À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Le bal a commencé ! Venez rp dans le sous-forum dédié !
Elèves, professeurs et civils partent en voyage en France ! Ca vous tente ?

 :: IRS - Bâtiment principal :: 2e étage : langues et arts :: Salle de musique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Make me feel alive ft Gordy

Tina Claw
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Féminin
Messages : 103
Né(e) le : 13/01/2000
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3 ème année
Situation amoureuse : waifu squad ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : Row row fight the powa !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t163-une-simple-poupee-de-cristal-finis#1146

Dim 7 Mai - 0:47


Make me feel alive



Tina avait remarqué qu'elle s'était sentie extrêmement seule suite au départ de Lua. Evidemment, la jeune fille avait toujours beaucoup aimé la solitude, toujours forcée de la côtoyer, c'était devenu une vieille amie à force. Cependant, les circonstances étaient ici différente. La demoiselle s'était retrouvé complètement désemparé, seule, désespérée, en bref, une multitude de sentiment qu'elle n'avait jamais éprouvé auparavant et qui l'effrayaient. Pire ! La terrorisaient. Elle avait dû alors faire face à la glaçante vérité, Tina n'avait personne. Mis à part l'élue de son coeur, personne ne lui adressait la parole, tous la fuyaient. Ce qui avait débuté alors comme un jeu se transformait en un abîme de souffrance, elle qui ne ressentait rien se mettait à déprimer et à se sentir exclue ? Plus rien n'avait de sens et le besoin d'un refuge se faisait de plus en plus pressant jours après jours. Seulement, rien ne changea. C'était le serpent qui se mordait la queue, elle s'était prise au piège de son propre jeu malsain et aucun échappatoire ne semblait se présenter.
Après le retour de Lua, tout était redevenu comme avant et ses sentiments d'auto-destruction s'étaient calmés. Cependant, une sensation persistait, quelque chose d'inconnu mais qui appuyait comme un poids sur son estomac. Tina ne connaissait pas la signification de cette sensation, mais elle ne voulait pas alarmer sa tendre qui la conduirait tout de suite à l'infirmerie en essayant par tout les moyens de lui faire cracher une vérité qu'elle même ne possédait pas.
Tout en marchant, la jeune fille avait réalisé qu'une telle situation ne devait pas se reproduire, peu importe le contexte elle ne voulait pas revivre tout cela, c'est pourquoi si Lua se devait de repartir elle l'accompagnerais sans hésiter, peu importe les conséquences de ses actes. Ses pas d'ailleurs l'avaient menés instinctivement vers la salle de musique, repère de la musicienne qu'elle affectionnait et qu'elle espérait trouver à l'intérieur. Déception lorsqu'elle ouvrit la porte, ne trouvant personne jusqu'à ce que ses yeux aient finis de balayer la pièce pour s'arrêter sur une silhouette qui lui était familière. Gordon. Tout à coup, voyant cette silhouette, une idée germa dans son esprit. Il pourrait l'aider lui à mieux comprendre le monde dans lequel évoluait sa femme, et surtout, c'était l'une des rares personnes avec qui elle avait parlé et "sympathisé". La demoiselle toussa, signalant par la même sa présence, et referma la porte derrière elle pour que personne n'intervienne ou ne viennent les déranger en quelque sorte.


« Besoin d'aide. » Articula-t-elle seulement de sa voix froide et monotone, essayant de la rendre plus joyeuse.

Elle avait tenté d'user d'un ton enjoué, qui avait résulté en quelque chose de gutural et plutôt glauque. Pour la mise en confiance il semblait qu'elle devrait repasser,
de même que pour l'atmosphère se dit-elle, sentant un malaise s'installer immédiatement entre eux. Ne voulant pas faire fuir son camarade, mais ne désirant pas parler non plus, Tina s'empara de son téléphone pour commencer à pianoter. Une habitude qui ne la quitterait vraiment jamais.

"Je ne suis pas forte pour faire passer n'importe quel sentiment à travers ma voix. J'aurais besoin d'aide concernant la musique. S'il te plaît."

C'était beaucoup moins long que ce que la jeune fille écrivait d'ordinaire mais c'était concis et clair. Elle n'avait plus qu'à espérer qu'il accepte, mais, connaissant sa nature, le jeune homme n'allait pas laisser passer une occasion pareil après tout. Et puis, il était temps que Tina le considère autrement que comme l'un de ses jouets d'un jeu sadique pas vrai ?  

Rien.
By (C) Bloody for Epicode.


Ps : Bon comme d'hab, y'a sans doute pleins de fautes mais tu me connais hein en plus il était tard étout quand je l'ai écris alors voilà
Ps 2 : si ça te pique trop les yeux je te ferais un câlin t'inquiète


♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gordon Sherman
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 615
Né(e) le : 07/07/2000
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : ISS - Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Australien
Commentaires/Citations : F7DA19 est ma couleur! Venez danser avec moi!
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 9 Mai - 22:59
Make me feel alive


Bring Me To Life – Evanescence
Avec Maggy o/

Ce matin, je me suis réveillé avec une constatation étrange : rien n’a l’air bizarre. Ça peut sembler étrange de penser qu’il est bizarre que rien d’étrange ne rende votre matin bizarre, mais pour moi, c’est plutôt l’inverse. J’ai quand même une fâcheuse tendance à me réveiller dans des endroits ou des positions inattendues, ou à me mettre à faire des mouvements incontrôlés. Là… rien. Tout va bien. Tout est normal. Je prends ma douche sans même avoir spécialement envie de chanter dessous – l’une des choses qui emmerde un peu les gars du quatrième étage, mais qui, d’un autre côté, anime les matinées – et je descends les escaliers calmement. Calmement. Je descends les escaliers une marche après l’autre, rythme binaire, sans fioriture, sans claquette, sans taper dans mes mains. Je descends normalement. Les escaliers, pourtant, sont l’endroit par excellence où l’on peut faire de la musique, au moins en les descendants avec un esprit ternaire ! Mon instinct me dit que quelque chose ne va pas. Mon instinct ? Depuis quand j’ai un instinct, d’ailleurs ? Mmh…

Qu’importe, peut-être que le système scolaire a fini par me rendre un peu plus normé. Bon, pas le temps de penser à tout ça, c’est l’heure du petit déj’ quand même, ça se manque pas. Je commence à faire la queue au réfectoire, approchant pas à pas du prix tant attendu. Encore quelques mètres avant la pitance tant attendue ! Mais un obstacle se dresse sur ma route. Enfin… une perturbation s’approche de moi. Je le sens d’abord avec mon ouïe – forcément – lorsque j’entends le ton, et quelques bribes de mots, de deux compères avançant dans la queue à une vitesse beaucoup trop grande, de toute évidence très fiers d’eux-mêmes. Au moment où je les entends arriver à mon niveau, je tends mon bras pour leur barrer le passage et me tourne dans leur direction, le regard froid et sérieux. « Attendez votre tour. » Mon timbre est profond, ma voix est formelle mais porte une teinte de… menace ? Pourquoi est-ce que je leur parle comme ça ? « Woh, tu fais le mec où quoi là ? Il se prend pour qui ce… gars… ? » Sa voix tombe avec son sourire suffisant. Mon regard soutient le sien, empli d’acier, presque de rage froide. Aucun sourire sur mon visage, aucune émotion en réalité. Juste une concentration mortelle. D’un air frustré, il se décide à rester en retrait avec son ami, me permettant d’atteindre la nourriture en toute tranquillité.

Bon… clairement, quelque chose ne va pas. L’absence de bizarrerie est encore plus bizarre que d’habitude. Cette fois c’est sûr, quelque chose ne va pas. Depuis quand j’ai un courage pareil ? D’accord, je me laisse pas faire, mais je ne cherche pas le conflit non plus, et j’ai pas des couilles en acier trempé… Je me concentre en mâchant un toast, après m’être assis. La seule explication, c’est que j’ai pas gaffe à la musique de l’univers, et qu’elle m’affecte d’une manière carrément bizarre…

Bingo. Bon, et bien apparemment je vais avoir une volonté de fer toute la journée, parce que Bring Me To Life ne donne pas vraiment un aspect sympathique de la réalité. Enfin, en soi, c’est pas si mal que ça… j’imagine que c’est reposant de ne pas avoir à faire absolument tout en rythme, de pouvoir faire les choses normalement… même si, maintenant que j’ai fait plus attention et que je me suis, et bien, brought to life, ce sera forcément plus difficile de faire abstraction de la musique. Peut-être que je serais un minimum sérieux, en tout cas ?

La journée coule tranquillement, et les profs me jettent des regards bizarres, étonnés que je ne fasse pas de bruit au fond de la classe – où j’ai rapidement été relégué à cause de mon comportement parfois gênant pour les autres élèves. Je soutiens leur regard sans problème, jusqu’à ce qu’ils finissent par continuer le cours, l’air un peu gêné. Pour une fois, j’aurai des cours cohérents dans mes cahiers plutôt qu’un amalgame de notes entrecoupées de partitions en tous genres, griffonnées dans les marges ou au milieu des feuilles quand j’avais besoin de place.

Bon ! la journée arrive à sa fin. J’ai pas trop l’esprit musical, du coup, aujourd’hui, mais ce n’est pas une raison pour me relâcher. La salle de musique des ISS est occupée, mais par chance celle des IRS est libre, alors je m’y installe, sachant que je ne vais pas faire des sons très agréables pour une fois. Après tout, tous musicien doit faire ses gammes un jour ou l’autre, pas vrai ? Et pour moi, ça prend vraiment un bon moment… Je jette un œil à tous les instruments posés dans la salle. Je sais jouer d’absolument tout, ce sont des instruments plutôt « basiques », rien de très exotiques. Ça va me prendre un temps fou pour tout réviser ! Autant m’y mettre de suite. Je commence par la base en m’installant au piano ; après tout, l’instrument stéréotypé pour les gammes, c’est bien lui. Et à peine quelques minutes d’exercices basiques que j’entends un toussotement à l’entrée. Je me tourne pour voir une élève fermer la porte en entrant. Une élève qui m’est bien connue.

4.
3.
3.

Habituellement, j’aurai fait une crise cardiaque, je me serais mis à baver ou à m’étouffer dans mon vomi, voire à crier en sautant par la fenêtre, mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, je sens un peu la musique de l’univers baisser de volume, mais si l’aura glaciale de Tina affecte le déroulement de la vie, mon sérieux exceptionnel du jour empêche la musique de disparaitre. Pour une fois, je suis en possession de mes moyens face à elle. A peu près.

« Besoin d’aide. »

Okaaaaaaaaaay. Bon, ça, ça faisait carrément peur. C’est vrai que d’habitude, sa voix atonale est carrément pas rassurante, mais pour le coup, cet espèce de grognement infernal sorti droit de la gorge de Satan n’aide pas vraiment à me rassurer. Ceci dit, si le signifiant était terrifiant, le signifié est plutôt inattendu : de l’aide !  4’33 me demande de l’aide, à moi ! Incroyable ! Je vais prendre ça comme une victoire. Enfin, je l’espère. Si elle m’affirme qu’au final, elle a besoin de quelqu’un à sacrifier, ce sera tout de suite bien moins glorieux.

« Je ne suis pas forte pour faire passer n'importe quel sentiment à travers ma voix. J'aurais besoin d'aide concernant la musique. S'il te plaît. »

Un rapide message sur son téléphone me permet de comprendre ses intentions un peu plus clairement. Bon, au moins, je ne me ferais pas scalper aujourd’hui, c’est un bon départ… Non, franchement, c’est excellent. De l’aide concernant la musique ! Pour la première fois de la journée, mon visage s’illumine. Extrêmement paradoxalement, c’est celle qui risque de me tuer à chacune de nos rencontres qui m’a redonné vie. Autant lui rendre la pareille ! C’est l’occasion rêvée de tenter de ramener cette pauvre fille du côté des humains, même si ça implique de tendre ma main de l’autre côté du voile noir derrière lequel elle est enfermée. Au moins, aujourd’hui, j’en ai le courage.

Je réfléchis un instant. Si elle a besoin d’aide pour sa voix, rien de tel que des exercices de chant ; peut-être qu’en tâtonnant, je finirais par trouver quelque chose qui la fera réagir. Sans plus attendre, je vais chercher un micro que je branche avant de le lancer dans sa direction avec un « Attrape ! », pour ensuite en prendre un pour moi avec un pied, et de brancher une guitare à un ampli. Je m’installe en face d’elle, guitare en main, clean pour l’instant – on verra les effets après.

« Bon, tu veux mettre des émotions dans ta voix, c’est ça ? On va commencer par la base et tester si ta voix marche comme celles du commun des mortels… Ecoute, puis fait comme moi. »

Tranquillement, je fais une gamme à la guitare, imitant chaque note avec ma voix, l’une après l’autre, prononçant le fameux « do ré mi fa sol la si do » si cher aux professeurs de solfèges. Je fais un signe à ma Némésis étrangement sympathique pour l’occasion avant de faire sonner les notes tranquillement, laissant un écart suffisant pour la laisser les imiter. En espérant qu’elle puisse faire plus d’une note, même si ça sonne faux…

« Okay… tu m’as dit que tu voulais mettre des émotions dans ta voix ? Alors, dis-moi… tu ressens quel genre d’émotion, là, tout de suite ? »

Avec un peu de chance, elle me dira quelque chose, et avec plus de chance encore, elle me dira une émotion facile à retranscrire en chantant.
Mieux vaut espérer !
© Bell



Désolé pour la taille du RP, j'étais inspiré ^^'



Merci Raven :D :D :D

Mais quel membre actif!:
 

J'ai dit, mais quel membre actif!:
 

J'AI DIT...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tina Claw
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Féminin
Messages : 103
Né(e) le : 13/01/2000
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 3 ème année
Situation amoureuse : waifu squad ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : Row row fight the powa !
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t163-une-simple-poupee-de-cristal-finis#1146

Mer 10 Mai - 15:16


Make me feel alive



Alors qu'il affichait une mine sombre, celle ci s'éclaircit directement en lisant ce qui était marqué sur le téléphone de la jeune fille. Tina se doutait bien qu'en lui demandant de l'aide sur son sujet de prédilection il aurait du mal à refuser, cependant elle ne pensait pas qu'il serait aussi enjoué par cette requête, le jeune homme aurait pus simplement lui dire d'aller se faire foutre. Après tout ils ne s'appréciaient pas plus que ça, et il était en général terrifié par elle, chose qui l'avait d'ailleurs remplie d'une joie sadique qui n'était plus spécialement présente à l'heure actuelle. Bizarrement, la demoiselle n'avait plus envie de le voir tremblé de peur devant elle, elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle voudrait qu'ils soient amis mais, quelque chose l'attirait irrémédiablement vers lui. Une chose semblable à celle qui l'attirait vers Lua, une sorte d'aura brillante et alléchante.
Entendant un "Attrape" !", elle sortit immédiatement de sa réflexion, rattrapant de justesse l'objet que Gordon venait de lui lancer tandis que lui même en prenait un et s'installait. C'était un simple micro, voulait-il la faire chanter ? Tina n'avait jamais fait ça de sa vie, pas même n'avait-elle fredonner une seule fois.
Alors que la jeune fille était toujours en train d'observer l'objet, la voix du garçon s'éleva :

« Bon, tu veux mettre des émotions dans ta voix, c’est ça ? On va commencer par la base et tester si ta voix marche comme celles du commun des mortels… Ecoute, puis fait comme moi. »

Hochant la tête et écoutant attentivement, la demoiselle emmagasinant les connaissances qu'elle apprenait au fur et à mesure que le jeune homme interprétait les sons. Une fois la première série finit, il sembla faire une pause et recommença à partir du début, marquant une pause. Elle ne mit pas longtemps à comprendre que c'était à son tour de reproduire le "chant" qu'il avait effectué juste avant, ce que Tina tenta de faire de son mieux. Bien qu'elle n'arrivait pas réellement à monter dans les aigü ou descendre dans les graves, sa voix ne flanchait pas, à force de la maintenir monotone ce n'était pas très difficile de faire de même en chantant. Étrangement, ce n'était pas horrible à écouter, ça pouvait même être agréable. Sa voix était cristalline,lointaine, mais possédait une certaine force qui lui permettait de chanter plutôt juste. Du moins, c'est ce qu'elle imaginait, ne voyant pas le jeune homme afficher de grimace ou quelque chose du genre.
Une fois qu'elle eut finis il articula :

« Okay… tu m’as dit que tu voulais mettre des émotions dans ta voix ? Alors, dis-moi… tu ressens quel genre d’émotion, là, tout de suite ? »

Prenant le temps de la réflexion, Tina attendit quelques instants avant de répondre, analysant ce qui se passait à l'intérieur d'elle. Exercice pour le moins difficile, ayant beaucoup de mal à mettre des mots sur des choses inconnus.

« Curiosité, appréhension, excitation. » Répondit-elle, de sa voix qui ne laissait rien transparaître.

La demoiselle s'estimait heureuse dans un sens, si elle s'était retrouvé face à quelqu'un qui ne la connaissait pas particulièrement, il aurait pus croire qu'elle était entrain de se moquer de lui tant sa voix résonnait creuse. Cependant, la jeune fille continuait de se poser des questions sur ce qu'elle ressentait réellement, ayant dit ce qui semblait s'approcher le plus de ce qu'elle savait de ce genre de sentiments. Tina reposa délicatement le micro, prenant son téléphone et commençant à pianoter avec rapidité, avant de le tendre vers lui :

"Je ne sais pas vraiment si ce que je ressens est ce que je t'ai dis, j'ai associé ce que j'en connais avec ce que je suis actuellement. A quoi va servir que je t'ai dis ça ? "

Puis elle reprit le téléphone pour retaper quelque chose dans la précipitation, un sentiment étrange et nouveau naissant à nouveau elle. Quelque chose s'apparentant à de la gêne ou quelque chose comme ça.

"Ce n'était pas trop horrible ..?" Marqua-t-elle avant de le faire glisser vers Gordon.

Puis, la demoiselle reprit le micro et attendit sa réaction et ce qu'il comptait faire, dans un curieux mélange de curiosité et d'appréhension.  

Rien.
By (C) Bloody for Epicode.


♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gordon Sherman
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 615
Né(e) le : 07/07/2000
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : ISS - Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Australien
Commentaires/Citations : F7DA19 est ma couleur! Venez danser avec moi!
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 11 Mai - 22:16
Make me feel alive


Bring Me To Life – Evanescence
Avec Maggy o/

4’33 s’essaye à l’exercice basique de la gamme. Etonnamment, elle réussit à sortir quelque chose d’à peu près acceptable. Enfin… il y a pas mal de fausses notes, mais au moins, elle en a fait plus d’une, ce qui est déjà un début : après tout, j’avais peur qu’elle ne réussisse qu’à me sortir un pauvre fa solitaire au milieu de ma variation à la guitare. Mais elle a au moins tenté le coup, et puis sa voix est plutôt jolie maintenant que je peux l’entendre réellement… elle aurait peut-être pu être chanteuse, dans une autre vie. Ou peut-être plus tard dans celle-ci ? Ah, je me fais pas trop d’espoir non plus. Ça me semble quand même très improbable qu’elle arrive à se libérer à ce point-là de son absence de réactivité…

« Curiosité, appréhension, excitation. »

Bon, c’est plutôt une bonne nouvelle ! Enfin, plutôt une bonne nouvelle dans le sens où elle ne me dit pas qu’elle se sent morte à l’intérieur, ou qu’elle ne ressent qu’une rage absolue visant à détruire mon corps morceau par morceau. C’est assez rassurant. Ceci dit, ce ne sera pas forcément très facile de travailler avec ça… il va falloir que je me creuse la tête plutôt loin pour trouver quelque chose qui fonctionne.

Avant que je ne puisse lui répondre, Tina délaisse son micro pour s’emparer de son portable à la place et commencer à pianoter dessus à une vitesse qui, honnêtement, m’impressionne carrément. Moi qui ne me sers quand même pas très souvent de mon portable… Comme je pouvais m’y attendre, elle me le tend pour que je puisse y lire ses pensées informulées.

« Je ne sais pas vraiment si ce que je ressens est ce que je t'ai dit, j'ai associé ce que j'en connais avec ce que je suis actuellement. A quoi va servir que je t'ai dit ça ? »

Mmh… bon, j’ai peut-être parlé – pensé – un peu vite. Au final, si elle ne sait pas exactement ce qu’elle ressent, ce n’est pas forcément très bien non plus… mais ça veut bien dire qu’il y a une évolution, et pour le coup, c’est un très bon point ! Je vais essayer de travailler avec ça, je suppose… Mais, encore une fois, je n’ai pas le temps de m’exprimer qu’elle se remet à écrire. Est-ce que je vais pouvoir en placer une ? C’est ridicule, elle ne dit rien, et pourtant, j’ai l’impression que je lui couperais la parole si je l’ouvrais maintenant.

« Ce n'était pas trop horrible ..? »

« Horrible ? Non, je ne dirais pas que c’est horrible… Il y a du travail à faire, c’est sûr et certain, mais c’est autant de progrès que tu peux faire, pas vrai ? Et puis, ce n’était pas aussi terrible que je le craignais. Honnêtement, tu t’en sors plutôt bien, si on considère ta… condition. »

Je suis un peu mal à l’aise de lui dire ça comme ça, mais bon. C’est la vérité, et je ne pense pas qu’elle préférerait que je lui mente de toute façon. Et puis, ça ne ferait pas avancer les choses… Bref. Passons aux choses sérieuses !

« Bon ! Avant qu’on commence sérieusement à travailler, on va établir une règle que tu devras respecter jusqu’à ce qu’on ait fini : tu ranges ton portable, et tu ne l’utilises plus pour communiquer avec moi, ou avec qui que ce soit d’ailleurs, tu restes concentré sur ce qu’on fait ! Si tu veux me dire quelque chose, force-toi à parler, fais-moi des signes, des cris, des gargouillements, ce que tu veux, mais tu n’as pas intérêt à écrire quoi que ce soit ! Compris ? Et pas de protestation, en tout cas, pas par écrit ! »

Ça peut paraître stupide, mais j’espère que ça l’aidera au moins un peu à apprendre à s’exprimer. C’est la base, après tout ; si elle veut pouvoir faire sortir ses émotions, il faut déjà qu’elle soit un minimum capable de faire sortir quelque chose. Enfin, maintenant que la règle de base a été instaurée, on va pouvoir commencer à travailler…

Après une courte réflexion, je choisis la chanson qui peut à peu près correspondre à ses sentiments. Dommage, j’aurai dû prendre une guitare acoustique… bah, je peux toujours changer. Je troque l’électrique pour une sèche qui traînait là, parmi les autres instruments de la salle de musique. Avec ça, j’espère qu’elle va se sentir à l’aise pour s’exprimer. Enfin… autant que possible.

J’entame une version live de Stolen Dance, et bougeant tranquillement au rythme de la musique avec un sourire pour 4’33.

« OK, c’est simple. Essaye de me suivre, de bouger un peu, de ressentir l’ambiance, d’associer tes sentiments intérieurs à l’extériorité de la musique, et… de ma voix.

I want you by my side
So that I’ll never feel alone again
They’ve always been so kind
But now they’ve brought you away from here
I hope they didn’t get your mind
Your heart is too strong anyway
We need to fetch back the time
They have stolen from us

And I want you
We can bring it on the floor
You’ve never danced like this before
We don’t talk about it
Dancin’on do the boogie all night long
Stoned in paradise, shouldn’t talk about it…


Allez, à toi maintenant ! Chante, parle, grommelle, fais quelque chose, ce que tu veux, mais fais du bruit ! »


Bon… j’espère qu’avec ça, elle pourra tenter de faire un début de quelque chose. Avec un peu d’espoir, ça ouvrira au moins un début de réflexion !
© Bell



Tendu de trouver une chanson qui correspondait mdr



Merci Raven :D :D :D

Mais quel membre actif!:
 

J'ai dit, mais quel membre actif!:
 

J'AI DIT...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [insolite]Staying alive
» what about today and how do you feel now???
» quel "feel good" livre à me conseiller
» "Mets-toi ça dans la tête!" ou "Make it stick!", traduit en français
» Collecte des sites et forums pour le bac et études.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Bâtiment principal :: 2e étage : langues et arts :: Salle de musique-
Sauter vers: