À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: Hors-jeu :: Archives :: Anciennes présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

'Il y a un chateau dans les nuages, j'aime y aller les yeux fermés'

Michael Crane
Membre absent
avatar
Masculin
Messages : 33
Date d'inscription : 08/02/2017
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Nationalité : Anglais-Australien-Français. COmbo.
Commentaires/Citations : Hey, c'est Caleb en gras en #000099. Compris ?
Je suis Cosette et je parle en #FF6666 hihi~
H-hem... M-moi c'est...Michael... Et euh... J'utilise... #663366...Si ça gène p-pas...
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 8 Fév - 23:18
Crane Michael
Surnom(s) : Caleb & Cosette
Âge : 16 ans (Caleb : 32 ans et Cosette : 10 ans)
Date de naissance : 3 Novembre 2000

Lieu de naissance : Totnes, Devon (Angleterre)
Nationalité : Anglais
Orientation sexuelle : Biromantique pour Michael, (Inconnues pour Caleb et Cosette)

Classe : 2 ème année
Groupe : Potion
Raison : Trouble de Dissociation d'identité : La personnalité de Michael c'est scindé en trois, donnant lieux à :
-Michael qui est le plus proche de l'original, le premier déconcerté par son état
-Caleb qui a pris l'image du protecteur d'eux, très agressif
-Cosette, une douce innocente qui a bien du mal à comprendre le monde des grands?
-Une quatrième possible... Identité inconnue.
Caractère


"N'oubliez pas de détailler le problème psychologique de l'étudiant"... Le problème de Michael ? C'est nous son probleme. Nous sommes notre problème commun.

Hein ? Qui JE suis ? Caleb Bropho. Australien, 32 ans, agent de sécurité. Comment un type de 32 piges et avec un métier stable peut être prisonnier d'un aut' corps ? A cohabiter avec un ado british et une gamine française ? Je sais pas. On est là, c'est tout. Je suis là la plupart du temps. Je laisse les cours de Michael à lui, et je prive pas Cosette de sortie non plus. Mais en general, c'est moi. Je suis un protecteur après tout. Un gardien. Touchez nous, je vous explose la tronche. Aussi, touchez un enfant sous mes yeux je vous explose la tronche. P**ain c'est la base ça, on touche pas plus faible que soi. Tu veux te défouler viens te battre avec un homme. J'AI LE DROIT ! JE SUIS UN REPRESENTANT DE LA LOI P**AIN ! Ugh...Vous voyez c'est pour ça que je ne me fais jamais d'ami. Vous êtes tous des potentiels dangers pour Michael et Cosette. Si je n'ai pas confiance en vous, vous êtes un probable ennemi. Pas de zone neutre...

Croyez pas que j'ai pas d'cœur. Si je décide d'accorder ma confiance à quelqu'un je ne la brise jamais. Je le protégerais  coûte que coûte.Mais j'ai deux priorités, et leurs noms sont Michael et Cosette. Après tout, c'est Michael l'original. Le premier. C'est un bon garçon vous savez il mérite pas ce qui lui est arrivé. Il a peur d'un peu tout, il est très timide. Mais il a du cœur. Il essaye de s'améliorer, et d'aller vers les gens. Mais c'est dur pour lui de parler. Il bégaie pas mal. En plus il souffre de... Euh Hapi...Nan... Tato ... Nan... Un truc-phobie là. Du contact physique. Si vous le touchez il va bondir en arrière en glapissant comme si vous l'avez brulé. Ou alors il va me pousser sans même le remarquer dans le contrôle, et je garantis pas votre état après. Et la je n'y serais pour rien. Et oui, Michael ne remarquera pas ma présence. Il a déjà du mal à se rappeler notre présence. Souvent il se réveille en se demande où il est, comment, et il panique. Il aimerait être normal, pauvre garçon. Il est intelligent en plus, plus que moi en tout cas, heheh. Il a de très bonnes notes dans toutes les matières littéraire et en SVT. Peut être pas au niveau d'un exchange, mais quand même. Il aimerait voyager plus tard, et devenir traducteur. Il adore les livres donc ça m'étonnes pas, un vrai petit rat de bibliothèque. Et alors il lit de tout, niveau culture de bouquins vous pouvez y allez avec lui. Le classique le moderne, le cul-cul la praline et le mystère sanglant... Bon pas le porno par contre, c'est pas son trip. Et de toute façon si ça l'était je l'ne empêcherait, je le connais.

Quand à Cosette... Et bah, Cosette, c'est juste une petite fille. Une tite Française de 10 ans. Elle ne comprends pas pourquoi on est là, même si elle a tout à fait acquis notre présence. Elle est mignonne franchement, mais un peu trop amicale à mon gout. A son age on ne comprends pas que parfois les adultes ne vous veulent pas du bien. Du coup elle veut faire ami-ami avec tout le monde sans faire attention. Et une vraie tête de linotte en plus. Elle oublie toujours tout le travail qu'on peut lui donner, ou des devoirs, tout le temps. Sauf quand il s'agit de la pâtisserie. Elle adore faire des gateaux, des crèpes, et parfois s'essaye même à la cuisine salée. Ca elle n'oublie jamais, et elle est douée en plus ! Elle, si elle pouvait grandir, elle ferait une pâtisserie mais 3 étoiles au moins... Comment ça les pâtisseries ont pas d'étoile ? On s'en fout vous m'avez compris. Elle est une vrai passionnée, et ne lit que des magazines de cuisine, ou regarde des émissions du même calibre. Elle est plus 'physique' que Mike et moi aussi, elle adore les câlins.

...Hm ? Un quatrième ? Jamais senti ou remarqué. Peut-être. Pas toujours facile de le voir de l'interieur. Hein ? Est-ce que j'ai peur de mourir ? Non. Je sais que si Michael guérit je vais disparaitre. Cosette aussi, même si elle ne le sait pas encore. Mais je serais toujours là, quelque part. Réunis avec Michael. J'espère juste qu'il héritera de ma confiance ou de ma force plutôt que de mon caractère de merde, heheh...heh... Bon on peut y aller ?

Physique

Yeux : Ou plutôt œil. Michael est borgne, son œil restant est bleu-vert. Il a tendance à s'éclairer et avoir un éclat plus enfantin quand Cosette contrôle.
Cheveux : Très longs et roux. Chacun à sa façon préférée de les gérer. Michael les laisse détachés, Caleb les attaches derrière pour garder la vue dégagés, et Cosette fait des couettes ou une tresse. Ca dépends de qui s'est occupé des cheveux ce matin.
Taille : 1m75
Poids : 73 kilos, il a repris ses derniers temps en masse musculaire grace à Caleb
Corpulence : Ancienne brindille, il se dirige touuut doucement vers une carrure plus athlétique. Il reste très gracile, mais quand Caleb contrôle il est plus fort qu'il en a l'air.
Vêtements et/ou style : Comme les cheveux, ça dépends de qui les habille. Michael a un style très discret et passe partout, avec des couleurs sombres et unies. Caleb préfère le style strict et le militaire, il prends très soin de lui. Et Cosette a fini par comprendre que ses robes sont un peu petites pour ce corps de grand garçon. Mais elle continue de mettre des tenues très fillette, et des couleurs claires et pastel.
Signe distinctif : A part être borgne ? Boarf, pas grand chose.
Autre chose ? Seul Michael fume, ses mains tremblent sinon.


Histoire


Le saviez-vous ? La plupart des gens atteints de TDI affirment qu'ils ont été victimes d'abus physiques ou sexuels. Certains scientifiques réfutent la causalité entre les deux, provoquant débat dans la communauté. Les œuvres de fictions raffolent de cette maladie psychologique si rare dans la réalité. Que soit soit des livres comme Shutter Island ou Les Milles et Unes Vies de Billy Milligan, ou les films comme Psychose ou plus récemment Splint. Le point commun entre ces éléments ? Les histoires racontés sont dures. Et l'histoire de Michael ne fera pas exception. Je suppose qu'il n'est pas le seul dans cet établissement à avoir une enfance particulièrement sombre. Toute fois ça me semblait nécessaire de vous prévenir, l'histoire qui va vous être narré par votre serviteur ne peut être entendu par toutes les oreilles.

C'est dans la ville de Totnes que Michael a vu le jour et a grandi, près de la Manche. Il adorait la plage et les marchés de la ville. Il appris à marcher tôt pour pouvoir gambader à sa guise. A l'époque il n'était qu'un, innocent et heureux, avec deux grands yeux vert. Il était plutôt sage mais avait la manie de s'éloigner de ses parents dès que quelque chose attirait son attention, le mettant parfois dans les ennuis. Comme ce jour où il croqua une pomme d'une marchande sans avoir demandé ou payé. Ses parents la dédommagèrent et il fut puni gentiment. Après tout Totnes est une ville calme, il ne va pas lui arriver grand chose de pire que voler par accident un fruit... Pas vrai ?

Michael avait 7 ans, il était près de la digue à regarder la mer. Il avait couru loin de ses parents pour acheter une gaufre et avoir le temps de la manger avant qu'ils ne reviennent, profitant de la vue. L'homme s'approcha et lui demanda ce qu'il faisait seul. Michael le regarda en souriant : pourquoi aurait-il peur ? Il s'agissait de son oncle Andrew après tout, il le connaissait bien. Son oncle remarqua la gaufre et lui demanda s'il n'avait pas soif après tout ce sucre, lui proposant d'aller chez lui boire un soda. Sa maison était en bas de la rue. Michael aurait tout le temps de boire un verre et de revenir. Il allait être parti quoi, 10 minutes ?

Cela dura 1 an et demi.

Il avait bu sa limonade sans se faire prier, avant de s'endormir sans même s'en rendre compte. A son réveil, il était dans la cave de son oncle. Il la reconnaissait avec la vieille horloge cassée. Il avait un collier de chien au cou et une petite chainette le reliant au mur. Il eu très peur, pleura, cria, et tira sur la chaîne comme jamais. En vain. Il ne savait pas combien de temps il était resté seul en chouinant, dans le bric à brac d'antiquités. Enfin, il devait être tard -il avait faim- Andrew descendit avec un bol de soupe. Il le donna à Michael qui gémissait pour partir. Andrew l'arrêta :

-Arrête de pleurnicher un peu. Je ne suis pas méchant, je t'amène à manger... Mais si tu cries je le reprendrais peut-être. Alors sois sage d'accord Michael ? Sois un bon petit garçon et obéit à Tonton...D'accord ? Sois bien sage surtout, et je te retirerais le collier.

Michael accepta à contre-coeur. C'était toujours un enfant sage après tout, pas vrai ? Ca n'allait pas être long hein ? Il avait du faire une bêtise et Tonton Andrew lui faisait une vilaine punition, mais ce n'était rien que ça : qu'une punition qui allait s'arrêter dans quelques minutes, une heure au maximum. Alors il but la soupe en silence et attendit. La nuit passa, puis le lendemain. Il était toujours accroché, et avait faim, les soupes préparées par Tonton n'étaient pas suffisantes. Mais on pouvait s'y habituer. Son oncle continuait de s'occuper de lui. Au bout d'une semaine il demanda poliment pour un repas plus consistant. Andrew accepta en échange d'une faveur de petit garçon bien sage. Il lui demanda de retirer ses vêtements, même son slip. Sans vraiment comprendre il accepta. De toute façon, tout était sale depuis le temps qu'il était enfermé ici. Son oncle le regarda en commentant qu'il était très sale, mais il posa quand même les mains sur lui, un peu partout. Le petit garçon regardait ailleurs, mal à l'aise, mais il avait trop faim pour le repousser.

Le manège continua ainsi. A chaque requête de l'enfant, l'homme acceptait contre une  'faveur'. Toujours plus sombre et malsaine. Mais jamais il ne le détacha. Chaque semaine il lui fournissait des vêtements propres cela dit. Loin de la docilité innocente, c'était désormais par terreur que le petit enfant subissait sans un mot. Il ne voulait plus que la liberté. Il priait qu'on lui envoie la police, un super-héros, un ange. N'importe. Par décence nous passerons les actes d'Andrew Crane, mais je pense que vous avez déjà compris par quel types d'abus Michael passa durant cette année et demie. Il n'a jamais su ce qu'il se passait dehors. Il ne pouvait pas savoir si ses parents étaient inquiets, heureux, ou même s'ils le pensait déjà mort... Si quelqu'un encore le cherchait... Dans le silence et le froid de la cave il entendait parfois des murmures. Il était sûr que des objets bougeaient seuls parfois. Il chuchotait à lui-même pour combler le silence, répondant au vide de sa folie naissante.

Un jour, un de ces nombreux jours où le temps n'a pas de lien logique, car l'esprit a besoin de repère pour construire son temps, Caleb ouvrit les yeux. Il se souvenait clairement de ceci : Son nom est Caleb Bropho. Il est né et a grandi en Australie, bien qu'il était incapable de se rappeler de quoi que se soit de son pays ou son enfance. Il est agent de sécurité, même en ignorant où et depuis combien de temps. Il ne reconnut pas le corps frêle et pâle dans lequel il était, ni la pièce sombre et encombrée. Il lui fallu quelques minutes pour analyser la situation et le collier. Pas la moindre idée de comment il était arrivé là, pourtant il était déjà motivé par une chose : sortir. Ses nouvelles mains étaient plus fines et fragiles que celles dont il a le souvenir,  mais il parvint à arracher le collier. Monter ? Idiot, si le ou les ravisseurs sont au dessus. Il chercha dans les vieilleries de cette mystérieuse cave, pour trouver une collection de dagues. Rouillées pour la plupart, émoussées par l'inaction, mais elles feront l'affaire. Caleb en pris une dans chaque main et se cacha derrière la grande horloge en profitant de la carrure de ce corps d'enfant. Il dut être patient ce qui n'était pas son fort. Mais un homme grand, la quarantaine, descendit avec une assiette de purée et un steack haché à la couleur peu rassurante -surement pourri ou drogué, ça expliquerais les traces de biles et de vomi qu'il a retrouvé. Il se glissa derrière et abattit la dague. Il avait oublié sa taille, et la vieille lame tomba dans le flanc, faisant tomber l'homme qui se retourna en grimaçant de douleur. Il se jeta sur Caleb, toujours prisonnier de ce corps de petit garçon épuisé et affamé. Il cru bien qu'il était perdu quand il lui arracha l'une des dagues et qu'il visa sa tête. Il hurla de douleur quand il la sentit percer son œil, la chaleur du sang remplissant son orbite avant d'en couler telle des larmes rougeâtres. Michael aurait surement déjà abandonné, mais Caleb ignorait tout du nom de Michael Crane. Alors ça lui redonna plus de force, plus de détermination à fuir. Il donna un grand coup de genou dans la blessure de son agresseur avant de taillader sa gorge avec la dague qui lui restait et de se reculer. L'homme s’effondra bien vite. Pas si mal pour une vieillerie émoussée pensa l'Australien. Il tituba jusqu'au rez-de chaussé en appuyant sur son oeil blessé pour contenir ce qu'il craignait être une belle hémorragie, et parvint à se traîner dehors.Ce sont des passants qui le virent, surpris et horrifiés. Avecu n accent à couper au couteau il grogna d'une voix grave :

-Et beh qu'est-que vous attendez ? Ap'lez une ambulance bordel. Et des flicards aussi !

Avant de s'évanouir, épuisé. Michael se réveilla à l'hôpital, confus, mais heureux d'être libre et de voir ses parents, en larmes. Lui aussi se mit à pleurer. Il pleura encore quand il vit que son œil avait disparu. Et une troisième fois quand des policiers voulaient savoir pourquoi son tonton était mort dans la cave, le collier de chien et la chaîne, et pour son œil. Il ne pouvait pas répondre à tout ça.

Il se mit à avoir peur des gens, cauchemardant encore de cette cave bien trop pleine d'horreurs. Il glapissait quand on le touchait, ou son comportement changeait du tout au tout. Un jour sa mère pensa qu'il allait mieux en le voyant faire des cookies en souriant, il lui fit même la bise après tout. Mais une heure après il avait retrouvé cet air étrangement agressif et lointain. Caleb n'avait confiance en personne depuis qu'il était ici. Il s'était résigné à vivre dans le corps de cet enfant, avait doucement appris la vie de Michael, et fit même connaissance avec Cosette quand il se retrouva avec une pile de pancakes devant lui. Mais il n'en parla à personne, ni de lui ni d'elle, et s'était fait à être appelé Michael.

Incapable de retourner en cours avec autant de monde, Michael passait beaucoup de temps enfermé dans sa chambre. Souvent il se réveillait cependant ailleurs. Ca lui faisait peur ceci. Cependant il devait avoir une bonne étoile car durant ses rares moments d'ennuis, il se réveillait ailleurs en sécurité. Caleb faisait du bon travail.

C'était Michael qui était dehors le jour où il fut (ENFIN) diagnostiqué. Il allait à la librairie pour continuer ses enseignements personnels adaptés. La minute d'après, il était dans une salle inconnue, avec beaucoup de policiers qui passait. Il avait peur, confus... Où donc était son ange gardien ? Il revint quand un policier lui demanda de se lever, Caleb reprenant la place. Il n'aurais pas du quitter le contrôle à un seul moment.

-Alors, Michael Cra-
-C'est Caleb. Caleb Bropho. Pas touche à Michael il est plus innocent qu'un bébé.
-Mais...Vos papiers...
-Ecoute mon gros, je veux bien faire Michael pour ses vieux. Mais mes conneries c'est pas à lui de les assumer. Clair ?
-...Bien...Caleb Brosho
-Bropho.
-C'est ça. Pourquoi avez-vous agressé cet homme au milieu de la rue ?
-Réflexe. Il tapait une tite fille.
-...C'était son père et c'était une petit tape sur la main pour la punir.
-Pas mon affaire. Tu touches pas à une gosse bordel. Ca commence avec une tappe sur la main en public, ça finit avec ça.
Dit-il en pointant le bandeau noir couvrant sa blessure. L'entretien avec le policier se finit ainsi, pour être repris par une psychologue de l’hôpital. Caleb accepta de répondre à chaque question en échange des charges retirées pour Michael. Ce fut non seulement accepté mais une promesse de soigner l'enfant calma enfin l'Australien.

Quelques jours plus tard, Michael arriva à Indarë. Il avait encore du mal à croire que 2 autres personnes étaient dans sa tête, mais ça expliquait tout ses trous de mémoire. Il espérait juste que ça pouvait se soigner, et qu'il allait pouvoir retrouver un jour une vie normale.

...Hm ? Comment je sais tout ça ? J'étais là moi aussi... Mon nom ? Ce n'est pas important, je ne suis que votre simple serviteur~

Un peu de vous

Prénom/Pseudo : Al
Age : 20 balais
Tu nous viens d'où ? :un top site je crois ?
Un commentaire ? :Je sais pas. Un commentaire ?
*Michael* Euh...N-non... *Caleb* OUAIS ! Pas tout ou je vous arrache la tête ! *Cosette* Ou elle est la cuisine ? Zé faim...

Revenir en haut Aller en bas
Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice
avatar
Féminin
Messages : 513
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 36
Niveau d'études/Métier : Directrice d'Indarë
Situation amoureuse : Veuve
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus

Ven 10 Fév - 20:02
Bienvenue dans le programme de réhabilitation psychologique Potion, chers élèves .o.
Suite au diagnostique de votre Trouble Dissociatif d'Identité, votre dossier nous a été transmis et vous êtes officiellement un élève de notre établissement.

Voici les règles spécifiques qui s'appliquent à ton personnage, en plus du règlement de l'école :
- Prise en compte de son trouble pour les examens et devoirs à rendre
- Obligation de rendez-vous bimensuel avec des psychiatres pour s'assurer de l'évolution positive de son état
- Doit être placé en dortoir avec des élèves non-tactiles pour éviter tout risque de violence, et sera transféré en résidence surveillée en cas de problème.
- Doit être équipé d'une micro-caméra dont lui seul pourra visionner les images pour lutter contre ses pertes de mémoire. Il pourra, s'il le souhaite, les partager avec son psychiatre.


Voici les liens qui te seront utiles pour tes premiers pas sur le forum :
Listings, pour les classes, les chambres et l'avatar
Suivi psychologique et dossier scolaire, pour tenir compte des notes, éventuelles punitions, soins et autres choses affectant le parcours scolaire de ton personnage
Demandes de rp (faut bien commencer)
Friendships & Adventures, pour répertorier tes rps et tes relations
Internet & sms, si tu veux créer un compte S'Peach ou un téléphone
N'oublie d'ajouter le lien vers ta présentation à ton profil et de le remplir avec les informations de ton personnage

J'espère que tu te plairas dans notre école et que nous saurons t'aider à surmonter ta situation,
Martel Ed'Ruecus, directrice de l'IRS
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Invité
avatar

Sam 11 Fév - 13:37
Raven
Raven L. Lentz
Ancien membre
Encore un fou !
Bienvenue chez toi ! :p
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des visages dans les nuages
» Vidéo d'un visage se formant dans les nuages !
» Vidéo-info : "La Sainte Face de Jésus apparaît dans les nuages" !
» Le visage de Jésus dans les nuages ?
» Vidéo virale youtube OVNI dans les nuages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Archives :: Anciennes présentations-
Sauter vers: