À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
C'est l'heure pour les couples de se présenter pour être élus rois du bal !
Venez voter pour votre rp préféré du mois de Juin

 :: IRS - Annexe :: Cour de l'IRS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Matinée légèrement chamboulée [PV Caitlyn Wesker]

Blake Winchester
IRS |:| Chef de la sécurité
avatar
Féminin
Messages : 44
Né(e) le : 23/03/1992
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 25
Niveau d'études/Métier : Chef de la sécurité
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t437-votre-securite-est-entre-mes-mains-blake-winchester

Mar 18 Avr - 23:30

Il y a de ses journées où tout est calme. Où vous vous levez. Vous partez la cafetière. Vous vous préparez un bon déjeuné en lisant votre journal. De ces journées où le monde semble paisible et où le chant des oiseaux est votre réveil matinal. Je ne vous dirais pas que cela m’arrive. Parce que ce n’est pas du tout comme ça qu’a débuté ma journée. Ma journée à moi, elle a commencé par la sonnerie de mon cellulaire et la personne de garde paniquée. Apparement, il manquait un élève ou un élève s’était sauvé, je n’ai pas trop compris. Toujours est-il qu’au final, c’était une fausse alerte. Le gars s’était trompé et aucun des étudiants de l’IRS n’avait commis de faut. Autant pour mon sommeil, je m’étais donc levée un bon deux heures plus tôt. Enfin, quitte à être debout et réveillée, j’en ai profité pour aller m’entraîner. Après tout, normalement, aujourd’hui, j’avais du temps libre en avant-midi.

Je revins donc à ma chambre après cette fausse alerte afin de revêtir ma tenue favorite pour un bon entraînement. De quoi me permettre de bouger plus facilement que mon uniforme habituel. Pantalon, chandail, écouteurs avec la musique à fond. Et quelques tours du campus en joggan. Quelques pompes par-ci et quelques étirements par-là. Enfin, quelques heures plus tard, je me décidais à rentrer à ma résidence, à l’est du campus. Le temps de prendre ma douche, question de ne pas sentir pendant mes heures de travail, et de me changer que, déjà, mon quart était sur le point de commencer. Étant chef de la sécurité, arriver à l’heure était plus qu’important pour moi. Je me rendis donc à mon poste légèrement en avance.

Traversant l’école, j’entendis soudain des cris provenant de la cours de l’IR. Chose anormale, puisqu’on tentait de les inciter à rester calmes. Aussi, je me dirigeais vers la scène pour trouver deux élèves en pleine altercation. Heureusement, un autre membre de mon équipe avait entendu l’agitation. Après quelques signes, il s’occupa du premier jeune tandis que, m’interposant entre les deux, je barrais la route à une jeune femme à la chevelure bleue impressionnante. J’ignorait la cause de leur altercation, mais aussi bien stopper cela maintenant avant que les choses ne s’enveniment. Pour autant que j’en sache, personne n’avait attaqué personne et le ton était juste monté… j’évitais de la toucher, ne sachant pas comment elle réagirait à un contact physique, mais je m’adressait à elle, tentant de gagner son attention.

- Hey. Regarde moi. Va falloir te calmer un peu. D’accord? Pourquoi tu ne viendrais pas marcher avec moi et me dire ce qui s’est passé, pour voir? Je peux peut-être régler la situation.
Blake Winchester & Caitlyn Wesker


Dernière édition par Blake Winchester le Mer 3 Mai - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 107
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta (3e → 4e)
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Dim 23 Avr - 13:43

「 MATINÉE LÉGÈREMENT CHAMBOULÉE...  」

Blake
En ce moment, tout roule pour Caitlyn. Elle s'intègre bien, a relativement des bonnes notes, s'est déjà fait beaucoup d'amis, et son trouble semble se calmer. Du moins, ce dernier point était valable jusqu'à aujourd'hui.

En effet, un élève quelconque de Forge avait eu, semble-t-il, l'idée de génie qu'était d'apparemment chercher l'embrouille pour aucune raison valable. Visiblement, le jeune idiot s'ennuyait juste, et trouva bon de venir coller ses sales pattes un peu trop près du postérieur de la demoiselle, faisant passer ça pour un accident tandis que les élèves se rendaient par dizaine vers la cour afin de profiter de cette belle matinée. Après un petit sursaut, Wesker se retourna d'un air meurtrier vers le fautif, sa réaction ne se faisant évidemment pas attendre :

"... Écoute. T'as cinq secondes pour m'expliquer que t'as pas fait exprès, qu'on t'as poussé, ou que c'était la main de Dieu."

"Eh, c'est pas d'ma faute, t'as qu'à apprendre à porter ton uniforme. Tu t'attends à quoi en la portant si haut, ta jupe ?"

Et voilà, c'est parti. De toute évidence, l'élève n'avait répliqué que pour l'adrénaline de la provoc' et rien d'autre. Le problème, c'est que la menace de la jeune femme était à prendre littéralement. La base de son trouble étant d'être aléatoire et exagéré, la remarque du garçon qui aurait pu être simplement ignorée -et qui, au final, n'était pas si dramatique- crispa entièrement le corps de Caitlyn. Devant le petit rictus supérieur de l'inconnu, elle eu la sensation d'être prise de vertige, ses poings serrés se mirent à trembler : il n'en fallu pas plus pour qu'elle l'attrape à la gorge et le plaque contre le mur de la cour, le regard planté dans le sien.


Évidemment, la sécu' de l'IRS était particulièrement attentive, et un surveillant bloqua le jeune homme près à répliquer avant que trop de dégâts ne soient commis. Quant à la bleuette, le chef de la sécurité en personne -qu'elle n'avait jamais vu auparavant- s'occupa de son cas sans hausser le ton, invitant simplement la colérique à la suivre pour lui expliquer. ce qu'il s'était passé. Serrant son poing fermement entre ses dents pour se calmer, Wesker s'exécuta cependant en suivant la blonde, sa rage ne l'empêchant pourtant pas d'apprécier la partie du corps ayant déclenché l'accident appartenant à cette dernière, cela avec discrétion et pendant une poignée de secondes seulement.

Étant un peu écartée du lieu de l'accident, la demoiselle poussa un soupir frustré en s'asseyant sur un muret en pierre, la voix encore un peu chevrotante de colère.

"Et merde... C-c'est ce gros connard là, il m'a cherché, putain mais les gens comme ça-... !" Elle soupira à nouveau, plus calmement, puis se passa une main sur le visage avant de continuer : "... Désolée, j'arrive pas à me gérer quand je suis énervée, mais bordel, j'ai envie d'le buter ce fils de pute !"

Écouter cette vague d'insultes n'était pas sûrement pas la plus douce mélodie à l'oreille, mais là, il valait mieux la laisser rager un bon coup, histoire qu'elle s'apaise un peu.
(sorry de te mater les fesses bb on m'a obligé snif)
Revenir en haut Aller en bas
Blake Winchester
IRS |:| Chef de la sécurité
avatar
Féminin
Messages : 44
Né(e) le : 23/03/1992
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 25
Niveau d'études/Métier : Chef de la sécurité
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t437-votre-securite-est-entre-mes-mains-blake-winchester

Jeu 11 Mai - 2:35

Je passais devant la jeune fille, bien que gardant mon oeil légèrement dans sa direction. Elle semblait en état de me suivre sans poser de problème, aussi, je ne posais pas la main sur elle ni ne l’obligeait devant moi. Le poing entre ses dents, elle avait l’air de tenter de contenir sa colère. Parfait. Peut-être le cas de ce matin ne serait-il pas trop compliqué, après tout. Lorsqu’elle s’assit brusquement sur un bas muret, je me postais devant elle, les bras croisés. Bon, je n’étais pas en colère ni quoi que ce soit, mais je ne suis pas la personne la plus empathique du monde, ce qui me donne une attitude fermée, le trois quart du temps.

Le vent souffla légèrement. Un tintement métallique retentit. Mon oeil s’égara momentanément vers la source du bruit. Une canette vide? Super. Quel respect pour cet endroit où ils étaient forcés de vivre. Ne comprenaient-ils pas que de maintenir leur environnement propre leur rendrait la vie plus agréable? La jeune étudiante poussa un soupir, m’annonçant qu’elle allait entamer son récit… captant par le fait même mon attention. Mon unique oeil se reposa sur la jolie demoiselle aux cheveux bleus. Je ne me rappelait pas l’avoir vu avant, elle devait donc être relativement sage, malgré sa présence à l’IRS.

"Et merde... C-c'est ce gros connard là, il m'a cherché, putain mais les gens comme ça-... !" Elle soupira à nouveau, plus calmement, puis se passa une main sur le visage avant de continuer : "... Désolée, j'arrive pas à me gérer quand je suis énervée, mais bordel, j'ai envie d'le buter ce fils de pute !"

Si le début de son récit me sembla dénué de toute tendance violente, ce ne fut pas le coup pour la seconde partie. Je fit claquer ma langue pour marquer ma désapprobation. Secouant la tête, je soupirais avant de poser mes fesses sur le muret, à sa gauche.

- Tu ne devrais pas menacer les gens ainsi. Je sais que tu es en colère, mais si je dois te donner un autre avertissement, je serais moins gentille. Décroisant les bras, je les posait sur le muret des deux côtés de mon corps. - Et puis. Si j’étais toi, je me raconterais ce qui s’est passé. Après tout, je suis sure qu’une heure de colle avec moi est assez pour le dissuader de recommencer. Et bien que je comprenne que tu es en colère, je ne sais toujours pas pourquoi, puisque je n’ai rien vu. Explique moi et je verrais ce que je peux faire pour régler la situation.

Le vent souffla encore, faisant rouler la canette jusqu’à mon pied. Je baissais le regard vers elle avant de me pencher pour m’en saisir et la poser sur le muret : j’irais la jeter plus tard. Les étudiants avaient repris leurs train train matinal, ne se préoccupant pas trop de nous, si ce n’était pour nous jeter des petits regard de temps en temps : bien que n’étant pas arrivée depuis longtemps, certains me connaissaient déjà.
Tkt pour les fesses, j’ai trouvé ça assez drôle quand j’ai lu x)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une vie légèrement salé
» Jacques Prévert : La grasse matinée
» bebe 21 mois chamboulé passage à l'heure d'été
» Boire de l'eau glacée juste après le lever...
» hyperglycémie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Annexe :: Cour de l'IRS-
Sauter vers: