À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: People of London :: Présentations - personnel Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche de Présentation - Yutsuki Mori

Yutsuki Mori
IRS & ISS |:| Prof de Chimie
avatar
Féminin
Messages : 68
Né(e) le : 12/08/1990
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 27
Niveau d'études/Métier : Bachelor en Chimie + diplôme en enseignement
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise (à racines Japonaises)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t543-fiche-de-presentation-yutsuki-mori#6100

Ven 12 Mai - 18:12
Yutsuki Mori
Surnom(s) : A vous de les trouver !
Âge : 26 ans
Date de naissance : 12 Août 1990

Lieu de naissance : Londres
Nationalité : Anglaise (à racines Japonaises)
Orientation sexuelle : Pure hétéro

Études et diplôme(s) : Bachelor en chimie + diplôme d'enseignement.

École : Les deux
Habitation : Résidence Castel
Poste à Indarë :Professeur de Chimie

Caractère

Yutsuki ? Certains la croiront froide, d'autres encore indifférente aux premiers abords. C'est qu'il faut dire que son flagrant manque d'expression peut se montrer gênant, voir même déroutant pour ceux l'approchant. Ce qu'il se passe dans sa tête ? A vous de le découvrir mes chers, il ne me serait pas propre de révéler un tel mystère. C'est qu'on dirait que cette enseignante semble un peu déconnectée de la réalité parfois tellement elle est calme, comme si rien qu'on aurait pu lui dire serait capable de l'atteindre...

Hélas, il ne s'agit là que d'une simple démonstration de sa contenance. Cette rouquine est bien plus sensible qu'on lui en donne le mérite, croyez moi ! Suffit de lui parler, de prendre le temps de la connaitre un peu, puis sous toute sa politesse exagérée ainsi que ses airs réservés, vous finirez bien par trouver en elle une femme... enjouée ? Oui, cela peut surprendre, mais au fond Yutsuki est une personne de bien taquine, d' espiègle même ! Et cela de manière plutôt particulière, car ce qui la passionne, ce n'est pas vraiment embêter les autres mais... débattre, juste plaisanter innocemment en jonglant avec les mots, elle ne cherche jamais à irriter qui que ce soie. Un orateur original au discours bien ficelé aura vite fait d'attirer son attention franchement, peut-être même qu'elle copiera quelques unes de ses meilleures répliques... Quoi ? Je ne l'ai pas dit ? La rouquine aime bien écrire tout ce qui lui semble intéressant à propos de son proche entourage sur un petit cahier rouge qu'elle porte sur elle. Tics, caractère, goût... plus elle en sait sur une personne, plus elle est contente !

Certes, ce n'est peut-être pas très étique et il vaudrait mieux que la police ne pose jamais ses mains sur ce livre, mais c'est pas comme si elle espionnait votre vie privée pas vrai ? Elle vous observe juste à l'école pendants les cours, lors de vos conversations, rien d'autre !

En dehors de son côté un peu plus "excentrique", il est aussi bon de remarquer que Yutsuki est une femme de plutôt tendre, le type de personne à se dévoiler uniquement par des petits détails subtils : c'est que la rouquine a juste quelque chose de touchant dans cette façon qu'elle a d'agir par moments, d'étrangement attentionné... presque maternel ? Peut-être, Madame s'attache trop facilement à ses élèves enfaite, et elle a beau normalement avoir une maîtrise exceptionnelle sur ses sentiments, un simple regard suppliant de l'un de ces petits coquins qu'elle enseigne est capable de la déstabiliser. Voilà d'ailleurs une des raisons de pourquoi la prof de chimie est plutôt discrète dans toute démonstration de ses émotions, elle sait pertinemment que si on venait à apprendre à quel point elle est affective et 'molle', on ne pourrait qu'avec trop aisènce réussir à la saisir par le cœur avec une bonne dose de sentimentalisme. Certes, elle n'est pas si facilement dupée que ça, mais personne ne dit que vous ne réussirez pas à lui tordre l'âme sous la culpabilité... Méchant élève-va, si elle te les a données c'est que tu les méritais tes deux heures de colle ! Cesse de tourmenter ta prof avec ces airs de chien battu !

Toutefois, faites attention, Yutsuki a beau être pas mal flexible avec ses étudiants, au final ça ne veut pas dire qu'elle leur laissera faire tout et n'importe quoi en cours : on déteste la chimie ? Ok, elle peut bien comprendre que ce n'est pas la plus passionnante des matières pour certains, mais qu'ils gardent leurs rancoeurs pour eux-même et ne dérangent point sa classe. Pourquoi ceux voulant apprendre devraient être pénalisés à cause des bêtises de quelques recalcitrants après tout ? Vraiment, respectez les quelques petites règles qu'elle vous impose, ça vous évitera bien des ennuis.

Sinon, que dire de plus sur cette femme ? Bon, il y a bien encore une chose à dire sur elle, mais c'est secret OK ? Il faut dire que parfois... Yutsuki peut se montrer étrangement maladroite. Madame le cache avec ardeur et ça ne se voit point de façon flagrante, mais pour quelqu'un l'observant attentivement, il est difficile d'ignorer le manque d'habilité qu'elle semble avoir pour executer certaines tâches. La cause ? ne vous en faites pas, on va en reparler de ça... Dans son histoire cela est.

Physique

Yeux : D'un bleu pâle et grisâtre, ils n'ont pas grande chose de spécial si ce n'est leur regard étrangement serein.
Cheveux : Roux et parfaitement lises, ils lui arrivent jusqu'au niveau des omoplates. Yutsuki n'aime pas vraiment en prendre soin, mais elle fait l'effort de toujours les garder impeccables, étant plutôt sensible sur son image.
Taille : 1m63
Poids : 52kg
Corpulence : Madame est plutôt mince et peu musclée, un simple coup d'oeil à sa frêle silhouette suffit pour comprendre qu'elle n'est pas vraiment une athlète
Vêtements et/ou style : Toujours impeccable, chemise blanche puis cravate rouge sont la base de son uniforme personnel. Ensuite, la prof y rajoute par dessus soit la typique blouse blanche du chimiste lors de ses cours, soit... cette vieille veste à la couleur d'un beige terreux, qui est clairement trop grande pour elle et lui tombe constamment des épaules. Ça lui donne un petit air décontracté contrastant pas mal avec son air sérieux franchement. Pour ce qui est du reste, ses chaussures habituelles sont des bottines noires, et elle enfilera toujours une paire de collants noirs quand elle met des pantalons trop courts à son goût.
Signe distinctif : Sa voix suave. Faut dire qu'elle est plutôt basse pour une femme, d'un ton sérieux et quelque peu monotone, quoique toujours délicat. Il est difficile de confondre ce timbre de bien particulier avec un autre.
Autre chose ? Yutsuki a le tic de toujours chercher à remettre sa veste surdimensionnée en place bien comme il faut... Ce qui devient assez drôle dès le moment ou elle ne la porte pas, car elle continue tout de même par moments à lever une main en l'air vers ses épaules par réflexe.  


Histoire

On leur avait retiré sa garde par simple négligence, voila l’une des rares choses dont Yutsuki est vraiment sûre au sujet de ses parents biologiques. Une autre s’agirait de leur prénoms, Akihito Uchida et Sarah Bennet, une découverte faite sur son acte de naissance de certes intéressante mais… superflue pour la rouquine. Oui, faut dire que la future prof de chimie ne s’intéressa jamais trop à l’histoire de ces deux inconnus censés être ses procréateurs lors de ses premières années de vie, pourquoi aurait-elle du d’ailleurs ? Cette notion abstraite de 'famille', elle ne la comprendrait vraiment qu'une fois adolescente.

C'est qu'il faut dire qu'avoir été prise en charge par les services sociaux dès sa plus tendre enfance tordit pas mal la perception de Yutsuki sur le sujet : à peine âgée de 4 ans, la jeune fille avait déjà changé aumoins 6 fois de famille d'accueil après tout... et cette manoueuvre ne ferait que se répéter maintes fois jusqu'aux alentours de ses 11 ans. Dur de s'attacher à qui que ce soit dans des telles conditions franchement, surtout quand on est une enfant de plutôt timide avec certaines issues de confiance ! Car oui, cela est peut-être difficile à croire, mais il fut un temps ou la mature ainsi que très sûre de soi Madame Mori n'était qu'une vraie petite boule de nerfs sans forme. C'est que son developpement dans certaines aires était pour tout dire... étrangement lent par rapport aux autres enfants de son âge aux yeux de ses nombreux tuteurs, presque exagéré par moments.

Ils ne comprenaient pas comment bébé elle avait tardé tant de temps pour apprendre à marcher ou encore à manipuler certains objets.

Qu'une fois plus grande, elle n'arrive pas courir, nager, faire du vélo ou encore écrire comme il faut.  

Qu'un rien d'activité physique ne l'épuisse en prime.

Qu'elle semble parfois absente, désynchronisée par rapport à son entourage.

Auraient-ils été plus sensibles à sa maladresse, certans de ses tuteurs auraient peut-être compris que quelque chose clochait. Mais au lieu de ça, on préfera jeter la faute sur "ses conditions difficiles", dire que Yutsuki ne faisait pas assez d'éfforts... ainsi, avant même que la rouquine s'en soie rendu compte, elle était devenue aux yeux de tous une fainéante. La petite fille qu'elle était n'osa jamais tenir tête aux accusations franchement, préférant de loin garder silence puis baisser la tête plutôt que protester.

Ainsi, le temps passa dans le silence et l'isolation. Pas très gai comme début d'enfance.

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-

Cela serait à ces 12 ans révolus que sa vie de 'nomade' recluse viendrait à un halte brutal, lors d'une de ses nombreuses visites au centre des services sociaux pour une revision. Et cela de façon particulière pour tout dire, sous la forme de la femme la plus bruyante et au tempérament  le plus bipolaire qu'elle eut jamais rencontré pour être précise... puis du pauvre mari névrosé à l'air complètement lessivé qu'elle trainait derrière elle.

"  ARG ! Quelle affreuse enfant ! Si maigre ! Lui donnent-ils seulement à manger ?!"

" Super ! Le petit sac à microbes te plait pas, l'affaire est donc close ! Rentrons, rentrons avant de choper quelque chose, ça pue le germe dans cet établissement !"

Oh, c'est que Yutsuki s'en souviendra toujours de sa rencontre avec Susanne et Ritsumaru Mori. Comment pourrait-elle pu oublier son premier tête-à-tête avec ce couple de dingues ? Autant dire qu'elle fut bien choquée lorsqu'un des employés de l'établissement la mena à leur rencontre, leur apparence seule avait de quoi effrayer n'importe qui : d'un côté il y avait madame, la chose blonde chapeautée d'un haut-de-forme plein de fleurs puis habillée de toutes les couleurs, puis de l'autre côté, monsieur, un homme palot aux cheveux longs à l'apparence plus sobre... en blouse blanche ?

" Ha ! Comme si j'avais fais tout ce chemin que pour rentrer encore une fois les mains vides ! On va rester ici toi et moi, et cela jusqu'à qu'on trouve le petit idéal d'une fois pour toutes !"

Un grognement se fit entendre de la part de son mari " Je t'en prie, rappelle moi à nouveau pourquoi j'ai accepté la folie d'accueillir l'un de ces êtres insalubres appelés 'enfants' sous mon toit, que je jette la faute sur un quelconque facteur externe ayant gravement porté atteinte à mon jugement..."

" Oh, je t'en prie Ritsu, cesse de faire ton rabat-joie !" Reprocha-t-elle avant de se tourner vers le pauvre employé accompagnant Yutsuki, lui donnant un regard mauvais. " Je vous en prie, apportez le suivant... je ne pense pas qu'on prenne cette... fille, elle ne me convient pas."

Heureusement pour la rouquine, son responsable quelque peu fâché chercha à la défendre, car autrement elle n'aurait jamais eu une chance dans cette affaire dont elle ignorait la nature. En effet, après ce qui furent 20 minutes de dispute acharnés et incompréhensibles entre les deux, l'homme mit à l'écart finit par enfin sembler assez ennuyé que pour s'approcher de la petite, ses yeux sombres se plongeant dans les siens alors qu'il se recroquevilla à son niveau. Pendant ce qui sembla une éternité, ils se dévisagèrent ains, se fixant dans le blanc des yeux, jusqu'à que finalement l'adulte finisse par parler, semblant étrangement satisfait malgré son allure 'd'homme ennuyé'.

" Tu est comme moi, aussi inexprésive qu'une moule constipée." Silence, un silence lourd, puis il parla à nouveau. " J'aime ça."

Il avait ensuite prit du dessous de sa veste une sorte mini-canette de laque, commençant alors à l'sprayer de son contenu sans prévenir. Que-

" Tss, bouge pas têtard ! J'ai bientôt finit de te désinfecter, alors reste calme." Elle se contenta d'éternuer à cause du produit empestant le chimique, lui donnant un regard confus et un poil craintif." Voila, maintenant que toutes les cochonneries sur toi sont parties, approche voir. " Elle le fit après une hésitation, se tendant alors que l'homme lui passa un bras par dessus les épaules, venant chuchoter à son oreille d'un air comploteur. " Tu vois cette dame plus décorée qu'un sapin de Noël ?" La fille hôcha la tête après un moment. " C'est Susanne, ma femme. Et elle est devenue complètement dingue, elle veut qu'on adopte un gamin... au prénom japonais de préférence." A cela Yutsuki écarquilla les yeux, le regardant. " Mais moi je veux pas, te fais pas des idées têtard !" Regard plat fut sa réponse. "Tu me sembles juste un peu plus potable à première vue que les autres membres de ton espèce, et c'est pour ça que je veux juste te mettre en garde !" Sa voix devint angoissée à cet instant. " La connaissant, elle va tourner son attention vers toi dans quelques instants, ne la laisse pas te prendre en affection ok ?" Silence de la part de Yutsu. Il commença à la secouer en réponse. " Tu entends-ce que je te dis ?! Sauve-ta peau tant que tu le peux, tu veux pas finir avec une telle personne comme mère ! Crois moi ! Crois m-"

" Ritsu, qu'est-ce que tu mijotes encore dans ton coin ?"

Tous deux se tournèrent vers Madame Mori, qui avait un étrange sourire... angélique ? Son mari devint complètement pâle." R-rien ! Rien ma douce fleur ! " Il rapprocha Yutsuki d'avantage, prenant un air ami-ami avec elle. " On parlait juste un peu, pas vrai ?" L'homme paniqué la regarda, pas de réponse, il la secoua en conséquence. Elle finit par mollement hocher la tête. " Tu vois !? "

" Uh, elle ne semble pas beaucoup discuter." La femme approcha enfin la rouquine, qui se tassa par réflexe contre son supposé allié du moment, qui lui donna un regard inconfortable. La femme la fixait d'un air  " Sais-t-elle seulement parler ? Allez, dis quelque chose ! On attend, montre-moi ce que tu sais dire."

Silence, toujours le même silence. Sentant le regard de tous les présents dans la pièce se poser sur elle... Yutsuki paniqua de façon pur et simple, disant alors la première chose lui passant par la tête :

" Vous... Vous avez un très joli chapeau..."

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

" Ooooooooh, Ritsumaru ! Notre fille n'est-elle pas tout simplement parfaite ?"

"..."

" Regarde-là, ces yeux, ce nez, cette toute petite bouche ! Son visage est si mignon ! Et ses cheveux roux... si lises et doux, magnifiques !"

" ...si tu le dis."

"Puis ne parlons même pas de sa personnalité ! Quel caractère si délicat, si aimable ! C'est que les enfants du genre tranquilles et silencieux furent toujours mes préférés."

" Tiens donc, je pensais que c'était ceux vifs et ouverts."

" C'est que je l'avais bien dis dès le début moi, elle est l'enfant la plus charmante qu'on aie pu rencontrer !"

" Chérie, a-ton seulement assisté à la même conversation ?"

Ils continueraient dans cette dynamique tout le long du chemin. Assise dans la banquette arrière de la voiture, Yutsuki ne pouvait qu'observer les deux adultes avec anxiété, n'arrivant toujours pas saisir ce que venait de lui arriver en ce jour : la voila adoptée, elle qui n'avait connu que les familles passagères et sans nul fondement. Franchement, ça faisait peur de savoir quelque part qu'elle n'aurait plus la possibilité à l'erreur. Et  si comme avec tant d'hôtes par le passé, sa collait pas entre elle et ses nouveaux... parents ? Qu'est ce qu'il se passerait si eux aussi venaient à la prendre comme une fainéante incapable ? Elle pourrait pas tout simplement attendre la date pour changer de foyer comme par le passé... Cette fois, son séjour avec les Mori s'annonçait en principe définitif après tout.

Il faudrait donc qu'elle s'applique. Qui sait, peut-être que si elle faisait assez d'efforts, elle serait un peu moins maladroite.

Peut-être qu'elle serait ainsi mieux acceptée.

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Apprendre à vivre en famille, une vrai, était encore plus satisfaisant de ce à quoi Yutsuki s'attendait franchement.

Certes, il avait toujours des bas, mais... elle pouvait bien les ignorer, elle n'avait pas vraiment de quoi se plaindre au sujet de sa nouvelle vie chez les Moris, surtout une fois qu'elle les eut mieux connus. Oui, Yutsuki s'attacha beaucoup à ce couple d'énergumènes étant devenu ses parents, c'était des gens bien malgré leurs nombreuses excentricités. Quoique si elle se devait d'être franche, Yutsuki avouerait malgré toute sa joie que cette affection naissante pour sa nouvelle famille... il y avait un truc qui clochait, et c'était que depuis son intégration dans la petite famille, elle ne voyait presque aucune amélioration en ce qui concernait sa maladresse. Pourtant, ce n'était pas comme si elle n'avait pas essayé...

Et bon, ses fréquents maux de têtes étaient toujours là, quoique c'était secondaire pour elle.

Ce fut après réflexion que la rouquine finirait par se dire que peut-être elle avait juste pas fait assez d'efforts pour changer. C'était logique, elle manquait encore de beaucoup d'entrainement, rien d'autre ! C'était sa faute si elle avait toujours deux mains gauches, il lui fallait persévérer d'avantage.

Ainsi, avec cette pensée bien ancrée en tête, la fille redoubla d'ardeur à l'heure de corriger tout manque d’habileté qu'elle voyait en elle. Calligraphie fut la première branche à retravailler, suivie d'autres tâches physiques telles que la course, natation ou encore faire du vélo. Faire les choses de façon 'tout juste potable' n'était plus suffisant pour la future prof, elle voulait atteindre un niveau plus haut que ça. Peut-être bien qu'elle ne pourrait jamais être parfaite, mais devenir au moins un minimum 'normale'... ne semblait pas un rêve si lointain que ça.

Mais Yutsuki ne vit aucun résultat à ses efforts, pas une seule amélioration.

Cela importait peu combien elle se tuait à la tâche, combien elle tentait de se surpasser, les mêmes erreurs réapparaissaient toujours, de manière incessante, nul progrès.

Son corps continuait toujours à être aussi gauche, à la trahir sans cesse, sa passion semblait vaine.

Elle se relevait mais retombait, prenait courage mais perdait.  

Le temps passa, toujours rien.

C'était frustrant... mais il fallait s'accrocher.

Travailler sa patience. Ignorer la souffrance.

Même si ses terribles maux de tête empirèrent, que la fatigue devint écrasante.

Constament, sans cesse, invariable, en permanence, immuable, assidûment, pas de relâche-

Ou au moins, jusqu'à que ses parents adoptifs mettent fin à sa folie cela est.

Franchement, cela étonna Yutsuki qu'ils mettent aussi longtemps à se décider d'agir : Il leur aurait fallu après tout attendre ses 19 ans, soit 7 années depuis son adoption avant de lui tenir tête et la convaincre de se faire consulter par un médecin pour au moins traiter ses migraines. Les connaissant, ils avaient dû simplement comprendre à quel point leur fille tenait fort à que personne l'aide dans sa 'conviction', mais avaient dû finalement atteindre leur limite quand sa détermination commença à devenir une obsession. Ce fut ainsi à contre-coeur qu'elle finit par prendre rendez vous avec un généraliste de la zone, pour leur faire plaisir.

Cela la rendit étrangement anxieuse qu'après un court tête à tête le docteur décide de l'envoyer chez un spécialiste. Que diantre, se pouvait-il qu'elle avait un truc grave ?

On lui fit plein de questions. Aussi plein de tests. Puis après quelques semaines qui semblèrent durer des siècles, on lui donna à nouveau rendez-vous pour lui exposer le bilan...

On la diagnostiqua comme étant dyspraxique.

...

...

Quésaco ?

La dyspraxie, voila une invalidité dont la jeune femme n'avait jamais entendu parler. C'était considéré comme un trouble de l'apprentissage lui expliqua-ton, un problème de l'ordre neurologique portant atteinte à sa coordination. En gros, c'était comme si son cerveau enregistrait pas correctement les gestes qu'elle exécutait, qu'il n'arrivait pas 'automatiser' certaines tâches, et chez Yutsuki, c'était plus fort que des autres personnes. Certes, la rééducation pouvait l'aider mais...

On naissait puis on mourrait avec. Il n'y avait pas de guérison possible.

C'est surtout ça qui la choqua le plus. La rouquine en devint livide. Ce jour là quand Yutsuki quitta la clinique à côté de ses parents puis rentra à la maison, c'était comme si plus rien n'avait de sens, que ses pieds touchaient plus le sol. Elle n'avait jamais souhaité être parfaite, juste rentrer dans la norme, mais voila maintenant que cela lui était ôté, un handicap à vie l'stigmatisant comme l'incapable maladroite qu'elle avait toujours détesté être.

Et bon, tous ses efforts jusqu'à ce jour avaient été inutiles, il y avait ça aussi.

Yutsuki ne sait pas vraiment après combien de temps elle commença à sangloter en silence, mais ses parents furent-là à ses côtés que pour la tenir entre leurs bras, et pour ça, elle leur serait éternellement reconnaissante.

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

À nouveau, les années passèrent, cette fois plus lentement, plus posément.  

Ce ne fut pas simple que d'accepter son impuissance et d'apprendre à vivre avec, mais elle dû s'y faire. C'était ça ou se laisser couler dans l'amertume franchement, chose qu'une tête dure comme elle n'était pas prête de faire de si tôt. Ainsi, avec douceur cette fois-ci, la jeune femme prit une nouvelle voie, ne recherchant plus à dépasser ses limites mais plutôt à découvrir ce qu'elle pouvait faire dans le cadre de ces dernières. Elle commença à laisser de côté ce qu'elle pouvait faire sur le plan physique, se concentrant à présent dans ses études, sa manière d'intéragir avec son entourage...

Ce fut comme ça que l'introvertie qu'elle était devint plus ouverte, plus mature. Parler aux autres n'était plus une difficulté, mais un plaisir, puis aider son entourage au lieu de s'en isoler devint sa nouvelle coutume... tout comme noter certaines choses sur ses très chères nouvelles connaisances. L'observation humaine est un hobby bien passionant, le saviez vous ?

A ses 23 ans, elle finirait d'une fois pour toutes ses études entant que professeur de Chimie et commencerait donc à enseigner pendant 3 ans entant que particulier ou remplaçante par-ci par-là, ayant du mal à trouver un poste fixe dans une école à cause de son problème.... ou aumoins jusqu'à qu'elle postule pour Indare. Peut-être prit-on pitié d'elle ? Yutsuki n'en est pas vraiment sûre, mais elle ne gachera pas cette oportunité.

Après tout, c'est pas tous les jours qu'on lui dispose sur un plateau d'argent des classes entières remplies de cas sociaux et autres malades mentaux. Autant dire qu'elle se fera un plaisir de venir à connaitre chacun de ses élèves...

Puis qui sait, peut-être même noter une ou deux choses intéréssantes à leur sujet~♪

Un peu de vous

Prénom/Pseudo : Yutsuki conviendra
Age : 21 ans
Tu nous viens d'où ? : Un top-site
Un commentaire ? : J'ai le droit à un câlin pour avoir fini ma fiche ?...



Dernière édition par Yutsuki Mori le Dim 14 Mai - 6:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kira Mitchell
Absence longue durée
avatar
Féminin
Messages : 73
Né(e) le : 31/10/2000
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Situation amoureuse : Célibataire :p
Nationalité : Anglo-Américaine
Commentaires/Citations : The most dangerous of weapons is the smile of a virgin...~
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t224-et-un-et-deux-et-trois-action

Ven 12 Mai - 21:33
Ohhh ! Tsuki ! *^*

Bienvenue encore une fois ! *câlin* En espérant que tu te plaises encore plus maintenant que ta fiche est terminé (dis moi si je me trompe hein o/) ! Encore une fois bienvenue et surtout hâte de rp avec toi ! ^^



Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Féminin
Messages : 481
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Vous précipitez pas tous, s'il vous plaît
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : The only doom that's looming is you loving me to death,
So I'll give you a sec' to catch your breath.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t503-live-a-live

Ven 12 Mai - 21:59
Owi tu as réussi *-*




Revenir en haut Aller en bas
Yutsuki Mori
IRS & ISS |:| Prof de Chimie
avatar
Féminin
Messages : 68
Né(e) le : 12/08/1990
Date d'inscription : 14/04/2017
Age : 27
Niveau d'études/Métier : Bachelor en Chimie + diplôme en enseignement
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise (à racines Japonaises)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t543-fiche-de-presentation-yutsuki-mori#6100

Ven 12 Mai - 22:58
Merci a vous deux ! Alors oui, ne t'en fais pas Kira, je compte bel et bien m'amuser sur ce fofo ! Surtout maintenant que j'ai finit cette... Horreur xD J'aurais pas pu être plus contente franchement ! :D


Yutsuki parle en #cc3300
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 123
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 4e année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Sam 13 Mai - 11:34
HALLELUJAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Re bienvenue bb mdr ♥
Revenir en haut Aller en bas
Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice
avatar
Féminin
Messages : 513
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 36
Niveau d'études/Métier : Directrice d'Indarë
Situation amoureuse : Veuve
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus

Sam 13 Mai - 23:05
C'est avec plaisir que nous vous souhaitons la bienvenue dans notre établissement.

Sachez que vous serez officiellement affiliée à l'ISS, sauf si votre choix se porte sur l'autre école, mais que vous exercerez des cours dans les deux écoles. Votre directeur et employeur sera donc mon mari, Ruthven Ed'Ruecus, si vous voulez discuter de formalités professionnelles.

- Vous êtes en charge des classes A et B de l'IRS et 1 de l'ISS, à tout niveau d'étude. Je vous conseille de prendre connaissance de l'emploi du temps de vos élèves d'Exchange pour savoir auxquels de vos cours ils ne seront pas présents.
- Vous trouverez ci-joint votre emploi du temps pour l'année à venir.


Voici les liens qui te seront utiles pour tes premiers pas sur le forum :
Listings, pour les métiers, les habitations et l'avatar
Demandes de rp (faut bien commencer)
Friendships & Adventures, pour répertorier tes rps et tes relations
Internet & sms, si tu veux aller harceler tes élèves sur S'peach pour connaître des détails sur leur vie privée
N'oublie pas de rajouter le lien vers ta présentation dans ton profil.

Nous espérons vous compter longtemps parmi les enseignants de notre établissement,
Martel Ed'Ruecus, directrice de l'IRS
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» fiche de présentation
» fiche de présentation premier jour
» fiche de présentation en latin
» Jordan fiche presentation
» fiche de renseignements le 1er jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: People of London :: Présentations - personnel-
Sauter vers: