À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: North London :: Camden Town :: Les entrepôts désaffectés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je pensais être seule [PV Melody]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Melody Lawford
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 439
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Mariée
Nationalité : Ecossaise
Commentaires/Citations : Veut DEFINITIVEMENT tuer un élève des Forge selon une rumeur sur lui et ma colocataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Sam 5 Aoû - 22:17
Je pensais être seule

ft Tess

ft Tess



Clouds inside


- Je ne vais pas te demander pourquoi tu penses mériter ceci car j’imagine que c’est pour des raisons bien précises et personnelles mais quoiqu’il en soit, personne ne mérite d’avoir mal, de souffrir ou d’être triste, peut importe la raison, qu’on pense le mériter ou non, personne ne devrait l’être.

Je ne pus m'empêcher de sourire, un sourire à mi-chemin entre le fait de me sentir touchée par tant de compassion et le sourire amusée, désabusé. Oui en un sens, elle avait raison. Personne ne méritait de vivre des tourments sans fin. La culpabilité en est un. Elle ne vous lâche jamais. Jamais. C'est une pénitence que le cœur s'inflige à raison comme à tort, jusqu'à détourner ce dernier du bonheur, assécher les terres d'amour pour que le plus mince des espoirs ne puisse plus pousser. Personne ne mérite ça. Cependant.. Je ne suis pas personne. Je ne méritais certes pas un traitement si radical mais je méritais une punition : j'étais la seule à m'être fourvoyée sur la portée de mes sentiments, la seule à avoir préférer le silence et la sécurité au risque et au bonheur partagé. La seule responsable. La seule à blâmer..pourtant.. je n'étais pas la seule à souffrir de cette situation. Je faisais souffrir celle que j'aimais dans mes complaintes égoïstes. Je pouvais le lire dans ses yeux à chaque fois que je croisais son regard. Cette lueur de culpabilité que j'avais fais naître puis entretenu en son cœur. Rien ne serait plus pareil mais.. ça n'excusait rien. Au fond de moi, les mots de la demoiselle me permettaient de laisser s'épancher un peu l'océan de larmes qui coulaient par la blessure béante de mon âme, de mon cœur tandis que mes pêchés s'évaporaient par chaque pore de ma peau. Oui, je pouvais la remercier, même si je ne le ferais peut-être jamais. Je préfère cacher mes blessures après tout.

- Je sais que ma vision peut paraître immature où place ici le mot que tu veux mais… Entendre dire les gens qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent, souffrent, ont mal ou n’importe quoi d’autre est vraiment… Difficile… Au fond, on sait que ses personnes sont rongées, chaque jour un peu plus que la veille, plus profondément.

Immature? Non. Optimiste? Oui. Je croisais son regard, lui transmettant mon constat sur la question avant de murmurer doucement, la voix légèrement tremblante sous les diverses émotions se bousculant aux portillons de mon cœur , comme autant de prétendants désirant le subtiliser pour que jamais il ne se relève.

-"Non ce n'est pas immature.. à vrai dire je t'envie de pouvoir penser ça, je n'arrive pas à m'en convaincre même si tu as raison mais vraiment.. oublions tout ça tu veux? C'est quelque chose qui ne changera sûrement plus jamais.. ce n'est pas que j'ai peur de pleurer, j'ai peur de me rendre compte que mon combat est vain.."

Je prenais une grande inspiration pour faire disparaître les ondes et pensées négatives avant de sourire, laissant mes démons se cachaient de nouveau dans les recoins de mon être. Je reprenais le sujet en suspens, non pas pour éviter de parler de mes problèmes mais car je ne devais pas perdre de vue le fait que je désirais ardemment devenir une nouvelle femme, une femme que Naomi trouverait belle, une femme que Naomi voudrait avoir à ses côtés. Je n'y parviendrais qu'en avançant.

-"Du coup, on sera pas dans la même classe mais si tu veux venir à l'occasion me voir pendant les vacances ou que je te fasse visiter, ça serait avec grand plaisir ! Je peux même te donner mon numéro au besoin comme je vais être quand même pas mal occupée jusqu'à la rentrée, je pars en voyage et tout donc.. "

Je souriais à la demoiselle avant de passer une main dans mes cheveux, relevant légèrement le visage pour apprécier la brise qui s'insinuait entre mes cheveux. La vie est plus jolie lorsque les nuages restent tapis en vous.





We will always be friend, just friends..
J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Tess Drake
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 50
Né(e) le : 05/06/2000
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Nationalité : Américaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t777-j-ai-juste-perdu-mon-sang-froid-terminee

Mar 8 Aoû - 20:03

Il ne faut jamais trop s'attacher aux gens. Ils nous bercent d'illusions. Noyé de leur tendre parole et de leurs mots doux, ils nous rendent accroc et paradoxalement heureux. Et l'instant qui suit, ils s'en vont, seul la douleur nous envahi. Les souvenirs. Les larmes. La tristesse. Et notre vie vide qui continue.

Je pensais être seule
Feat Melody

Tess hocha la tête. Melo voulait qu’elle oublie ? Qu’elles n’en parlent plus ? Très bien, elle respectait son choix. Néanmoins, elle ne put retenir une dernière remarque avant de définitivement laisser ce sujet de côté.

- Je vais oublier alors, mais une dernière chose, aucun combat n’est jamais vain.

Elle accompagna sa remarque d’un sourire. Si elle avait bien apprit quelque chose avec le temps, c’est qu’il ne fallait jamais renoncer, il faut toujours se battre pour ce que nous voulons, pour qui nous voulons surtout. Il ne faut pas se demander si un combat est finalement vain. Enfin, ce sujet était désormais clos. Melody reprit la parole, lui annonçant qu’elle ne serait pas dans la même classe mais qu’elle pourrait venir la voir à l’occasion, qu’elle pourrait même lui laisser son numéro de téléphone car elle allait être pas mal occupée pendant les vacances, qu’elle voyagerait et tout. Les voyages… Cela avait toujours fasciné la jeune américaine qui, mis à part sa ville, n’avait rien visité d’autre. Elle avait tellement envie de visiter d’autre pays, de voir d’autres coutumes, d’autres croyances. C’est un peu une sorte de rêve pour elle ! Rien qu’en passant à toutes ses choses, les yeux de Tess se mirent à pétiller, un peu comme ceux d’un enfant à Noel ! Sa curiosité s’éveilla de nouveau.

- En voyage ? Tu vas visiter quoi ? Enfin, tu vas où ? Tu vas dans quelle zone du monde ?

Oups, il fallait qu’elle se calme à lui poser tant de question à la fois. Tess passa la main à l’arrière de son crâne, un sourire amusé aux lèvres. Elle s’excusa de poser autant de question à la fois, du fait qu’elle était peut être voir sans doute trop, beaucoup trop curieuse. C’était à la fois un défaut et une qualité… Enfin, ça dépendait des moments pour la qualité… Elle soupira intérieurement, se jurant de poser moins de questions à l’avenir. Après tout, peut être qu’elle s’intéressait trop à des choses qui ne la regardaient pas forcément. Mais que voulez vous ? Elle est humaine après tout. Et comme tous les humains, elle a ses propres défauts.

- Dis-le si je pose trop de question, je sais que je peux être bien trop curieuse et j’ai peur d’être trop… Envahissante avec mes questions…

Comme ça au moins, c’est dit et si cela dérange sa camarade, Tess retiendrait du mieux ses questions, gardant ses interrogations pour elle bien que certaines pourraient passer la barrière de ses lèvres. Elle n’est pas à l’abri d’un écart. Personne n’est vraiment à l’abri d’un écart. Que ça soit la personne la plus calme du monde, la personne la plus violente ou autre, il arrive à ses personne de laisser échapper des choses, des mots, des actes qu’ils n’auraient pas du. Le petit intello qui se rebelle ou la petite brute qui fout quelqu’un dans un coma sans l’avoir voulus, c’est des choses qui, malheureusement arrivent. Et plus souvent qu’on ne veuille bien le croire. Bon, certes, sa curiosité est bien moins dangereuse que le dernier cas évoqué mais je pense que vous avez comprit le principe.



Tess discute en #00ccffet se prend la tête en #ff0000
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [jeu] Une seule reponse est exacte. Laquelle ?
» contente de ne pas etre seule
» Je suis seule et désespérée
» C'est une chose admirable qu'un homme ait été fait d'une femme seule
» j''ai su calmé ma crise d''angoisse seule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Camden Town :: Les entrepôts désaffectés-
Sauter vers: