À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Le bal a commencé ! Venez rp dans le sous-forum dédié !
Elèves, professeurs et civils partent en voyage en France ! Ca vous tente ?

 :: Hors-jeu :: Archives Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La LV1 c'est vraiment rigolo [PV : Isabella & Caitlyn]

Jarwick
Invité
avatar

Dim 12 Mar - 20:27
Jarwick
Jarwick Seddler
Ancien membre

La LVI c'est vraiment rigolo
ft. Isabella
Caitlyn


I'm tired
I'm scared

Première heure de cours de la journée, 8h45, comment dire, je n'étais pas pressé d'y aller, je n'avais jamais été pressé d'y aller pour dire vrai. En même temps qui le serait ? Je vous le demande.

J'expire légèrement, mon sac posé sur les épaules, le même sac que je traîne depuis ma dixième année (CM2). Je repense brièvement à ma matinée classique. J'avais passé ma nuit à regarder par la fenêtre de ma chambre l'étendu noir de la nuit, me perdant dans des spéculations imaginaires sur le cosmos et sa composition jusqu'à ce que mon réveil me sorte de ma rêverie, il était là pour ça. Je ne disposais d'aucun téléphone portable ni quoi que ce soit que ce traîne les jeunes, la musique, la mode et tout ces choses m'étaient inconnus, c'était le genre de truc dont j'avais entendus parler de loin, quelques morceaux populaires à la radio mais rien de concret. Je n'avais même pas la chance d'avoir des livres, je n'avais pas passion, pas de destination mais un rêve que je gardais pour moi. Enfin à croire que le réveil ne suffit pas à me sortir de ma rêverie.

Je me dégageais de devant la fenêtre, un amère sentiment pris part de mon corps lorsque je jeta un regard en direction des barreaux qui me tenait captif dans cet endroit mais je n'avais plus vraiment le temps de me perdre à ce genre de chose. J'enfilais ma tenue de prisonnier aussi appelé uniforme scolaire et réajusta le col une énième fois pour dissimuler les cicatrices présentes sur ma nuque. Je vérifais les manches, les jambes pour qu'aucune de ces immondes marque ne soit visible puis passait brièvement à la salle de bain, là, je me regardais, fixant ma peau blanche avec une sorte de dégoût, passant ma main dans mes cheveux maintenus en l'air je lâchais encore un soupire, comme si c'était une des seules choses que je savais faire. Fallait que je parte.

Je partais vers la sortie de ma chambre et enfilais les chaussures fournis avec l'uniforme, je me réjouissais un peu plus à chaque fois que je les enfilais, elles n'étaient pas douloureuses comme toute les paires que j'avais pus porté jusqu'à présent, elles n'étaient pas trouées et ne prenait pas l'eau à la moindre pluie. Ce confort que je connaissais depuis maintenant quelques mois me paraissait tout de même étrange, je n'y étais toujours pas habitué et la vérité, c'est que je ne savais pas si je pourrais un jour m'y habitué.

Je sortais de ma chambre et la refermait à clef, je vous avais dis que je n'avais pas le temps ? La vérité c'est que j'étais plutôt en avance par rapport à l'heure où les autres se lèvent, mais j'aimais la solitude et je préférais éviter au maximum les autres élèves.

6h30 j'étais déjà dans le réfectoire entrain de déjeuner, je prenais garde à chaquze aliment et savourait chaque bouchée, mon corps en avait tellement besoin, plus de seize ans de malnutrition ne se guérisse pas en seulement quelques mois. 6h50, j'avais finis de manger, je préférais tout de même me dépêcher avant que le réfectoire ne soit pas bondé, il commençait déjà à se remplir et je n'appréciais guère l'idée d'être entourée de multiple conversation ou même de multiples personnes.

Je zonais alors dans l'établissement, me laissant porter au gré de mes pas, je tournais en rond pour dire vrai mais cela m'allait très bien, le regard vers le ciel, les mains dans les poches, j'avais un léger électrochoc à chaque fois que j'entendais des pas ou des voix trop proche, me tenant sur mes gardes comme un animal paniqué mais globalement je n'eus aucun problème et l'heure de rejoindre la salle de cours sonna rapidement. Retour au présent.

Nous nous mettons en rang, je me place en queue de file. Je préfère amplement la solitude qu'offre l'arrière des rangs, même si souvent les classes sont pairs et qu'on se retrouve à côté de quelqu'un cette personne cherche très souvent la même chose que moi, le silence plutôt que les discussions inutiles. Nous rentrons suite aux directives du professeur et je m'installe rapidement à côté de la fenêtre par réflexe, j'ai fais cela pendant toute mes années d'école. Je sors silencieusement mes affaires d'un air quasi mécanique et pose mes deux yeux fatigués en direction du tableau. Quitte m'emmerder autant apprendre quelques choses hein..



Dernière édition par Jarwick Seddler le Mer 15 Mar - 21:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 115
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta (3e → 4e)
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Lun 13 Mar - 23:25

「 LA LV1 C'EST VRAIMENT RIGOLO 」

Jarwick & Isabella
Huit heures, un petit téléphone portable vibre et clignote sur une table de chevet. Mais aujourd'hui, le réveil matin de Caitlyn n'est pas d'une grande utilité : elle est debout depuis au moins une heure.

Il faut la comprendre, après tout, c'est son premier jour aujourd'hui, et bien que recevoir un "petit nouveau" ne doit pas être un phénomène bien rare dans cet établissement, en être la protagoniste avait de quoi mettre la pression. Enfin, si vous lui demandiez, elle vous répondrait sûrement que cela n'a rien à voir, qu'elle n'était juste pas fatiguée, et puis de toute façon de quoi vous vous mêlez hein, c'est pas vos affaires. Sauf qu'au fond, mais alors, vraiment tout au fond, troisième porte à gauche, elle était effectivement un peu stressée. L'accident lui aillant valu de se faire renvoyer de son ancienne école était encore tout récent, et elle redoutait que ses nouveaux camarades ne craignent pas autant de la "taquiner". Après tout, son admission ici était-elle vraiment une bonne idée ?


Un soupir frustré suffit à la faire sortir de ses pensées. Te la joue pas chiarde, Wesker. Ça va bien se passer.

Elle jeta un regard à son tout nouvel uniforme, déjà roulé en boule sur le sol. Il était sympa, du moins plus sympa que le précédent, mais la jeune femme avait été informée de la différence entre les bleus et les rouges, les gentils et les méchants, enfin dans ce cas-là plutôt l'inverse. Elle se baissa pour rassembler ses affaires et les scruta quelques secondes, esquissant un petit sourire amusé : *Au moins, je perds pas ma street créd'.*.

Sur cette note optimiste, Caitlyn finit de se préparer avant de retourner à ses occupations... En l'occurrence, entamer la 76e partie sur Tetris de la matinée.


Le casque sur les oreilles et la musique presque à fond, elle patientait tranquillement devant la salle de cours sans avoir pris la peine de faire un tour par le réfectoire. La classe semblait être au complet, et elle prit la décision de rejoindre le bout de la file pour y attendre tranquillement l'arrivée du professeur.

S'asseyant naturellement sur le sol, comme à son habitude, elle ne comptait pas se gêner pour observer rapidement les individus autour d'elle : d'abord, il y avait ce garçon, qui avait l'air de ne pas avoir dormi depuis le début de l'année scolaire... Ou de celle d'avant. Le plus au fond comme pour reculer du funeste destin qu'était de passer une heure de cours de bon matin, il avait juste l'air de vouloir retourner au lit, ou même s'y rendre tout court. Ensuite, cette fille, petite et menue avec de jolis cheveux.

Ses commentaires mentaux furent interrompus un instant tandis que, volontairement où non, Wesker croisa le regard de la demoiselle en question. Elle décrocha un léger sourire à cette dernière, pas tellement gêné, mais surtout comme pour lui signifier que non, malgré sa dégaine et sa tignasse mal coiffée, elle ne mordait pas.


À la vue du professeur, Caitlyn se releva respectueusement et grimaça en voulant se diriger vers l'arrière de la salle, et pour cause, les places les plus intéressantes avaient déjà été prises.

Contrainte de s'asseoir au premier rang, elle se mit à déballer tranquillement ses affaires. Commencer avec un cours d'espagnol n'était pas quelque chose de déplaisant, puisque c'était l'une des seules matières dans laquelle la jeune femme pouvait se démarquer, ayant débuté l'étude de la langue relativement tôt.

"Mademoiselle Wesker ?"

Elle eut à peine le temps de lever les yeux vers l'enseignant avant qu'il reprenne, cette fois-ci en prenant soin d'employer la langue qu'il enseignait :

"Puisque vous êtes nouvelle ici, pourriez-vous vous présenter au reste de la classe ?"

Légèrement prise au dépourvu, elle adressa de petits coups d'œils rapides aux autres élèves. Mais elle ne voulait pas laisser la gêne s'installer plus longtemps, le silence pesant n'y arrangeant rien, et débuta aussitôt :

- Je-...
- Levez-vous, s'il vous plaît.

Génial, maintenant, tout les regards étaient définitivement braqués sur elle. Elle s'avança vers le tableau, faisant face à la classe, et regarda les élèves à tour de rôle tout en reprenant de son meilleur accent :

"... Je m'appelle Caitlyn, j'ai 17 ans... Je viens de Wellingborough, et euh... Voilà, enchantée..."

Cette présentation décrocha le sourire de celle qui venait de la déclamer, causé par sa nature banale et surtout moyennement passionnante. Ou peut-être causé par la hâte de voir la suite, aussi.
(edit: je formate l'espagnol italique pour qu'on s'y retrouve, héhé ♥)


Dernière édition par Caitlyn Wesker le Dim 26 Mar - 16:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Krysten
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 415
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://baby-indare.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t22-

Ven 17 Mar - 23:03

13 Mars
2017
La LV1 c'est vraiment rigolo

Caitlyn Wesker
Jarwick Seddler

.emêm dnauq evarg tiarez aç ,retnesérp es ed etsuj tneiv ellE. monérp ed  eétnalp sius em ej euq erèpse'J

.sdeip set à rebmot ed tneiv lI ? olyts nom ressap em xuep ut ,iom-esucxE ? nyltiaC ...huE -

.soirc ej aç tiaté'c ? nyltiaC ? àjéd iouq tiaté'c ...ed nolat el snad rengoc te reluor siov el eJ. ellievér em iuq erret rap ebmot iuq olyts nom ed tiurb el tse'c te ,elbat am rus éitiom à srodne'm eJ. ripuoS

? iouq uo xiov ed sulp a lI ? trof tneialrap slongapse sel euq siayorc eJ. elôrd sap tse'c nonis, longapse ne ennomram li'uq ecrap – etnocar li'uq ec erdnerpmoc tuaf àjéd ...nob siam ,seton sed erdnerp ed eyasse'j te ripuos nu essuop eJ. éitiom à ennomram li tE. sruoc nos ecnemmoc forp el et iom tnaved esissa tse elle ,lanif uA

...nieh sforp sed etêt al snad essap es iuq ec ,nob siaM
.evuort ej ,ired el ed eivne sap tiava'n elle is rednamed iul e niaslam été tiarua aç ,tias el li cnod suon ertne'd nucahc rus reissod nu a lI. ertê-tuep ,tiavius elle'uq emmargorp el esid elle'uQ. eiv as sulp uep nu esopxe elle'uq tialuov li'uq uo ,longapse tnecca nos émia sap a li'uq ertê-tueP. tuot sèrpa ,semral ne erdnof uo resolpxe tiarruop no – etnanêg port noitautis ne sevèlé ses erttem sap en ed étépér te tid a iul no'uq enigami'j siam tiafsitas sap tnemelatot ria'l a lI.

.rioessa't rella xuep ut ...ari aÇ -

.sertsnom sed sap tiaf aç te ,tuot sèrpa ,issua segroF sed tnos ecnirP nom te nevaR

.sap sias ej ... cnod egroF ed etêt enu tia elle'uq sap evuort ed spmet emêm nE. egroF ne tse elle is fuaS. aç emmoc esohc euqleuq ,noisserga enu ,edicius ed evitatnet enU. niamednel ua ruoj ud sussed ébmot tse iul iuq curt nu tnemerûs tse'c cnod ,eénna sruoc ne eévirra tse ellE. ici eénema a'l iuq ec ednamed em eJ. edipar te etcniccus noitatnesérp al ed tse'c aÇ

...eétnahcne ,àlioV ...hue te ,hguorobgnilleW ed sneiv eJ ...sna 71 ia'j ,nyltiaC elleppa'm eJ... -

.sarb sem rus secirtacic sel setuot reliovéd te puoc nu'd ricruoccar tialla emrofinu nom is emmoc sehcnam sem rus rerit à spmet nom essap ej ,siof euqahc A. curt ed erneg ec, esiogna'm aç ioM. tnemiarv tiuojér al uaelbat el tnaved eétnalp tse elle'uq srola exif al iuq – puocuaeb sap tse no is emêm – essalc al etuot riova is sap sias eJ. ervuap al ,esissa retser ressial al up sniom ua tiarua lI

.tîalp suov li's ,suov-zeveL -
...-eJ -


.latipôh nu snad eriomém al revuorter ed reyasse à siom se ressap ed sianev ej euq ecrap ertê-tueP. iom ) ,édnamed nier a'm ennosrep euq te erbmevon ne eévirra sius ej euq ecrap ,tnemelbisiv eriaf el sap ed lob ed puoc sorg nu ue ia'j te – eriaf étsetéd siarua'j euq curt ed erneg ed tnmeeuqipyT. chtuO

? essalc al ed etser ua retnsérp suov suov-zeirruop ,ici ellevuon setê suov euqsiuP ? rekseW ellesiomedaM -

.eriomém am rus sruojuot iaritros ne'meJ. siof ettec ,esohc euqleuq eton ej euq tnemiarv tuaf li'uq tnatépér em ne emrof al ruop olyts nu te elliuef enu emêm dnauq sros eJ. rimrod ed eivne tnennod em slI. sruoc ne rella'd iof al sap tnemiarv srola siam , tnemiarv ia'j tnemom ec ne siam ,nier ruop 1VL ne eisiohc sap ia'l ej ,longapse sap emia'j euq sap tse'C. elbat amrus reluorcé'm etius ed tuot sap ed tnayasse ne ,elleutibah ecalpe am à deissa'm ej te essalc ne ertner nO.

evirra forp el euq ec à'uqsuj erret rap ed eivne riova à ecnemmoc ej euq te erret rap esissa tse elle is emêM. sulp ne etnahcém ria'l sap a ellE. regaruocne'l ed eriotsiH. troffe nu eriaf xuep ej srola ,ellevuon tnemerûs  tse elle cnod euv siamaj ia'l ej ,nob siam seuqiténég snoitubirtta sem ed eitrap sap eitrap sap tiaf en ednom el tuot ) eriruos euq snosiD
.essetilop rap siruos iul ej et – sneit, suelb xuevehc ua – essalc am ed ellif enu'd drager el tnatsni nu esior eJ. xueim tnaT. erueh'l à elip sap siaté'j euq sap euqramer en li'uq ruop zessa nifnE. setunim seuqleuq nifnE. drater ed sednoces seuqleuq ue tnemerûs a li ,frop el tnava eévirra sius ej elcarim leuq rap sap sias eJ


rellibah'm ruop ecèip ed regnahc à riova'd etivé'm aç ,xueim tnat étôc nu'D. erbmahc am snad elues etuot sius eJ. enitnac al snad renîart ed spmet el sap ia'j cnod drater ne sius ej noçaf etuot eD. rivres em tneiarruop sli'uq iouq etropmi'n euq truoay nu te emmop ed suj ed errev nu erèférp ej ,osreP. ennob tse elle sennosrep seniatrec ruop euq enigami'j nifnE. enitnac al ed ueugéd effuob al regnam à sap setêbme't ut, erbahc at snad ogirf nu sa ut dnauQ. ylE ceva ogirf ec étehca a no'uq siuped ,siom xued tiaf aç ,tiaf nE. enitnac al à jed-titep ed sirp sap ia'j euq spmet ed tuob nu tiaf aÇ

La vf parce que voilà (essayez quand même de lire, allez, j'ai galéré xD):
 
© Bell
paroles en #3399ff
Désolée j'ai fait l'inverse et j'ai mis l'espagnol en italique xD


All of the joy that I had known for my life was stripped away from me the minute that you died.
I wasn't dreaming when they told me you were gone
I was wide awake and feeling that they had to be wrong
Revenir en haut Aller en bas
Jarwick
Invité
avatar

Sam 25 Mar - 23:48
Jarwick
Jarwick Seddler
Ancien membre

La LVI c'est vraiment rigolo
ft. Isabella
Caitlyn


I'm tired
I'm scared

          Ma mémoire visuel est plutôt bonne mais lorsque je m'en fout de quelques choses autant être franc, je ne le retiens pas du tout. Pourquoi je vous dis ça vous allez me demander ? Hé bien c'est plutôt simple, je n'avais pas capté qu'il y avait une nouvelle jusqu'à ce que notre très chère prof d'espagnol lui demande de se présenter, désintéressé mon regard partit vers la fenêtre d'un air absent, je fixais l'extérieur d'un air rêveur bien qu'une partie de mon attention reste affilié aux événements en cours dans la classe. J'enregistrais alors pour les minutes suivantes qu'elle se prénommait Caitlyn Wesker et qu'elle venait de Wellinborough. Information futile au vu de mes relations sociales c'est bien pour cela que je ne les retiendraient que quelques minutes avant qu'elles ne disparaissent jugés superflus. Bien, une fois la présentation de la nouvelle taré bienvenue à l'asile elle décida enfin de se mettre à son cours. C'était un peu ce qu'on lui demandait et ce pourquoi elle était payée en même temps.

Je tournais alors de nouveau ma tête dans sa direction ou plutôt en direction du tableau car j'évitais tout contact visuels direct avec les autres humains et encore plus les professeurs. Ils étaient du genre à se faire des films sous prétexte que l'on était à l'IRS, j'avais été incarcéré ouai j'appel cela une incarcération, pour meurtre alors bon.. Je préférais éviter de voir mes rendez-vous déjà trop fréquent à mon goût chez le psy doublé. Alors j'évitais un maximum de m'attirer les problèmes et pour le moment cela semblait plutôt bien marcher.

Dans ce cours une chose était assez.. Horrible. Outre le fait que l'Espagnol ne soit pas une langue que j'apprécie au plus haut point sans pour autant la haïr. C'est le volume de la voix de notre prof. S'il vous plaît augmentez un peu là.. Elle marmonne littéralement une flopée de mot et le tout en Espagol bien sûr. Un vrai cauchemar cela nécessite un surplus de concentration pour pouvoir suivre et je n'aime pas me concentrer sur quelque chose qui ne m'intéresse qu'à moitié. Au bout de quelques minutes je décide de laisser tomber et de me concentrer uniquement sur ce qu'elle écrit. Mon ouïe est donc concentré sur les sons environnants et j'entends distinctement le son d'un stylo qui heurte le sol. Je tourne l'oeil lentement, une sorte de curiosité inutile dû à l'ennuie. Je fixe le morceau de plastique rouler et se heurter contre la chaussure de l'un d'entre nous. Mon regard se relève j'analyse ha, Caitlyn Wesker. Tiens je ne l'ai pas encore oublié son nom, j'entends ensuite les soufflements discrets de la propriétaire de ce stylo.

- Euh... Caitlyn ? Excuse-moi, tu peux me passer mon stylo ? Il vient de tomber à tes pieds.

Cela me confirme donc que je ne me suis pas tromper mentalement sur le nom de Caitlyn, malgré l'hésitation que j'ai pus ressentir dans la voix de cette fille dont j'ai oublié le nom, j'ai sûrement dû l'entendre au moins une fois durant les cours précédents car son visage ne m'ai pas totalement inconnus, mais c'est comme une vieille photographie d'une partie de votre jardin d'enfance que vous voyez à 80ans. Je sais que je l'ai déjà vu mais impossible de remettre quelconques souvenir dessus en même temps on n'a jamais dû s'adresser la parole.. Tous ce que je remarque c'est qu'elle à un peu un air de poupée de porcelaine enfin je crois, je n'ai jamais vu de poupée de porcelaine.

Me rendant compte soudainement de l'inutilité de mes divagations et dû peu de souvenir que je retirerais de cette observation, je gaspille un léger soupire et replace mon regard en direction du tableau sur lequel est apparus plusieurs nouveaux écrits le simple temps de ma divagation. J'attrape alors mon stylo et commence à continuer les notes que je prenais. Classique cours d'Espagnol en soit.

Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 115
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta (3e → 4e)
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Dim 26 Mar - 16:26

「 LA LV1 C'EST VRAIMENT RIGOLO 」

Jarwick & Isabella
La jouvencelle retourna naturellement s'asseoir sans prêter attention au ton plutôt passif-agressif du professeur. Après tout, elle n'avait rien de plus intéressant à dire et ne doutait pas de son niveau linguistique, il n'y avait donc rien à prouver.

Un unique stylo et une feuille devant elle, son regard déviait du visage de l'enseignant pour errer dans la salle, ne trouvant rien de mieux à faire. Le cours venait tout juste de commencer, et pourtant, l'ennui se faisait déjà bien ressentir : la voix de l'adulte au tableau était monotone et faible, si bien que les murmures du fond de la classe semblaient tout aussi simple à écouter, alors qu'elle était pourtant installée au premier rang.


"Euh... Caitlyn ?"

Avec un faible "mmmh ?" étouffé par la paume de sa main qui retenait son visage -puisque ce dernier menaçait de s'écraser sur la table si elle venait à s'endormir, la demoiselle en question se retourna légèrement. La personne qui l'interpellait n'était autre que la fille qu'elle avait vue dans le couloir, et elle lui demanda poliment de ramasser le stylo tombé à ses pieds. Wesker s'exécuta et lui sourit en se retournant pour le poser sur la table.

"T'inquiète."

Mais le court moment durant lequel elle faisait volte-face suffit à énerver le professeur, puisqu'il augmenta enfin le son de sa voix pour faire une remarque :

"Jarwick, tu discuteras avec la nouvelle plus tard, là ce n'est pas le moment !"

... Hein ? Sans vouloir manquer de respect à quiconque, Jarwick, c'était un étrange nom pour une jeune femme.
Étonnée, Caitlyn scruta rapidement la salle pour tenter de trouver la victime de cette injuste accusation, et croisa le regard de celui qui semblait être l'élève en question. Certes, il était à peu près dans son champ de vision lorsqu'elle s'était retournée, mais pourquoi assumer que c'était lui et pas un autre ? Il n'avait pas l'air d'être bien bavard, le fait d'assumer qu'il était fautif ne pouvait pas venir d'une quelconque réputation ou habitude. D'un autre côté, avec seulement deux heures d'Espagnol par semaine, les liens entre lui et le professeur n'étaient sûrement pas bien privilégiés : pour faire court, peut-être qu'il n'aimait tout simplement pas sa gueule.

"Non mais monsieur, c'est juste que-..."
"Je ne veux pas entendre d'excuse !"

Comme une véritable drama queen, Caitlyn se recula dans sa chaise en plaquant une main contre sa poitrine avec un faux air offusqué. Espérons qu'au moins l'un des deux autres élèves au centre de l'histoire daigne de répondre avant qu'elle ne s'en charge...
espagnol : italique
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Krysten
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 415
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://baby-indare.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t22-

Ven 7 Avr - 23:23

13 Mars
2017
La LV1 c'est vraiment rigolo

Caitlyn Wesker
Jarwick Seddler

Bon, je sais pas ce qui s'est passé. Alors que je voulais juste récupérer mon stylo tombé par terre – ce que j'ai fait en remerciant au passage la nouvelle pour me l'avoir rendue – le prof a finalement découvert que ses cordes vocales pouvaient émettre des sons de plus de trois décibels. Pour crier sur un gars qui n'avait, en fait, absolument rien demandé. Jarwick. J'avoue que son nom ne me serais pas revenu si le prof ne lui avait pas crié dessus. Je suis pas la fille la plus attentive du monde à ce qui se passe autour de moi, j'ai déjà du mal avec les études, c'est pas pour passer plus de temps à retenir les noms de mes camarades de classe qu'à travailler.

Enfin même sans le connaître, je pense que je peux devenir sans trop de soucis ce qui traverse sa tête en ce moment : un sentiment d'injustice. C'est vrai quoi, il n'a absolument rien fait et monsieur "je sais pas ouvrir la bouche de plus d'un millimètre pour parler" a décidé de le prendre en grippe. Alors certes, je suis pas réputée pour être bavarde et il est assis pas loin de moins mais euh... j'ai à ce point une réputation de petite fille sage pour qu'il ne songe pas un instant que ce soit à moi qu'elle ait parlé ? Surtout pour quelque chose d'aussi basique que me rendre un stylo. Ah ça pour parler moins fort que le volume du ventilo ya du monde mais pour ouvrir un peu ses yeux, par contre...

- Non mais monsieur, c'est juste que-...
- Je ne veux pas entendre d'excuse !

Pourquoi, t'as peur qu'elle soit sensée et que tu te fasses ridiculiser pour t'être trompé ?
Bon, soyons honnête une seconde : je n'aime pas défier l'autorité. Sécher les cours me donne des sueurs froides, quand je suis pas en PLS dans un coin en tout cas, et l'idée de répondre à un prof avec arrogance, insolence ou d'autres mot en "-ence" ne m'a jamais tenté plus que ça. Je suis plutôt du genre "ne dis rien et laisse couler". Et venge-toi après, parfois, aussi. Sauf que là, le risque c'est qu'un des deux autres se mette en colère, perturbe complètement le cour, et moi par la même occasion, que le prof réplique, que tout parte en vrille... Bref une situation pas top. C'est donc avec tout le calme et le respect dont je puisse faire preuve que je prends la parole, en priant pour qu'il ne pique pas une crise.

- J'avais simplement demandé à Caitlyn de me rendre mon stylo, lui n'a...
- Je ne vous ai pas autorisé à prendre la parole, miss Krysten.
- Mais Jarwick n'a rien fait !

La seule chose que j'ai réussi à m'attirer, c'est un regard noir. J'avais oublié à quel point ce prof pouvait être borné, ugh. Je sais pas ce qu'il a contre ce gars, peut-être qu'il a besoin de quelqu'un sur qui passer ses nerfs aujourd'hui mais franchement, il aurait pu choisir quelqu'un d'autre qu'un élève. Et le voilà qui reprend son cours avec sa voix basse insupportable, comme si rien ne s'était passé.
Franchement, si j'avais été ma sœur, je lui aurait hurlé de parler plus fort une bonne fois pour toutes. De toute façon, je doute que cette histoire se termine si facilement. On parle d'une classe de l'IRS, quand même.
© Bell
paroles en #3399ff


All of the joy that I had known for my life was stripped away from me the minute that you died.
I wasn't dreaming when they told me you were gone
I was wide awake and feeling that they had to be wrong
Revenir en haut Aller en bas
Jarwick
Invité
avatar

Lun 17 Avr - 19:09
Jarwick
Jarwick Seddler
Ancien membre

La LVI c'est vraiment rigolo
ft. Isabella
Caitlyn


I'm tired
I'm scared

Sur le coup j'eu cru à une mauvaise plaisanterie. Entendant mon nom prononcé par ce fameux professeur qui m'intime avec son air bornée de me taire bien que la chose soit enrobée de formule pour ne pas qu'elle soit trop percutante et/ou autoritaire c'est concrètement ce qu'il venait de me dire. Alors je veux bien que le fait qu'il n'ai probablement pas entendus ma voix de l'année lui joue des tours mais de là à confondre avec la voix fluette de la fille véritablement responsable de ce bruit, y'a foutage de gueule. Je hausse légèrement les sourcils et commence par tourner mon regard, croisant celui de la nouvelle qui semble plutôt étonné et tente de prendre ma défense. Se faisant rapidement rembarrer par el famoso détective. Alors que je commence à sentir un pincement d'énervement monter en moi suite à ces accusations et face à son attitude déplorable.

C'est au tour de la poupée de porcelaine de tenter de me défendre, mais le résultat est le même elle se mange d'abord un joli "Je ne veux pas entendre d'excuse" qui finit par un regard noir suite à son insistance suffisant à la réduire au silence. Mais mon bon monsieur vous vous en êtes pris à la mauvaise personne. Face à son caractère borné et son refus de reconnaître ses tords mes nerfs lâches. T'es prof à l'IRS t'es préparé à ça ? Pas sûr..

Mon stylo est bloqué de manière à ce que je puisse le faire tourner, entre mon index et mon majeur tout en étant maintenus par mon pouce mais suite à la colère je le serre si fort que je le brise en deux dans un son assez bruyant pour se faire entendre dans le silence installé par l'affaire. Ce qui entraîne plusieurs regards sur moi, dont celui du professeur. Et face à ses yeux de merlan frit je finis par totalement pété un plomb, balançant au travers de la salle les déchets de mon stylo,
mes mains viennent se poser sous ma table alors que je la retourne violemment en me relevant,
créant un mouvement de panique pour les élèves devant moi et un peu aussi dans la classe alorsq que le professeur réagit en faisant un léger pas en arrière mais haussant le ton.

- JARWICK ! SORS ET VAS CHEZ

- T'ES COMPLETEMENT MALADE TOI ! TOUS LE MONDE TE DIS QUE C'EST PAS MOI MAIS NON TU CONTINUE DE PENSER QUE C'EST LE CAS ! BORDEL QU'EST-CE QUE JE...

J'enfonce mon poings entre mes dents et le serre comme pour décompresser la colère présente mais n'y parvient pas, je finis alors par relâcher mon poing marqué par ma mâchoire et avance dans sa direction. Il me cri dessus je crois, me dis de retourner à ma place et tout un tas de chose tout en reculant mais je n'en tiens pas compte. Sur mon chemin je shoot une table, je sais pas pourquoi juste parce que j'ai les nerfs et alors qu'il est limite collé contre le tableau je m'arrête devant son bureau et le retourne comme je l'ai fais pour ma propre table avant me diriger rapidement vers la porte.

Je frappe dedans de mon poings droit, saisis la poignée l'ouvre et tire violemment la porte pour l'ouvrir, la faisant claquer contre le mur derrière, puis refrappe de l'autre, elle n'est pas en bois et je suis entrain de me détruire le poing à faire ça mais dans mon état je ne ressens pas la douleurs.
Dans l'embrasure de la porte je me tiens debout et pointe le professeur du doigt après avoir frappé une troisième fois dans la pauvre porte.

- Accuse moi à tord encore une fois ! Je.. Je te détruis !

J'attrape à nouveau la poignée et calque la porte en sortant de la pièce, une fois la porte fermé je frappe dedans d'un coup de pieds frontale suffisamment violé pour la réouvrir en arrachant la partie supposé contenir le loquet de la porte avant de m'en aller rapidement dans les couloirs allant je ne sais où.

Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Wesker
IRS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 115
Né(e) le : 02/04/1999
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Delta (3e → 4e)
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Blabla en 6699cc
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t316-tu-cherches-la-gare-ou-la-bagarre-terminee

Mar 2 Mai - 18:48

「 LA LV1 C'EST VRAIMENT RIGOLO 」

Jarwick & Isabella
"Oh bah merde."

Cette remarque courte mais efficace soufflée presque involontairement par la demoiselle aux cheveux bleus eut le mérite d'interrompre le silence pesant, bien que celui-ci reprît immédiatement après.

La tornade brune qui venait de retourner une honorable partie du mobilier tel un tractopelle s'était finalement éclipsé par la porte, non sans avoir pris le soin de la détruire au préalable. Le professeur poussa un léger soupir en desserrant sa cravate du bout de l'index, visiblement encore sous le choc, et cette action qui n'échappa pas à Caitlyn lui fit remarquer un détail : vu sa réaction, il n'enseignait sûrement pas à l'IRS depuis bien longtemps, puisqu'il n'avait évidemment ni le dialogue, ni les épaules pour. Elle avait beau être dans la même situation, la scène l'étonnait plus qu'autre chose, mais l'enseignant garderait sûrement ce joli souvenir bien gravé dans sa mémoire. Avec un peu de chance, ça lui servirait même de leçon.

Sans attendre que l'homme en question daigne de reprendre la parole, Wesker se retourna à nouveau vers la fille au stylo, qui n'avait elle non plus évidemment pas manqué une miette du spectacle, et désigna la sortie d'un léger coup de tête en haussant les sourcils. Elle aurait aussi bien pu lui demander clairement si elle voulait l'accompagner pour tirer la situation au clair -après tout, les deux jeunes femmes étaient déléguées de classe, ce qui leur donnait une excuse pour mettre le nez dans ces affaires. Néanmoins, le malaise général l'invita à jouer au mime plutôt que d'être la seule à hausser le ton à nouveau.

Aussitôt, Caitlyn regroupa silencieusement ses affaires avant de quitter la salle, prenant soin de pousser doucement la porte afin que cette dernière ne décide pas de se faire la malle. À ce stade, il en fallait peu.


Passant une main dans sa crinière, la Forge fit la moue en scrutant les couloirs, un peu perdue. C'était bien malin de vouloir poursuivre un élève récidiviste, mais quand on est encore au stade de devoir demander son chemin pour trouver sa salle de cours, il vallait mieux éviter. Or, par chance, la petite demoiselle avait également décidé de remplir son rôle de responsable de la classe en la suivant dans ses recherches. Wesker esquissa un léger sourire en la regardant, espérant qu'elle soit plus utile qu'elle ne l'était en repérage :

"Bon, mistinguette, tu penses qu'il est parti où ?"

L'équipe Sherlock et Watson se forma sur cette réplique, peut-être d'ailleurs un peu trop hâtive : après tout, peut-être que l'autre élève voulait juste se rendre chez le proviseur -voir même simplement s'éclipser du cours, bien qu'en vue de sa dégaine, cela serait étonnant. Quand bien même : si elles le retrouvaient, qu'est-ce qu'il y aurait à dire ? Et surtout, comment l'explosif pourrait-il accepter de les écouter ?
En tout cas, cette heure ne faisait que s'annoncer de plus en plus... Intéressante.
sry pour l'attente les bb ♥
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Krysten
IRS |:| Troisième année
avatar
Féminin
Messages : 415
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://baby-indare.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t22-

Mer 3 Mai - 23:55

13 Mars
2017
La LV1 c'est vraiment rigolo

Caitlyn Wesker
Jarwick Seddler

C'était
Quoi
Ça ?
Ok, j'ai pas compris. Je veux dire ok le prof est un peu (beaucoup) con et ça fait jamais plaisir d'être accusé à tort mais ça c'est un peu... excessif. Très excessif même. Heureusement qu'il est dans ma classe que pendant ce cours parce que s'il réagit comme ça à chaque fois qu'il arrive pas à se faire entendre...
J'ai jamais vu cette classe aussi silencieuse. C'est stressant. D'autant plus stressant que je suis la déléguée de la 3°A, donc c'est moi ici qui ait techniquement pour responsabilité de surveiller les autres si le prof se barre (sauf s'il y a d'autres délégués dans la pièce mais j'en suis pas sûre).

Mais le prof reste là. Sous le choc. Comme une grande partie de la classe. C'est vrai que même à l'IRS, c'est rare, ce genre de choses. La plupart des profs savent gérer. Une grosse partie des élèves n'a pas envie de se faire envoyer en isolement ou juste exclure temporairement, donc les plus colériques attendent d'être seuls pour piquer leur crise.
Pas lui, visiblement. Et le prof qui ne l'a ni arrêté, ni retenu.  C'est bien de hurler, mais ça sert à rien. Même moi j'ai du mal quand on me crie dessus, pourtant je dois être la personne la moins désobéissante du monde.

La nouvelle a l'air de me faire signe de sortir. Pourquoi ? Est-ce qu'on l'a informée que j'étais la déléguée de classe ? Sûrement. Ça explique sûrement pourquoi elle veut que j'aille à sa suite, et puis techniquement elle a pas tort... c'est mon boulot. Elle est déjà levée quand je me décide à la suivre, m'arrêtant un instant au niveau du prof.

- Je suis déléguée. Je m'en charge.

Il hoche juste la tête. Je sais même pas s'il m'a entendue, en fait. Techniquement c'est son boulot, celui des surveillants ou celui de l'agent de sécurité. Il est même pas dans ma classe, je suis pas responsable de lui. Mais si Caitlyn sait que je suis déléguée, elle est dans ma classe, elle, et j'ai pas très envie qu'elle se fasse taper dessus.
On va commencer par la rattraper.

- Bon, mistinguette, tu penses qu'il est parti où ?
- J'en ai absolument aucune idée. Il a pas dû descendre dans le hall, il y a des agents de sécurité aux portes à cette heure-là, il se ferait arrêter avant d'avoir fait deux mètres. Il doit être quelque part dans le coin.

J'en sais rien. Moi si je cherchais à me barrer de cours après un truc pareil j'irais pas me jeter dans les mains de la sécurité. À cet étage, il y a toutes les salles de musique et d'art, une bonne partie doit être vide à cette heure-là. S'il est allé se planquer quelque part, il est sûrement dans une de ces salles. Sinon... eh bah j'en sais rien moi, peut-être qu'il erre dans les couloirs ou qu'il démolit une nouvelle porte.

- Il est peut-être dans une des salles encore vide. Il y a pas cours partout à cette heure je pense...

C'est pas comme s'il y avait cinquante classes par niveau à l'IRS. Enfin bon. L'essentiel, pour l'instant, c'est de le retrouver. Parcourir tous les couloirs et regarder par les petites fenêtres de toutes les portes pour voir s'il est dans une des pièces sans risquer de déranger un cour.
On va bien finir par lui mettre la main dessus, non ?
© Bell
paroles en #3399ff


All of the joy that I had known for my life was stripped away from me the minute that you died.
I wasn't dreaming when they told me you were gone
I was wide awake and feeling that they had to be wrong
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» un petit jeu rigolo ^^
» Sainte Anne et commentaire du jour "C'est vraiment lui le grand prophète, celui qui vient dans le monde"
» J'en avais vraiment pas besoin....
» Qui connaît vraiment la Vérité?
» convainquez moi: Belle du Seigneur, c'est vraiment dingue?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Archives-
Sauter vers: