AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: Indarë Secondary School :: Présentations - étudiants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un Canadien en pleine crise ~ Timaé Amber

Timaé Amber
ISS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 3
Né(e) le : 24/05/2001
Date d'inscription : 08/11/2018
Age : 17
Nationalité : Franco-Canadien
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1701-

Jeu 8 Nov - 2:28
Timaé Amber
« Je n'en ai rien à faire de ce que vous pensez de moi. Moi je ne pense pas du tout à vous. »

Surnom(s) : /
Âge : 17 ans
Date de naissance : 24 mai 2001

Lieu de naissance : Vancouver, Canada
Nationalité : Franco-Canadien
Orientation sexuelle : Homosexuel

Classe : Quatrième année
Suivez-vous le programme Gifted ? Oui
Si oui, dans quel domaine ?  Couture
Date d'entrée à l'ISS : Octobre 2018

Ce que tu es
Physique

Yeux : Bruns
Cheveux : Bruns
Taille : 1m68
Poids : 54kg
Corpulence : Mince
Vêtements et/ou style : Assez banal, un peu décontracté dans le sens où ses t-shirts et ses pulls sont parfois trop larges.
Signe distinctif : /
Autre chose ? /

Caractère

J'ai toujours été un garçon extraverti, hors des normes et je le sais que j'attire les regards au vu de ma différence, je pourrais même dire de mes différences...

Pour commencer, je suis homosexuel et je ne m'en suis jamais caché depuis le jour où j'ai enfin compris ce qu'est la sexualité et que je me suis identifié à un genre précis de sexualité. A quoi bon s'enfermer dans un corps et une personnalité qui, tous deux, ne nous appartiennent pas ? C'est ridicule. C'est une perte de temps. Nous avons tous d'autres choses à foutre que d'essayer de plaire aux autres et de correspondre à un soi-disant modèle que la société s'est elle-même inventée, non ? Et bien, moi c'est ce que je pense ! Alors oui, je dérange peut-être, je gêne même, mais je m'en fous... je passe au-dessus ! J'arrive à survivre sans l'avis de personnes que je ne reverrai certainement jamais et quand bien même cela devait arriver... je suis fier de ce que je suis, de ce que je représente, en comptant mes qualités comme mes défauts dans le lot. Et ceux qui ne sont pas contents, bah je les emmerde. Oui, tous et bien profondément.

J'ai toujours été ce genre de personne qui n'a pas sa langue dans sa poche, sans méchanceté, mais aussi sans censure. On ne me fera jamais taire afin d'éviter une situation désastreuse ou embarrassante. Au fond, c'est un peu comme lorsqu'on doit faire ses besoins, bien que ça soit une comparaison dégueulasse. Quand ça doit sortir, bah ça sort. Je ne sais tout simplement pas retenir mes mots, ma bouche démarrant aussitôt que l'information est arrivée.

Contrairement à notre génération, je ne me cache pas derrière un masque ou un filtre SnapChat en tentant de masquer mes imperfections qu'elles soient physiques ou morales. Je suis ce que je suis et j'ai été fait ainsi. Pour quelles raisons je changerais ? Pour quoi ? Pour les autres ? En voilà une drôle d'idée. Je ne saisis pas trop en quoi se moduler pour autrui me rendrait plus heureux ou changerait le monde... Si ça ne permet pas de supprimer les nombreux soucis répartis sur la surface de la Terre et au-delà, c'est plus que stupide.

Comme un ado rebelle en pleine puberté, j'ai aussi cette fâcheuse manie de désobéir aux règles, m'octroyant même ce plaisir de le faire lorsque ces dernières sont jugées inappropriées, trop poussées ou injustes.

Cependant, il ne faut pas se méprendre. Je ne suis en aucun cas un sale gosse qui s'amuse volontairement, mais surtout à tout bout de champ, à semer la pagaille, sans raisons et/ou sans justifications. Je suis peut-être un tantinet dissident sur les bords, mais pas non plus dépourvu de toute éducation. On va dire que je suis un peu remonté... que ce soit par les hormones, mais aussi par ma prise de conscience des problèmes repérés dans le monde.

A côté de ça, je ne suis ni violent, ni gratuitement acariâtre. En vérité, je suis quelqu'un de doux, de passionné, mais surtout très rêveur. Tant que vous ne vous frottez pas à moi avec de mauvaises intentions, tout devrait se dérouler à merveille entre nous. Très ouvert aux dialogues et aux critiques, ma porte sera toujours ouverte à quiconque aura besoin de mes conseils, de mon aide... d'une épaule sur laquelle se reposer, sans pour autant me prendre pour un bouche-trou, ce qui aurait le don de rapidement me mettre en colère.

Tel le Yin et Yang, deux sortes de qualificatifs s'opposent sur le tableau de ma personnalité, rendant la vie à mes côtés plutôt pénible et sportive, d'après l'avis des personnes m'ayant quelque peu côtoyé.



Et ton histoire
La vie n'est pas toujours clémente avec nous. Je dirais même qu'elle est vicieuse puisque c'est lors de l'atteinte de l'apogée du bonheur qu'elle se donne le malin plaisir d'absolument tout détruire.

Je suis né à Vancouver, au Canada et ce dont je peux vous faire part sans crainte, c'est que c'était le plus beau chapitre de ma vie. La population se faisait chaleureuse, s'exprimant sans filtre, agissant sans la moindre peur d'être pointée du doigt, moquée ou pire... violentée pour sa différence, pour ses excès ou pour sa simple volonté d'être ce qu'elle a toujours été. Le climat jouant sur ses extrêmes, nous offrant, cependant, toujours le beau temps lors de l'été et une quantité impressionnante de neige à l'approche de Noël. Tout était magique et fait pour que tout le monde y trouve son compte, soit heureux et vive avec passion, sans se soucier des choses futiles qui prennent tant d'ampleurs et d'importances au sein des autres régions du monde.

Il y avait aussi une famille... la mienne... soudée et attentionnée. D'ailleurs, tant que j'y suis, faisons les présentations. Je suis né d'un père Canadien et d'une mère Française. Tous deux ayant deux fils, l'aîné et moi. A quatre, nous formions le plus beau des cocons encore jamais tissé. La joie, l'amusement, l'ouverture d'esprit, la compréhension, l'humour, et j'en passe, étaient les maîtres mots au sein du domicile, transformant des soirées de jeux de société en véritable carnage. (dans le bon sens du terme) Tandis que lors des visionnages de films, séries et documentaires, notre salon se transformait en véritable salle de cinéma, nous réfugiant parfois sous des couvertures lors des vagues de froids se déroulant à l'extérieur ou lorsqu'un film d'horreur avait été choisi à la majorité. Bref, le paradis.

Tout était bon pour se marrer et croquer la vie à pleine dent. Bien que je sois le dernier et que je passais le plus clair de mon temps à partager la passion pour la couture et la mode avec ma maman, jamais il n'a été question de jalousie entre frères ou de sensation de favoritisme. Tous indispensables les uns aux autres, mais surtout présents à n’importe quelle situation, la sécurité était certainement ce qui primait sur tout le reste.

Chacun pratiquait, exerçait le domaine qui lui plaisait le plus. Alors que mon père était un homme d'affaire assez reconnu et que mon frère avait trouvé chaussure à son pied en dirigeant ses études vers le sport, moi, bien que contraire à mon caractère, ce fut au milieu des montagnes de tissus arborant de nombreuses teintes et du bruit des machines à coudre que mon bonheur fut comblé. Désormais guidé par ma mère, mais surtout encouragé par mon entourage, plus qu'une passion avait été descellée, il s'agissait même d'un talent.

Vins ensuite le moment le plus douloureux. Le déménagement. Il n'avait pourtant jamais été question de partir, mais il le fallait bien. Papa avait trouvé une opportunité en matière de travail en Angleterre et il était bien évidemment inconcevable pour notre famille de se séparer sur de trop longues périodes. L'annonce tomba alors dans la précipitation, ne nous donnant pas vraiment la chance d'exposer notre propre avis sur le sujet. En quelques mois, à peine, la maison s'était vidée de ses meubles et nous étions "prêts" à changer d'habitation, à prendre un nouveau départ. Dès l'instant où nous étions dans la voiture, quittant la terre qui nous avait bercée depuis toujours ainsi que l'endroit qui nous avait protégé, une fissure se fit... en moi, mais aussi entre nous...

Alors que les parents, eux, en tant qu'adultes, arrivaient à tenir le coup et à se soutenir mutuellement, mon grand-frère et moi-même avions été peinés de l'intérieur par cette séparation jugée trop douloureuse. Nous le savions, nous en étions persuadés que la destination vers laquelle nous nous dirigions n'allait apporter que malheurs et tragédies.

Une fois arrivés sur place, le mobilier avait beau être le même, cela ne ressemblait plus à notre chez-nous... Le quartier était trop différent, les voisins aussi avaient été remplacés et ce fut bien l'une des premières fois où une diversité me posa problème.

Très vite, les tensions se mirent à s'installer. Toute la complicité qui avait été méticuleusement cousue sur le cocon partait en lambeau dans des claquements de portes, des regards de haines et des haussements de voix. Lucas, mon grand-frère, du haut de ses 21 ans, décida de rapidement prendre son indépendance, me confiant qu'en cas de besoins, il serait toujours là, à mes côtés.

La belle famille s'était dissoute... En réalité, elle n'avait jamais touché le sol Anglais. C'est comme si une part de chacun s'était détachée et attendait au Canada, ne désirant qu'à être récupérée. C'est ainsi qu'un sentiment d'insécurité naquit en moi... tout comme une sensation de manque, influençant ma manière d'agir et de penser.

Pourtant inscrit dans un établissement scolaire fait sur mesure afin d'y pratiquer ma passion, il n'y avait qu'une seule et unique chose qui détenait de l'importance pour moi... rentrer à la maison... me poussant à me rebeller... ne cherchant au final, qu'à récupérer ce qui m'était dû et qu'on m'avait injustement arraché des mains.


Derrière l'écran
Prénom/Pseudo : On me connaît plus sous le nom de Jun.
Age : 19 ans
Tu nous viens d'où ? : Mon compte principal c'est Jun !
Un commentaire ? : UN DCCCCCC !!!




Dernière édition par Timaé Amber le Ven 9 Nov - 21:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victor Delane
ISS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 142
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 17/06/2017
Age : 18
Nationalité : Français
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t696-my-name-is-delane-victor-delane

Jeu 8 Nov - 15:54
re-bienvenu à toi



:rose: Dc : Tsume Montoya / Sylvia Zoltar/ Richard McNair :rose:
Revenir en haut Aller en bas
Jenifer Rodríguez
Londres |:| Danseuse
avatar
Messages : 120
Né(e) le : 31/10/1993
Date d'inscription : 07/11/2017
Age : 25
Nationalité : Argentine
Situation amoureuse : En couple avec Jagger Morrow
Commentaires/Citations : Jenny papote en #6600ff
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t991-la-connerie-se-cultive-et-certains-ont-la-main-verte-finie#9751 http://indare-division.forumactif.com/t1314-lizbeth-wilson

Jeu 8 Nov - 16:00
Re-bienvenue Juniiii ! o/


Revenir en haut Aller en bas
Timaé Amber
ISS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 3
Né(e) le : 24/05/2001
Date d'inscription : 08/11/2018
Age : 17
Nationalité : Franco-Canadien
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1701-

Ven 9 Nov - 21:38
Merci !

Sinon, j'annonce que ma fiche est actuellement terminée ! J'attends la vérification des administrateurs ! n_n
Revenir en haut Aller en bas
Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice
avatar
Messages : 997
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 37
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Famille : Deux enfants : Zack et Scarlett, deux ans
Situation amoureuse : Veuve
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus http://indare-division.forumactif.com/t51-pnjs-du-forum

Dim 11 Nov - 14:24
Bienvenue dans le programme pour jeunes talentueux Gifted,
Vous intégrez à la rentrée 2018 la section Couture, et pourrez choisir entre suivre les cours spécialisés dans l'enceinte de l'école (Gifted-In) ou dans une école précise en ville (Gifted-Out). Sachez que dans tous les cas, vos cours d'une heure seront dispensés à l'ISS.

Il te reste à :
T'enregistrer dans les listings
Et tu peux dès à présent :
Demander un rp, un lieu ou un club
Ouvrir une fiche de relations / récap rps
Ouvrir ton dossier scolaire si tu as des choses à y mettre
Créer un compte speach ou un site internet, téléphone, etc

Nous espérons que vous vous plairez dans vos études et que notre école saura correspondre à vos attentes,
Martel Ed'Ruecus, directrice de l'ISS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (F) DASHA SIDORCHUK + Ado fugueuse en pleine crise existentielle
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» Un soir de pleine lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Indarë Secondary School :: Présentations - étudiants-
Sauter vers: