À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Venez voter pour votre rp préféré du mois d'Octobre
C'est l'heure de se déguiser, de s'immerger dans un monde de magie pour Halloween. Ca vous intéresse ?

 :: ISS - Bâtiment A :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toit toit mon toit [PV Red Reeves]

Tsume Montoya
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 70
Né(e) le : 04/07/1999
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Etude sportive -
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Vénézuélienne
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t500-tsume-la-griffe-domestique-fiche-termnee

Dim 28 Mai - 19:06
La question que se pose une bonne servante, selon la gouvernante en chef, c'est de se demander comment être le plus utile à son employeur. Pour cela, il faut savoir ce qu'il fait et lui apporter ce qu'il désire avant qu'il ne le demande. Cela nécessite donc de savoir où il se trouve. En l'occurrence, j'ignorais où se trouve le jeune maître et donc je ne peux savoir ce qu'il fait, en ce samedi après-midi. Le fait que nous soyons tous les deux nouveaux ici ne va pas m'aider à le retrouver mais je suis tout de même aller à sa recherche. Après tout, son père m'a demandé de l'accompagner visiter la ville.

En tout cas, les gens trouvent ma tenue de femme de chambre, une longue robe noire ma couvrant des chevilles jusqu'au cou avec un tablier blanc. Un petit morceau de tissu cachant mes cheveux, qui tomberaient jusqu'à mi-dos sinon et de gants blancs. Ils s'en moquent ouvertement, sans que cela me dérange : les commentaires d'inconnus sont aussi intéressants qu'écouter des gens parler d'un truc que vous n'aimez pas. Je laissais donc plaisanteries-blagues salaces-autres pour continuer à demander si l'on a pas vu un jeune homme blond d'une quinzaine d'années.

Finalement, une personne me parla du toit de l'Institution. Celui du bâtiment où nous faisons cours. Je trouvais cela bizarre mais je décidais d'y aller : j'avais déjà fouillé tout le dortoir et tout le "parc". Heureusement, le bâtiment A n'était pas fermé, surement pour les étudiants souhaitant approfondir leurs études. Une chose que j'aurais pu faire si je n'avais cherché Garcia. Sincèrement, les gens d'ici ne comprennent pas leur chance d'avoir une telle école ! Que n'aurais-je donné pour en avoir une similaire, ou même pour en avoir une vraie en fait.

Je finis par arriver devant la porte du toit qui se révéla ouverte malgré le panneau indiquant que l'accès était réservée à une "élite". Le nom ne me disait rien, peut-être est-ce un mot plutôt. Je ferais une recherche dans mon dictionnaire ce soir. Je poussais la porte, notant la présence d'une poignée de l'autre côté, et m'avançais pour découvrir le lieu... désert. S'il avait été là, il n'y était plus. Je soupirais en baissant un peu la tête. C'est en la relevant que je notais le paysage, la "mer de toits" qui se trouvait sous mes yeux. C'était assez beau, une vision d'une ville comme je n'en avais jamais eu.

Je n'étais pas là pour admirer le panorama, toutefois, et j'allais redescendre quand quelqu'un franchit la porte à son tour. J'inclinais la tête poliment et lui adressais la parole, dans un bon anglais malgré mon accent vénézuelien.


"Bonjour, auriez vous aperçu un étudiant blond de l'ISS d'une quinzaine d'année, se prénommant Garcia ?"



Spoiler:
 
DC de Sylvia Zoltar et Victor Delane
Revenir en haut Aller en bas
Red Reeves
Absence longue durée
avatar
Masculin
Messages : 18
Né(e) le : 28/05/2001
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Deuxième année Exchange
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t493-chaque-choix-a-son-chemin

Mer 31 Mai - 18:47
Quel mauvaise journée qui commence!

Encore dans mon lit, j'ouvrais doucement les yeux, la lumière provenant de ma fenêtre m’agressait mais la chaleur qu'elle apportait me confortait à m'y habituer. J'étirais doucement les bras et après quelques secondes et quelques bâillements, je décidais de tourner la tête en direction du radio-réveil posé sur la table de nuit... Il était très sage pour une fois et le réveil fut doux, c'est à ce moment là que je m'aperçus qu'il était déjà 7 heures 25 et que mon bus passait dans seulement dix minutes... j’écarquillais les yeux et sautais de mon lit en grognant...
"Saloperie de réveil, pourquoi tu n'as pas sonné!"
Je savais pertinemment que j'avais oublié de le régler avant de dormir mais ma mauvaise foi alliée à ce réveil plus si doux m’empêchait d'entendre raison.

J'attrapais des affaires rapidement dans ma commode ainsi que l’uniforme qu'avait repassé maman et fonçais sous la douche, je tirais le rideau et tournais le robinet qui alimentait le pommeau de douche; celui-ci m'aspergeait d'une eau aussi glaciale que je ne pouvais crier... aussi froide pouvait elle être, mon visage devenait écarlate de rage et je tapais du pied comme un imbécile dans le bac a douche alors, qu'encore une fois, j'en étais le seul responsable.

Je finissais par m'habiller et me coiffer, il ne restait plus que quelques minutes, cependant cet épi ne voulait pas se faire dompter, j'avais beau utiliser de la laque, du gel ou n'importe quoi d'autres, il restait droit sur ma tête.
Je soufflais un bon coup et ouvrais le robinet du lavabo pour y plonger la tête.
"Pas le temps de toute façon, ça séchera sur le chemin, tant pis pour aujourd'hui!" pensais-je

je sortais dans la rue en courant car il ne restait que 3 minutes avant l’arrivée du car, je me trouvais enfin devant, essoufflé, le voila qui ouvre ses portes, c'est alors que je me rendais compte que j'avais oublié mon sac chez moi. Étrangement calme cette fois ci, je regardais le chauffeur avec un air dépité et un rire nerveux, il secoua la tête, comme si j'étais fou, ferma les portes et s'en alla.

Je retournais alors chez moi, récupérer mon sac et ma guitare et partais enfin pour l'école, un autre bus passait dans 15 minutes, j'allais être en retard mais bon ... c’était trop tard pour y penser de toute façon; ce qui ne m’empêchait pas de râler sur ma bourde du réveil car "c'est lui le responsable, je vais le changer de toute façon..." etc...

une fois avoir réussi à entrer bus pour l'école, il ne restait qu'un seul siège double de libre, je décidais de m'y installer, tout ça était bien trop calme, il se tramait quelque chose... Et effectivement! l’arrêt d’après attendait le fameux monsieur qui sent mauvais... tout le monde a ce fameux monsieur qui sent mauvais dans le bus, et comme toutes les personnes de son espèce (celui-ci ne dérogeait pas a la règle) il vint s'asseoir à coté de moi et se collait de plus en plus a moi... Je ne faisais que subir, impuissant!

Je descendait enfin du bus, je pouvais enfin respirer l'air frais et j'en profitais, c'était d'ailleurs le premier sourire de cette journée. J'étais évidemment en retard, je me dépêchais alors de rentrer dans ma salle de cours.
Je frappais, entrais et m'excusais, et la... le silence. Il n'y avait personne dans cette salle de cours, le chaise était sagement rangé sous leur table, les fenêtres fermé, le professeur absent, le tableau vierge de toute marque de craie...

C'est alors que je me rendais compte que nous étions... samedi. Ceci expliquait cela! le réveil qui n'était pas activé par exemple!

Je restais assis sur une table, avec mon téléphone à ne pas savoir quoi faire, avec un air bêta. Finalement je décidais de me faufiler dans la salle de musique, je ne savais même pas si j'avais vraiment le droit mais après tout, peut on empêcher un élève de travailler une de ses matières principale?
Je restais alors quelques heures dans cette salle puis, pris de chaleur, je décidais d’aller prendre l'air dans un endroit que j'affectionnais particulièrement dans ce lycée: le toit, la vue y était imprenable, rare sont les personnes qui s'y baladait et cela me donnait parfois de l'inspiration pour mes compositions.
Étrangement, cette fois-ci, la porte était entrouverte, je haussais les épaules et y entrais.
Je tombais sur une jeune femme a l'air si jeune et pourtant si sérieux. Ses habits étaient... originaux! Peu importe, si les surveillants ne l’embêtent pas pour l'uniforme, pourquoi se priverait elle? J'étais quand même étonné de la voir ici mais c'est alors qu'elle s'expliquait:
"Bonjour, auriez vous aperçu un étudiant blond de l'ISS d'une quinzaine d'année, se prénommant Garcia ?"

Son accent me faisait sourire, son anglais n'était pas mauvais mais cette touche exotique dans sa parole, dans ses vêtements, à cet endroit normalement vide, rendait le tout presque comique.

Je me frottais la nuque en réfléchissant.

"Hummmm... Une quinzaine d'année..? Garcia? blond? je m'excuse mais ça ne me dit rien du tout... Ce n'est pas grave j’espère..?"

Son ton était si sérieux qu'il me faisait douter...
Je commençais a sortir mon sandwich et ma bouteille de mon sac pour commencer mon repas...

"Je suis désolé mais je doute que vous le trouviez sur le toit... Il y a rarement du monde ici..."  
Revenir en haut Aller en bas
Tsume Montoya
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 70
Né(e) le : 04/07/1999
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Etude sportive -
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Vénézuélienne
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t500-tsume-la-griffe-domestique-fiche-termnee

Lun 5 Juin - 4:39
Le garçon avait environ mon âge. Plus grand que moi, comme beaucoup de monde, il était d'un roux très rouge, couleur inhabituelle que je voyais pour la première fois. Oh, j'avais vu des roux mais jamais au point que ce soit rouge. D'après sa tenue, il était étudiant à l'ISS, logique vu que nous étions dans l'immeuble éducatif de ce bâtiment. Je lui demandais, sans me présenter, s'il avait vu mon jeune maître. Il sorti de quoi manger de son sac en me répondant.

"Hummmm... Une quinzaine d'année..? Garcia? blond? je m'excuse mais ça ne me dit rien du tout... Ce n'est pas grave j’espère..?"

"Non non, je le cherche juste."

"Je suis désolé mais je doute que vous le trouviez sur le toit... Il y a rarement du monde ici..."

Je soupirais en reportant mon regard sur la vue que l'on avait d'ici. C'était dommage. Une telle vision méritait d'être partagée. Et le grillage haut promettait de limiter les risques. Je me tournais vers l'adolescent en faisant une légère révérance.

"J'en oublie mes bonnes manières. Je me présente, Tsume Montoya."

Je ne précisais pas être élève ici. Après tout, je ne portais pas l'uniforme mais la longue robe noire et le tablier blanc, symboles de mon rôle auprès du jeune Garcia. Je me redressais en me demandant s'il était surpris d'ailleurs par cette tenue inhabituelle en ce lieu. Que je sache, il n'y avait pas de "soubrette", comme disent les français, dans l'Institution.

"Et je sais qu'il n'y a généralement personne ici, même si je viens ici pour la première fois. Toutefois, vous semblez habitué à venir sur le toit. "

Je m'approchais du bord pour voir si on pouvait voir Garcia en bas. Comme le bâtiment n'est pas si haut, il est possible d'identifier ceux qui se promènent en dessous.



Spoiler:
 
DC de Sylvia Zoltar et Victor Delane
Revenir en haut Aller en bas
Red Reeves
Absence longue durée
avatar
Masculin
Messages : 18
Né(e) le : 28/05/2001
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Deuxième année Exchange
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t493-chaque-choix-a-son-chemin

Ven 9 Juin - 22:25
Mais quel cordialité! On ne trouve pas de gens aussi polie a tout les coins de rue... Mais qui était elle vraiment, cette fille? Et bien voila un demi réponse!

"J'en oublie mes bonnes manières. Je me présente, Tsume Montoya."

Je connaissais maintenant son nom, et je suppose que ce Garcia doit être son petit ami, qui pourrait il être pour elle sinon? Je me devais, moi aussi, de me présenter, c'était la moindre des choses n'est ce pas...

"Moi je m'appelle Red, Red Reeves, enchanté." sur un ton dynamique et joyeux.

Elle continuait:
"Et je sais qu'il n'y a généralement personne ici, même si je viens ici pour la première fois. Toutefois, vous semblez habitué à venir sur le toit. "

Il me semblait même que c'était interdit, mais personne ne vient jamais ici, ou très rarement, c'est un peu mon sanctuaire, j'aime m'y retrouver ...

"C'est vrai que personne ne vient ici, sauf moi. Ce calme, et puis cette jungle urbaine au loin qui parait si grande et en même temps si petite vu d'ici, c'est agréable n'est-ce pas?"

Il est vrai que j'aurais aimé, égoïstement, garder ce sanctuaire pour moi seul, mais après tout, elle avait l'air de bonne compagnie, et peut être même que sous cette carapace de cordialité se trouve une nature plus exotique.

Pendant qu'elle regardait, au bord du gouffre, si elle apercevait ce fameux Garcia, je suppose, je croquais dans mon sandwich. Un blanc s'installait, pesant, comme tout les silences de ce genre, gênant même.

"Alors, tu... viens d'où?"

Une hésitation qui ponctuait ce manque d'imagination pour lancer une conversation. Je me rendais ensuite compte à quel point ma phrase était indiscrète.

"Enfin désolé... Je dis pas ça à cause de l'accent.. Je... Enfin... Oublie!"

Comme pris dans du sable mouvant, plus je me débattais pour sortir de ma propre bêtises plus je m'y enfonçait. Je finissais par devenir plus rouge que mes propres cheveux et croquais nerveusement dans ce sandwich.
Revenir en haut Aller en bas
Tsume Montoya
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 70
Né(e) le : 04/07/1999
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Etude sportive -
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Vénézuélienne
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t500-tsume-la-griffe-domestique-fiche-termnee

Jeu 15 Juin - 22:48
Bien, le jeune homme s'appelle donc Red Reeves. Un prénom bizarre. Comment peut-on donner le nom d'une couleur à une personne ? Surtout celle-là ! J'avoue ne pas comprendre. Enfin, ce n'était heureusement pas mon problème, mes parents m'ayant donné le prénom d'une amie à ma mère, d'origine japonaise. Je doute qu'il soit de ce genre-là.

"C'est vrai que personne ne vient ici, sauf moi. Ce calme, et puis cette jungle urbaine au loin qui parait si grande et en même temps si petite vu d'ici, c'est agréable n'est-ce pas?"

"Jungle urbaine". Peut-être que pour lui cela devait y ressembler. Je pensais plutôt à une mer, personnellement, une mer de toits. Mais j'appréciais de sentir le vent sur moi. J'aurais presque pu défaire mon bonnet, simple morceau de tissu blanc, qui cachait mes cheveux pour les laisser flotter. Hélas, je ne pouvais me le permettre, surtout devant un inconnu.

"Alors, tu... viens d'où ? ... ... Enfin désolé... Je dis pas ça à cause de l'accent.. Je... Enfin... Oublie!"

Je ris un peu, devant sa gêne inutile. Je me tournais vers lui, souriant un peu. Je n'avais nulle honte de mes origines, que ce soit mon pays ou le fait d'être née pauvre. Cela faisait parti de moi et mes parents m'avaient appris à être fière de l'endroit d'où je venais. Et je l'étais, tout comme je l'étais de servir une famille aussi honorable que les Gustadores.

"Je suis née au Vénézuéla, près de la capitale de mon pays : Caracas."

Ce qui me rappela que je n'avais pas trouvé le jeune maître. Je me dis qu'il avait du partir avant moi. Et sans moi. Il devait probablement désirer visiter la ville sans m'avoir sur le dos, ce que je pouvais comprendre en partie. Donc, je n'avais plus rien à faire maintenant. Soupirant un peu, je m'adossais au grillage en regardant le jeune homme.

"Et en dehors de dormir ou regarder le paysage, tu fais quoi sur le toit ? Tu y emmènes ta petite amie pour être tranquille ?"

Car il devait en avoir une. Ou plusieurs. A moins qu'il ne préfère les hommes ? J'avais lu dans le journal qu'un gars avait avoué être homo, ce qui n'était pas un tort quoi qu'on en dise. Après tout, pour certains, ne pas avoir un travail était un signe d'incapacité ou un truc de ce genre. Je ne sais plus ce que disait ce politicien sur le sujet. Je me rappelle juste qu'il n'a pas été élu. Il a oublié combien le chômage était important à Caracas. Mais je revenais à mon interlocuteur, en espérant que je ne l'avais pas mis plus mal à l'aise qu'il ne l'était.



Spoiler:
 
DC de Sylvia Zoltar et Victor Delane
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Exclus de la demi-pension pour être montés sur le toit du gymnase
» Madame Comette trouve une météorite dans son toit
» La chamane du toit du monde
» Nouveau toit motorisé
» L’ASSOCIATION UN ANIMAL UN TOIT 26 NOV 9 h à 18 h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: ISS - Bâtiment A :: Toit-
Sauter vers: