À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
La rentrée scolaire approche et elle amène plusieurs changements avec elle. Venez vous recenser.

 :: West London :: Notting Hill Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Undo the scars [Nylia]

Isabella Krysten
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 420
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://baby-indare.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t22-

Ven 23 Juin - 5:24

23 Juin
2017
Undo the scars

Nylia J. Swann

J'ai eu une semaine... agitée. Compliquée, même. Ma rupture avec Eigan et, quelques jours plus tard à peine, ma rencontre avec Luke... Je sais pas s'il se passera quelque chose, très honnêtement, mais je sais que je l'ai ressenti, cette angoisse proche de la honte à l'idée qu'il puisse voir l'état de mon bras. Toutes les cicatrices qui y sont alignées et qui témoignent de... de quoi ? Du fait que je suis faible ? Je sais que je ne suis pas censée penser comme ça, on me l'a assez répété. Mais c'est plus fort que moi. Parfois, je ne peux pas m'empêcher de penser que c'était de la faiblesse, de la lâcheté. Et j'aimerais pouvoir les effacer pour arrêter d'avoir ce genre de pensées.

J'y pense depuis un moment. Tout ça n'a été que le déclencheur, la motivation qui me manquait. Avec Nylia, on parlait déjà de se faire un tatouage pour effacer les traces. Et peu importe si c'est pour ne pas faire fuir le regard d'un mec. C'est pas comme si j'allais me tatouer un prénom sur le bras. J'ai trouvé un joli design, quelque chose d'artistique à défaut d'être très symbolique. C'est un Exchange en art qui me l'a dessiné. Je me demande quel dessin elle a l'intention de se faire tatouer, elle.

Je lui ai donné rendez-vous par sms un peu plus tôt. On a repéré un salon de tatouage à Notting Hill la première fois qu'on en a parlé, même si à l'époque ça tenait sûrement plus de la blague que du projet d'avenir. C'est moi, hier matin, qui lui ait envoyé un message proche de "viens, on fait ce tatouage". Ça m'a pris soudainement, mais j'ai réussi à obtenir la signature de ma mère. Elle aurait sûrement refusé dans d'autres circonstances, mais me voir remonter la pente et comprendre qu'elle n'aurait plus à voir ces marques à chaque fois que je porterai des manches courtes, ça a dû la faire changer d'avis sur les tatouage. Ou peut-être que c'est de savoir que je ne vais pas me faire un truc ignoble.

Je n'aurais jamais cru en arriver là. Il y a un mois, je m'enroulais un bandage autour du bras pour cacher mes cicatrices alors que j'abandonnais les manches longues pour le début de l'été. Depuis quelques jours, peut-être une ou deux semaines, j'arrivais à sortir sans éprouver de besoin irrépressible de les recouvrir, mais je me sentais quand même mal à l'aise si quelqu'un posait les yeux dessus. Aujourd'hui, je vais les faire disparaître sous une oeuvre d'art. Des cicatrices colorées pour masquer des cicatrices douloureuses.

Ah, Nylia est arrivée, je la vois au bout de la rue. Je fais un signe de la main - celle qui est intacte - histoire qu'elle me repère. On y est, finalement. Ce qui n'était peut-être qu'une blague devient sérieux.
Il est temps de défaire toutes les marques que j'ai laissée graver dans ma peau.
© Bell
paroles en #3399ff


All of the joy that I had known for my life was stripped away from me the minute that you died.
I wasn't dreaming when they told me you were gone
I was wide awake and feeling that they had to be wrong
Revenir en haut Aller en bas
Nylia J. Swann
En attente de mise à jour
avatar
Féminin
Messages : 573
Né(e) le : 28/06/1999
Date d'inscription : 16/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 4°A
Situation amoureuse : Coeur à prendre ~
Nationalité : Anglaise.
Commentaires/Citations : Madness is Genius ~
Nylia vous parle en #0099FF !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t227-almost-dying-changes-nothing-dying-changes-everything-nylia-j-swann#1676

Ven 28 Juil - 12:00
Ça y est. C’est le Jour J. Aujourd’hui, il est prévu que je me fasse tatouer l’avant-bras en compagnie d’Isabella, qui va évidemment faire la même chose. On en avait parlé pour la première fois il y a pas mal de temps, mais j’ai eu beaucoup de mal à trouver un motif qui me plaisait. Même si le but premier était de cacher mes cicatrices, je ne voulais pas avoir un dessin qui me déplaisait sur le corps, cela va de soi.

Mais bon, j’ai fini par trouver, parce que l’idée d’un tatouage me plaisait beaucoup, alors je n’ai pas abandonné. Même si j’avoue que c’est surtout l’idée de masquer les traces du passage de ma faiblesse qui m’attire. Les bandages, ça va un moment, mais c’est tout. Et puis il ne faut pas croire, même dans une Institution comme celle qu’est Indarë, certaines personnes vous regardent toujours de travers. Heureusement qu’ils ne sont pas assez cons pour venir me demander ce que j’ai au bras…

Tout ça pour dire que c’est sûre de mon choix que je me dirige vers le salon de tatouage que Bell et moi avons déniché. Il a intérêt à bien faire son boulot et même à être doué s’il ne veut pas que je porte plainte… Ahem. Relax, Nylia. Confiance. Tu dois juste lâcher prise et faire confiance. Après tout, Isabella sera avec moi. Fait qui me rassure tout de même beaucoup.

En parlant du loup, je l’aperçois au moment même où je m’engouffre dans la rue du salon de tatouage. La cause du sourire que j’adresse à mon amie est double : elle est bel et bien là, et je ne me suis pas trompée d’adresse. Je lui rends le signe de la main qu’elle m’a lancé et j’accélère le pas jusqu’à arriver en face d’elle. Je me rends compte à quel point elle est belle, d’ailleurs. Pour la énième fois.

« Hey toii ! J’ai le cœur qui bat déjà super fort… Ma sensibilité me tuera. Je sais cependant que c’est ce que je veux faire. Et toi ? Tu es totalement sûre de ton choix ? »

Elle a intérêt à l’être, sinon ça va me décourager…



Revenir en haut Aller en bas
Isabella Krysten
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 420
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://baby-indare.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t22-

Jeu 3 Aoû - 21:01

23 Juin
2017
Undo the scars

Nylia J. Swann

Le sourire de Nylia a quelque chose d'apaisant. J'avoue que, même déterminée, je ne sais pas si j'aurais eu le courage de faire ça sans elle. Je sais que ça va faire mal et, même si en soi j'ai l'habitude, avant j'avais la possibilité de contrôler la douleur – c'est même pour ça que je le faisais, après tout. La seule souffrance que je pouvais maîtriser. Mais en soi ce n'est pas si différent. Une aiguille dans le bras qui trace des cicatrices, c'est familier, c'est ce que j'ai fait pendant trois ans, peut-être plus. Avant qu'on ne me retrouve, naufragée sur une moto volée, et qu'on essaye désespérément de me ramener sur la rive.
Un effort qui porte ses fruits puisque, aujourd'hui, c'est pour une raison différente que je vais marquer ma peau. Une raison opposée. Plutôt que de sombrer comme je l'ai toujours fait, je vais effacer les traces, repartir à zéro.
On va, en fait.

- Hey toii ! J’ai le cœur qui bat déjà super fort… Ma sensibilité me tuera. Je sais cependant que c’est ce que je veux faire. Et toi ? Tu es totalement sûre de ton choix ?
- Totalement. J'ai hâte de pouvoir mettre tout ça derrière moi, pas toi ?

Je ne peux pas être plus sûre de moi. Je n'ai jamais été aussi sûr de moi, en fait. Sûre d'un choix aussi définitif. Ce tatouage restera là à vie, à la fois un souvenir de la souffrance que je me suis infligée et une preuve que j'ai su la surmonter, la dominer et peut-être, un jour, l'effacer. La recouvrir de couleurs chatoyantes.

- Tu vas te faire quoi comme tatouage, du coup ? Sauf si tu veux attendre après coup pour me le montrer et garder la surprise.

Le mien est dessiné sur une feuille rangée dans mon sac, à côté de l'autorisation de ma mère. J'ai fait attention à ne pas abîmer les couleurs en le pliant, étant donné que le gars qui me l'a créé a tenu à utiliser de l'aquarelle ou quelque chose comme ça pour donner un bel effet et que je n'ai pas la moindre idée de comment fonctionne ce type de peinture.

Après une légère hésitation, la dernière, je pose la main sur la poignée de la porte, invitant Nylia à faire de même, juste pour le symbolisme.

- Prête ?

Et j'ouvre – nous ouvrons – pour pénétrer à l'intérieur du bâtiment.
On ne l'avait pas choisi au hasard. J'avais fait extrêmement attention à l'aspect de l'intérieur, aux détails, pour être sûr de ne courir aucun risque. J'avais passé une après-midi le nez collé à la vitre pour observer le processus, m'assurer que tout était conforme. Je suis venue ici pour guérir d'une maladie mentale, et il est hors de question que j'en chope une physique.
Une des trois personnes que j'ai vues travailler ici s'approche de nous.

- Bonjour. Je peux vous aider ?
- On vient pour se faire tatouer. On a... déjà un peu discuté des détails la dernière fois.
- Vous être majeures ?

Le gars a l'air suspicieux mais, heureusement, je n'ai pas et je n'ai jamais eu l'intention de mentir à ce sujet.

- Non, mais j'ai une autorisation signée de ma mère, dis-je en lui tendant le document.

Il le prend avec un hochement de tête approbateur avant de le poser sur le bureau derrière lui, attendant la réponse de Nylia à sa question tandis que je serre la bretelle de mon sac. J'espère qu'elle y a pensé – ou qu'elle est majeure, en fait je ne me suis jamais posé la question – et que tout ira bien. Les décisions définitives, ça me stresse toujours un peu.
© Bell
paroles en #3399ff


All of the joy that I had known for my life was stripped away from me the minute that you died.
I wasn't dreaming when they told me you were gone
I was wide awake and feeling that they had to be wrong
Revenir en haut Aller en bas
Nylia J. Swann
En attente de mise à jour
avatar
Féminin
Messages : 573
Né(e) le : 28/06/1999
Date d'inscription : 16/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 4°A
Situation amoureuse : Coeur à prendre ~
Nationalité : Anglaise.
Commentaires/Citations : Madness is Genius ~
Nylia vous parle en #0099FF !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t227-almost-dying-changes-nothing-dying-changes-everything-nylia-j-swann#1676

Ven 4 Aoû - 15:47
The past cannot be erased.La vérité, c’est que je n’étais pas vraiment sûre de moi. Enfin… Ca dépendait. Autant, c’est sûr qu’il y avait des jours, je rêvais de voir ces cicatrices disparaître, autant des fois elles me rendaient fières, et même me rassuraient de temps à autres. Bizarrement, j’avais le réflexe de les regarder à chaque fois que je me sentais trop déprimée. Ces cicatrices m’appartenaient, alors que tout le reste semblait m’échapper…

Du coup, j’avais décidé d’aller me faire tatouer avec Isabella, mais j’avais choisi un tatouage pas trop coloré (même pas du tout) qui rappelait tout de même une certaine souffrance. Après avoir avoué à Bell que j’appréhendais quand même ce tatouage, je n’avais cependant pas envie de rentrer et n’étais pas moins déterminée. Il n’y a rien de mal à stresser un peu, non ?

« Tu vas te faire quoi comme tatouage, du coup ? Sauf si tu veux attendre après coup pour me le montrer et garder la surprise.
- Deuxième option, si ça ne te dérange pas ! » répondis-je en tirant la langue.

Je ne souhaitais pas particulièrement lui cacher, mais je savais qu’elle me dirait qu’elle le trouvait bien trop triste. Contrairement à moi, elle avait prévu de faire quelque chose de coloré et était totalement sûre de vouloir mettre tout ça derrière elle. Moi aussi, mais… Avec quelques nuances, quand même. Symboliquement, nous ouvrâmes la porte du salon ensemble après que je lui aie affirmé que j’étais prête, lui adressant un joli sourire.

Aucune déception vis-à-vis de ce salon de tatouage que nous avions choisi ensemble. De mon côté, j’avais regardé des photos ainsi que maints avis sur internet, histoire d’avoir un minimum l’impression de savoir où j’allais, même si évidemment, cent pour cent des avis n’étaient pas positifs. Mais Bell était motivée et cette détermination suffisait à rajouter le peu de motivation qu’il me manquait, à moi.

Un des tatoueurs nous interroge et nous demande ce que l’on fait ici, et Isabella lui répond calmement. Décidée. Lorsqu’il nous demanda si nous étions majeures, je regardai mon amie lui tendre l’autorisation de sa mère puisqu’elle ne l’était pas, et j’attends qu’il se soit occupé de poser le bout de papier derrière lui avant de prendre la parole, lui tendant ma carte d’identité.

« Pour ma part, je suis majeure.
- Okay, j’ai juste besoin que tu me fasses une signature ici, alors. »

Je me rapprochai de lui, saisis le stylo qu’il me tendait et appliqua avec soin ma signature sur la feuille qu’il m’avait montré du doigt. Une fois la signature faite, nous étions fin prêtes.

« Vous avez déjà choisi un dessin, un motif en particulier ? »

Nous approuvâmes d’un petit mouvement de tête alors qu’un autre tatoueur faisait son entrée en scène. Chouette, nous allions pouvoir être tatouées en même temps !
© 2981 12289 0



Revenir en haut Aller en bas
Isabella Krysten
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 420
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://baby-indare.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t22-

Mer 30 Aoû - 20:16

23 Juin
2017
Undo the scars

Nylia J. Swann

- Deuxième option, si ça ne te dérange pas !

Je lui réponds avec un sourire. Ça ne me dérange pas, même si je n'ai pas la moindre idée de ce qu'elle veut faire : c'est quelque chose qui aura de la valeur pour elle plus que pour moi, et je n'ai jamais poussé l’indiscrétion jusqu'à lui demander ce qui l'avait poussé à marquer ses bras ainsi, ni ce qui, aujourd'hui, l'avait convaincu de les effacer. Moi-même je ne lui ai pas dit grande chose, j'ai juste laissé entendre que j'allais faire quelque chose de coloré, mais rien de plus.

Une fois à l'intérieur et l'autorisation de ma mère tendue à l'homme qui m'a accueillie, j'attends que Nylia fasse le nécessaire. Je ne savais pas qu'elle était majeure – il faut dire que l'âge des gens fait partie des questions que je pose rarement, ce qui fait que je me retrouve rapidement avec des amis aux âges très différents. C'est une habitude que j'ai toujours eue, à cause de mes parents. Passer d'une soirée à une autre avec leurs collègues, leurs clients et patients, et tous les enfants de ceux-ci, ça crée un carnet d'adresse hétéroclites – et on arrête de demander l'âge au bout du trentième, ça devient lassant.

- Vous avez déjà choisi un dessin, un motif en particulier ?

Je hoche la tête en même temps qu'elle, glissant la main dans mon sac pour en sortir la feuille pliée en deux sur laquelle mon camarade a dessiné, sur mes indications, l'image qui sera bientôt marquée à vie sur mon bras. J'ai beau savoir que j'ai longtemps réfléchi à la question, c'est vrai que ça fait un drôle d'effet. "À vie". Il faut que le tatouage me plaise éternellement, parce qu'il ne disparaîtra jamais.
Mais en même temps, les marques qu'il va recouvrir ne disparaîtront pas non plus.

Je tends l'image au deuxième tatoueur tandis qu'il nous conduisent toutes les deux dans la salle attenante. Aiguilles, peintures et sièges : tout à l'air aussi propres et sécurisant que ce que j'ai pu apercevoir par la vitrine et sur les photos de leur site internet. Ça contribue à rassurer la partie de moi que tout cela inquiétait encore.

- Installez-vous. On va vous détailler le processus avant toute chose, pour que vous soyez bien sûres de vous. Changer d'avis devient difficile une fois le tatouage entamé.

J'acquiesce à nouveau, m'asseyant dans le fauteuil et écoutant toutes les explications que le premier des deux nous fournit. Définir les dimensions, créer un calque, désinfecter, raser les poils éventuels qui se glisseraient dans la zone du tatouage, encre, aiguilles stériles, test sans encre pour la résistance à la douleur, puis tatouage, et les informations d'entretien des premiers jours qu'il répétera à la fin. Ça fait beaucoup d'informations à assimiler, et j'ai toujours un peu de mal avec les informations conséquentes, mais entre Nylia et internet, je suis à peu près sûre de ne rien risquer après coup.

Pour la résistance à la douleur, je pense qu'il est fixé très vite : vu les marques sur mon bras, il est peu probable que j'ai peur d'une aiguille. Même si le fait qu'elle ne soit pas dans ma main mais dans la sienne me laisse des doutes – si ce n'est pas moi qui la contrôle, la douleur est différente.

- Vous êtes bien sûres de vous, toutes les deux ? C'est une décision définitive.
- Certaine.

Aucune hésitation, aucune flexion dans ma voix. Je veux me débarrasser de toutes ces traces de mon passé, définitivement.
© Bell
paroles en #3399ff


All of the joy that I had known for my life was stripped away from me the minute that you died.
I wasn't dreaming when they told me you were gone
I was wide awake and feeling that they had to be wrong
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: West London :: Notting Hill-
Sauter vers: