À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: IRS - Annexe :: Gymnase Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit rangement au gymnase [PV sébastien]

Sylvia Zoltar
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Dim 23 Avr - 15:13
Le professeur de sport que j'ai, enfin que ma classe a, possède une habitude qui est parfois agaçante : à la fin du cours, il désigne un élève et lui dit de tout ranger, seul bien sur. Il prétend que cela forge le caractère aux délinquants que nous sommes. Il ponctue cette remarque par un petit rire. Il n'aime pas beaucoup les Forges. Aujourd'hui, c'est sur moi que c'est tombé. Et comme on faisait de la gymnastique, j'ai eu du travail. Heureusement, nous n'avons pas utilisé les barres parallèles ni les autres gros objets. Juste le tapis de sol et des accessoires plus légers. Comme les rubans. Qui traînent maintenant dans tout le gymnase.

En soupirant, je débutais par le rangement des tapis. Toujours débuter par le plus lourd et finir par le plus énervant. Seule, cela me prit déjà dix minutes pour mettre tout cela dans la réserve, ou débarras, du gymnase. Je m'attaquais à la chasse aux objets, sachant que si j'en oubliais un seul, j'obtiendrais une heure de colle. Une fois cela terminé, je pus m'étirer, les bras vers le haut, de tout mon corps, vêtue d'un t-shirt blanc et d'un pantalon de sport bleu foncé, ma paire de baskets blanches aux pieds, avant de sortir du local ... pour voir un type que je ne connaissais pas en train de jouer avec un des rubans de gym, adossé contre la double porte. Je soupirais un peu  avant de m'approcher. Je n'avais pas le choix, de toute façon, la réserve ne possède qu'une seule porte, et deux petits vasistas sur un côté. Je souris à l'inconnu, légèrement, avant de prendre la parole.


"Bonjour. Je pourrais récupérer le ruban, s'il te plaît ? Je dois le ranger dans la caisse, avec les autres."



Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 79
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Lun 24 Avr - 1:19
Tu parles d'une idée, depuis un certain temps, mon psychiatre me pose de drôle de question, comme par exemple : qu'est-ce que tu manges ? Qu'est-ce que tu rêves, pense, fait, quelle position tu dors et ainsi de suite, déjà que je ne dirais rien à propos de ce que je pense, ça restera dans ma tête et nul part d'autre. On a tous un petit jardin personnel, la mienne se trouve à être mes pensées. Par la suite, la solution retrouvée pour m'aider comme il m'a dit est de jouer pendant un certain temps avec des rubans de gymnastique. Je ne m'imagine tellement pas faire de la gymnastique, je sors de ma bulle de confort que j'ai pu enfin avoir pendant un année de temps pour me faire dire de jouer avec des rubans, dans quelle école, je suis ? Est-ce qu'il avait une catégorie pour homme et pour femme, que je suis rentré dans le côté pour les femmes ou bien une idée farfelue du psychiatre pour rire de moi ? Bref, tant que j'ai ma musique pour me concentrer sur moi-même. Je m'attendais à marcher dehors et me reposer, un truc de ce genre plutôt ou bien dessiner sur une feuille.

Je m'étais habillé en conséquence pour aller dans un gymnase et non pour faire de la gymnastique avec une camisole noire avec un collet, un pantalon de sport bleu marin et des chaussures noir. Je m'attendais à voir beaucoup de gens, finalement le gymnase était désertique, seulement le bordel. Je me suis approché d'un ruban pour le prendre, j'aurais pu faire une arme avec en l'enroulant, il sera peut-être plus solide pour ... Non, ça sert a rien, je ne suis pas en danger, encore moins y penser, je risquerais de réveiller un coté, ça ne serait pas le temps avec les rubans. Ça serait encore plus solide si on les tressait tout ensemble. Il faudra que j'arrête d'y penser un jour. J'en pris un au sol en écoutant une musique avec une écouteur a l'oreille, l'autre est dans le dortoir. La joie d'avoir des écouteurs sans fil, qu'on peut en oublier un a quelque part, presque aussi pire que des chaussettes.

Je m'étais adossé contre un mur et je le faisais tourner un peu sur lui-même pour faire une spirale, en restant dans mes pensées. J'entendais quelque bruit autour, mais je ne m'y prêtais pas attention, j'étais trop plongé dans ma bulle personnelle pour me lever la tête. Tant que ces pas un élève qui vient me briser de ma bulle personnelle. J'ai sorti de ma bulle en entendant une voix féminine devant moi, j'ai repris conscience qu'il avait une élève avec un style pour faire du sport, vu son physique, elle en fessait. Elle avait des traits sombres aussi, mais reste avec un air gentille. J'y tends le ruban et tout le gymnase était rangé. Ça fessait combien de temps que j'étais la à le faire virer en spirale ? C'était presque embarrassant aussi de se faire attraper avec ceci à la main.


Désoler, je ne t'avais pas remarqué, voilà.

Son petit sourire me faisait légèrement sourire aussi. Elle doit bien aimer le sport vu, son habit et son physique, ça serait peut-être une chance de la connaître pour pouvoir pratiquer à faire des activités.

Tu préparais le gymnase pour faire quelque chose ?


Always keep your colors ~  :
 
Besoin de gens pour 2 événement de ma part, cliqué Ici pour plus de renseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Mer 26 Avr - 1:22
Désoler, je ne t'avais pas remarqué, voilà.

"Merci."

Je pris le ruban avec lequel il devait jouer depuis peu. Je me mis à le rouler tranquillement en le regardant me rendre mon sourire.

Tu préparais le gymnase pour faire quelque chose ?

"Préparer ? Non, pas du tout, j'étais juste en train de finir de le ranger."

Je frottais un instant ma nuque, me disant que je devais être la seule de ma classe à ne pas m'être changée encore. Bref, que je devais être seule avec ce gars tatoué. Je devais surement le gêner car il était surement venu s'entraîner. Je le fais régulièrement moi-même.

"Ne va pas croire que je suis du genre à empiler les tapis de gym pour m'allonger dessus. A moins que tu aies cru que je le faisais pour attendre un éventuel amant ?" Je ris un peu en achevant ma phrase. "C'est impossible, je n'en ai pas."

Je lui tirais une langue taquine avant de me tourner, allant vers l'étagère pour ranger l'ultime ruban dans sa caisse avec les autres. Je me tournais un peu vers l'inconnu, me rappelant qu'il était poli de se présenter, m'avançant un peu et me retrouvant, sans m'en rendre compte, le dos aux tapis de gym, pile qui arrive jusqu'à mon fessier. Je levais un bras vers le plafond, posant l'autre main dessus en m'étirant négligement.

"Au passage, je m'appelle Sylvia. Et je vais te laisser le gymnase, si tu veux être seul. Je ne suis pas du genre à déranger les autres."




Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 79
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Mer 26 Avr - 8:38
Je m'attendais à une réaction plutôt ''fausse gentillesse'', mais cette personne n'avait pas l'air si méchant. Difficile de s'ouvrir dans un lieu ainsi avec des gens avec tout leur problème. La phrase dites par la fille devant lui fait penser qu'il n'a pas plus de personne  dans son cœurs, au fait, depuis le tout début que son cœur y est resté vide, aucun amour reçu et a recevoir, aucun amour a donné. Cependant, il ne baisse pas la tête, il s'est imaginé la demoiselle devant lui allongé sur le tapis avec une robe à attendre son prince charmant. Ce qui fit rire un peu le jeune homme qui se relève contre le mur, se remettre droit sur ces pieds.

Et moi à faire la ballerine en attendant qu'une très chère demoiselle accepte mon cœur en me voyant danser ainsi, je risquerais plus d'attirer un homme. Hausse les sourcils. Dans tous les cas, je finis toujours seul. Je préfère être seul qu'être accompagné par un homme, personnellement.

J'y tire la langue à mon tour, histoire de taquiner un peu, une fois qu'elle ce retourne, je me suis mis à l'observé pendant qu'elle range l'unique ruban. Toute une pièce de femme ! Il ne manquerait plus que les pensées furtives de mon autre côté qui en rajoute, je n'aimais jamais la présence de la seconde personne contrôlant mon corps pour des envies que j'aurais évité à tout prix, à cause de lui que j'ai finis ici. Mon regard à détourné vers le visage de Sylvia qui ces présenté en ce dirigeant vers lui, pour se rapprocher. J'en ai fait pareil, quelque pas de l'avant pour se rapprocher encore plus. La voyante s'étirer, elle avait le tapis en arrière d'elle, elle pourrait trébucher facilement dessus si elle décide de reculer. Je surveillais ces mouvements qu'elle faisait. Étant prêt à la rattraper si elle décide de verser par en arrière. Elle ne voulait pas me déranger, disons qu'elle ne me dérange pas. Sa fait plus du bien d'entendre cette phrase, quelqu'un qui pense a moi, ces bien rare. J'agrandis mon sourire pour elle en me présentant a mon tour.

Sébastien, enchanté Sylvia. Sincèrement, tu ne me déranges pas, j'ai mieux préféré ta visite que de voir un ruban tourné en spirale.

J'avais accidentellement appuyé sur un bouton sur mon cellulaire dans ma poche, la musique dans mon oreille avait recommencer a jouer. J'avais des musiques tranquilles, mais là, on aurait plus dit à un rendez vous. J'ai retiré mon écouteur de mon oreille, ça me gênait, je l'avoue. Remis dans ma poche en y proposant :

Si ça ne te dérange pas, on pourrait venir s’entraîner à un sport, quelconque, histoire de faire passer le temps et de s'amuser.


Always keep your colors ~  :
 
Besoin de gens pour 2 événement de ma part, cliqué Ici pour plus de renseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Lun 1 Mai - 23:26
Et moi à faire la ballerine en attendant qu'une très chère demoiselle accepte mon cœur en me voyant danser ainsi, je risquerais plus d'attirer un homme. Dans tous les cas, je finis toujours seul. Je préfère être seul qu'être accompagné par un homme, personnellement.

#Bah, si tu étais un expert dans les rubans, tu aurais pu les utiliser pour attirer la fille."

Je me retins de rire en disant ma plaisanterie. Je ne voyais pas le mal à ce qu'un homme se promène en tutu et en se déplaçant comme dans le lac des cygnes. Mon cousin l'avait fait, une fois, pour répondre à un défi. Bon, il avait dix ans à l'époque ... A l'époque, il faisait pas mal de "bêtises". Maintenant, il s'était bien assagi et avait la tête sur les épaules, même s'il avait hérité de l'humour familial. L'inconnu vint devant moi et je penchais un peu la tête en abaissant mes bras, me demandant ce qu'il voulait.

Sébastien, enchanté Sylvia. Sincèrement, tu ne me déranges pas, j'ai mieux préféré ta visite que de voir un ruban tourner en spirale.

"Sauf que j'étais là avant toi."

Répliquais-je du tac au tac, avec un petit clin d'œil.

Si ça ne te dérange pas, on pourrait venir s’entraîner à un sport, quelconque, histoire de faire passer le temps et de s'amuser.

J'hésitais...  Je venais de finir le rangement de la salle, seule, après une heure de sport, pas si fatiguante que cela mais tout de même. Et puis, notre discussion m'aidait à calmer mon énervement devant les méthodes injustes et discriminatives du prof. Je croisais un bras devant mon ventre puis l'autre.

"Je ne sais pas. Je me suis déjà un peu dépensée. Tu proposerais quoi, comme sport ? MMm non, attend. Montre moi ce à quoi tu penses plutôt que me le dire.

Je fis un petit sourire en coin en laissant mes bras retomber sur le côté. Comme cela, je verrais ce qu'il vaut dans son sport. Et j'aurais la surprise de son choix. Tiens, d'ailleurs, cela me donne une petite idée. Après tout, les possibilités sont pas mal ici : football, rugby, handball, basket-ball, gymnastique, athlétisme... Mais en fait, cela reste un peu ennuyeux, juste comme ça. Autant mettre un peu de piquant, non ?

"Tiens, je vais même te proposer un truc. Si tu arrives à me surprendre, je t'accorde une faveur. Par contre, sinon, c'est toi qui aura un gage de ma part."

Et à ce niveau, dans la famille, on peut se révéler trèèès imaginatif en la matière. Surtout dans un gymnase rempli de possibilité !



Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 79
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Mer 3 Mai - 7:00
À la première vue, cette Sylvia à l'air d'être une fille qui adore taquiner, ça me soulageait du fait qu'elle ne soit pas renfermée. Ce qui approuve aussi le fait qu'elle soit sportive, pour me défier ainsi, me donnant juste le goût de m'amuser. J'ai réfléchi à un sport que j'aurais pu choisir, mes pensées se sont interrompues par les prochains mots qui ont été repris par la demoiselle en face de moi. Ce qui me donnait encore plus le goût de m'amuser. J'ai pensé au soccer, mais la seule chose que je pourrais la surprendre dans ce sport, c'est à tel point je suis maladroit des pieds avec un ballon, sinon le basket, mais je ne vois pas l’intérêt de lancer un ballon dans un filet. Le football que j'ai déjà joué pendant des années, mais je ne veux pas la faire mal non plu, sinon mes lancées se rendent loin et précises. Il a toujours la gymnastique que j'avais apprise avec une personne, la même pendant des années aussi. J'avais jamais changé de partenaire pour la raison qu'il faut avoir une forte confiance envers son partenaire, ce que j'ai perdu d'elle lorsque ces parents ont reconnus mon père, pensant que j'étais comme lui .. Bref, je pourrais toujours retenter.

Tu me tentes dans tout plein de sport, j'ai toujours aimé les sports qui représentent la liberté ou bien éprouver mes sentiments, que ce soit pour défouler ou pour le plaisir, surtout l'ouverture d'esprit, la créativité. Je ne connais pas tes goûts, comment je peux te surprendre ou quelconque, mais je vais le montrer avec plaisir.

Ces mots, je le dis en souriant, montrant que je suis ouvert a beaucoup de trucs. Je déteste être coincé dans une prison, sauf qu'avec une personne, on peut toujours réussir à s'évader et sentir libre. J'ai senti mon imagination s'ouvrir, l'amusement remonté ainsi que mes anciens souvenirs. Sa fait du bien, ce sentiment de liberté. Je recule de quelque pas en disant quelques mots.

Ce que je peux te demander peut-être exigeant pour toi, tout dépendra si t'aimes les défis.

Je me suis retourné de dos vers la demoiselle, marché un peu plus loin de quelque mètre pour pouvoir assez de distance pour l'idée que j'ai eue en tête. Je me suis retourné par la suite avec un sourire et en claquant mes mains l'une contre l'autre, pour faire circuler le sang.

Je le sais qu'on ne se connaît pas vraiment, si tu ne veux pas, je ne te force pas, mais j'aime les activités de confiance, donc ce que je propose, c'est une petite activité de liberté et de confiance. Ces pas compliqué ce que t'aura à faire. Cours vers moi, rendu près de moi plonge tout en restant a ma direction et raidi toi avec les bras allongé sur le long de ton corps, le reste, je vais le faire.

J'ai positionné mes pieds de côté, un peu plus large que mes épaules pour avoir la meilleurs équilibre, j'attendais sa réaction voir si elle déciderait de plonger vers moi pour que je puisse l'attraper et l'envoyer dans les airs au-dessus de ma tête pour la soutenir par les pieds. Ces par la suite que je me suis rendu compte que j'allais trop vite, mon sourire amusé s'efface tranquillement. Je me laisse trop emporté lorsqu'on me permet de m'amuser. Sa effraie les gens ou bien ne veulent juste pas jouer avec quelqu'un comme moi. J'ai détourné le regard quelque second pour revenir vers la demoiselle. Un côté me dit de m'ouvrir, à prendre ou a laissé et l'autre me dit : tombe malade devant elle ! Non pas ça, l'autre côté me dit : t'aurais dû aller plus tranquille, tu ressembles plus à un gamin.  


Always keep your colors ~  :
 
Besoin de gens pour 2 événement de ma part, cliqué Ici pour plus de renseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Jeu 4 Mai - 0:47
Tu me tentes dans tout plein de sport, j'ai toujours aimé les sports qui représentent la liberté ou bien éprouver mes sentiments, que ce soit pour défouler ou pour le plaisir, surtout l'ouverture d'esprit, la créativité. Je ne connais pas tes goûts, comment je peux te surprendre ou quelconque, mais je vais le montrer avec plaisir.

Je le regardais sans bouger, me demandant de quoi il parle. Pour moi, le sport, c'est le plaisir de s'amuser avant tout, avec un ou plusieurs amis. Ou pour se défouler. Donc tous les sports entrent dans mes critères, même si certains ont des règles idiotement compliquées, comme le base-ball. Mes préférences vont, bien sur, au football et au karaté.

Ce que je peux te demander peut-être exigeant pour toi, tout dépendra si t'aimes les défis.

"Ce n'est pas que j'aime les défis. J'aime juste m'amuser."

Je le vis s'éloigner, se positionner bizarrement, pour me réceptionner. Il m'expliqua son défi alors : je devais courir, me lancer droite comme un I et me laisser attraper dans ses bras. Cela ressemblait beaucoup à de la gymnastique... et je ne raffolais pas tellement de cette idée. Je regardais un peu autour de moi... Une seule sortie, devant moi... Je me frottais la nuque en soupirant.

"Pour le moment, je ne vois rien de si extraordinaire. Donc, je vais essayer. A toi de me surprendre sinon tu verras que je peux être sadique quand je le veux."

Je voulus reculer pour prendre un peu d'élan, remarquant alors la pile de tapis dans mon dos, sur laquelle je faillis tomber. Heureusement, ce ne fut pas le cas. A la place, je secouais la tête, me moquant de moi-même. Je me mis donc à courir vers lui et je sautais, comme il me l'avait demandé, les jambes droites et serrées, les bras le long du corps.. mais j'avais mal calculé et le fis trop tard, le faisant chuter au sol, moi sur lui... et ma poitrine sur son visage. Je restais un instant ainsi, un peu sonnée par la chute, avant de réaliser notre position. Elle ne me gênait pas, après tout, je n'étais pas nue, mais elle pouvait prêter à confusion. Aussi, et pour ne pas l'étouffer, je me redressais, me retrouvant à quatre pattes, et à califourchon au-dessus de lui.

"Sébastien ? Ca va ? Je suis désolée, je ne voulais pas te faire tomber."

J'étais gênée, de mon erreur, et j'espérais qu'il était indemne. Je ne bougeais pas, attendant une réponse de sa part, oubliant un peu notre pari.



Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 79
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Jeu 4 Mai - 15:39
J'étais sur de mon coup, je le savais que j'en étais capable, sauf que je n'avais jamais envisagé que ça l'aurait été elle qui aurait mal calculé la distance du sauf, je m'attendais un peu a ça, sauf que là, c'était trop près, j'allais l'attraper, mais j'ai tout de suite remarqué qu'elle a sauté trop près, il était trop tard. Ça la prit une fraction de seconde que j'avais sa poitrine au visage et qu'elle m'a entraîné avec elle au sol. J'étais plus surpris par la position à laquelle on était placé que par la douleur de mes coudes et de mon derrière au sol. On y est resté ainsi pendant quelque seconde avant qu'elle se relève, je ne pouvais pas bouger avec elle sur moi. Je me sentais mal a laisse dans cette position. Heureusement que personne nous voyais pendant ce temps-là. J'étais nullement choqué, juste surpris par ce qui ces produite. Elle s'était relevée, a quatre pattes par-dessus, je la regardais avec un air surpris.

Oui, je vais bien, t'inquiète. Je te donne une autre chance de te rattraper.

Personnellement, j'avais une belle vue d'elle par-dessus moi ainsi. Imagine-la nue a présent ! Non mais ferme là ! Ça ne m'aide pas du tout dans cette situation ! Bref, je me suis relevé un peu avec mes coudes. Étant appuyé dessus, j'avais vu une personne à la porte d'entrer, c'était mon psychiatre qui voulait voir si j'avais fait ce qu'il voulait que je face, en ce moment, il était rendu tout rouge de gêne avec un air surpris. Ça la prit quelque seconde avant qu'il réalise que je le regardais et qu'il disparaît de la porte. Il est sûr que je vais avoir un retour de sa part sur cette situation. Il arrivera ce qu'il arrivera, j'y lui arracherais la langue s'il faut. Ces pas avec la violence que ça va aider. J'ai retourné mon regard vers celui de Sylvia.

Sinon ça va pour toi aussi ?

Je le savais que j'avais amorti sa chute, mais c'est par politesse que j'y demande cette question. Après quelque instant que j'avais réalisé que j'avais sa poitrine au visage, elle était habillée, mais reste que j'avais le visage dans cette zone, même si le sous-vêtement m'avait écrasé la lèvre contre mes dents, engourdis un peu, mais sa passe. On passe de '' jouer '' avec un ruban à cette situation, assez surprenant ce qu'il peut ce passé dans une journée. Difficile de dire de quoi dans cette situation.


Always keep your colors ~  :
 
Besoin de gens pour 2 événement de ma part, cliqué Ici pour plus de renseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Lun 15 Mai - 21:42
Oui, je vais bien, t'inquiète. Je te donne une autre chance de te rattraper.

Je ris un peu en me relevant complètement, me décalant pour ne plus être au-dessus de lui. Sinon il aurait du mal à se relever, le pauvre. Déjà qu'il avait du se faire mal, même s'il ne voulait pas le dire. La preuve : il était un peu rouge des joues ! Si cela ne voulait pas tout dire ! Mais heureusement, je ne voyais pas de sang sur le sol sous sa tête. Il s'en remettra donc.

Sinon ça va pour toi aussi ?

"Oui, j'ai eu la chance d'avoir un bon tapis pour me rattraper."

Je vous l'accorde, elle était un peu trop facile comme blague. Hélas, je n'ai pas trouvé mieux... mis à part utiliser le terme de matelas, qui serait déplacé vu le lieu. Je lui tendis la main, pour l'aider à se relever. Une manière de m'excuser de l'avoir fait tomber, sans l'avoir voulu.

"Quand à me rattraper... je crois que je vais décliner : je risque de me louper à nouveau et je n'ai pas très envie de cela : tu finirais par croire que je le fais exprès. Je vais être gentille et te laisser une seconde chance de me surprendre. Parce que la gym, comme je crois te l'avoir dis, j'en ai déjà fait tout à l'heure."

Une fois le monsieur debout, je me reculais contre le mur, m'y adossant en le regardant, les bras croisés sur mon ventre. Allait-il tenter de relever le défi une seconde fois ? En me surprenant avec un sport auquel je ne m'attends pas ? Son premier échec, suivi du mien dans son exécution, l'a-t-il démotivé ? Je n'en sais rien mais j'espère qu'il ne racontera pas partout ma maladresse. Ce serait assez embarrassant pour ma réputation. Même si elle est très faible ici. Après tout, personne ne me connaît vraiment dans l'Institution et je ne suis pas là depuis assez longtemps pour me faire un nom. Surtout que je n'en ai pas envie. Je souris donc à mon camarade, histoire de le motiver un peu et lui faire oublier ma chute.



Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 79
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Dim 21 Mai - 13:48
D'avoir un tapis, de mon bord, j'ai eu de la chance a ce que ça ne l'ait pas été un homme qui me tombe dessus ainsi. J'ai rigolé un peu face à sa remarque. Ça va être dur de ce débarrassé maintenant de cette image de sa poitrine sur mon visage en asseyant un truc. J'ai été un peu déçu de la voir décliner mon offre de se reprendre. J'ai compris aussi qu'elle ne voulait pas qu'elle pense qu'elle fait exprès, c'est sûr que j'aurais pensé a sa si j'avais toujours eux sa poitrine sur mon visage ou que j'aurais tout le temps été collé, mais ces pas le cas. Je le sais que je suis fort pour grimper, sauté, acrobatie, sinon pour un sport, je peux toujours me tenter au basket. J'ai sorti de mes pensées et j'ai vu la demoiselle sourire. Ce qui ma fait sourire par la suite, elle n'était vraiment pas méchante, ça se voyait. Ça me soulageait qu'elle ne soit pas comme certaine qui sont trop capricieux a rien. Bref, je regardais le panier et je me décidais quoi faire.

J'ai eu l'idée de m'accrocher dessus, il était trop haut pour que je puisse tout simplement sauter dessus, il faudra que je me donne un élan sur le mur avant. Je me suis donc précipité vers le mur, j'ai poussé avec une main et mes pieds contre le mur une fois sauté dessus pour me précipiter plus haut et en arrière a la fois pour venir m’accrocher contre le panier de basket. J'ai ramené mes jambes au-dessus de ma tête pour m’accrocher au panier avec mes jambes et relâcher mes mains. J'étais complètement à l'envers, mon débardeur avais relevé avec, s'arrêtais sous mon cou. Torse nu, a l'envers dans le gym. J'ai remarqué la porte s'ouvrir un peu. Il avait un œil qui me regardait, je le savais que c'était mon psy qui me surveillait. Il a rentré sa tête un peu pour voir si j'étais seul et il a vu la demoiselle avec qui j'étais. J'y fais donc un signe de la main pour le saluer. Il fit de même et s'en va. Une chance que Sylvia était là sinon il aurait pensé que je n'aurais rien fait de ce qu'il m'a demandé.


C'était mon psy, sinon au basket, je ne dois pas être si mal que ça pour faire des paniers comme ça. On pourra surement faire une partie la prochaine fois. Si ça t'intéresses.

J'en ai profité pour m'étirer un peu, mon débardeur a fini par tomber, j'ai tenté de le rattraper dans les airs, mais j'ai serré ma main trop tard dessus, ça lui a juste donné un coup et poussé plus loin. Je vais devoir redescendre le chercher, même si un moment ou l'autre, je devrais redescendre tout court. Fait Spiderman et embrasse la demoiselle à l'envers. Juste toi pour penser à des trucs comme ça, ou peut-être pas finalement. Je suis resté à l'envers avec les bras croisés. J'attendais de voir sa réaction de comment elle allait réagir par la suite, si ça l'a satisfait ou bien ça prendra plus que ça.

As-tu un sport de préférence que t'aime bien jouer ?


Always keep your colors ~  :
 
Besoin de gens pour 2 événement de ma part, cliqué Ici pour plus de renseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Mer 24 Mai - 21:19
Bon, il allait bien malgré sa chute. Tant mieux. Je m'en serais voulu si cela n'avait pas été le cas. Je l'aidais à se relever, signe qu'en effet tout allait bien pour lui, reprenant la discussion avec lui. Je lui proposais même de lui redonner une chance pour le défi. Il sorti de la réserve et sauta.. pour faire un cochon pendu depuis l'un des paniers de basket posé contre le mur. Je l'avais suivi donc je le vis faire. Réussir cela montrait une grande agilité. Je ne pensais pas être capable de faire cela pour ma part.

J'entendis une porte se refermer mais je ne pu voir qui l'avait ouvert. Quelqu'un serait en train de nous espionner ? J'espère que non. Je n'aime pas que l'on me surveille. On le faisait déjà assez à mon goût ici, même si ma présence dans l'Institution était en partie mon choix. J'espérais donc me tromper. En tout cas, cette personne avait pu voir que Sébastien montrait son torse à tout le monde. Enfin à ceux le regardant en ce moment.


C'était mon psy, sinon au basket, je ne dois pas être si mal que ça pour faire des paniers comme ça. On pourra surement faire une partie la prochaine fois. Si ça t'intéresses.

"Je doute de le faire : ce sport n'est pas fait pour une fille, mon gars."

Je ne pu m'empêcher de rire un peu quand le haut du jeune homme lui montra pourquoi : le vêtement tomba au sol, laissant le garçon avec juste son pantalon et ses chaussures sur lui. Non que ce soit dérangeant, surtout dans une salle de sport.

"Voilà pourquoi d'ailleurs."

Je m'approchais, visiblement amusée par sa mésaventure. Une fois près de lui, je notais d'ailleurs que nos têtes étaient à la même hauteur, je me penchais pour ramasser son débardeur, me relevant sans le cogner, ayant fait attention.

As-tu un sport de préférence que t'aime bien jouer ?

"Oui mais je ne te le dirais pas comme cela. Tiens." Je lui tendis son vêtement. "Sinon, je valide, tu as rempli l'objectif : tu peux me donner un gage."

Ce qu'il me dit de faire était... gênant... même pour moi. Mais je m'étais engagée, je devais donc tenir parole. Je soupirais un peu et je me tournais, ne lui montrant que mon dos en retirant mon t-shirt et le sous-vêtement qu'il cachait, levant ensuite les bras pour passer le débardeur de Sébastien. Il était bien sur un peu grand pour moi, vu qu'il mesurait une vingtaine de centimètres de plus, et dévoilait la naissance de mes deux collines. Je le vis au sol et lui demandais de me donner un coup de main pour monter sur le panier.

Là, je m'assis dessus, contente qu'il soit solidement accroché car la chute serait rude. Enfin, il tiendrait vu qu'il a supporté le poids du jeune homme avant moi. Je fermais les yeux, les mains tenant le vêtement de l'ado pour éviter qu'il ne descend alors que je me laissais tomber en arrière, me retrouvant la tête vers le bas à mon tour, en mode cochon pendu. J'aurais préféré faire cela sur une branche. Je lui fis signe d'approcher, arrivant à limiter la chute du débardeur, qui ne dévoilait que le 'bas' de mon ventre. Je fis un, rapide, baiser à Sébastien.


"Voilà, tu es satisfait ?"

Je ne bougeais pas, attendant sa réaction et sa réponse. Sans faire attention à la vue qu'il pourrait avoir.



Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 79
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Lun 29 Mai - 6:14
J'ai adoré mon gage offert par cette demoiselle. Si chaude a regardé ainsi, dommage que le baisé aie été cours, mais ça ma permis de voir tout un petit show. Je devrais rayer ce truc de ma liste à faire maintenant. L'image de la demoiselle à l'envers ne pouvait pas m'empêcher d'afficher un sourire en coin. Satisfait, en plus que je peux voir a présent ces deux collines, je le sens que je vais en rêver ! Avec mon débardeur sur son dos, trop grande pour elle, tant mieux sa y fait un charme ~ Ma meilleurs journée par ici. Je pourrais toujours faire plus avec cette demoiselle avec des gages comme celle-ci. Je vais devoir paraître gentil pour que sa marche bien.

Très ~

Non ! Assez ! Là, c'était un pas en trop, j'allais dire un gage pas très compliqué, quelque chose de simple, mais la lui il y a tout viré ça vers son côté, j'avoue que ça l'a bien fonctionné, mais quand même ! On va me prendre pour un pervers à présent. C'est difficile de réfléchir avec cette scène qu'il vient de ce passé. J'ai senti la peau de mon visage commencé à chauffer, je le savais qu'à ce moment précis, j'en étais rendu tout rouge. J'étais plus surpris de ce qui venait de ce passé, que tout était vraiment fait, ça sera difficile à digérer pour moi, d'avoir absolument fait ça. Je l'ignore comment l'aider à présent, comment elle va débarquer sans se faire mal. La seule solution était de l'aider à la remontée vers la barre pour qu'elle s'y accroche dessus, mais si elle lâche le débardeur, elle va ce ramassé nue, un peu comme moi.

Je vais t'aider à te remonter, je ne croyais pas que tu l'aurais fait pour de vrai.

Juste après que j'aie déposé ma main derrière son dos, la cloche à sonner. J'ai détourné mon regard vers la cloche, les cours avaient pris fin. Sans trop de problèmes, j'ai compris que par la suite que les minutes vont suivre, qu'il va avoir des élèves qui vont ce pointé le nez ici vu que c'est leur prochain cours ou bien juste pour faire les fou dans le gym. Je me suis retourné vers Sylvia avec un regard surpris. Je ne voulais pas qu'on nous remarque dans cette position, encore moins qu'elle se fasse voir avec mon débardeur sur son dos. Torse nu de mon bord, musclé sans couche de gras, je n'imagine pas ce que les gens vont dire face à cette situation avec les vêtements de la demoiselle au sol à côté. C'est là que j'ai aidé la demoiselle à se relever sur le barreau du panier de basket.

Je n'ai pas le goût qu'on nous voit dans cette situation.

En plus que si le prof de gym doit ce pointé ici, j'espère que sa sera plus un prof retardataire que celui qui arrive dès que la cloche du cours qui finis sonne. On verra ce qui va se produire, s'il a de quoi elle ira ce changé dans les vestiaires. Ça va sembler louche quand même vus qu'elle a mon débardeur. Bref, on sait jamais ce qui va se produire.  


Always keep your colors ~  :
 
Besoin de gens pour 2 événement de ma part, cliqué Ici pour plus de renseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Jeu 1 Juin - 23:26
La tête que faisait Sébastien était amusante : il était aussi rouge qu'une belle tomate bien mure à me voir ainsi. A moins que ce ne soit le fait que je porte son débardeur sans rien dessous ? Peut-être est-là un de ses fameux fantasmes ? Peut-être imaginait-il le vêtement m'échapper et révéler le haut de mon corps ? Ou bien était-ce sno premier baiser ? Allez savoir, je ne suis pas un mec, je ne peux comprendre. Si c'était le cas, tant pis car je comptais bien ne pas rester vêtue ainsi longtemps.

Je vais t'aider à te remonter, je ne croyais pas que tu l'aurais fait pour de vrai.

"Sauf si le défi est réellement déraisonnable, si je peux le relever, je le fais."

Je fis une poussée du bassin pour me redresser, alors que retentissait la sonnerie annonçant la fin des cours, ce que confirma l'horloge murale du gymnase. Je me laissais tomber au sol, me tournant vers Sébastien.

Je vais t'aider à te remonter, je ne croyais pas que tu l'aurais fait pour de vrai.


"Il fait beau, nos camarades vont surement jouer sur le terrain extérieur. Viens, je vais te rendre ton débardeur."

Je ramassais mon sous-vêtement et mon t-shirt avant de marcher vers la réserve. Il valait mieux éviter qu'on le croise torse nu et moi portant un vêtement visiblement bien trop grand pour moi. Les gens se mettraient à croire qu'on vient de faire des trucs pas net. Bon, je n'étais plus vierge mais je n'avais pas eu ce genre de relation depuis un moment. Et avec personne depuis mon arrivée dans l'Institution Indäre. Une fois à l'intérieur, je posais mes vêtements sur la pile de tapis de gym, faisant signe au jeune français de refermer la porte. Pas besoin de le faire entièrement non plus, juste de quoi empêcher que l'on remarque que je me rhabille. De toute façon, la lumière est allumée.

Je retirais donc le débardeur et le posais sur la même pile que les miens.


"Tu peux le récupérer, Sébastien."

Je pris ensuite mon sous-vêtement, veillant à rester dos au garçon. Inutile de le traumatiser plus que cela. Après tout, il ne devait jamais avoir vu un sein ailleurs que sur un écran ou dans un journal. J'enfilais le tissu pour cacher mon modeste bonnet C, avant de cacher le tout sous mon t-shirt blanc. Je me tournais alors vers le garçon.

"Bon, je vais aller me rhabiller dans le vestiaire. Merci pour ce petit jeu. On pourra remettre cela quand tu veux, Sébastien."

J'imagine qu'il devait avoir bien d'autres choses à faire. Après tout, j'étais en Forge, comme il doit s'en douter maintenant. Enfin, sauf s'il avait été trop hypnotisé pour regarder mes chevilles quand j'avais la tête en bas : il aurait pu voir le bracelet électronique, et étanche, que je porte à mon pied gauche. Bref, je n'avais plus qu'à me changer et rentrer prendre un bon bain. Enfin, sauf si je me trompe et qu'il souhaite discuter avec moi.



Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
IRS |:| Quatrième année
avatar
Masculin
Messages : 79
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Lun 5 Juin - 7:02
C'est vrai qu'il fait beau dehors, je m'inquiète pour rien dans ce cas, ça me soulageait. J'avais remarqué pendant ce temps le truc noir à la cheville pendant qu'elle était à l'envers. Je pouvais bien deviner qu'elle a fait quelque chose de pas très net, mais elle était gentille avec moi donc je ne la craindrais pas. Elle fait bien une bonne personne pour faire du sport, peut-être que plus tard, j'arriverais à savoir ce qu'elle a fait au paravent pour avoir ce petit bracelet à la cheville avec le bloc noir après. Elle m'a demandé de fermer la porte, c'est ce que j'ai fait. Histoire de rendre service, je ne ferais pas mon roi à resté sur mon derrière à rien faire, elle ne m'a rien fait de mal alors vaut mieux être gentille avec, donnant donnant. Elle m'avait surpris aussi sur le fait qu'elle est une femme de parole, mais vraiment. Ça se voyait par exemple que ça n'y dérangeait pas ce genre de truc, elle doit être habituée, contrairement à moi. Premier baisé, enfin, que mon autre côté ma fait faire ! C'était pour te rendre service espèce de fœtus ! Fœtus ? Cette insulte de merde venant d'une personne qui partage la même tête que la mienne. Pas besoin de me rendre service, je le ferais dès que je serais prêt, au bon moment dans de bonne situation, pas dans un gage dans un gym !

Je me suis ensuite concentré sur mon débardeur qu'elle m'a laissé, je l'ai remis tout de suite, j'ai voulu me dépêcher donc je n'ai pas pris le temps de bien le positionné, remarquant la demoiselle dos à moi, sans haut. J'avoue qu'elle était jolie. Je me suis concentré sur mon débardeur une fois de plus, car je ne me sentais pas très bien, jusqu'à ce que je constate que je l'ai mise à l'envers. Je me suis donc dépêché à le retourner et à remettre mes bras dans le trou, ni vue ni connue, enfin, on peut dire sa comme ça. J'ai relevé mes yeux vers la demoiselle qui s'était retournée contre moi pendant que j'ajustais mon débardeur par-dessus mes shorts. (s'il a un nom français pour ça, je l'ignore, c'est quoi ~ ) Après son merci, j'y affiche un sourire. J'avais eu le temps de dérougir pendant tout ce temps-là et c'est là que j'y adresse ma parole.

Sa fait plaisir. On pourra remettre ça à la prochaine semaine, même journée dans la soirée. Si ça t'intéresses.

J'ai voulu la suivre hors du gym, mais mon psy avait déjà ouvert la porte du gym. Son air sérieux comme d'habitude avec le petit tatouage sous ces yeux, petit style personnel surement. Il m'adressa la parole, disant qu'il voulait me parler à propos d'un truc, du jeu qui m'a fait jouer avec les rubans, tu parles d'un jeu qui pourrait m'aider mentalement. Je n'ai pas trop aimé. Je me suis reviré vers Sylvia pour y dire quelque mots avant de partir avec le psy.

J'allais te suivre, pour ce parler un peu, mais je vais devoir, aller, voir mon psy. On se reprendra, a plus Sylvia !

J'y fais signe de la main pour y dire au revoir. Je me suis retournée vers mon psy qui m'avait déjà adressé la parole en marchant vers son bureau. Tout cela pour dire que le ruban était juste un test pour voir si j'allais le faire pour de vrai, que je prends toute l'aide au sérieux. Je le regardais avec un air surpris, il n'avait pas plus souri ni même jeté un coup d’œil vers moi. Il est vraiment mystérieux ce personnage. Bref, au moins j'ai pu connaitre une gentille demoiselle avec qui je vais pouvoir m'amuser avec dans le gym. Développé d'avantage mes forces pour le sport, surement même m'en découvrir d'avantage.


Always keep your colors ~  :
 
Besoin de gens pour 2 événement de ma part, cliqué Ici pour plus de renseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Mer 14 Juin - 16:54
On finit de se changer, le dos tourné pour préserver la pudeur du jeune français. C'était amusant de le voir achever de mettre son t-shirt dans son short et rougir, tout de même. Je ne pouvais d'ailleurs qu'à moitié le comprendre. Mais bon, j'avoue : un homme qui rougit, ça reste mignon.

Ca fait plaisir. On pourra remettre ça à la prochaine semaine, même journée dans la soirée. Si ça t'intéresses.

"Quoi, tu veux retenter ta chance de voir mes seins ?" Je ris un peu en ajoutant. "Non, je plaisante. On verra ça, une prochaine fois mais pas après mes cours de sport mon garçon."

Nous étions revenus dans le gymnase quand le type de tout à l'heure refit son apparition. Cet individu me paraît un peu louche, à agir ainsi. On dirait presque un espion ou un voyeur. Sébastien alla lui parler, ce qui n'était pas forcément rassurant. Puis, il revint à moi.

J'allais te suivre, pour ce parler un peu, mais je vais devoir, aller, voir mon psy. On se reprendra, a plus Sylvia !

"Pas grave. Si jamais tu me cherches, je loge dans une des résidences du secteur est. Bonne fin de journée à toi."

Je le saluais de la main avant d'aller dans le vestiaire, pour récupérer mes affaires. Je ne pris pas de douche, préférant prendre un bain chaud et moussant dans mon logement. Sur le chemin, je me dis que le jeune homme n'avait pas de chance d'avoir un psy pareil. Surement un ancien élève d'Indäre en plus ! Enfin, j'étais contente d'avoir croisé quelqu'un de sympathique et d'amusant. Je pourrais en parler à Mlle Friedricht tiens. Elle trouverait surement que cette rencontre a été utile et prouve que mon état mental s'améliore. Vous ne trouvez pas ?

[RP Terminé]



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arisème petit prêcheur
» La méthode hypothètico-déductive en géographie et petit lexique méthodiste
» Petit cèpe "de ville" ?
» un petit jeu rigolo ^^
» Le Grand et le Petit Albert.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Annexe :: Gymnase-
Sauter vers: