À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Le bal a commencé ! Venez rp dans le sous-forum dédié !
Elèves, professeurs et civils partent en voyage en France ! Ca vous tente ?

 :: Hors-jeu :: Archives Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Big sis est là ! [PV Caitounette ♥]

Loïs Weyne
Invité
avatar

Lun 27 Mar - 14:36
Loïs Weyne
Loïs Weyne
Ancien membre

Mon dessert...
Qui a dit que cette école serait un véritable enfer...? Surement pas moi. Les professeurs sont plutôt gentils, les élèves... Euh. Je ne sais pas vraiment, je ne me suis encore liée d'amitié avec personne. Juste cette élève avec qui on avait cherché son lapin... Mais il y a une chose de sûre, c'est que je me sens bien. Je ne peux pas dire que mes parents me manquent, c'est loin d'être le cas, mes amis sont toujours avec moi vu que ce sont des "amis virtuels" pour la plus part des personnes, je peux leur parler de temps en temps sur l'ordinateur. Et même si, effectivement, ne pas pouvoir avoir accès à mon ordinateur me manque, j'ai quand même réussi à programmer Lilly sur mon téléphone. Alors de quoi me plaindrais-je ?

On peut dire que les journées passaient tranquillement... Les cours étaient assez difficiles, mais ils étaient adaptés, surtout moi qui devait avoir quelques rattrapages, malgré mes cours à distances, certaines notions ne m'avaient pas été enseigné clairement, et je le voyais bien maintenant que j'avais les exercices en face. Je déglutissais. Je ne savais pas vraiment quoi répondre, même si l'anglais n'était plus trop un problème, c'était les subtilités, le raisonnement, la recherche du: "qu'est-ce que l'auteur a voulu exprimé"... Vous savez, le fameux: "Les rideaux étaient bleus" et le fameux commentaire qui explique une déprime, un sentiment de tristesse, de solitude... Et si l'auteur avait tout simplement voulu dire qu'ils étaient bleus ses rideaux? Sans faire de métaphore à côté...? Je me demande pourquoi on va chercher si loin parfois.

Non. Là je ne sais vraiment pas... J'essaye. J'écris une phrase, une réponse sans grande conviction. Est-ce exacte ou non? Je n'en sais trop rien. Je n'avais pas spécialement envie d'avoir de mauvaises notes, je voulais montrer de quoi j'étais capable... Mais arriver en milieu d'année, et commencer directement avec des contrôles, n'est-ce pas un peu horrible? Bref. M’apitoyer sur mon sort n'est pas la meilleure chose à faire.

La fin des cours de la matinée sonna. Ah enfin! J'ai cru que je n'allais jamais tenir, et mon dieu l'envie de demander à Lilly les réponses m'était venue plusieurs fois en tête. Mais c'était mal. Très mal... Je ne devais pas faire des choses interdites. Je me relevais, prenant mes affaires je quittais la salle de classe après avoir saluer respectueusement mon professeur. Allons au réfectoire! J'ai vraiment, vraiment faim! Pour une fois.

Il y a de la queue... Ca ne m'étonne pas, beaucoup d'élève se sont dépêchés de venir manger. Je me glisse donc derrière d'autres élèves et attend patiemment mon tour pour prendre mon plateau... Je pianote sur mon téléphone, parlant par tchat avec Lilly, je ne vais pas faire de vocal au milieu de tout le monde. Je sens alors mon corps s'élancer sur le côté, et deux éleves passer de derrière... Aië. Ils venaient de me bousculer? Je redresse la tête, mais l'un me fusille du regard... Est-ce un Forge? On m'a dit qu'il n'y avait qu'eux pour faire du mal aux autres. Je frissonne et me fige quand il se retourne, je baisse automatiquement le regard.

- T'as un problème?!

Je secoue très timidement la tête. Ne pas chercher de conflit... Ils rigolent. Les deux élèves rigolent en me passant devant. Qu'est-ce que ça me coûte de les laisser faire? Je n'avais pas d'ennuis et ce n'était que deux personnes de plus. Ou pas. Le reste de la bande arrive très rapidement et ce n'est pas deux mais au moins six élèves. Je finis par m'écarter de la queue, bousculée et un peu apeurée. Malheureusement, voulant reprendre ma place, on me dispute, me traitant de "gratteuse de place"... Je suis renvoyée au bout. Zut... Je pers à nouveau au moins dix minutes. Je soupire.

Atteignant enfin mon plateau je le prends, je prends alors mon entrée, mon plat qui a l'air délicieux surtout avec toute cette sauce, puis enfin une sublime tarte à la fraise avec un peu de chantilly... Même si ça a l'air d'être du décongelé, j'ai déjà l'eau à la bouche. Je cherche alors des yeux une place... Il y en a une à côté de personne. Les mêmes que tout à l'heure, je les évite, j'ai vu une place au fond de la salle. Alors que je marche en quête d'un siège, je reçois quelque chose dessus. Je me retourne, de la purée d'épinard... Ca vient de la table des Forges. Ils rigolent, j'ai "l'audace" de les regarder et je crois de froncer les sourcils... En tout cas, j'ai fais quelque chose qui ne leur a pas plu car l'un se lève...

- Elle a un problème la p'tite?

Je n'ai pas le temps de répondre qu'il tape dans mon plateau. J'écarquille les yeux, si ça n'avait qu'été parce que la sauce commencé à me brûler; que j'étais totalement sale et dans un coin de ma tête je me disais que je ne pourrais plus manger ce fraisier, non c'était la honte qui m'avait fait prendre les jambes à mon cou. Beaucoup de rire... Je n'avais qu'une envie: disparaître... Je sortais du refectoire, me mettant à pleurer. J'étais vraiment faible...

Qui a dit que cette école serait un véritable enfer...? Peut-être pas l'école, mais ceux qui y sont.


ft Caitlyn Wesker.
© Codage by Citron - Institution Indare.


Dernière édition par Loïs Weyne le Mar 2 Mai - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 115
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta (3e → 4e)
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Mar 28 Mar - 23:36

「 BIG SIS EST LA !  」

Loïs
Un truc à faire. Un truc à faire. Un truc à faire.

Il n'était qu'aux alentours de midi, mais cela n'avait pas empêché Caitlyn de s'ennuyer comme un rat mort toute la matinée. Parler des notes, du repas de midi et des ragots sur les autres élèves, c'était amusant deux minutes, cependant, elle était loin d'estimer tout cela comme une stimulation suffisante. Même l'heure de sport qu'elle chérissait tant s'était avérée moyenne, ne suffisant pas à dépenser l'énergie dont la demoiselle faisait preuve aujourd'hui.

Alors qu'une vague d'élèves se précipitait afin que chacun puisse arriver en avance au réfectoire, la bleuette prit la décision de profiter du beau temps en attendant le passage de la foule dans la cour : elle n'avait pas vraiment faim, et se connaissait assez bien pour savoir qu'être sur le qui-vive comme c'était actuellement le cas lorsque des gamins bruyants te bousculent et te hurlent dans les oreilles, ce n'était pas forcément un bon mélange.

D'un geste naturel, elle sortit son téléphone tout en s'adossant à un mur à l'ombre. De là où elle s'était placée, elle avait une vue convenable sur le bâtiment afin de garder un oeil sur les élèves qui allaient et venaient. Il lui suffisait de lever les yeux de temps à autre et de rejoindre la cantine une fois qu'elle estimait que la situation s'était calmée.
Entre temps, elle pouvait passer un peu de temps à traîner sur les réseaux sociaux, histoire de se tenir au courant quant au quotidien de ses anciens amis. La technologie ne jouait pas un rôle très important dans sa vie, tout simplement car elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion de la tester jusqu'à très récemment... Mais son portable était un fidèle allié dans des moments de la sorte ou Caitlyn, pour parler crûment, se faisait royalement chier.


Au bout de quelques minutes, l'un des mouvements de tête de la jouvencelle pour lever les yeux de l'appareil concilia avec la sortie d'une plus jeune, en pleurs. Du vert dans les cheveux, de la sauce sur le visage et de la crème sur l'uniforme ; bref, elle revenait sans aucun doute de l'endroit où Caitlyn comptait se rendre, sauf qu'elle avait très évidemment eut quelques "problèmes" là-bas.

Bien entendu, il n'en fallut pas plus à celle qu'on considérait déjà pour certains comme la grande sœur de l'école pour froncer les sourcils en entrouvrant les lèvres, faire claquer bruyamment sa langue, puis ranger son téléphone avant de se diriger vers l'inconnue.

Depuis une plus courte distance, l'apparence inoffensive de celle-ci ne faisait que se confirmer : elle était petite, surtout en comparaison avec la Forge, menue, et n'avait pas l'air de pouvoir faire de mal à une mouche, aussi bien sur le plan moral que physique. Cette vision n'eut comme effet que de déchirer un peu plus le cœur de la jeune femme protectrice, sachant déjà pertinemment que si une personne ici présente allait régler la situation, ça serait bien elle.


Se penchant un peu au-dessus de la brune, elle ne prit même pas la peine de se présenter et commença instinctivement à nettoyer sa veste dans la limite du possible. Avec un air inquiet qui lui tirait les traits du visage, elle pencha légèrement la tête en avant avant de demander d'une voix douce :

"Hey, est-ce que ça va ?"

Sans même laisser le temps à la pauvre poupée de répondre, son expression changea du tout au tout pour prendre une tournure dure, comme le ferait un grand-frère qui venait d'apprendre que sa frangine s'était fait embêter à l'école. Elle se redressa et posa une main sur son épaule, scrutant le bâtiment d'un air mauvais, avant de reprendre :

"Qui a fait ça ? Ils sont où ? J'vais les buter."

Jolie première impression, vraiment. Au moins, ça avait le mérite d'être clairement bien attentionné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Jeu 30 Mar - 10:05
Invité
Loïs Weyne
Ancien membre

Encore eux!
Ce n'était qu'un événement parmi tant d'autres... Je ne devais pas faire une généralité. L'école n'était pas mauvaise... Non... J'ai envie de retourner dans ma chambre. Je veux mon ordinateur... Au moins, ils ne me font pas ça, eux... Mes amis virtuels. Eux, ils sont gentils. J'essaye de retenir mes larmes et pourtant, elles coulent sans trop que je le veuille...

"Debout ! Un garçon, ça ne pleure pas!"

Pourquoi le souvenir de mon père revient à ce moment là...? J'ai peur. Je n'ai pas envie que ma scolarité soit résumé à ça. La persécution, je l'avais plus ou moins déjà vécue, alors non merci.

"Hey, est-ce que ça va ?"

Je relève immédiatement la tête quand j'entends une voix plutôt agréable et qui n'avait pas l'air méchante... On s'inquiétait pour moi? Je me recroqueville sur moi même, une fille assez imposante et je ne vais pas le cacher assez impressionnante est là, devant moi... Je crois que mes larmes s'arrêtèrent toutes seules, de stupeur. Je restais un peu comme une idiote à la regarder, mon corps tremblant légèrement, elle... Elle est venue me taper elle aussi ? Non. Elle n'en a pas l'air... Je sens ses doigts sur ma veste, et surtout mes joues chauffer. Pourquoi je rougissais? Aucune idée. Je crois que j'avais hoché la tête, pas très distinctement, mais... Pour la remercier? Pour lui dire que ça allait? Les deux? Surement. Je ne sais pas trop ce qu'il se passe, mais je n'ai pas l'impression qu'elle soit comme les brutes de tout à l'heure... Soulagée, du moins je pense, quelques larmes terminaient de tomber. Je reniflais, pas très glamour, avant de sortir un paquet de mouchoir en papier... Ca me servirait surement pour me nettoyer et me moucher. Ce que je faisais.

"Qui a fait ça ? Ils sont où ? J'vais les buter."

Je relevais la tête presque immédiatement, le nez dans mon mouchoir, je secouais la tête, et d'une voix en canard je m'écriais: "Non!". Uuh. On ne fait pas plus bête... Je terminais alors de me moucher, avant de la regarder un peu timidement, je lui offre un joli sourire, avant de me redresser, un peu honteuse.

- Je... Je te remercie mais euh... C...C'est bon... bégayais-je un peu, essayant de me contrôler.

Même si je trouvais sa réaction vraiment gentille, même si ça faisait un peu peur, je n'avais pas spécialement envie de créer plus de problème que ça. Je la regardais alors en détail... Elle était vraiment belle. Je l'enviais. Elle avait se corps que j'aimerais tant avoir, puis, elle avait un charisme et une carrure imposante, elle devait savoir se faire respecter (dans le bon ou mauvais sens), elle ressemblait un peu à une de mes amies sur Internet, elle qui prend toujours la défense des autres. Je me redresse alors, essuyant mes larmes, les joues rouges de mes pleurs et de timidité. J'ai réussi à me nettoyer, même si les tâches vont rester... Il faudrait que j'arrive à me changer.

- Euh... Je m'appelle Loïs, et merci de... m'avoir aider....

Je ne sais pas vraiment comment la remercier plus... Mais d'un coup mon regard se fige et je me crispe. La bande de Forge venait de sortir du réfectoire et se dirigeait par ici. Sans trop le vouloir, je venais de me planquer derrière la jeune fille, mes jambes flanchèrent et mes larmes remontèrent... Ils passaient juste à côté, l'un me regarda en me montrant à ses copains:

- C'est la p'tite chouinarde de la cantine! Haha, elle est allée pleurer dans son coin appeler sa... "Moman"!

Je baissais la tête, si ma mère était encore de ce monde, nul doute que je l'aurais appelé... Tout comme j'aurais souhaité qu'un dragon les emportent et les mange...


ft Caitlyn Wesker.
© Codage by Citron - Institution Indare.


Dernière édition par Loïs Weyne le Mar 2 Mai - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 115
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta (3e → 4e)
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Mar 11 Avr - 11:55

「 BIG SIS EST LA !  」

Loïs
Il ne fallut que quelques instants pour que la petite demoiselle soit débarbouillée, du moins autant que possible. Malgré son affirmation, que Caitlyn prit en compte en tournant le regard vers elle, cette dernière était bien décidée à faire la peau aux quelconques élèves qui auraient commis ce délit.

La plus jeune lui indiqua son nom en la remerciant une seconde fois. Loïs, un joli sobriquet qui lui allait à la perfection. Ne voulant pas plus l'effrayer, la bleuette reprit un air rassurant avant de répondre :

"Y'a pas de quoi. Moi c'est Caitlyn, la prochaine fois que t'as un problème, tu m'appelles..."

Sa déclaration fut rapidement interrompue par un haussement de sourcils étonné tandis que la brune afficha un air paniqué, allant se réfugier derrière Wesker.

"C'est la p'tite chouinarde de la cantine !"

Une voix, particulièrement désagréable en plus de cela, venait de prononcer ses paroles en passant à proximité. L'inconnu qui en était la cause, un air de brute hilare bien cliché collé au visage, ne s'arrêta pas en si bon chemin ; comparant Caitlyn à une mère avec un accent typiquement insupportable.


Sans hésitation, la colérique dressa une main devant Loïs, comme pour lui indiquer qu'elle devait rester en dehors de cela. Plissant légèrement les yeux pour lui donner un regard meurtrier, la Forge s'approcha de celui qui semblait être le leader du groupe, haussant le ton :

"Tu veux quoi toi en fait ?"

Quelques petits rires fusèrent du reste de la bande, non sans une vague de regards interrogatifs lancée au principal intéressé, comme pour savoir s'il comptait relever ce qui se présentait comme un défi. Et d'ailleurs, un petit sourire en coin se dessina sur les lèvres du blond, prenant un air peu impressionné face à la jeune femme.

"Oh, maman est en colère ?"

Le fauteur de troubles, sûrement habitué aux bastons rapidement gérées par un surveillant, croisa les bras en haussant les sourcils, étant sûr d'avoir l'avantage sur la demoiselle de par la quantité, accompagné de ses fidèles gorilles. Cependant, c'était mal connaître Caitlyn et sa tête de mule, qui n'avait pas peur de perdre une confrontation en la débutant généralement sans trop réfléchir. Cela lui avait d'ailleurs apporté plusieurs problèmes dans le passé, la rangeant un peu malgré elle... Hélas, face à ce genre d'injustice, la raison se faisait tout simplement écraser par l'instinct de protection.

Le prenant par surprise, Wesker s'avança d'un pas vers lui, l'attrapant par le col pour coller son front au sien sans le quitter des yeux avant de grogner :

"J'crois que t'as pas compris en fait. Tu veux t'attaquer à une gamine, ok, mais après t'assumes, enculé."

Semblant toujours partant pour la défier, le jeune homme ne manqua pas de répliquer, haussant le ton à son tour. À ce rythme, il ne faudrait plus beaucoup de temps pour qu'un cercle se forme autour des deux et que la situation n'amène sans aucun doute aux premiers coups...


Dernière édition par Caitlyn Wesker le Ven 21 Avr - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Mer 19 Avr - 0:54
Invité
Loïs Weyne
Ancien membre

J'ai peur...
Elle était belle. Elle était forte... Je regardais la jeune femme aux cheveux bleus, c'était une teinture? C'était beau. Ca lui allait bien. Maintenant que je pouvais bien la détailler alors qu'elle se tenait près de moi... Elle avait une sacré carrure. Elle était vraiment bien proportionnée et elle semblait tellement confiante. Totalement mon contraire. Là où j'étais petite, elle était grande, là où j'étais fragile et frêle, elle avait une carrure plutôt sportive, des muscles, surement plus que moi. Là où j'étais recroquevillée, elle était fier et totalement sure d'elle, alors que moi je bégayais même quand je parlais pas... Ouais. Pour dire. Et surtout, elle dégageait une aura qui faisait peur et en même temps, réconfortante. J'aurais presque eu envie de pleurer en l'appelant "Grande soeur!"... Mais je n'avais jamais eu de grande soeur, je ne savais pas ce que ça faisait. Mais selon mes livres, les séries que j'ai vu, ça ressemblait à ça. Du calme Loïs, reprend toi. C'est juste une inconnue qui t'a aidé, pas la peine de chercher plus loin, c'était sur que d'ici trois minutes, même pas, à peine aurait-elle passé la porte de l'établissement qu'elle m'aurait oublié. Je ne pu m'empêcher de soupirer, je ne saurais dire si c'était pas soulagement, pas tristesse ou simplement parce que je me désespérais. Tout ça en même temps? Surement.

"Y'a pas de quoi. Moi c'est Caitlyn, la prochaine fois que t'as un problème, tu m'appelles..."

Son nom faisait plus doux qu'elle. Ce n'était pas un mal, il ne faut pas le prendre mal. J'hochais la tête un peu ébahi par sa "grandeur". Caitlyn, c'était un nom que je retiendrais, ça c'était sur ! Absolument. Mais très rapidement, elle changea presque du tout au tout... Elle devenait encore plus impressionnante alors qu'elle s'opposait à ses brutes. J'avais presque envie de lui prendre la main pour lui dire d'arrêter, j'avais peur pour elle... J'avais peur qu'elle est des ennuis à cause de moi, qu'elle se fasse taper dessus, qu'elle ait mal. Je sentais mon coeur s'accélérer, qu'est ce que je devais faire? Hein? Que devais-je faire... Rien. J'avais très bien compris avec son geste, cette main devant moi, bien dressée et plus qu'impressionnante. A vrai dire, j'avais l'habitude qu'on m'agresse, qu'on me persécute, c'était une des raisons pour laquelle je m'étais renfermée sur moi même, mais je dois vous avouer que c'était la première fois qu'on me deffendait. Je déglutis avant de trembler sur mes jambes... Je devais faire quelques choses !

I-i-i-ils allaient se...se...se... battre?! J'écarquillais les yeux. Non ! Ne lui faites pas de mal... S'il vous plaît. Je ne sais pas quel courage j'avais réussi à bouger mes jambes, prenant la main de la jeune fille. Je ne voulais pas qu'elle souffre, qu'elle ait mal.

- J-j-je vais bien... Je ne v-v-eux... pas... battre... toi... souffrir... J-j-je ne...veux pas...

Bravo Loïs, incapable de faire une phrase complète alors que la jeune fille risquait de se faire taper. Je ne sais pas si c'était une bonne idée d'être entrer dans ce conflit, d'ailleurs, je n'aurais jamais pensé en être capable. Mais je pense que j'avais trop peur pour elle, et que j'en avais marre d'être cette limace.


ft Caitlyn Wesker.
© Codage by Citron - Institution Indare.


Dernière édition par Loïs Weyne le Mar 2 Mai - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 115
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta (3e → 4e)
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Ven 21 Avr - 13:34

「 BIG SIS EST LA !  」

Loïs
Les deux colériques, encore en train de s'aboyer dessus, commencèrent inévitablement à attirer l'attention des élèves qui sortaient de la cantine. Comme pour éviter qu'un surveillant remarque le petit manège et les interrompent, la foule se contentait d'observer à distance, profitant tranquillement du spectacle sans se mettre en danger.

Caitlyn ne les remarquait même pas, ses yeux toujours encrés dans ceux du blond : elle comptait d'ailleurs porter le premier coup, ne pouvant plus supporter les remarques de l'idiot, mais une très légère pression retint sa main avant qu'elle n'ait le temps de la lever.

"J-j-je vais bien..."

La jolie poupée brune semblait rongée par l'inquiétude, continuant maladroitement ses dires en annonçant à la plus grande qu'elle ne voulait pas qu'elle se mette en danger. Le regard noir de Wesker s'estompa d'ailleurs dès la seconde où elle croisa celui de la jouvencelle. Elle ne voulait pas lui faire peur, à vrai dire, elle ne voulait même plus se battre. Tout ce qu'elle désirait était de la rassurer, et en voulant la défendre, la bleuette faisait justement l'effet inverse.

Sans savoir comment réagir, elle continua à regarder Loïs d'un air perplexe avant qu'un pion se décide enfin à débarquer. Par chance pour notre protagoniste, le petit gang avait bien plus mauvaise réputation qu'elle, et fut rapidement conduit chez le CPE alors que les deux demoiselles n'eurent à subir aucune conséquence.


Une fois que toute la petite bande eut quitté la cour, la Forge se tourna à nouveau vers la jeune fille, lui adressant un air presque désolé en s'accroupissant devant elle, sa nature protectrice prenant le dessus à nouveau comme si rien ne s'était passé.

"Désolée ma puce, j'espère que je t'ai pas fait peur..."

Elle avait beau l'avoir juste rencontrée, Caitlyn semblait adoucie par la brune presque par magie. Aucun doute, son dévolu de grande sœur avait été posé sur cette dernière sans même qu'elle n'ait à faire quoi que ce soit. Gentille, calme, adorable, et visiblement fragile, la laisser dans cette école de brute sans lui offrir la moindre protection était désormais impensable.

Après s'être redressée, la jeune femme lui adressa un joli sourire en lui tendant la main, désignant le bâtiment d'un petit coup de tête.

"Bon, il faudrait qu'on aille manger là, nan ? J'reste avec toi, t'inquiète."

Wesker n'avait pas oublié de prendre en compte l'humiliation que le groupe de tout à l'heure lui avait fait subir, mais elle comptait bien laisser Loïs profiter d'un repas bien mérité en l'aidant à affronter la foule. Maintenant qu'elle était sous son aile, il était hors de question que sa petite sœur saute un déjeuner !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Archives-
Sauter vers: