À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: Hors-jeu :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chaussette vs Swiffer. || Pv Shûssette♥

Ema
Invité
avatar

Mer 7 Juin - 15:31
Ema
Ema Spencer
Ancien membre

Chaussette vs Swiffer.
Mais que la vie au campus était compliquée !

Rien n'était propre en avance, c'était simplement le minimum, il n'y avait absolument rien d'irréprochable à part sa chambre et la nourriture qu'on lui donnait sous vide. Notre petite mysophobe commençait à tourner en rond, elle cherchait un coin qu'elle n'avait pas déjà nettoyé cinquante fois et croyez moi, il y en avait très peu... On trouvait que les femmes de ménage faisaient un travail parfait depuis quelques temps, on se demande grâce à qui ? Partout où elle passait, elle lavait autant dire qu'on avait jamais vu une école aussi propre, elle mériterait même d'être payée tiens. Malheureusement c'était quelque chose qui ne l'aidait pas à vaincre son trouble, elle voyait encore plus de saleté, partout et autant dire que ça la rendait folle. Aujourd'hui, Ema avait donc décidée de se concentrer sur le soin de son autre phobie, l'androphobie. Armée d'un produit à vitre ainsi que toute sa panoplie de survie en extérieur et de ses gants, notre jeune fille s'était décidée à s'approcher de lieux peuplés par des mâles bien qu'elle savait pertinemment qu'elle allait le regretter.

Et quel lieu meilleur que le parc pour cela ? Aucun. C'est donc après une longue préparation physique et mentale que notre jeune demoiselle décida de son départ pour l'aventure de sa vie ! Vêtue d'une simple robe rose pâle au décolleté attirant, des bas blancs avec un peu de dentelle ainsi que des bottines à talons, la petite boucle d'oreille clochette qui la quittait jamais ainsi que son bracelet de cheville, elle s'élança dans les rues de Londres. Ema prenait quand même soin d'emprunter les rues qui limitaient ses rencontres avec une horde de mâle et de microbes, ça lui faisait faire certes, un détour, mais autant être sûre d'arriver à destination en étant en vie bien que le but principal de sa mission commençait déjà à être compromis. Le parc n'était plus très loin, la pile électrique se saisit donc de son pshit pshit, prête à vaincre les monstres sur la carte nommés mâles.

Une grande inspiration, quelques minutes plus tard, des gants propres armés d'un produit à vitre, l'air déterminé, c'était parti. Stage 1 ; FIGHT. Une série de victimes qui ne comprenaient pas pourquoi ils se prenaient soudainement du produit dans le visage et n'arrivaient pas à savoir d'où ça venait. Ema était vive, très vive, elle arrivait à se camoufler après s'être un peu trop approchée de l'ennemi en manquant à chaque fois de faire une crise cardiaque. Bilan pour l'instant ? Pas réellement concluant, ça ne l'aidait pas à vaincre sa peur, ça lui permettait simplement de se venger et de lui montrer qu'elle était capable de se défendre de personnes innocentes qui étaient simplement en balade.

Après une courte pause, elle repéra une nouvelle cible, son œil avait mystérieusement attiré par le jeune homme et c'était l'occasion parfaite pour se prouver qu'elle pouvait approcher quelqu'un et l'asperger au visage sans fuir directement après ou manquer l'AVC juste en étant en face, à un rayon en dessous du cent mètres. Grande inspiration. Embuscade, elle était désormais face au garçon, le bras tendu devant elle, elle appuya de toutes ses forces sur le bouton pour déclencher le pshit pshit, qui éjecta un énorme jet dans le visage du jeune homme. Elle aurait voulu fuir tout de suite après mais ses jambes s'étaient stoppées, elle était comme collée au sol ; d'un côté fière d'elle, de l'autre elle sentait qu'elle était dans le pétrin. Ses yeux vairons ne se décollaient pas du garçon, les doigts crispés sur le produit, la gâchette qui avait expulsé pratiquement tout le liquide restant. Tout ce qui était sorti de sa bouche, pendant que certains passants regardaient les deux jeunes très bizarrement en continuant de marcher, c'était...

« Stage clear... Oups. »

Swiffer en action.
Pv Homme de ma vie
Revenir en haut Aller en bas
Shû Zeth
DC Inactif
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 27/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 9 Juin - 23:58
Titre du sujet

Chaussette & Swiffer

L'ennui, le plus profond et radical, qui fait sembler tout fade à nos yeux de pauvres mortels. La moindre chose insignifiante était source d'agacement ou d'une profonde envie de dormir. La vie n'avait plus vraiment de saveur depuis quelques temps, surtout après la disparition d'une certaine personne. Shû savait que ce jour arriverait, tôt ou tard, cela ne veut pas dire pour autant qu'il y avait été préparé. Il ne savait d'ailleurs pas ce qu'il avait espéré, peut-être un mot, une lettre, quoi que ce soit même si ce n'était qu'une insulte, qu'un "adieu" écrit rapidement sur un bout de papier déchiré. Le jeune homme n'avait désiré qu'un peu de considération de la part de celle qui avait capté son coeur, mais rien, nada.  Un silence froid, glaçant. Pourquoi se faisait-il autant de soucis ? Pourquoi souffrait-il autant ? Pourquoi était-il seulement tombé en dépression ? Ca n'avait pas de sens. Ce n'était pas lui, ça ne le représentait pas. Le garçon ne s'attachait à personne, il jouait avec les gens, il ne dépendait certainement pas de qui que ce soit. Alors quoi ? Il était amoureux ? Pf. Des conneries. Lui amoureux ? Des conneries, jamais il ne se laisserait atteindre par un sentiment aussi idiot et niailiste, les gens même qui tombait dans les filets de l'amour le dégoûtait. On leurs arrachait une partie de cerveau, ils devenaient incapable de réfléchir et de voir tout les défauts de leurs moitiés, puis se mettaient à se plaindre tout le temps sans pour autant savoir lâcher prise. ils étaient faible. Ils étaient dégoûtant.
Et le plus risible, ce fût de se rendre compte qu'il était bel et bien amoureux.

Shû était de mauvaise humeur aujourd'hui, c'était le cas de le dire. Austin était introuvable et tout le monde semblait l'observer comme un phénomène de foire vu la tronche qu'il tirait. Ou plutôt, qu'il ne tirait pas. Tout le monde avait l'habitude de son éternel sourire plaqué sur la face, comme si jamais il ne pouvait faire la gueule ou être effacé. Mais là était bien le problème, ça faisait quelques temps qu'il passait du sobre au carrément indifférent, il aurait même presque pus rivaliser avec la fameuse potion dont on ne doit pas prononcer le nom. En bref, le jeune homme se noyait dans sa dépression. Personne n'arrivait à le faire changer d'humeur, même certaines filles avait tenté, jouant de leurs atouts de le ramener dans leurs lits. Mais, au comble de son malheur et de sa souffrance il avait refusé leurs offres. Le grand Shû qui refuse une partie de jambe en l'air, nous étions tombé bien bas.

Il faisait beau dehors, mais cela importait peu. Le garçon était grandement en manque de vitamine et avait besoin de sentir l'air frai sur son visage, ainsi que la lumière du jour qui, bien qu'il aimait rester enfermé dans le noir, lui manquait un peu. Il se laissait guider par ses pas et son intuition, enfin, ce qui lui restait d'intuition, dans la coquille vide qui composait son corps. Il marchait plutôt au gré du vent, tournant un coup à gauche, un coup à droite, jusqu'à s'arrêter net devant le panneau du parc. Pourquoi ? Il trouverait sans doute plein de couples entrain de se bécoter. A quoi jouait son intuition ? S'il ne pouvait pas faire confiance à son propre corps et son instinct ça risquait d'être difficile.
Shû eut envie de rebrousser chemin, très forte envie même, seulement quelque chose le poussait à continuer sa route, à voir le pourquoi du comment ses pas l'avait mené ici. C'était un homme curieux après tout et il était connu de tous pour sa faiblesse à résister à ses propres pulsions.
Alors qu'il avançait tranquillement, ressentant chacun de ses pas, faisant attention à chacun de ses gestes, presque comme si c'était la première fois depuis une dizaine d'année qu'il sortait, il observa un manège des plus étranges. Une jeune fille courait et se cachait, aspergeant les gens d'un liquide étrange. Que faisait-elle...? Il aurait pus aller lui parler directement et lui demander, mais il sentait que ce n'était pas ce qu'il devait faire, et puis, il n'en avait pas grand chose à faire, il devenait lui même peu à peu fou après tout. Tient, justement elle avait disparu pendant qu'il était perdu dans ses pensées, il n'avait donc pas à s'en mêl...

Shû ▬ "PUTAIN TA RACE CA BRULE AAAH"

Elle s'était retrouvé devant lui, la folle au pshit pshit, le bras tendu face à elle et dans sa direction, son arme pointé sur lui. Le produit contenu à l'intérieur s'était d'ailleurs allègrement étalé sur son visage,
surtout ses yeux d'ailleurs, qui le brûlait atrocement. Il n'aurait pas dû laisser sa haine sortir comme ça mais en même temps.. Cette fille était complètement folle ou quoi ? Qu'est-ce qui lui était passé par la tête et à quel moment s'était-elle dis que c'était une bonne idée de faire ça ?! Même Noah... Bon ok,
elle aurait clairement pus le faire. En attendant, l'autre folle restait planté devant lui, attendant sans doute sa réaction et fière de son action. Quelques secondes de frottage intense, le produit commençait à se dissiper et il pouvait de nouveau y voir clair... ou plutôt flou dans le cas présent, mais au moins il arrivait à ouvrir les yeux. Shû lança un regarde qu'on pouvait facilement qualifier d'effrayant à la jeune fille, faisant craquer ses poings. Habituellement il ne frappait pas les femmes, il ne cherchait pas à leurs faire du mal, c'était un coureur de jupon pas un violeur, mais sa patience avait des limites. Limites quasiment inexistant lorsqu'il n'était pas dans son état normal, et il aurait presque eu envie de prier pour la jeune fille, prier pour qu'elle sache courir vite. Presque.
(c) Madouce sur Epicode




I want to play with you.
Why so serious?
Revenir en haut Aller en bas
Ema
Invité
avatar

Sam 10 Juin - 23:38
Ema
Ema Spencer
Ancien membre

Chaussette vs Swiffer.
Un cri de douleur avait retentit dans le parc, il semblerait qu'elle ai blessé le jeune homme avec son produit à vitre voire même crevé les yeux. Il devait certainement regretter d'être sorti ce jour là, Ema l'aurai presque pris en pitié mais elle lâcha un rire cristallin en voyant la réaction du garçon, nerveux mais cristallin. Tandis que ses doigts étaient crispés sur la gâchette  et que sa victime se frottait fortement les yeux, elle constata qu'elle s'en était pris à la mauvaise personne et qu'elle allait le regretter fortement. En quelques mots, elle avait pu sentir toute la haine qui traversait cet être à ce moment précis. Oui bon, ça devait brûler, vraiment, elle n'avait jamais subit cette terrible torture, notre jeune fille en était d'ailleurs ravie et aurait presque remercié le ciel. Il la prenait pour une folle, c'est sûr, normal ; ce n'est pas courant de se faire attaquer comme ça avec du produit à vitre et surtout de s'en prendre autant sur le visage, visage qui luisait et était bien brillant maintenant. Il allait sûrement être fortement irrité et ce pendant quelques temps, au mieux quelques heures, au pire un ou deux jours ; prions pour que ce ne soit pas long.

La mysophobe ne culpabilisait pas pour autant, c'était la mission qu'elle avait choisit et elle était ravie de l'avoir accomplie ! Elle observait. Chacune de ses réactions, de ses gestes sans pouvoir détacher son regard et pourtant, elle sentait qu'elle allait devoir partir vite, très vite. Les yeux rougis, ouverts, elle ressentait toute cette pression, cette haine, cette envie de meurtre ; c'était comme si on lui avait mis une tonne sur les épaules, elle se sentait lourde, oppressée et tout ce qui l'effrayait chez les hommes avaient été réunis en une seule personne. Ema se remémora tout ce qui avait pu lui arriver à cause de garçons, ces heures de fuite et les crises de tétanie qui venaient la prendre par surprise en pleine journée.

Après quelques instants de pure réflexion dans sa tête, elle entreprit la fuite. Détalant comme le petit lapin dans Alice au pays des merveilles, elle fut pris en chasse par le mâle alpha. Elle l'avait cherché on est d'accord mais bon, ce n'était pas de sa faute après tout ! Elle a juste terriblement envie de se débarrasser de sa phobie et elle pensait que c'était le seul moyen pour que ça arrive... Stupide ? Oui, complètement. C'était tellement inutile, pourquoi est-ce que ça lui avait traversé l'esprit, même ?  Course enclenchée, les yeux et les oreilles en alerte, notre paranoïaque avait repéré un arbre dans lequel elle pourrait se mettre en sécurité ; ni une ni deux, elle y grimpa. On pouvait remercier les années de gym, sa forme incroyable et son étonnant côté sportif.

Du haut de sa branche, ne pensant absolument pas à comment ses vêtements avaient survécu ni même à la vue qu'on pouvait avoir d'en bas, elle fixait le loup, un poil paniquée. Le bon point c'était qu'elle était hors de sa portée, le mauvais c'est qu'elle n'avait aucune idée de comment descendre surtout si il ne comptait pas partir. Duel de patience ? Certainement, elle allait devoir faire diversion !

« Euh... Déjà, je m'excuse. A moitié. J'ai comme un problème avec les hommes, je cherche à m'en débarrasser !  »

Au moins c'était honnête, mais dans quel sens ? Se débarrasser de tout mâle ou simplement de son problème ? Difficile à dire, elle se disait que le monde serait bien plus simple sans mais en même temps ils l'intriguaient et elle tentait par tous les moyens de ne pas les voir comme des monstres sanguinaires qui lui feraient du mal à chaque fois. Pas comme son oncle en soit.

« Ema Spencer, comme ça si jamais tu veux me tuer tu pourras au moins mettre une pierre tombale... »

Elle cherchait un moyen de l'adoucir ou juste entamer une discussion pour que le courant passe un poil mieux et qu'elle puisse fuir, définitivement. Le problème résidait alors dans une simple question : Et si il était dans la même école ? Elle ne pourrait pas fuir indéfiniment, du coup, elle préféra se taire, ne pas lui demander pour augmenter ses chances de survie après. Peut-être allait-il oublier ? Il n'avait pas l'air bien, comme si quelque chose le tracassait de base, si il pouvait occulter cette partie de la journée et donc oublier la jeune fille ce serait le must ! Du genre, se concentrer sur ses problèmes, ne pas prendre la peine de s'énerver sur une pauvre demoiselle sans défense... Elle rêvait, certainement.

« Tu... vas bien ?  »


Et l'oscar de la pire question de 2017 revient à... Ema Spencer ! La jeune fille éternellement perchée dans l'arbre ! Félicitations, vous avez débloqué un aller simple pour la morgue !
Pv Homme de ma vie
Revenir en haut Aller en bas
Shû Zeth
DC Inactif
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 27/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 16 Juin - 16:27
Titre du sujet

Chaussette & Swiffer

On pouvait clairement voir qu'aucun remord n'était présent dans les yeux de la jeune fille, ce qui agaçait encore plus notre jeune homme. Elle était réellement taré. Les yeux à moitié ouvert, complètement rouge et versant des larmes involontaire, Shû pouvait entrapercevoir la demoiselle toujours debout face à lui. Les yeux grands ouverts, elle semblait le scruter avec énormément de terreur avant de prendre tout de suite la fuite. En temps normal,
le jeune garçon l'aurait simplement suivi tranquillement en s'en voulant de s'être ainsi emporté, il l'aurait rattrapé pour s'excuser et lui proposer quelque chose en contrepartie. Mais ce n'était pas son état normal, loin de là. Ce n'était qu'un être constitué de douleur et de haine, sur qui il n'avait personne pour la reporter, enfin, jusqu'à maintenant.
Essuyant une dernière fois ses yeux, Shû releva la tête et commença à s'échauffer les chevilles. Il devait laisser un peu d'avance à la demoiselle, après tout il était connu pour sa rapidité et son agilité. Et puis, s'il la rattrapait tout de suite ce ne serait pas drôle.
Alors que le bleu s'élançait, il ne lui fallut pas longtemps avant de la repérer, ce qui lui fit ralentir instinctivement le pas.
Il avait très envie d'exploser la tête de la demoiselle contre le tronc de l'arbre dans lequel elle montait, seulement ce n'était pas dans ses habitudes de faire ça, son énervement ne justifiait pas qu'il aille aussi loin. Et maintenant que l'adolescent la regardait de plus près, cette fille était plutôt pas mal, voir très jolie. Quelque chose chez elle l'envoûtait et l’apaisait en même temps. C'était bien la première fois depuis un moment qu'il oubliait le lourd poids qu'il avait sur le coeur. Après tout, peut-être que ses actes étaient justifiés ? Sans chercher à lui trouver d'excuse, car c'était réellement idiot de faire ça, mais il connaissait tellement de fou rien que dans l'académie où il était que tout pouvait être possible au final.
Perchée en haut d'un arbre, la jeune demoiselle observait le garçon qui lui même l'observait en retour, ayant une vue parfaite sur ses sous-vêtement, ce dont elle semblait royalement se moquer. Cependant, Shû pouvait toujours apercevoir cette étincelle de peur dans ses yeux. Ce n'était pas simplement à cause de la course poursuite ou des insultes qu'il avait profané, ce serait bien trop abusé pour la situation... Maintenant que le bleu y réfléchissait, la folle ne s'était attaquée qu'à des hommes... C'était donc ça ! Elle avait une peur bleue du genre masculin ! Intéressant...

« Euh... Déjà, je m'excuse. A moitié. J'ai comme un problème avec les hommes, je cherche à m'en débarrasser ! »

Plongé dans ses pensées, le jeune homme en était sortis en sursaut en entendant sa voix. C'était bien ce qu'il avait deviné tiens, décidément il était entouré de fous. La suite de sa phrase ne tarda pas, tandis que Shû ne répondait rien attendant calmement qu'elle termine ce qu'elle avait à dire.

« Ema Spencer, comme ça si jamais tu veux me tuer tu pourras au moins mettre une pierre tombale... »

Pourquoi lui divulguait-elle son nom ? C'était idiot, il pouvait la retrouver facilement, alors qu'elle aurait simplement pus lui sauter dessus en le renversant de tout son poids et s'enfuir... Tout cela cachait quelque chose,lui indiquant de rester sur ses gardes face à elle. Après tout, n'oublions pas que la demoiselle avait déjà faillit le rendre aveugle.

"Je m'appelle Shû et ne t'inquiète pas, je n'ai pas l'intention de croupir en prison, l'internat me suffit déjà. Si je veux réellement te tuer je ne vais pas le faire maintenant, j'agirais plus discrètement et quand tu ne t'y attendras pas."

Il devait jouer la carte de la peur, pour lui empêcher de tenter quoi que ce soit ou de lui échapper. Visiblement, elle était déjà effrayé à l'idée de l'approcher, ce qui ne ferait qu'augmenter après que la jeune fille ait entendu ce qu'il venait de dire.

« Tu... vas bien ? »

Il était carrément impossible pour le bleu de compter combien de fois on lui avait posé cette question. Sérieusement ?! Qu'est-ce que les gens croyaient ?! Sa pseudo petite amie était partie comme ça sans rien lui dire et sans lui transmettre de nouvelle depuis déjà un moment, il avait des cernes énorme sous le yeux, réveillait Austin toutes les nuits, n'allait plus en cours depuis un moment etc.. Mais à part ça, évidemment, il était en pleine forme. Et n'oublions pas le produit ultra agressif qu'on lui avait balancé dans ls yeux et qui le mettait d'encore plus bonne humeur.

"Est-ce que j'ai l'air d'aller bien ?" Répondit-il d'un ton glaçant en lui lançant un regard noir.

Pourquoi était-il sortis déjà ? Ah oui, son foutu instinct. Qu'est-ce qu'il avait fait pour mériter tout ça ? Enfin, la vraie question était plutôt quoi faire dans la situation actuelle. A vrai dire, notre cher Shû avait bien envie de s'amuser avec sa nouvelle victime, la torturer mentalement pourrait peut-être lui permettre de soulager une partie de sa douleur et de sa colère.

"En attendant, je suis celui en position de force ici, tes petites tentatives de diversions ne marcheront pas et je vais patiemment attendre que tu descende pour me venger sans me fatiguer. Je suis quelqu'un de très patient et contemplé une jolie fille suffit à me faire passer le temps. " Déclara-t-il avant de s'asseoir tranquille dans l'herbe, poursuivant avec un visage blasé et un ton morne "Oh, et très jolie dentelle la culotte cela dit en passant."

(c) Madouce sur Epicode




I want to play with you.
Why so serious?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» invention de la chaussette
» Les chaussette dans l'ablution
» Où trouver un calendrier de l'avent en feutrine/tissus?
» 12 h non-stop
» L'amour trouve toujours une solution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Rps abandonnés-
Sauter vers: