À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Venez faire des cadeaux de noël !

 :: West London :: Kensington :: Musées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit tour au Musée d'Histoire Naturelle [pv Victor]

Abby Glenwood
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 25
Né(e) le : 04/05/2001
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t773-abby-la-psy#8105

Mer 9 Aoû - 1:16
Lors de mon arrivée dans l’établissement, j’avais reçu plusieurs prospectus de ce qu’on pouvait visiter dans les alentours. La ville regorgeait d’endroits plus intéressants les uns que les autres. Heureusement, il me restait quelques semaines avant la rentrée. Je ne devais donc pas faire un choix quant à ce que je voulais visiter, je pourrai contempler tous ces lieux avant la reprise des cours. Cependant, il fallait quand même que je me décide par où j’allais commencer. Ils me donnaient tous envie. J’étais assise en tailleur sur mon lit, grignotant une barre chocolatée aux noisettes, mes préférées. Depuis toute petite, je raffolais de cet encas. Ca doit venir de ma mère. Je crois que je l’ai toujours vue en manger une comme quatre heures chaque dimanche. Une sorte de rituel auquel elle m’avait fait prendre part. Pendant notre petite dégustation, nous nous retrouvions pour discuter de tout et de rien entre fille. Je suis fille unique mais pouvoir me retrouver en tête à tête avec ma mère me procurait toujours beaucoup de satisfaction. Je pouvais me confier à elle et me sentir écoutée. Dans ma valise, j’avais emporté avec moi quelques-unes de ces barres chocolatées et j’avais décidai d’en manger une, un peu nostalgique de la distance qui me séparait de mes parents. Devant moi, se trouvaient quelques dépliants ouverts sur les visites qui se faisaient à l’intérieur. Le temps étant maussade, je ne comptais pas revenir fin de journée mouillée de la tête au pied par la pluie. D’un côté, je peux remercier la météo de m’avoir permis de faire un petit tri quant aux endroits où me rendre aujourd’hui. Vu que je n’arriverai certainement pas à me décider, je vais laisser le hasard me guider. Je fermai les yeux et mélangeai les prospectus qui étaient étalés sur mon lit. Toujours les yeux clos, j’en saisis un puis regardai où j’allais me rendre aujourd’hui : Le musée d’histoire naturelle. Ca me va ! Je pris le dernier morceau de chocolat, le laissai fondre sur ma langue puis croquai dans la noisette dévoilée. Je profitai des saveurs que je ressentais en avalant le dernier petit éclat du fruit sec. Je regardai les heures d’ouverture du musée : 10h – 17h50. Je jetai un coup d’œil à mon réveil, il était 10h30. Je sautai de mon lit, enfilai une paire de baskets et pris ma veste ainsi que mon parapluie.

J’avais pensé à prendre un plan pour me rendre au musée. Ne connaissant pas les lieux et étant moi-même un peu gauche, je ne voulais pas prendre de risque de me perdre dans les rues de Londres. Je me traçai un chemin avant de sortir de l’abri sous lequel je me trouvais en sortant du bâtiment. Lorsque celui-ci fut défini, je commençai mon parcours pour me rendre au lieu choisi. Tout au long du trajet, je contemplai le paysage assez morose à cause de la pluie. J’espère que demain il y aura du soleil. Je n’aime pas les journées comme aujourd’hui, je trouve ça déprimant.

Au bout de plusieurs minutes de marche, je me rendis compte que j’étais arrivée à destination. Miracle ! J’avais réussi à trouver mon chemin ! Je montai les marches qui menaient à l’entrée et fermai mon parapluie. J’entrai dans le musée, bien décidée à profiter des nombreuses découvertes que j’allais faire. Je suis quelqu’un qui aime apprendre. Lors de mes sorties extrascolaires précédentes, je passais toujours pour une folle. Pendant que d’autres n’écoutaient rien de la visite, moi je prenais des notes et étais fascinée par ce que j’apprenais. Aujourd’hui, personne ne me jugerait, je ne connaissais personne et surtout ceux qui se trouvaient ici étaient là par volonté et non par obligation.
Tout ce que je voyais me captivait. A chaque nouvelle pièce, mes yeux s’écarquillaient. J’étais comme hypnotisée par ce que je découvrais. Je prenais mon temps, contemplant chaque recoin. Emerveillée, c’est le mot qui me définissait le mieux. Tellement prise par ce que je voyais, que je ne regardais pas où j’allais. C’est quand je me retrouvai à terre sur une autre personne que je revins au moment présent. J’étais allongée sur un jeune homme que je venais sûrement de bousculé, ou plutôt que je venais de renverser. Je ne sais pas comment je m’y étais prise et à vrai dire, ce n’est pas ça qui m’inquiétait le plus.

-"Oh je suis vraiment désolée ! Je ne regardais pas où j’allais… Il faut dire, il y a tellement à voir ici qu’on ne sait plus où donner de la tête…"

Je me relevai doucement, proposant ma main afin d’aider le jeune homme.


Revenir en haut Aller en bas
Victor Delane
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 73
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 17/06/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Nationalité : Français
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t696-my-name-is-delane-victor-delane

Sam 12 Aoû - 22:37
Ce qu'il y a de bien, pendant les vacances, c'est que nous avons beaucoup de temps libre. Trop même. De fait, je n'avais pas trop su quoi faire de cette journée. Comme je trainais dans la maison de France, je découvris des prospectus de lieux visitables, certainement laissés là pour les citoyens de passage ou les familles des diplomates ou employés à l'ambassade, comme moi. Je m'assis dans un fauteuil et je regardais cela, ce qui me prit un petit moment tout de même. Je finis par choisir le musée d'histoire naturel, qui se trouvait non loin de là. Je n'avais jamais visité un endroit de ce type et je me suis dis que ce serait fort intéressant. Comme il faudrait surement plus qu'une journée pour tout voir, je pris un instant pour préparer une petite sacoche, histoire d'être paré pour les choses graves comme la soif, la fin ou se faire salir.

C'est donc vêtu d'une chemise blanche, d'un pantalon beige, de mes gants, de ma casquettes, d'une paire de basket et d'un sparadrap que je sortis de la maison en milieu de matinée. Je fis le trajet jusqu'au musée, guidé par le plan de la ville. Une fois arrivé à destination, je payais l'entrée et j'accrochais ma casquette à la sangle de ma sacoche. Mon père insistait pour que l'on soit découvert dans un lieu fermé. Sauf en cuisine bien sur : les règles de ce lieu saint sont différentes. Les salles étaient impressionnantes, rien que le plafond du hall principal devait être à dix mètres ! Après, je dois avouer ne pas être si impressionné par le reste car ce n'était pas franchement une chose qui me passionnait. Cela dit, il y avait des choses intéressantes, comme les dinosaures. Cela m'intéressait plus aussi, m'y montrais-je plus attentionné.

C'est donc en marchant que je ne vis pas cette jeune demoiselle, de mon âge environ, trébucher contre un banc et me tomber dessus. Surpris alors que je me tournais, pas du tout en équilibre, je tombais à mon tour, sur le dos, sur le sol dur. Le choc fut un peu douloureux mais j'étais rassuré : la demoiselle tombant sur moi n'eut rien. Une jolie fille dont je pouvais bien voir les yeux admirables.


-"Oh je suis vraiment désolée ! Je ne regardais pas où j’allais… Il faut dire, il y a tellement à voir ici qu’on ne sait plus où donner de la tête…"

"Oh, je peux le comprendre. Je ne pensais pas découvrir de telles beautés ici, je l'avoue."

Lui répondis-je avant d'accepter son aide pour me relever. J'aurais pu faire le dur et me relever tout seul, toutefois j'avais mal au dos et je n'étais pas un dur. D'ailleurs, une fois debout, la première chose que je fis fus de m'asseoir.

"Je m'appelle Victor et j'espère que vous allez bien ? Je m'inquiète que mon sacrifice ait échoué à vous protéger de ce vilain sol."

Je lui souris gentiment, parlant sur le ton de la plaisanterie, lui montrant par là que je ne lui en voulais pas. Comment le pourrais-je alors qu'elle était aussi mignonne. Las, je fus trahis par mon estomac, cet être fourbe et sournois qui se mit à gronder. Un rapide coup d'œil à ma montre indiqua qu'il était déjà treize heure et quart. Toutefois, je ne me sentais pas encore de me relever et je tapotais doucement le banc à côté de moi.

"Accepterais-tu de manger avec moi ? Enfin pas tout de suite, laissez moi un petit instant me reposer et nous sortirons. Je ne pense pas qu'il soit accepté que les gens dinent à l'intérieur."

De fait, il devait même y avoir un ou deux restaurants dans les environs. Malheureusement pour eux, j'avais ce qu'il me faut sur moi. Et pour la demoiselle, sauf si elle a un appétit gargantuesque. Je lui souriais toujours, doucement, en attendant une réponse, que j'espérais positive de sa part. Cette rencontre, aussi brève qu'elle soit, valait la peine que je vienne ici.


Dc : Tsume Montoya / Sylvia Zoltar


Dernière édition par Victor Delane le Dim 20 Aoû - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abby Glenwood
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 25
Né(e) le : 04/05/2001
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t773-abby-la-psy#8105

Lun 14 Aoû - 1:31
"Oh, je peux le comprendre. Je ne pensais pas découvrir de telles beautés ici, je l'avoue."

Je rougis un peu sur ces paroles, ne sachant pas vraiment s’il parlait du musée, de moi ou des deux. Saisissant sa main, je l’aidai à se relever. Je fus soulagée de voir qu’apparemment il n’avait rien de casser. Cette joie fut de courte durée car je vis le jeune homme s’asseoir sur un banc. Je suppose que le choc a dû être rude.

"Je m'appelle Victor et j'espère que vous allez bien ? Je m'inquiète que mon sacrifice ait échoué à vous protéger de ce vilain sol."

Je souris timidement à ces paroles. Je savais qu’il plaisantait et que du coup il allait bien, mais j’étais un peu honteuse de m’être écroulée sur lui.

-"Enchantée Victor, je m’appelle Abby. Je vais bien c’est plutôt à vous qu’il faut le demander. Votre dos vous fait-il souffrir ? Votre sacrifice a réussi à me protéger mais du coup, j’espère que vous n’êtes pas blessé."

Je regardai le dénommé Victor assis sur le banc me sourire gentiment. Je remarquai qu’il dégageait un chic qu’on ne trouve plus. Je l’observai un long moment, comme absorbée par son élégance. Un bruit parvint à me sortir de mes pensées. Celui-ci parvenait de son estomac qui criait famine. Je savais comment me faire pardonner maintenant : j’allais lui offrir un repas. A mon grand étonnement, au lieu de se relever, Victor me fit signe de m’asseoir à côté de lui, ce que je fis. Je m’installai près de lui, regardant devant moi.

"Accepterais-tu de manger avec moi ? Enfin pas tout de suite, laissez moi un petit instant me reposer et nous sortirons. Je ne pense pas qu'il soit accepté que les gens dinent à l'intérieur."

C’est vrai que je commençai un peu à avoir faim moi aussi. Et puis, je pense que j’avais pratiquement fini de faire le tour du musée. De toute façon, cette visite peut attendre. J’aurai d’autres occasions de revenir ici, alors que de dîner avec un si beau garçon, je n’en suis pas sûre. Victor avait un côté séducteur qui ne me laissait pas indifférente.

-"Je commence aussi à avoir faim, c’est avec plaisir que je partagerai ce repas avec vous. Cependant, j’émets une condition : c’est moi qui vous l’offre en guise d’excuse pour vous avoir bousculé. Prenez le temps dont vous avez besoin, je vous attends. Sur le chemin, j’ai remarqué plusieurs petits restaurants, qu’en dites-vous ?"


Revenir en haut Aller en bas
Victor Delane
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 73
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 17/06/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Nationalité : Français
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t696-my-name-is-delane-victor-delane

Dim 20 Aoû - 18:12
-"Enchantée Victor, je m’appelle Abby. Je vais bien c’est plutôt à vous qu’il faut le demander. Votre dos vous fait-il souffrir ? Votre sacrifice a réussi à me protéger mais du coup, j’espère que vous n’êtes pas blessé."

Abby ? C'était un joli prénom bien que je sente là-dedans un diminutif. J'avais le tact de ne pas lui demander : elle pouvait ne pas aimer ce prénom donné par ses parents. Personnellement, j'aimais bien le mien, au point de ne pas apprécier quand on me désigne sous le terme de "Vivi". Non mais, vous imaginez quelqu'un parler à Victor Hugo en lui disant "Vivi" ? Moi pas. Je souriais à la demoiselle assise à côté de moi en lui demandant si elle accepterait de prendre son repas avec moi, vu que mon perfide estomac a trahi le fait que j'avais faim.

-"Je commence aussi à avoir faim, c’est avec plaisir que je partagerai ce repas avec vous. Cependant, j’émets une condition : c’est moi qui vous l’offre en guise d’excuse pour vous avoir bousculé. Prenez le temps dont vous avez besoin, je vous attends. Sur le chemin, j’ai remarqué plusieurs petits restaurants, qu’en dites-vous ?"

"Oh, ce serait possible mais je vais faire quoi de ce que j'ai dans ma sacoche. Je ne suis pas sur que le personnel du restaurant apprécie que je rentre avec. Remarque, je doute qu'ils aient du vrai pâté périgourdin."

Et bien oui, parmi mes petites affaires dans ma sacoche, j'avais une petite boîte de pâté de chez moi. Oh, bien sur, je n'avais pas que cela. Il y avait du pain bien sur, une petite bouteille d'eau. Pour aller avec, j'avais un peu de salade et un saucisson. Ce n'était peut-être pas assez pour deux cela dit, je le garderais pour mon, ou notre, quatre heure.

"Cela dit, je connais assez les restaurants pour savoir qu'on n'y fouille jamais la clientèle. Donc je vais accepter ton offre, avec ma promesse de ne pas en abuser."

Et puis, je dois voir le bon côté des choses : je vais pouvoir comparer le niveau local par rapport à celui de mon père. Bon, il y avait aussi le fait que je n'avais pas non plus goûté la cuisine locale. Je restais encore quelques minutes à me reposer avant de me relever, tendant la main à la charmante demoiselle pour l'aider à m'imiter.

"Je te laisse choisir le restaurant, Abby."


Dc : Tsume Montoya / Sylvia Zoltar
Revenir en haut Aller en bas
Abby Glenwood
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 25
Né(e) le : 04/05/2001
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t773-abby-la-psy#8105

Lun 11 Sep - 0:35
"Oh, ce serait possible mais je vais faire quoi de ce que j'ai dans ma sacoche. Je ne suis pas sur que le personnel du restaurant apprécie que je rentre avec. Remarque, je doute qu'ils aient du vrai pâté périgourdin."

C’est vrai que je n’avais pas songé à la possibilité qu’il ait pris son pique-nique avec lui. Lorsque je m’étais préparée pour ma visite, j’avoue ne pas y avoir pensé. Cependant, lorsqu’il avait prononcé le mot « pâté » mon estomac émit un petit grondement.

-"Du VRAI pâté périgourdin ? Seriez-vous cuisinier ?"

Il avait un style vestimentaire très élégant qui me donnait l’impression qu’il venait d’une famille aisée. Peut-être était-il un chef étoilé dans un restaurant chic et assez coûteux. Du coup, je me sentis un peu gênée de lui proposé qu’un simple petit repas dans un établissement sûrement très bas de gamme. Je commençai à rougir.

"Cela dit, je connais assez les restaurants pour savoir qu'on n'y fouille jamais la clientèle. Donc je vais accepter ton offre, avec ma promesse de ne pas en abuser."

Il n’avait pas tort. Je me remémorai les restaurants devant lesquels j’étais passée. Bon, d’un côté j’avais envie d’une bonne pizza italienne, mais d’un autre je n’avais pas encore pris le temps de découvrir la cuisine locale. Je pense que la seconde option serait la meilleure.

"Je te laisse choisir le restaurant, Abby."

J’aperçus sa main tendue vers moi afin que je la saisisse pour me lever, ce que je fis. Je ramassai mon sac à main que j’avais déposé au sol lorsque je m’étais assise près du jeune homme. Je vérifiai si mon portefeuille s’y trouvait bien pour ne pas avoir de mauvaise surprise au moment de payer l’addition.

-"J’ai remarqué qu’il y avait un petit restaurant typiquement régional au coin de la rue principale. Qu’en penses-tu ?"

Je pendis mon sac à mon épaule et commençai à avancer vers la sortie tout en regardant Victor afin de savoir ce qu’il en pensait.

-"Si tu as une autre idée, n’hésite pas. Je viens d’arriver et je ne connais pas le coin, donc tous les conseils sont bons à prendre !"


Revenir en haut Aller en bas
Victor Delane
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 73
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 17/06/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Nationalité : Français
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t696-my-name-is-delane-victor-delane

Jeu 12 Oct - 18:59
-"Du VRAI pâté périgourdin ? Seriez-vous cuisinier ?"

"Je suis trop jeune pour cela même si je reconnais en avoir les qualités."

Hé, je ne me vantais nullement. Que croyez vous ? Je suis le fils de l'un des meilleurs cuisiniers français et en plus, notre pays est celui de la gastronomie ! Patrie des meilleurs vins, de l'unique champagne ! Il ne faut pas croire mais avec tout cela, comment ne serais-je pas devenu aussi doué aux fourneaux ? Et puis, bien sur, mon père a fait son boulot là-dessus, me donnant des leçons, me faisant même travailler dans son restaurant par moment, genre l'été quand il y a les touristes et qu'il se dit qu'une aide gratuite de ma part serait la bienvenue. Quoi que non, ce n'était pas gratuit : il me donnait mon argent de poche ensuite.

Bref, je laissais la demoiselle choisir le restaurant où elle souhaitait que nous mangions, puisqu'elle insiste pour que j'aille voir la concurrence locale. Oh, bien sur, l'Eau Douce, restaurant de la famille Delane depuis environ une quinzaine d'années, si ma mémoire ne me trompe pas, est bien loin d'ici.


-"J’ai remarqué qu’il y avait un petit restaurant typiquement régional au coin de la rue principale. Qu’en penses-tu ? Si tu as une autre idée, n’hésite pas. Je viens d’arriver et je ne connais pas le coin, donc tous les conseils sont bons à prendre !"

"Pas du tout. Comme cela, je pourrais découvrir à quoi ressemble la cuisine anglaise. Je n'ai jamais pu en mangé, même si j'ai pu voir des plats, quoi que rarement, de ce style."

Je la suivis donc, marchant tranquillement, mon dos me conseillant tout de même d'éviter de faire le toufou, même si ce n'était pas mon genre dans un lieu comme celui-ci de toute manière. Nous sommes sortis du musée et le restaurant n'était pas très loin. Comme la terrasse était complète, nous sommes entrés à l'intérieur, qui se révéla moins occupé. L'endroit était assez.. classe, un peu distingué mais pas non plus réservé aux riches. On devait surement pouvoir se trouver de bons plats pour nos moyens. [ le restaurant ]

Un serveur nous repéra rapidement, ce qui n'était pas dur, et nous conduisit à une table pour deux, à notre demande, contre le mur. Je tirais la chaise, galamment à la demoiselle, n'ayant de toute façon pas de toute sur le fait que le serveur nous considérait comme un couple et aussi parce que mon père m'a apprit à agir ainsi envers les filles. Puis je m'assis à mon tour, en face d'elle, remerciant le serveur qui nous tendit le menu si jamais]avant de s'éloigner. Après l'avoir parcourut, près à renseigner Abby sur tel ou tel plat à sa demande, je finis par poser le document. Bien sur, ma casquette était sur la table, contre le mur, et ma sacoche posée au sol.


"Je crois que je vais me tenter pour un "pork pies" comme entrée. Un traditionnel fish and chips comme plat principal, étant curieux de gouter à un vrai. Et pour dessert ... un crumble. Tu as choisis ? On appelle le serveur ?"

[encore navré pour le temps mis à te répondre]


Dc : Tsume Montoya / Sylvia Zoltar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Enquête biodiversité, Muséum national d'Histoire naturelle
» réouverture du museum d'histoire naturelle de Toulouse
» histoire naturelle du surnaturel
» Une histoire naturelle du rire sur Arte
» Un Petit Tour par le Purgatoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: West London :: Kensington :: Musées-
Sauter vers: