À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Venez voter pour votre rp préféré du mois d'Octobre
C'est l'heure de se déguiser, de s'immerger dans un monde de magie pour Halloween. Ca vous intéresse ?

 :: IRS - Bâtiment principal :: 1er étage : sciences et Infirmerie :: Salles de cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I wanna get lost in the dark of the night ~ [PV Yoite Unden]

Jack Winston
Absence longue durée
avatar
Masculin
Messages : 125
Né(e) le : 24/12/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Lycéen 3e année
Situation amoureuse : Perdue dans ses draps !
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Pourquoi l'âme d'un artiste, doit-elle toujours être torturée ?"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t335-

Sam 13 Mai - 13:18
ft.
Jack Winston
«I wanna get lost in the dark of the night.»
FT Yoite Unden
Réfléchis, réfléchis, réfléchis... Je compte bien lui faire payer à cette sorcière mon samedi perdu ! Alors qu'est-ce que je pourrai faire ? Coller sa chaise ? Trop basique. Éparpiller ses affaires aux quatre coins de l'école ? Mmmmh non pas assez marrant. Réfléchi, Jack, réfléchi, je dois bien avoir une idée planquée dans ce bordel ! Allez, quelque chose de nouveau ! Un truc innovant, comme ça, je remotive les blagueurs ! Réfléchis, réfléchis... Mais oui ! Je vais faire ça ! Aller réfléchissons, qu'est-ce qu'il me faut ? Une boite, du papier cadeau, des ballons, de la colle, une pomme... Et quoi encore ? Ah oui bien sûr ! J'attrape une feuille, un crayon et commence à élaborer le plan qui a germé dans mon esprit diabolique !

Maintenant que j'ai fini ça, je dois trouver les outils qu'il me manque. Vu l'heure, je vais faire une liste et j'irai cette après-midi, vaut mieux histoire de passer inaperçu. Ensuite, je prépare la petite surprise, je m'infiltre dans sa salle... MERDE ! Faut aussi que je chope les clefs, j'y avais pas pensé, bon ! Cette mégère doit les laisser traîner quelque part et puis au pire, j'ai l'astuce en or !

~ élipse des courses ~

Bon tout est là. De retour à l'institut, je fonce dans ma chambre déposer mes achats, faut que je commence l'assemblage, surtout que ce serait con qu'un de mes colocs reviennent maintenant. Alors voyons voir... Uhmm, je mets ça dans ça ? Wait non merde ! Rohh, je vais devoir reprendre du début... J'en ai marre, je ne suis pas doué en construction moi !
Reprenons ! Si je mets les clous dans la boite, que je rejoins ce câble à celui-là, comme ça ! Parfait ! Au final, j'aurai dû aller en exchange ! Ah... Bah non, je suis con ! Sinon maintenant que j'ai constitué les bases, il faut que j'arrive à me procurer la clé de son foutu bureau en espérant qu'elle la laisse traîné dans sa classe... Ok bon ! La partie 2 de mon plan commence ici, je fourre plus ou moins délicatement mon matos dans mon sac et go 1er étage ! Vu l'heure qui commence à se faire tard, j'ai intérêt à me faire discret si je ne veux pas que tout tombe à l'eau...

Je sors de la chambre en fermant derrière moi, putain va carrément falloir que je traverse la cours fait chiez... Ok personne en vue, cours Jack cours ! Une fois arrivé dans le bâtiment, je me dirige direct vers le 1er étage, direction le laboratoire. Me voilà devant, où est-ce que j'ai rangé cette foutu épingle !? AH ! La voilà ! *Clic* Nickel, reste plus qu'à mettre en place mon projet. J'allais rentrer dans la salle quand j'entends soudain une porte s'ouvrir, je me cache alors dans la salle et guette ce qui s'apparente à un homme je crois... Une fois qu'il est devant la porte, je le chope au vol et l'entraîne avec moi dans la salle, le maintenant fermement contre moi la main posé sur sa bouche.

- Ne crie pas, je vais rien te faire.


I Solemnly Swear That I Am Up To No Good :pyroli:
Revenir en haut Aller en bas
Yoite Unden
ISS |:| Etudiant étranger
avatar
Masculin
Messages : 11
Né(e) le : 23/06/1991
Date d'inscription : 01/05/2017
Age : 26
Niveau d'études/Métier : Université - 3ième année
Nationalité : Japonais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t488-yoite-unden#5614

Dim 21 Mai - 14:51
Contrairement à ce qu'il avait pensé en débarquant à Londres avec joie et bonne humeur, c'était loin d'être aussi simple que ça de s'intégrer dans une nouvelle école. Yoite se fichait bien de tout ça en temps normal, surtout pour un mois, mais il avouait quand même qu'il rencontrait des difficultés. Pas spécialement avec les gens qui semblaient aussi intrigués par lui que lui par eux mais plus par la barrière des différences "traditionnelles".
Déjà, le fait qu'un bâtiment de cinglés/dépressifs/dangereux criminels se trouvait à côté l'avait carrément fait flipper au départ, se demandant si l'académie Hoshi avait su ça quand ils avaient accepté ce programme d'échange scolaire. Qui sait ce qui pouvait arriver?! Certes, il avait évidemment été inscrit dans l'institut "normal" s'il pouvait dire ça comme ça mais il ressentait parfois cette pression d'être trop près du danger.
Y avait aussi la fichue barrière de la langue, lui ayant fait prendre conscience que son accent anglais bien qu'il ait le vocabulaire, était tout simplement horrible. Les japonais avaient bien du mal à prononcer les langues plus souples, moins syllabées. Alors il faisait souvent rire et finissait généralement par faire des signes ou par chercher tout seul ce qu'il aurait aimé qu'on lui montre rapidement.
A part ça, son mois se passait bien, il avait régulièrement des nouvelles des autres restés au Japon, avait passé beaucoup de temps avec Ruri avant qu'elle ne souhaite en profiter de son côté elle aussi. Ils allaient avoir des trucs à se raconter après, c'était obligé!

Le rythme n'était pas le même et le jeune rebelle en herbe avait un peu de mal à se remettre du décalage horaire.
Aussi, en cette presque fin de journée, alors qu'il participait avec enthousiasme au cours de sport dont il suivait le cursus, Yoite se trouvait un peu tête en l'air, un peu fatigué, pas vraiment concentré. Alors cette chute ... oui, elle avait été prévisible. Pas grave, pas choquante, juste drôle pour les autres et un peu douloureuse pour la fierté de l'asiatique en disgrâce. Son genou était écorché et saignait légèrement, ses paumes de mains avaient perdu un peu de peau en surface et étaient devenues toutes rouges en très peu de temps. Ses vêtements étaient aussi froissés mais ça c'était rien ... Le pire, c'était son nez qui hurlait sa douleur sans la moindre marque. Écrasé contre le sol au moment de sa chute, Yoi avait cru qu'il allait se mettre à saigner mais non. Il s'en sortait bien.
Du moins, c'était ce qu'il avait pensé. L'obligation d'aller à l'infirmerie pour si peu de bobos l'emmerdait beaucoup. Il n'était pas un gosse, il n'allait pas pleurer mais à part "oui, j'y vais", le prof ne voulait rien entendre.

C'était donc avec un dédain certain que Yoite se dirigea vers l'infirmerie, râleur et surtout ... perdu. Il devait aller dans ce bâtiment maudit, trouver l'infirmerie et ... geindre? Pas moyen!
Les recherches furent infructueuses. Yoite entrait de salle en salle, perturbant parfois des gens, trouvant principalement des salles vides ou fermées mais pas d'infirmerie. Les couloirs étaient déserts pour la plupart et les panneaux d'indication le faisaient juste tourner en rond. D'un commun accord avec lui-même, il décida que ça suffisait et qu'il allait retourner vers le terrain de sport pour informer le professeur que le médecin n'était pas là, blabla!

...
Est-ce que c'était réel? Est-ce que quelqu'un avait vraiment surgi de nulle part pour l'attraper, l'embarquer dans une des salles qu'il n'avait pas visité et l'empêchait d'appeler au secours avec sa main collée contre sa bouche?
Aux yeux du japonais, ça semblait diablement réel. Il pouvait même sentir l'odeur de son agresseur, la chaleur de sa main sur son visage et ses propres battements de cœur qui lui vrillaient la poitrine. Une voix profonde lui fit reprendre un souffle plus régulier et déplaçant ses deux mains jusqu'à sa bouche pour se libérer, il recula son visage et osa dire quelque chose en priant pour qu'il n'était pas tombé face à un serial killer :


"Lâche-moi et je crierais pas."

Comment expliquer cette sensation? Yoite s'était déjà imaginé dans de tels scénarios, se retrouvant face au danger et s'imaginant garder un sang-froid extrême, réussissant à cacher ses émotions et gardant sa répartie. Mais là ... il avait réellement été à deux doigts de crier et il sentait qu'il avait presque la tremblote. L'effet de surprise était puissant, vraiment.

Maintenant qu'il retrouvait doucement ses esprits, Yoi prit le temps de regarder les lieux puis son agresseur. Ils étaient dans une salle, vide évidemment, et rien ne semblait choquer. C'était à se demander ce qui avait mené ce jeune mec à tout ça? Est-ce qu'il se cachait de quelque chose ou quelqu'un? Yoite l'avait dérangé? Personnellement, il ne savait même pas qui il était alors le dénoncer? Improbable.
Se dégageant de l'étreinte de l'inconnu en se tordant un peu dans tous les sens, Yoite tapa un peu ses vêtements pour tenter de se calmer en pensant à autre chose. Son genou saignait toujours et un petit filet de sang descendait jusqu'à sa chaussure en semblant apprécier le tissu moelleux de sa chaussette.


"T'es pas bien de surprendre les gens comme ça, j'ai eu la trouille de ma vie! Tu m'as pris pour quelqu'un d'autre peut-être?"

Y avait que ça comme explication logique, aucune chance que ce soit réellement dangereux, pas vrai?
Après tout, c'était un beau gosse qu'il avait en face de lui, grand, mince mais musclé, blond ou roux il n'arrivait pas trop à voir en cette fin de journée. Puisqu'il n'était pas là depuis longtemps, il avait tout un tas d'informations manquantes à découvrir et le nom de son agresseur en faisait désormais partie mais d'abord ... il devait juste être sûr qu'il n'était pas en danger, qu'il n'était pas face à quelqu'un qui lui voulait du mal et que la vue du sang de son genou allait rendre encore plus vilain. Il devait revenir vivant de son voyage de Londres et pas traumatisé ... si possible.
Revenir en haut Aller en bas
Jack Winston
Absence longue durée
avatar
Masculin
Messages : 125
Né(e) le : 24/12/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Lycéen 3e année
Situation amoureuse : Perdue dans ses draps !
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Pourquoi l'âme d'un artiste, doit-elle toujours être torturée ?"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t335-

Dim 21 Mai - 20:47
ft.
NOM Prénom
« I wanna get lost in the dark of the night »
FT Yoite Unden
Je prenais soin d'observer ma victime involontaire, pas très grand, musclé, certainement sportif... Plutôt pas mal quoi ! J'aurai pu tomber sur pire ! Je l'observais cherchant à percer son regard, à percevoir une émotion quelconque, n'avait-il pas peur ? Même pas un peu ? Rohh ce n'est même pas drôle ! Je m'attendais à mieux mais bon au moins j'ai un complice pour ma farce maintenant !

- T'es pas bien de surprendre les gens comme ça, j'ai eu la trouille de ma vie! Tu m'as pris pour quelqu'un d'autre peut-être?

Dieu, cette voix... Mmmh je baderai presque... Par contre oh la la, je suis tombé sur THE gars lourd ! Pas ma veine dit donc ! Je le regarde encore un instant et remarque la blessure à son genou... Tiens maladroits en plus !

- Non, j'ai juste eu peur que tu fasses foirer ma blague, et ouh la t'es étranger toi ?

Je n'attendais pas spécialement de réponse ça s'entendait qu'il n'était pas d'ici... Pourquoi tous les beaux gosses sont ils étrangers ? Je reportais mon regard vers mon œuvre diaboliquement parfaite cachée dans mon sac, soudain, je pense à quelque chose !

- Tiens soigne ton genou et vient m'aider ! On a une farce à mettre en place !

Vu l'expression qu'il affiche, il n'a pas tout saisi, mais bon ! Tant pis ! Je fais rentrer un rayon de soleil dans la salle histoire qu'on voit quelque chose. Je remarque ainsi le bronzage plutôt homogène de mon partenaire ! De mieux en mieux ! Alors que je commence à chercher mon épingle à nourrice pour ouvrir la 2nd porte de la salle, je ne peux m'empêcher de regarder ce gars... Que je trouve d'ailleurs vachement attirant, ses cheveux, tout chez lui est sexy il doit avoir beaucoup de succès auprès des nanas celui-là ! Bref ! Trêve de bavardages reprenons là ou j'en étais. Je commence alors à placer le ballon d'hélium dans le cagibi, puis je déballe au fur et à mesure mon matos, sous le regard du brun à mon opposé. Je vais vraiment passer pour un fou moi, ce n'est pas cool du tout, mais bon ! On fait avec hein ?!

Une fois que j'ai tout sorti, je me tourne vers le gars... Putain comment est-ce qu'il s'appelle le con ! Je n'ai même pas pensé à lui demander. Je remarque aussi qu'il n'a même pas cherché à fuir, c'est cool, j'aime avoir de la compagnie pendant mes farces !

- Sinon, c'est quoi ton nom ? Pas que ça m'intéresse, mais un peu quand même quoi ! Fis-je en lui faisant un clin d'œil, putain, c'est clair, je le drague là, au pire ? On s'en fiche si c'est un étranger, je le reverrai jamais.

Me concentrant sur mon ouvrage, je m'appliquer le plus délicatement possible pour effectuer les branchements nécessaires pour le micro explosion. Je passerai presque pour un scientifique fou comme ça... J'aime bien. Bon maintenant, la pomme doit être posée sur le bureau, et les câbles doivent être le plus caché possible, sinon elle va se douter d'un truc la vieille peau.

Je commence alors par me baisser pour faire passer un des fils dessous, puis une idée semble illuminait mon esprit... Je commence à me pencher doucement sur le bureau laissant volontairement mon cul en arrière, faute de poitrine, on utilise d'autres atouts n'est-ce pas ? En espérant que notre petit japonais profite de la vue ! Toute façon après, c'est moi qui vais mater. Je me redresse alors en prenant mon temps vérifiant au passage les branchements, puis me retourne pour faire signe au gars de poser la base cloutée sur le haut de l'armoire, je suis grand, mais même malgré son petit gabarit assez exceptionnel je décide de lui confier ce boulot...
Je profite alors de la vue qu'il m'offre, son dos musclé, ses épaules larges, dieu qu'il est bien foutu le con ! Je ne cesse de le regarder, ne pouvant m'empêcher de me mordre la lèvre en ayant des pensées assez déplacées à son égard, j'espère que l'on va passer beaucoup de temps enfermé ici...


I Solemnly Swear That I Am Up To No Good :pyroli:
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mythologie de la Guerre des Etoiles: déconstruire Dark Vador
» Série Lost
» flats et dark
» Dark vador ! le retour!!!!!!! une longue histoire!
» Le Dark Flow..noir débit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Bâtiment principal :: 1er étage : sciences et Infirmerie :: Salles de cours-
Sauter vers: