À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: Hors-jeu :: Archives :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vil Abandon [PV: Gabrielle ☀ ]

avatar
Masculin
Messages : 42
Né(e) le : 17/10/1989
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 28
Niveau d'études/Métier : Professeur d'Allemand
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Autrichienne
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 10 Mar - 16:42
Is it Yours?♛
Found it on the ground •••

Le vendredi était souvent une bonne journée du point de vue de Bartholomaüs. En même temps il n’avait strictement aucune raison de cracher sur le fait de pouvoir, pour une fois dans la semaine, se permettre de procrastiner. Sans avoir trop de remords. Certes, il en aurait toujours d’une manière ou d’une autre, mais le brun doutait fortement que c’était ce qui allait l’empêcher de dormir, alors qu’il savait pertinemment qu’il aurait tout le temps le samedi, voir même le dimanche pour faire ce qui était prévu. Et ce, en temps et en heure. Peut-être qu’il avait toujours été flemmard, mais ce côté avait très vite été écrasé par un stress nettement plus présent, et oppressant. Mais autant pour une fois voir le bon côté des choses, ce stress lui avait toujours permis de faire généralement tout ce qu’on lui demandait bien à temps.

Soit, maintenant que les derniers élèves avaient quitté sa salle de classe, le jeune homme pouvait tout aussi bien en faire de même. Devait en fait, parce que bizarrement l’optique de rester camper ici ne l’enchantait pas vraiment. Et il n’avait pas non plus l’envie de commencer à se faire une couverture en papier. Même s’il y avait une chance minime pour qu’il se trouve un don, et décide d’en faire une entreprise. Qui serait beaucoup trop controversée au final, vu les tonnes de papier que ça prendrait. Quoiqu’il en soit, plutôt que de continuer sur ses beaucoup trop fumeuses, Bartholomaüs préféra se mettre enfin en marche. Mais fut bien vite coupé dans son élan. Là plus loin, gisant à terre, se trouvait un livre. Un si beau livre laissé là, à l’abandon. Peut-être, et il l’espérait, que ce n’était pas voulu, que son propriétaire l’avait malencontreusement perdu.

Ce qui ne l’empêchait pas de le prendre, et essayer de le lui rendre. Oui, définitivement la meilleure des choses à faire. Sauf que, petit problème, il n’y avait aucun nom à l’intérieur. Rien du tout, même pas l’ombre d’un trait de crayon. Qu’est-ce qu’il était censé faire du coup avec ça. Certainement pas partir avec l’air de rien. Il se sentirait bien trop mal. Et même, ça ne se faisait pas du tout. Puis, en réfléchissant un peu, il y avait bien un endroit où il pourrait le déposer, et où le brun serait certain qu’il ne lui arriverait rien. Ou presque. La bibliothèque. Là où il n’avait jamais mis les pieds depuis le début de l’année quoi. Comme pas mal d’endroits. Non mais il connaissait sa salle de classe, et ses appartements. Totalement suffisant.

Maintenant, le tout était de la trouver. Fort heureusement, il ne dû pas aller bien loin. Au premier étage en fait. Trop de chance d’un coup, il penserait à noter dans un coin de sa tête que ça n’allait pas durer bien longtemps. Ou alors il faudrait commencer à s’inquiéter et se demander si ce n’était pas un rêve. Comme s’il allait rêver d’aller de son plein gré parler à qui que ce soit. C’était bien parce qu’il y avait un livre en jeu. En même temps, il n’aurait pas été question de livre, le brun n’aurait eu strictement aucune raison d’arriver dans la bibliothèque. Si, peut-être pour aller voir quels livres ils avaient. Mais il détenait déjà une grande collection près de son lit en fait. Et n’avait pas encore fini la moitié. Donc, chaque chose en son temps. Par contre, s’il pouvait éviter de prendre racine devant la porte, ce serait pas plus mal. Mais il n’avait aucune idée de si oui ou non, il devait toquer. Question existentielle. Que se faisait-il. Que ne se faisait-il pas. Ceci dit, en y réfléchissant un peu, est-ce que quelqu’un toquait durant les heures d’ouvertures à la porte d’une bibliothèque. Non. Cela ne ferait que produire du bruit inutile. Ah oui. Bruit. Surtout ne pas faire trop de bruit. Ce pourquoi il poussa doucement la porte en retenant sa respiration. Avant de se dire que s’il continuait comme ça, il allait finir par mourir étouffé dans dix mètres. En faisant du bruit. Et maintenant qu’il avait accompli l’énorme et difficile tâche d’ouvrir la porte, il pouvait tranquillement se diriger vers la bibliothécaire. Et lui expliquer un minimum la situation. En même temps, il n’allait pas non plus balancer l’ouvrage et partir en courant.

« ▬ Désolé de vous déranger, mais…J’ai trouvé ce livre dans un couloir du rez-de-chaussée, et comme il n’y a aucun nom, je me suis dit qu’il venait peut-être d’ici. »

Inconsciemment, son regard avait dérivé vers les multiples écrits. Peut-être au final qu’il allait commencer à venir ici plus souvent en fait. Un lieu on ne peut plus calme. Chose qu’il appréciait. Et de ce qu’il avait pu deviner de son coup d’œil rapide à la bibliothécaire, elle semblait être une personne plutôt stricte. Ce qui était sans doute bien nécessaire pour que le lieu ne devienne pas rapidement un capharnaüm.



© 2981 12289 0




Les Kdos de Raven ♥:
 


Dernière édition par Bartholomaüs L. Leiser le Dim 12 Mar - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle
Invité
avatar

Sam 11 Mar - 17:46
Gabrielle
Gabrielle Zakariah
Ancien membre

Vil Abandon

C’était toujours agréable de travailler dans la bibliothèque. Le calme qui y régnait, satisfaisait grandement la jeune femme qui, plus les jours passaient, plus se disaient qu’elle pourrait parfaitement rendre l’âme entourée de romans merveilleux. Ce n’était certes pas toujours facile, surtout avec la différence entre les élèves qu’elle rencontrait, mais elle était toujours heureuse de venir travailler. Et l’idée de toujours montrer de quoi elle était capable, lui effleurait toujours l’esprit, sans cesse. Pour l’instant, rien de bien fâcheux ne se passait, elle s’en sortait même très bien ! Pas d’élèves ne fichait le boxon dans l’une des bibliothèques même si elle savait très bien que certains se cachaient pour faire des choses illégales malgré leurs nombreuses interdictions. Elle s’estimait chanceuse de ne pas à avoir à disputer un élève et devoir lui faire la morale. Car elle savait pertinemment qu’un adolescent détestait que les adultes les prennent pour des gamins ou essayent de les raisonner. C’est triste mais ça a toujours été comme ça malheureusement. Bien qu’il y avait beaucoup d’élèves très intelligents ici… D’autres peinaient beaucoup et préféraient jouer avec l’autorité que de suivre les règles. Aujourd’hui, c’était plutôt une belle journée ensoleillée. Ce qui avait donné à plusieurs reprises envie à la jeune femme de sortir lire un livre dans un parc. Mais elle restait dans sa bibliothèque sans faillir, sachant très bien quel était son rôle ici.

C’est ainsi qu’elle avait passé comme d’habitude son après midi à la bibliothèque, étant à la disposition de n’importe qui qui voudrait des informations ou des conseilles sur un/des ouvrage(s). Au début, elle faisait le tour des étagères pour voir si tout était bien rangé. Elle détestait le désordre, surtout lorsque cela concernait les livres. Elle pouvait être très pointilleuse là-dessus et c’est ce que l’on lui reprochait souvent. Elle s’en fichait dans tout les cas, elle avait son propre sens du rangement et voulait que tout soit parfait pour que tout le monde puisse ,trouver ce qu’il cherche sans à avoir à chercher pendant de longues et pénibles minutes. Alors oui, elle était très bien comme elle est, à ranger selon ses souhaits. Après sa petite inspection, la jeune femme se dirigea vers son petit bureau pour s’y installer et prendre un livre où étaient écrit tous les ouvrages qui étaient disponibles ici. Elle se plongea alors dans son petit travail quotidien sans faire attention à ce qu’i se passait autour d’elle. Du moins, tant que l’on venait pas lui parler ou qu’elle n’entendait pas de bruits étranges, elle n’allait pas bouger pour un rien. Et justement, tandis qu’elle lisait les écrits, elle entendait une voix qui la sortit alors de sa bulle.

Déposant calmement le livre, elle relevait la tête vers un homme, ça n’était certainement pas un élève vu sa carrure et ses vêtements. Elle ne connaissait pas encore tout le monde dans cette institution et elle se demandait bien qui il était. Une fois la surprise passée, elle écoutait attentivement ce qu’il lui disait, avant de baisser les yeux vers le livre qu’il avait apporté. Elle étira un petit sourire avant de le prendre dans ses mains et regarder, avant de prendre enfin la parole.

« Bonjour. C’est gentil de votre part de le rapporter… Effectivement, un élève a dû le perdre alors qu’il voulait le lire, je suppose… » Dit-elle en ouvrant le livre pour regarder l’étiquette à l’intérieur. « Je devrais pouvoir le ranger sans aucun problème. »

Encore heureux d’ailleurs. Fermant le livre avant de le poser sur le bureau, elle relevait son regard vers l’homme qui avait eut la gentillesse de venir jusqu’ici pour rendre le livre. D’autres personnes l’auraient certainement laissé là ou l’aurait posé autre part d’ailleurs par manque de temps ou de pure flemme. Cependant, elle aurait pu le laisser repartir en le remerciant une nouvelle fois mais, quelque en elle la poussait à vouloir faire sa petite curieuse. Ce n’était pas tous les jours qu’elle croisait un adulte. Elle se posait quelques questions à son sujet, si il était un professeur ou non… D’ailleurs, elle ne tardait pas à reprendre la parole, gardant un petit sourire aux coins des lèvres. Elle ne voulait pas non plus le faire fuir.

« Excusez-moi mais… Êtes-vous un professeur ? J’en croise très rarement ici, ou alors ils viennent et repartent sans prendre le temps de venir discuter. » Dit-elle calmement et d’une voix douce pour pas qu’il se sente attaquer ou quoi que ce soit d’autre.

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 42
Né(e) le : 17/10/1989
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 28
Niveau d'études/Métier : Professeur d'Allemand
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Autrichienne
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 12 Mar - 11:53
Is it Yours?♛
Found it on the ground •••

A une époque, Bartholomaüs avait bien dû passer la majorité de son temps libre au choix à la bibliothèque de son école, ou celle du quartier. Non pas pour fuir quoique ce soit. Ou qui que ce soit. Mais tout simplement parce que lire avait toujours été une de ses passions. Un moyen de faire passer le temps, qui plus est utile. Très utile. Et puis aussi, il s’agissait sans aucun doute des meilleurs endroits où il pouvait tranquillement faire ses devoirs en ayant à proximité toutes les solutions possibles et inimaginables. Cependant, d’années en années il avait à chaque fois trouvé moins de temps de s’y rendre, et maintenant qu’il se retrouvait, un peu malgré lui mais sans le regretter, dans ce genre d’endroit, le brun se rendait bien compte que ça lui manquait. Après tout, même sans but précis il pouvait très bien se rendre ici et déambuler à travers les rayons jusqu’à trouver un livre qui lui plaise. Ce qui ne devrait pas être trop difficile. Et ce qui serait aussi nettement coûteux que d’acheter à chaque fois un ouvrage. Qui après risquait de prendre la poussière. Enfin. S’il avait nettement plus de caractère et de volonté il aurait pu commencer à instaurer un système d’échange ou de boîte à livre. Mais même s’il ne doutait pas de sa certaine organisation parfois un peu trop prononcée, il savait parfaitement qu’il aurait besoin d’une autre personne en qui il aurait confiance pour faire ce projet. Et là tout de suite, la seule personne en qui il avait confiance était son meilleur ami qui devait avoir développé une allergie à toute sorte d’ouvrage.

Quoiqu’il en soit, il semblait qu’il ait plutôt bien fait de venir directement à la bibliothèque. Mais en même temps, le brun se voyait mal partir en le laissant par terre. Il aurait très bien pu le ramener à l’accueil. Au moins ici, il avait pu pleinement prendre conscience de l’endroit où était située la bibliothèque. Qui n’était même pas trop loin de sa salle de classe en fait. L’étage juste au-dessus. Et ce n’était certainement pas quelques escaliers qui l’empêcherait de s’y rendre. Surtout que la bibliothécaire, définitivement n’avait pas l’air d’être quelqu’un de très méchant. Bon. Personne n’avait l’air de l’être, ou alors seulement quelques personnes triées sur le volet. Alors il ne put s’empêcher de sourire légèrement après la prise de parole de la jeune femme. Même s’il l’aurait de toute manière fait, ne serait-ce que par politesse.

« ▬ Avec plaisir, c’eut été dommage de le perdre, surtout d’une telle manière ! »

Captain Obvious le retour. Un jour, vraiment il arrêterait de faire ce genre de commentaire parfaitement inutile, tout simplement pour se donner bonne conscience et éviter de laisser un vent à qui que ce soit. Parce qu’au final, il avait l’impression d’être plus ridicule qu’autre chose. Comme si une fois dans sa vie il ne s’était pas senti un minimum ridicule. Mais soit. Son interlocutrice reprit la parole, lui demandant s’il était professeur dans l’établissement. Et il voulait bien croire qu’il s’agissait plutôt d’une espèce rare dans le coin. Sans doute pour éviter de déranger, ou tout simplement parce qu’ils avaient autre chose à faire.

« ▬ Ah oui ! Je suis professeur d’Allemand à l’ISS depuis le début de cette année, et j’avoue n’avoir jamais vraiment pris le temps de venir à la bibliothèque. Mais je pense y remédier assez rapidement ! Vous la tenez depuis beaucoup de temps ? Ca ne doit pas être spécialement facile comme travail.»

Tout en s’efforçant de garder un ton plutôt bas, histoire de ne pas non plus déranger le reste de la pièce. Mais maintenant qu’elle lui avait clairement posé une question il n’allait pas non plus partir sans rien répondre. Surtout qu’elle semblait réellement s’y intéresser. Et qu’en y repensant, il n’avait jamais fait l’effort jusqu’à maintenant de réellement s’intégrer. Jamais vu l’intérêt. Mais il se doutait bien là tout de suite que ça n’allait pas non plus le tuer. Surtout s’il s’agissait d’une personne visiblement calme. En plus, elle était bibliothécaire, donc elle se devait être quelqu'un de bien, voilà tout.



© 2981 12289 0




Les Kdos de Raven ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Phobie sociale et peur de l'abandon
» Eric Baret : De l'Abandon
» Acte d'abandon à la Miséricorde
» Prière d'abandon
» Le don de l'abandon...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Archives :: Rps abandonnés-
Sauter vers: