À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
La rentrée scolaire approche et elle amène plusieurs changements avec elle. Venez vous recenser.

 :: ISS - Bâtiment A :: 2e étage : sciences humaines :: Salles d'art Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Session nocturne [PV Mili Black]

Alexander Novak
Absence longue durée
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t710-alexander-novak-agent-de-securite

Lun 26 Juin - 16:45
C’était l’été, et la région de Londres profitait d’une météo vraiment douce. Les rondes de nuit étaient bien plus agréables que par le temps humide habituel. Avec le staff réduit de l’été, les agents de sécurités de l’IRS étaient régulièrement réquisitionnés pour remplacer les surveillants de l’ISS. C’était le cas aujourd’hui, et Xander devait scruter le bâtiment « A » de fond en comble.

Il était 23h, et les élèves n’avaient absolument plus le droit d’être en dehors de leur dortoir, encore moins de traîner dans les salles de cours. Armé d’une lampe de poche, l’ancien soldat vérifiait minutieusement chaque centimètre carré, avec pour seul accompagnement le bruit de ses propres pas qui résonnaient dans les couloirs vides.

L’ambiance de l’ISS n’avait rien à voir avec l’atmosphère des résidences surveillées dans lesquelles il travaillait normalement : ici, les élèves n’avaient rien de repris de justice, même si certains étaient turbulents. Les problèmes restaient relativement rares, surtout en dehors des heures d’activités. Peu habitués à avoir à faire avec un agent de sécurité armoire à glace dont l’attitude et l’uniforme différait des surveillants, les quelques troubles fêtes ne faisaient jamais longtemps les malins.

C’était égoïste, mais Xander appréciait ce genre d’altercations. Voir ces adolescents le respecter sans discuter gonflait un peu son égo et lui redonnait confiance en son autorité, car ce n’était vraiment pas la même chanson à l’IRS. Tous n’étaient pas des délinquants insupportables, mais il y en avait un certain nombre.

Perdu dans ses pensées et quasiment certain de n’avoir rien à faire dans le coin, l’ancien militaire avait failli rater le petit faisceau de lumière qui filtrait à travers la porte de l’une des salles de cours. L’accueil ne lui avait signalé aucun professeur présent, ni aucune activité particulière autorisée. Etant donné que quelqu’un avant lui avait forcément vérifié les salles, ce n’était pas simplement une ampoule que l’on avait oublié d’éteindre.

Ne sachant pas sur quoi il allait tomber, le légionnaire décrocha la matraque télescopique accrochée à la ceinture de son uniforme et la déplia avec un mouvement sec du bras. A pas de loup, il s’approcha lentement de ce qui était, selon son souvenir, l’une des deux salles d’arts plastiques du bâtiment. Dans un seul mouvement rapide, il attrapa la poignée, ouvrit la porte et débaroula dans la pièce, comme s’il forçait une entrée lors d’un raid d’intervention .Décidément, ses vieilles habitudes avaient la vie dure

- Sécurité ! Identifiez-v…

Il s’interrompu. Même de dos, il reconnut parfaitement l’élève qui s’était infiltrée de nuit dans la salle d’art. De longs cheveux bleus, des tatouages colorés et des fringues tirant sur le style punk, il n’y avait aucun doute possible. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois qu’elle lui faisait un coup comme ça...

- …Mili ? C’est toi, encore ?!

Le ton était extrêmement réprobateur. Relâchant sa pose agressive, il rangea son arme d’autodéfense et attendit que la demoiselle se justifie.
Revenir en haut Aller en bas
Mili Black
Absence longue durée
avatar
Féminin
Messages : 23
Né(e) le : 04/07/2000
Date d'inscription : 21/06/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3e années/ ISS/ Classe Bêta
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine / Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 26 Juin - 21:04
A si seulement elles pouvait fermer leurs putain de grande GEULE !!! Sa ferais des vacances ! Sauf que le problème c'est que j'ai pas le choix ! j'dois me les tapers... "Faut toi de vrais amies sa te serviras dans ta vie futur !" Tu vas voir où je vais te les foutres mes amies ! J'suis pas sur qu'il y est assez de place !

Plus sérieusement, je sors mon iPhone 7 de mon tiroir et branche mon casque "Marshall", pour écouter un bon vieux titre de "AD DC" Le meilleur groupe au monde ! Mais même avec mes écouteurs je l'ai entend geuler comme des oie. Ne les mets pas dans le mur, ne les mets pas dans le mur !

Puis je crois que je vais pas tenir, en plus elles parle de sexe... C'est bon je m'en vais ! je saute de mon lit, me dirige vers la porte, mais Cath' la retiens :

Lâche moi ! J'vais balader fais pas chiée ! Vas t'occuper de la dépressive : Moi, j'ai pas besoin de toi !

Sur ces mots, j'ouvre la porte, regarde dans le couloir : Pas de gardiens en vus. Je sors et leurs jette un petit "a plus", puis me glisse dans le couloir sombre. Faut pas que je croise quelqu'un, parque là chui pas trop habillée : Un soutif rouge et noir, un mini short noir et mes mitaines. Heureusement, les gardiens de Indarë sont tous un peu con, je me faufile hors du bâtiment sans grande difficulté. Faut juste éviter de croiser Xander ...

Puis je me jette dans les buissons en entendant un gardiens. Boite en cuirs, pas de barbe ni moustache ? C'est bon : Je l'attaque par derrière et lui fout un coup a la tête. Bas, vas-y fait un petit dodo ...Bon j'y vais ! Je veux pas te déranger ! Sur ces mots je me dirige vers le bâtiment "A".

Les couloirs sont vide, je regarde une des pendules 23H04, Donc je suis hors délais... C'est con, moi qui voulais croisée un autre theug. Je m'oriente et vois une des 2 salles d'art, j'essaye la poignée vérouillée Sauf qu'aucune porte ne me résiste, je sors deux épingle et une carte. Je fait gigoter les épingles dans la serrure et fait gentilement passer la carte. J'entend un "clic" au bout de 4 secondes, TADAMMMMMM

Je visite la salle, comme si je n'y était jamais allée, et vas dans la réserve me trouver une toile. Une grande de préférence, je l'installe sur un chevalet. Je prend des couleurs et me déchaine sur la toile.

J'ai à peine commencer la toile, qu'on visage vient se glisser dans mes souvenir... qui est cette femme ? Toujours mon casque sur la tête je n'entendis donc pas les pats lourd, qui s'approcher. Puis Xander geula un semblant de :  

Mili ! Encore toi ?!
Ah ouais beau brun, j'tai manqué pas vrais ?!

Puis je me retournas pour continuer mon oeuvre avant que ce visage familier disparaisse.
Les peintres ne dorment jamais



Revenir en haut Aller en bas
Alexander Novak
Absence longue durée
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t710-alexander-novak-agent-de-securite

Mer 28 Juin - 11:47
" - Ah ouais beau brun, j'tai manqué pas vrai ?! "

Une main posée sur la taille, Xander lâcha un gros soupir en se frottant l’arête du nez. Il avait perdu le compte du nombre de fois où il avait attrapé cette jeune fille en flagrant délit d’infraction au règlement. Combien de fois pouvait-on fauter comme ça avant de se faire exclure définitivement de l’ISS ? Elle ne pouvait plus être très loin du compte.

Il savait déjà que jouer le gros dur sévère avec Mili ne marchait pas. Il fallait plutôt jouer le rôle de son ami, et la convaincre d’arrêter ce qu’elle faisait. A force d’employer cette technique, Xander devait bien avouer qu’il s’était attaché à la gamine. Il s’approcha d’elle calmement, et, du haut de ses quasis deux mètres, se pencha par-dessus son épaule pour regarder ce qu’elle avait commencé à dessiner sur sa toile. Incapable d’en faire sens pour le moment, il tira un tabouret et s’installa à côté d’elle

- Ne m’appelle pas comme ça, c’est irrespectueux.

Au final, le militaire à la retraite ne pouvait pas s’empêcher de lui faire un peu la morale. C’était trop encré dans sa personne.

- Déjà que tu ne devrais pas m’appeler par mon prénom… Qu’est-ce que tu dessines de beau ?

Il devait se l’avouer, la petite avait du talent. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait atterrie dans le programme d’échange. Malgré son caractère turbulent, elle avait un don et un savoir-faire qui pourrait l’emmener loin. C’était d’ailleurs sûrement ce même caractère qui lui donnait cette impulsion créative. Après l’avoir regardé faire quelques instants, il la fixa du regard et reprit son rôle d’éducateur par intérim.

- Bon… Soyons sérieux un instant. Tu sais bien que tu n’as pas le droit d’être là à cette heure-ci, et que je ne peux pas te laisser rester là. Pourquoi tu as quitté ta chambre cette fois ?

Novak croisait ses bras sur son buste, histoire d’appuyer son côté sérieux et son refus de négocier. Il savait déjà que c’était sûrement voué à l’échec, mais il était bien obligé d’essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Mili Black
Absence longue durée
avatar
Féminin
Messages : 23
Né(e) le : 04/07/2000
Date d'inscription : 21/06/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3e années/ ISS/ Classe Bêta
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine / Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 28 Juin - 16:59
Je sentais le regard insistant de Xander derrière moi.. Pas besoin d'avoir des yeux derrière la tête pour savoir qu'il était exaspéré. La lumière de mon tableau était très froide, Je prend un pinceau plus fin, et peaufine le visage, un visage de femme. Puis m'occupe du fond. La couleur grise est parfaite pour sa, sauf qu'elle est a l'autre bout alors je lève mon cul et vais cherchez mon pot. Je sais que Xander a un peu pitié, sa se voit a sa façon de bouger.

- Ne m’appelle pas comme ça, c’est irrespectueux.

Irrespectueux ? Olalalalal ! Sa c'était du 'Xander tout craché !  

- S'te plait arrête de faire ton "gardiens des clés" ! Tu me connais depuis le temps... Tu chopes presque tout les jours. Limites je pence que dès que tu vois de la lumière dans le bâtiment tu sais que c'est moi !

Je le vois prendre un tabouret et se poser à côter de moi "il a abandonné l'affaire ou il essaye de me convaincre de me barrer ?" Je continue de dessiner le visage, un visage triste... alors je dessine mais en laissant un aperçu de l'émotion que peut exprimer l'oeil : la haine, le désespoir et la tristesse.

- Déjà que tu ne devrais pas m’appeler par mon prénom… Qu’est-ce que tu dessines de beau ?

J'hésite a lui révéler, mais après tout, il sa doit être celui qui me connait le plus ici. Malgré moi, je sens mes muscles faciale, se tendre. Une émotions que j'ai connue il y a longtemps, la tristesse.

Un souvenir... Je crois, je t'avoue que je n'en sais rien. Dit Xander, c'est quoi que tu oublie toi ? Mise à par tes clés ?   dis-je en me tournant vers lui avec une boite de sarcasme.

Mais je le voyais réfléchir..."Il vas me posait une autre question avant de me répondre..."

- Bon… Soyons sérieux un instant. Tu sais bien que tu n’as pas le droit d’être là à cette heure-ci, et que je ne peux pas te laisser rester là. Pourquoi tu as quitté ta chambre cette fois ?

Je me tournas comme une gamine, et lui répondit avec mon ton le plus dédaigneux qu'il soit :
C'est mes coloc's, elles me soulent. Elles parlent trop et fort ! Même avec mon casque j'arrivait a les entendre ! Tu te rends compte ? Et puis j'avais besoin de peindre.

Sur ces mots, je me retournas, et continua ma peinture. "Il n'arriveras pas a me convaincre de rentrer..." En plus j'ai assumée un gardien. Mais sa je vais pas lui dire, de toute manière, le mec, il sait pas que c'est moi donc... Ni vus Ni connue !
Les peintres ne dorment jamais
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Novak
Absence longue durée
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t710-alexander-novak-agent-de-securite

Sam 8 Juil - 15:25
- Hey, tu ne devrais pas être fière de te faire systématiquement attraper en train de faire n’importe quoi, je te signale… Moi en tout cas ça ne me fait pas plaisir du tout de te croiser seulement dans ces circonstances.

Xander gardait les bras croisés en écoutant les justifications de Mili. Une habitude automatique et une indication inconsciente de son esprit ferme.

- D’accord, je peux comprendre. C’est dur de vivre à plusieurs, qu’on soit avec sa famille ou des parfaits inconnus. Mais il faut faire avec. Plus tard tu seras obligé de côtoyer des gens que tu n’aimes pas forcément tout le temps. Et estime-toi heureuse, tu n’es avec elles que pour la soirée, tu as déjà toute la journée pour fuir tes colocataires...


Il la regardait faire tout en continuant son monologue.

- Si tu as tant besoin de dessiner que ça, pourquoi tu ne prends pas du matériel dans ta chambre ? Ça règlera le problème des invasions nocturnes… Mais attention, ce n’est pas une invitation à le piquer si tu n’en as pas l’autorisation !

Le surveillant préférait être prudent dans ses paroles, qu’on ne vienne pas lui reprocher plus tard d’avoir poussé la jeune fille au crime. Il savait cependant parfaitement que sa consigne était vaine, et qu’elle ne se gênerait pas…

- Les souvenirs que j’oublie… ?

Novak leva les yeux au plafond pour fouiller dans sa mémoire, sans bouger de son tabouret. Il ne se passait pas un seul jour sans qu’il ne pense à sa femme et à sa fille, aujourd’hui disparus. Pourtant, au fil du temps, leurs souvenirs étaient de plus en plus flous. Les traits de leurs visages étaient de moins en moins précis, leur voix et leur attitude se mélangeant à celles d’autres évocations et de personnes rencontrées plus récemment. Il le savait, ce n’était qu’une question de quelques années de plus pour qu’il ne s’agisse plus que de formes lointaines, à peine ravivés par les quelques photos dont il disposait.

Il ne parlait à personne de sa famille. La plupart des gens tiraient la conclusion qu’il n’en avait probablement jamais fondé une à cause de son passé dangereux et solitaire, et ça l’arrangeait bien. Soudainement mélancolique, il soupira et reporta à nouveau son attention sur Mili.

- Beaucoup de choses importantes, malheureusement. Mais eh, qu’est-ce que tu veux, c’est l’âge qui veut ça.

Il savait bien qu’il était encore loin d’être vieux, mais c’était une vanne qui revenait souvent dans la bouche des étudiants qu’il surveillait. Ça l’amusait plus qu’autre chose, et il n’hésitait pas à plaisanter de cette différence de générations.


- Aller, dépêche-toi de finir, que je te ramène dans ta chambre. Si tu veux je dirais à tes voisines de la mettre en sourdine.

Il lança à Mili un sourire complice, espérant la convaincre de revenir sagement dans son dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Mili Black
Absence longue durée
avatar
Féminin
Messages : 23
Né(e) le : 04/07/2000
Date d'inscription : 21/06/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3e années/ ISS/ Classe Bêta
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine / Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 19 Juil - 11:51

- Hey, tu ne devrais pas être fière de te faire systématiquement attraper en train de faire n’importe quoi, je te signale… Moi en tout cas ça ne me fait pas plaisir du tout de te croiser seulement dans ces circonstances.

Xander, franchement... Je lui fit un petit sourire machiavélique et le laissa finir son Monologue, lut comment il était partit, je ne pourrait pas ouvrir ma gueule. Puis je me sentit mal, seulement quelque instant... Un souvenirs, celui de bras frêles me portant et d'un petit sourire qui me paru tellement lointain... Et des yeux, Verront, Un bleu et un rose comme les miens... Qui est cette femme ? Enfin, je prends de quoi faire c'est yeux, et tends une oreille pour écouter Xandy.

- D’accord, je peux comprendre. C’est dur de vivre à plusieurs, qu’on soit avec sa famille ou des parfaits inconnus. Mais il faut faire avec. Plus tard tu seras obligé de côtoyer des gens que tu n’aimes pas forcément tout le temps. Et estime-toi heureuse, tu n’es avec elles que pour la soirée, tu as déjà toute la journée pour fuir tes colocataires...

Alors là, sa remarque me fit lever un sourcils... Quoi ? Moi je veux vivre seule, sur une île avec que des gens chelou, qui me comprendrais parfaitement. Et puis comment il peut comprendre ? hum?  Enfin, il n'a pas tout à fait tords, en même temps je n'écoute presque que Xander pour certain sujet.

- Si tu as tant besoin de dessiner que ça, pourquoi tu ne prends pas du matériel dans ta chambre ? Ça règlera le problème des invasions nocturnes… Mais attention, ce n’est pas une invitation à le piquer si tu n’en as pas l’autorisation !

T'as pas tord, je parle pour le matoss, mais le problème c'est que j'aurais besoin d'un atelier pour avoir tous se qu'il me faut. Et puis tu te doute que de toute les manières le profs s'en fous que je vienne ici. J'ai jamais rien détruit non ?

Pendant quelques instant alors que je continuais mon visage, et les ombres qui l'y côtoyaient, je le regardais, il était assis près de moi, "on dirais un père !" ... Enfin, il murmura un :

- Les souvenirs que j’oublie… ?

J'avais presque finis ma peinture, mais il manquait quelque chose, enfin je crois, se souvenirs n'est pas quelque chose de si précis que sa. Et mon fond n'est pas acceptable ! Je dois y remédier, alors je prend toute sorte de couleur, gris, blanc,noirs, et bleu marine.
La nuit devenait de plus en plus sombre, et le silence de plus en plus profond. Puis Xandy ouvris enfin sa geule :

- Beaucoup de choses importantes, malheureusement. Mais eh, qu’est-ce que tu veux, c’est l’âge qui veut ça.

- Comment sa des "choses importantes" ? Tu oublie quoi ? Est-ce qu'on a le droit d'oublier ? Est-ce un crime ? Je ne sais plus vraiment... Dis-je en regardant le tableau en fronçant les sourcils, "tant pis pour les rides ! XD" , Parfois j'ai l'impression que j'ai oublier quelque chose d'important sans vraiment savoir quoi... Mes parents, est-ce que seulement j'en ai eu ? Enfin...

Je voulais retrouvée la mémoire, mais souvent je... Je ne sais pas, j'ai des élans de nostalgie.

- Aller, dépêche-toi de finir, que je te ramène dans ta chambre. Si tu veux je dirais à tes voisines de la mettre en sourdine.

Enfin, il finit sa phrase par un petit sourire, allez ! En plus j'ai finis, je peux lui faire plaisir au moins une fois ! La mettre en sourdine ? Ouais c'est une bonne idée !

Tiens voilas, j'ai finis de toute les manières, je prends mon calepin, des crayon et un feutre noir encre 4B et j'arrive... t'en pence quoi ? Du tableau j'veux dire ? et alors que je me dirige vers mon calepin à l'autre bout de la salle, je me retourne et lui lance : T'inquiète t'es encore sexy pour ton âge ! Je lui fait un petit sourire et me retourne pour prendre se dont j'ai besoin.


 :courrier:
HRP :
 




Les peintres ne dorment jamais
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CLES 2 et C2I2E - report session 2012
» réveil nocturne / le moindre bruit dérange / boules kies
» Mystérieux phénomène lumineux qui apparaît dans le ciel nocturne norvégien
» Inscription à l'etranger pour la session de janvier
» (Film) Men in Black 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: ISS - Bâtiment A :: 2e étage : sciences humaines :: Salles d'art-
Sauter vers: