À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Le bal a commencé ! Venez rp dans le sous-forum dédié !
Elèves, professeurs et civils partent en voyage en France ! Ca vous tente ?

 :: Résidences :: Le parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AAAAAAAH!!! [feat. Austin]

Gordon Sherman
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 615
Né(e) le : 07/07/2000
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : ISS - Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Australien
Commentaires/Citations : F7DA19 est ma couleur! Venez danser avec moi!
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 1 Mar - 22:16
AAAAAAAH !!!

Let It All Hang Out – Weezer
Avec Austin !

« Aaaaaah… ! »

Je suis assis en classe, écoutant la dernière sonnerie de la journée retentir, quand un élève proche de moi semble être libéré de toute la tension du monde, relâchant un soupir du fond de son cœur. Mes yeux s’illuminent. C’est ça ! C’est de ça qu’ont besoin tous les élèves de l’institution ! On a tous envie de se relâcher !

Ravi de ma pensée, je quitte la salle et me dirige vers la cour. Un soupir, c’est peut-être un peu tranquille, un peu faible… je pense que ce dont les gens ont vraiment besoin, c’est de sortir tout ce qu’ils ont en eux. Ça me fait penser à la soirée que j’avais passée avec Alix sur le toit des dortoirs ; crier, c’est extrêmement agréable. Tout le monde devrait en profiter !

Je m’installe un peu à l’écart du bitume, sur un petit coin d’herbe, en-dessous d’un arbre, et prends cinq minutes pour écrire un message, une lettre sur chaque feuille, pour que ça se voit de loin. Je me débrouille pour les accrocher à une des branches de l’arbre au-dessus de moi ; par chance, il n’y a pas vraiment de vent aujourd’hui, alors tout devrait tenir en place. Cette fois, c’est prêt. Il devrait y avoir une grande affluence.

C O U R S____D E____C R I

Mon panneau improvisé vogue très doucement dans l’air plutôt stable de cette fin de journée. Les élèves qui passent me regardent, étonnés, tandis que je patiente avec un grand sourire sous ma bannière. Ils discutent entre eux en me jetant des regards – peut-être qu’ils se demandent si c’est une blague ? Je ne peux pas les laisser penser ça ! Si ça ressemble à une prank, personne ne viendra, et ils garderont toute leur frustration en eux. C’est inacceptable, il faut que je fasse quelque chose pour les attirer !

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! »
Je lève les bras et la tête vers le ciel, un énorme sourire s’ouvrant sur mes cordes vocales vibrantes. La musique, c’est pratique, parce qu’on apprend à avoir beaucoup de souffle, et à faire porter sa voix. Du coup, je réussi à faire tenir mon cri une trentaine de secondes alors qu’il traverse la cour, faisant tourner les têtes de beaucoup d’élèves vers moi. Certains s’arrêtent pour regarder vers moi, visiblement amusés. Ça ne va pas du tout ! Au moins, j’ai attiré leur attention, mais cette fois, je dois bien leur faire comprendre que je suis extrêmement sérieux.

« COOOOOOOOURS DE CRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! »

Je mets toute mon énergie dans ce hurlement, là encore joyeux et libérateur, qui a pour but de donner le sourire à tous mes camarades, et à les faire venir jusqu’à moi. Qu’est-ce qu’un cours sans élèves intéressés ? Ce n’est rien du tout, voyons ! Ça n’a absolument pas d’intérêt, et ça ne mérite absolument pas la présence d’un professeur.

Mais personne n’a l’air de vouloir venir vers moi. Quelque peu découragé, je commence à faire quelques vocalises moins fortes pour garder ma gorge en état de fonctionner. Je ne tiendrais jamais dix minutes si je hurle tout d’un coup ! J’enchaîne donc de solitaires « ah », « oh » et autres « Sally sells sea shells on the sea shore » quand j’aperçois une silhouette s’approcher de moi. Enfin ! Un élève intéressé ! C’est sûr, dès que quelqu’un viendra crier avec moi, de plus en plus viendrons pour tester !

« Ah, bonjour ! Tu viens pour apprendre à crier ? Tu verras, c’est vraiment libérateur ! Je suis Gordy, je serais ton prof pour cette séance ! »
© Bell




Merci Raven :D :D :D

Mais quel membre actif!:
 

J'ai dit, mais quel membre actif!:
 

J'AI DIT...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Masculin
Messages : 36
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : IRS
Situation amoureuse : Jun est de retour ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Ven 3 Mar - 13:10
Austin Sanders
Gordon Sherman
AAAAAAAH!!!

La longue journée de cours se terminait de part de la géométrie en ce mercredi. Un cours qui me semblait agaçant plus qu’autre chose.  Tout ce qui fait partie de la construction par je ne sais quelle translation, parallèle ou autre, rien n’y faisait. Mon cerveau semblait rejeter toute logique géométrique. J’étais plus à l’aise avec de la grammaire qu’avec des cercles ou triangles. Mais bon, je me devais bien de participer à ce cours, sécher me paraissait encore plus ennuyant et cela m’attirerait des problèmes inutiles. Et à essayer de répondre à l’exercice demandé en marmonnant des insultes à ce pauvre et fichu bout de papier, je ne voyais même plus le temps passer.

Je rangeais rapidement mes affaires lorsque la sonnerie se mit à retentir. Je sortais ensuite de la classe à grands pas et en fis autant en descendant les marches du bâtiment pour me rendre dans la cour, poussant la porte de la sortie d’une main, l’autre dans la poche de ma veste. Il semblait faire doux dehors, ce qui me fit lâcher un petit sourire satisfait. Et c’est alors que quelque chose qui me fit encore plus sourire, cette fois-ci d’amusement. Un garçon s’appliquait à accrocher des fiches à un arbre, et je fus d’autant plus surpris de découvrir ce qu’il avait écrit, c’est à dire : C O U R S  D E  C R I. Je pensais dès lors à un blagueur qui voulait simplement gêner les professeurs. Mais j’avais un certain doute car il n’avait pas le profil type d’un fameux "fouteur de merde". Je m’approchais donc lentement en observant cette personne qui semblait enjouée avec son grand sourire. Il semblait réellement vouloir faire un cours de cri, quel que soit l’être qui oserait approcher. Mais comme il fallait s’y attendre, tout le monde lui passait devant juste avec des regards curieux et des rires. Il était toujours dur de prendre au sérieux quelque chose dont on n’a pas l’habitude. Après tout, il y a des cours pour tout et n’importe quoi. Comme apprendre à tracer des triangles ou cer…

-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

Telle fut la chose qui me fit brusquement sursauter. Je le regardais en clignant des yeux, plutôt impressionné par son culot de crier aussi fort et avec autant de joie. Il était finalement vraiment intéressant. Rare sont les personnes qui s’oseraient à en faire autant, même moi j’hésitais à venir le rejoindre. Ce n’étais pas que j’avais peur du regard des autres, surtout moi Austin Sanders aux paroles implacables, mais crier ainsi ne me ressemblait tout simplement pas. Et vu que personne n’approchait, je le vis prendre une nouvelle inspiration. Il était réellement déterminé, ce qui me faisait sourire d’avantage.  

-COOOOOOOOURS DE CRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !


Mais bien qu’il semble y mettre tout son cœur, personne n’osait encore s’avancer. Je trouvais cela dommage, je voyais bien que ce garçon souhaitait réellement faire son cour de cris. Je n’avais pas de la peine, mais je n’aimais guère qu’on ignore quelqu’un avec une telle détermination. Surtout pour faire quelque chose d’aussi amusant et loin d’être commun. Et c’est donc ainsi que je me laissai tenter par ce blondinet, malgré que crier ne soit pas dans mon habitude. Mais cela animait ma journée qui avait été vraiment lassante. Ma blague d’aujourd’hui de faire éclater de l’encre sur la robe d’une camarade n’avait fait rire que moi, c’était bien dommage… Je m’approchais donc et dès lors sans plus d’hésitation, affichant un petit sourire sur les lèvres.

-Ah, bonjour ! Tu viens pour apprendre à crier ? Tu verras, c’est vraiment libérateur ! Je suis Gordy, je serais ton prof pour cette séance !

Je m’attendais à quelqu’un d’enjoué, mais là je ne pus réprimer un large sourire. Ce Gordy avait une joie terriblement virale rien qu’en étant près de lui. Il débordait réellement d’énergie. D’ordinaire, je trouve les personnes aussi joyeuses trop exagérées voir agaçantes. Mais lui on voyait à quel point c’était simplement spontané.

-Enchanté Gordy, en effet je viens apprendre à crier. J’espère être bon élève à cette séance. Et moi c’est Austin.

Après tout, qui sait si ce n’est pas rentable si l’on n’essaye pas ? Cela pourrait être pratique pour réveiller Shû le matin, voir tout le dortoir. J’en riais déjà intérieurement. Et j’espérais que ce fameux Gordy n’allait pas me décevoir.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Gordon Sherman
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 615
Né(e) le : 07/07/2000
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : ISS - Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Australien
Commentaires/Citations : F7DA19 est ma couleur! Venez danser avec moi!
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 3 Mar - 20:06
AAAAAAAH !!!

Let It All Hang Out – Weezer
Avec Austin !

« Enchanté Gordy, en effet je viens apprendre à crier. J’espère être bon élève à cette séance. Et moi c’est Austin. »

« Ravi de te rencontrer, Austin ! Je suis sûr que tu seras bon élève, ne t’en fais pas, ce n’est pas compliqué. »

Yes ! Un élève ! Enfin quelqu’un qui a envie de voir ce que ça fait de bien crier. Il n’a pas l’air plus frustré qu’un autre, il n’est probablement pas celui qui aurait le plus besoin de crier, dans notre lycée ; mais, au fond, je suis sûr que ça peut faire du bien à tout le monde. Et, au fond, c’est absolument certain que les autres élèves qui nous entourent viendront voir si nous sommes deux – ça ressemblera de moins en moins à une blague.

Je réfléchis un instant. Comment faire pour apprendre à quelqu’un à crier ? Ah… je n’avais pas spécialement prévu cette partie du cours. C’est-à-dire que je n’avais pas prévu le cours du tout, en réalité. Bon… je vais tenter de commencer par la théorie avant d’aller vers la pratique, je suppose que ça lui permettra d’apprécier son cri dans toute sa splendeur.

« Très bien ! Déjà, saches qu’un cri, ce n’est pas simplement quelqu’un qui souffle fort avec la bouche grande ouverte. Le cri que je vais t’apprendre dans ce cours n’est pas un cri de colère, car ceux-là, tout le monde sait les faire, mais un cri de joie, de libération. Je vais tenter de t’apprendre à vider ton sac juste en criant « aaaah » ! Tout d’abord, le cri passe par la respiration. Tu dois commencer par prendre une grande inspiration et gonfler ton torse, comme si tu mettais toute ta frustration dedans ! »

Je commence à effectuer les dites inspirations, invitant mon élève à faire de même. Nous reproduisons quelques fois ce mouvement, aspirant autant d’air que possible par le nez, forçant nous poumons à se gonfler à fond, avant de tout relâcher par la bouche, émettant de profonds « fouuuuh ! » à chaque expiration. Je pense qu’il a compris l’idée.

« Une fois que c’est fait, tu pourrais te dire qu’il te suffit de crier. Mais la gestuelle est presque aussi importante que l’idée. Pour crier, le mieux est de lever la tête, regarder le ciel avec un grand sourire, et de lever les bras en l’air comme si tu n’en avais plus rien à foutre ! Ensuite, il ne reste plus qu’à… »

Lançant un regard complice à Austin, je prends une grande inspiration avant de lancer mes bras en l’air et de lever la tête, exactement comme je l’ai décrit, accompagnant mon mouvement d’un « AAAAAAAH !!! » jovial, libre, léger, et violent à la fois, faisant sortir tout ce qui pourrait être encore coincé en moi. Mes bras retombent, ma voix, s’éteint, et je souris à mon élève.

« Vas-y, essaye ! »

A lui, maintenant. J’espère qu’il aura saisi l’idée, et qu’il comprendra tout l’intérêt de crier comme ça, pour rien, pour tout, dans le vide et sur tout le monde. Il n’a pas vraiment l’air d’être du genre à se dégonfler, j’ai confiance : je sens que son cri peut se montrer vraiment efficace.
© Bell



HRP : c’est un peu court, mais bon, on fait un cours alors, ça peut pas être spécialement long… Blague à part, vu que je dois te montrer les mouvements et que tu dois les reproduire, c’est difficile de faire 20 000 mots par message xD



Merci Raven :D :D :D

Mais quel membre actif!:
 

J'ai dit, mais quel membre actif!:
 

J'AI DIT...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Masculin
Messages : 36
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : IRS
Situation amoureuse : Jun est de retour ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Mar 7 Mar - 9:49
Austin Sanders
Gordon Sherman
AAAAAAAH!!!

-Ravi de te rencontrer, Austin ! Je suis sûr que tu seras bon élève, ne t’en fais pas, ce n’est pas compliqué.

Je le regardais alors en attendant qu’il me dise quoi faire, qu’il me dise ce qui n’était pas compliqué comme il l’affirmait si bien. J’étais curieux de voir comment ce blondinet allait s’en sortir pour m’apprendre à crier. Après tout, y a-t-il une vraie règle pour cela ? Enfin, il semblait lui-même avoir un temps de réflexion, comme s’il se posait justement la même question, ce qui me fit sourire d’avantage. Ce type me semblait du genre inattendu, à faire ce genre de chose dès que l’idée le frappait. Un peu comme moi, en soi. Il me plaisait bien.

-Très bien ! Déjà, saches qu’un cri, ce n’est pas simplement quelqu’un qui souffle fort avec la bouche grande ouverte. Le cri que je vais t’apprendre dans ce cours n’est pas un cri de colère, car ceux-là, tout le monde sait les faire, mais un cri de joie, de libération. Je vais tenter de t’apprendre à vider ton sac juste en criant « aaaah » ! Tout d’abord, le cri passe par la respiration. Tu dois commencer par prendre une grande inspiration et gonfler ton torse, comme si tu mettais toute ta frustration dedans !

Bon sang, il était si énergique. Presque un peu trop pour moi qui suis relativement flemmard. Mais il donnait réellement l’envie de participer à son cour tant il émanait de joie. Il me faisait penser à mes petits cousins de dix ans et douze ans, ces deux petits monstres qui sont les rares de ma famille à m’apprécier, enfin je pense. A la maison, ces garnements passaient leur temps avec moi. Ils voulaient toujours faire des choses sensationnelles, pour ainsi dire faire des courses de celui qui monte le plus vite à un arbre ou faire peur à ma mère, ses parents, aux gens dehors etc… Mais bien évidement, aux yeux de ma chère tante et de mon cher oncle, le comportement hyperactif de leurs fils était de ma faute. Car je les suivais dans leur jeu chaque fois que je les voyais… Enfin bref. Tout ça pour dire que ce Gordy possédait une même énergie et joie de vivre que deux des membres de ma... famille.

Suite à cette petite réflexion, je l’imitais dans son travail de respiration tout en m’amusant. Je me disais que je n’avais pas besoin de libérer quoique ce soit, que mon mentale était intact et sans tracas particulier. Après tout, tant que ma petite vie allait bien, je ne pouvais qu’être bien ! Rien n’interférait ma bonne humeur. Et, en finissant d’expirer tout l’air de mes poumons dans une longue expiration, j’eus alors l’idée de quelque peu embêter mon professeur, lâchant un léger sourire quant à ma farce à venir.

-Une fois que c’est fait, tu pourrais te dire qu’il te suffit de crier. Mais la gestuelle est presque aussi importante que l’idée. Pour crier, le mieux est de lever la tête, regarder le ciel avec un grand sourire, et de lever les bras en l’air comme si tu n’en avais plus rien à foutre ! Ensuite, il ne reste plus qu’à…

Je le regardais alors lorsqu’il m’envoyait un regard complice, m’indiquant qu’il allait faire exactement ce qu’il disait. Il levait donc les bras ainsi que la tête avant de pousser un cri puissant, qui me fit donc lâcher un rire, puis un petit « Incroyable. ». Cet homme était incroyable ! Comment ne pas vouloir laisser cet être, être notre professeur ? Il donne tant envie de prendre au sérieux ce cours unique. Mais bon, si je faisais tout ce qu’il me disait de suite, le cours se finirait bien trop rapidement.

-Vas-y, essaye !

Il m’invitait donc à faire de même que lui, mais je voulais faire l’élève qui ne comprend pas tout. Cette petite blague ne lui ferait pas de mal après tout, il semblait si heureux de me faire ce cours de cri. Je posais alors mon sac à terre avant d’écarter légèrement mes jambes, gonfler mes poumons d’air avant de rejeter brusquement mes bras et la tête vers le ciel, exactement comme si j’allais crier de toute mon âme. Mais, en bon crétin que je suis, je fis exprès de sortir un simple et ridicule « ahhhhh… », sans aucune émotion. Avant de revenir à une posture normale, et le regarder avec un sourire satisfait, faisant comme si j’avais réussi.

-Comme ça, professeur ? J’ai tout bon, n’est-ce pas ?

Je scrutais sa réaction avec impatience, jouant parfaitement la comédie de l’élève qui voulait bien faire mais qui n’avait pas tout comprit. C’était le seul moment de cette ennuyante journée où je m’amusais véritablement, il avait réussi à lui seul à pimenter ce mercredi. Et j’espérais, suite à ce cours, en connaître d’avantage sur ce personnage.

Codage par Libella sur Graphiorum



HRP : En effet XDD Mais bon, c'est suffisant ainsi, ce rp me fait rire dans tous les cas x')
Revenir en haut Aller en bas
Gordon Sherman
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 615
Né(e) le : 07/07/2000
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : ISS - Troisième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Australien
Commentaires/Citations : F7DA19 est ma couleur! Venez danser avec moi!
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 7 Mar - 20:58
AAAAAAAH !!!

Let It All Hang Out – Weezer
Avec Austin !

Austin se prépare, inspire, lève les bras et la tête, comme si un cri grandiose va s’échapper de sa poitrine. Je l’observe, fasciné, ravi de voir qu’il a compris ce que je lui ai dit, ravi de voir que j’ai pu aider quelqu’un « aaaaaaaaaaaaaaaaah… »

« Aaah… » ?

Comment ça, « aaaaah » ? Je pensais sérieusement qu’il avait compris l’idée ! Je le regarde, l’air à moitié déçu, l’autre moitié toujours pleine d’espoir. Peut-être qu’il n’a simplement rien à faire sortir, que tout va absolument bien en lui ? Ceci dit, ça me surprendrait un peu, ça fait toujours du bien de crier, même quand on pense que tout va bien ; l’inverse alors ? S’il a trop de choses en lui, peut-être que rien du tout n’est réussi à sortir parce que ça se bouscule au portillon.

« Comme ça, professeur ? J’ai tout bon, n’est-ce pas ? »

« Et bien… l’idée est là, je pense que tu as saisi le concept, ce qui est probablement le plus important pour un premier essai ! Je suis plutôt fier de toi à ce niveau-là, déjà, c’est bien ! »

C’est vrai, je ne mens pas : il a tout de suite osé faire le mouvement, et il l’a fait à la perfection. Peut-être qu’il est fait pour crier et qu’il ne le sait même pas.

[color)#F7E700]« Ce qui manque maintenant, c’est que tu laisses sortir ce qu’il y a en toi, et si tu penses qu’il n’y a rien, tu devrais tout de même essayer ! Et pour ça, il faut que tu comprennes d’où ça vient… »[/color]

Je plisse légèrement les yeux en arborant un demi-sourire, levant deux doigts en l’air avant de m’approcher doucement de lui. Je les pose doucement sur son ventre et les enfonce légèrement, le laissant par la même occasion montrer la fierté qu’il pourrait avoir en ses abdos. « …là, pour l’intention… » Puis, je les fait remonter sur son torse, ou j’appuie de la même façon. « …et là, pour la puissance. »

Peut-être que je dois lui faire comprendre ce que dois produire son cri ? Ce qu’il doit représenter, toute la symbolique qu’il peut incarner, et qu’alors il y arrivera. Ce n’est peut-être pas qu’un problème physique, mais ça peut aussi être dans sa tête. Je commence à tourner autour de lui en marchant tranquillement, lui assénant un discours sur un ton légèrement mystérieux.

« Ton cri peut avoir des centaines d’utilités. Celui que je tente de t’apprendre dans ce cours va te permettre de te libérer, mais si tu veux commencer par autre chose pour ensuite aller vers ce que je tente de t’apprendre, ça peut aussi t’aider. Tu es peut-être plus habitué à t’énerver ? Dans ce cas, vas-y, crie-moi dessus ! Dans tous les cas, un cri permet de montrer ce que tu es, d’exalter ta puissance. Autrement dit… »

Je m’arrête, devant lui, toujours de profil, et ferme les yeux quelques secondes, un sourire déterminé ancré sur mon visage. Je laisse planer la tension pour faire grimper l’intensité de mes prochaines paroles, ce qui me laisse le temps de prendre une profonde inspiration et de donner une véritable profondeur au ton de ma voix.

« …montre-moi que t’es un homme ! ! ! »
© Bell




Merci Raven :D :D :D

Mais quel membre actif!:
 

J'ai dit, mais quel membre actif!:
 

J'AI DIT...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
IRS |:| Incarcéré pour l'été
avatar
Masculin
Messages : 36
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : IRS
Situation amoureuse : Jun est de retour ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Sam 13 Mai - 1:00
Austin Sanders
Gordon Sherman
AAAAAAAH!!!

Suite à ma gentille blague qui m’amusait quelque peu, je ne pu m’empêcher de rire légèrement quant à l’expression qu’affichait ce jeune homme. C’était en effet un mélange entre la déception et l’espoir, ce qui lui donnait une drôle de tête. Puis, et de toute manière, je ne comptais pas faire durer éternellement mon petit jeu d’acteur. Donc que je me fasse griller ou pas m’importait que très peu. Surtout qu’il semblait bien trop prit par son rôle de professeur pour s’en rendre compte…

-Et bien… l’idée est là, je pense que tu as saisi le concept, ce qui est probablement le plus important pour un premier essai ! Je suis plutôt fier de toi à ce niveau-là, déjà, c’est bien !

J’en riais à nouveau. Il est si naïf, si gentil… Que je m’en demande si ça ne le détruira pas un jour. Les gens avec ce trop de gentillesse se font souvent et trop facilement bernés, à mon goût. D’ordinaire je méprise ces personnes-là, car je les estime faibles et que trop agaçantes. Mais celui-ci donnait véritablement la joie de vivre, que je ne pouvais le réduire au rang de "bête à manger du foin". Peut-être que plus tard ça arrivera si je continue de le côtoyer, mais pour le moment je le trouvais tout simplement agréable car il m’avait servi à me distraire dans cette journée ennuyante.

[color)#F7E700]-Ce qui manque maintenant, c’est que tu laisses sortir ce qu’il y a en toi, et si tu penses qu’il n’y a rien, tu devrais tout de même essayer ! Et pour ça, il faut que tu comprennes d’où ça vient…[/color]  

Je le regardais ensuite s’approcher suite à ce qu’il venait de me dire en haussant doucement un sourcil. Il levait deux doigts en se postant en face de moi, ce qui me valut un court instant de questionnements. Il les posait tout d’abord sur mon ventre, appuyant légèrement, tout en disant doucement « …là, pour l’intention… ». Gordy n’avait pu beaucoup appuyé puisque mes abdos ressortaient, du fait de mon corps étrange qui a décidé de me faire une musculature bien présente mais fine sans pour autant pratiquer de sport… Pas que je m’en plaigne, loin de là ! Mais allez chercher la logique… Après ça, il remontait ses doigts sur mon torse qui, comme tout le monde, est bien dur du fait des côtes plus que de ma musculature de jeune homme. Il appuyait donc de la même façon tout en disant « …et là, pour la puissance. ». Je compris ce qu’il voulait me faire passer comme message, en soit chercher dans mes tripes pour user de mes poumons pour que mon cri sorte à pleine puissance. C’est fou comme il prenait son rôle à cœur.

-Ton cri peut avoir des centaines d’utilités. Celui que je tente de t’apprendre dans ce cours va te permettre de te libérer, mais si tu veux commencer par autre chose pour ensuite aller vers ce que je tente de t’apprendre, ça peut aussi t’aider. Tu es peut-être plus habitué à t’énerver ? Dans ce cas, vas-y, crie-moi dessus ! Dans tous les cas, un cri permet de montrer ce que tu es, d’exalter ta puissance. Autrement dit…

En soit, je suis quelqu’un de peu dérangé mentalement, aucun soucis de stresse ou de colère quelconque. D’autres personnes, à ma place, seraient en dépression à l’heure qu’il est. Après tout, détesté de sa propre famille, de sa propre mère, de faire se suicider sa petite amie, devoir vivre ailleurs durant une certaine peine, etc… Cela ferait du mal à bien des gens. Mais moi non, je suis trop égoïste pour me morfondre dans tout ça, je n’aime aucun de ces êtres qui me sont désormais tous éloignés, aussi bien intentionnellement que par la mort. Donc ce qui leur arrive ne m’impacte en aucun point. Aucun. Je suis actuellement de bonne humeur, sans grand soucis de cette journée ennuyante. Je comprends ce qu’il veut me dire là, mais si je cris c’est juste pour m’amuser, et pour rien d’autre. Donc je pense que c’est ce que je vais devoir démontré, ma plus ou moins joie de cet instant-là. Je n’ai rien d’autre à crier. Puis ce Gordy me faisait de nouveau rire tout en me montrant sa détermination quant au fait de ma réussite. Ce sourire digne d’un héros donnant du courage à quiconque le regarde, cette longue inspiration, et…

- …montre-moi que t’es un homme ! ! !

Cette phrase aussi drôle et profonde à la fois quant à son intonation. Il me surprenait un peu plus chaque fois, tout en m’amusant d’avantage. Je lui souriais alors suite à cela, toussotant légèrement pour éclaircir ma voix.

-Je comprends mieux ce qu’il faut faire. Merci à vous, Professeur. Je vais bien essayer de faire de mon mieux pour crier comme il se doit.

Suite à ce remerciement, tel l’élève modèle respectueux que je n’étais pas réellement, je reprenais la pose demandée pour lâcher mon fameux cri. J’écartais donc les jambes, gonflais mes poumons d’air avec une véritable tête de Warrior, puis une nouvelle idée germa dans ma tête d’abruti. Je gardais l’air quelques secondes avant de lever la tête, lâchant un cri de bête effroyable. Comme si Golum  faisait partit de moi un court instant et faisait comprendre qu’il était en colère car on lui a volé son anneau… Tout en battant ridiculement des bras dressé vers le ciel, faisant vibrer ma voix du fait de ce geste qui faisait bouger le haut de mon corps. Je fis alors rire plusieurs personnes qui nous observaient ou juste passaient par là. Et j’étais bien content de ma connerie. Je regardais donc et ensuite mon jeune professeur en souriant fièrement.

-Alors, qu’en pensez-vous professeur ? Je l’ai bien fait ce cri, non ?

J’observais à nouveau la réaction de ce dernier avec une impatience cachée, mes pupilles scrutant ses traits de visage. Je voulais voir s’il allait rire en comprenant la blague, ou si son rôle de professeur lui tenait tant à cœur qu’il plongerait de nouveau et tête baissée dans ma petite bêtise.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une magnifique maison à vendre au bord du Lac Malaga (Austin)
» Un étudiant américain exclu de son école à cause de twitter
» fan de Jane Austen ? Fan de romans policiers ? le dernier PD James est pour vous !
» Les Sigils
» Une journée pas si terrible en fait [feat Nagato ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Résidences :: Le parc-
Sauter vers: