À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: Hors-jeu :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontrer mes colocs, étape importante. [PV chambre 203]

Karyn Sørensen
Absence longue durée
avatar
Féminin
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2017
Niveau d'études/Métier : 3e / Idole
Situation amoureuse : Amaolique
Nationalité : Norvégienne
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t568-karyn-srensen-termine

Dim 28 Mai - 19:16

Qui dit nouvelle année dit nouvelles coloc. Et, du coup, nouvelles rencontres. Moi qui avait peu d’amies depuis le début de mes études dans cette école, j’espérais franchement pouvoir me lier avec les filles qui partagerait ma chambre. Bon, je ne savais pas encore qui elles seraient. IRS, ISS, potion, forge, tradition, exchange… les possibilités étaient tellement multiples et toutes aussi intéressantes les unes que les autres! Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais je ne pouvais espérer rien d’autre que du positif, sinon, l’année serait longue! Enfin bon, n’étant pas une personne difficile de nature, j’espérais que mes colocs me complèteraient bien ou me ressembleraient un peu.

Lorsque je pénétrais dans la chambre, le noir régnait : j’étais visiblement la première à emménager dans la chambre. Je sélectionnais donc un des lit et l’une des commodes, rangeant mes effets et espérant vivement que mon choix ne froisserait pas mes colocs : j’avais pris le lit près de la fenêtre. Pas que j’ai de problème avec les autres, mais bon, je n’aime pas vraiment dormir près de portes : cela me rend paranoïaque. C’est mon petit côté bizarre. Mais qui n’en a pas?

Après avoir terminé de défaire mes bagages, après être rentrée de vacances dans mon pays natal, je m’étendis sur mon lit, sur le dos. Avec mon iPod, j’écoutais de la musique Chantonnant légèrement, claquant des doigts parfois et bougeant la tête. Pour une fois, je n’étais pas habillée trop étrangement, du coup, mes colocs ne risquaient pas d’avoir de réaction trop excessive en me voyant. Normalement, j’étais habillée avec des veste à capuche et oreille de lapin ou des vêtements extravagants, sur les jours où on avait pas cours. Les jours où on avait cours, bien entendu, je portais l’uniforme de l’école, côté ISS.

Soudainement, la porte s’ouvrit, éclairant la chambre : j’avais tamisée la lumière, étant seule. Je sursautais et m’asseyais rapidement, observant la jeune fille passant le seuil. Je retirais mes écouteurs de mes oreilles et me levais de mon lit, laissant l’appareil électronique en plan. Je me dirigeais vers la porte et tandis la main à la jeune fille.

-Salut! Je suis Karyn, nous serons coloc cette année. J’espère que nous nous entendrons bien!
Chambre 203
Je situe ce rp en début d’année, si vous le voulez bien. Sinon, je changerais le rp si cela ne vous convient pas. :)




Quelques extraits de la voix de Karyn ~

(À venir)

[Voice actress choisie : AmaLee.]

Revenir en haut Aller en bas
Ema
Invité
avatar

Mar 30 Mai - 18:33
Ema
Ema Spencer
Ancien membre

Rencontrer mes colocs, étape importante.
Dire qu'elle était envoyée dans une institution... Ema ne pensait absolument pas qu'elle avait besoin d'aide, pour elle, il n'y avait  pas de paranoïa et elle pouvait parfaitement se gérer toute seule. Le regard extérieur avait pourtant pris le dessus, elle n'était plus simplement maniaque mais mysophobe, elle n'évitait pas juste le sexe masculin, elle en avait peur, énormément de choses l'avaient menée à cela d'ailleurs. Est-ce qu'elle avait réellement besoin d'être dans un programme spécial ? Ne pouvait-elle pas tout arranger par elle-même ? Elle aurait aimé avoir la réponse mais ce qui lui restait de famille en avait décidé autrement.

Il était donc temps pour elle d'emménager dans ce qui serait sa "nouvelle maison". Contente ? Oui et non, d'un côté elle pourrait faire des rencontres mais de l'autre... Oh mon dieu, et si elle tombait avec des crasseux qui ne se lavent que le visage une fois par jour ?! Et si jamais ils ne rangeaient jamais leur côté de chambre ? Non, ce n'était pas possible, elle allait devoir faire quelque chose contre ça... Même si elle devait utiliser du karcher pour tout laver, il était hors de question que notre Ema laisse une chambre dans un état désastreux, elle allait combattre les microbes et les germes au péril de sa vie ! Peut-être même que notre jeune vaironne allait réussir à les forcer à prendre un douche ou les faire utiliser régulièrement du gel hydroalcoolique qui sait ?

Les longs cheveux roses à peu près coiffés, une légère pointe de mascara qui mettait en valeur ses yeux hétérochromes, une tenue décontractée mais remarquablement féminine, notre demoiselle était fin prête à rencontrer ses camarades de chambre ainsi que se poser dans ce lieu, qu'elle allait désormais se taper pendant quelques temps... Une grande inspiration, valise en main et notre intrépide fila dans les couloirs du dortoir afin de trouver la dite chambre 203, limite en filature pour ne pas risquer de croiser un mâle, discrète, à l'affût de chaque bruit, elle y arrivait. La porte était fermée, il ne semblait pas y avoir de lumière...

Eh bien,  elle allait éclairer tout ça ! Un grand mouvement, une porte ouverte à fond, les gants appuyés sur l'interrupteur, il faisait enfin clair dans ce lieu qui semblait si sombre. Ses yeux, aussi bien le vert/jaune que bleu balayaient la chambre du regard, le temps de s'adapter un petit peu à ce qui s'y trouvait. Il lui sembla alors entendre quelqu'un sursauter, elle tourna alors la tête d'un geste vif pour observer cette personne, assise sur ce qui devait alors être son lit ; par déduction, elle prendrait celui à l'opposé. Ema était passée en analyse rapide, cheveux et yeux accordés, des vêtements relativement normaux... Rien ne clochait vraiment et au pire elle s'en contre fichait, si elle était spéciale ce serait d'autant plus amusant.

Notre jeune mysophobe allait alors la saluer d'un geste de la main mais son interlocutrice avait été plus rapide qu'elle, se dirigeant vers la porte, elle avait tendu la main à Ema.  Hum. Blocage. Ses yeux avaient rapidement navigué jusqu'à la paume de sa colocataire, elle devait rester calme, essayer de ne pas paraître trop étrange. Il était sûr à 100% que cette main était la résidence de nombreux microbes, mais heureusement, la demoiselle avait des gants ! Elle prit alors une grande inspiration, nettoya ni vu ni connu son gant avec une lingette et serra rapidement, trèèèès rapidement la main offerte par la demoiselle en face d'elle. Comme ça c'était fait, poli, court, concis.

« Ema Spencer. Tu peux m'appeler Ema, j'espère aussi que tout se passera bien entre nous ! »

Ok, tout s'était bien passé. La prénommée Karyn n'avait pas réellement capté le pourquoi du serrage de main avec un gant, surtout avec une telle chaleur, mais tant mieux pour notre paranoïaque. La jeune fit alors un joli sourire à sa nouvelle colocataire avant de poser sa valise à l'endroit qui était désormais sa propriété, tout semblait propre et tant mieux, elle soupira de soulagement et hésita un moment avant de se  retourner pour expliquer quelques petites choses afin que tout se passe bien dans la vie quotidienne de cette chambre.

« Ne le prends pas mal, ni rien, hein. Mais j'aimerai juste savoir combien de fois tu te douches, ou te laves les mains par jour ? Bien après les toilettes tout ça ? Ton côté de chambre sera bien rangé ou je dois m'attendre à du bordel ? Me prends pas pour une folle hein mais je préfère m'assurer que tout soit propre et dépourvu de germes et de ces satanés microbes...»

Elle était agitée, trop. Une véritable pile électrique, elle ne voulait pas trop se justifier ni rien, mais c'était mieux de la prévenir plutôt qu'elle la prenne pour une folle à liée qui risquait de tout nettoyer et ranger à fond.

« Quel programme tu suis ? Ça aurait été bien qu'on soit dans la même classe aussi, haha... Oui je suis en potion, pas difficile à deviner pourquoi, je suppose. »

Il était bien sûr évident que ce n'était pas le cas, mais elle ne pouvait pas le savoir, sans l'uniforme c'était difficile à dire après tout. Ema attendait alors simplement sa réponse, tout en enlevant avec précaution ce qui se trouvait dans sa valise afin de les ranger avec attention, ayant ôtés ses gants peu avant, dévoilant alors ses fines et blanches mains, dépourvues de tout défaut, de véritables mains de pianiste ! Même sa manucure était parfaite !
Pv chambre 203
Revenir en haut Aller en bas
Violette H. Swan
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 31
Né(e) le : 09/11/2000
Date d'inscription : 24/05/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Situation amoureuse : IN LOVE DE SON PSY ( Ethan ♥ )
Nationalité : Écossaise.
Commentaires/Citations : * Normal people scare me*
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 31 Mai - 17:28
Violette franchit les porte de l'établissement à la fois apeurée et étrangement excité. Enfin, il était là,   son nouveau départ, plus de harcèlement, plus de connard de paternel, la belle vie ! Enfin presque, elle lisait, le règlement spécial qui lui avait était donné, trainant sa valise d'une main, et lisant de l'autre. Quand elle apperçu le petit "- Elle devra obligatoirement se rendre au réfectoire pour un repas matin, Midi et soir afin de palier à son anorexie. Elle suivra bien évidement un accompagnement par une élève ou un membre du personnel lors de ses virées au toilettes pour qu'elle ne se fasse pas vomir. " Violette poussa un cri et hurla haut et fort :

" C'est une blague je vais pas pisser la porte ouverte aussi pendant qu'ils y sont ! "


La blondinette leva la tête, apercevant les regards des adolescents surpris par sa déclaration, qui pour certains rigolaient déjà. J'ai pas dis ça à voix haute si..?Oh non...

La pauvre Violette ne voulait pas rester ici plus longtemps, alors elle traça en direction de sa chambre, le vent faisait voler ses longs cheveux pendant qu'elle marchait, elle regardait autour d'elle, un sourire au lèvre alors c'était ici son nouveau chez elle ? Elle s'y sentais déjà bien ! Quand elle arriva enfin dans le dortoir, Elle commença à monter sa valise mais cette dernière était vraiment trop lourde pour elle. Violette essaye de plein de façon mais son cruelle manque de muscle et de force l’empêchait de monter avec facilité. Quand soudain, un jeune homme brun lui sourit et s'approcha :
"- ça va bien..? Tu as l'air d'avoir du mal..

Violette sourit, lumineuse ! Enfin de l'aide ! Pour sûr le beau brun allait l'aider !

- Je dois t'avouer que j'ai un peu de mal..J'espère que je trouverais de l'aide !

Et c'était dans la poche, grand sourire, regard de biche , elle le tenait !

- Oh..Alors bonne chance pour trouver princesse ! "
La pauvre fille était tellement étonnée qu'elle fit tombé sa valise qui dégringola jusqu'en bas. Quel petit con ! Retour à la case départ, elle reprit ses marches et au bout de vingt bonne minutes, elle finit par vaincre l'escalier.

Enfin devant sa chambre, la blondinette entendait les voix des filles derrière la porte, une demandait qu'elle programme l'autre suivait et l'autre répondit. Pourvu qu'elle s'entendent bien toutes les trois ! Violette espérait tellement se faire des amies.. Elle ouvra la porte doucement, souriant avec sa boule au ventre. C'était une jolie jeune fille en dehors de sa maigreur , elle avait de grand yeux bleus profonds et une magnifique chevelure. Elle portait une robe bleu à fleurs qui lui arrivait au milieu des cuisses.

Elle tendit la main à la première fille, une magnifique fille au cheveux violets puis à une autre aux cheveux blancs, qui avait l'air plus stressé à l'idée de serrer des mains. Qui sait elle était peut être potion aussi mais pour un autre trouble ? Violette ne prit donc pas note et se contenta de faire un grand sourire avant de se présenter :
" Bonjour je m'appelle Violette, je suis enchantée de vous connaitre ! "

Violette se détailla toute deux, essayant de deviner qui elles étaient, elle finit par s'assoir sur un lit et questionna doucement

" Alors ! Vous êtes ici pourquoi vous deux ? "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les milles usages du Duct tape
» En espérant que ce sujet passera l'étape de la censure...
» Point d'étape année scolaire 2010-2011 du ministère
» peut-on amener un petit rérigérateur dans sa chambre ?
» importante découverte archéologique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Rps abandonnés-
Sauter vers: