À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
C'est l'heure pour les couples de se présenter pour être élus rois du bal !
Venez voter pour votre rp préféré du mois de Juin

 :: Essentiels :: Prédéfinis & PNJs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PNJ] Martel Ed'Ruecus

Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice de l'IRS
avatar
Féminin
Messages : 407
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Directrice de l'IRS
Situation amoureuse : Mariée à Ruthven Ed'Ruecus
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Commentaires/Citations : [Directrice présente à mi-temps jusqu'aux vacances]
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus

Jeu 1 Déc - 16:43

Ce PNJ :
- ne peut être joué que par moi
- peut apparaître dans vos rps si vous en faites la demande
- peut faire des rps complets avec vous mais uniquement en mini-rp


Martel Ed'Ruecus
Âge : 35 ans
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Poste à Indarë : Directrice de l'IRS
Caractère

Martel est une femme étrangement positive, tellement que c'en est presque dérangeant pour les autres. Elle sourit tout le temps, ou presque, prend tout bien... elle a décidé que le négatif n'avait pas le droit d'exister, ou qu'elle lui avait accordé assez d'attention pendant le reste de sa vie. Des fois, ça agace ceux qui l'entourent, parce que sa bonne humeur n'est pas forcément contagieuse et qu'elle est à la limite du je m'en foutisme.

Bon, ça n'empêche pas qu'il lui arrive de se mettre en colère, et qu'il vaut mieux ne pas être dans les parages quand elle s'énerve. Elle se met dans une colère noire dès que quelqu'un critique et insulte un de ses amis ou de ses élèves, ou elle, derrière son dos, et elle devient limite violente si elle assiste à une scène de harcèlement ou de victimisation d'une personne faible. Elle déteste ça, et elle avait l'habitude critiquer ça avec ses poings plutôt qu'avec des mots. Habitude dont elle a dû se débarrasser pour son travail, mais ne la titillez pas trop quand même.

Mais Martel, c'est surtout quelqu'un pour qui la timidité est un concept inconnu. L'intimité aussi, la possession, la fidélité. Tout ça, c'est superflu. Dans sa tête, tant qu'elle s'amuse, c'est que tout va bien. C'est resté une fêtarde, elle peut s'amuser dans n'importe quelle situation mais, principalement, c'est une masochiste en puissance. Elle n'est pas spécialement prétentieuse, mais elle est revancharde : il vaut mieux ne pas trop la pousser à bout parce qu'elle se rappellera de vous et elle a beaucoup, beaucoup de pouvoir sur vous... donc évitez, vraiment.

Martel est une gentille directrice, pour les élèves comme pour le personnel, qui fait de son mieux pour que ses élèves comprennent comment trouver leur place dans le monde, même si elle doit leur inculquer ça à coup de marteau dans le crâne (pas littéralement, bien sûr, ne partez pas en courant). Surtout, elle n'a pas oublié ce que c'était d'avoir 16 ans (elle n'a jamais vraiment grandi non plus).

Physique

Yeux : Marrons
Cheveux : Verts
Taille : 1m73
Poids : 68kg
Corpulence : Normale
Vêtements et/ou style : Des jupes, des shorts, des vestes en jeans, et une tenue plus "professionnelle" quand elle est dans l'environnement de l'école.
Signe distinctif : Un tatouage de lézard sur la hanche gauche


Histoire

La famille de Martel n'est pas des plus tolérantes, ni des plus agréables. Ses parents sont deux personnes intransigeantes, stressantes et elle ne ressent pour eux qu'une mépris teinté de dégoût. Elle a deux frères, Hans et Ludwig, respectivement de 1 et 3 ans plus vieux qu'elle, qu'elle n'aime pas spécialement non plus. Plus jeune de la famille, donc, et précédée de deux génies qui furent diagnostiqués surdoués en école primaire et sautèrent une ou deux classe. Alors qu'elle, elle n'était pas surdouée. C'était une gamine normale, un peu timide mais pas suffisamment pour ne pas avoir d'amis. Pas assez mauvaise à l'école pour nécessiter de l'aide, pas assez douée pour recevoir des félicitations. Elle ne recevait ni aide, ni soutient de ses parents et de ses frères, mais ses notes finales de primaire eurent un effet dévastateur sur elle dans les années qui suivirent.

Entrée au collège, elle subit une pression monstre de la part de ses parents. Comparée à ses frères, sans cesse rabaissée, ils refusèrent catégoriquement de la laisser respirer, vivre, tant qu'elle n'aurait pas égalé, voire dépassé, le niveau de Ludwig. Ce qui lui était totalement impossible. Paniquée à l'idée d'échouer, effrayée par les reproches et la pression de ses parents, elle sombra dans une dépression due au stress qui se manifesta par une boulimie sévère. Elle fut considérée comme étant en surpoids au début de son année de cinquième, mais ses camarades de classe n'attendirent pas ce diagnostic pour se moquer d'elle. D'une fille banale avec quelques amis sans être populaire, elle devint un bouc-émissaire, une victime facile à qui on lançait de la nourriture au coin des couloirs en l'insultant. Cible de moqueries, harcelée par ceux qui avaient trop peu d'estime d'eux-mêmes pour accepter la différence des autres. Malgré tout, elle ne réussit pas à améliorer ses notes, et elle comprit très vite qu'elle n'aurait pas d'autre choix que de décevoir ses parents.

Du coup, elle ne fut pas vraiment surprise quand elle apprit qu'ils allaient l'envoyer en pension, loin d'eux. Très loin d'eux. Et elle décida que si elle était loin d'eux, elle n'aurait plus besoin de se mettre la pression. Sans ses parents, sans ses frères, elle saisit l'occasion de prendre un nouveau départ. Elle ne savait pas encore qu'ils l'envoyaient dans un programme de soutien psychologique pour adolescents perturbés et, quand elle l'apprit, elle le prit... plutôt mal. A ce jour, elle ne sait pas vraiment si ses parents étaient vraiment conscients qu'elle allait mal ou s'ils avaient honte de son apparence et ont considéré qu'un programme de redressement pouvait guérir l'obésité. Mais à Indarë, on prit soin d'elle. Sans la rabaisser, sans la pousser à bout, en la protégeant des autres.

Jour après jour, elle fit beaucoup plus de régimes qu'il ne peut sembler humainement possible, mais elle mincit. La transformation était saisissante, presque hallucinante à vrai dire, surtout pour elle qui s'était toujours considérée comme une incapable. Quand on réussit à lui faire cracher toute sa peine et toute sa rancoeur, elle cessa de se ruiner la santé à déprimer et décida de tout prendre du bon côté, faisant perdre patience aux plus tenaces de ses harceleurs. Elle se regardait dans le miroir avec un grand sourire, enfin positive et ravie d'avoir un corps de rêve. Qu'elle se plaisait à utiliser. Pour se venger de son frère Ludwig, elle lui piqua sa petite amie pendant des vacances en Allemagne, chez elle, ce qui fut sa première expérience homosexuelle. Pas spécialement sa dernière, vu qu'elle traînait en boîte de nuit dès qu'elle en eut l'âge et qu'elle n'hésitait pas à aller draguer tout le monde, garçons comme filles, jeunes comme moins jeunes.

Au lycée, elle a rencontré Ruthven, un ancien de Forge, bien plus vieux qu'elle vu qu'il travaillait déjà dans l'établissement à l'époque, et elle s'est mariée avec lui dès qu'elle a terminé le lycée, pour se débarrasser du nom de famille de ses parents qu'elle ne supportait plus. Ils forment un couple totalement stable malgré l'incohérence de leur situation, vu qu'ils sont aussi infidèles l'un que l'autre et que ça leur convient très bien. Parce qu'ils s'aiment quand même, malgré tout ça, et qu'il sera toujours son premier choix.

Après ses années en tant qu'élève, Martel a travaillé dans un café puis a saisi l'occasion de devenir la porte-parole de son ancienne école, comme une preuve matérielle que leur programme fonctionnait, que l'on pouvait remonter la pente. De nombreuses personnes furent placées dans le programme Potion grâce à ses apparitions et ses témoignages, mais elle était aussi chargée de promouvoir tous les autres programme, et elle le faisait bien. Avec l'argent apporté par son travail, celui de Ruthven et, aussi, un peu d'argent piqué à ses parents, ils ont racheté l'école dont ils sont aujourd'hui les directeurs.


[2017] Martel a donné naissance à des jumeaux, Zack et Scarlett, le 15 mai 2017 et a pris un congé maternité de début mars à fin juin.



Rps en cours :
Surprise (Ruthven)
La mort frappe à ma porte... (Eigan)

Interventions :
L'oiseau ou la cage (Amaryllis)

Rps terminés :
Bad News ? (Ruthven)
Convocation chez la directrice (Amaryllis/Raven)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» harmonisation des chakras par Jacques Martel ( Vidéo )
» La vérité sur Charles Martel et les Arabes.
» Médecines douces et auto-guérison : Jacques Martel
» Alleluia (Hallelujah) version française interprété par Edith Martel (Vidéo)
» Les bonhommes allumettes - Jacques Martel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Essentiels :: Prédéfinis & PNJs-
Sauter vers: