans sa vie"? Moi? J'avais l'impression que de simples paroles venaient de siphonner l'étau autour de ma poitrine et balayés, comme le ferait des vagues, mes pensées. Je jetais un regard sur le côté, captant une seconde la silhouette paré de longs cheveux blonds que je n'eus aucun mal à identifier, reprenant un semblant de courage pour poursuivre et poser la question qui me brûlait les lèvres. Décidément ce voyage était une montagne russe émotionnelle.

-"Comment ça? Je vois pas en quoi je serais une exception..."

Je n'eus cependant aucune réponse à ma question ou plutôt une question en réponse.

- Est-ce que tu l'as déjà vue pleurer ?

Je restais silencieuse, fixant le sol, pensive. J'essayais de me remémorer d'un pareil événement, mais, à moins que ma mémoire ne me fasse défaut, je n'avais vu Naomi pleurer. Pas même lors de ma déclaration, aussi déchirée qu'elle était, elle n'avait pas céder. Du moins jamais de moi. Tiens.. Attends mais.. Le souvenir de m'être réveillée dans ses bras, les cheveux et le visage trempée me parut aussitôt évident.

- Je sais que c'est un peu bizarre comme question et que tu en as sûrement plein à poser, toi, mais dis-toi juste que si Naomi a pleuré devant toi, c'est qu'elle te fait assez confiance pour relâcher un peu ses émotions. C'est contradictoire, mais c'est un point positif.

Je me gardais d’interpréter la réplique de la demoiselle dans le sens que je ne l'avais jamais vu pleurer au sens strict avant de formuler ma réponse à Laura, réussissant enfin à croiser son regard sans fléchir, même si il devait lui être évident que quelques minutes auparavant je m'apprêtais à céder à mes malheurs. De perdre une bataille de plus contre mon cœur déstructuré, esseulé et meurtri.

-" Elle n'a jamais pleurer mais.. quand je lui ai dit.. quand j'ai eu le courage de lui avouer.. je crois qu'elle a pleuré en me serrant contre elle.. je m'étais déjà endormie.. mais.. j'avais le visage trempé et.."

Ma déduction devait lui apparaître évidente. De toute manière, je ne pris pas soin de lui détailler plus en détails mon raisonnement et je n'en eus pas le besoin car la conversation, sans prendre un nouveau chemin, vint à changer.

- Mais c'est moi qui devait te révéler des choses, pas l'inverse, haha. Je t'en prie, pose toutes les questions que tu veux, vu qu'elle ne m'a pas assommée sur le champ je suis à peu près sûre que j'y survivrai.

Je restais quelques instants silencieuse, mon regard filant de celui de Laura à celui, plus lointain de Naomi, qui était sûrement loin de penser aux enjeux importants que cette conversation arborait pour moi. J'avais le pouvoir, je n'étais plus impuissante à attendre un geste, à devoir me résoudre au destin. J'avais un vrai choix devant moi : je pouvais refuser le privilège que me faisait Laura et me murer dans mon nouveau serment ou je pouvais poser mes questions et m'engager dans le chemin vers Naomi, celui là même que j'arpentais sans succès depuis près d'un an. Je pris une profonde inspiration avant de figer mon regard nacarat sur Naomi, le temps de prendre ma décision, puis ce dernier se tourna vers le regard de ma camarade de canapé. Un regard franc, décidé, résolu.

-"Je veux tout savoir.. Pourquoi je serais une exception? Qui est cette Gloria? cette Grace? Ce qu'elles représentent pour Naomi? Ce que tu penses que JE représente à ses yeux? Je veux savoir absolument tut ce que tu peux me dire sur elle.. de l'insignifiant à l'important.. Je compte sur toi car.. Je veux me battre pour elle... Je l'aime et ça ne risque pas de changer..."

Je ne suis plus un rouage du destin. Quelque soit le grand projet, je ne veux pas en faire partie. Je veux Naomi. Ma décision est prise. Je gagnerais cette guerre. Contre Jack. Contre Grace. Contre Gloria. Contre moi-même. Contre moi-même. Contre l'avenir lui-même.







J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Sam 18 Nov - 22:43
Laura Trevino
PNJ |:| Joué par Naomi
Sexe :
Née le : 05/08/1998
Age : 19 ans
Métier : Actrice
Habitation : Ottawa, Canada
An ocean away
ft Melody/Naomi
Je ne sais pas comment fait Naomi pour être aussi distante avec les gens,  moi j'ai ressenti une puissante envie de serrer la miss dans mes bras quand j'ai vu des larmes briller dans ses yeux. Elle a l'air tellement affectée par tout ça... Ça rend encore plus étrange qu'elle soit là.
Nao, Nao... qu'est-ce que tu es en train de faire ? Qu'est-ce que tu nous caches, encore ?

- Elle n'a jamais pleuré mais.. quand je lui ai dit.. quand j'ai eu le courage de lui avouer.. je crois qu'elle a pleuré en me serrant contre elle.. je m'étais déjà endormie.. mais.. j'avais le visage trempé et..

Alors elle a attendu qu'elle s'endorme. Décidément, certaines choses ne changent jamais. D'un côté c'est peut-être mieux ainsi. Naomi qui pleure, ça fait un choc assez violent parce que c'est une image trop inédite. Si Melody était déjà en état de fragilité émotionnelle, surtout après une déclaration, il vaut mieux qu'elle ne l'ait pas vue.

Elle n'arrête pas de regarder dans la direction de l'extérieur. J'aurais peut-être dû fermer complètement le store, si l'image la distrait. Mais on ne voit déjà pas grand chose vu qu'ils sont un peu baissés – si elle regarde maintenant, elle regarderait sûrement autant avec les stores fermés. Je lui pose quand même la question, avant de lui laisser l'occasion de m'exposer les siennes.

- Je veux tout savoir.. Pourquoi je serais une exception? Qui est cette Gloria? cette Grace? Ce qu'elles représentent pour Naomi? Ce que tu penses que JE représente à ses yeux? Je veux savoir absolument tut ce que tu peux me dire sur elle.. de l'insignifiant à l'important.. Je compte sur toi car.. Je veux me battre pour elle... Je l'aime et ça ne risque pas de changer...

Je souris avec un petit geste d'apaisement pour qu'elle ralentisse un peu. Tout savoir, hein ? Déjà, elle a noté qu'il y avait quelque chose qui clochait du côté de Gloria. Sûrement ce qu'elle pense, mais ça montre qu'elle a un léger sens de l'observation (ok, avec Nao c'est pas dur mais quand même). Et j'imagine que si elle a posé la question à Naomi, la réponse n'a pas dû être à la hauteur. À moi de le faire, c'est ça ? Un jour elle me devra un remboursement pour tous les problèmes que je lui ai évité, cette petite blonde.

- Ça fait beaucoup d'informations d'un coup.

Je m'étire doucement avant de m'adosser dans le canapé. Réunir mes souvenirs pour dresser un portrait à peu près clair de cinq années d'embrouilles et lui donner un avis qui ne conduise pas à un drame de plus. Mon amie ne me le pardonnerait pas. Je soupire, histoire de relâcher un semblant de pression.

- J'ai vu... beaucoup de cœurs se briser sur Naomi Lawford, j'espère vraiment que tu n'auras pas à te rajouter à la liste...

Beaucoup de cœurs, oui. J'ai l'impression de faire un euphémisme rien qu'avec cette phrase. Naomi est une séductrice, involontaire parfois, volontaire souvent. Elle papillonne d'une personne à l'autre comme elle le fait d'une passion ou d'un endroit à l'autre. Je me souviens encore de ce que je lui ai dit, quand elle s'est séparée du seul gars avec qui elle est resté plus d'une semaine.
"Tu ne seras jamais heureuse".
Je n'étais pas si loin de la vérité. Elle ne l'a même pas mal pris, elle m'a juste regardé avant de soupirer et de ranger la dernière photo dans une boîte qui n'est jamais ressortie de son placard. Elle y était résignée autant que moi, à croire.

- Mais j'ai vu son esprit à elle se briser un peu plus à chaque fois. Naomi se lie avec des gens instables, des gens comme elle, parce qu'elle sait qu'il ne la détesteront pas si elle s'en va. Parce qu'elle sait, ou en tout cas qu'elle pense, qu'elle finira forcément pas les abandonner et laisser encore des cœurs brisés derrière elle.

Je soupire en buvant une gorgée de soda, jetant un regard en quoi à la jeune fille, de l'autre côté de la vitre, qui a abandonné son identité réelle depuis cinq minutes. Sortie de la peau de Naomi pour endosser celle de Melinda avec une facilité déconcertante, surtout quand on sait qu'elle est si prévisible dans la vie réelle. Je crois qu'elle avait résumé ça avec un "pourquoi m'épuiser à mentir quand je ne suis pas devant une caméra ?" quand on avait quinze ans et que William s'était étonné de son honnêteté à toute épreuve. Pas si infaillible que ça, l'honnêteté, quand on voit tout ce qu'elle cache à son entourage.

- Tu veux que je te dise pourquoi tu es une exception ? Naomi a eu pas mal de micro-histoires, des relations de quelques jours, jamais plus d'une semaine, du genre batifolage sans avenir. Grace fait partie de celles-là. Nao et elle ont flirté pendant quelques jours avant qu'elles ne se "séparent", quoi que le mot n'est pas exact vu qu'elles ne sortaient pas ensemble. Enfin... pas vraiment, disons que ça dépend de la personne à qui tu demandes.

Grace doit bien être la seule personne à avoir considéré ça comme un couple, à vrai dire, surtout vu que l'équipe entière a fini par s'adapter à l'adage préféré de Gloria, à savoir "si ça dure plus de trois semaines, ça compte !". Ce qui fait que Naomi n'a eu qu'un seul copain dans sa vie... deux, maintenant. Et des dizaines de personnes qui ont pu avoir un aperçu de ce que ça faisait d'attirer son regard, son attention, pendant quelques jours. Dont Grace, la seule qui a encore envie de l'étrangler pour ça. En même temps c'est la seule qu'elle a laissée derrière elle non pas par ennui, mais pour quelqu'un d'autre. Ça blesse sûrement un peu plus l'orgueil.

- Au final Grace n'est pas la seule dans ce cas, mais Naomi l'a "quittée" pour un autre. Celui qui joue Charlie, dans la série. Tu sais le blondinet avec qui Melinda sort dans la saison une.

Lier les personnages à ceux de Naomi, c'est la meilleure manière d'être sûre qu'elle verra rapidement de qui il s'agit.

- Du coup elle lui en veut énormément. Mais Nao n'est pas si insensible que ça, ça la blesse plus qu'elle ne veut l'admettre quand elle ne peut pas répondre aux sentiments de quelqu'un ou quand elle leur dit que ça ne peut pas durer. C'est pour ça qu'elle avait cette tendance à flirter un peu partout, parce qu'elle avait tellement peur de laisser quelqu'un l'aimer sans pouvoir lui répondre qu'elle faisait semblant pendant quelque temps. Enfin je crois qu'elle ne le fais pas exprès, c'est inconscient, elle doit être persuadée d'avoir des sentiments à donner en retour.

Ou ce qu'elle appelle sa "parano sentimentale", à savoir qu'elle a tendance à se croire amoureuse de quelqu'un qui lui dévoile ses sentiments, et qu'elle se rend compte très, très vite que ce n'était pas le cas.

- Par contre ce qui n'a jamais changé, c'est que quand quelqu'un avec qui elle flirtait tombe amoureux d'elle et qu'elle ne peut pas, ou plus, le lui rendre... cette personne disparaît de sa vie. Que ce soit parce qu'elle était blessée comme Grace, ou parce que Naomi elle-même s'est arrangée pour qu'ils partent.

Je me suis un peu embrouillée dans mes explications. Je souris doucement à Melody en remettant ma phrase dans l'ordre pour qu'elle ne se perde pas en plein milieu. Une conclusion à mon espèce d'exposé sur la vie sentimentale chaotique de Nao.

- C'est ça qui fait de toi une exception. Elle ne t'a pas dit de partir, et elle t'a même proposée de venir avec elle. Si ç'avait été moi, elle m'aurait virée sans ménagement, et je suis son amie la plus proche ici. Son ex qui fait partie de l'équipe n'a pas pu lui parler depuis qu'ils se sont quittés parce qu'elle trouve toujours une raison de l'éviter. Je ne sais pas ce que tu représente pour elle parce que je ne suis pas dans sa tête, et heureusement parce que c'est un vrai bordel là-dedans, mais je sais que tu es forcément plus qu'une amie. À quel degré je ne sais pas.

Je me redresse légèrement en réajustant mon écharpe. Est-ce qu'elle m'en voudrait de révéler tout ça ? Sûrement. Ou alors elle nierait juste en bloc parce que je ne suis même pas sûre qu'elle se rende compte de tout ça.

- Et pour répondre au sous-entendu dans ton autre question, Gloria ne fait pas partie de ces gens. C'est juste une de nos amies qui a un faible pour les filles au cheveux roses. Et encore, quand je dis faible, c'est loin du compte.

Je hausse les épaules mais je me permets un petit sourire évocateur avant de boire une gorgée et de reporter mon attention sur elle.

- Et bizarrement, ça ne semble pas plaire des masses à Naomi. Il semblerait qu'elle soit un tantinet jalouse, la miss.

Oh, pour ça elle m'en voudrait. C'est même à cause de ça qu'elle me regardait de travers à chaque fois que je sous-entendais que j'allais me retrouver seule avec Melody.

© Bell
Parle en #6699ff
09/08/2017



Dernière édition par Naomi Lawford le Dim 19 Nov - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
Univ |:| Licence 1
avatar
Messages : 800
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Nationalité : Ecossaise
Situation amoureuse : Fiancée (Naomi)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Sam 18 Nov - 23:49
An ocean away

ft Naomi

ft Naomi


Colère et allégresse


- Ça fait beaucoup d'informations d'un coup.

Je me rendais compte d'un coup que j'exigeais beaucoup de la demoiselle. Non seulement cette dernière venait de m'éclaircir les idées mais je lui demandais désormais de se mettre potentiellement Naomi à dos et même si je voulais du fond du cœur des réponses, je ne pouvais pas vraiment me permettre de prendre ce risque. J'allais me raviser et quérir mes réponses en d'autres temps et d'autres lieux quand la demoiselle décida de se lancer dans son exposé sur ma meilleure amie.

- J'ai vu... beaucoup de cœurs se briser sur Naomi Lawford, j'espère vraiment que tu n'auras pas à te rajouter à la liste...

J'eus un léger pincement au cœur en entendant la phrase de mon interlocutrice. J'aurais aimé être une exception en ce sens. Pas être noyée dans la masse. Pour moi, une fille peut-être trop naïve et innocente, et dont l'expérience amoureuse pouvait se compter sur les doigts de la main d'un manchot, j'aurais aimé que mon amour ne soit pas une goutte dans l'océan pour ma blondinette. Il n'en était rien. J'avalais ma salive avant de m'interroger sur un autre questionnement de sa réplique : n'étais-je pas déjà un des cœurs brisés de la cohorte de prétendants déçus de la jeune femme? Je ne pouvais pas me consoler non plus sur ce point.

- Mais j'ai vu son esprit à elle se briser un peu plus à chaque fois. Naomi se lie avec des gens instables, des gens comme elle, parce qu'elle sait qu'il ne la détesteront pas si elle s'en va. Parce qu'elle sait, ou en tout cas qu'elle pense, qu'elle finira forcément pas les abandonner et laisser encore des cœurs brisés derrière elle.

Un second pincement vint à me rappeler à la douleur du premier. Était-ce la raison pour laquelle elle n'avait jamais eu d'yeux pour moi? Est-ce que mes sentiments trop permanents lui faisaient peur? Avait-elle peur que je m'effondre si elle venait à partir? La douleur laissa place à une certaine frustration : je savais désormais que Naomi me cachait nombre de choses. Certaines choses consciemment, d'autres non. Pour elle, elle ne faisait que s'assurer de mon bien mais cette révélation ne parvenait qu'à me frustrer voire m'énerver. Pourquoi ne savait-elle pas m'en parler , m'expliquer les choses? N'étais-je pas assez intelligente pour comprendre? Pensait-elle réellement que je ne pouvais supporter son départ? Alors dans ce cas, comment s'expliquait-elle que chaque jour, je survive à la perte de tout mes espoirs à l'instant même où la pensée de l'existence de Jack m'apparaissait? Je fulminais intérieurement pour la première fois en un an. Je serrais le poing pour me calmer quand Laura vint interrompre ma cocotte minute interne.

- Tu veux que je te dise pourquoi tu es une exception ? Naomi a eu pas mal de micro-histoires, des relations de quelques jours, jamais plus d'une semaine, du genre batifolage sans avenir. Grace fait partie de celles-là. Nao et elle ont flirté pendant quelques jours avant qu'elles ne se "séparent", quoi que le mot n'est pas exact vu qu'elles ne sortaient pas ensemble. Enfin... pas vraiment, disons que ça dépend de la personne à qui tu demandes.

J'étais une exception par ma longévité si je comprenais bien? Je n'étais pas sûre de comprendre totalement les allégations de la demoiselle mais j'avais au moins pour moi d'avoir éclaircit le cas Grace. Certes, l'idée ne me plaisait pas. Comment aurais-je pu en être enchantée de toute manière? Un autre point qui ne m'enchantait pas, c'était de comprendre le point de vue de Grace. Je ne pouvais m'empêcher de me dire que si j'avais connu le même sort qu'elle, j'aurais moi aussi certains griefs envers la blondinette.

- Au final Grace n'est pas la seule dans ce cas, mais Naomi l'a "quittée" pour un autre. Celui qui joue Charlie, dans la série. Tu sais le blondinet avec qui Melinda sort dans la saison une.

Je comprenais désormais la remarque de la furie de tout à l'heure et cette ressemblance qu'elle s'était targué d'avoir avec moi. Je comprenais aussi son ressentiment : si je n'étais pas si prompte à poser la faute sur mes propres épaules, j'aurais pu en vouloir à Naomi. Je lui en ai voulu parfois. J'en ai voulu souvent à Jack après tout. Comme ce soir de bal où je ne pouvais plus supporter de voir ce spectacle quotidien. Grace avait cédé avant moi ou est-ce d'avoir un jour eu un écho à ses intentions qui l'avait ainsi blessée? Je n'étais pas si différente d'elle en somme, j'avais juste eu la décence de m'écarter du chemin et ne pas faire d'histoires, ou moins.

- C'est ça qui fait de toi une exception. Elle ne t'a pas dit de partir, et elle t'a même proposée de venir avec elle. Si ç'avait été moi, elle m'aurait virée sans ménagement, et je suis son amie la plus proche ici. Son ex qui fait partie de l'équipe n'a pas pu lui parler depuis qu'ils se sont quittés parce qu'elle trouve toujours une raison de l'éviter. Je ne sais pas ce que tu représente pour elle parce que je ne suis pas dans sa tête, et heureusement parce que c'est un vrai bordel là-dedans, mais je sais que tu es forcément plus qu'une amie. À quel degré je ne sais pas.

Seuls quelques mots de la demoiselle firent une impression sur mon esprit. J'étais une exception parce que j'étais toujours à ses côtés et ça voulait dire quelque chose. C'était une des pensées qui me tenait écartée du désespoir lors de mes longues nuits d'insomnie comme cette nuit. j'y avais toujours cru au fond de moi , un peu comme on croit aux fantômes ou à la magie : certaines choses ne peuvent s'expliquer autrement que par l'infondé et si c'était un mythe, une superstition : c'était la mienne. Je n'eus cependant pas le temps d'émettre un sourire que vint une seconde nouvelle joyeuse.

- Et pour répondre au sous-entendu dans ton autre question, Gloria ne fait pas partie de ces gens. C'est juste une de nos amies qui a un faible pour les filles au cheveux roses. Et encore, quand je dis faible, c'est loin du compte.

Je n'en croyais pas mes oreilles. Je pouvais non seulement écarter la potentielle menace nommé Gloria - on dirait le nom d'un ouragan n'empêche - mais j'apprenais aussi les réelles raisons de la méfiance de Naomi envers elle. Par pure prévenance pour moi. Certes, je restais partagée entre un désir profond de dire à Naomi de cesser de me materner et de me laisser prendre mes décisions, de me considérer comme une fille assez grande pour subsister sans être mise sous cloche et la joie qu'elle veuille me protéger. La suite vint me décider à faire mon choix.

- Et bizarrement, ça ne semble pas plaire des masses à Naomi. Il semblerait qu'elle soit un tantinet jalouse, la miss.

J'avais décidément opté pour la seconde opinion désormais. Naomi jalouse? Était-ce ne serait-ce que possible? L'allégresse s'empara de moi aussitôt..

-"Elle est jalouse?" dis-je doucement comme si le fait de le dire pouvait annuler ce fait.





J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Dim 19 Nov - 2:39
Laura Trevino
PNJ |:| Joué par Naomi
Sexe :
Née le : 05/08/1998
Age : 19 ans
Métier : Actrice
Habitation : Ottawa, Canada
An ocean away
ft Melody/Naomi
Je l'ai vue serrer les poings à plusieurs moments. J'imagine que certaines choses sont moins agréables que d'autres à entendre. C'est difficile d'admettre que Naomi peut préférer les histoires éphémères aux longues. J'ai échoué à entrer ça dans la tête d'Arthur et même s'il s'en est ben remis - c'est lui qui est en train de gérer les négociations pour que Naomi devienne son amie en laissant tout ça derrière eux, après tout - j'ai vu son visage le jour où elle est partie. Il s'était senti exceptionnel et, en soi, il l'était par rapport aux autres. Mais Nao est comme ça. Incapable de rester en place, incapable de s'attacher aux choses à long terme. Capable de s'attacher aux gens, sûrement, mais c'est qu'elle ne choisit pas les bonnes personnes, ou qu'elle se bloque inconsciemment pour ne pas se lancer dans des relations longues qui briseraient plus de choses qu'elles n'en construisent. Je pense honnêtement qu'elle n'en fait pas exprès, elle en est au point où elle a tellement peur d'abandonner des gens et de détruire ce qu'il y avait entre eux qu'elle s'assure qu'il n'y ait juste... rien, jamais.

Malgré tout, elle semble rassurée à propos de Gloria. Il faut croire qu'elle s'était vraiment imaginé que les deux filles étaient sorties ensemble. On ne peut pas lui en vouloir, le secret de Nao à ce sujet était suspect, leurs deux personnages étaient ensemble et la quasi-totalité des gens qui regardent la série savent que Rosa est homosexuelle parce que Gi cherchait un moyen de l'annoncer à ses parents. Quoique je doute que Melody fasse partie des personnes au courant de cette anecdote.

- Elle est jalouse ?

C'est de l'espoir, même plus, que j'entends dans sa voix. je lui sourit doucement. J'ai beau connaître tous les défauts de Naomi, savoir que je suis sûrement en train de pousser la miss vers une relation éphémère, je ne peux pas garder tout ça pour moi. J'en ai assez de voir Nao faire souffrir les autres puis se torturer à cause de ça. Sa relation actuelle ne tiendra pas. Parce qu'avec le peu qu'elle m'en a dit, je sens que c'est encore un coup de foudre, peut-être plus fort que les autres, mais un coup de foudre quand même, et ils finissent toujours de la même manière.

- Elle m'a tout l'air de l'être, en tout cas. Quoique je doute qu'elle te réponde oui si tu lui poses la question. Elle s'inventera une autre raison.

Elle l'a sûrement même déjà fait, et s'en persuader elle-même. "Je veux juste te protéger parce que Gloria est du genre à chercher des coups d'un soir" ; vrai, mais si les deux sont d'accord pourquoi ça lui importerait ? "J'ai peur qu'elle te fasse du mal" ; si on peut reprocher un truc à Gloria, ce n'est clairement pas le manque de délicatesse, elle s'en sort plutôt bien pour juger celles avec qui elle passe la nuit et leur dire au revoir sans passer pour une connasse ou les blesser. Quelle que soit la réponse que lui donnerait Naomi, il y aurait toujours une réponse qui viendrait détruire son argumentation. C'est l'inconvénient quand on a arrêté d'essayer de mentir : le manque d'expérience, ça rend les mensonges faciles à contrer quand on les a repérés. Et Nao a toujours défini que le mensonge était un effort trop compliqué à faire quand elle avait déjà deux problèmes majeurs à régler, entre son TDA et sa dyslexie.
J'aurais bien rajouté son inhabilité sentimentale à la liste des choses à régler.

- Mais tu aurais dû voir sa tête quand je lui ai dit que Gloria allait sûrement essayer de te draguer. C'est limite une preuve irréfutable.

Sa tête était impayable, à ce moment-là. Rien de tel qu'une Naomi qui ne trouve pas de répartie. J'apprendrai bien ce petit jeu à Melody, c'est toujours amusant de mettre notre petite blondinette dans des situations où elle n'a rien à répondre. Ses réactions sont toujours très drôles.

- Un petit conseil, si Gloria vient te voir, rentre dans son jeu un moment et jette un œil dans la direction de Nao. Elle ne dira sûrement rien, surtout si tu es à côté, mais avec le temps tu dois bien savoir que dès qu'elle n'a pas une caméra pointée sur elle, elle ment aussi mal qu'un enfant de quatre ans.

Et encore, les enfants de quatre ans arrive à mettre au point quelques petits mensonges élaborés. Nao n'arrive à mentir que quand elle prétend être quelqu'un d'autre. Bien sûr, son honnêteté habituelle joue en sa faveur parce que les gens ne la soupçonne jamais de mentir et elle peut faire passer quelque faussetés discrètement, mais quand on la connaît bien ça ne passe plus. Sans compter que c'est difficile de mentir sur quelque chose dont on a pas conscience.  

- Tu sais quoi ? On a encore trois jours pour trouver le fin mot de l'histoire. Je suis une experte en stratégie, je te trouverai des plans pour savoir ce qu'elle pense vraiment, si tu veux.

Bon, pour l'instant le seul plan que je peux lui proposer c'est de faire semblant de céder aux avances de Gloria (parce que je doute qu'elle veuille vraiment y céder jusqu'au bout) pour tester la réaction de Nao. le problème, c'est que comme notre chère blondinette s'y attendra, elle se sera sûrement préparé un masque pour ne pas réagir à cette situation, quitte à se mettre un rôle en tête, et elle serait capable de réussir à ne rien laisser paraître. Il me faut d'autres idées, d'autres plans. L'aide de personnes qui connaissent cette partie d'aide. Et comme je tiens à éviter Grace sur ce sujet pour ne pas avoir de sabotage, il ne me reste qu'un autre choix. Je le note dans un coin de ma tête. Il va me falloir des complices, pour ça. J'aurais bien prévenu Gloria mais elle serait capable de se vexer si je dis que Melody ne sera pas vraiment sensible à ses avances, et elle est de toute façon tout aussi convaincante au naturel. Elle n'aura pas besoin de moi pour faire marcher ce plan.

- Tu es tombée au bon endroit pour être fixée sur Naomi. On la connaît tous un peu, après tout. A défaut de la faire tomber dans tes bras parce que c'est difficile en aussi peu de temps, on pourra au moins la pousser un peu dans la bonne direction.

Certains diraient que je vais trop loin. Tout le monde dirait que je vais trop loin, en fait. Je ne sais pas d'où me vient cette envie soudaine de jouer les entremetteuses pour la jeune fille. C'est peut-être l'air profondément gentil qu'elle arbore, le fait qu'elle ait vraiment l'air d'aimer Naomi et qu'il serait temps que notre amie découvre à quoi ressemble un vrai sentiment, ou juste le fait que je l'apprécie et que je sens qu'il y a moyen.
Mais vraiment, s'il y a une chance, je refuse de laisser les filles passer à côté.

© Bell
Parle en #6699ff
09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
Univ |:| Licence 1
avatar
Messages : 800
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Nationalité : Ecossaise
Situation amoureuse : Fiancée (Naomi)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Dim 19 Nov - 15:46
An ocean away

ft Naomi

ft Naomi


Dois-je?


Je n'en croyais toujours pas mes oreilles. C'est un peu comme si je quittais enfin mon cauchemar quotidien empli de doutes et d'hypothèses pour rentrer dans un rêve concret. J'en avais assez de me convaincre, de devoir vivre cet amour seul sans aucune considération. Sans jamais n'être qu'une fille parmi tant d'autres alors qu'elle était mon unique exception. Voilà que Laura venait d'ôter de voile de mes doutes. Elle venait de donner un sens à mes efforts et je ne pourrais jamais remercier suffisamment la jeune fille de ses informations, ou Naomi de m'avoir emmené. Certes mon bonheur n'avait pas balayé tout les reliquats d'amertume et de mécontentement que cette conversation m'avait fait ressentir. Je dirais à un moment ou à un autre ce que j'avais sur le cœur à Naomi. Amour ou pas, ce n'était pas parce qu'elle ne savait être parfaitement honnête - qu'elle le veuille ou non - que je devais faire de même. Au contraire, c'était la meilleure façon que la seule qui pouvait tenir ma barque c'était moi. Qu'elle sombre ou qu'elle flotte j'en étais la seule responsable et si elle me connaissait véritablement, elle devait le savoir, le reconnaître. La preuve étant que si elle avait dû choisir pour moi, nous n'en serions pas là, je ne serais pas avec elle.

- Mais tu aurais dû voir sa tête quand je lui ai dit que Gloria allait sûrement essayer de te draguer. C'est limite une preuve irréfutable.

Bon il apparaissait évident que mes pensées m'avait fait zappé une partie de la conversation, aussi, j’entrepris de ne pas reproduire l’expérience, concentrant mon attention sur mon interlocutrice. Je relevais avec un peu de retard les informations de sa réponse. Comme ça elle avait montré clairement qu'elle ne désirait pas que quelqu'un ne vienne me séduire? Je comprenais enfin ce que voulait dire Laura hier par chasse gardée mais même si la nouvelle me plaisait, j'avais encore en moi le même duel d'idée : d'un côté j'étais heureuse de voir que la demoiselle manifestait - même dans mon dos - un peu un certaine forme d'affection autre que de l'amitié quelque soit la justification qu'elle lui donnerait - mais d'un autre j'espérais vraiment que ce n'était juste par peur que je me verses dans ses propres travers : me détourner de mon amour pour une forme d'affection à court terme qui l'évincerait automatiquement de mon cœur voire de ma vie. Décidément mes reproches venaient à teinter chacune de mes pensées : il allait falloir que je lui donne mon avis à ce propos si je ne voulais pas que ça entache définitivement le sentiment si particulier que j'avais pour elle.

- Un petit conseil, si Gloria vient te voir, rentre dans son jeu un moment et jette un œil dans la direction de Nao. Elle ne dira sûrement rien, surtout si tu es à côté, mais avec le temps tu dois bien savoir que dès qu'elle n'a pas une caméra pointée sur elle, elle ment aussi mal qu'un enfant de quatre ans.

Je hochais de la tête pour marquer mon approbation. Je dois avouer que ce point était déjà une évidence à mes yeux. Je ne souhaitais pas provoquer Naomi ou même guetter ses réactions. Je ne voulais pas la forcer à m'aimer. Si tel était le cas, j'aurais été plus agressive dans mes tentatives de la séduire ; j'aurais montré nombre de fois l'incompétence de son présent petit-ami à la comprendre, son ignorance la concernant mais ça n'apporterait rien cependant je me devais dans le cadre de mon ancien serment de me laisser d'autres options et désormais lui montrer que j'étais suffisamment grande pour ne pas céder aux chants des sirènes. Je n'avais pas besoin qu'elle joue le rôle de phare pour moi : je savais me guider dans mes propres tempêtes sans qu'elle veuille consciemment me guider. La seconde partie de son énoncé m'arracha un sourire. Laura ne pouvait être plus proche de la vérité sur ce point : j'avais toujours su lire dans ses mensonges même lorsque je doutais de ma proche perspicacité, lorsque je pensais me convaincre et voir des choses qui n'existaient guère., même lorsque je ne la connaissais pas suffisamment pour pouvoir m'appuyer sur l'habitude.

- Tu sais quoi ? On a encore trois jours pour trouver le fin mot de l'histoire. Je suis une experte en stratégie, je te trouverai des plans pour savoir ce qu'elle pense vraiment, si tu veux.

Trois jours? Je pouvais bien attendre trois jours pour avoir une chance avec la femme que j'attendais sagement depuis près de 8 mois. Avais-je cependant envie qu'on use de stratégie pour déceler le vrai du faux? Ne serait-ce pas trahir mon envie de ne pas m'imposer à elle? Ce questionnement trouva aussitôt une réponse en mon for intérieur : si j'avais bien compris Laura je n'aurais jamais aucune chance avec elle même si elle m'aimait à en mourir car elle s'interdirait de s'en rendre compte, inconsciemment. Elle prendrait le risque de me détruire et de se détruire si elle cédait à ce sentiment envers quelqu'un qui l'aimait au point où je l'aimais. Je me devais de lui mettre sous le nez, avec l'aide de Laura et des autres amis de Naomi. Je devais lui prouver que je savais subsister seule mais aussi lui montrer ce qu'elle ne voulait s'avouer. Du moins, si c'était vrai. Si nous ne nous trompions pas mon interlocutrice et moi.

- Tu es tombée au bon endroit pour être fixée sur Naomi. On la connaît tous un peu, après tout. A défaut de la faire tomber dans tes bras parce que c'est difficile en aussi peu de temps, on pourra au moins la pousser un peu dans la bonne direction.

Je hochais une nouvelle fois de la tête pour acquiescer. Je savais bien que les choses ne se construiraient pas en une journée et je n'attendais pas un miracle. J'attendais juste un cou de pouce pour que Naomi prenne conscience de mes sentiments, enfin, dans leurs intégralités et non dans le prisme biaisé dans lequel elle les faisaient entrés. Qu'elle apprenne à reconnaître les siens. Je voulais des bases saines pour elle et moi. Je voulais pouvoir réellement créer quelque chose avec elle. D'ailleurs en parlant de bases saines..

-"Tu crois que je devrais lui dire ce que j'ai sur le cœur?"

Je me devais de recueillir l'avis de la demoiselle sur la question même si j'avais déjà plus ou moins formé ma réponse en mon sein. Je crois bien même que sa réponse n'altérerait pas mon avis à ce propos.

-"Tu sais à propos du fait qu'elle ne me consulte pas sur ce que je ressens, sur comment je peux réagir.. et sur le fait qu'elle veut régenter ce que je peux vivre..?"

Je fixais mon regard dans celui de la demoiselle, prête à entendre sa réponse et attendre la pause pour rejoindre Naomi et lui faire part de mes objections.






J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Mer 22 Nov - 15:04
Laura Trevino
PNJ |:| Joué par Naomi
Sexe :
Née le : 05/08/1998
Age : 19 ans
Métier : Actrice
Habitation : Ottawa, Canada
An ocean away
ft Melody/Naomi
Je m'avance un peu en présumant des sentiments de Naomi, mais je préfère croire qu'elle a de l'affection un peu plus forte que ce qu'elle imagine pour Melody plutôt que de me dire qu'elle va prendre au pied de la lettre mon affirmation selon laquelle elle ne serait jamais heureuse. Bon, ça fait un moment et je pense qu'elle a oublié, mais je m'en veux toujours un peu de lui avoir balancé ça, même si j'avais mes raisons. Peut-être que je me trompe, peut-être qu'elle est juste plus proche de Melody que d'aucun autre ami auparavant, mais ça permettra au moins de clarifier les choses.
Et puis je me trompe rarement, sans vouloir me vanter.

– Tu crois que je devrais lui dire ce que j'ai sur le cœur ? Tu sais à propos du fait qu'elle ne me consulte pas sur ce que je ressens, sur comment je peux réagir.. et sur le fait qu'elle veut régenter ce que je peux vivre..?
- Hm...

Confronter Naomi sur des choses qu'elle ne contrôle pas ? Pas sûre que ce soit une bonne idée. Lui demander de consulter les autres avant d'agir non plus, d'ailleurs. Elle a déjà du mal à consulter son propre cerveau avant de prendre une décision – ce qui doit être la plus grande différence entre nous deux, maintenant que j'y pense – alors se préoccuper des autres et de leurs sentiments... Ouais, c'est beaucoup lui demander, elle risque de lui répondre un truc lambda puis de l'oublier ensuite.

- Je ne sais pas si elle veut vraiment régenter quoi que ce soit mais... tu peux essayer. Je te garantis pas le résultat.

Naomi a beau se réclamer de la logique assez souvent, beaucoup de ses décisions en sont totalement dépourvues. Pour quelqu'un qui pense autant, c'est assez incroyable de se dire qu'elle prendre toutes ses décisions sans réfléchir, à croire que son cerveau tourne juste en tâche de fond en essayant de pas trop l'influencer. Mais du coup, à cause de ça, j'ai un peu de mal à prévoir ses réactions. Elle sera probablement en colère contre moi, c'est une certitude même, mais pour sa réponse immédiate... Il est possible qu'elle hausse juste les épaules en disant qu'elle fera ce qu'elle peut, qu'elle n'essaye même pas de répondre, qu'elle s'énerve ou qu'elle se sente mal. Ou n'importe quoi d'autre, après tout Melody lui a déjà tiré des attitudes inédites, alors une de plus...

- Je ne sais pas du tout à quoi tu devras t'attendre si tu tentes. C'est possible qu'elle n'écoute même pas, ou qu'elle ne comprenne pas de quoi tu parles.

Je lui dirais bien de ne pas y accorder trop d'importance, qu'avec le temps, on finit par s'habituer à ce comportement de la part de Naomi, mais mon cas n'est pas comparable. Je n'ai jamais été amoureuse d'elle, déjà, et la seule personne qui l'a été et à qui je parle encore est du genre à s'attacher à plus ou moins court terme aussi, c'est probablement la seule chose qui leur a permis de rester vaguement amis ; ça et le fait que Nao soit partie en Angleterre. La distance a tendance à effacer un peu ses réticences envers les autres et à transformer ses sentiments. Ça aurait probablement même marché sur Grace, si celle-ci n'était pas tant décidée à lui pourrir la vie. Du coup je n'ai pas la moindre idée de ce que ça fait de s'accrocher à elle, ça doit pas être simple de ne pas accorder trop d'importance à sa façon d'être.

- Il y a très peu de chances pour que ça la fasse changer, de ce côté, vu que c'est involontaire, je crois. Mais il vaut sûrement mieux ça que de te laisser miner par cette histoire.

Quitte à ce que Naomi se prenne une bonne claque mentale, ça lui ferait pas de mal.

- Et...

La porte s'ouvre soudainement, sur un de mes camarades acteurs qui entre en chantonnant, des écouteurs sur les oreilles. Je laisse échapper un petit sourire satisfait et un peu moqueur lorsqu'il sursaute en nous apercevant.

- Lo' ! Désolé, je savais pas que tu étais là. Et toi tu es...

Il semble hésiter un moment, puis il claque des doigts de façon un peu trop théâtrale, comme à son habitude.

- Melody, c'est ça ? Comment j'ai pu oublier un si joli prénom ?
- Will...
- Hm, bref. Est-ce que tu sais où on a rangé la réserve d'accessoires ? Il me semble que c'était dans cette pièce, et quelqu'un a cassé les lunettes de Melinda.
- Quelqu'un ?
- Est-ce que j'ai vraiment besoin de préciser ? Ça ne peut être que Grace ou Neil.
- Neil est ici ?

J'ai serré les dents et les poings par réflexe. Ce type est méprisable, et être forcée de le côtoyer sur la plupart de mes tournage me suffit. Je le déteste d'autant plus qu'il a réussi à faire avaler cette stupide histoire de confusion entre le réel et la fiction à un tribunal entier, mais aussi à une partie du cast.

- J'espère bien que non ! J'ai pas envie que Nao prenne le premier avion pour repartir en Angleterre, j'ai à peine eu le temps de la voir. Les lunettes, du coup ?
- Dans le placard, à gauche de la table.

Il s'y dirige de sa démarche dansante habituelle, fouille un peu puis finis par sortir une paire de lunettes noires qu'il nous présente avec un sourire.

- Trouvé ! Je vous dérange pas plus longtemps. Au plaisir de vous revoir demain soir, les filles.

Puis il repart en dansant à moitié comme il est entré. Je soupire. Il m'a fait un coup de stress, à parler de Neil. Il a pas tort, cela dit : s'il est à proximité du plateau de tournage, on ne reverra pas Naomi ici de sitôt. Au mieux elle restera cloîtrée dans sa chambre et refusera de tourner, au pire elle embarquera le plus vite possible pour s'éloigner de lui. Et connaissant le gars, il y a vraiment possibilité qu'il se soit planqué quelque part pour l'espionner, en plus.
Puis je réalise que Melody doit être un peu perdue dans tout ça. Enfin connaissant Nao, elle aura au moins mentionné l'histoire, ne serait-ce que si on lui a demandé ce qui l'avait poussé à partir en Angleterre. La frustration de sa défaite et l'angoisse à l'idée de le croiser sur le tournage ne s'est jamais transformé en honte, si commune parmi les victimes de ce genre de cas. Elle ne se prive pas de le raconter, même si c'est juste pour décharger sa haine.

- Neil c'est... tu sais, le type qui l'a stalkée pendant un bon moment. Enfin elle a dû t'en parler.

Ce n'est pas un sujet sur lequel je souhaite m'étendre. Contrairement à pas mal de choses la concernant, j'en sais moins qu'elle et elle en parle mieux que moi. Je jette un coup d’œil à ma montre avant de me redresser, puis de me lever du canapé en faisant face à la jeune fille.

- Ça va bientôt être l'heure de la pause déjeuner. Ils devraient avoir fini de tourner dans une vingtaine de minutes, on se retrouve toujours au même endroit, tu veux venir avec nous ?

Bon, je n'ai peut-être pas pu lui révéler tant de petits secrets de Naomi que ça et ma présentation était un peu orientée, mais si on part maintenant on pourra encore un peu discuter sur le chemin et sur place avant que tout le monde n'arrive. Ça me donnera l'occasion de parler un peu d'autre chose que des affres sentimentale de Nao, et de vérifier au passage si l'autre taré ne traîne pas dans les parages.
- Oh, au fait. Je pense que tu t'en doutes mais si tu veux vraiment confronter Nao à propos de tout ça, attend d'être seule avec elle. Je sais pas quelle sera sa réaction mais s'il y a des gens autour, même à distance, tu peux être sûre qu'elle n'en aura aucune.

© Bell
Parle en #6699ff
09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
Univ |:| Licence 1
avatar
Messages : 800
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Nationalité : Ecossaise
Situation amoureuse : Fiancée (Naomi)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Mer 22 Nov - 23:45
An ocean away

ft Naomi

ft Naomi


Blitzkrieg sentimental


La réponse de la demoiselle ne fut pas immédiate et elle manifesta un air pensif pendant un certain temps avant de produire le son caractéristique des gens qui cherchent dans leurs esprits. Quand à moi, je restais sans un mot à attendre l'avis de la demoiselle. Certes, je savais bien que ça n'affecterait pas mon choix, sauf évidemment si cela risquait vraisemblablement de ne rien changer ou d'empirer ma relation déjà assez ambiguë et chaotique avec l'actrice blonde mais le moindre conseil, la moindre révélation qui m'aiderait dans mon oeuvre était la bienvenue.Finalement le silence sacrale qui régnait en ces lieux fut brisée par Laura. Sa première remarque me fit comprendre qu'elle ne pouvait en aucun prédire si je tentais là une action héroïque ou suicidaire. La suite de ses paroles vint confirmer mon impression et préciser sa pensée.

- Je ne sais pas du tout à quoi tu devras t'attendre si tu tentes. C'est possible qu'elle n'écoute même pas, ou qu'elle ne comprenne pas de quoi tu parles. Il y a très peu de chances pour que ça la fasse changer, de ce côté, vu que c'est involontaire, je crois. Mais il vaut sûrement mieux ça que de te laisser miner par cette histoire.

Rien de tout cela ne m'étonnait. L'unique et seule chose qui aurait pu m'étonner c'est de m'étonner de sa réponse. Je m'explique: aussi prétentieuse je puisse paraître, j'avais appris de nombreuses choses sur Naomi et j'étais presque capable de lire entre les lignes de chacune de ses paroles, de ses gestes. Son cerveau n'avait aucun secret pour moi, de même que son caractère tandis que son cœur lui me restait étranger. Je retenais cependant l'information qui s'avérait la plus utile pour moi : l'approbation et la bénédiction de ma nouvelle amie. Je n'avais désormais qu'à trouver le moyen de la voir seule à seule - sûrement ce soir dans la chambre d'hôtel même si ma volte-face sentimentale allait sûrement l'étonner et lui donner une idée de ma conversation avec Laura - et trouver les bonnes paroles pour lui exposer mon point de vue. Je ne désirais en aucun cas la vexer et altérer son retour au source. J'allais remercier Laura tout en lui adressant un sourire quand un jeune homme fit irruption dans la pièce, me coupant l'envie de prendre la parole.

- "Lo' ! Désolé, je savais pas que tu étais là. Et toi tu es..."

Je tournais mon regard vers le jeune homme, comprenant instinctivement que ce dernier ne pouvait s'adresser qu'à moi avant de le voir se féliciter d'avoir trouvé mon prénom. Je dois avouer ne plus être très sensible aux flatteries tant elles sont monnaie courante dans mon milieu et n'exprime pour moi aucune vérité, aussi je n'eus aucune réaction contrairement à ma camarade. C'est d'ailleurs la remarque de celle-ci qui sembla re-focaliser le jeune homme sur sa recherche. Je n'écoutais que d'une oreille me demandant comment celui-ci pouvait savoir qui j'étais : Naomi avait-elle parlé de moi sur le plateau? Les rumeurs allaient-elles aussi vite? Était-ce Laura? Ou bien Grace? Non, je ne me souvenais pas d'avoir entendu mon prénom mentionné lors de notre accrochage succinct avec celle-ci.. Connaissait-il mon travail? Je doutais qu'un jeune homme comme lui ne s'intéresse à un milieu telle que la mode.. Tant de questions sans réel intérêt qui furent balayés lorsqu'un nom fut prononcé.

- Est-ce que j'ai vraiment besoin de préciser ? Ça ne peut être que Grace ou Neil.
- Neil est ici ?

Neil. Je ne laissais en aucun cas ma haine de ce prénom venir transparaître. J'avais trop œuvré pour laisser cet idiot, ce débris venir perturber ma quiétude mais surtout celle de Naomi. Certes, Naomi n'en avait que peu parlé; une fois à vrai dire. Une fois qui avait marqué mes sentiments pour elle. Je ne saurais même dire si la demoiselle m'avait mentionné son nom mais je n'avais pas eu besoin de celle-ci pour l'obtenir. Je suis amoureuse et curieuse, un combo qui m'a par exemple mené à voir la série de ma bien-aimée plusieurs fois, mais qui m'a aussi mené à observer les zones d'ombres dans laquelle je pouvais voir sa souffrances. Les médias m'avaient servis à ça. Google fut mon ami et c'est horrifié que j'avais pu suivre l'affaire. J'avais certes soufferte mais je n'étais pas la seule et je n'avais jamais mentionné mes connaissances devant la principale intéressée pour l'épargner. Savoir que cette ordure rôdait autour d'elle avait pour effet de me donner une envie presque irrépressible de repasser en justice pour une nouvelle agression. Je crois que ma pensée ne pouvait être plus clair mais mon bon sens me soufflait de m'apaiser et de penser au bien-être de la demoiselle qui ne supporterait pas de me voir sacrifier mes jours pour cette ignoble personne. Je me taisais donc sur ce sujet récoltant chaque information qui filtrait dans l'échange comme si je ne savais rien de tout ça. Le jeune homme finit par quitter la pièce et Laura tenta de me faire un point sur le sujet.

- Neil c'est... tu sais, le type qui l'a stalkée pendant un bon moment. Enfin elle a dû t'en parler.

-"Je sais." dis-je sur un ton plutôt froid.

Je savais que la demoiselle n'y prêterait pas attention ou du moins ne le prendrais pas pour elle mais j'espérais qu'elle n'en ferait pas part à ma dulcinée de peur qu'elle n'en vienne à s'inquiéter de mes réactions. De toute manière, il était tout bonnement impensable que Laura ne vienne aviser Naomi sur l'éventuelle présence de Neil sauf si elle désirait la voir se renfermer sur elle-même et la voir fuir le tournage voire le pays. Naomi ne croiserait pas ce mec quoiqu'il en soit : j'y veillerais au besoin.

- Ça va bientôt être l'heure de la pause déjeuner. Ils devraient avoir fini de tourner dans une vingtaine de minutes, on se retrouve toujours au même endroit, tu veux venir avec nous ?

Je laissais de côté mes craintes avant de répondre à la demoiselle par un sourire franc et sincère puis renchérir.

-"Si je peux, j'en serais enchantée!"

J'espérais pouvoir y voir les principaux acteurs de la série mais aussi du "complot" visant à ouvrir les yeux de Naomi à mon sujet. Il allait falloir que j'identifie qui était qui et je pouvais heureusement compter sur ma connaissance de la série. Des connaissances cruciales : il aurait été bête que je fasse semblant de céder aux avances d'une autre que Gloria même si je crois que la réaction de Naomi aurait la même. Une perspective qui m'arracha un sourire.

- Oh, au fait. Je pense que tu t'en doutes mais si tu veux vraiment confronter Nao à propos de tout ça, attend d'être seule avec elle. Je sais pas quelle sera sa réaction mais s'il y a des gens autour, même à distance, tu peux être sûre qu'elle n'en aura aucune.

J'écoutais ensuite le conseil de la demoiselle avant d'y répondre d'un bref signe de tête : je n'avais de toute manière pas l'intention d'en parler devant le cast ou quiconque d'autre : nous devions parler en privé, un peu comme un couple, comble de l'ironie. Je soupirais devant cet évidence que tout le monde sauf Naomi, et parfois moi, semblait avoir saisi avant de me changer les idées en planchant sur ce fameux plan de conquête du cœur de la blondinette radieuse.

-"Oh oui Laura ! Avant que nous ne soyons là-bas tu peux me donner des infos sur Gloria? Tu sais pour la complicité tout ça..."

Chaque pas en amour est une victoire même si parfois il faille affronter sa propre nature de dévotion et d'amour fidèle pour gagner la bataille la plus importante. J'allais mettre mes grands principes de côté pour quelques jours comme me l'avait conseillé Laura.







J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Mar 28 Nov - 17:58
Laura Trevino
PNJ |:| Joué par Naomi
Sexe :
Née le : 05/08/1998
Age : 19 ans
Métier : Actrice
Habitation : Ottawa, Canada
An ocean away
ft Melody/Naomi
Évidemment, qu’elle sait. J'aurais trouvé ça incompréhensible que Naomi ne lui en parle pas, ne serait-ce qu'une fois. Ça paraît étrange, on pourrait croire qu'elle préférerait justement éviter de mentionner le seul gros événement traumatisant de sa vie, mais vu qu'elle est du genre à vouloir éviter les répétitions de choses désagréables – ça se voit à sa façon de s'y mettre beaucoup trop à fond après une défaite ou un échec – elle en parle souvent pour que les gens autour d'elle y fassent attention ou pour éviter qu'ils fassent pareil. Bon ça peut être à double-tranchant parce que ça peut les inspirer, mais généralement quand elle raconte ça à quelqu'un, la personne a tendance à surveiller un peu plus les gens louche dans son entourage.
Enfin je dis ça mais je ne sais ni dans quelles circonstances, ni pourquoi Nao a décidé d'en parler à Melody ; probablement avant qu'elle tombe amoureuse d'elle, déjà, sinon ça aurait été un peu malsain comme commentaire.

- Si je peux, j'en serais enchantée !

Je lui ai proposé mais, d'un autre côté, ça aurait été compliqué de lui faire plaisir si elle avait refusé. Parce que tout le monde s'attend à ce que je vienne, d'une, mais surtout parce que Naomi m'aurait lancé des regards noirs toute la soirée si j'avais monopolisé la miss un peu trop longtemps. Elle a beau avoir consenti à ce que je fasse des "révélations", quoiqu'au final j'ai surtout parlé de sa vie pseudo-sentimentale, je doute qu'elle accepte sans sourciller que je passe la journée avec Melody en s'imaginant que je lui donne des informations sensibles. Quoique je doute qu'il y ait quoi que ce soit de sensible dans la vie de Naomi dont elle ait pu me parler un jour. Sa complicité est contextuelle, si quelqu'un sait beaucoup de choses de sa vie à Londres et pourrait devenir une mine d'informations sur l'état actuel de Naomi, c'est plutôt son ami d'enfance là-bas, Max je crois.

Mon conseil – d'attendre que Nao soit seule – était inutile évidement, mais je préfère être sûre parce qu'il y a plusieurs niveau de "seul". Même la prendre à part à distance des autres, là où personne en peut l'entendre et à peine la voir, c'est déjà trop loin de sa définition. Il vaut mieux éviter de la braquer sur quelque chose, en plus, elle est du genre à camper sur ses positions.

- Oh oui Laura ! Avant que nous ne soyons là-bas tu peux me donner des infos sur Gloria? Tu sais pour la complicité tout ça...
- Sur Gloria ?

C'est un peu plus compliqué. Je la connais depuis longtemps, oui, mais Gloria est un petit OVNI dans mon univers. J'ai toujours eu du mal à la cerner parce qu'elle envoie trop d'informations à la seconde, et on ne la voit plus beaucoup ces derniers temps, à cause de ses études.

- Elle est... exubérante. Disons que c'est le genre de fille qui va parler beaucoup, très vite et en faisant plein de gestes sans te laisser le temps d'en placer une, ce qui fait que tu connais rapidement sa vie même sans lui avoir posé la question.

Je récupère mon sac posé au bord du canapé avant de reprendre :

- Elle tient beaucoup à ses fans et aux fans de manière générale, c'est le genre de nana qui va connaître à fond la fanbase d'une star, et connaître à peine le nom de la star en question.

Si on ne travaillait pas avec elle je crois qu'elle ne saurait qu'on existe qu'à travers les fans de la série. Et elle s'en ficherait : elle s'intéresserait plus à la façon dont ils ont découvert la série, ce qu'ils en pensent, quels sont leurs personnages et épisodes préférés et comment ils les ont vécu – bref tout sauf nous.
Bon, et elle trouverait peut-être Grace mignonne si elle avait l'occasion de voir une image d'elle en tant qu'actrice et pas en tant que personnage, vu que Caitlin est châtain ou roux clair la plupart du temps.

- Sinon si tu veux des infos en vrac, en dehors de son obsessions sur les cheveux roses elle aime les films d'horreurs, les jeux d'aventure, la nourriture épicée et le... bleu, je crois. C'est pas les informations les plus utiles du monde mais c'est toujours ça de pris. Elle fait du rentre-dedans un peu brutal parfois, sinon elle case un sous-entendu à chaque phrase.

C'est ça, qui la rend très difficile à cerner. Je comprends les sous-entendu assez souvent, mais j'ai mes limites et c'est difficile de tous les saisir à la vitesse où elle parle.
Tout en essayant d'exposer en vrac ce que je peux savoir sur Gloria – et c'est aussi fouillis que sa façon de s'exprimer, pour le coup – je guide Melody jusqu'au fameux café où on prend tous notre pause déjeuner. On a fini par réserver des places pour les jours de tournage, d'ailleurs, parce que le fait qu'on y mange et que Gloria s'amuse h24 à faire grandir la fanbase a un peu fait exploser leur popularité.
Je salue d'un geste de la main le serveur du jour avant d'aller m'asseoir à une petite table de cinq places, avec vue sur la porte – il faut que je parle à Arthur et ça en laissera une pour Gloria, si elle vient.
Histoire de mettre le plan en marche.

© Bell
Parle en #6699ff
09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
Univ |:| Licence 1
avatar
Messages : 800
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Nationalité : Ecossaise
Situation amoureuse : Fiancée (Naomi)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Mar 28 Nov - 19:31
An ocean away

ft Naomi

ft Naomi


Toucher mon étoile à son firmament


Je suivais sagement la demoiselle sans émettre une objection. La première phase de notre plan allait pouvoir commencer et je devais pour cela glaner le plus d'informations possibles. J'écoutais donc avec attention chaque information que me révélait Laura alors que nous arpentions les couloirs vers la cafétéria. J'avais déjà noté dans ma tête les premières volées d'informations. J'avais ainsi appris plusieurs choses sur le dindon de notre farce ou l'appât involontaire du plan Naomi. Gloria était exubérante - une information dont je n'avais en soit pas besoin tant l'évidence se posait là -, elle avait tendance à tout livrer d'elle sans laisser les autres en faire de même , une tendance qui me serait profitable. Je peinais de base à parler de moi, ou du moins de ma vie alors dans le cadre d'une séduction aussi factice soit-elle. Ce blocage provenait de bien avant les événements peu enviables qui avaient marqué ma vie et ma chair de leurs empreintes. En effet, j'avais toujours eu la peur stupide de donner l'impression d'étaler ma chance devant les autres, peur d'autant plus idiote dans ce cas que Gloria était tout aussi chanceuse, voire plus encore que moi. J'avais aussi appris de la bouche de ma camarade que la demoiselle était porté sur les fans : un bien comme un mal. J'étais au moins certaine de ne pas apparaître comme une célébrité mais il était évident que Gloria avait de grandes chances de me connaître. Voyons le bon côté de la chose : peut-être aurais-je déjà attiré son regard ce qui faciliterait ma comédie ou peut-être que cela m'évitera la séance de présentation. Je n'eus pas plus de temps pour y réfléchir que ma compagne me délivra d'autres informations.

- Sinon si tu veux des infos en vrac, en dehors de son obsessions sur les cheveux roses elle aime les films d'horreurs, les jeux d'aventure, la nourriture épicée et le... bleu, je crois. C'est pas les informations les plus utiles du monde mais c'est toujours ça de pris. Elle fait du rentre-dedans un peu brutal parfois, sinon elle case un sous-entendu à chaque phrase.

Hmmm.. Je laissais échapper un soupir de soulagement tout en réprimant un certain rire nerveux. Si les conditions étaient différentes, j'aurais pu être son grand amour tant nous avions des points communs flagrants et c'était bénéfique à mes affaires. En effet, hormis le bleu, j'avais sous la main une tonne de sujets de conversation pour faire naître un simulacre de complicité sous les yeux de la petite blonde de mon cœur : j'avais moi aussi une passion pour les films d'horreur ainsi que les jeux d'aventures - les jeux en général comme le montrait ma carrière dans l'e-sport - même si la nourriture épicée n'était pas ma favorite, je m'en accoutumais sans difficultés. Pour ce qui était des sous-entendu.. je n'en étais pas coutumière, je dois admettre être plutôt pudique sur ce point, reproche que j'eus de nombreuses fois par John et peu réceptive sur le sujet, même si mon attirance pour Naomi avait un peu écarté le problème. Je m'assumais un peu plus. Je n'aurais qu'à prendre ça pour un jeu : après tout j'étais très joueuse auparavant. Je hochais la tête, notant les précieuses informations dans un coin de mon esprit.

Finalement au terme de notre conversation, nous arrivons finalement au café. Ce dernier est loin d'être vide mais heureusement il semblerait la production est ses passes-droits , les mêmes que ceux dans la mode me permettant d'occuper les plus belles chambres d'hôtels. J'aurais peut-être dû demander pour en tirer parti et ainsi séjourner dans une suite des plus romantiques avec Naomi. L'idée même suffit à m'émerveiller mais il va sans dire que la demoiselle aurait vu en cela une tentative de la piéger et ça n’allait pas dans mon sens. Non Laura allait dans mon sens et c'était bien la première fois que le destin entreprenait de me donner un coup de pouce dans cette conquête plus épique encore que celle de la Gaule par le bienheureux César. Peut-être était-ce un signe de la part de Dieu - si tant est qu'il existe - pour me féliciter de ma dévotion? Je ne saurais le dire, ce que je pouvais dire c'était ça.

-"Merci Laura.."

Je ne sais pas si la remercier était de bonne aloi. Je n'étais sûrement pour elle qu'une âme en peine mais je me devais de lui adresser mes remerciements. Quelque chose au fond de moi en avait besoin.

-"C'est peut-être bête, je ne suis pas vraiment ton amie mais tu me viens en aide.. sûrement pour Naomi plus que pour moi mais tu sais après près d'un an à espérer sans jamais voir ne serait-ce qu'une forme d'avancement, sans voir une main tendue ça me fait du bien.."

Je ponctuais d'un sourire ma phrase, cependant je n'eus pas le temps d'adresser la suite de mes remerciements que pointait déjà la petite troupe d'acteurs dans laquelle Naomi m'apparaissait presque plus radieuse que jamais. Est-ce car je m'approchais enfin de l'étoile qu'elle était pour bientôt la toucher ? Le futur me le dirait.





J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Dim 3 Déc - 18:55
Laura Trevino
PNJ |:| Joué par Naomi
Sexe :
Née le : 05/08/1998
Age : 19 ans
Métier : Actrice
Habitation : Ottawa, Canada
An ocean away
ft Melody/Naomi
- Merci Laura..

Je hoche la tête pour toute réponse. C'est naturel pour moi ; encore plus naturel si on ajoute à cette simple volonté d'aider les autres autres ma passion des stratégies et des plans compliqués.  Et puis de toute façon, les réponses communes aux remerciements sont des phrases toutes faites que je trouve inutiles et sans vrai sens. Une simple geste ou un simple sourire suffit amplement à transmettre l'idée sans tomber dans le copier-coller scénarisé.
Et oui c'est une actrice qui se rebelle contre les phrases scénarisées. Que voulez-vous, on a tous notre part de contradiction.

J'écoute la suite de ses remerciements en la ponctuant là encore d'un hochement de tête. Je ne sais pas pour qui je fais ça. Pour que les gens ne souffrent plus à cause de mon amie, ou pour mon amie, ou parce que je suis la petite fille intrusive et machiavélique que beaucoup ont vu en moi dans ma vie. Qui sait. Je me mêle de ce qui ne me regarde pas, parfois ça aide les gens, parfois ça empire les situations, la plupart du temps ça n'a pas vraiment d'effet si visible que ça. Je lance des déclencheurs plus que des situations définitives.
Peut-être que je lui ferais plus de mal que de bien, mais contrairement à Naomi je suis plus le genre de personne à essayer et accepter d'avoir à regretter qu'à fuir les situations qui ont trop de chances de mal se finir.

Parlant d'elle, la voilà qui débarque avec William, Gabriella et Arthur – elle a l'air plus à l'aise avec lui que la dernière fois qu'ils se sont vus, donc j'imagine qu'ils ont réussi à gérer leur situation. Ça fera au moins un de mes plans basés sur elle qui aura bien fini, vu que j'ai tellement soufflé les dialogues à mon ami que j'aurais aussi bien pu parler à sa place.
Les autres ne devraient pas tarder – toute la petite bande, avec ceux qui traînent la patte on devrait avoir le cast complet de la journée d'ici cinq-dix minutes. Si je me souviens bien il y avait aussi Maya et Shannon, qui jouaient des rôles de témoins dans l'affaire. Et Grace, mais elle ne viendra pas, évidemment. Gloria est censée être dedans aussi, mais bon avec elle, on ne sait jamais. Peut-être qu'elle viendra, ou peut-être qu'elle a été harponnée par des fans au coin d'une rue et qu'elle est partie manger avec eux. Elle nous le fait une fois sur trois, après tout.

Naomi s'installe exactement là où je m'imaginais qu'elle s’installerait, sur le siège à côté de Melody. Arthur à ma droite, et Gabriella prend la place que je destinais à Gloria. Mais bon, plus les minutes passent, plus les gens arrivent et moins il y a de chances que Gi vienne. Tant pis, elles se rencontreront demain, ça ne changera pas grand chose.
Et puis Gabriella a l'air très intéressée par les présentations que fait Naomi. D'un point de vue bien moins... Gloria, mais intéressée quand même.

- Je sais qui c'est, Nao. Je suis égérie d'une marque, j'ai une base de connaissances sur celles qui ont fait le même métier que moi.

Le même métier ? Égérie d'une marque ? Donc... mannequin ? Ok, donc il y a très peu de chance que Gloria ne la connaisse pas, d'une – si elle ne s'intéresse pas aux célébrités, son intérêt pour les cheveux roses n'a pas pu échapper à ses fans donc elle a forcément reçu une photo à un moment ou un autre. Et deuxièmement, pourquoi Naomi ne nous a pas parlé de ça ? Elle savait que Gabriella, Gloria ou même Kai, qui a été mannequin un temps, s'en rendraient compte. Elle a dû vouloir garder quelque chose secret et sous silence, quelque chose qui explique peut-être sa difficulté à laisser Melody partir... ou à se rapprocher d'elle. Je ne suis pas du genre voyeuse, n'ai pas spécialement envie de fouiller dans un passé qui est sûrement douloureux, alors j'espère que ça n'a pas une trop grande influence. On verra bien... demain soir.

- Je suis Gabriella Brown, Wendy Oreman dans la série et égérie de Gingerbread.

Elle a le sourire à moitié ravi, à moitié intimidé qu'elle réserve aux personnes qui ont une importance particulière à ses yeux et qu'elle aurait aimé rencontrer avant. J'écoute à peine ce qu'elle raconte, trop concentrée pour essayer de faire passer discrètement des messages à Arthur pour l'informer de passer me voir plusieurs fois dans la soirée de demain pour mettre en place un plan.
Et évidemment, il n'a pas l'air de comprendre de quoi je parle mais bon, je lui expliquerai. Loin de Naomi, bien sûr.

© Bell
Parle en #6699ff
09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
Univ |:| Licence 1
avatar
Messages : 800
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Nationalité : Ecossaise
Situation amoureuse : Fiancée (Naomi)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Dim 3 Déc - 20:14
An ocean away

ft Naomi

ft Naomi


Briser sa carapace


C'était parti pour un moment avec la reine de mes jours.. Le repas allait être compliquée car j'allais devoir jongler entre mon désir profond de lui affirmer de nouveau mon besoin d'être à ses côtés comme toujours - de rayer ces mots absurdes que j'avais fini par émettre par abandon, par épuisement, des mots que je ne parvenais pas à penser - , ma tentative de séduire Gloria sans trop paraître rentrer dans son jeu, le fait de devoir taire mes reproches, ceux-là même que je devais émettre pour notre bien à toutes les deux et la gêne des présentations cependant il semblait qu'un contretemps vienne me faciliter la tâche. En effet, j'avais reconnu sans trop de difficulté Wendy - oui je l'appelle comme dans la série ne sachant pas son prénom - ainsi que Williams que j'avais rencontré quelques instants auparavant. Le dernier jeune homme ne me disait rien. Un oubli momentané sans gravité.Gloria était cependant introuvable. Peut-être avait-elle été retenue sur le tournage ou avait-elle trouvé mieux à faire. Je devais me réjouir de ne pas devoir à jouer ce jeu de séduction délicat et me consacrer au reste. J'observais donc Naomi qui vint donc s’asseoir près de moi et je lui adressais un sourire mais celle-ci ne semblait pas disposé à y réagir. Était-elle fâchée à propos de ma discussion avec son amie Laura? Était-ce pour hier? Non, c'était sûrement le cas Neil et je me voyais impuissante sur ce sujet d'autant plus que je ne pouvais être certaine de ce que j’interprétais. Je gardais les lèvres closes, m'abandonnant tout de même à un geste de tendresse pour essayer d'écarter les pensées qui parasitait son esprit. Ma main se posa sur sa main avant de dessiner du bout des doigts des lettres que j'espérais qu'elle comprenne. "Tout va bien?". Je lui lançais un regard neutre mais doux avant de décider de ne pas m'imposer plus que ça. La conversation s'entama et je restais un peu en retrait durant les premiers échanges de peur d'être de trop quand le sujet bifurqua sur les présentations. Je me gardais de prononcer un mot quand Gabriella vint à tirer son épingle du jeu dans la discussion animée.

- Je sais qui c'est, Nao. Je suis égérie d'une marque, j'ai une base de connaissances sur celles qui ont fait le même métier que moi.

Je tournais la tête vers la demoiselle, observant ses traits tandis qu'une peur insidieuse vienne à s'emparer peu à peu de moi, mes mains tremblants légèrement. Ce n'est pas une peur panique, entendons-nous bien mais je préfère éviter d'être reconnue, et en soit, mon "régime" me le permet parfois. Je n'ai rien contre la célébrité mais j'avais surtout peur que la demoiselle ne me connaisse plus pour le scandale que pour ma carrière. Je connais suffisamment Naomi pour savoir que si une parole venait à me blesser, elle serait prompte à prendre les armes pour sauver mon honneur. Je souriais donc, essayant de lire l'expression de mon interlocutrice. Celle-ci semblait plus admirative qu'autre chose et je sentis mon trouble s'évaporer aussi vite qu'il était advenue.

- Je suis Gabriella Brown, Wendy Oreman dans la série et égérie de Gingerbread.

J'étais une idiote. Je connaissais déjà le prénom de la demoiselle mais je n'avais pas fait le lien, lien désormais limpide tant son visage et la marque vinrent se superposer clairement dans mon esprit. Je penchais légèrement la tête avant de sourire de nouveau.

-"Enchantée, je suppose que je n'ai pas à me présenter du coup ?"

C'était fou comme ça faisait du bien de pouvoir être ainsi admirée de nouveau car je lisais dans les yeux de la demoiselle cette forme d'adoration que je lisais dans ceux de mes fans de la première heure. Était-ce réellement de l'adoration? Peut-être pas mais ça me suffisait. Je profitais de l'occasion pour féliciter la demoiselle pour le peu de travaux que je connaissais d'elle - contrairement à Gabriella je ne connaissais que peu de monde par manque d'intérêt, une information que toute la presse avait reléguée dans mes grandes heures, aussi il était déjà suffisamment flatteur pour elle de savoir que je connaissais son travail.

-"Félicitations pour tes photos, j'aime beaucoup ta couverture dans Vogue de l'année dernière, tu donne une intensité à ton regard que je t'envie à vrai dire ! Tu as déjà vu mon travail je suppose? J'ai un peu changé " dis-je dans un éclat de rire sincère.

Il est fou pour moi parfois de me dire que ce genre de conversations et de déjeuners serait mon quotidien si j'avais su contenir mes émotions, mes pulsions destructrices et suicidaires, ce jour-là mais je ne regrette rien. Mon regard se tourne vers la blondinette et je croise le sien. Voilà le regard le plus intense qui soit. Celui qui perce mon armure sans effort. Celui qui me ferait brûler le monde si elle l'ordonnait. La femme que j'aime sans rien attendre. C'est faux. J'attends. J'attends la réciprocité. Désespérément. Mon regard croise celui de Laura qui semble s'affairer à communiquer de manière très très très peu discrète avec le jeune homme dont le prénom m'échappe puis je me tourne de nouveau vers Gabriella. Je saisis une serviette propre puis un stylo dans mes affaires avant de m'appliquer à dessiner de jolies chiffres avant de lui tendre le bout de papier avec un sourire.

-"Tiens, j'ai mis mon numéro de téléphone pro' et celui de ma manageuse, je sais que c'est présomptueux mais comme je compte bientôt reprendre, je me dis que je serais enchantée de travailler avec toi.."

Un coup d'éclat qui me semble à moi-même étrange mais un coup d'éclat car la vie avance et je veux que Naomi en soit témoin, je veux lire autant d'admiration dans ses yeux à elle.





J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Ven 8 Déc - 15:50

09 Août
2017
An ocean away
Day Two

Melody Williams
Naomi Lawford

La matinée de tournage était épuisante. Pas parce que ça fait longtemps que je ne l'ai pas fait, quoique ça doit jouer en partie, mais c'est surtout de revoir tout le monde d'un coup, avec l'enthousiasme associé, et de jouer une scène qui fait remonter autant de mauvais souvenirs. Deux émotions contradictoires qui se percutent sur un plateau de tournage. J'ai eu un petit moment de stress quand mes lunettes ont disparu, vu que c'est comme ça qu'ont commencé tous mes problèmes avec Neil (des objets à moi qui disparaissent, puis l'impression d'être suivie, ce genre de choses), mais on les a retrouvées vite. Cassées. Donc un coup de Grace. Ça ne m'a pas empêchée de stresser pendant le reste de la matinée. Je pense que si je vois quelqu'un se lever en urgence ce midi, je vais vraiment paniquer, Laura serait capable de se précipiter à l'extérieur pour chasser Neil s'il s'approche en espérant que je ne remarquerait rien. Donc j'espère vraiment qu'il n'est pas dans le coin. Je ne veux pas gâcher mon séjour.

Discuter avec Arthur a été moins compliqué que prévu ; En fait, il s'est surtout comporté comme s'il n'y avait absolument rien eu entre nous et je dirai que c'est tant mieux. Il reste toujours un malaise, d'habitude, c'est même pour ça que je me tiens à l'écart de ceux qui ont réussi à partager un moment avec moi, mais c'est peut-être parce qu'on était plus des amis qu'un véritable couple. Enfin, de mon point de vue... J'en sais rien, je suis juste contente qu'il n'ait pas suivi la même voie que Grace. Gloria, elle, nous a lâchés à mi-parcours pour aller discuter dans un café avec deux filles qui l'avaient reconnue et voulaient à tout prix la connaître, tout en nous accordant à peine un regard – son côté proche des fans joue beaucoup dans sa popularité, et j'ai cru comprendre qu'elle était devenue le modèle des adolescentes homosexuelles dans la région. Enfin j'ai quand même marqué l'esprit des fans de Gloria en étant un de ses copines dans la série, mais elle en a eu un certain nombre.
Les autres ont dû sentir que cette histoire de lunettes m'avait perturbée plus que ce que j'ai pu en dire, parce qu'il ont fini par faire un détour dans un magasin d'accessoire avant d'aller manger pour me changer les idées. Gabriella, surtout, qui s'amusait à prendre des trucs de chez Gingerbread en faisant des fausses pubs. Je dois au moins leur reconnaître qu'ils ont réussi à me rendre ma bonne humeur, même si je suis encore un peu perdue dans mes pensées.

J'écoute Gabriella et Melody discuter d'une oreille distraite après les avoir présentées. Bon, j'ai peut-être un peu interrompu ce dont les gens parlaient, j'ai pas trop fait gaffe, faut pas m'en demander beaucoup quand mon cerveau tourne sur lui-même. Bon, Gabriella semble déjà la connaître. Ça faisait partie des choses qui m'inquiétaient un peu et d'une des raisons pour lesquelles je n'ai pas trop mentionné le métier de Melo à qui que ce soit, mais ça a l'air de plutôt bien se passer, donc soit Gabby ne sait rien de toute l'histoire sordide autour de Melo – je ne sais pas à quel point ça a été médiatisé – soit elle a eu la délicatesse de ne pas en parler. En même temps elle a toujours été comme ça : admirative, curieuse, mais respectueuse. Elle n'ira pas mettre volontairement quelqu'un mal à l'aise et elle est assez intelligente pour éviter les sujets douloureux. Je crois que c'est la seule personne du cast qui ne m'a pas une seule fois parlé de Neil, par exemple.

Je fais tourner ma paille dans mon verre du bout des doigts en me demandant comment je l'ai eu. J'ai dû commander sans trop m'en apercevoir, quand tout le monde l'a fait. De toute façon je n'ai pas trop la tête à ça, même simplement borie un soda, donc je suis contente que les filles fassent la conversation sans moi. Je sais pas, j'ai le cerveau un peu vide. Ça doit être la fatigue, en partie, ça a toujours eu un effet assez désastreux sur mon fil de pensées aléatoires, ou alors c'est parce que l'adrénaline des caméras est retombée d'un coup. Arrêter de faire un truc qui me passionne, ça me plonge aussi souvent dans un état un peu catatonique. Ça devrait être passé d'ici cinq-dix minutes ; déjà j'arrive encore à bouger c'est bon signe, même si à bien y réfléchir je ne crois pas que je pourrais empêcher ma main de faire tourner cette paille. Genre... ouais, non, ça marche pas, en fait mon corps est vraiment passé en mode pause mais il a chopé un tic au milieu. Fantastique. S'il y a bien un truc que j'envie aux gens normaux c'est de ne jamais se retrouver coincés dans leur propre tête, tiens. Je crois que Gabriella est en train de parler mais honnêtement, j'y prête très peu attention. Et je ne sauras même pas dire à quoi je pense tellement les pensées se succèdent vite, toujours plus intéressantes que la précédente tout en étant toutes inutiles.

- Oh c'est génial ça ! Faudra que je vois avec GB... je travaille qu'avec eux pour l'instant mais je pense qu'ils seraient ravis de t'avoir pour une pub spéciale ou qu'ils m'accorderont une petite séance photo pour un magazine. Ça devrait pas poser trop de problème.

Je crois qu'elles discutent encore un peu, j'en sais trop rien c'est un peu flou dans ma tête. Je suis pas vraiment déconnectée, je les vois et je les entends, mais je n'enregistre rien. Aucune information. C'est super désagréable comme sensation, je ne vous souhaite pas de la vivre un jour.

- Sinon, quelqu'un peut reboot Nao ? Will ?
- Je m'en charge.

Rien enregistré mais, avant que j'ai le temps ne serait-ce que de penser que c'est quelque chose qui me concerne, j'entends de la musique qui chasse lentement ma cacophonie cérébrale. Ah, oui, c'est vrai qu'ils ont fini par adopter ce truc pour me sortir de mes pensées quand je bug trop longtemps. Je m'en plaindrais pas, ça marche plutôt bien, mais ça me met toujours une chanson en tête pour le reste de la journée. Enfin c'est mieux que rien quand même.

- Ça va mieux ?
- Ouais... merci.

"Mieux". C'est pas vraiment que j'allais mal, juste que je m'étais perdue, mais c'était sympa de venir me récupérer. Il retire le casque qu'il avait mit sur ma tête pour le repasser autour de son cou, puis retourne s'asseoir à sa place.

- Vous avez mis du temps à venir, non ? Le tournage s'est éternisé ?
- Gloria a croisé des fans et nous on est allés traîner un peu dans une boutique avant de venir.
- Ah, oui !

Ça me fait penser que.... je me baisse pour fouiller le sac à côté de ma chaise – un vrai bordel là-dedans d'ailleurs – et je retrouve, étrangement sans trop de difficulté, mon achat du jour. Je me tourne vers Melo avec un sourire énigmatique avant de lui poser sur la tête le petit accessoire que je lui ai trouvé. Un joli serre-tête avec des oreilles – ou des cornes, selon le point de vue – blanches, qui lui va très bien. Je sors mon portable pour qu'elle puisse voir son reflet dedans.

- Ça te plaît ?

Oui, il y a plus local comme cadeau mais ça me fait toujours bizarre de la voir sans rien sur la tête et je me suis dit que ça lui irait bien. Quitte à s'arrêter dans une boutique d'accessoires, autant que ça serve à quelque chose.
© Naomi
paroles en #006600
Laura parle en #6699ff, Will en #cc3333 et Gabby en #ff6633
Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
Univ |:| Licence 1
avatar
Messages : 800
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Nationalité : Ecossaise
Situation amoureuse : Fiancée (Naomi)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Ven 8 Déc - 16:45
An ocean away

ft Naomi

ft Naomi


Un serre-tête pour les gouverner tous


Un léger silence s'installe pendant un quart de seconde, juste assez pour que je doute d'avoir eu une bonne idée mais la conversation reprend son cours comme si de rien était. La jeune femme semble ravie, même aux anges, au point que j'ai l'impression de lui avoir donné la mer et le monde ou un cadeau de Noël. J'en viens presque à me demander si elle n'est pas secrètement fan de moi mais qu'importe.

- Oh c'est génial ça ! Faudra que je vois avec GB... je travaille qu'avec eux pour l'instant mais je pense qu'ils seraient ravis de t'avoir pour une pub spéciale ou qu'ils m'accorderont une petite séance photo pour un magazine. Ça devrait pas poser trop de problème.

Je rassure la demoiselle tout en agitant une main devant mon visage en souriant.

-"Ah mais ne t'en fais pas, je ne compte pas te piquer à ton contrat, juste que si ils veulent faire un coup de pub' en mettant ma popularité à contribution, je leur donne l'exclu de mon retour !"

Certes, il allait falloir que je négocie avec ma manageuse mais je ne doutais pas d'avoir le dernier mot. J'étais un peu comme une fille pour elle et elle ne savait pas me refuser grand chose : en témoigne en combien de temps j'avais su négocier la venue de Naomi à mon prochain contrat pour jouer le rôle de maquilleuse. De plus, pour une raison que je ne saisissais pas moi-même, ma popularité n'avait pas eu l'air de décroître en l'espace d'une année. Enfin ça restait une opportunité en or pour ma comparse de devenir encore plus célèbre et de donner une meilleur visibilité à ses produits fétiches. Un coup de pub' juteux pour une marque. Allier une ancienne égérie à la popularité toujours assez haute et une star du petit écran, elle même égérie, allait faire parler. Dans un autre registre, bien que la conversation est reprise, et que j'en sois l'une des principales actrices, je ne parvenais pas à m'intéresser au contenu de cette dernière. Je ne parvenais même pas à discerner les mots ou établir le sujet car mon regard s'égarait du côté de Naomi, perdue dans une intense réflexion. J'hésite un instant à faire un geste envers elle, à toucher sa main de la mienne, déposer un bisou sur sa joue, faire quoi que ce soit pour la ramener à la réalité, quitte à l'embrasser devant toute l'assemblée ou de planquer sa tête sous mon haut. Je ne peux pas. Je n'en ai pas le droit. Pas après mes mots d'hier. Oui je me sens coupable, coupable au point de bafouer ma pudeur si je le pouvais. J'ai l'impression qu'elle souffre et je ne peux pas m'empêcher de penser que je suis la principale fautive de cet état. Est-elle triste car elle pense que je joue une façade encore et toujours aujourd'hui? A t-elle peur que je disparaisse de sa vie? Après tout, il me serait si facile de prendre un jour un avion et ne plus jamais me retourner. Je ne vais pas mentir. J'y ai déjà pensé. J'ai déjà espéré avoir cette force. Ne serait-ce que le soir de ma déclaration. J'aurais aimé disparaître mais mon cœur se tord à cette idée. J'ai envie de lui crier que je l'aime. Je veux l'atteindre. Je veux que mes doigts atteignent les siens. Que nos mains s'unissent. Que le fil rouge que je sens entre nous finissent par lui apparaître. Je veux tellement plus. Finalement ne suis-je pas de trop? Je prend un peu de recul et mes yeux me disent que je ne veux pas accepter : elle est dans son élément mais je ne suis là que parce qu'elle le veut. Je suis de trop. Je crois même que quelques larmes commencent à poindre mais c'est sans compter sur la suite des événements. Un rayon de Naomi dans le ciel nuageux de mon cœur.

- Ah, oui !

La voix de Naomi me sort de ma torpeur et les fragments cristallins de larmes s'échappent en des petites poussières d'étoiles alors que j'observe Naomi fouiller dans son sac. C'est évident. Elle s'adresse à moi. Elle a pensé à moi. Elle a quelque chose pour moi. Un sourire franc se grave sur mes lèvres. C'est en quelque sorte à mon tour de recevoir un cadeau de Noël. Je laisse Naomi draper mes cheveux d'un accessoire que je ne parviens pas à identifier en premier lieu. J'observe mon reflet et je perçois sur ma tête ce qui semble être un serre-tête ornée de deux petites oreilles blanches - à moins que ça ne soit des cornes? - et mon sourire s'amplifie.

- Ça te plaît ?

Je hoche de la tête vivement alors que des larmes de joie coulent sur mes joues cette fois. Ce cadeau.. Ce n'est pas grand-chose mais il chasse mes idées noires, c'est une partie de Naomi à mes côtés, une partie qui me rend plus forte, une partie qui me rappelle que je compte pour elle. Je ne suis pas de trop. J'ai le droit de rêver de cette femme merveilleuse, de l'espérer mienne. Personne ne peut me l'enlever. Pas même elle. Pas même moi. Je passe mes bras autour de son cou et je la serre contre moi avant de lui murmurer à l'oreille, d'une voix tremblante d'émotions quelques mots comme si nous n'étions que toutes les deux. Non le monde autour de moi m’indifférait simplement.

-"Merci Naomi... merci d'être aussi merveilleuse avec moi..."







J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Messages : 722
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Nationalité : Canadienne
Famille : Fille de Tamara Lawford
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Dim 10 Déc - 0:22

09 Août
2017
An ocean away
Day Two

Melody Williams
Naomi Lawford

Est-ce qu'elle pleurait ? Je ne sais pas, je crois qu'elle était en train de pleurer, qu'elle s'est arrêtée, et qu'elle s'est remise à pleurer. Je... ne pensais pas lui faire plaisir à ce point-là juste avec une petite babiole. Bien sûr, je l'ai achetée pour elle et je sais que Melody a tendance à accorder beaucoup plus d'importance que moi aux objets, mais de là à pleurer... devant... tout le monde... Vous me direz qu'elle ne les connaît pas. Oui, et alors ? Je ne pleure pas plus devant les inconnus que devant les gens que je connais, à moins que je perde vraiment totalement le contrôle de mes nerfs. Enfin... j'imagine que c'est moi qui suis bizarre, sur ce point.

Pas comme si j'avais le temps d'y penser, vu qu'elle se jette soudainement à mon cou et que je passe un bras autour de ses épaules par réflexe en me retenant à la table de l'autre – réflexe aussi, on m'a déjà renversée avec un câlin de ce genre et le sol fait mal à la tête généralement. Oui, je perçois très bien le sourire en coin de Laura et ça a peut-être l'air mignon dit comme ça, mais j'ai juste une main sur son épaule pour l'empêcher de tomber. Et même si je suis vraiment contente de lui avoir fait plaisir...
Il y a trop de monde...

- Merci Naomi... merci d'être aussi merveilleuse avec moi...

Je sais qu'elle l'a chuchoté mais elle aurait aussi bien pu le hurler vu comme certains des autres sont attentif à ce qu'on fait. Ma main s'est un peu crispé sur son épaule. Merveilleuse, moi ? Ne dis pas n'importe quoi. Ce n'est qu'un serre-tête, un petit cadeau, une babiole. Si tu t'y attaches autant tu seras encore dévastée si quelqu'un te l'emprunte un jour sans prévenir et on finira par te retrouver encore une fois effondrée dans un coin de ta chambre, prête à croire à la fin du monde.

- Melo...

Je ne suis pas spécialement gênée par ses bras autour de moi, ce n'est pas la première fois qu'elle me fait un câlin, ce n’est même pas la première fois depuis mai. Par contre, il y a genre cinq ou six personnes qui ont leurs yeux fixés sur moi, dont une qui pourrait aussi bien sauter partout tant elle a l'air de jubiler – je ne sais pas combien de plan elle a en tête mais je sais qu'aucun d'eux ne va me plaire – et j'ai toujours eu un mal fou avec les démonstrations d'affection en public. Les démonstrations d'émotions en général, vous me direz, et c'est pas tout à fait faux. Mais bon du coup, je presse très légèrement de ma main sur mon épaule pour qu'elle s'écarte, sans la repousser non plus parce que ce n'est pas le but, pas plus que de la blesser.

- Allez, pleure pas pour ça...

Je n'ai pas parlé trop fort et je sais que ma phrase est débile parce qu'elle est heureuse et pas triste, mais c'est ma phrase par défaut pour les gens qui pleure et elle est sortie avant que j'aie le temps de réaliser qu'elle était débile dans ce contexte. Enfin bon, même heureuse, ça me fait toujours un drôle d'effet de voir Melody pleurer. Ça me rappelle des choses pas géniales niveau souvenirs. J'essaye de sourire un peu mais la curiosité des autres m'oppresse. J'aurais peut-être dû attendre qu'on soit seules pour lui offrir, ça aurait évité le léger malaise que je suis en train d'installer sans savoir comment le briser. Je savais qu'elle allait être contente, non ? Oui, mais j'ai tendance à oublier que tout le monde n'est pas aussi distant que moi dès qu'il y a du monde autour – et encore distant n'est pas exactement le mot, ça dépend aussi de la nature des émotions lancées au visage de tout le monde. Mais bon, dans la situation actuelle, "distante" correspond bien. Voilà, donc je savais qu'elle allait être contente et je voulais un peu lui remonter le moral – si tant est qu'il ait besoin d'être remonté – mais j'avais oublié que les gens très heureux ont tendance à être expressifs. Gloire à mon absence totale d'empathie.

La conversation a semble-t-il repris et continué sans moi. Ou sans nous, je n'ai pas la moindre idée de l'état actuel de Melody, je n'ose pas la regarder. J'ai peur de l'avoir vexée alors que le but d'origine était de lui faire plaisir. De toute façon je fais n'importe quoi aujourd'hui, j'aurais mieux fait de ne pas me lever.
Je suis passée en mode automatique, de toute façon. Je réponds aux gens, je jette un regard vers Melody de temps en temps en lui souriant pour essayer de lui faire comprendre que ce n'était pas parce que je ne voulais pas qu'elle m'approche mais simplement parce j'ai des réticences au contact en public, on repart tous vers le lieu de tournage et je continue de parler, de sourire, de marcher à côté de Melody et d'espérer que cet aprem passe vite. Même si je mettrait toutes les histoires du monde réel de côté dès que j'aurais enfilé ma tenu et repris mon rôle. La magie du cinéma.
© Naomi
paroles en #006600
Laura parle en #6699ff, Will en #cc3333 et Gabby en #ff6633




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Manifestation contre la chasse aux phoques à Ottawa(moi)
» Tentative d`attentat islamiste a Ottawa
» Melody devient havillande
» Animation Ocean Sadirac
» ocean poubelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: East London :: Aéroport Londres-Cité :: Rps à l'étranger-
Sauter vers: