À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: Hors-jeu :: Archives :: Anciennes présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les ailes de la liberté ! [Terminée]

Lanna Melchioni
Invité
avatar

Sam 11 Fév - 17:35
Lanna Melchioni
Lanna Melchioni
Ancien membre

Lanna Melchioni
Surnom(s) : Piaf ou Lala, surnom réservé à sa soeur.
Âge : 16 ans
Date de naissance : 11 novembre 2000

Lieu de naissance : Milan
Nationalité : Italienne
Orientation sexuelle : Sistercomplex

Classe : Troisième année
Suivez-vous le programme Exchange ? Oui
Si oui, dans quel domaine ? Fauconnerie
Caractère

Je peux dire sans aucun doute que je suis la plus... Calme et posée de nous deux. Si Carmilla est la joie de vivre, "l’insouciance", je suis plutôt le calme, la prudence. Tout comme les rapaces, j'observe, volant silencieusement, je me déplace doucement... Je suis parfois invisible pour les autres, je ne cherche pas le conflit. Mais tout comme les oiseaux de proie, quand ma cible est en vue, je la traque jusqu'au bout, resserrant mes serres aiguisées autour d'elle...

Ne touchez pas à ma sœur.
Je suis peut-être surprotectrice également, je ne supporte pas qu'on touche, qu'on parle mal, qu'on fasse du mal à Carmilla. Je suis un peu comme une mère pour elle... Oui, ça me décrit assez bien. Je ne fais jamais preuve de violence, je suis plutôt "non violente", j'encaisse sans rien dire... Mais méfiez vous de l'eau qui dort. La vengeance est ma meilleure amie. Je suis sournoise? Comment ça? Je suis juste... moi.

Je parais presque froide et détachée, mais je suis quelqu'un de sociable, même si je parle mieux le langage animal qu'humain, je ne suis pas du genre à envoyer chier les gens. Ce n'est pas pour autant que je vais me mêler de la vie de tout le monde. Seulement envers "mes amis", sinon j'écouterais les autres sans dire un mot, sans chercher à en savoir plus... Je saurais toujours écouter, entendre, garder un secret telle une tombe. Mais je n'irais jamais chercher plus loin, à vous de vous confier.

Calme, silence, douceur, protection... Voilà les mots qui me qualifieraient le mieux.

Physique

Yeux : Verts
Cheveux : Auburn
Taille : 1,65m
Poids : 55kg
Corpulence : Assez fine et "fragile" d'apparence, elle a cependant un peu de muscle aux bras (pour supporter le poids des rapaces).
Vêtements et/ou style : Plutôt normalement, suivant plus ou moins la mode. Même si elle aime les habits d'époque du Moyen Âge. Il n'est pas rare de la voir avec un gant et un plastron en cuir.
Signe distinctif : Elle a une cicatrice assez imposante et profonde à l'épaule droite et diverses petites égratignures sur les bras.
Autre chose ? Elle a un pendentif avec une pointe de flèche.


Histoire

Milan, Novembre 2000;
19h10, une femme hurle de douleur sur une table d'accouchement. Un bébé commence à pleurer, une petite princesse est née... Lanna.
20h, elle ne tarde pas à être rejoint pars une autre petite princesse qui porte le prénom de Carmilla.

Les jumelles Melchioni étaient des plus attendues dans la famille. Effectivement, leurs parents étant des enfants uniques, ayant peur que leur enfant puisse vivre la même chose, les jumelles étaient des plus attendues... Et après 9 mois, les voilà enfin. Faisant le bonheur des parents et grands-parents.

De vraies petites anges, même si leur caractère était très rapidement dissociable! Lanna la sage et Carmilla la chipie. Mais une chose était sûre: elles étaient inséparables. Bonheur ou malheur pour leurs parents, quand l'une faisait quelque chose, l'autres devait faire pareil. Et que dire des disputes: presque inexistantes...

S'il y avait quelque chose que les deux jeunes filles préféraient: c'était passer du temps chez leur grands-parents paternel... Les grands-parents maternel étant morts quand leur mère était encore adolescente. Anciens ducs et duchesse Milanaise, ils n'eurent à partir de 1948 que le titre pour "décoration". Mais les filles adoraient entendre les récits de leur famille, les épopées parfois exagérées par leur grand-père pour les faire rêver...

Et même à l'adolescence, elles continuaient de passer tout leur temps libre chez leur grands-parents, où, dès le plus jeune âge elles prirent goût à la fauconnerie et à l'archerie... Et surtout qu'elles se forgèrent encore plus leur caractère, leurs goûts, et leur relation de plus en plus fusionnelle.


Mmh... Je crois que c'est à moi de vous parler un peu plus de mon histoire... ? D'accord, j'ai presque la même que ma soeur vu qu'on est toujours fourrées ensemble... Seulement, dès nos 11 ans, moi je me suis plus portée sur la fauconnerie, passion transmise par notre grand-père. C'est aux côtés de Kaepoera, le hibou grand duc de notre grand-père que j'avais découvert cette passion... J'adorais le contact des plumes sur mes doigts, de voir leur ombre nous survoler, voir leur majesté quand ils déplient leurs ailes dans le ciel... Leur cri puissant, leur expression, leur force... Oui. J'adorais les oiseaux de proies, les oiseaux en général. Ils étaient vraiment fascinants.
Même si j'étais guidée par mon grand-père, j'avais hâte de pouvoir les manipuler et les dresser moi-même... Dresser mon premier oiseau.

Même si mon premier oiseau n'était pas celui que j'attendais, je jouais avec ma soeur dans le jardin, je n'étais âgée que de dix ans, quand on avait aperçu une petite pie bavarde tomber d'une branche et le chat de la famille: elle allait se faire manger! Non. J'avais sauté sur le chat pendant que Carmilla s'était mise devant la petite pie pour la prendre... De jolies cicatrices, des pleurs et des rires. Mais ma grand-mère n'était pas franchement contente alors que mon grand-père était fier de moi. Voilà comment j'avais mon premier oiseau: une pie. Je l'apprivoisais rapidement, la prenant toujours avec moi, même dans notre appartement modeste à Milan, nos parents m'avaient autorisés à la garder... Poly, je l'avais appelée comme ça.

A nos 12 ans, c'était les premiers tournois importants pour Carmilla. Elle faisait beaucoup de championnats de tir à l'arc, elle était vraiment très forte... Personnellement, je me débrouillais, mais c'était vraiment juste pour le loisir. Je me concentrais sur les dressages des oiseaux, commençant à participer à des festivals, des démonstrations... On avait notre propre domaine et pourtant, on était encore plus proches. J'assistais à tous ses tournois et elle a mes représentations.

Au printemps de nos 13 ans, nous passions un week-end chez nos grands-parents, comme à notre habitude, lors d'une de nos courses à cheval, je suivais Carmilla qui s'entraînait à l'archerie équestre (personnellement, j'avais trop peur et je n'étais pas assez douée à l'arc et en équitation pour faire ça), elle blessa malencontreusement un oiseau... C'était un joli faucon pèlerin qu'elle blessa à l'aile. On l'emmena tout de suite à notre grand-père qui, ;après de grands et longs soins, nous annonçait qu'il resterait légèrement handicapé à vie... Si on le relâchait, il se ferait tuer à coup sur, surtout qu'il n'était pas âgé de plus d'un an. Je prenais donc la responsabilité de m'en occuper, de le dresser... Avec Poly, on allait y arriver. Je le baptisais: Millenium. (oui, les plus fans d'entre vous reconnaîtrons la petite référence ! ;p)

L'été de nos 15 ans, une terrible tragédie arriva... Nos grands-parents décédèrent. D'abord, notre grand-père puis quelques jours après notre grand-mère, elle n'avait pas supporté le choc. Et que dire de Carmilla et moi? Nous étions anéanties... Une épreuve vraiment dure. Etant les seules héritières, nous étions prises dans un cauchemar impossible de la succession... Entre notre famille jalouse et avide de tout cet argent, il fut décidé que tout cet argent soit placé jusqu'à notre majorité.
Mon héritage le plus cher à mes yeux fut la volière de mon grand-père... Enfin, surtout de pouvoir garder Kaepoera et Millenium. Ils trouvèrent leur place dans une volière dans un parc, je ne pouvais plus les voir autant que je voulais avec les cours et surtout que celle-ci était loin, j'étais vraiment dévastée...

Le Noël qui suivait, c'est seules, avec nos parents, que Carmilla et moi étions parties en montagne dans un des chalets hérités, celui où nous passions nos Noël depuis notre naissance. Une sorte de pèlerinage si on voulait. Ma soeur avait hérité de l'arc "légendaire" comme nous racontait notre grand-père, c'était un simple arc qui était dans la famille depuis des générations, c'est tout. Je la regardais tirer ses flèches en jouant avec Poly jusqu'à qu'un grand coup de feu ne perce le silence de montagne... Quelques minutes après, je voyais Poly se faire percuter par un oiseau, surement servait-elle de proie? Je m'étais précipitée pour la voir... J'écarquillais les yeux, elle avait bien été touchée, mais par un oiseau mort... Un magnifique élanion blanc, comment était-ce possible? Ils étaient vraiment rares en Italie? Sans vraiment trop réfléchir, je m'étais dirigée vers le coup de feu... Des chasseurs. Rien de plus détestable que ce genre d'individus. Ils avaient capturé une petite colonie d'élanions blancs, même si Carmilla et moi nous nous étions opposées à eux, que vouliez-vous qu'on fasse? On s'était vite fait rembarrer... Puis fasse à des chiens. Les nids étaient ravagés, des plumes et du sang. Je me souviens de mes larmes qui avaient coulé sur mes joues... Il restait deux œufs, ils devaient déjà être morts. Carmilla me poussa à les prendre, je me souviens qu'on avait une couveuse à oeuf au chalet, est-ce qu'elle marchait encore? Je répétais sans cesse à ma soeur qu'il n'y avait pas d'espoir, que les embryons devaient déjà être froids... Voir congelés. Son enthousiasme la perdra un jour ! Je ne voulais pas la rendre triste, qu'elle s'acharne pour rien... J'avais même emporté la petite installation à la maison, surveillant les oeufs... Aucun ne donna un oiseau. J'éteignais la lampe après quelques jours, sous les larmes de Carmilla, je soupirais. Je lui avais bien dit que ça ne donnerait rien... Un petit craquement se fit entendre alors. J'écarquillais les yeux et allumais la lampe tout de suite. C'était impossible...
Je me rappelle encore crier sur mon père pour emmener le petit oiseau chez un vétérinaire, de l'emmener à l’hôpital, oui oui, à l’hôpital... Finalement, c'est chez le vétérinaire qu'on termina, puis après l'avoir installé correctement, se fut au parc où étaient Kaepoera et Millenium qu'il était transféré. J'étais l'heureuse propriétaire de ce petit élanion blanc, ou plutôt, cette petite: Mimi, je la baptisais en l'honneur de ma soeur... Haha !

L'année passait, Carmilla et moi prenions des cours à domicile, je me donnais à présent à 100% à mes cours de fauconnerie, j'étais bien décidée à devenir la meilleure. Carmilla avait voulu rester avec moi, même si elle pouvait suivre un cursus normal. Elle aussi se consacrait à son domaine... Nous vivions presque que pour ça. L'une pour l'autre et pour nos passions. D'ailleurs, nos parents étaient un peu inquiets pour nous... Nous étions entrées dans une relation exclusive l'une avec l'autre, sans vraiment d'autres amis. Du moins pour ma part... A part mes "collègues" en fauconnerie, je n'avais personne de mon âge.

A la rentrée 2016, nous avions continués ce rythme, mais nos parents ne voulaient pas que ça dur. Ils avaient entendu parler de l'Institution Indare, une école en Angleterre. Et cette école proposait ce qu'il fallait pour nous satisfaire: un programme scolaire basique renforcé dans un domaine. L'archerie pour Carmilla et la fauconnerie pour moi. Je ne vous dis pas la joie qui s'était lue sur nos visages... Même si changer de pays, de vie, me faisait légèrement peur.

C'est comme ça que le 5 janvier 2017, nous entrions à Indare.
J'avais même pu avoir les papiers nécessaires pour emmener mes oiseaux, ils resteraient dans un parc dédié aux oiseaux, c'est d'ailleurs ici que je suivrais mes cours de pratiques, seuls les cours théoriques se feraient à l'école. Ah si, j'avais toujours Poly avec moi, mais... Je n'avais pas le droit de l'avoir à l'intérieur des bâtiments!

Un peu de vous

Prénom/Pseudo : Raven toute puissante, mwhaha !!
Tu nous viens d'où ? : Du forum, de mes 2 autres comptes: Raven & Alex
Un commentaire ? : Qui veut une pizza?

Revenir en haut Aller en bas
Ruthven Ed'Ruecus
Personnage décédé
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 13/11/2016
Commentaires/Citations : [Personnage décédé]
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t36-pnj-ruthven-ed-ruecus

Mer 15 Fév - 15:36
Ruthven Ed'Ruecus
Personnage décédé
Bonjour très chère élève.

Je te souhaite la bienvenue dans le programme Exchange, section Fauconnerie. Les cours de ton programme seront centrés sur la théorie concernant le mode de vie et le dressage des animaux volatile, mais tes camarades comprendront aussi les autres élèves se spécialisant dans les particularité de la faune.

Je suis heureux de t’accueillir chez nous, et espère que ton cursus te plaira. Si tu as de quelconque demande ou plainte à faire, je suis à ta disposition.

Cordialement,
Votre cher directeur, Ruthven Ed'Ruecus

Voici les liens qui te seront utiles pour tes premiers pas sur le forum :
Listings, pour les classes, les chambres et l'avatar
Dossier scolaire, pour tenir compte des notes, éventuelles punitions et autres choses affectant le parcours scolaire de ton personnage
Demandes de rp (faut bien commencer)
Friendships & Adventures, pour répertorier tes rps et tes relations
Internet & sms

N'oublie pas de remplir ton profil et d'y ajouter le lien vers ta fiche de présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sur les ailes de la Liberté .
» anthologie poétique par vos 1ères : une réussite?
» La liberté chez Hegel.
» Prière pour demander la liberté intérieure !
» Semi-liberté pour les loups

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Archives :: Anciennes présentations-
Sauter vers: