AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Comme chaque année, nous organisons une distribution anonymes de cadeaux.

 :: IRS - Annexe :: Cour de l'IRS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Try again Honey ♫ (solo)

Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 138
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Ven 17 Aoû - 1:37

©️ Yamashita sur épicode

Try again Honey ♫
“L'illusion c'est l'ignorance.”
[Anonyme]

 1 juin 2018 - Feat. Chris


Du haut de ses 186 centimètres, Chris Backet dominait le monde. Il avait les yeux noirs, perçants, les cheveux tout aussi sombres que la nuit elle-même, il possédait cette aisance oratoire qui ressemblait à celles des politiciens. Il ne mentait qu'avec les formes et cherchait à s'amuser en toutes circonstances. Souvent sans vêtements et allongé, à côté ou dans une des jeunes filles faciles dont l'IRS était parsemé.

Seulement ce jour-là, après avoir déclenché deux bagarres pour lui et recalé une demoiselle, il s'ennuyait. Ce n'était pas drôle. Il n'y avait aucun challenge. Il était le meilleur et s'étiolait de ne pas trouver d'adversaires dignes de lui. Jusqu'à être interpelé, quelques jours plus tôt, par les forces de l'ordre qui venait chercher quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Ils accompagnaient un surveillant et ressortir avec une âme qu'il n'avait jamais vu. Visage caché, dos voûté, sweet... Il était incapable de dire si c'était un ou une camarade. Il l'avait vu se retourner et, observant sa perte d'quilibre et son regard brisé, déduit de la scène qu'il regarda à son tour, que le type blond était l'homme qu'elle aimait. Il connaissait Mina. Il n'avait pas comprit pourquoi elle avait teint ses cheveux. Mais là... Tout prenait un sens.

La demoiselle embarquée aimait le blond. Mina aussi. Vu que cette dernière semblait tenter de lui ressembler, le blond devait être sorti avec la criminelle. Chris n'avait pas cherché à en savoir plus. Alix. Hannah. Mina. Ce n'était pas intéressant, croyait-il. Jusqu'à...

- Sérieux, ya pas une meuf que je peux pas serrer dans ce foutu bahut.! Toutes! Je les fous toutes dans mon pieu!
- Sorry bro', mais y'en a que tu baiseras pas.
- J'aimerais voir ça tiens!

Son ami lui montra une demoiselle qui revenait de sport, se pressant de retirer la barrette qui découvrait son visage sous un commentaire sarcastique du professeur référent.

- Hannah Wayne. Je peux t'assurer que tu ne l'auras pas.
- Et pourquoi donc?

Ses deux amis, ressemblant plus à des sbires, répondirent dans un parfait accord:

- Elle est folle.
- Elle est asociale.

Et le second de poursuivre.

- Elle est sortie avec Alix. Tu sais, le grand blond. Lui, là-bas!

Chris hocha la tête alors qu'ils se dirigeaient vers le fameux "blond".

- Ya que lui pour l'approcher. Elle a tué un type, man. Elle est juste ici parce qu'elle est mineure. Tu devrais l'oublier. Si on est des monstres en Force, Hannah est notre Reine.
- Alors ce sera MA reine.
- Impossible.
- Donne-moi une semaine. Personne ne m'a résisté autant. Dans une semaine, Hannah Wayne aura couché avec moi et elle pleurera comme toutes les autres quand je partirais!

Ses potes le dévisagèrent alors qu'ils dépassaient Alix. Il avait entendu. C'était un fait.





Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.


Dernière édition par Hannah Wayne le Ven 17 Aoû - 2:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 138
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Ven 17 Aoû - 2:50

©️ Yamashita sur épicode

Try again Honey ♫
“L'illusion c'est l'ignorance.”
[Anonyme]

 1 juin 2018 - Feat. Chris


Hey! Salut toi!

Mon visage se relevait sous l'interpellation. J'observais ses traits en silence. Backet Chris. Je connaissais très peu cet homme. Et ce que j'en connaissais – même sans certitude – ne me donnait pas envie de le connaître. Manipulateur, mégalo, prétentieux, obsédé, challenger. Boarf, rien qui ne m'attire. Je détournais le regard sans un mot, le laissant s'asseoir près de moi.

Hannah n'est-ce pas? Moi c'est Chris. Ça te dit qu'on fasse connaissance?
- Non merci.

Une lueur de surprise éclaira ses iris. Les demoiselles devaient lui courir après, il n'était pas laid. Mais il n'était pas Alix. Il lui manquait quelques centimètres, les cheveux blonds, la voix moins grave... En sommes, intérêt zéro. Il resta près de moi, reprenant sa contenance pour poursuivre.

Je peux t'aider à...
- J'en doute.
Je t'assure que je le peux.
- Je t'assure que je m'en fous.

Il m'observait en souriant. J'ignorais ce qu'il pensait... Mais ce n'était nullement intéressant. Il finit par lâcher.

Alix ne reviendra pas. Il a une nouvelle copine.
- Il l'a quitté. Met tes infos à jour. Maintenant, laisse-moi.
Je t'aime.

Mon regard le fusilla. Même en sachant qu'il mentait, je comprenais que mes consoeurs s'étaient faites bernées.

- Pas moi.

Il était séduisant et paraissait sincère. C'était sûrement ce qui me dégoûtait le plus intensément. Le fait qu'il n'y avait aucune trace de malaise. Il disait ces mots avec une telle facilité qu'ils en devenaient fades. Se rendait-il compte de l'inutilité de ses propos? Le seul qui avait le droit de m'approcher, le seul de qui j'attendais – en vain – ces mots... Ce n'était et ce ne serait jamais Lui. Il ne tenta pas de me convaincre de ses sentiments – factices s'ils en étaient. Ce qui, pour moi, n'étaient qu'une preuve de plus qu'il mentait. De sûrcroit, je ne comprenais pas ces amourettes sans connaître l'autre. Je doutais sérieusement de ses connaissances sur ma personne. Par exemple, Médée. Pour ne parler que d'elle. Il ne devait pas savoir qu'elle existait et je ne voyais pas pourquoi il souhaiterait la connaître.

Je me laissais rouvrir le livre que je lisais avant son interruption. Je me suis volontairement enfermée dans une bulle impénétrable, ognorant chaque mot qu'il prononcerait. Je l'entendais sans l'écouter.

"Ah! Il n'aime pas être ignoré! " s'exclama Médée, heureuse.
"Ce n'est pas mon soucis " rétorquais-je, neutre.

Après tout, je n'avais rien demandé. Il était venu me trouvé et m'avait dérangé sans que mon avis ne soit important. Alors qu'il continue de penser ainsi. Si mon avis n'était pas important, je n'avais aucun avis à donner et donc, par extension, aucun mot à formuler. Mes yeux reprirent leur lecture, l'ignorant avec le plus grand soin. Je n'avais pas besoin de lui et, hors pour de mauvaises raisons, je ne voyais pas pourquoi il aurait besoin de moi.





Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 138
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Lun 3 Sep - 17:53

©️ Yamashita sur épicode

Try again Honey ♫
“L'illusion c'est l'ignorance.”
[Anonyme]

 01 juin 2018 - Feat. Chris


Pause déjeuner, Chris rejoignait ses amis, réfléchissant à la froideur et au comportement anodin de la demoiselle. Elle n'avait pas cherché à savoir pourquoi il lui avait dit "je t'aime". Elle n'avait pas cherché à comprendre de quelconques façons. Elle l'avait évincé juste sous prétexte qu'il lui avait adressé la parole. C'était stupide. Personne ne lui disait non. Il trouverait le moyen de la faire craquer. Comme toutes les autres. Parce qu'il en allait de sa fierté. Mais d'abord, se renseigner.

- Il va me falloir toutes les infos que vous pourrez trouver sur Hannah Wayne.
- Ah. T'as pas lâché l'affaire?
- Non. Elle sera mienne. Comme toutes les autres. Ce n'est qu'une fille. Et une fille c'est stupide.

Il n'y avait aucun doute dans sa voix. Hannah finira par tomber raide dingue del ui. Il n'y avait aucune raison pour qu'elle refuse. Elle avait leur âge. Elle ne pouvait refuser l'Amour. C'était une adolescente, stupide, immature. Et puis il y avait Alix. Si lui avait réussi, alors il réussirait aussi. C'était mathématique. L'esprit de compétition l'emportait dans son raisonnement, lui permettant ainsi d'avoir la certitude qu'Hannah Wayne serait sienne.

De son temps libre, Chris chercha tout ce qui composait le passé d'Hannah. Les seules choses qu'il ne trouva pas furent toutes les informations dès lors qu'elle était arrivée en IRS. Étonnamment, son dossier psychologique était introuvable. Mais vu son passé... Elle devait être seule, triste. Et donc distante. Tout semblait s'expliquer. Toujours dans une optique de taquinerie malsaine, non loin d'Alix lors d'une énième pause, il se laissa annoncé, tranquillement:

- Elle s'appelle Kate. Je vais l'appeller ainsi. Elle devrait être en confiance comme ça. Et vous, vous avez trouvé quoi?
- Elle a un frère adoptif, Joshua?
- Elle est responsable du départ de Jenny.
- Non. Jenny est responsable. On... Enfin, ceux qui la côtoyaient d'assez près, on savait pertinemment qu'elle n'avait jamais été agressé.
- C'est pas ce que je veux dire Chris. Tu te souviens de sa tronche quand elle revenue. Comme quoi elle avait eu affaire à un fou qu'est entré chez elle?

Chris hocha la tête. Bien sûr qu'il s'en souvenait. Elle avait failli le gifler alors qu'il avait posé sa main sur son épaule. Elle tremblait. Elle observait, dévisageait les gens autours d'elle. Ça, ce n'était pas feint. Ou alors elle avait de très bonnes dispositions pour mentir.

- Les flics ont embarqués ta... "dulcinée" pour ça. C'est cette tarée qui l'a foutu dans cet état.

Le jeune homme haussa un sourcil, surprit sans vraiment l'être. Cela ne l'étonnait pas mais ça ne collait pas avec la gamine perdue qu'il pensait avoir en face de lui. Et il lui sourit.

- T'inquiètes. Il m'arrivera rien. C'est une gonzesse. Je la maîtrise physiquement. Tout va bien.
- Fais comme tu veux. Mais si elle te tue, ce sera ton problème et je te pleurerais pas.
- T'inquiètes je te dis que je maîtrise la situation.

"Hum hum" et son allié s'éloigna, haussant des épaules, nonchalant. S'il voulait mourir, il n'allait certainement pas mourir avec lui... Et Chris se détourna aussi, direction la petite meurtrière.






Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.


Dernière édition par Hannah Wayne le Mer 5 Sep - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 138
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Lun 3 Sep - 18:18

©️ Yamashita sur épicode

Try again Honey ♫
“L'illusion c'est l'ignorance.”
[Anonyme]

 15 juin 2018 - Feat. Chris


- Hey Hannah!

Encore lui. C'était pas possible... Je voulais  être seule. Et lui, il me casse les ovaires à venir me parler. C'est chiant putain...

T'es sûre que tu veux pas que je t'aide ~ ?
Non. Pas pour l'instant.
La porte est pas fermée! Chouette ~


Il se rapprochait de moi, jusqu'à tenter de me toucher "amicalement". Son bras tenta de passer autour de mes épaules. Mon corps s'abaissa et virevolta alors que ma voix claquait dans l'air, l'intonation énervée.

- Tu vas encore me faire chier longtemps?
- Jusqu'à avoir un "date" avec toi.
- Certainement pas. Je ne veux pas apprendre à te connaître. Va-t-en maintenant. On appelle ça du harcèlement et c'est passible de prison.
- Avec ce que t'as fais à Jenny, t'en connais un rayon ~

Mon visage s'assombrit alors qu'il me souriait un peu plus, tremblant faussement.

- Effectivement. Et tu ne devrais pas en rire.
- Oh ce regard... Je pourrais m'y perdre. Ya pas moyen que je me rapproche de toi dis-tu? Pourtant je ferais tout pour. Et toi, ya rien que tu ne veuilles?
- Je veux te tuer. Lentement.
- Ah. Tu es sérieuse.

Son ton avait perdu sa jovialité alors que je ne répondais pas. Il n'y avait rien à répondre et je ne voulais pas continuer cette semie-discussion. Il annonçait qu'il reviendrait plus tard dans la journée. Et il a fait ce genre de trucs pendant DES SEMAINES! N'importe qui aurait pété un cable. Et, ce jour-là, c'est Médée qui a craqué.

- Hannah ~
- Je suis pas Hannah connard. Qu'est-ce que tu veux ENCORE?
- Comme d'habitude. Un...
- "date" ouais ouais je sais. Tu veux pas pécho une dinde qui te tourne autour? C'est vraiment gavant. T'éventrer devient tentant Darling.
- Hum. Tu es bien familière aujourd'hui Hannah.
- Qu'est-ce que t'as pas pigé dans "Je suis pas Hannah, connard" ?

Il l'observa. Je n'avais plus la force de lui dire non et Médée était pleine d'énergie. Alors pour cette fois, je l'ai laissé prendre le contrôle. Moi je ne voulais plus. Peu importe comment j'essayais de lui faire comprendre qu'il devait me laisser tranquille, il revenait toujours un peu plus. C'était épuisant. Et je préférais rester passive en espérant qu'il s'ennuie de moi plutôt que de continuer ce combat sans fin.

- Et tu t'appelles?
- Médée.
- Oh. J'imaginais que tu t'appellerais Kate... C'est votre premier nom non? Ravi de te connaître, double personnalité.
- Appelle-moi encore une fois comme ça et je jure de trouver le moyen de te briser. Je regrette de pas pouvoir te retourner la politesse, prétentieux sans saveur.

Un éclair de colère passa dans le regard du jeune homme qui tenta quand même de discuter avec elle. Qu'il est mignon à penser que c'est la même que moi...






Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 138
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Mer 5 Sep - 1:38

©️ Yamashita sur épicode

Try again Honey ♫
“L'illusion c'est l'ignorance.”
[Anonyme]

 20 juin 2018 - Feat. Chris


Médée. Est. Stupide! Je le savais. Je le dis! Maintenant, je veux juste qu'elle arrête! Elle m'entend hurler, s'en amuse, m'interdisant de sortir. Ah... Pour ceux qu'on pas suivit... Médée est conne. Alors que j'ai passé des semaines à envoyer chier Chris... Elle... Elle lui a fait croire que c'était moi et a accepté, plus par dépit qu'autre chose – faut-il avouer, de partir en date avec lui. C'est arrivé sur Médée qui sifflotait, à peu près gaie, chantonnant faiblement. Et Chris est arrivé pour tenter, une nouvelle fois, de m'inviter pour un rendez-vous. J'ignore encore ce qu'il voulait de moi... Mais Médée n'est pas moi. Enfin si. Mais c'était compliqué et ...

Et je doute qu'il le pige.
Ouais.
Pas assez de cerveau.
Ouais.
Un con quoi.
C'toi la conne.

Et bref. Médée, dans son ennui, dans sa volonté de lui faire mal, a accepté.

- Kaaaaaaaaate ~

Mon corps s'était retourné, le regard le tuant instantanément. Médée est sortie, souriante alors que je me faisais la réflexion que jamais Alix ne m'aurait confondu avec elle. Médée n'a rien dit jusqu'au moment où elle a lâché, mollement:

- Le week-end prochain, on part en date. Tu aimes ma voix non? Alors je chanterais pour toi.

Il était... extatique. Et je l'ai vu en parler avec de grands gestes avec ses potes, Alix non loin. Je savais qu'il allait l'entendre... Mais bon. Il devrait deviner que c'était pas moi non? Je n'aurais jamais dis ça comme ça. Et pas pour lui. Pourtant... Pourtant la voix de ma mère raisonner dans ma tête. Sa voix qui m'appellait "Kate". Qui riait. Qui m'embrassait. Sa voix et celle de mon père qui me répétaient qu'ils m'aimaient. Je voulais pleurer. Je voulais hurler sur leur tombe, leur dire que c'est affreux de vivre sans eux. Qu'Alix me manquait. Que je voulais les rejoindre. Je n'en pouvais plus. Je ne pouvais plus supporter qu'il m'appelle ainsi, qu'il me poursuivre pour me rappeler que ma vie était un échec. J'en avais marre. Tellement marre...


Je peux t'aider si tu veux...
Comment?
Laisse-moi la place! Héhéhé
Ok.
... Hein?
Ok. Prend ma place.
Euh... Hannah...?
...
Hannah...?
...
Hannah...!?

[Hannah est actuellement indisponible, merci de la recontacter ultérieurement]






Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 138
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Lun 10 Sep - 20:42

©️ Yamashita sur épicode

Try again Honey ♫
“L'illusion c'est l'ignorance.”
[Anonyme]

 23 juin 2018 - Feat. Chris



Franchement, tu m'aurais vu... C'était pitoyable. Je n'aurais jamais dû être aussi coquette, aussi pressée et pourtant, chaque parcelle de mon nouveau petit corps désirait ce "date". Parce que j'avais enfin l'occasion de me défouler sur lui. Parce que si Elle le vivait mal, je ne le vivais pas mieux. Parce que celle qui pleurait le plus n'était pas Elle. Parce que tu m'as manqué à la seconde où tu es partis. Parce que j'aurais aimé que personne n'oublie qu'autant j'encaisse la douleur, la souffrance mais aussi la peur, la terreur, l'incompréhension, l'angoisse. Parce qu'aujourd'hui, je pouvais faire semblant d'être une jeune femme normale.

J'espérais qu'il aime mes nouveaux vêtements. Je ne les porterais qu'une fois. Je savais que tu les détesterais. À cette époque, jamais tu n'aurais consentis que d'autres me voient ainsi. Et je ne voulais que ton regard. Les autres, je m'en fichais. Mais quelque part... J'avais aussi cette incompréhension, cette question qui tournoyait dans mon esprit. "Pourquoi tu es parti?". J'avais mal de revoir ton visage et ton sourire. J'avais mal de ressasser tous les souvenirs qu'Elle ne voulait plus avoir. Nous souffrions de te voir en aimer d'autres, nous oublier sous les jours qui passaient sans que nous ne trouvions le courage de t'approcher.

Le sais-tu? Tu m'intimidais. C'est pour ça que tu ne m'as pas vu souvent. Tu avais tout ce que nous n'avions pas. De l'assurance, de la fierté. Jamais je n'ai été fière de quoi que ce soit, peu importe ce que je montrais. Tu étais notre Lumière. Nous étions ton Ombre. Et même maintenant, tu ne nous voyais plus. Nous étions ce que nous voulions. Un fantôme. Non c'est faux. Nous ne voulions pas être un fantôme. Nous voulions être le tien. Que le monde nous ignore pour que toi tu nous vois. Encore. Toujours.

Nous t'aimons et nous t'aimerons probablement toujours.

Mais pour l'heure, je ne dois pas penser à toi. Je dois penser à Machin. Je dois me concentrer pour Elle. Et aussi pour moi. Après... Je ne sais pas. Après je verrais ce que je fais. Le téléphone vibre et mon regard m'informe qu'Il est prêt. Le sais-tu? Je n'aime pas retenir les noms. Pourtant le tien résonne dans ma tête sans arrêt. Et ce depuis la première seconde où mes lèvres ont touchés les tiennes pour la première fois.

"J'arrive dans deux minutes".

Me voilà sortie. Mes pas me dirigent vers Lui alors que mon esprit est toujours avec Toi. Lorsqu'il me voit, il sourit. Un sourire victorieux, comme si j'étais déjà nue dans son lit à couiner son nom que je n'ai pas retenu. Elle le connaît. Moi pas. Je m'en fous. Pour preuve, je porte un débardeur... Enfin débardeur. J'ai les bras nus et le dos découvert. Quelques froufrous agaçants trônent sur ma petite poitrine alors qu'on empêche de voir la naissance de cette dernière par une ficelle qui passe derrière ma nuque. Au niveau de la taille, le vêtement est fait comme un corset et j'ai complété ma tenue par une mini-jupe noire, laissant voir nombril et jambes. Sans aucun doute, tu n'aurais pas apprécié la voir ainsi. Je ressemblais à toutes ces filles faciles qui te tournaient autour avant... et même maintenant...

- Tu es très jolie Kate ~
- Merci ~

Quand comprendra-t-il que je ne suis pas elle? C'est lassant quand même. De surcroît, Kate est morte.

Il nous a d'abord emmené dans un cinéma. Le programme de la journée était simple. Cinéma, restaurant, moment karaoké. "Simple". Il m'a donc emmené au cinéma voir un film que je n'ai pas regardé. Je l'ai oublié pendant que je tentais de l'éloigner de moi. Il était chiant à vouloir me prendre la main, caresser mes cheveux. Il a même tenté de m'embrasser! L'idiot! Comme si j'étais une de ces dindes qui lui tournent habituellement autour... Tch. L'histoire parlait d'un couple qu'est ensemble mais pas vraiment, qui se sépare bien trop de fois en une heure trente et qui finit au lieu "heureux et épanoui". UN.EN.FER. Nous ne nous sommes pas vraiment attardé en fait. Il avait – dieu merci! - faim et c'était une direction restaurant. Nous prenons un apéritif. De l'alcool. Enfin. Ainsi vêtue, ou même en sweat, peu nous donne notre âge... Je n'ai pas l'âge de boire et pourtant, alors que je me dois de le supporter encore une heure ou deux, je me prends un cocktail. C'est lui qui paie après tout...

- Tu es beaucoup plus ouverte que ce qu'on dit... J'ai bien fais de réserver un hôtel pour... plus tard ~

Un clin d’œil entendu. Ah la bonne heure. Je suis ravie de savoir qu'il veut absolument me fourrer telle une dinde à Thanksgiving. C'est flatteur... Il paraît. Je ne L'entends pas. Je pense qu'Elle se cache, qu'Elle refuse de voir ce que je fais. Quelque part je la terrifie... C'est blessant mais je me tais, enquillant avec un second verre. Le sang me monte rapidement à la tête, j'ai chaud. Je m'arrête à deux verres, il ne faudrait pas que je finisse bourrée à ne plus me contrôler. Ce serait bête qu'Elle soit incarcéré pour un second meurtre...

Je ne sais plus trop ce que j'ai mangé. Pas trop, comme à notre habitude. Nous n'avons jamais mangé beaucoup depuis le départ d'Australie il faut dire... C'était quoi la suite?

- Tu es prête?
- Toujours ~

C'était quoi la question? Il a dit quoi avant? Je le suis, sans me souvenir de ce qu'il a pu me dire. Mais c'est lorsque je suis devant le karaoké que je me souviens de ce qui était censé être la suite du "date". Je n'avais pas envie. Je n'ai toujours pas envie. Je comprends un peu mieux ce qu'Elle ressent. Je veux qu'il se taise, qu'il me laisse seule, que je boive à tout oublier et que je me réveille dans une autre vie... Voir que je ne me réveille jamais... Ce serait tellement silencieux... Ah putain, me voilà en train de penser comme Elle. Tch.

Trois heures de chansons. C'était BIEN TROP LONG. Lui s'impatiente. Il veut me mettre dans son lit. Je le vois, je le lis dans ses prunelles. Mais il est hors de question que je le laisse toucher un centimètre de ma peau. Alors je chante. Je fais semblant d'être heureuse et épanouie alors que, derrière mes iris, son sang recouvre les murs et coule sans arrêt. Dix-huit heures deux. J'en ai marre. Vraiment marre. Je l'observe et lui annonce que j'ai une chanson pour Lui. Je me place devant lui, ignorant l'écran. Je connais la chanson, ses paroles, je n'ai pas besoin d'aide. J'ai continué à boire. Je l'ai emmené sur l'estrade centrale, que tout le monde me regarde. Que tout le monde sache.



Let me introduce myself

Oui. Laisse-moi me présenter. Regarde-moi. Regardez-moi tous. Je m'appelle Médée. Je n'existe pas. Et vous me regardez tous. Mais il n'y a pas ce regard noisette que j'aime tant. Vous êtes donc tous insignifiants. Tous autant que vous êtes. Tous autant que moi.

You didn't think I was done
Did ya?
Well I just began having my fun
Baby
Some people live for attention
Playing the victim
But baby, I was born to do the killing


Oh que oui... Le jeu commence et durera trois minutes. Toi tu veux le regard des autres, moi je veux vos os qui craquent, vos regards de peur, le sang au sol. Le sais-tu? Bien sûr que tu le sais. Je suis née de la peur, de la haine et de la violence qu'Elle ne voulait pas. Ce n'est pas grave. Je prendrais tous. J'accepterais tout. Elle pense être ton Épée. Je serais son Bouclier.

I see how you going crazy
Always thinkin' 'bout me
Baby on the daily
Feed me your negativity
Talk some more about me
I know that you love me, love me


Ensorcelé, incapable de détourner le regard, Il ne voit que moi. C'est le but. Oublie la. Regarde-moi. À la fin j'aurais sa haine, ses larmes. Et je rirais. Je me délecterais de cette souffrance qu'il cache aux autres. La Souffrance, c'est moi. Ne l'oublie pas. S'il existe une plaie béante, c'est moi qui l'incarne. N'en doute jamais.

Funny how you think I'm bothered
Know I'm nothing like the others
You shouldn't have messed with me
'Cause I heard
That you're afraid of monsters, monsters


Je suis un Monstre. Elle est un Monstre. Nous sommes des Monstres. Il  aurait dû nous laisser seules. Il aurait dû t'en aller. Il n'aurait jamais dû m’appeler "Kate" une nouvelle fois.

Are you ready for the monster, monster? (x3)
You ain't ready for the monster, monster!


Bien sûr qu'il ne sait pas que je suis un monstre. Je vais le lui expliquer. Je vais lui montrer. Je vais lui faire comprendre. Il ne sait pas ce que ses mots ont fait remonter. Il ignore qu'Elle pleure chaque nuit, à en avoir le souffle coupé, à prier un Dieu qu'elle ne croit pas, à le supplier de lui donner assez de forces pour mourir. Elle se demande comment mourir. Elle voulait ton bonheur même sans elle. Et c'est pour cela qu'elle prie. Pour avoir une fin sans trop de douleurs, pour te transmettre tout la chance qu'elle n'utilisera jamais. Parce que même en souffrance, à hurler la nuit contre son oreiller, tu es sa seule préoccupation.

I'm just being me
Cut out the things that I don't need
And I don't care if you disagree
I don't need no sympathy
Winning the game on my own
(Yeah baby)


Seule sa survie aurait dû me satisfaire. Je n'aurais jamais dû vouloir autre chose. Et, quand je suis moi, je me dois de n'être que moi. Je n'ai pas le droit de lui faire du tord. Je n'ai pas le droit de te faire du tord. Après tout... N'oublie pas, je suis un monstre, je n'existe pas. Je n'ai le droit de rien. Je n'en ai jamais eu le droit, je n'en aurais jamais le droit. C'est là mon pêché, mon chant d'espoir et mon requiem.

I see how you going crazy
Always thinkin' 'bout me
Baby on the daily
Feed me your negativity
Talk some more about me
I know that you love me, love me


J'aime ses yeux. J'aime ses yeux qui s'écarquillent, qui papillonnent. J'aime lire dans son regard qu'il ne me reconnaît pas, si tenté est qu'il m'ait connu un jour. J'aime voir la rage monter et ses lèvres se crisper. C'est exactement ce que je voulais. Méprise-moi assez pour ne plus jamais t'approcher.

Funny how you think I'm bothered
Know I'm nothing like the others
You shouldn't have messed with me
'Cause I heard
That you're afraid of monsters, monsters

Are you ready for the monster, monster? (x3)
You ain't ready for the monster, monster!


Foncièrement, contrairement à la chanson, je n'étais pas embêtée. Elle sûrement. Mais comme Elle ne répondait plus... Je pouvais en déduire qu'Elle n'était pas là. Seulement Lui, Lui pensait que je n'étais qu'une petite chose fragile qui ne voulait qu'être aimée. Pas de bol. C'est Elle qui est plus ou moins ainsi. Moi je suis tout le reste.
 
Ah, it could've been so different between us
But then you went and messed everything up
You took a knife and stabbed me in the back
Took everything I had
Went to your friends and laughed
This is the last time
I'm gonna tell you now
If you try to break me
I'm gonna burn you down
Oh baby I'm done with you
Not coming back for you
You


Longtemps je me demandais si je devais t'en vouloir pour ça. En fait non. Tu n'as rien fais. Tu m'as toujours aidé et respecté. J'en veux aux autres. À ceux qui t'ont éloignés de moi. À ceux qui ont tenté de nous séparer quand nous étions heureux, à ceux qui ont tout fait pour que tu ne me vois plus. À Elle qui en faisait partie. Qui s'est éteinte sans se battre parce que, je le répète, elle ne voulait que ton bonheur. J'en veux encore aujourd'hui à tous les prétentieux qui veulent la "pécho". Juste parce qu'elle se tait en refusant. Juste parce qu'elle blesse leur orgueil à dire "non".  

N'est-ce pas stupide? Ne la trouves-tu pas bête? Et pourtant si intelligente n'est-ce pas?

Le micro est lâché, mon corps se penche vers cet homme que j'exècre presque autant que je me haïs.

- Ne me parle plus. C'est fini. J'arrête de jouer. Tu es cassé. Et les jouets cassés m'ennuient. Va-t-en maintenant.

Il ouvre les lèvres. Mon poing se ferme, s'avance rapidement de sa mâchoire en s'arrêtant assez près pour lui faire peur alors que mon regard perd toutes traces d'une douceur quelconque.

- Ne t'a-t-on jamais apprit à ne pas provoquer le méchant loup? Ferme ta gueule et tire-toi avant que je ne te tue.

Ma voix est sans appel et une femme présente non loin recule sur son siège. Je lève mes yeux, les roule lentement alors que je m'amuse faiblement à prendre une pause théâtrale. Je m'éloigne, bien décidée à boire jusqu'à tout oublier, jusqu'à la faire sortir de forces. Je ne peux pas lui botter le cul. Mais toi... Toi tu le peux peut-être. Je l'espère. Je n'ai jamais espéré. Mais aujourd'hui, je l'espère désespéramment.

Je sais qu'Il me retrouvera. Il me traquera. Parce qu'il ne supporte pas ce que j'ai fais. Qu'il vienne. Tant que tu es de nouveau à mes côtés, je pourrais faire quelques exceptions... Mon visage observe le ciel qui s'éteint doucement. Il est tard. J'entendre dans un magasin, achète une longue robe et l'enfile sans retirer mon déguisement. Je soupire avant d'entrer dans un bar, caché dans une ruelle. Je n'ai pas vu les personnes présentes, me contentant de finir ce que j'ai commencé. Longuement, en silence, je bois. Je ne dis rien. Je n'ai rien besoin de dire. Je vois quelques larmes couler sur le bar, ma tête se baissant faiblement alors que le barman me ressert. Un verre, deux, trois, cinq... Combien en ai-je bu? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je pensais qu'être bourrée serait bien plus drôle... Mais c'est encore plus triste que quand je suis sobre. Je finis par payer, sortant en tanguant. On m'appelle un taxi, je remercie cette personne que je ne vois plus. Tout est flou. Tout est silencieux ou bien trop bruyant...

- Où voulez-vous aller Mademoiselle?
- À Indarë.
- Quelle école?
- Reformatory School.
- Vous venez de là-bas?
- J'ai quelque chose à dire à l'un des élèves. On y sera dans longtemps?
- Une dizaine de minutes Mademoiselle.
- Parfait.

Ma voix se tut alors que mon visage regarde par la vitre teintée qui est à ma gauche. Je pleure toujours, je n'ai pas vraiment arrêté. J'ai envie de mourir. De vivre. J'ai envie d'arrêter d'être là... Et je te revois, qui me souriait, qui embrassait mes lèvres avec tout l'amour du monde. Je te revois rire avec moi, je te revois me dire que tu L'aimais. C'est con... Mais je voulais... Je voulais que tu m'aimes aussi. Mais tu ne la voyais qu'elle... Et maintenant... Maintenant... Même maintenant je n'ai que ton nom sur mes lèvres... Je souffre un peu plus à chaque seconde alors que les lumières m'éclairent faiblement. Je voulais que tu ne me vois pas comme les autres... Mais non... Toi aussi tu me prends pour une connasse joueuse... Toi aussi tu ne me vois pas. Il n'y a qu'Elle. Il n'y a qu'Elle qui me voit vraiment. Qu'Elle qui s'excuse. Qu'Elle qui me comprend... Alors... Pourquoi? Pourquoi je ne peux tout séparer? Pourquoi je ne peux ...

Hannah... Répond par pitié...
...
Je t'en supplie... J'ai besoin de toi... Je ne peux pas être seule...
...
Hannah...

- On est arrivé Mademoi... Vous allez bien, Mademoiselle?
- Merci.

Je ne me souviens pas avoir déjà remercié quelqu'un... Peut-être que cela devrait changer. Je sors quelques billets et les tend à l'homme sans me souvenir de ce que je viens de lui donner. Mes pas m'emmènent naturellement devant une porte qui n'est pas la mienne. J'ai mes écouteurs... J'entends la musique qui résonne alors que ma main se tend pour sonner. Et mon coeur semble s'arrêter. "Adieu, si je souhaitais te revoir à nouveau, Tout s'écroulerait. Alors souris, et détourne-toi de moi". C'est ainsi... Je ne dois pas rester... Sinon Elle ne sera jamais heureuse... Mon coeur se serre. J'ai un haut-le-coeur. "J'ai mal, j'ai mal, j'ai mal, j'ai mal, Je ne peux m'habituer à cette douleur".

- Itai... Itai...

"En échange de ces dernières larmes, Puisque je suis sur le point de me briser, S'il te plaît souris, et détourne-toi de moi"

Je sonne. Une fois. Une longue fois. Je ne sais pas trop ce que je fais là... Je ne devrais pas être dans mon lit? Un déclic et la porte s'ouvre, je crois. Mon regard est flou, c'est les larmes je crois. Je distingue brièvement ta chevelure. Je ne suis même pas sûre... Tout ce que je sais... C'est que j'ai mal... Pourquoi je suis là...? Comme un déclencheur, mes jambes arrêtent de me porter et me voilà à genoux devant toi, tête basse alors que mes larmes coulent sans s'arrêter. Elle ne répond pas et je suis seule. Sûrement plus terrifiée qu'elle...

- Aide-moi... S'il te plaît... Sweety-boy... Par pitié... Aide-moi Alix... J'ai perdu Hannah...






Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» La bourse ou la vie (Solo Rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Annexe :: Cour de l'IRS-
Sauter vers: