À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
C'est l'heure pour les couples de se présenter pour être élus rois du bal !
Venez voter pour votre rp préféré du mois de Juin

 :: People of London :: Présentations - civils Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I miss you when I can't sleep or right after coffee [Terminé]

Candela Barrow
Membre absent
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 27/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 27 Mar - 23:59
Barrow Candela
Surnom(s) : Candoush, Candy, Candé, Cané, Carotte, Roussette, Lala.
Âge : Vingt-deux ans.
Date de naissance : 07/06/1995.
Lieu de naissance : France.
Nationalité : Française/Italienne.
Orientation sexuelle : Pansexuelle.
Études et diplôme(s) : Bac ES.
Habitation : Appartement.
Métier ou job exercé :Serveuse.
Caractère

« Candela ? Ha !, silhouette parfaite, de longs cheveux roux, des yeux gris à tomber dedans et un léger accent italiano qui ne peut que rendre fou. Mais tout le monde la connaît et ceux qui ne la connaisse pas passe à côté de quelque chose. C'est le genre de Nana qui a le don de vous faire tourner la tête en un claquement de doigt, si seulement on pouvait l'approcher un peu plus souvent mais c'est tellement rare, Candela c'est Candela et Candela est populaire qui dit popularité dit toujours quelqu'un derrière elle, garçons, filles. Mais malgré tout ce monde c'est bien rare qu'elle s'intéresse au sujet de conversation ou du moins elle le fait exprès. Il y a bien quelques rumeurs à son sujet, du style ; tombée enceinte, avortée, s'est tapé un vioc', héritière d'un trône ... mais ce ne sont que des conneries. C'est juste que les gens n'en savent pas plus que moi sur elle.»Collègue de travail.

« Candela ?Haaa Carotte...Je me tape de bonne barre avec elle, faut dire qu'elle n'est absolument pas comme Mme tout le monde fin Candela c'est un énergumène ou un extraterrestre sortie d'une autre planète, quand tu commences à trainer pour la première fois avec elle, sans vous mentir même moi qui suis un mec on a peur, sérieux j'ai fini en garde a vu pour notre première rencontre ! Tout ça à cause d'un putain de mister freeze que mademoiselle a décidé de voler... Non elle ne ressemble à personne, même les jours ne se ressemblent pas quand t’on reste avec elle, chaque jour à son charme en quelque sorte, Candela je ne l'ai jamais vu pleurer elle a toujours le sourire et c'est toujours la première qui a des idées bien étranges en tête, Candela c'est la folle dans toute sa splendeur, la fêtarde c'est toujours la première qui est partante pour se bourrée la gueule et matée dans un coin de la rue, enfin Candela s'est Candela. » Ami de France.

« Quand on regarde le dossier de Candela Barrow, ce n'est plus le dossier que nous regardons c'est le nom de famille Barrow, ses parents sont des gens puissants et Candela a toujours eu un comportement et des notes impressionnantes pourtant elle n'aimait pas sa vie, oui elle s'est confiée-à moi, mais Candela a changer du jour au lendemain de comportement pendant une période elle était droguée et venait complètement défoncer ou alcoolisée en cours, puis ses notes ont énormément chuté et doucement ont arrêté de la voir en cours, mais elle traînait dans le lycée et souvent à l'infirmerie pour y dormir ou draguer l'infirmière ou sur le toit du lycée où elle passait son temps à ... se droguer, Candela à eu un changement radical mais c'est une personne très intelligente qui n'a pas eu l'enfance et l'adolescence d’une gamine de son âge. »Ancienne Enseignante


« Ma petite Candela est l'enfant la plus adorable au monde ! … Bien sûr que je n’exagère pas, espèce de crétin ! Lala est tellement mignonne. Et ça, depuis toujours. Elle n'est point ma nièce pour rien ! Malheureusement, depuis qu'elle est partie, je ne l'ai plus revu... mais elle est toujours prête à faire sa valise pour me rendre visite à Paris ! Oui, c'est adorable, n'est-ce pas ? Depuis que je connais cette petite elle a toujours eu un grand cœur. Une bonne petite... toujours à sourire, à rendre service quand il le fallait ! A écouter quand ça n'allait pas. Vraiment, son cœur est bon. Elle me manque d'ailleurs... on s'amuse bien avec elle. Toujours là pour faire une blague contre l'ennui, toujours là pour mettre le bazar  dans l'appartement avec une bataille de savon... Je ne l'ai vu il n'y a pas si longtemps, lors des vacance scolaire, et j'ai été heureuse de la revoir telle qu'elle était autrefois. Toujours aussi légère, aussi douce... cela m'étonne presque qu'elle n'ai pas de petit ami ou de petite copine !. Remarque Lala à énormément était blessée et tout ça à cause de ma cruche de sœur, elle a enlevé cette brillance que Lala avait dans les yeux, je la connais depuis si longtemps et lorsque je lui demande pourquoi elle ne possède pas de copain ou copine, elle me répond ; « Je ne suis pas le genre de nana avec qui les hommes ou les femmes aiment se poser. » et j'ai dû faire un regard si étonné qu'elle a éclaté de rire juste après ! Non, mais j'vous jure... Toujours là pour taquiner !.Je ne l'ai jamais vu pleurer une seule fois. Elle est brave, ma Lala.  » Tante de Candela.  

«Quelqu'un d'autoritaire et de sans pitié. Ses décisions sont dictés par un esprit réfléchis qui pèse toujours le pour et le contre avant de se prononcer, elle analyse tous les éléments qui provoquent une situation, toutes les personnes qui l'entourent et se perd parfois dans le méandre de ses réflexions intérieurs. Dotée d'un sens de la critique et de la réflexion particulièrement aiguisé c'est ce qui provoque son envie de toujours tout savoir sur tout. Un point dominant de sa personnalité qui agace souvent ceux qui l'entoure, lui tenir tête relève d'un grand courage puisque sa répartie est aussi tranchante qu'un canif . Elle a toujours eu ce côté dominatrice, dans sa manière de parler, dans sa manière de vous regarder de haut, Candela dégage cette aura de puissance, cette femme est incontrôlable.
C'est une personne qui a se tond arrogant, elle vous donne des ordres même si vous n'êtes pas sous son contrôle. Son sourire est moqueur est si vous lui dites « non je ne le ferais pas » elle vous ricanera à la figure avant de devenir incontrôlable. Candela à l'habitude qu'on lui cède à tous ses caprices, elle aura toujours le dessus sur vous puis même si vous pensez l'avoir, méfiez-vous de l'eau qui dort car, Candela peut se révéler être un véritable tsunami dans votre vie, baratineuse dans l'âme elle vous fera croire à mille et une chose.  Candela adore mettre les personnes à bout, plus vous serez sous terre, mieux elle se portera. Elle n'a pas le cœur bon et le plus affreux c'est que l'on s'attache à elle, à cette personne si mauvaise pour notre vie, on prend goût à ce plaisir et à cette succube divine . Candela est un poison, si vous lui tendez le bras elle mordra dedans, sauf si d'elle-même elle décide de vous utiliser, elle est vicieuse et n'hésitera pas à vous défier. Mais c’est surtout une femme qui souffre énormément au fond… » Une amie proche.

«Candela ? Haaa vous me parlez de Candela, ben écoutez Candela c'est une femme mi-homme, elle est souvent en short déchiré ou en jean ...déchiré aussi, elle n'est pas facile à vivre et à un vrai caractère de cochon, elle est flémarde, fait du bruit quand elle rigole, elle n'est pas du tout timide et encore moins réservée, elle n'a jamais sa langue dans sa poche, en effet elle a une grande gueule, elle a énormément de répondant, déteste avoir tort et elle est très impulsive, elle n'est pas sortable et- NON REVIENS NE T'ENFUIS PAS ! Oui donc hum je disais certes elle n'est pas facile à vivre mais, elle est très attachante on peut vraiment compter sur elle, et malgré tous ses problèmes elle a réussi à s'en sortir enfin dans un sens j'envie sa force et sa détermination. » Collègue de travail.

Physique

Candela est une femme irrésistible, c'est typique l'image de la femme fatale. Sa démarche est gracieuse .Un petit visage rond, rappelant celui d'une jolie petite poupée de porcelaine. Et pourtant, mes agneaux, et pourtant. Derrière ces traits fins et ce sourire d'ange, se cache bien une jeune femme maléfique un vrai serpent. Son visage d'enfant est donc orné de plusieurs choses. Tout d'abord, ses lèvres. Pulpeuse, rosées, toute douce et toujours étirées en un délicieux sourire. Et puis il y a son nez, son joli petit nez que les gens adorent taquiner. Nez aquilin, légèrement retroussé qui se mélange parfaitement avec l'ensemble de son visage. Puis ses pommettes... aaaah, ses jolies pommettes qui deviennent rouges par moment. Sans oublier ses joues qu'on meurt d'envie de pincer. Et puis, plus haut, ornant majestueusement son minois, donnant un indice sur son âge, ses yeux. Deux perles aux couleurs étranges. Un délicieux Gris perle. Ravissant, vraiment. Des yeux si clairs... si clairs que... que l'on pourrait y apercevoir son âme au travers. Regard dans lequel on se perd avec une facilité déstabilisante. Regard recouvert de longs cils élégants. Et tout cet ensemble, ce joli petit visage, est cerclé d'une chevelure rousse, si délicate qui nous rappelles cette effets rayon de soleil, malheur à vous si Candela vous tombes dessus. Une chevelure soyeuse et brillante. Ses membres fins et sveltes, ses jambes sont élégantes et bien proportionnées comme ses petites fesses rebondit. Ses bras, fins, comme ses jambes, Ils possèdent assez de muscle pour faire du mal à quelconque êtres vivants. Ses mains maintenant, aux longs doigts qui n’ont absolument rien à envier à un pianiste . Néanmoins, son corps reste bien proportionné. Une enveloppe mince et légère, tout en finesse, une véritable plume une fois posée sur la balance. Elle ne fait pas bien attention à ce qu'elle mange, gourmande de nature, mais il est vrai que c'est grâce à ses cabrioles et ses « expéditions » un peu partout qu'elle arrive à garder une ligne de mannequin. Mais sans ces activités plus ou moins « sportives », elle prendrait du poids et deviendrait une petite vache. Remarque, cela ne la gênerait pas plus que cela, Candela n'étant pas une perfectionniste du corps dans l'âme. Elle est  coquette certes,  enfin elle fait tout de même attention à elle mais elle trouve idiot de passer trop de temps dans une salle de bain juste pour paraître « jolie » devant les autres, alors qu'une fois que le maquillage coule une fille ressemble plus à une rescapée d'une jungle amazonienne qu'à une jolie petite princesse. Et puis d'après elle ''le maquillage ça accroche, ça bousille la peau et ça donne une vilaine impression de « pot de peinture » ambulant. Non, non, vraiment toutes ces futilités sont totalement stupides.
Autre chose ? 4 piercings de chaque oreilles, 1 au nez, 1 au nombril, tatoué dans le dos et sur le bras.

ET/OU Vous pouvez aussi écrire un texte décrivant le physique de votre personnage.


Histoire

Il y a toujours eu un lien fort qui unit deux personnes qui s'aiment. C'est magique  mais, si tragique à la fois, c'est tellement beau qu'on finit par douter de la durée. Le vrai amour, celui qui ne passe pas après une dispute, après une crise de jalousie. Celui qui fera que deux personnes qui s'aiment resteront là l'une pour l'autre, celui-là, c'est le plus beau de tous, tellement rare, une fois, une seule fois dans notre vie on le connaîtra, on y goûtera et on s'y attachera, on attend tous cette personne, qui nous changera, mais elle viendra... et ce jour-là, c'est vous qui la laisseriez partir, sans savoir que c'était lui, cette personne qu'il ne faut pas laisser partir, parce que quoi qu'il arrive, deux personnes qui se sont vraiment aimées, ne s'oublieront vraiment jamais. C'est comme cela que les parents de Candela se sont rencontré, lui ont donné naissance et sont parti chacun de leur côté, leurs amours ne tenaient plus, mais, malgré tout ils n'arriveront jamais à s'oublier car, ils se sont tellement aimé qu'ils se sont tous deux autos détruits. Candela  est née le 07 juin 1995, le jour du printemps, une petite fleur qui éclore aux yeux de tout le monde, elle est née dans une famille plus qu'aisé pour ne pas dire que l'argent couler à gogo. Elle a toujours eu ce qu'elle voulait, ce dont elle rêvait, enfant gâté, on cédés à chacun de ses petits caprices. Dans sa ville natale Paris, la famille Barrow était très reconnue, d'une part par leurs pouvoirs mais, de plus par la beauté des parents de Candela, une beauté qui n'était autre qu'éphémère comme une fleur de ce beau printemps. À la rupture des parents de la petite, tout pris un revers droit, un père qui reparti  en Italie, et une mère qui se faisait de plus en plus absente, un amour qui se fit combler par des biens matériaux, pour Candela il ne restait plus que Mary, sa domestique dont qui elle était très proche.

Mais voyez-vous tout va déraper à partir de ce moment là. Candela grandit, dans une vie luxueuse certes mais, elle était comme un oiseau enfermé en cage, ou un papillon qui voulait  voler alors que ses propres ailes étaient coupées. La jeune fille ne pouvait plus rester dans cette maison, elle décida un soir de partir en douce, juste une nuit, un goût de la liberté, elle voulait voir à quoi le monde ressemblait, elle décida de laisser tomber la robe cousue  main, les talons qui n'avaient pas de prix, les diamants et les accessoires qui faisaient d'elle une fille de haute classe, les macarons, croissant chaud, fruits aux petits-déjeunés. Elle est sortie  alors ce soir-là et parti dans les rues de la ville de Paris, Candela fut passionnée par tout ce qu'elle voyait, elle vit pour la première fois à quoi ressembler un snack elle goûta ce qu’on appel Kebab un sandwich qui aurait tué la ligne de sa mère. Elle regardait les jeunes filles de son âge rigolaient en elle-même, oui, elle était fascinée par le monde et jalouse. Puis alors qu'elle marchait dans les rues, elle se retrouva devant une terrasse française, c'est ici qu'elle rencontra Clyde, Clyde cerna très vite Candela, il l'appela même « la petite bobo de quartier » ou « la mauvaise carotte planter », certes quand on fit une rencontre de ce genre on peut avoir très vite peur, mais Clyde était différent de tous les garçons que Candela est pu rencontrer. Ils se cherchaient, se trouvaient, se bagarraient, mais au fond ils s'appréciaient de plus en plus, il était mauvais pour elle le savait mais ne pouvait pas résister. C'est ainsi que la jeune fille commença et recommença à sortir en douce le soir, mais un soir sa mère l'attendait de pied ferme devant la porte, alors que Candela rentra chez elle défoncée, alcoolisé, elle tomba nez à nez, yeux dans les yeux avec sa mère, pauvre petite.

-Bon ben j'suis dans la merde je crois. Rétorqua la jeune rouquine en se grattant la tête d'un air nonchalant tout en... Se prenant un immense fou rire.
-Jeune fille surveille ton langage, tu vas aller te mettre en pyjama et-. Sa mère fut coupée bien vite, dit donc Candela les manières ce sont bien vite envoler.
-Non non TOI !. Dit-elle en pointant du doigt sa mère. TU vas aller te coucher et moi je vais faire la fête !La parole de trop petite Candela, à peine eut le temps de te retourner que ta mère t'agrippa le poignet et te retourna une gifle on pouvait encore l'entendre raisonner dans l'immense
-Droguée, alcoolique, tu me fais honte j'ai toujours été là pour toi et c'est comme ça que tu me le renvoies ?. Candela BARROW tes prochains mois tu vas les passer dans ta chambre et ne viens pas pleurer.

Tu sentais progressivement monter cette vague de colère en toi, le bédo que tu avais fumé te rendait la bouche sèche et pâteuse, l'alcool te faisait tourner la tête.

-Toi t'a pris soins de moi ?! Fait moi rire la seule qui était présente durant toutes ces années c'est ma femme de chambre. Quand étais-tu-la ? QUAND ?! Pleurée ? Mais même quand je pleurais tu m'entendais par parce que tu me vois y a que tes paillettes et t'es putain de projecteur qui t'intéresse ouais c'est cool maman merci de me donner de l'attention en me donnant de l'argent mais, tu sais quoi hier on était le 7 juin tu t'es même pas souvenu de mon anniversaire l'anniversaire de ta propre fille et après ma propre mère veux m'enfermer ? Mais je m'en fous tu le fais tous les jours. Maintenant mère. Tu fis une révérence. Je sens mauvais je vais prendre ma douche.

Tu commenças à monter les escaliers laissant ta mère sur le palier puis tu t'enfermas dans la salle de bain et la crise de nerfs. Verre cassé, accessoires envolés, miroir fracassé, tu hurlais comme une furie incontrôlable et dès que tu repris connaissance tu étais dans la baignoire l'eau venait s'écraser contre ta tête et couler le long de ton visage, tu regardas les dégâts que tu'avais causés puis tu soupiras en te disant que tu'étais de nouveau dans la merde.

Les années passées et les liens entre la mère de Candela et elle était rompue, les deux jeunes femmes ne se prêter plus un seul regard. Candela avait fait ses valises puis elle était partie  vivre chez Clyde vous savez l'homme mauvais qui allait l'entrainer vers le bas c'est simple il avait bon être mauvais, être un poison pour Candela il se révélait être une vraie drogue, on y goûte une fois comme le crack et on en devient directement accroc, les effets euphoriques de le MD ne faisaient rien comparé à sa présence à son sourire à leurs moments bestiaux passer ensemble même la LSD n'aurait pu faire une aussi belle hallucination, ils se détestaient mais s'aimer d'un amour passionnel, ils se sont déjà frappé dessus, ils se sont pourris ensemble, ils ont volé, ce sont bourrée la gueule, se sont criée dessus, faisait l'amour, c'est lui qui t'avait fait tes piercings et tes tatouages, c'était l'entaille de son cœur et qui te bouffé de l'intérieur mais c'était si beau si vrai tu pensais ne jamais tomber de haut, ne jamais aimer quelqu'un parce que oui, tu as toujours dit que ça ne servait à rien, oui tu pensais ne pas tomber amoureuse, oui tu te disais "alors pourquoi pas moi?", oui Candela se persuadait elle-même qu'aucun mec ne la ferait changer d'avis. Oui, tu étais sure qu'ils étaient tous les mêmes. Seulement oui tu as changé.

Tu avais abandonné les études mais, chance pour toi tu avais trouvé un job en tant que serveuse toujours en France, et comme tous les soirs tu revenais de ton travail, le clope à la bouche, le pas long qui traîner, ton écharpe entourée le long de ton coup et tomber sur ton épaule, tu te disais putain mais qu'est-ce qu'il fait froid. Arrivée devant un immeuble assez vieux et délabré, tu tournas la poignée de la porte qui n'était pas fermée ce qui te surprit puis tu pénétras à l'intérieur. Le plancher en bois grincé sous tes pas tu retiras tes chaussures doucement avant de venir t'effondrer sur le canapé, tu sortis ton téléphone de ta poche aucuns messages aucuns appels ils étaient 22h passés et pas de Clyde, tu décidas de l'appeler une première fois puis une deuxième fois puis une troisième fois et tu commenças à le menacer par message puis sur le répondeur, tu continuais de le harceler de messages, d'appels mais, toujours rien. Tu te levas du canapé mit tes chaussures, sortie et fit le tour du quartier mais, toujours rien. Tu savais que ce n'était pas dans ses habitudes, tu cherchas pendant 30 minutes 1 heure 2 heures mais, toujours rien alors tu rentras chez toi. Une fois rentrée tu te fis un rail de cock cette poudre blanche si dévastatrice mais, grâce à elle on sent notre énergie revenir et nos jambes paraissent tellement légères, tu appelas de nouveau mais, toujours rien. Tu partis en courant prendre un taxi pour revenir chez ta mère, une fois devant tu ouvris la porte dans un vacarme ta mère était dans la cuisine un verre de vin rouge à la main, les larmes te montèrent aux yeux et finissaient par couler le long de ton visage.

-Maman…Clyde à disparu.
-Je t’avais dis de ne pas revenir en pleurant. Lança telle d’un ton sec.

Tu restas sans voix ne sachant plus quoi dire tu fis demi-tour est sorti de chez toi cette fois-ci tu ne pris pas de taxi non tu marchais ton téléphone à la main tu tentas de l'appeler une nouvelle fois et répondeur.
Les mois passaient et aucune nouvelle de Clyde. Tu travaillais toujours mais, ton salaire passer dans la drogue jusqu'au jour où tu fis une overdose. Ta mère c'était déplacé pour te ramener dans la demeure familiale, ton état psychologique était au plus faible, tu faisais des crises d'hystérie pour la moindre chose, tu pleurais et la seconde qui suivait tu te m'étais à rire, tu consommais toujours en cachette mais surtout tous les soirs tu appelais et tu retombais  sur ce répondeur.

-Salut c'est Clyde si je n'ai pas décroché c'est que je n'avais pas envie de décrocher laisser un message.
-Euh ouais haha salut Clyde c’est Candé en faite Je voulais simplement te dire que… par ou commencer…que ton visage et ton sourire resteront en moi, parce que c'est le truc le plus sincère que j'ai vu. Te dire que c'était pour de vrai, tout ce qu'on s'est dit, tout ce qu'on a fait, que c'était pas n'importe quoi, et, que c'était bien. Il ne faut surtout jamais regretter, même si ça fait mal, un jour ça nous à fait du bien, tellement peu de trucs peuvent rendre quelqu'un heureux, c'est dingue. Tous ces moments, tous ces mêmes matins à voir ton visage, à penser à toi. Je ne vais pas te dire que faut pas en souffrir, pas y penser, ne pas pleurer, y a vraiment pas de quoi se retenir, on a tout fait ensemble. Peut-être que l'on se retrouvera. Mais sache qu'ici-bas, je suis là. Tu resteras comme une lumière qui me tiendra chaud dans mes hivers, un petit feu de toi qui ne s'éteindra pas.  Parce que la seule chose de vrai, c'était toi, c'était nous et-
-Oui alo ?. Dis une voix
-Clyde ?! Dis tu en sautant de ton lit
-Non c’est sa femme Clyde avait casser son téléphone vous êtes ?.
-…Euh..soirée fin merde bref. Puis tu raccrochas.

Tu ne savais plus quoi penser tous tes moments passer défiler comme un diaporama dans ta tête c'était horrible c'était comme une épine qui se planta dans ta tête une autre dans ta poitrine, ton cœur rata un bond, tes yeux s'écarquillèrent, tu ne compris pas sur le coup, puis une larme coula, une deuxième, suivie d'un déferlement, tu te mordis la lèvre pour ne pas criait, tes poumons te faisaient mal et comme un enfant, tu crias de toutes tes forces en pleurant. Tu envoyais de nouveau tout voler c'était fini la crise te pris  de plus en plus belle puis ta mère et ta femme de chambre arrivent en courant te canalisant tandis que ta mère appela le SAMU, elle alluma la lumière de ta chambre pour te calmer depuis ton overdose ta mère ce montré plus douce avec toi mais, elle découvrait grâce à la lumière les stupéfiants que tu avais caché Candela car les avais envoyé voler contre le sol, le SAMU une fois arriver te mit une camisole jugeant ton état psychologie trop faible ils avaient sûrement peur que tu fasses une bêtise. Tu fis un petit tour à l'hôpital puis une fois calmé vous avez eu une conversation avec ta mère, elle allait t'envoyer à Indarë Reformatory school tu étais d'accord tu sentais qu'il fallait que tu partes loin de tout.

Dans cette institution tu fus placé plusieurs fois en isolement à cause de tes problèmes de drogue tu te montrais très violente envers des élèves et parfois pour un rien tu venais à les frapper juste pour ton plaisir personnel. Tu avais un sérieux problème d'humeur et tu te souviens encore du bracelet que tu portais, ouais leurs règles étaient très strictes mais il valait mieux tu avais plusieurs fois câblé d'ailleurs et même essayer de trouver un moyen de t'échapper mais, tu finis où ? En isolement. Ta personnalité avait changé malgré le fait que tes sauts d'humeurs étaient toujours présents mais moins les psys t'avaient appris à prendre un peu plus sur toi et ton addiction fut très vite finie bonne ok au bout de 1 an puis tu as basculé dans le programme scolaire tradition pour vaincre tes lacunes et avoir ton diplôme littéraire. 2 ans après à l'institue tu te trouvas un petit appartement dont tu avais parlé avec tes professeurs et l'administration très proche de l'institut c'était d'accord mais, tous les mois tu devais revenir pour un suivi psychologique voir si tu n'étais pas retombé ou si tu les crises ne sont pas revenues un simple suivi, le temps tu as réussi à trouver un petit job dans un bar ou tu es en tant que serveuse.
Clyde ? On lui avait souvent demandé à l’institue grâce à son dossier elle répondait toujours la même réponse

-Croire qu'oublier c'est facile c'est comme foncé dans un mur, une heure, une minute sans lui parler, c'est trop long. J'ai la constante impression que quand je ne lui parle pas, le temps se stoppe, que je ne peux plus avancer. Je me suis toujours refusée d'aimer, parce que quand tu deviens accro, comme je le suis maintenant et que tu perds ta dose, ta drogue, le truc, c'est comme si tu devais recommencer tout, c'est dur, c'est la perte de tout ce que tu as construis , tes rêves s'évaporent et toi avec. Rien qu'une personne peut faire changer ta vie, un nom, une personnalité, un sourire, un caractère, une histoire, un mec, une meuf, amoureux de toi, une distance, une absence, une vie, une seule vie, qui peut complètement changer la tienne. J'ai juste besoin de temps. On a toutes aimées quelqu'un et nous prenons tous le risque de le , là perdre, ce n'est pas un simple chagrin d'amour. J'ai besoin de me reconstruire, de ne plus chercher de réponse, de me reposer. Je ne veux plus rien de cacher.

Une nouvelle vie s'écrit ici.

Un peu de vous

Prénom/Pseudo : Ninïs
Age : 21 ans
Tu nous viens d'où ? : Toto site!
Un commentaire ? : Jolie graphisme, très bon contexte, des personnes qui mon l'air très chaleureux.





Dernière édition par Candela Barrow le Mar 28 Mar - 21:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Classe Alpha
avatar
Féminin
Messages : 238
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : 1ère année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini

Mar 28 Mar - 2:25
Bienvenue et bon courage pour la fiche =)




Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Revenir en haut Aller en bas
Candela Barrow
Membre absent
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 27/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 28 Mar - 11:43
Merci! :lol:


Revenir en haut Aller en bas
Raven
Invité
avatar

Mar 28 Mar - 13:25
Raven
Raven L. Lentz
Ancien membre
Bienvenue à toi !

Si jamais tu as des questions ou besoin d'aide, n'hésite pas.


Dernière édition par Raven L. Lentz le Mar 2 Mai - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Candela Barrow
Membre absent
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 27/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 28 Mar - 21:29
Merci beaucoup c'est très gentil ! ♥


Revenir en haut Aller en bas
Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice de l'IRS
avatar
Féminin
Messages : 406
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Directrice de l'IRS
Situation amoureuse : Mariée à Ruthven Ed'Ruecus
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Commentaires/Citations : [Directrice présente à mi-temps jusqu'aux vacances]
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus

Mer 29 Mar - 13:42
C'est un plaisir de voir que nos anciens élèves se réinsèrent bien dans notre société. Bienvenue dans la vraie vie de Londres, mademoiselle Barrow.

Voici les liens qui te seront utiles pour tes premiers pas sur le forum :
Listings, pour les métiers, les habitations et l'avatar
Demandes de rp (faut bien commencer)
Friendships & Adventures, pour répertorier tes rps et tes relations
Internet & sms

N'oublie pas d'ajouter le lien de ta présentation à ton profil et de le remplir avec les informations de ton personnage

En espérant que vous vous plairez dans votre vie à Londres,
Martel Ed'Ruecus, directrice de l'IRS
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Miss Monde
» youhou c'est miss caliméro !
» Existe-t-il un portrait de Miss Marple exploitable en classe?
» nathy ou miss brioche !!!!
» Miss Soleil!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: People of London :: Présentations - civils-
Sauter vers: