À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Le bal a commencé ! Venez rp dans le sous-forum dédié !
Elèves, professeurs et civils partent en voyage en France ! Ca vous tente ?

 :: East London :: Aéroport Londres-Cité Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mais... C'est quoi cette tête ?! ft waifu des îles ♥

Tina Claw
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Féminin
Messages : 103
Né(e) le : 13/01/2000
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3 ème année
Situation amoureuse : waifu squad ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : Row row fight the powa !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t163-une-simple-poupee-de-cristal-finis#1146

Ven 12 Mai - 17:10
Mais... C'est quoi cette tête ?!
Featuring
waifu ♥







© A-Lice
Tina s'était réveillé ce matin là avec, étrangement, un horrible mal de crâne. Chose qui ne lui était pas arrivé depuis.. des années, et qui était potentiellement fort peu agréable. Lorsqu'elle ressentait cette douleur crânienne,
cela signifiait que la journée annonçait quelque chose d'important, et aussi de terriblement ennuyeux. Aujourd'hui, en ce glorieux week-end signifiant qu'il n'y aurait pas cours, la jeune fille s'était levée particulièrement tôt, environ 5h du matin. Abandonnant l'idée de se réveiller, elle attrapa son portable, remarquant un réveil programmer pour sonner la prochaine demie-heure. Qu'est-ce que ça signifiait ? Absolument rien l'obligeant à se lever aussi tôt ne lui revenait en tête. C'était assez frustrant à vrai dire.
Une heure plus tard,prenant garde à ne pas réveiller ses camarades, Tina s'extirpa de son lit et ramassa toute ses affaire de douches, avant de sortir et de se diriger vers l'endroit propice pour les utiliser. 15 minutes plus tard, la jeune demoiselle en ressortit en serviette, laissant derrière elle une douce odeur de fleur de cerisier. Elle se rappelait maintenant pourquoi son réveil c'était fait aussi tôt, Lua revenait aujourd'hui à Indare, après des mois d'absence elles allaient enfin se revoir.

7h, l'heure du départ. Tina était habillé sobrement d'une robe offerte par sa waifu, de collant noir et de bottine possédant des talons pas très haut. La jeune fille avait également fait une pancarte avec le nom de sa protégé, qu'elle observait sous tout les aspects pendant le trajet en taxi. Rien ne devait clocher, tout devait être parfait pour son retour.

8h. Tina venait d'arriver avec un peu d'avance, qui lui permettrait d'avoir un bon post pour qu'elle la remarque. Un étrange mélange d'appréhension et de stress montait en elle, il n'y avait réellement que sa femme pour lui faire ressentir quelque chose. Elle aurait presque sourit.
Elle n'eut pas à attendre longtemps avant qu'un flot d'individus se déverse sur elle,
telle une marée rampante. La jeune fille n'imaginait pas qu'un nombre aussi important de gens pouvaient se rassembler comme ça. Quelques regards se tournèrent vers elle, que ce soit à cause de son apparence ou simplement de la pancarte qu'elle tenait, se demandant sans doute qui était la personne à qui celle-ci était destiné.
Une personne se détacha soudain de la foule, courant vers elle. C'était.. Lua ?!
Impossible ! Et pourtant c'était bien le cas. Bouche bée, si ce n'est pour dire plus que d'habitude, Tina l'observait sans rien dire, impassible. Qui était-ce ?




♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lua F. Anew
ISS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 73
Né(e) le : 01/12/2000
Date d'inscription : 29/01/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Idole
Situation amoureuse : Tina ♥ Tina ♥ Et toujours Tina ♥
Nationalité : Anglo-japonaise
Commentaires/Citations : Don't touch me please
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t175-get-ready-to-die-of-cuteness-overload-termine

Ven 12 Mai - 19:30
ANEW
Lua F.
Mais.. C'est quoi cette tête ?!
Jour J. Ce jour qu'elle attendait avec impatience mais qu'elle appréhendait également énormément, Lua était partie sans prévenir, d'un coup, à la surprise générale. En soit, on pouvait s'en douter à cause de ses activités dans son pays d'origine mais il est vrai que c'est censé se prévoir à l'avance, que ce soit pour les cours ou plus important : les amis. Enfin, "amis"
par réellement, disons que la seule personne qu'elle voulait prévenir et qui avait le droit de savoir c'était la personne qui prenait le plus de place dans son cœur et son esprit : Tina. Ce n'était pas de la faute de la jeune fille, loin de là, son père ainsi que son manager lui avaient mis une pression énorme pour qu'elle retourne au Japon, ils proliféraient des menaces et notre demoiselle n'avait pas osé en parler à sa dulcinée. Pour la protéger ? Possiblement, elle savait ce dont son paternel était capable et il était primordial qu'il ne sache rien à propos de Tina, de leur relation. Ce n'est pas qu'elle n'assume pas, loin de là, elle avait seulement peur de sa réaction et préférait ne pas déchaîner son courroux, il ne ferait pas de mal à la fille qu'elle aime, coûte que coûte.

Evidemment, la règle du "les idoles n'ont pas le droit d'avoir une relation amoureuse" était prise en compte également. Ecrit noir sur blanc sur le contrat, elle ne pouvait pas y échapper dans son pays, c'est pour cela qu'elle était partie sans un mot, pas un seul message à Tina. C'était mal, vraiment, elle le savait pertinemment bien qu'elle n'ai absolument pas mesuré les conséquences de son départ. Qu'avait-il pu se passer après son départ ? Comment avait réagit sa femme ? Catastrophe ou au contraire libération ? Elle le saurait en la voyant, en lui parlant. La chanteuse redoutait pourtant cette discussion bien que particulièrement excitée de retrouver son être aimé, pouvoir la prendre dans ses bras et revenir au bon vieux temps...
Et si au final ça se passait mal ? Si elle lui disait qu'elle ne voulait plus être avec elle ?

Toutes les pensées de la jeune filles se mélangeaient pendant les derniers instants de son vol dans son jet privé, qu'elle avait "emprunté" sans prévenir à son père.
Elle culpabilisait, beaucoup, trop. Mais elle était contente. C'était paradoxal, sa poitrine lui faisait mal, que ce soit intérieur à cause de tous ses sentiments contradictoires et extérieur à cause de ce fichu traitement qui lui avait ruiné ses mois au Japon. Les minutes défilaient, l'heure se rapprochait, les battements de coeur dans la poitrine désormais omniprésente de la jeune fille s’accéléraient. Lua se mordait tellement la lèvre qu'elle avait fini par se faire une petite coupure, elle arrangeait cela comme elle pouvait un petit baume à lèvre pour ne pas paraître encore plus affreuse qu'elle ne se trouvait déjà devant l'élue de son coeur.

8h pétantes. Il était temps. Faire face au destin, retrouver Tina, retrouver son train-train quotidien, ces sentiments qui la remplissaient chaque jour. Ayant pris une énorme inspiration, bagages en main, une jolie robe aux épaules dénudées, les cheveux détachés qui tombaient joliment sous ses fesses, ce flot sombre contrastant avec le bleu océan de ses yeux, reconnaissables entre mille ou du moins, elle savait qui allait les reconnaître. Ses yeux balayaient la foule du regard tandis qu'elle marchait le long des barrières à la recherche de l'origine de son appréhension, une pancarte. Elle devait trouver une pancarte avec son nom. Ah. Il y en avait une. Mais. Hein ? C'était qui ? Elle ne reconnaissait pas la personne, la pancarte était bien à son nom mais... Qui la tenait ?

Incompréhension. Doute. Sentiment étrange. Son premier coup d'oeil ne lui avait pas permis de trouver l'identité de cette personne. Le deuxième toutefois, lui avait donné une piste. Cette robe, elle la reconnaîtrait entre mille, c'était celle qu'elle avait offert à Tina lors d'une virée shopping où elle s'était particulièrement bien amusée à lui faire essayer diverses choses. Sans trop savoir pourquoi, ses jambes se misent à courir, aussi vite que pouvait courir la jeune fille avec des talons vers cette personne, physiquement bien trop différente de ce dont elle se souvenait. Tina ? C'était elle ? Avait-elle au final demandé à quelqu'un d'autre ? Elle ne savait pas, c'était tout brouillé dans son esprit. Elle courrait simplement avant de s'arrêter à une petite distance, les yeux humides, c'était l'aura de Tina c'était sûr mais... Ce physique, ce n'était pas elle.

Mais pouvait elle vraiment parler ? Ayant également énormément changé... Rien n'était impossible et la jeune fille qui lui faisait face semblait penser exactement la même chose de notre idole. Pas étonnant, simplement un peu gênant. Elle devait parler, dire quelque chose, trouver un truc à dire pour ne pas qu'elles restent comme deux idiotes plantées en plein milieu de l’aéroport. Pratiquement à bout de souffle à cause de sa petite course avec sa valise, elle réajuste une mèche de cheveux, avant de se redresser et regarder droit dans les yeux cette personne à l'aura familière mais si... différente.

« Eh... Bien c'est... moi. Lua. J'ai vraiment du mal à savoir mais... Tina...? »

Un flux d'émotions était monté en elle, ses yeux s'étaient humidifiés d'un coup, des petites larmes coulaient sans qu'elle puisse les contrôler. Peut-être qu'elle pleurait devant une inconnue, peut-être qu'elle pleurait devant sa copine. Ses joues, comme habituellement, rosées, elle affichait un petit sourire de son mieux, elle faisait comme elle pouvait pour ne pas paraître trop misérable.

« Si c'est toi, vraiment toi... Me laisse plus partir, je t'en prie... »

Et elle avait fondu en larmes, les mains crispées sur la poignée de sa valise, elle ne pouvait pas quitter cette personne des yeux bien qu'elle ne voyait plus très bien actuellement à cause de cette abondance de larmes qui coulaient et venaient faire un petit "ploc" sur ses petites mains. Lua avait réellement dit quelque chose d'égoïste et elle le savait, mais ses sentiments, son état, aussi physique que mental était complètement chamboulé et elle ne savait pas comment réagir ni comment être désormais. Elle avait besoin de quelqu'un, elle avait besoin de cette personne.
ft. CLAW
Tina


   
Revenir en haut Aller en bas
Tina Claw
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Féminin
Messages : 103
Né(e) le : 13/01/2000
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3 ème année
Situation amoureuse : waifu squad ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : Row row fight the powa !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t163-une-simple-poupee-de-cristal-finis#1146

Lun 22 Mai - 12:00
Mais... C'est quoi cette tête ?!
Featuring
waifu ♥







© A-Lice
La jeune fille s'était arrêté devant elle, complètement essoufflé et tremblante. Tina ne pouvait en croire ses yeux, ça ne pouvait être Lua, ce n'était pas possible... Que lui avait-on fait ?! Comment avait-elle pus grandir autant, c'était quasiment impossible. Et pourtant... Elle éveillait un sentiment si particulier dans ses tripes que ça ne pouvait être une personne différente. Comment c'était possible ? Quel genre de monstre l'avait transformé comme ça ?!
La jeune demoiselle s'en voulait tellement, de ne pas lui avoir posé de questions sur son travail d'idole, sur tout ce qui l'entourait.
Ce n'était pas rare qu'on bourre les gens d'hormones ou qu'on les fasses faire de la chirurgie pour le bon plaisir du public, pour qu'ils ne deviennent que des morceaux de viande parfait sur pattes. Jamais, au grand jamais elle ne laissera sa femme devenir quelque chose comme ça, une lumière de colère s'allumant dans les yeux. Quelques chose lui faisait sentir que le jour ou elle allait rencontrer ce bourreau ne se passerait pas bien, pour lui.

« Eh... Bien c'est... moi. Lua. J'ai vraiment du mal à savoir mais... Tina...? »

Les paroles de sa tendre la ramenèrent à la réalité. Plongé dans sa réflexion elle s'était totalement évadé de son environnement actuel pendant quelques secondes, et les sentiments qui lui retombait dessus lui faisait mal. Très mal. Tina détestait voir sa Lua ainsi, quel genre de tordus aimait voir l'amour de sa vie aller aussi mal ? L'observant, elle remarqua que la jeune fille avait beaucoup, si ce n'est pour dire que ça ressemblait quasiment à de la torture, de mal à retenir ses larmes et affichait un petit sourire tout sauf joyeux. La demoiselle glissa sa main vers son portable, prête à lui répondre d'un long message, avant qu'elle ne lui "coupe" la parole.

« Si c'est toi, vraiment toi... Me laisse plus partir, je t'en prie... »

Ces mots... Cette phrase, sortit d'un ton si misérable et brisé qu'elle en fendit le coeur à notre kuudere. Ressentant un gros trous dans les entrailles, comme si on s'amusait à lui ouvrir le ventre et les étaler devant, elle s'imagina assez facilement que c'était ce qu'on appelait de la culpabilité. Ca faisait mal et en même temps la rendait quelque peu heureuse. C'était bien sa femme, celle qui lui faisait ressentir des choses, bonne ou mauvaise peu importe. Soudain, des larmes se mirent à couler le long de ses joues, à tel point qu'elle tombait en ploc sur sa main. Malgré cela, la jeune fille ne voulait pas la lâcher des yeux, ses grand yeux bleu qui implorait de l'aide. Comment pouvait-elle seulement encore douté de l'identité de cette personne désormais ? Lâchant son panneau sans grande considération pour celui-ci, il tomba au sol au même moment qu'elle entourait de ses bras le corps plus si frêle et fragile de Lua. Tina la serrait contre elle, comme si elle venait presque de mourir, elle l’agrippait si fort que la demoiselle eut presque peur de la rompre mais, quelque chose l'empêchait d'être douce ou tendre, elle avait juste besoin de se convaincre qu'ainsi, prise dans ses bras, rien ne pourrait plus la faire partir.

"Jamais." Dit-elle de sa voix froide, chargé cette fois d'émotion.

Comment aurait-elle simplement pus la repousser, rien que cette idée lui donnait envie de se foutre en l'air. Tout ce que sa waifu faisait naître en elle, peut-être n'était-ce que son intuition, son imagination, peut-être était-ce une simple inconnue qu’elle tenait là dans ses bras comme si sans cela elle allait s'enfuir et ne plus jamais revenir. Mais c'était faux. C'était bien elle, sa Lua, à elle et personne d'autre, plus jamais quelqu'un ne lui enlèverais sa femme, ou elle le traquerais et le tuerais de sang-froid. Peu importe que ce soit quelqu'un d'important, un ministre, un président, elle s'en fichait, elle pouvait bien passer 50 ans de sa triste existence en prison ne serait-ce que pour la sûreté de sa bien-aimé. Quiconque l'approcherait désormais pour lui faire du mal n'en sortirais pas indemne, que Tina doivent y laisser la vie n'était pas un problème.

"C'est bien moi, Tina." déclara-t-elle simplement laissant couler quelques secondes de flottement avant de reprendre "Plus jamais je ne te laisserais partir, je tuerais quiconque m'en empêchera s'il le faut, tu es mon seul et unique rayon de soleil alors... Ne pars plus, reste avec moi pour toujours."






♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lua F. Anew
ISS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 73
Né(e) le : 01/12/2000
Date d'inscription : 29/01/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Idole
Situation amoureuse : Tina ♥ Tina ♥ Et toujours Tina ♥
Nationalité : Anglo-japonaise
Commentaires/Citations : Don't touch me please
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t175-get-ready-to-die-of-cuteness-overload-termine

Mer 31 Mai - 22:36
ANEW
Lua F.
Mais.. C'est quoi cette tête ?!
Que pouvait-elle dire de plus à ce moment là ? Tout était réuni pour la rendre heureuse : Tina, Londres, le retour à ses petites habitudes. Oui, tout était là pour que notre petite idole soit de nouveau pleine de vie et souriante, pourtant, quelque chose clochait, mais quoi ? Lua ne pouvait pas mettre de mot là-dessus, c'était difficile de savoir si c'était à cause des changements qui s'opéraient encore à l'intérieur à l'extérieur de son corps ou juste le fait qu'elle soit terriblement mélancolique et mal dans sa peau. Elle allait devoir avancer, elle n'était plus seule, la personne ayant le plus d'importance dans sa vie était de nouveau avec elle et elle n'allait pas risquer de la perdre encore une fois. Beaucoup de choses s'étaient passées en quelques mois, leur relation avait énormément évolué mais son départ avait certainement eu des répercutions énormes, destructrices et qui affecteraient certainement le ressenti de la jeune potion. C'était certain, elle l'avait abandonné après tout. Elle ne pleurait pas que de culpabilité, de joie d'être de retour, de retrouver sa femme, un tas d'émotions et de raisons faisaient que ses larmes n'étaient pas prêtes de s'arrêter  de couler et qu'il fallait au moins ça pour qu'elle se sente mieux après coup.

Un léger bruit d'objet qui tombe, elle reconnu le panneau au sol au travers de ses petits yeux brouillés par les larmes en même temps que des bras familiers l'entourèrent. La petite idole avait franchit l'étape du simple câlin éloignés avec Tina depuis un certain temps maintenant, sa phobie n'était plus un problème si c'était cette personne et ses bras, elle les reconnaîtrait entre mille. Son premier réflexe fut de stopper momentanément ses pleurs, elle était dans les bras de la fille qu'elle aimait, étreinte fortement, comme si elle cherchait à recoller tous les morceaux qui avaient été explosés un peu partout pendant le voyage au Japon. On aurait presque cru qu'elle lui avait annoncé qu'elle allait mourir voire même qu'elle était morte -ce qui était à peu près le cas intérieurement. L'ancienne rousse lui faisait même mal tellement elle la serrait fort mais à cet instant là, elle s'en fichait. Elle ne partirait pas, plus jamais et c'était le seul moyen de lui faire comprendre après tout.

« Jamais. » Ce mot avait résonné dans ses oreilles, son esprit et vibré dans l'entièreté de ce corps fragile, ce n'était pas sans ton, loin de là, rien qu'en un mot elle avait pu ressentir toute l'émotion qui traversait l'amour de sa vie à ce moment là. Qu'avait-elle fait...? Comment avait-elle pu oser partir d'un coup sans lui envoyer rien qu'un seul message ? Elle n'avait certes pas eu le choix mais pouvait-elle penser autrement ? Son affirmation quant à son identité, ces mots qui sonnèrent de façon protectrice, des mots. Elle parlait. Rien que ça, c'était déjà énorme pour notre petite brune qui savait ô combien sa femme préférait les téléphones portables aux mots et à quel point il était difficile pour elle d'aligner autant de mots à la suite. Lua contenait ses larmes, difficilement, maintenant qu'elle était là, elle ne pouvait plus pleurer, la pression du corps de la jeune fille avait comme absorbé son envie de fondre en larmes, elle devait juste tout lui dire, lui expliquer, peut-être se justifier. Elle était en tort, elle savait que ça ne se passerait pas bien, mais notre petite princesse devait bien ça à sa jolie sataniste.

« Je ne compte plus partir mais... J'ai... Juste pris le jet privé de papa pour venir, il est même pas au courant, si il me retrouve et qu'il vient me chercher directement je pourrai plus jamais revenir... »


Et elle fit alors couler un flot de paroles, se mordillant la lèvre inférieure tandis qu'elle lui disait subjectivement que son père pourrait lui faire du mal, de nouveau. Il était certain que c'était impossible de réellement le fuir puisque son contrat était attaché à elle comme une moule à son rocher mais elle pouvait limiter le contact. Si jamais il devait y avoir plainte pour expérience sur personne mineure, elle devra le traîner au tribunal ou simplement appeler une assistante sociale pour se sortir de cette bourbe. Le plus difficile restait à dire, devait-elle annoncer tout ça à sa femme ? Se  taire ? Faire comme si de rien était et repartir tranquillement à l'Institution en laissant Tina sans explications ? Ce n'était pas correct, elle le savait pertinemment, mais evidemment, tout ce qui lui passa par la tête .... des reproches.

« Pourquoi tu ne m'as pas empêchée de partir, Tina...? Pourquoi t'étais pas là ?! »

Très mauvaise idée de dire ça en étant dans les bras de son interlocutrice, elle avait immédiatement regretté. Tout en s'écartant légèrement de sa dulcinée, elle ajouta, tout simplement.

« On m'a transformé en monstre... » Avait-elle murmuré, ravalant ses larmes, immédiat regret, comment se rattraper ? Comment allait-elle ne pas se faire passer pour une égoïste alors qu'elle savait parfaitement qu'elle n'était pas la seule à avoir très mal vécu cette période.
ft. CLAW
Tina


   
Revenir en haut Aller en bas
Tina Claw
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Féminin
Messages : 103
Né(e) le : 13/01/2000
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3 ème année
Situation amoureuse : waifu squad ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : Row row fight the powa !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t163-une-simple-poupee-de-cristal-finis#1146

Mer 14 Juin - 12:04
Mais... C'est quoi cette tête ?!
Featuring
waifu ♥







© A-Lice
A travers son corps collé contre celui de sa femme, Tina pouvait ressentir tout les flots d'émotions qui la traversait actuellement comme un tsunami. Mais le plus terrifiant et celui qui les dépassait tous était sa peur, viscérale, transcendant même la tristesse qu'elle pouvait éprouver à cet instant même. Qu'est-ce qui terrifiait à ce point Lua ? Que ne lui avait-elle pas dis ? Etait-elle poursuivie ? Lui voulait-on du mal ? Une foule de questions se bousculaient dans sa tête, lui faisant prendre conscience à quel point elle avait peur pour sa tendre. Mais aussi, et de façon beaucoup moins agréable, lui faisait réaliser que la discussion ne pourrait pas bien se passer.

« Je ne compte plus partir mais... J'ai... Juste pris le jet privé de papa pour venir, il est même pas au courant, si il me retrouve et qu'il vient me chercher directement je pourrai plus jamais revenir... »

Tina ne répondit rien, sa fureur s'accentuait bien trop, elle ne devait en aucun cas la reporter sur Lua, ce n'était pas sa faute. La jeune demoiselle se contenta donc de serrer le poing, très fort, presque jusqu'à saigné, une lueur meurtrière s'allumant dans ses yeux. Elle le torturerais, le ferais souffrir mentalement et physiquement puis le tuerais, cet insecte ne méritait rien, il se devait de payer le prix du sang. Personne n'était autorisé à toucher à son amour, et surtout pas de cette manière. Cet être avait briser sa femme, et l'adolescente le briserait bien plus en retour, elle en faisant le serment.
Alors que Lua débitait un flot de parole impressionnant, Tina ne l'écouta que d'une oreille, trop perdue dans ses pensée à trouver le meilleur moyen de lui faire du mal, jusqu'à ce qu'une phrase résonne dans l'air, faisant l'effet d'une flèche lui transperçant le coeur.

« Pourquoi tu ne m'as pas empêchée de partir, Tina...? Pourquoi t'étais pas là ?! »

Regret, souffrance, folie. C'était la phrase qu'elle s'était répété durant tout ce temps, prononcé à haute voix par l'amour de sa vie. Ca lui faisait mal, beaucoup trop mal. Pourquoi ? Que pouvait-elle répondre ? La culpabilité la consumait, l'empêchait de dormir la nuit. Comment la jeune fille aurait pus croire que ça se passerait bien ? Evidemment que Lua le lui reprocherait, c'était de sa faute. Tina n'avait rien vu, rien senti, rien fait. Tout, tout, elle était fautive pour tout. Alors que sa tendre s'écartait un peu, l'impression qu'on arrachait à la fois son coeur et son âme fut plus brutale encore. Sa femme était devant elle, et pourtant elle semblait bien trop lointaine maintenant que leurs corps ne se touchait plus. Ses genoux rechignait à la porter, il faiblissait, tout comme elle.

"Ma... Faute.." articula-t-elle alors que des larmes coulait sur son visage sans expression.

C'était un tableau perturbant. Son intérieur hurlait, se déchirait en un millier de petits morceaux de souffrance et de tristesse mais son extérieur, lui, ne montrait rien. Seul s'exprimait tout ses sentiments par les larmes coulant sur son visage.

« On m'a transformé en monstre... »

A ces mots, Tina releva la tête pour l'observer, le regard perdu. La jeune fille tendit le bras, comme pour la toucher, se rendre compte que c'était bien réel, posant délicatement sa main sur sa joue.
Puis, ses sanglots redoublèrent. Le retour en arrière était impossible, l'erreur avait déjà été commise, rien ne pouvait être rattraper et s'était effroyable, terrifiant. Elle ne savait pas quoi dire, quoi faire, son être entier était consumé par le remord et ployait sous la fatalité du destin. Comment la demoiselle pouvait-elle seulement se confronter à sa dulcinée ? Oser se montrer devant elle alors que c'était arrivé par sa faute ..? Si seulement elle avait su...
Son esprit marqua un temps d'arrêt, la tempête faiblit. Jamais Lua ne lui avait parlé de son père, de sa carrière d'idole, rien. Tina était fautive mais l'idole l'était tout autant.

"Tu ne m'as jamais rien dit." Dit-elle, ses mots tranchants comme des rasoirs, sa voix bien plus lointaine qu'à l'ordinaire.

C'était le bordel, elle était perdue mais elle ne se laisserait pas tromper aussi facilement.

"Le seul fautif est ton père." Continua-t-elle, ayant du mal à simplement prononcer le mot "père".

La sataniste n'essayait pas de se libérer de ses "crimes", mais elle savait pertinemment que sa tendre le prendrait comme ça, seulement, ses paroles avaient besoin d'impact et Tina pensait véritablement que le seul fautif dans tout ça était le père de Lua.





♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» c'est quoi cette petite graine?
» Accompagnement personnalisé, c'est quoi cette arnaque?
» "Qui es tu ? Non, mais c'est quoi ce pseudo ? "
» C'est quoi cette Pierre
» 7 objets trouvés mais c'est quoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: East London :: Aéroport Londres-Cité-
Sauter vers: