À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Venez faire des cadeaux de noël !

 :: Hors-jeu :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bad sensation? [pv Alex]

Issou Adore
Membre absent
avatar
Messages : 309
Date d'inscription : 18/03/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t372-issou-adore-don-t-waste-my-time

Ven 7 Avr - 19:37
Erreur. Voilà bien le seul mot qui vint à l'esprit du jeune pilote à cet instant précis. Premièrement, en retard, l'ébène choisit de prendre l'un de ses deux roues afin d'esquiver la densité routière et de pouvoir, tout de même, espérer arriver à l'heure. Deuxièmement, l'un de ses potes l'avait vulgairement lâché hier soir, ça n'était pas un grand problème en soit, le soucis? Que celui-ci passe la soirée avec l'une de ses ex, laquelle était finalement une p*ute, son pote? Egalement une p*ute. Dans son esprit de jeune garçon amoureux d'endorphine, du moins.

Le début de cette histoire part donc déjà plutôt mal. Retardé, énervé, la conduite du jeune Issou n'en fut que plus volcanique. Comme à son habitude, les feux sont passés assez rapidement, la circulation aussi; vint un moment critique, qui ne l'est pas normalement. On ne dit jamais assez à moto de faire plus attention aux autres qu'à soi-même, le problème est terriblement vrai. Passant par une sorte de petit "S" passant devant divers épiceries à côté de l'université, Issou était loin d'imaginer qu'un imbécile allait avoir l'idée de laver son trottoir le matin à 8h. Pire encore pour lui, que celui-ci allait en mettre pas mal sur la route.

Début du soucis, soucis qui n'est pas sans solution. Si le jeune homme était venu comme à son habitude, vite, mais pas trop, celui-ci aurait certainement pu rattraper sa moto avant la catastrophe. Néanmoins, ce matin-là, il sut que cela allait faire mal. La surface aussi épaisse qu'une carte de crédit ne demanda pas s'en reste et glissa jusqu'au point de non retour; se couchant sur le sol pour laisser la carrosserie bleue mate sur le macadam, elle se sépara aussi de son conducteur.

Suite du soucis? Veste de moto pas fermée, comme à son habitude, pour conduire au vent comme il dit. Heureusement, les gants et le casque étaient présents. La veste de l'académie s'ouvrit, se coinçant dans sa veste de moto pendant les premiers mètres de glissade, par chance. Néanmoins, la fin de sa course et néanmoins le contact avec le trottoir se fit mi-à travers de la veste de moto mi-à travers de sa chemise de cours.

La fin du soucis? Appel d'un garagiste connu, lequel se passera de le dire à ses parents grâce à un petit chèque et se rendre à l'université, qui n'était plus loin du tout, à pied. Soupirant légèrement après avoir donné les directives au garagiste pour les réparations d'une moto qui allait coûté plus cher que son prix d'achat, Issou lui dit simplement de ne rien faire de plus que le nécessaire pour l'instant. Pas de commande, juste un diagnostic. "Je ne payerai rien que je n'ai demandé" l'avait-il prévenu.

Début de la fin, l'adrénaline quitte progressivement son système sanguin, son corps redescend en température et il constate amèrement la tâche sanguine qui pullulait sur son flanc. Sa chemise était morte, en conclut-il assez rapidement. Issou rejoint finalement le secrétariat, prônant un rendez-vous médical tôt le matin et d'une prescription qui arrivera bien assez tôt et l'obligation de remplir un constat en revenant à l'université suite au cabossage de son véhicule. Rendu rapidement en cours, l'ébène lâcha un regard noir à son ami, avant d'expliquer à son professeur que le secrétariat lui avait permis de venir ici.

Le cours se mêla assez rapidement à l'ennuie, lequel céda petit à petit place à une douleur sans nom. Cause? L'agitation dont il avait preuve plutôt lui avait permis de tenir, mais l'actuel immobilité de l'ébène le faisait se concentrer sur sa blessure qu'il n'avait, par ailleurs, pas regardé. Néanmoins, sa chemise se tâchant petit à petit de sang et sa veste -qu'il doit normalement enlevé qui est toujours sur ses épaules- tendait à devenir poisseuse, notamment au niveau de ses flancs.

Et voilà pourquoi il se retrouvait ici, en face de l'infirmerie. L'ébène plongea ses yeux sur l'écriteaux un peu plus haut. "Alex" retint-il simplement. Quelques secondes plus tard, il se déboutonnait la chemise, toujours devant la porte, pour observer la gueule de la blessure. Celle-ci lui prit aux tripes et il se mit à comprendre l'étendue de celle-ci. Poisseuse, mêlée à la chemise, le sang pas beau. La douleur le brûlait, mais il imaginait ça comme une blessure un peu moins étendue. Il toqua tranquillement.

« Monsieur? » Déclara-t-il sobrement pour se faire remarquer. Sa chemise face à l'infirmier pour qu'il constate rapidement son état, sa veste déjà posée sur une chaise qui passait par là.  
Revenir en haut Aller en bas
Alex Taylor
Invité
avatar

Dim 9 Avr - 18:22
Alex Taylor
Alex Taylor
Ancien membre
→ Bad sensation?
ft Issou Adore. - profil

Bad moment !



Ce matin Lucas avait été infernal. Sérieusement... Je ne sais pas pourquoi mais il n'avait pas arrêté de pleurer, de traîner, comme s'il ne voulait pas aller chez sa nounou aujourd'hui. Moi non plus je n'avais pas envie d'aller au boulot et pourtant. Pas envie simplement parce que les journées à l'ISS étaient ennuyeuses. Mais bon, c'était mon boulot. Je veux bien que moi je l'ai choisi, et que Lucas n'avait pas choisi d'aller chez sa nourrice mais... Qu'il soit content, au mois de septembre, c'était à l'école qu'il allait devoir aller. Ça allait être un vrai soulagement, je n'aurais pas besoin de courir à droite à gauche pour savoir qui aller le garder. Non, puis niveau stabilité, ça serait très bien pour lui. Je peux comprendre qu'il soit perturbé comme ça, mais bon, les nourrices "officielles" à Londres, c'est tout de suite super chères, donc je n'ai pas le choix. Il doit allait chez ce qu'on pourrait dire être des "baby-sitteurs". Et dieu merci, c'est une amie que je connais très bien.

Allez Lucas, fait un effort... C'était presque si je le traînais par terre. Pourquoi est-ce qu'il ne voulait pas? C'était la première fois qu'il me faisait ça. Une fois dans la voiture, un énorme caprice, il se mettait presque à hurler, m'irritant de plus en plus. Je ne sais pas combien de fois j'ai du m'arrêter... Mais voilà. J'étais à nouveau en retard... C'était la troisième fois ce mois-ci. Tss. Heureusement que les directeurs étaient plutôt conciliants. C'était donc un peu en bombe que je déposais Lucas chez cette amie, lui collant presque dans les bras, et déposant les sacs devant la porte, je partais comme un voleur. Quel père indigne je devais être... Bien sûr, elle avait eu la même chose avec sa fille qui avait à présent 6 ans, donc elle me comprenait, et elle m'aidait beaucoup. Allez, retour à l'académie... En plus, j'avais rencontré une déviation pour un accident sur la route, fais chier. Ils ne peuvent pas apprendre à conduire?!

Enfin. J'étais enfin à mon bureau. Il était quelle heure? 10h20? Merde. J'allais devoir faire un peu plus cet aprem... Bwarf, tant pis. J'allais juste prévenir, en espérant que ça passe. Bon, allez, j'ai des commandes de produits, je dois vérifier quelques trucs, faire l'inventaire... Bon, j'allais être occupé jusqu'à midi au moins ! C'était plutôt une bonne chose.

Ibuprophène... Paracétamol... Bandage... Alcool 90... Dakin... Bon, apperemment, on ne manquait de rien. Je n'avais presque pas besoin de faire de commandes. Peut-être pour les bandages... Et des poches de glaces. Ah si, j'avais utilisé l'avant dernière bombe de froid. Je le notais avant d'entendre mon téléphone sonner... Arg. Le numéro qui s'affichait ne me disait rien de bon... Je décrochais assez rapidement.

- Ouais? Oui, Lucas n'est pas bien ce matin... ... Quoi, de la fièvre?... ...  Oui... Je vais voir si je peux m'absenter... Ouais... ... D'accord, merci!

Putain. Il ne manquait plus que ça... La ligne de ma responsable est occupée. Il faut que j'aille la prévenir. Je me dirigeais vers la sortie avant de voir un garçon entrer. Et à première vue, je pouvais faire une croix pour rejoindre Lucas... Je soupirais avant de regarder le garçon,

- Suis-moi, nom, prénom, ta classe? Mets toi sur la table d'auscultation, j'arrive... lui demandais-je, indiquant la petite salle où j'allais m'occuper de lui.

Merde. J'envoyais un rapide message à mon amie pour la prévenir, et une fois l'identité du garçon énoncée, je regardais rapidement son dossier scolaire, du moins si des allergies connues sont notées, avant de me diriger vers la salle où il était... Je commençais à prendre le nécessaire.

- Qu'est-ce qu'il s'est passé? lui demandais-je à nouveau, prenant de quoi nettoyer la plaie, des bandages, que je mettais sur un petit chariot, me dirigeant vers lui.

Qui a dit que les journée à l'ISS étaient ennuyeuses? Moi? J'aurais du apprendre à me taire.




© Codage by Citron - Institution Indare.
Revenir en haut Aller en bas
Issou Adore
Membre absent
avatar
Messages : 309
Date d'inscription : 18/03/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t372-issou-adore-don-t-waste-my-time

Dim 9 Avr - 19:13
Le jeune Adore se soustraie rapidement de sa veste bleue de l'ISS tant dis que l'infirmier finit ses petites affaires. Les aléas de la moto était connu par tous motard qui se respecte, le circuit ne faisait pas de cadeau, les bacs à gravier permettaient juste d'éviter des brûlures de cette intensité. Issou dû se faire violence pour démêler sa chemise rayée de la blessure poisseuse, les deux ayants déjà commencé à s'entre-mêler.

"Comment?" Se répéta-t-il pour lui-même en repensant aux circonstances de l'accident tout en enlevant sa cravate rouge, signe de son appartenance à la Secondary School. Il haussa les sourcils, gêné, de constater que son panthalon n'avait pas été exclus. "Quel imbécile, j'aurai dû venir avant de tâcher mes fringues." Constata-t-il avec mépris.

Néanmoins, loin de connaitre son dossier médicale et le silence autours de celui-ci, Issou se demanda, l'espace d'un instant, ce qu'il devait dire. "Je suis tombé." Lui répondit-il rapidement une fois qu'Alex revint dans la pièce; pour l'Adore cela induisait naturellement la moto, il ne faisait plus attention aux nombres de fois où il s'était retrouvé dans ce cas-là.

"Issou Adore, 3ème année." Conclut-il finalement tout en s'asseyant sur la table d’auscultation, laissant l'infirmier faire son travail sans opposer de résistance. Il jeta un rapide coup d'oeil à la blessure et se rendit compte qu'elle s'étendait du bas des côtes jusqu'au début de son bassin et se poursuivait un petit peu dans son dos, avec plus ou moins de profondeur en fonction des endroits où on regardait. Peut-être qu'une brûlure était plus douloureuse que les autres, mais le tout ne semblait pas dangereux.

Juste bien saignant; à point comme on appellerait ça dans un resto. "Pas allergique, jamais opéré, pas de truc dont vous devez tenir compte, à ma connaissance. Enfin, si ça peut vous faire gagner du temps." Expliqua-t-il rapidement, espérant gagner du temps et en faire gagner à son médecin personnel du jour.

"Un couillon a choisi d'nettoyer le trottoir avec d'la flotte et à balancer toute l'eau sale sur la route, j'suis passé en moto j'ai glissé. Mon blouson était ouvert. Voilà l'résultat." Finit-il, calmé par l'ambiance calme qui régnait dans le cabinet. "Cela ne sera noté nulle part, pas vrai?" Inutile de dire que l'ancien génie de la piste n'avait pas vraiment envie que cela figure dans les presses de demain, même si l'infirmier à ses côtés ne devaient certainement pas suivre le sport automobile jeune et donc ne devait pas le connaitre.

De plus, son paternel sera bien trop content de lui hurler dessus dès qu'il aura fait un pas dans sa baraque, prétextant que la piste était moins dangereuse bla-bla-bla et en profitera certainement pour lui interdire plus ou moins de chose. Notamment niveau fric et compagnie, depuis le temps qu'il n'attendait que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Taylor
Invité
avatar

Mar 11 Avr - 10:12
Alex Taylor
Alex Taylor
Ancien membre
→ Bad sensation?
ft Issou Adore. - profil

La sécurité est importante !



"Je suis tombé."

Non, sans blague, je me doute que tu ne t'ais pas réveillé totalement en sang. Je soupirais, ce genre de réponse aussi débile soit-elle m'exaspéré. Enfin, au fond, je m'en foutais, s'il voulait perdre du temps à ne pas me dire, c'était son affaire à lui... Je m'approchais alors avec tout le matériel après avoir consulté son dossier, rien à signaler apparemment. J'enfilais mes gants en latex - que je détestais - avant de m'approcher, il était torse nu et bien en sang. Je soupirais avant de venir me positionner à ses côtés... Effectivement. Il avait du faire une sacré chute... Je l'écoutais d'une oreille distraite, plus concentré sur son état, examinant la blessure ça ne m'avait pas l'air si dégueu que ça. J'avais juste peur de découvrir en nettoyant qu'il allait falloir des points de suture... Bah, on verra bien.

Ah enfin, il s'était résolu à m'expliquer ce qu'il s'était passé. Je l'écoutais un peu plus attentivement alors que mes doigts se posaient très délicatement sur son ventre, pour mieux examiner tout ça. Bon, à première vue, tout allait bien... Je remontais le regard, le regardant.

- Et je peux savoir ce que ton blouson faisait ouvert? demandais-je calmement, me tournant pour imbibé une compresse, ça ne devrait pas piquer... expliquais-je avant de commencer à nettoyer la plaie.

Du moins, en principe. C'était un nettoyant désinfectant, donc ça devrait aller, mais bon, les gens sont douillets parfois, et certains ressentent des sensations inexistantes, alors bon. Je crois que j'allais devoir préparer un bain de produit et plonger les compresses dedans. Parce que là, ça nettoyait rien du tout. Je jetais alors la compresse avant de préparer le petit bain.

"Cela ne sera noté nulle part, pas vrai?"

Pourquoi? Il avait peur que ça se sache? J'allais en profiter pour l'examiner entièrement, une chute peut cacher d'autres traumatismes. Je prenais alors ses bras pour les bouger.

- Dans ton dossier médicale, mais ne t'inquiète pas, c'est confidentiel... Si tu as peur qu'on se moque de toi, protèges toi un peu mieux.. Est-ce que tu as mal autre part qu'à ta blessure? demandais-je avant de faire pareil aux niveaux des jambes.

Il fallait mieux être sur, je prenais ensuite une petite lampe de poche pour lui mettre dans les yeux, vérifier. Je faisais juste un contrôle de routine, même s'il avait l'air "normal", il ne fallait pas prendre ce genre de chose à la légère. Je contournais alors la table pour faire des points de compression sur sa colonne vertébrale... Le regardant, toujours la même question sur les lèvres: "Est-ce que ça fait mal?". Je me rends compte que les médecins sont un peu sadique, mais bon, c'est pour la bonne cause comme on dit, non?

Je changeais mes gants avant de prendre une compresse que j’essorais avant de continuer de nettoyer la plaie. On y voyait plus clair à présent... Premier constat: brûlure au deuxième degré, mais pas spécialement grâve Bon. C'est déjà ça... Je le regarde:

- La prochaine fois, n'attend surtout pas avant de venir! lui dis-je en le regardant droit dans les yeux.

Pour sa brûlure, j'allais lui appliquer de la Flammazine, et de la crème cicatrisante pour sa plaie, elle n'était pas du tout profonde, juste longue... Elle se refermerait d'elle même. Il avait de légère écorchures qui seront traitées efficacement par la crème... Je le poussais pour qu'il s'allonge, cherchant la crème, je commençais à lui en mettre.

- Bon vu que ta tête n'a rien je suppose que tu avais un casque? Tu comprends l'importance d'avoir un équipement? Le casque, les gants, la veste, ce n'est pas fait pour faire joli... lançais-je plus par obligation de faire de la prévention qu'autre chose.




© Codage by Citron - Institution Indare.
Revenir en haut Aller en bas
Issou Adore
Membre absent
avatar
Messages : 309
Date d'inscription : 18/03/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t372-issou-adore-don-t-waste-my-time

Mer 12 Avr - 0:04
Issou hoqueta. Il haussa ses sourcils; en effet, il avait bien entendu passer l'âge de s'occuper de ceux que les autres pensaient de lui. Néanmoins, sa chute n'occupait personne d'autres que sa personne. "Le problème va bien au-delà de simple moquerie, pour moi du moins." Moto à la casse, bonne glisse, cela allait faire une mauvaise pub pour la famille Adore réputée comme une famille ayant érigé quelques excellents pilotes ces dernières années. Notamment son père qui a réussi à apposer son nom au sommet de quelques grandes compétitions internationales. Ça, c'était pour l'explication bateau. La vérité? Depuis l'accident, ses parents n'attendaient qu'un moyen de pression pour lui faire reprendre ce qu'ils estimaient être le mieux pour lui...

A tord ou à raison, d'ailleurs. Qu'importe, Issou avait bien compris, grâce à cet accident -celui de l'époque-, que la vie valait la peine d'être vécu au jour le jour. Sans les sacrifices que lui avaient occasionnés toutes ces compétitions, il aurait certainement pu se targuer d'une bien meilleur école, ou du moins, de meilleur résultat. "J'ai pas l'habitude de tomber, on va dire..." Expliqua-t-il, pour lui comme pour l'infirmier. Celui-ci ne cachait pas ses reproches, l'Adore ne lui en voulait pas, il ne faisait que son travail. Néanmoins, il rigola franchement. "Vous savez, j'en ai connu bien d'autres." Contradictoire, cela pouvait passer comme rebelle, pour quelqu'un qui ne le connaissait pas...

Pourtant, l'Adore était loin de posséder cette psychologie. Disons plutôt qu'en faisant un rapport des kilomètres effectués et des chutes occasionnées, on obtenait certes un ratio supérieur à 0, mais bien inférieur à ce que l'on pourrait penser. Pour cause, depuis ses débuts, l'Adore n'avait pas poser pied à terre sur circuit à partir du moment où il était passé semi-pro. On apprend dans l'erreur, lui répétait les autres, notamment lui... Cela avait occasionné son surnom de l'époque. On assimilait à ses relativement peu nombreuses chutes un talent certain.

Son désinfectant piquait, loin de tressaillir, Issou prenait ça comme une punition. "Tu le mérites." Pensa-t-il rapidement, avec un sourire narquois. L'infirmier l'obligea à se relever et appliqua quelques points de pressions. Il connaissait la procédure. D'ailleurs, il savait que le quatrième point de compression de cette procédure... "Arg.." Essaya-t-il de contenir, mordant sa lèvre. Comme d'habitude, échec et matte, l'explication allait certainement devoir être obligatoire.

Néanmoins, celui-ci ne semblait pas vouloir lui en parler dans l'immédiat; l'Adore lâcha un petit soupire. Qu'il en soit ainsi? La crème et les divers autres ingrédients appliqués, sa blessure cessa de lui parler et il put revêtir sa chemise tranquillement. L'explication obligatoire d'après blessure, l'ébène passa sa main dans ses cheveux, en profita pour cacher le sourire dédaigneux qui habitait celui-ci. A qui le dis-tu? Néanmoins, la liberté faisait qu'on agissait comme on voulait, pas vrai? Idiot de penser comme ça? L'ébène adorait sentir le vent s'engouffrait dans son manteau, soulever son sac et sa veste. C'était une sensation inestimable. "Bien compris." Expliqua-t-il tout en relevant la tête, de marbre.

Quelque chose le turlupinait. "Y a t-il quelque chose dans le dossier médicale?" C'était le miens, j'avais bien le droit de savoir. Les chirurgiens de l'époque avait-il bien fait leurs travail?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sensation d'écoeurement ...
» une sensation bizarre .
» Bonjour moi c'est Alex.G
» De la sensation à l'être
» Qui a entendu parler de Alex OBUTO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Rps abandonnés-
Sauter vers: