À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Le bal a commencé ! Venez rp dans le sous-forum dédié !
Elèves, professeurs et civils partent en voyage en France ! Ca vous tente ?

 :: Hors-jeu :: Archives Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Baelfire is back

Baelfire McLinsky
Membre absent
avatar
Messages : 11
Né(e) le : 21/12/1998
Date d'inscription : 25/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t158-baelfire-is-back

Mer 25 Jan - 22:23
McLinsky Baelfire
Surnom(s) : Bael, BB, ...
Âge : 18 ans
Date de naissance : 21 Décembre 1998

Lieu de naissance : Une petite ville près d’Édimbourg
Nationalité : Écossaise
Orientation sexuelle : Pansexuel

Classe : Troisième année
Suivez-vous le programme Exchange ? Non
Si oui, dans quel domaine ?  /
Caractère

Si vous posiez la question à certain.e.s de ses ami.e.s, sûrement qu’illes vous répondraient que Baelfire est un garçon au caractère bien trempé. Plutôt sanguin, voir soupe au lait pour certain.e.s, il peut passer du rire aux larmes et de la colère au calme plat en un quart de seconde.
Ce tempérament étant en grande partie dû au fait que nombre de personne, de son entourage plus ou moins proche, passèrent nombres d'années à le mégenrer, parfois sciemment parfois pas. Il n’est donc pas rare qu’il prenne la mouche si quelqu’un s'amuse à l’appeller par son morinom ou réfute le genre auquel il proclame son appartenance.

Physique

Yeux : Brun
Cheveux : Noir de jaie, coupés juste au-dessus des épaules
Taille : 1m72
Poids : 60kg
Corpulence : Moyenne
Vêtements et/ou style : Sobre et passe partout. Un T-shirt, un jean ample et des baskets feront son bonheur. Sinon, il aime assez les treillis, militaire ou non.
Signe distinctif : Un piercing Tragus à l’oreille gauche
Autre chose ?
Pour l'heure, les rares chanceux.se.s l'ayant connu avant le lycée ou à suffisamment proche de lui pour recevoir ses confidences sauront qu'entre ses jambes manque un attribut finissant de le rendre homme aux yeux des badauds. Attribut qu'il tente de faire pousser à l'aide d'hormone masculine injecté tous les mois, lui octroyant quelques caractéristiques sexuelles secondaires bien appréciés et faisant lentement pousser cet amas nerveux remplaçant la verge qu'il rêverait d'avoir.
En attendant, il se contente de bander le haut de son corps afin de cacher sa poitrine plutôt handicapante aux yeux des autres, attendant là aussi d'avoir suffisamment d'argent pour se payer une ablation.


Histoire


Venu au monde quelques jours seulement avant Noël, Baelfire alors né Maïra était un beau bébé de 3kg320 pour 50 cm. Sa peau pâle et laiteuse, d’une douceur incomparable, semblait refléter le soleil alors que ses quelques cheveux de la couleur du charbon finissaient d’aspirer les dernière lueurs de cet astre céleste illuminant la terre.
Premier enfant de Mark et Judy, ses heureux parents, il grandit dans une maison de taille standart, dans une ville tranquille, avec un chien nommé Nono et un lapin qui mourut alors qu’il n’était encore qu’un enfant, ne lui laissant que peu de souvenir.
D’aussi loin que remonte sa mémoire, Baelfire avait toujours été un enfant turbulent. Pas forcément le premier à faire des bêtises, il n’était pas rare que l’école appel ses parents pour les prévenir que « leur fille » s’était encore chamaillé avec l’un de ses petits camarade venu la chambrer, ou avait « encore tentée de faire le poirier sur le muret en face de l’école ». Casse-cou, l’enfant aimait tester les limites qu’on lui incombait ; préférant de loin sortir s’amuser avec ses petits camarade, jouer au loup et à la guerre, que la tranquillité de sa demeure et ses poupées pour la plupart toujours coincées dans leurs emballages d’origine.
Si au départ ses parents lui achetaient tous les jouets dont une petite fille pouvait rêvée, ils eurent tôt fait de remarquer le peu de réaction que ces derniers suscitaient chez cet enfant qui, quoi qu’y jouant de temps à autre, passait le plus clair de son temps devant les rayons playmobile et, plus tard, vidéo ludique.
Parfois Mark et Judy proposaient à leur fille d’inviter certaines de ses petites camarades, mais l’enfant se contentait de leur répondre que « les filles ça craint » et qu’elle préférait traîner avec les garçon, faisant sourire ses parents qui voyaient en ses mots un romantisme précoce.

Baelfire, quant à lui, ne se sentait pas bien dans sa peau et ce dès son plus jeune âge. Même à cette époque bénie ou la sexualité n’avait de prise sur eux, les enfants formaient parfois des clans entre garçons et filles, consciemment ou non. Baelfire se souvient avoir pleurer le premier jour de maternelle, lorsque la maîtresse demanda aux garçons de dormir dans une pièce et aux filles dans l’autre, l’obligeant à se coucher parmi les siennes alors qu’il venait de s’installer entre deux de ses congénères masculins.

Plusieurs événements semblables se succédèrent au fil des ans sans que jamais personne ne prenne la peine de se questionner sur les motivations profonde de l’enfant qui ne se sentait réellement à l’aise dans aucun des clans, ne comprenant pas pourquoi il lui fallait répondre à certaines exigences auxquelles il n’aspirait pas.

Mais ce fut à son entrée au collège que les choses commencèrent réellement à se gâter.
La puberté aidant, Baelfire se sentait de moins en moins en phase avec lui-même à mesure que ses attributs féminin apparaissaient, de plus en plus oppressant pour ce jeune homme remarquant peu à peu que les garçons avec lesquels il s’était toujours sentit en phase ne traversaient pas les mêmes instants que lui.
Pourquoi ses seins poussaient-ils, entravant ainsi ses mouvements et lui interdisant certaines positions qui lui avait jusqu’alors toujours semblées naturelles ? Pourquoi, alors qu’il voyait la masse musculaire de ses camarades augmenter à mesure que le temps passait, lui gardait de petits bras frêles et semblant près à se casser au moins geste un peu trop appuyer de l’un d’eux ?
Pourquoi n’avait-il pas le droit de faire tomber le haut lorsque, dans la chaleur de l’été, il aidait son père à entretenir le jardin ?
Pourquoi, à chaque fois qu’il se préparait, sa mère n’avait de cesse de lui répéter d’être plus féminine, de prendre plus soin d’elle si elle voulait plaire, d’être plus gracieuse et d’arrêter de se comporter comme un garçon mal élevé ?

Ce ne fut que vers ses 14 ans que Baelfire compris ce qui n’allait pas dans sa vie. Ce qu’il avait toujours su sans jamais mettre de mot dessus : IL était un garçon.
Qu’importe son corps, qu’importe ce que les médecins avaient pu dire à sa naissance, il savait au plus profond de lui que si chaque personne parlant de lui au féminin lui donnait l’impression d’un étau compressant son coeur, ce n’était pas pour rien.
Baelfire avait donc 15 ans lorsqu’il annonça a ses parents qu’ils n’avaient jamais eu de fille, et qu’à moins de faire un autre enfant, il était impensable qu’ils en aient une jour une.
Pensant sans doute que ce n’était là qu’une phase, ses parents se rendirent pourtant bien vite compte que ce qu’il devait désormais considérer comme leur fils était on ne peut plus sérieux. Et, alors qu’ils se devaient d’annoncer la nouvelle à la famille et aux amis, ravalèrent la honte qu’ils éprouvaient et passèrent à la mairie changer le nom de Maïra pour Baelfire, donnant ainsi au jeune homme une nouvelle bouffée d’air frais. Il n’avait plus l’impression d’être mégenrer à chaque fois qu’on s’adressait à lui, quand bien même nombre de ses camarades refusaient de le voir autrement que comme Maïra.
Même ceux qui, du temps de son dénie, n’avaient de cesse de lui répéter qu’elle se comportait plus comme un garçon qu’une fille, qu’elle était pour eux comme un pote (ce qui, à l’époque déjà, lui tirait quelques frissons de joie) ne parvenaient pas à se retirer de la tête qu’il ne pouvait être autre-chose qu’une fille un peu trop masculine.
Voyant que les mois passaient et que leur fils souffrait de sa transitions et des nombreuses personnes le mégenrant sans forcément le vouloir, au point même de lui faire louper une année tant les brimades et l’acceptation de soit lui paraissaient difficile dans ce cadre de vie, ils décidèrent de lui en offrir un nouveau au moins le temps de finir ses études.
C’est donc ainsi que, sous le nom de Baelfire, il pu reprendre le lycée là ou il l’avait arrêté, avec une année de retard, mais dans un lieu ou personne ne le connaîtrait et où il pourrait être lui-même sans crainte de son passé erroné.

Un peu de vous

Prénom/Pseudo : Akai
Age : 21
Tu nous viens d'où ? : RPG school, top site
Un commentaire ? : Loué soit mon maître : [...]



Dernière édition par Baelfire McLinsky le Jeu 20 Avr - 20:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruthven Ed'Ruecus
PNJ |:| Directeur de l'ISS
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 13/11/2016
Niveau d'études/Métier : Directeur de l'ISS
Situation amoureuse : Marié à Martel Ed'Ruecus
Nationalité : Transylvanien
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t36-pnj-ruthven-ed-ruecus

Mer 25 Jan - 22:32
Bonjour très cher élève.

Tout d'abord bienvenue dans notre modeste établissement. Je suis Ruthven et dès lors que ton inscription sera terminée, je serais ton directeur. Je n'ai rien à redire au niveau de la présentation. Simple, rapide et efficace. Très peu de fautes. Je valide donc ton inscription et te souhaite la bienvenue dans les Traditions.

Cordialement,
Votre cher directeur, Ruthven Ed'Ruecus

Voici les liens qui te seront utiles pour tes premiers pas sur le forum :
Listings, pour les classes, les chambres et l'avatar
Dossier scolaire, pour tenir compte des notes, éventuelles punitions et autres choses affectant le parcours scolaire de ton personnage (c'est totalement libre et tu y mets un peu tout ce que tu veux)
Demandes de rp (faut bien commencer)
Friendships & Adventures, pour répertorier tes rps et tes relations
Internet & sms, si tu veux créer un compte Facebook pour fantasmer sur ton directeur

N'oublie pas de mettre le lien vers ta présentation dans ton profil,

Ruthven Ed'Ruecus, directeur de l'ISS
Revenir en haut Aller en bas
Baelfire McLinsky
Membre absent
avatar
Messages : 11
Né(e) le : 21/12/1998
Date d'inscription : 25/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 3ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t158-baelfire-is-back

Mer 25 Jan - 23:38
Merci monsieur !
Normalement tout est en ordre (ou presque), mais j'attends encore de rencontrer quelques personnes avec qui rentabiliser tous cet investissement que vous mettez à notre disposition :D
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Back to the Future
» Les fleurs de bach.
» Carmina Burana, Chorales de l'Essonne projet 2007-2008
» The "quiche" is back ! plan idéal d'un commentaire - nombre de paragraphes
» pile HOBO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Archives-
Sauter vers: