À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Le bal a commencé ! Venez rp dans le sous-forum dédié !
Elèves, professeurs et civils partent en voyage en France ! Ca vous tente ?

 :: IRS - Annexe :: Gymnase Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sport, ça Forge le caractère [PV Alix]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Alix Scarønson
ISS |:| A Londres
avatar
Masculin
Messages : 183
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Situation amoureuse : Meh
Nationalité : Norvégien
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221-

Dim 11 Juin - 1:05

4 Mars
2017
Le sport ça forge le caractère

Sylvia Zoltar

Eh bien au moins il l'avait fait rire, c'était un bon début. Enfin "début", façon de parler. Disons une manière plus conventionnelle de gérer le relationnel que de se retrouver de l'autre côté d'une porte de douche qui était trop petite pour qu'il ne puisse pas voir au-dessus s'il en avait eu l'intention. Peut-être qu'elle avait vraiment une contre-indication au paintball, finalement. Il nota l'information dans un coin de sa tête : tout ce qui pouvait l'aider à comprendre ce qu'elle faisait ici était bon à prendre, même s'il avait officiellement renoncé à lui poser la question.

Elle ne manqua d'ailleurs pas de confirmer que son problème venait des armes, et tout un tas de possibilités s'allumèrent dans son petit puzzle mental. Une fille avec un soucis avec les armes et n'ayant pas l'autorisation de sortir. Hm... Donc probablement pas une victime de fusillade scolaire – aucune raison d'avoir l'interdiction de sortie. Quelqu'un qui avait blessé quelqu'un avec une arme à feu ? Peut-être bien. Sa quête de connaissance n'allait visiblement pas s'arrêter là et il sourit. Comme il aimait apprendre des choses...

Forge, donc, sous surveillance gps. Possiblement dangereuse – une information comme une autre. Il n'avait pas peur d'elle. Un de ses anciens camarades de classe était un pyromane, son ex-copine une schizophrène qui avait tiré une balle dans la tête de l'assassin de ses parents, à force on apprenait à se détacher.

- Pour le poker, je ne connais pas trop mais si tu veux m'apprendre et que tu as des amis, on peut toujours organiser une partie chez moi. Ou même juste entre toi et moi. Après tout, je dois y être mais rien n'interdit que j'ai des invités. Par contre, je n'ai pas de jeu de cartes.

Organiser une partie dans l'école. C'était risqué, juste ce qu'il fallait pour titiller son attrait personnel. S'il se faisait prendre, il risquait peut-être gros, mais la satisfaction qu'il éprouverait à réussi ce coup de maître valait tous les dangers du monde. Avec un sourire qui s'élargissait de façon un peu plus tordue que d'habitude, il tira un paquet de sa poche intérieure qui commença à vivre un peu tout seul dans sa main tant ses doigts avaient des réflexes lorsqu'ils étaient en contact avec des cartes.

- Pour les jeux de cartes, ça ne devrait pas poser de problème. J'en ai un certain nombre.

Trois ou quatre, dissimulés dans plusieurs poches discrètes de son manteau ou de son sac, même si plus personne ne le fouillait, maintenant. Un vieux réflexe, et puis ça lui évitait d'en faire tomber par accident et de prendre des risques.

- Quant à jouer avec des gens... Je ne connais pas grand monde depuis que je suis passé à l'ISS donc je ne vois pas trop qui inviter.

La plupart de ses amis avaient coupé les ponts avec lui, et il s'en était chargé lui-même pour ceux qui ne l'avaient pas fait. Pas par mépris, mais juste parce qu'il avait peur de se retrouver coincé là-bas à nouveau. Ça ne le dérangeait pas de jouer seul – il faudrait juste trouver une forme de jeu compatible ou juste lui apprendre les règles pour une prochaine fois.

- Tiens, tu as l'air d'être ici depuis plus longtemps que moi. Tu connais des endroits sympa dans l'Institution ? J'ai beau chercher, je n'arrive pas à en trouver moi.

Il fit une pause un instant pour réfléchir. Son esprit écarta aussitôt les endroits où il passait du temps avec Hannah – secrets, privés, et il espérait un peu y retourner avec elle un jour. Le toit des dortoirs, pour peu de réussir à s'y rendre discrètement, mais elle devait être en résidence surveillée donc accéder aux étages était déjà un parcours du combattant.

- J'étais plutôt du genre à traîner dans la cour avec mes amis donc je connais pas grand chose d'autre. Les toits sont calmes et sympas, si on a pas peur d'enfreindre quelques règles et qu'on évite de se faire choper.

Et ni l'un ni l'autre ne lui avaient jamais fait peur, alors si elle préférait aller jouer sur un toit plutôt que dans sa résidence, ça ne le dérangeait pas plus que ça.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Classe Bêta
avatar
Féminin
Messages : 61
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Mer 14 Juin - 17:34
Voilà un garçon bien équipé : tout en marchant, il sorti un jeu de cartes. Et visiblement, Alix devait souvent jouer à ce genre de jeux, vu la manière habille qu'il avait de "faire vivre" les cartes. Je doute d'être capable de faire de même, sauf à m'entraîner pendant des années bien sur. Hors je n'en ais pas vraiment envie. Apprendre les règles de jeux comme le poker ou la belote serait déjà bien suffisant pour une fille "simple" comme moi.

- Pour les jeux de cartes, ça ne devrait pas poser de problème. J'en ai un certain nombre.

Donc il en possédait plusieurs. Mais pourquoi ? Craignait-il qu'on les lui vole ? Qu'on les lui confisque ? Je ne pense pas qu'en avoir soit interdit dans le règlement de l'ISS tout de même ?|/i]

- Quant à jouer avec des gens... Je ne connais pas grand monde depuis que je suis passé à l'ISS donc je ne vois pas trop qui inviter.

"Je pourrais demander à des camarades de classe si tu veux. Même si je ne les recommande pas. Enfin, pas plus que moi. Tu as l'air de savoir comment c'est, l'IRS."

[i]Quoi que l'ISS devait aussi avoir son lot d'abrutis, d'enquiquineurs et autres adeptes de l'arrogance. Le genre que je cognerais bien si je le pouvais. Mais il fallait que je garde mon sang-froid : je n'avais nullement envie de passer en mode Berzerk ! La prison ne m'attirait nullement, croyez le bien.

Pour parler d'autre chose, je l'interrogeais sur les lieux. Je n'étais là que depuis peu et je n'avais pas eu le temps de farfouiller après tout. Entre les cours, les devoirs, les cours de rattrapage, mon entraînement et les séances chez le psy local, j'ai peu de temps à consacrer à cela. Surtout avec le couvre-feu.


- J'étais plutôt du genre à traîner dans la cour avec mes amis donc je connais pas grand chose d'autre. Les toits sont calmes et sympas, si on a pas peur d'enfreindre quelques règles et qu'on évite de se faire choper.

"Je n'ai pas peur de me faire prendre : je sais être discrète quand je le veux. Toutefois, j'ai donné ma parole que je respecterais le règlement de mon mieux. Cela peut sembler stupide mais j'essaye d'être quelqu'un d'honorable"

Dis-je en tirant la langue, sur un ton moqueur. Oui, j'ai tendance à l'auto-dérision par moment. Je lui montrais le parc.

"Donc, pas de zone discrète où on peut s'allonger dans l'herbe et dormir en étant sur de ne pas se faire prendre ? Dommage, ça me manque un peu et avec les beaux jours qui viennent en plus... "

Je réfléchis un peu, alors que le silence se fit. Je finis par hausser les épaules.

"Tant pis, je ferais avec. Et j'éviterais d'assommer celui qui me réveillera. Bon, sinon, pour ta soirée poker, il faut quoi pour les mises ? Pistaches ? Cacahouettes ? On peut aussi miser des bonbons non ? Je doute qu'on nous reproche quoi que ce soit avec ça : ce n'est pas comme si on jouait de l'argent. Et pour l'heure... Bah, je dois être dans mon logement mais rien n'oblige que je sois seule... Je te propose de m'arranger pour obtenir de quoi faire des mises, tu choisis le soir et on essaye de notre côté de trouver des participants ? "




Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
ISS |:| A Londres
avatar
Masculin
Messages : 183
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Situation amoureuse : Meh
Nationalité : Norvégien
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221-

Ven 23 Juin - 0:54

4 Mars
2017
Le sport ça forge le caractère

Sylvia Zoltar

- Je pourrais demander à des camarades de classe si tu veux. Même si je ne les recommande pas. Enfin, pas plus que moi. Tu as l'air de savoir comment c'est, l'IRS.
- J'en ai fait partie donc ouais, je connais.

Il savait aussi que ça lui avait manqué énormément pendant un long moment, parce que ses amis, parce que Hannah, parce que finalement tout ce qu'il avait connu était dans cette école et que son lien fusionnel avec Rikissa avait été tellement fragilisé qu'il ne passait même pas ses journées avec elle – elle avait ses amis, et il ne se sentait pas de s'imposer dans sa vie, de toute manière.
Pour lui, l'IRS était un lieu assurément plus fun que l'ISS, sûrement parce que la plupart avaient l'habitude de flirter avec les limites de la loi, ou les limites des gens, et qu'il n'avait pas beaucoup traîné avec ceux qui ne faisait ni l'un ni l'autre.

Il sourit quand elle tira la langue. Honorable. Ce n'était pas un mot qu'il avait entendu très souvent, ou alors pas de la bouche de personnes qui en connaissaient la définition. Enfin bon, si elle n'avait pas l'intention d'essayer de monter sur le toit, il ne pouvait rien lui conseiller de plus. À part le parc, mais visiblement elle connaissait déjà. Personne ne l'avait jamais dérangé quand il dormait dans l'herbe mais bon, en même temps, c'était plus facile de déranger une fille de sa taille qu'un mec d'1m90.

- Bon, sinon, pour ta soirée poker, il faut quoi pour les mises ? Pistaches ? Cacahouettes ? On peut aussi miser des bonbons non ? Je doute qu'on nous reproche quoi que ce soit avec ça : ce n'est pas comme si on jouait de l'argent.

Bon point, ça protégerait au moins les autres. Lui, qu'il se fasse prendre à miser des biscuits apéro ou des pièces en chocolat, il aurait le même traitement que si on le chopait avec une liasse de billet sur la table, donc il se fichait un peu du genre de mise qui s'y retrouverait. Même si une partie de lui trouvait fantaisiste et assez drôle de miser des bonbons. C'était le genre de trucs qu'il faisait quand il apprenait des jeux de ce genre à Naev – avant que ses parents ne découvrent la vérité.

- Et pour l'heure... Bah, je dois être dans mon logement mais rien n'oblige que je sois seule... Je te propose de m'arranger pour obtenir de quoi faire des mises, tu choisis le soir et on essaye de notre côté de trouver des participants ?

Une soirée poker en résidence surveillée. L'idée lui tira un petit sourire nostalgique. Il en avait tellement organisé, avec ses amis de l'époque... Il chassa les regrets qui essayaient de se faire un place dans ses pensées. Ce n'était pas le moment de penser à tout ça : il s'était éloigné de lui-même. Il ne pouvait pas les inviter comme ça - qui serait venu, de toute façon ? Peut-être qu'il reprendrait contact un jour, mais pas tant qu'il serait encore dans le viseur des psys de l'école.
Et ce que tu es en train de faire, ce n'est pas exactement ce qui te met en danger?

- Disons cet été ? Si je veux t'apprendre à jouer pour que tu ne perdes pas tous tes bonbons en deux tours, ça me semble une durée raisonnable.

Et ça lui laisserait le temps de décider si c'était vraiment une si bonne idée que ça de rejouer à l'intérieur de l'école. Ils pouvaient s'accorder deux mois pour qu'il lui explique les règles. Peut-être trois. Et ensuite ils pourraient jouer avec d'autres.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Classe Bêta
avatar
Féminin
Messages : 61
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Mer 28 Juin - 0:24
Donc Alix a fait parti de l'IRS avant. C'était donc une bonne chose que je sois venue ici, dans cet endroit, pour réapprendre à vivre en temps de paix. Il était la preuve que l'on pouvait surmonter ce genre de soucis. Je me demandais s'il avait conscience de cela ? Non, il ne semblait pas le genre à cela. C'était un gentil garçon mais il ne semblait pas manipulateur. Je revins sur le sujet du poker et il fit de même. Je lui proposais mes idées pour les mises, car je ne crois pas qu'on nous laisserait jouer de l'argent, et je n'en ai pas tant que cela en plus. Et encore moins en liquide. Ma mère avait veillé à ce que je puisse retirer si je le voulais mais avec une limite bien sur.

- Disons cet été ? Si je veux t'apprendre à jouer pour que tu ne perdes pas tous tes bonbons en deux tours, ça me semble une durée raisonnable.

"Mi-Juillet ? J'apprend vite. Et, de toute façon, j'ai toujours été meilleure sur le terrain euh sur la pratique que pour la théorie."

Je grimaçais sur ce petit lapsus. Je n'avais pas envie de parler de mon expérience. Cela pourrait choquer Alix. Mais de toute façon, oui, j'ai toujours préféré la pratique à l'étude. On arriva devant ma petite résidence personnelle. Mon privilège, comme j'aimais à dire. Après tout, j'avais une chambre pour moi seule, une salle de bain avec baignoire sans personne pour me matter ou pour la monopoliser quand j'en ai besoin. Pas de télévision ou de radio, certes, mais des livres et de vieux posters pour décorer. Bref, cela me rappelait un peu la maison. Je sortis mes clés pour pouvoir ouvrir la porte. Je fis un signe de la main à la caméra de sécurité. Toujours être polie, disait mon père, avec les gens. Je ne voyais pas les gens qui surveillait mes allées et venues mais je tenais quand même à montrer que je respectais leur travail. J'avais fait des choses comme cela moi aussi.

"Tu veux parler d'autre chose ? Je ne voudrais pas te monopoliser alors que ta sœur attend son sac. "

Je lui souris gentiment, faisant un peu tourner mes clés en attendant sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
ISS |:| A Londres
avatar
Masculin
Messages : 183
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 16
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Situation amoureuse : Meh
Nationalité : Norvégien
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221-

Sam 5 Aoû - 22:17

4 Mars
2017
Le sport ça forge le caractère

Sylvia Zoltar

- Mi-Juillet ? J'apprends vite. Et, de toute façon, j'ai toujours été meilleure sur le terrain euh sur la pratique que pour la théorie.
- Ça me va.

Mi-juillet... il serait en vacances d'ici-là, il faudrait juste qu'il se trouve une date qui s'accorde avec les projets de ses parents et qui ne tomberait pas quand ils décideraient d'aller passer les deux semaines en Norvège qu'ils allaient forcément organiser – il commençait à les connaître, et sa mère ne pouvait pas passer une année entière sans voir sa famille sur place. Ce qu'Alix, proche comme il l'était de ses sœurs, ne pouvait que comprendre. L'idée de passer trop de temps sans voir Naev ou, pire, sans voir Rikissa, lui était assez désagréable pour que les retours récurrents de sa famille à Stavanger lui semblent d'une logique implacable.

- Je te redirais pour les dates, je vais sûrement passer deux semaines hors de Londres, mais sinon je serai dans le coin.

Restait à juger si c'était une si bonne idée que ça de jouer au poker dans une résidence surveillée de l'IRS alors qu'il évitait d'ordinaire son ancienne école le plus possible par peur, sans doute déraisonnable, qu'on puisse l'y replacer. Ses pensées allèrent un moment à Hannah. C'était la distance qui les avait séparés. Elle était sûrement mieux maintenant, sans lui, sans se demander en permanence s'il aurait le courage de franchir la frontière entre son présent et son passé.

Il ne l'avait pas revue depuis janvier, depuis qu'ils s'étaient quitté en sentant dans la voix l'un de l'autre que leur histoire ne tiendrait pas le choc. Elle lui en voulait sûrement. Et voilà qu'il s'apprêtait à laisser une élève de l'IRS organiser une soirée poker dans sa résidence. Comme à leur première rencontre.
Si elle en entendait parler, elle lui en voudrait sûrement encore plus. Raison de plus pour réfléchir à ce qu'il comptait faire...

- Tu veux parler d'autre chose ? Je ne voudrais pas te monopoliser alors que ta sœur attend son sac.
- Je vais aller lui rendre ouais. Tu me recontactes pour le poker ? Je te file mon numéro.

Il espérait qu'elle avait un portable – il avait découvert avec surprise que ce n'était pas le cas de tout le monde assez récemment, et même s'il était loin d'être accro à son téléphone, il trouvait ça difficile à concevoir. Si elle n'en avait pas... il suffirait de laisser un mot quelque part, Any se ferait un plaisir de lui rapporter ce genre d'informations. Contre une place à sa soirée, évidemment. Il la salua d'un signe de la main avant de refaire le chemin inverse, résistant de toutes ses forces à l'envie d'aller frapper à la porte d'Hannah.
Elle ne voudrait pas le voir, de toute façon.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Zoltar
IRS |:| Classe Bêta
avatar
Féminin
Messages : 61
Date d'inscription : 23/02/2017
Niveau d'études/Métier : Elève de seconde année
Situation amoureuse : Celibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t269-voici-une-nouvelle-sylvia-termine

Mer 9 Aoû - 22:37
- Je te redirais pour les dates, je vais sûrement passer deux semaines hors de Londres, mais sinon je serai dans le coin.

Et moi, j'irais me promener en ville, seule, pour la première fois depuis mon arrivée en Angleterre. J'imagine qu'il devait aller voir sa famille, ce qui est une bonne chose. Pour ma part, j'irais voir mes parents fin Août. Ils prendront des vacances à ce moment. En tout cas, on avait déterminé la période, je le laisserais déterminé le jour exact.

- Tu veux parler d'autre chose ? Je ne voudrais pas te monopoliser alors que ta sœur attend son sac.

- Je vais aller lui rendre ouais. Tu me recontactes pour le poker ? Je te file mon numéro.

Je pris donc son numéro de téléphone et lui laissais le mien. Bon, je recevais très peu de coup de fil et je doute qu'il m'appelle pour autre chose mais cela faisait du bien. Et puis, voyons le bon côté des choses : cela me permettra de voir quelqu'un en dehors des cours. Je craignais, en effet, de passer ces mois en quasi solitaire, en dehors des heures de cours. Maintenant, je décidais de rentrer chez moi, me demandant ce que j'allais faire maintenant. Et puis, suivant mon habitude quand je me mettais une idée en tête, je décidais que non. J'allais faire un détour par la bibliothèque. On devrait y trouver des manuels de jeu, bien planqué dans un coin. Sinon, il me faudra noter d'en trouver un pendant une de mes sorties futures.



Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» dispensée en sport ! Il faut donner quoi, quand, de qui ?
» Le sport ne fait pas maigrir: scandaleux!
» Sport pendant la grossesse
» Pourquoi le sport ne fait pas maigrir
» professeur de sport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Annexe :: Gymnase-
Sauter vers: