À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Venez voter pour votre rp préféré du mois d'Octobre
C'est l'heure de se déguiser, de s'immerger dans un monde de magie pour Halloween. Ca vous intéresse ?

 :: Hors-jeu :: Archives :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

And I keep running [ PV : Issou ]

Seong Geun
Invité
avatar

Mar 28 Mar - 23:20
Seong Geun
Nahm Seong Geun
Ancien membre

Ah. Le sport. Magnifique activité que c'était. Il y en avait de toutes sortes, afin que tout le monde puisse trouver celui qui lui convenait le plus, et être satisfait. En tout cas, on pouvait dire que Seong Geun l'était. Ça oui. Il n'y avait pas un seul sport qu'il n'avait pas trouvé intéressant ou enrichissant. Après, comme tout, il y en avait qu'il préférait plus que d'autres, et c'est normal. L'athlétisme, par exemple, il aimait beaucoup. C'était pas des plus compliqués, il devait simplement faire attention à sa foulée et sa respiration. Il l'avait bien compris, depuis le temps, et le mettait en œuvre à chaque fois qu'il courait. Il avait de l’endurance, de la détermination, et des jambes apparemment assez solides pour pouvoir courir vite. C'était parfait, non ? Oui, il trouvait.

Ce qu'il préférait, toujours dans l'athlétisme, c'était les courses d'endurance. Ce qu'ils faisaient aujourd'hui. Mais le prof avait disparu Dieu savait où, du coup certains des élèves n'avaient pas l'air de prendre l'exercice au sérieux. Ah, bah quand ils s'arrêtent pour marcher un peu et « récupérer leur souffle », c'était foutu, c'était plus de l'endurance du tout. C'était de la rigolade. Mais ça n'amusait pas du tout le jeune danseur, ça. Loin de là. Enfin, si on lui demandait, il dirait qu'il s'en fichait totalement. Ce n'était pas totalement faux, en fait. Il s'en remettrait bien assez tôt, et puis de toute façon ça ne l'empêchait pas de courir, lui. Loin de là. C'est presque s'il ne faisait plus attention aux autres, maintenant. Sauf quand il les dépassait, là il se permettait de les regarder, sans vraiment les regarder. Il essayait parfois de faire l'effort de leur jeter un petit regard accusateur, mais il ne devait pas oublier de se concentrer sur son parcours à lui. Non mais oh, manquerait plus qu'il ne perde du temps à cause d'eux, il comptait bien battre son record de tours pendant le temps imparti, comme à chaque cours. Faut dire que là, depuis quelques semaines, il stagnait un peu. Mais c'est parce qu'il se concentrait un peu plus sur la danse que sur autre chose. Eh, c'est que ça allait devenir compliqué de choisir entre le sport, la danse, et les études. Pour le moment, il faisait tout en même temps. Mais n'y aurait-il pas un moment où il devrait choisir ? Il pensait bien que si. Mais au pire, ce n'était pas le moment. Ah, il pensait à beaucoup trop de choses quand il courait et qu'il était décontracté comme ça.

Et quand on l'interrompait, ça n'allait plus. Parce qu'il n'était plus du tout décontracté, il était simplement déconcentré, et c'était extrêmement chiant parce que ça le faisait souvent tout arrêter. C'était comme ça. Il ne pouvait pas courir, s'il n'était pas concentré. C'est bien, parce que maintenant il était déconcentré, excédé, et tourné vers celui qui l'avait interpellé. Hmmm. Qui. Il l'avait déjà vu, il venait même de le voir il y a quelques petites minutes en le dépassant, lui aussi, mais qui quand même. Qu'est-ce qu'il lui voulait, surtout. Peut-être que le soupir que Seong Geun poussa fera comprendre à l'autre garçon qu'il se fichait de quelqu'histoire de médicament il pouvait raconter.

« À ton aise, maintenant que je suis arrêté, je ne suis plus à ça près. »

Mais qu'il se dépêche au moins un minimum, quoi.. Heureusement pour l'autre inconnu que Seong Geun était de bonne humeur. Il serait reparti aussitôt, sinon. Il aurait du, parce qu'il se faisait déjà ch-Qu'est-ce que c'était que cette odeur nauséabonde. C'éta-Ew. Des clopes. Dégueulasses. Ça venait d'où, même. ..Oh. Ohhh, drôle de médicament. Eh, il ne cautionnait absolument pas ceci. Rah.

« Ça t'éclate de te ruiner la santé avec ces trucs ? Plus tu fumes moins t'arriveras à courir longtemps. Enfin c'est ce qu'on dit. »

Revenir en haut Aller en bas
Issou Adore
Membre absent
avatar
Messages : 309
Date d'inscription : 18/03/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t372-issou-adore-don-t-waste-my-time

Mer 29 Mar - 19:50
Ah. Le sport. Parc de concentration pour ado surexcité devant digéré leurs trop pleins de révisions de la veille. Soit disant, cela permet de s'ouvrir les bronches et l'esprit. Pour Issou, le seul sport qui existait vraiment, c'était celui qui te faisait te chier dessus lors du moindre faux pas; ces activités inutiles où l'on court pour courir ne l'intéressait pas le moins du monde. « S'acheter une autre paire de poumon. » Qu'il avait dit l'autre troufion de pervers qui correspondait bien à l'archétype du professeur de sport pervers, constamment avec les demoiselles aux jupes les plus courtes et criant à la pureté. Il avait bien pensé à fuir, mais c'était bien l'une des choses que les médecins payés par ses darons lui refusaient, en effet, ses notes étaient plus que mauvaise et la santé d'un futur "pilote" commençait par un corps en bon état. SOIT DISANT. Sauf que l'Adore n'avait jamais enfilé de basket. Motivation diront certains... Collé contre la porte qui délimite les vestiaires et le gymnase, les yeux anthracite du jeune homme suivait le prof' des yeux pendant l'appel.
« Issou Adore. Cet enfoiré est où encore?! »
Heureusement la plupart des personnes ici présente l'avaient vus, un peu plus tôt.
« Il était pourtant là, plus tôt... »
Merci, mademoiselle la première suc... meilleur élève de la promo. La fusée partie, balançant quelques instructions qui consistaient à enchaîner les tours de terrain puisque, visiblement, ils étaient en endurance aujourd'hui; Issou fit mine de sortir des toilettes, s'étirant quelque peu alors que tous s'élançaient dehors, comme pris d'un entrain nouveau. Et l'exercice commença, Issou vu passer une fois, deux fois, trois fois les mêmes têtes, en réalité, tant de fois qu'il ne les comptait plus. Ah. Courir, forcément, l'exercice n'était pas de rester accouder à la porte, se grattant la tempe comme un véritable singe, il sourit... Il n'était quand même pas si nul? L'excellent sportif se mit donc à courir, profitant de son endurance innée et de ses compétences physiques hors-norme, contrôla sa respiration. Une extrêmement longue minute s'écoula, à bout de souffle, Issou arrêta la première tête qui passa.
« EXCUSE MOI! Je dois juste prendre un médicament, je vois que ton excellent niveau et ta dominance vis à vis des autres élèves pourraient te permettre de faire le gay -pour le prof- quelques minutes pour un coéquipier? Prévient moi juste s'il arrive. » L'importun se retourna, trifouillant quelques secondes dans son short pour en sortir une unique cigarette. « Putain j'suis H.S. » Laissa-t-il échapper...
La réponse de son gay personnel lui passa d'une oreille, traversa son cerveau et s'échappa de l'autre sans qu'il ne fasse tilte. Vidant son short de toutes les traces de tabac qu'il put y avoir, Issou effaça les traces. Sa cigarette allumée, il tira la plus grosse bouffée qu'il put en laissant tomber son briquet dans l’égout à côté de lui. Sa cigarette suivra le même parcours à peine le professeur se pointant.
«  Ouais j'sais... Ma mère me l'dit souvent. Et mon père, et les autres... Et toi aussi. »
Il ne ... "cautionnait" pas ça? Issou se stoppa, stoïque, fixant son coéquipier comme jaja. Un pacte les unissait non? Celui-ci ne pouvait pas cesser son activité à cause de ses principes... Une excuse vite, la discussion fera passer les quelques minutes dont il aura besoin.
« Ils disent aussi qu'on ne peut pas être bon partout, tu sais, mon domaine c'est plus les moteurs. Chacun ses prédominances, non? Je ne suis pas conditionné à être aussi bon que vous, dans votre domaine, heureusement j'excelle presque dans le miens... » J'aurai pu, du moins, mais ça il ne le savait pas. « Sinon, je m'appelle Issou, quel est ton nom, sportif de génie? »
Retenant un sourire en pensant à son professeur qui, semble-t-il, n'avait cessé de le chercher, Issou retint un "Inchallah" en se demandant s'il allait gagner sa séance de tranquillité.
« Et puis, tu sais, ce professeur me déteste à cause de mes soit-disantes incapacité en sport, je suis dans son collimateur. Mon travail est inutile avec lui. Et... Je comprends la sensation de bien-être qu'apporte le sport, mais ce n'est pas ma façon de fonctionner. » Issou retint un sourire machiavélique... Brosse le sportif dans le sens du poil et il ne te quittera pas. « Surtout que je comprends pas, 5m et j'ai déjà mal aux côtes. »
Oui... Un point de côté quoi, le mauvais contrôle de sa respiration... Mais paraître idiot lui fera gagner du temps, qu'il en soit ainsi. Un sourire d'ange greffé au visage, la cigarette d'Issou ne quittait pas ses lèvres et autant dire qu'il pompait.
« Oh! Oublie pas de surveille s'il te plaît, il va me tuer l'autre gorille sinon. »
Bon dieu, heureusement qu'il s'était pris une roulée pour l'occas'.
Revenir en haut Aller en bas
Seong Geun
Invité
avatar

Mer 12 Avr - 2:13
Seong Geun
Nahm Seong Geun
Ancien membre

Oui bon ça, il s’en foutait pas mal, de la mère ou du père de ce gars. Il savait maintenant qu’ils étaient un minimum intelligents pour dire ça à leur fils, mais il n’avait pas envie ni besoin d’en savoir plus. Mais ce n’est pas comme si l’autre garçon avait l’air de vouloir lui en dire plus. Bien. Il devait être intelligent, comme ses parents. Donc Seong Geun se contenta d’un petit sourire crispé comme toute réponse, tellement crispé qu’il en fermait les yeux. Rah mais c’est pas possible, il allait devoir faire une putain d’opération s’il voulait garder les yeux ouverts en souriant ou ça se passe comment ? Injustice.

Bon, ça il s’en foutait moins. Il pouvait comprendre le fait qu’exceller dans un certain domaine ne voulait pas dire exceller tous les autres. Ca demandait bien plus d’efforts, tout ça, des trucs chiants avec lesquels le jeune danseur n’avait jamais eu trop de soucis. Oui oui, on peut appeler ça de la chance. Il préférait dire « talent ». Enfin, ça l’intéressait déjà plus que ce que les parents du fumeur pouvaient penser ou dire. Ou les deux.

« Hm. Je suppose, oui. Bah écoutes, c’est déjà ça. J’en connais qui n’arrivent à ne rien faire du tout. Enfin, pas que je les connaisse particulièrement ou quoi, mais j’entends des choses. Bref. Seong Geun. »

Eh bah voilà, on y était. Là, ça commençait à sérieusement intéresser le coréen. Déjà, les critiques. Il aimait ça, entendre des gens cracher sur le dos d’autres personnes. Mais bon, là, ça restait gentil. Lui, il n’aimait pas le prof de sport, tout simplement parce que.. Bah il est pas digne d’avoir ce poste, voilà. Même Seong Geun se débrouillerait mieux que lui pour donner cours, mais soit. Et puis aussi, le sujet devenait intéressant. Peut-être qu’il pourrait s’essayer à expliquer comme il pouvait ce qu’il savait. Peut-être.

« Ouais, il a pas l’air d’aimer grand monde, de toute façon. Il est stupide, personne n’a d’incapacités en sport. Il suffit de s’entraîner progressivement et de surveiller un peu son hygiène de vie. Je pense que fumer aide pas, mais soit. Si t’as la motivation et la détermination nécessaire, t’arriveras sûrement à apprécier le sport, après tout le monde est différent et n’y réagit pas de la même manière, mais faut essayer avant d’affirmer. Et puis ça, c’est.. »

Ah ouais, il en avait presque oublié de regarder si le prof venait ou regardait par ici, vu qu’il était lancé. Merde, il voulait continuer. Bon, ça n’allait pas prendre trop de temps… Et non, rien à signaler, il ne savait pas ce que le prof était en train de foutre mais il marchait même dans la direction opposée à celle-ci. Parfait.

« Il a pas l’air d’avoir envie de venir par ici, t’inquiètes. Donc, je disais, ça c’est juste tu respires pas correctement. Et je te laisse deviner à quoi je pense que c’est dû. Mais c’est pas quelque chose de définitif, ça se travaille progressivement, et régulièrement. Si tu veux vraiment arriver à quelque chose, faut le faire en dehors des heures de cours, parce que c’est pas assez. »

Il ne s’en était pas rendu compte, mais en parlant il s’était assis. Bah, c’est pas plus mal, il ne savait pas pour combien de temps encore il en avait, mais on sait jamais.

« Enfin je dis ça, mais je sais pas si ça t’intéresses vraiment. »

Mais vu qu’il appréciait le sujet, ça ne le dérangeait pas de continuer d’en parler, même pour ne rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» blagues téléphoniques
» baisse de moral :(
» Voile tenue
» Aimez-vous Stephen King ?
» Vitesse moyenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Archives :: Rps abandonnés-
Sauter vers: