À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: IRS - Bâtiment principal :: RDC : Bureaux et formalités Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bienvenus chez les fous ~ [ PV Maxine ]

Alexisse D. Lazare
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 38
Né(e) le : 09/10/1999
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta/ Chanteur du groupe CHARMED
Situation amoureuse : Maxine Price ~
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : Plus on est de fous plus on rit !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t651-une-voix-brisee-fini

Mar 25 Juil - 23:36
On peux pas dire que je n'aurais pas essayer. J'ai essayé d'être attentif pendant les cours de la semaine. Pourtant, a cause de notre nouvelle musique de notre groupe, et d'autres menus problèmes, je m'étais endormis a chaque fois. La fatigue me terrassait plus vite que la douleurs des coups que je prenais pendant les bagarres. De larges cernes entouraient mes yeux bleus, agrémenté d'un visage couleur craie. Il était grand temps que j'aille prendre l'air au Soleil.

Au fil des trois ans passé ici, j'avais compris que la période des vacances scolaires était la plus calme. Je pouvais donc sortir sans me risquer a de gros problèmes ... la majorité du temps des vacances. En prenant le chemin pour me rendre a l'extérieur, je me rendis compte qu'il y avait peu de personnes devant l'entrée du bâtiment principale de l'IRS. Avec un soupire d'aise, je me posais sur un banc. Couvert a demi par l'ombre d'un arbre, et éclairé de l'autre par le Soleil, je me sentais bien. L'astre lumineux fit rosir mes pommettes et mon front. N'ayant que deux heures de cours dans la matinée, je pus rester des heures ici, au point de m'endormir.

Quelque chose dû me réveiller, je crus que c'était la chaleur et me je me levais. Il était temps pour moi de rentrer, je fis le chemins inverse pour rentrer dans le bâtiment principale de l'IRS.
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Price
IRS |:| Deuxième année
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 21/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 26 Juil - 15:35
Maxine fut déposée en voiture par des policiers, ce qui la mettait mal à l’aise, devant un grand complexe de bâtiments qui étaient séparés en deux par un grillage. Elle descendit de la voiture lorsqu’un policier lui ouvrit la voiture et sans lui adresser un mot, l’homme repartit dans son véhicule après avoir sorti sa valise et son gros sac. La jeune fille détailla les bâtiments, d’un air perdu, n’ayant reçu que pour indication d’aller voir la directrice à son arrivée. Pour faire bonne impression, elle avait enfilé son costume qui se composait d’une chemise blanche aux manches repliés jusqu’en dessous du coude, d’une cravate noire, d’un boléro bleu aux boutons dorés, d’un pantalon de costume grise et des chaussures classiques de couleur noire. Elle avait attaché ses longs cheveux bleus comme d’habitude, en deux couettes de manière à ce qu’au premier abord on pense qu’elle une coupe plus courte. Il arrivait que de loin on la confonde avec un garçon mais de près certaines choses permettent de remarquer sa féminité, tel que les traits plutôt doux de son visage, ses hanches et sa chute de rein plus marqué que celle d’un homme.

Par chance un jeune homme plutôt grand et mince aux cheveux bleu se prélassait sur un banc, en partie protégé du soleil d’été par l’ombre d’un arbre qui le surplombait. Malgré sa timidité, elle traversa la route pour aller demander où se trouvait le bureau de la directrice tandis que le jeune homme s’était levé pour se diriger vers les bâtiments de l’institution. Maxine pressa un peu le pas pour le rattraper et l’interpellé.

- Bonjour, excuse-moi de te déranger, je cherche le bureau de la directrice, tu peux m’indiquer où il se trouve, s’il te plaît ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexisse D. Lazare
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 38
Né(e) le : 09/10/1999
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta/ Chanteur du groupe CHARMED
Situation amoureuse : Maxine Price ~
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : Plus on est de fous plus on rit !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t651-une-voix-brisee-fini

Ven 28 Juil - 18:38
- Bonjour, excuse-moi de te déranger, je cherche le bureau de la directrice, tu peux m’indiquer où il se trouve, s’il te plaît ?

Je me retourne, et découvre une personne aux cheveux bleus, coiffée de couettes. Ses grands yeux bleus, plus claires que les miens, me regardent d'un air interrogatif. Je ne sais pas si j'aurais répondu ou non dans une situation normale. Cependant là, je ne me sentit nullement menacé. Il n'y avait pas la moindre moquerie ou pensées cachées derrières cette simple question. Je détendis donc mes épaules ( quand c'étaient-elles crispées ? ) et tenté même un petit sourire en coin pour la rassurer. Décidément, trois ans passé dans cet établissement m'avait rendu méfiant et sauvage.

Quand étais-ce déjà la dernière fois que j'avais parlé a quelqu'un comme a un... amis ? Même ce mot m'était devenus légèrement étranger. Plus que cela, il était comme du sel que l'on mettrait sur d'anciennes blessures. Cette réaction de mon esprit prouvait que j'avais sérieusement été atteint. Tous ces regards de dégoûts envoyés par les jurés durant mon procès; les articles révolté parut a mon encontre dans les journaux; ou encore la méfiance des psychiatres et toute personne ayant cherché a " m'aider ". Tous, ils avaient tous contribué a faire de moi ce que j'étais a présent. Quelque chose de décousu, n'ayant même plus le loisir de trouver le repos quand vient la nuit.
Cette profonde réflexion m'apporta une réponse que même un enfants de 5 ans aurait compris. Je m'étais renfermé sur moi-même, n'espérant plus trouver quelqu'un qui me comprenne, ou seulement me croit...

Pendant tout ce temps, je regardais dans la direction du bâtiment principale de l'IRS. Je devais ressembler a quelqu'un cherchant son chemin, ou a un piquet. Je me raclais la gorge et dis, toujours en souriant en coins :

- Oui le bureau, pardon... Alors je vais te le montrer ne t'en fais pas. Tu es nouvelle je suppose...

Je fis quelque pas pour tout en pointant la direction où je me dirigé.

- C'est par là, laisse moi te guider comme il se doit.


Cadeau de Melody
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Price
IRS |:| Deuxième année
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 21/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 29 Juil - 13:45
Maxine n'eut pas tout de suite la réponse du jeune homme qui s'était retourné. Il sembla se détendre en découvrant la jeune fille qu'il détailla du regard avant de fixer le bâtiment d'un air pensif. Un instant passa ainsi durant lequel Maxine attendit sa réponse, car elle n'osa pas relancer la personne qu'elle venait questionner, légèrement intimider par sa grande taille et sa légère musculature. Elle remarqua sur le visage du jeune homme une expression fugitive qu'elle eut du mal à discerner, peut être un mélange de réflexion, de surprise et de fatigue de la vie. Malgré ça, elle pensa qu'il était plutôt beau ce qui la gêna en plus d'être intimidé. En même temps qu'elle luttait contre sa pensée et la rougeur qui montait à ses joues, le jeune homme se racla soudainement la gorge et recentra son attention sur elle, la prenant de court pas son soudain revirement, estompant les pensées de Maxine, il s'excusa et la rassura sur le fait qu'il allait lui montrer le bureau de la directrice tout en lui demandant si elle était nouvelle. Il avança de quelque pas dans la direction dans laquelle il s'était dirigé avant que Maxine le questionne tout en lui annonçant qu'il allait lui servir de guide. Un peu surprise, elle s'exclama un peu trop fort à son goût :

- Merci ! Oui, je suis nouvelle.


Elle hésita à lui dire qu'elle rejoignait le programme Forge. Elle avait peur qu'en le lui disant, il se montre bien moins sympathique et la traite comme un déchet comme les autorités et les policiers l'avait fait. Elle pesa le pour et le contre pour finalement ne rien dire pour le moment, ignorant tout du jeune homme et de comment, il réagirait, en plus de ne pas vouloir évoquer l'acte qui l'amène en ce lieu. Timidement, elle reprit la parole, ne sachant pas trop quoi dire pour relancer la conversation :

- Tu vis ici, à l'institution ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexisse D. Lazare
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 38
Né(e) le : 09/10/1999
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta/ Chanteur du groupe CHARMED
Situation amoureuse : Maxine Price ~
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : Plus on est de fous plus on rit !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t651-une-voix-brisee-fini

Sam 29 Juil - 23:24
-Merci ! Oui, je suis nouvelle.

Étonnement, j'entendis plus distinctement la voix de la jeune fille. Elle avait dû parler plus fort pour que j'entende. Je lui fit un sourire franc pour la remercier et me remis a penser tout en marchant. Étant une nouvelle, où allait-elle rentrer ? Dans l'un des programmes de l'ISS ? Peut-être était-elle étrangère ? Pour autant, je n'avais pas distingué d'accent. Et si elle allait a l'IRS ? C'est vrai que l'on y trouvait de tout a l'IRS. Cependant, je ne devais pas oublier quelque chose : les pures monstres ne sont pas forcément ceux qui sont enfermés. J'en savais quelque chose ....

Je voulus dire quelque chose a la jeune fille pour ... quoi ? Si elle était de l'ISS, elle devait se sentir seule. Donc elle aurait peut-être besoin qu'on la rassure. Et si elle était de l'IRS ... il faudrait bien plus que de simples paroles réconfortantes. Je dis donc la première chose qui me passa par la tête, ne sachant pas trop quel partie prendre ( lui glisser quelques mots d'encouragements ou alors faire un discours complet pour lui redonner confiance en soi ):

- Tu es arrivée juste pendant l'été. Tu vas pouvoir y prendre tes marques avant la rentrée en septembre.

-Tu vis ici, à l'institution ?

Sa petite voix timide me convint de rester sur une conversation plutôt positive. Toutefois, allais-je lui dire que j'était un élève de l'IRS en Forge ? Mieux vaut ne pas l'effrayer pour sa première rencontre. Surtout que, ne portant pas mon uniforme, il était impossible de savoir. A moins de voir mon bracelet électronique ! Décidé a lui offrir le meilleurs des accueils, je lui fit un clin d'oeil tout en disant d'une voix calme :

- Oui en effet. Mais ne t'en fais pas, ce n'est pas si terrible. Et même si notre directrice est un peu déjantée, au point d'organiser des événement* plus ou moins loufoques. Ils sont assez divertissants ~

En disant cela, je le rendis compte d'une autre choses. Les événement* auxquels je faisais références avait toujours était de grands moment de solitudes pour moi. N'ayant pas ou peu d'amis, ils n'étaient que des moment d'agitations sans aucun intérêt ! Il va falloir remédier a ça aussi ! Décidément, qu'avais donc comme pouvoir sur moi cette jeune fille ? Était-ce ses cheveux luisants ? Sa peau rose ? Ou ses douces lèvres .... le rouge me vint au joues dans l'instant. Penser a ça en pleine visite des lieux ! Non mais vraiment ! Les joues un peu rouges, je dis avec une voix clair :

- Enfin tu verras bien ! Et puis peut-être y trouveras-tu des activités a faire ? Il y a beaucoup de club ...

Non, ne pense pas au club de mannequinat ! Ce maudit club qui m'harcèle pour y rentrer ! Mais... les filles me font peur là-devant... allez, n'y pense plus !


Cadeau de Melody
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Price
IRS |:| Deuxième année
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 21/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 3 Aoû - 13:26
En même temps que Maxine avait posé sa question pour en savoir plus sur le jeune homme, celui-ci dit qu'en arrivant en plein milieu de l'été, elle avait au moins le temps de s'habituer aux lieux et au nouveau rythme de vie de l'institution. La jeune fille avec ses petites couettes sourit timidement avec gratitude pour ces mots rassurants. Il répondit ensuite à la petite question que lui avait posée Maxine :

- Oui en effet. Mais ne t'en fais pas, ce n'est pas si terrible. Et même si notre directrice est un peu déjantée, au point d'organiser des événements plus ou moins loufoques. Ils sont assez divertissants.

Maxine ne sourit plus et afficha une expression impassible. Pas si terrible ... Elle allait se retrouver dans une résidence constamment surveillée et qui était sans doute aussi minuscule et pourrie que la considération des gens et de l'autorité avaient pour les personnes qui ont commis des crimes, comme elle. Quant aux événement*, au vu de son passé, elle n'en avait fait que très peux, accompagné de sa mère qui l'interdisait d'approcher les autres jeunes de son âge, de manger et de boire ce qui était proposé et achetable. Elle pensa que c'était une liberté qu'elle avait gagnée par rapport à avant ...

- Enfin tu verras bien ! Et puis peut-être y trouveras-tu des activités à faire ? Il y a beaucoup de club ...

Les clubs étaient totalement inconnus pour elle, car elle n'avait jamais pu y participer. Elle se demanda quelle sorte de club existait, tout particulièrement s'il en y avait d'informatique, de programmations ou de jeux vidéo. C'était l'une des rares occupations au qu'elle avait droit, enfermée seule dans sa chambre sous la surveillance de sa mère avec l'écriture, la lecture et le dessin. Gardant le même ton timide, elle lui demanda :

- Tu connais les clubs disponibles ?

Elle espérait qu'il les connaissait et citerait un qu'elle trouverait intéressant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexisse D. Lazare
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 38
Né(e) le : 09/10/1999
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta/ Chanteur du groupe CHARMED
Situation amoureuse : Maxine Price ~
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : Plus on est de fous plus on rit !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t651-une-voix-brisee-fini

Jeu 10 Aoû - 10:01
D'un air pensif, je me mis a fixer les nuages. Juste le temps que je n'énumère dans la tête les différents clubs que je connaissais. Avec mes doigts je fit le compte. Puis je me reportais sur les deux saphirs de la jeune fille :

- Pour l'instant avec les anciens qui sont partis, il ne reste que trois clubs existant. Il y a le club de cinéma, celui de musique et enfin la bande des harpies ... enfin je voulais dire le club de mannequinat. Il y a principalement des filles, pour les deux autres clubs sont aussi spéciaux. Le président du club de musique cours après tout ceux qu'il veut intégrer. Et il paraît qu'il y aurait une célébrité dans le club de cinéma.

J'avais fait l'expérience avec le club de musique, puis maintenant c'était le club de mannequinat qui me courrait après. Espérons que celui de cinéma n'aurais pas la même idée farfelus.

Je me rendis comte que nous nous étions arrêté pendant que nous parlions. Avec un pas lent je me détournais notre course du bâtiment principale. Souhaitant faire découvrir le reste de l'institut avant qu'elle n'aille faire la connaissance de la directrice. Non qu'elle était sévère. Mais qui n'aurais pas peur de quelqu'un dirigeant l'établissement dans lequel vous allez ?

Je ne pouvais me prononcer pour l'instant, cependant je savais que je voulais voir la jeune fille se détendre. Même si je la trouvais adorable en étant ainsi timide.


Cadeau de Melody
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Price
IRS |:| Deuxième année
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 21/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 26 Aoû - 14:53
Maxine suivait son guide qui avait ralenti pour finalement s’arrêter et observer les nuages d’un air pensif. Le jeune homme s’était mis à compter sur ces doigts, les abaissant et relevant jusqu’à ce qu’il en reste que trois. Il se tourna vers la jeune fille, la regardant droit dans les yeux, lui faisant découvrir les siens d’un bleu sombre comme les océans. La jeune fille s’y perdit presque mais les paroles du jeune homme l’empêcha de s’égarer.

- Pour l'instant avec les anciens qui sont partis, il ne reste que trois clubs existant. Il y a le club de cinéma, celui de musique et enfin la bande des harpies ... enfin je voulais dire le club de mannequinat. Il y a principalement des filles, pour les deux autres clubs sont aussi spéciaux. Le président du club de musique cours après tout ceux qu'il veut intégrer. Et il paraît qu'il y aurait une célébrité dans le club de cinéma.

Une chose était sur pour la jeune fille, c’est qu’elle ne serai pas harceler pour ses talents dans ses domaines. Elle ne se trouvait pas spécialement belle et sa petite taille jouait contre elle. Pour la musique, elle adorait chanter quand elle était seule mais n’avais jamais tenue un instrument entre ses mains et pour le cinéma, elle était trop timide.

- Je suis sur d’être tranquille, je n’ai aucune qualité ou connaissance dans ces domaines donc je ne risque de me faire harceler pour que je rejoigne l’un de ces clubs.

Maxine continua à suivre son guide qui avait recommencé à avancer d’un pas lent. Il vit alors des gens sortir d’un bâtiment et avancer dans leur direction. C’était deux garçons mal fringué, plus grand que Maxine, avec des pulls à capuche trop grand malgré la chaleur du moins d’aout et des joggings porter trop bas, le tout avec une dégaine de gorille ridicule qui se voulait intimidante.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexisse D. Lazare
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 38
Né(e) le : 09/10/1999
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta/ Chanteur du groupe CHARMED
Situation amoureuse : Maxine Price ~
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : Plus on est de fous plus on rit !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t651-une-voix-brisee-fini

Mer 27 Sep - 23:39
Maxine me répondis qu'elle ne pensait pas se faire harceler pour rentrer dans un club. J'essayais de la rassurer en lui disant :

- Il y aura surement d'autres clubs qui s'ouvriront. Et puis qui c'est ce que ...

Je ne terminais pas ma phrase. En effet, deux gars a l'air aimable se dirigeaient vers nous. Ils auraient pus avoir une étiquette sur leur front avec marquée " méchant et idiot " cela aurait été du pareil au même. Mon visage perds ses couleurs, redevenant aussi blanc qu'un cadavre. Pour le concours de beauté on repassera !

Pas le temps pour ses idioties, je sens que ses babouins veulent casser des côtes. Et a leurs sourires en m'apercevant, je sens que c'est pour ma pomme. D'un pas non-chaland je me cale devant la demoiselle. Ils sont deux, si je laisse Maxine s'en aller, l'un des deux gaillards peut facilement me contourner et la choper et ...

- Hé l'Affreux !

Ils auraient pus au moins savoir mon prénom ! Quoi que ... je ne sais pas les leur alors on est quitte !

Faisant ostensiblement comme si je ne me reconnaissais pas dans cette appellation. Après tout, il y avait encore des caméras et des surveillants qui ....

- Hé Jake, appel la fille au cheveux gras ! Qu'elle nous coupe les caméras !

Hé mince ! Si elle s'en mêle, je ne pense pas qu'ils retiendront leurs coups ! Je vis son copain envoyer un message sur son portable pendant que l'autre vint doucement se poster devant moi. Son sourire toujours en vue il me dis :

- Hé dis mon gars, c'est quoi que tu caches depuis tout a l'heure derrière ton dos ?

- Toi tu t'approche pas ...

- C'est un gars ou quoi ? Ou un trans avec ses couettes ?

- Hé mec, c'est bon elle les a désactivées !

Le coups du gorille partit vite et vint a la rencontre de mon abdomen. J'eus le temps de me décaler légèrement pour recevoir le coup sur mon flanc. La douleur était toujours présente, mais j'avais minimisé les dégâts. L'autre vint a notre rencontre et je fis comme si le coups m'avait touché a l'endroit voulus. Me pliant a moitié en me touchant l'estomac. Satisfait, le deuxième gorille alla tranquillement vers Maxine alors que le premier disait :

- Pas de chance pour vous. On est de mauvais poil !

Je me positionnais, toujours a moitié recroquevillé sur moi-même. Prêt a frapper lorsque le second gars viendrait s'en prendre a Maxine.


Cadeau de Melody
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bienvenus chez les démons
» Comment gère-t-on chez vous les élèves difficiles?
» Crise chez mes beaux parents :-(
» Ma visite chez l'endocrinologue Echographie, Scintigraphie,
» 1er rendez vous chez l'orthophoniste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Bâtiment principal :: RDC : Bureaux et formalités-
Sauter vers: