AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Un sondage a été lancé pour un projet de spin-off d'Indarë. Venez donner votre avis !

 :: North London :: Hampstead Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soigne-moi Grominet !

Lana C. Thomson
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Messages : 450
Féminin
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini http://indare-division.forumactif.com/t482-alexei-thomson

Mer 1 Aoû - 19:04
Soigne-moi Grominet !

Quelques semaines étaient passées depuis le gage avec Austin et son départ de l’institution. En fait, deux semaines seulement étaient passées mais j’avais l’impression que c’était bien plus. J’avais réservé une petite surprise à mon ami et j’étais en route pour venir le voir. Je portais dans mes main un petit cadeau que je voulais lui faire. Ce n’était pas son anniversaire mais bon. Il comprendrait quand il l’aurait ouvert. J’étais en route pour venir à son lieu de travail, profitant de mes vacances pour le voir autant que possible. En général j’évitais quand il travaillait. Je venais normalement un peu plus tard s’il finissait assez tôt ou on se donnait rendez-vous ailleurs s’il avait congé. Cette fois encore, je ne faisais pas d’exception. Vu l’heure, il allait bientôt terminer ses heures de boulot.

Sur le chemin, je vis une fillette traverser la route au même moment qu’une voiture arrivait. Je courus et voulus me jeter sur elle pour la sortir de la route. Ce ne fut que lorsque je loupai mon sauvetage que je me rendis compte qu’elle n’existait pas. Elle n’était qu’une hallucination. Mais c’était trop tard. Je me fis percuter par le véhicule qui freina du mieux qu’il pouvait. Une ambulance fut appelée et elle m’emmena aux urgences. Mon père fut prévenu pendant que l’on me prodiguait les soins. Je fus ensuite amenée dans une chambre où se trouvaient le reste de mes affaires. Mon père, déjà présent, fut informé de mon état et fut rassuré de savoir que je n’avais rien de trop grave. Juste un bras cassé, des côtes fêlées et quelques égratignures par-ci, par-là à cause du choc et de l’atterrissage foiré. Mes jambes avaient eu de la chance, elles avaient bien résisté. J’allais tout de même avoir mal durant quelques temps mais rien d’alarmant.

Mon père envoya un sms à Alexei pour le tenir au courant. Il lui prévint que j’avais eu un accident, que j’étais à l’hôpital mais que qu’il n’y avait pas besoin d’être trop inquiet car je n’avais rien de très grave. En bref, il ne voulait pas qu’Alexei stoppe ses vacances juste par inquiétude. Il voulait juste lui tenir au courant de ce qu’il m’était arrivée et de l’état dans lequel j’étais. Il veilla encore un moment sur moi pendant que je dormais puis il se vit obligé de partir parce qu’il avait un rendez-vous qu’il n’avait pas pu annuler malgré mon état. Il put s’en aller l’esprit tranquille quand même. Je me reposais et j’étais entre de bonnes mains.

Je me réveillai quelques heures plus tard et regardai un peu autour de moi pour me repérer. Je reconnaissais les murs blanc et l’odeur dégueulasse d’un hôpital. Je tâtai un peu la table de chevet à la recherche de mon téléphone puis envoyai ensuite un sms à Austin pour m’excuser de lui poser un lapin, lui expliquant que j’étais hospitalisée. Je reposais mon téléphone, vérifiai que le paquet pour Austin était bien là et fus rassurée de voir que c’était bien le cas. J’espérais juste qu’il n’y ait pas de casse. Je n’étais pas Supergirl, je ne pouvais pas voir à travers le papier cadeau. Peu après, je me rendormis, encore assommée par les médicaments qu’ils donnaient contre les douleurs, les infections et que sais-je encore.
Codage par Libella sur Graphiorum




Lana x Alexei:
 


Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
Londres |:| Serveur
avatar
Messages : 65
Masculin
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Serveur
Situation amoureuse : Avec sa main droite pour le moment ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Dim 5 Aoû - 2:45

SANDERS
Austin

C. THOMSON
Lana

Soigne-moi, grominet !
Fait chaud, fait chaud, fait putain de trop chaud. Et moi j'cours, ou du moins je srpint comme un malade. J'aurais du cul si j'me tape pas une insolation après mon "p'tit sport", haha. Mais t'façon j'pouvais pas m'arrêter, j'voulais pas. A cause de cette crétine, cette idiote, j'voulais vraiment la frapper en prime de s'être prise une voiture en pleine face. Du moins, si elle est encore en vie... car ouais, j'en savais rien. Je suis sortit boulot en pensant la voir devant comme d'habitude, pour finalement ne pas la voir, et donc que je me suis mit à sa recherche pendant un bon moment, en essayant de la joindre... jusqu'à ce que je croise un pote. Juste au cas où, je lui décrivais Lana pour savoir s'il ne l'avait pas vu... et j'ai pas cherché plus loin. Nan, j'ai vraiment pas cherché plus loin en entendant les mots "voiture", "percuter" et "petite blonde à couettes". J'me suis direct mit à foncer vers l’hôpital qui, heureusement pour moi, se trouve dans la même ville que le café où je bosse.

Forcément, si elle était dans un état critique, courir tel un taré ne servirait pas à la sauver, mais j'en avais marre que ceux à qui je tiens s'effacent. Surtout après lui avoir dit mes sentiments quoi... merde... ce serait pire qu'un karma pourri à ce niveau là. Donc j'courrais pour éviter d'être dans un bus à presque hurler sur le chauffeur qui ne va pas assez vite. J'me disais aussi qu'elle avait peut-être son téléphone de pété et que cette cruche allait en fait très bien... mais j'préférais éviter de penser au pire. J'voulais juste arriver et qu'on me dise tout de suite ce qui en était de son état. J'voulais entendre qu'elle était dans une chambre, qu'elle se reposait. Et non toute autre chose. J'risque sérieusement de péter un plomb, dans cette alternative.

Au bout d'un peu plus d'une bonne heure de course, car comme un con j'mettais trompé de chemin à un moment, je passais alors les portes de l'immense bâtisse comme un fou furieux, le corps tout entier ruisselant de sueur dégueulasse. Je crevais d'envie de retirer tous mes habits qui me collaient la peau, mais j'pense que la bien-pensance de "Josianne" la secrétaire d’hôpital ne serait pas d'accord. J'venais d'ailleurs m'accouder à son comptoirs, respirant comme un bœuf pour essayer de lui causer... même si son regard et son mouvement de recul en disait long sur ce qu'elle pensait de moi. Et bordel que je me retenais de lui foutre un coup de boule.

-Lana... Lana Casey Thomson... comment elle va ? Elle... elle est dans une chambre ?...

Ses yeux s'écarquillèrent alors en comprenant un peu pourquoi j'étais dans cet état, me répondant immédiatement tout en m'indiquant le numéro de chambre. Ce fut un tel soulagement que j'en poussais un long soupir tout en me dirigeant vers les escaliers. Je passais une main dans mes cheveux trempés, le visage ruisselant, ouvrant ma chemise qui en était transparente tant elle était mouillée... rien à foutre, j'irais prendre une douche dans sa chambre d'hôpital. Là j'trainais un peu car j'étais mort, puis d'un coup mon portable bipait... je regardais... et j'montais finalement les marches quatre à quatre.

-Idiote de conne, réveille-toi, j'suis là.

Des mots doux pour réveiller la belle... aussi car j'mettais un peu énervé à tourner en rond en cherchant sa chambre et avoir dérangé au moins deux mamies et un gosse avec sa famille. J'la fixais droit dans les yeux une fois qu'elle avait ouvert les siens, et je vis bien sa stupéfaction devant mon état. Ça m’empêcha pas pour autant de m'approcher pour venir m’asseoir comme un bourrin pour ensuite retirer ma chemise. J'la supportais plus tellement elle me collait à la peau.

-T'a quoi, du coup ?..., demandais-je sans cesser de la fixer du regard, retenant mon envie de l'embrasser du fait de ma certaine joie de la voir saine et sauve. Du moins... en grande partie.


Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Messages : 450
Féminin
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini http://indare-division.forumactif.com/t482-alexei-thomson

Lun 6 Aoû - 1:17
Soigne-moi Grominet !

Cette fois mes hallucinations m’avaient vraiment mise en danger. Plus que d’habitude. Cette fois je me retrouvais directement dans un lit d’hôpital. Je dormais encore lorsque mon père était passé. J’avais su qu’il était présent seulement en reconnaissant son petit mot laissé sur la table de chevet. Il me disait de bien me reposer et qu’il repasserait me voir demain. C’est ce que j’avais découvert à mon réveil juste avant d’envoyer un message d’excuse à Austin, avant de me rendormir encore une fois. J’étais trop shootée par les anti-douleurs.

Mon second réveil fut provoqué par le son d’une voix. L’idiot à qui j’avais envoyé le message, se retrouvait déjà à l’hôpital, dans ma chambre. J’étais surprise de le voir et surtout aussi vite. Comment avait-il fait pour venir rapidement ici alors que je venais d’envoyer le message quelques minutes avant ? Il était juste à côté de l’hôpital ? C’était un ninja ? Il pouvait se téléporter ? Hum non là le traitement me faisait peut-être un peu trop délirer. J’utilisai toutefois ma main gauche pour la poser sur la joue d’Austin. Je vérifiais qu’il soit bien réel. Une hallucination m’avait suffi. Je ne voulais pas me faire avoir une deuxième fois. Constatant qu’il était bien réel, je ne pus m’empêcher de sourire. J’étais certes surprise de le voir mais surtout contente.

♀ T’es vraiment là Grominet…

Oui. Il était là et….et en train de se désaper. What ?! Mais…. Pourquoi il se désapait déjà ? Okay son t-shirt était mouillé mais… D’ailleurs pourquoi il était si mouillé ? La chaleur lui avait fait autant transpirer ? Peu importe en fiat. Je me mis à rosir et regardai un peu mon état pour poser mon attention ailleurs que sur le strip-teaseur improvisé.

♀ Euh…j’sais pas. Faudrait demander au médecin la version officielle mais apparemment j’ai le bras droit HS.

Il suffisait de le voir emmitouflé dans des bandages, la perfusion plantée dans la main, etc pour comprendre qu’il était touché.

♀ Et j’ai mal aux côtes aussi. Et aux jambes…

Sauf que là, je ne pouvais pas vraiment savoir que j’avais les côtes fêlées. Ce n’était pas ce qui se voyait le plus. Les médecins en reconnaissaient les signes et pouvaient le confirmer grâce aux radios mais moi j’y connaissais que dalle. Je pouvais juste sentir la douleur.

♀ Mais et toi, t’as quoi ? T’es trempé de la tête aux pieds.

J’étais encore sous l’effet des médicaments, il fallait m’excuser pour mon manque de logique et de perspicacité. J’avais plus envie de refermer les yeux et de dormir plutôt que de réfléchir sur les raisons pour lesquelles il se retrouvaient en sueur. Il avait peut-être une grosse fièvre au final et il était venu voir un médecin. Ca expliquerait comment il avait fait pour être aussi rapide. Je reposai alors ma main valide sur le visage du châtain, me rendant mieux compte à quel point ce con transpirait. Il en était même collant. Beurk.

♀ T’es aussi gluant qu’une limace. J’dois t’avouer que c’est un peu dégueux…

Je retirai ma main et l’essuyai contre la couverture du lit. Je n’aimais pas fan des limaces. Je n’avais rien contre les animaux en général mais ces petits trucs gluants et baveux me répugnaient un peu quand même. Néanmoins imaginer Austin en limace, ça me faisait plutôt rire. Je dus cependant me stopper rapidement parce que rire me faisait aussi mal. La poisse. Moi qui aimais m’amuser et rire, j’allais devoir me retenir durant quelques temps. J’allais avoir du mal à le faire, ça allait être folklo.
Codage par Libella sur Graphiorum




Lana x Alexei:
 


Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
Londres |:| Serveur
avatar
Messages : 65
Masculin
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Serveur
Situation amoureuse : Avec sa main droite pour le moment ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Mer 8 Aoû - 3:00

SANDERS
Austin

C. THOMSON
Lana

Soigne-moi, grominet !
Sa réaction quant à ma venue me laissait penser que les doc' n'y avaient pas été de mains mortes sur les anti-douleurs, car bon... de là à ce qu'elle me touche pour s'assurer que je sois là. Du moins, j'espérais que ce soit cette option plutôt que d'imaginer la possibilité que ce soit le choc qui lui ait encore plus cramé le cerveau. Car bon... déjà qu'elle est limitée avec sa débilité habituelle... haha. Pauvre p'tite chose. J'voulais la prendre dans mes bras mais j'lui ferait plus mal qu'autre chose sans savoir où elle a été cabossé.

-Euh…j’sais pas. Faudrait demander au médecin la version officielle mais apparemment j’ai le bras droit HS.

J'levais les yeux vers son bras, et effectivement ce dernier avait dû morfler vu ce qui l'entourait. J'me demandais quand même si c'est le conducteur qui n'avait pas fait gaffe, ou elle... ce qui m'étonnerait pas venant de cette quiche. Mais j'me demandais quand même si là ses soucis n'avaient pas aussi joué, fin... ses hallucinations. Car malgré ses conneries qui me sont tout à fait ordinaires, je la vois mal se prendre une bagnole juste à cause de son manque d'attention. Du moins, j'crois.


-Et j’ai mal aux côtes aussi. Et aux jambes…

A cet instant j'me retenais quand même beaucoup de m'approcher en lui sortant que j'allais "l’ausculter" pour voir ce qu'elle a... mais je rangeais sagement cette idée -perverse- ailleurs. Pas que son état m'en empêche, voir ça me facilite la tâche, mais j'me suis promis de pas la toucher à moins que ses sentiments soient réciproquent. Donc je rangeais l'idée, mais ne l'éjectais pas non plus...

-Mais et toi, t’as quoi ? T’es trempé de la tête aux pieds.

Ahhh... la question que je redoutais quand même un peu. J'aimais pas trop avouer le fait que j'avais couru sous le soleil comme un putain de lièvre juste parce que j'avais eu peur pour sa poire. J'la regardais donc bêtement revenir coller sa main contre mon visage en réfléchissant comment lui dire.

-T’es aussi gluant qu’une limace. J’dois t’avouer que c’est un peu dégueux…

J'la regardais en haussant les épaules quant à son commentaire, et ne pu pas m'empêcher de me foutre d'elle lorsqu'elle avait voulu rire mais que... oups les douleurs. Cette idiote devait avoir les côtes fêlées pour avoir aussi mal en riant, j'allais pouvoir la faire chier rien qu'en faisant l'con. Si c'est pas parfait.

-C'est con ça, tu ne vas plus pouvoir rire comme une dinde avant un p'tit moment !, fis-je avec une sourire moqueur avant d'me gratter l'arrière de la tête, Sinon, bah... j'ai juste couru pour être dans cet état. Genre on m'a dit qu'une blonde à couettes s'était faite renversée, et vu qu'les bus sont lent... voilà quoi. J'me suis dit que c'était le moyen l'plus rapide.

J'fixais le sol tout en lui avouant la raison, avant de relevé mes pupilles vers les siennes pour voir sa réaction. C'est con à dire, mais j'pouvais pas faire mieux comme preuve que mes sentiments sont pas une mauvaise blague, sans même l'avoir fait exprès. C'était débile de sprinter sous un temps pareil, mais spontané. Et ça, j'l'aurais jamais fait pour ma mère... nan, pour elle j'aurais fait "ok" et j'serais partit vaquer à mes occupations.

-Ah, et du coup j'vais emprunter la douche de ta p'tite chambre, car là je vais péter un câble si je reste dans cet état.

Clairement, j'lui laissais pas le choix, hors de question que je reste dans ma sueur plus longtemps que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Messages : 450
Féminin
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini http://indare-division.forumactif.com/t482-alexei-thomson

Mer 8 Aoû - 13:17
Soigne-moi Grominet !

Ce que j’avais ? Aucune idée. Un bras hors-service et mal à divers endroits. C’est tout ce que je savais. Et puis ce qui m’intriguait le plus, ce n’était pas mon était à moi mais le sien. Pourquoi était-il aussi trempé ? À croire qu’il avait fait un marathon de la Russie jusqu’ici sans s’arrêter ne serait-ce qu’une minute. Je voulu vérifier qu’il n’avait pas de fièvre mais de ce côté-là, ça semblait bon. Ma théorie du marathon était donc la plus plausible en cet instant. Je lui fis tout de même remarquer qu’il était collant et que c’était un tantinet répugnant. J’eus même un rire en l’imaginant en limace mais je vis très vite que c’était une très mauvaise idée. Ca réveillait les douleurs, c’était un supplice. Au moins Austin retrouvait le sourire et son caractère moqueur. C’était au moins ça de gagné. Je préférais le voir ainsi plutôt qu’avec une gueule d’enterrement comme s’il assistait à ma mort.

♀ C’est ça, moque-toi. Tu verras le jour où ça t’arrivera, là c’est moi qui me foutrai de ta gueule.

Un petit sourire était affiché sur mes lèvres. Être blessée ne m’empêchait aucunement de répondre à ses railleries et de plaisanter avec cet idiot. J’écoutais ensuite attentivement son explication et pour une fois, je n’avais pas été trop à côté de la plaque avec mes théories fumeuses. Il aurait pu prendre un taxi ce grand con. C’était certes plus cher que le bus mais c’était aussi plus rapide. Sauf s’il était pris dans un bouchon. Je fis un peu la moue parce que ça ne changeait rien au fait que s’il avait couru comme un dératé sous un soleil de plomb et bien….c’était un peu ma faute quand même.

♀ Désolée de t’avoir autant inquiété…

Je m’excusais d’être blessée, oui. C’était con mais c’était comme ça. C’était plus fort que moi. Même avec mon frère ou mon père, je m’excuse quand ils sont inquiets à cause de moi, que ce soit par blessure, maladie ou autre. Ma petite mine triste et coupable s’en alla rapidement lorsqu’Austin me fit part de ses intentions. Je pointai alors un coin avec un espace qui permettait de se laver.

♀ Ca doit être là-bas alors si j’me trompe pas.

Même s’il m’avait laissée le choix, je ne serais pas assez sadique pour l’empêcher de se laver. Je le laissais donc aller se laver et… et je rêve où il était sérieusement en train de se désaper devant moi en se rendant à la douche ?! Je rougissais fortement tout en râlant contre lui.

♀ Tu pouvais au moins attendre d’être dans la salle de bain avant de te déshabiller complètement !!

J’avais l’air maligne maintenant. Si un médecin ou une infirmière rentrait dans la chambre et voyait les habits au sol, ils risquaient de croire que j’avais fait des cochonneries et qu’Austin se lavait après une partie de jambes en l’air. Pour me changer les idées, et en patientant que l’autre se lave, je pris le cadeau que j’avais prévu pour lui et secouai doucement la boîte. J’essayais de vérifier que ce ne soit pas cassé. Je n’entendais rien en tout cas. Pas de morceau qui se baladait. C’était plutôt bon signe.  Je reposai ensuite le paquet en apercevant Austin qui sortait de la douche quelques minutes plus tard et me remit à ronchonner.

♀ Tu le fais exprès ma parole ! Fous ce linge autour de ta taille, pignouf ! T’es censé cacher ton Pinetou !

Je me cachais les yeux avec ma seule main valide en reprenant une couleur rouge vif sur les joues. Avoir des sentiments pour cette andouilles ne m’empêchait malheureusement pas d’être encore prude pour certaines choses. J’espérais fortement que personne ne rentre tout de suite dans cette chambre. Pas avant que le châtain se soit rhabillé, ce qui devrait attendre quelques minutes le temps que ses vêtements puissent sécher aussi.
Codage par Libella sur Graphiorum




Lana x Alexei:
 


Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
Londres |:| Serveur
avatar
Messages : 65
Masculin
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Serveur
Situation amoureuse : Avec sa main droite pour le moment ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Dim 12 Aoû - 3:16

SANDERS
Austin

C. THOMSON
Lana

Soigne-moi, grominet !
-C’est ça, moque-toi. Tu verras le jour où ça t’arrivera, là c’est moi qui me foutrai de ta gueule.

J'avait été content de l'entendre répliquer ça, telle que la Lana de d'habitude... ça me rassurait. Car bon, l'accident a quand même dû lui griller le peu de neurones qu'elle a, et ça m'aurait emmerdé de tomber face à un légume. Bonjour l'éventuelle petite amie... le fun assuré... brr, j'en avais eu un frisson rien que de l'imaginer amorphe une seule seconde. Surtout elle, qui est une vraie pile quand elle s'y met. Même si le point positif de cette possibilité est que j'aurais pu à chaque fois faire "j'prends ton silence pour un oui", haha.

-Désolée de t’avoir autant inquiété…

Faut toujours qu'elle s'excuse pour rien cette cruche, c'pas possible... et avec sa p'tite moue triste j'ai envie de la chopper pour l'embrasser. J'suis grave tenté même... mais nan, comme un con en la tirant vers moi j'pourrais encore plus lui péter les côtes. Du coup j'm'étais une fois de plus ça de côté pour lui afficher un simple sourire, un peu débile, mais un sourire. Comme pour dire que c'était rien, et que ça ne m'empêchera pas de courir à nouveau s'il y a une prochaine fois. C'que j'espère pas... surtout en été.

-Ça doit être là-bas alors si j’me trompe pas.

Tout en lâchant un p'tit "parfait", j'me levais tout en défaisant tranquillement ma ceinture, retirant en même temps mes chaussures, chaussette, puis pantalon et caleçon en même temps... elle m'avait déjà vu à poil, donc j'm'en foutais grandement de son avis. J'voulais pas faire plus de mouvements comme marcher jusqu'à la salle de bain avec des trucs qui me collent, alors j'laissais tout ça à terre près d'son lit pour me diriger nu comme un verre vers la douche. Et j'me doutais que l'emmerdeuse allait râler de plus belle...

-Tu pouvais au moins attendre d’être dans la salle de bain avant de te déshabiller complètement !!

J'souriais juste, puis entrais dans la douche pour laisser l'eau glaciale venir s'abattre sur ma tronche, ce qui était carrément plaisant. Ma peau acceptait tout suite la froideur de l'eau, alors que d'ordinaire j'me serais dandiné en criant comme une fillette. J'attrapais ensuite le shampoing à disposition et m'savonnait, m'rinçait... et sortait. J'secouais la tête à la façon d'un chien pour retirer l'eau qui gorgeait mes cheveux, en foutant partout, et me séchais rapidement avec la serviette avant de jeter cette dernière sur mon épaule. Elle allait encore râler... mais c'était drôle, donc j'me ramenais une fois de plus à poil vers elle.

-Tu le fais exprès ma parole ! Fous ce linge autour de ta taille, pignouf ! T’es censé cacher ton Pinetou !

Mon sourire idiot s'affichait une fois de plus, voyant bien que cette idiote était toute rouge... et alors que j'allais lui répondre, on toqua à la porte. Mon cerveau se mit à réfléchir à cent à l'heure, remettant mon t-shirt en deux trois mouvement, balançant le reste de mes affaire dans un placard et venant délicatement soulevé Lana de sa place pour m'y mettre et l'installer ainsi entre mes jambes. J'couvrais finalement le bas qui était entièrement nu avec la couverture et c'est au même moment qu'une infirmière entra.

-Bonjour mademoi....

Son sourire fut transformé en un gros rictus en m'apercevant, son regard zieutant étrangement mes cheveux trempés et ma tronche avant de reprendre un nouveau sourire un peu plus forcé. J'devais avoir l'air louche, même si j'me retenais grandement de respirer comme un bœuf tellement mes mouvements avaient été rapides. J'tenais donc Lana dos contre mon torse, mes bras autour d'elle, rendant un regard interrogatif à la dame avec une mine qui voulait dire "meuf, tu déranges".

-Je repasserais plus tard... ce n'est pas urgent... reposez-vous bien !...

Je lâchais un énorme soupir lorsque la porte se refermait derrière elle dés qu'elle eut quitté la chambre. Putain de merde que c'était moins une... pile quand j'suis à poil quoi, faut le faire. Trop d'émotion aujourd'hui sérieux, j'en calais même ma joue contre le crâne de Lana tout en la serrant un peu plus contre moi. C'était pas un baiser ou je ne sais quoi alors ça passait... même si j'avais Pau-Paul à poil.

-Bouge plus... laisse-moi te faire un câlin, j'suis mort...

Tout en soufflant ça, je laissais mes yeux se fermer quelques secondes avant de les rouvrir, et mes pupilles furent attirées par un paquet sur le côté. Curieux comme jamais, et pas con non plus car c'est moi à la base qu'elle venait voir, je m'empressais de relever la tête pour pencher mon visage vers le siens avec un sourire.

-C'est pooouur quiiiiiiiii le paqueeeet ?, fis-je en la fixant.
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Messages : 450
Féminin
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini http://indare-division.forumactif.com/t482-alexei-thomson

Lun 13 Aoû - 0:17
Soigne-moi Grominet !

Il se foutait de ma gueule mais l’accident que j’avais subi ne m’avait pas assez secouée pour m’empêcher de répondre à ses moqueries. Et cela ne m’empêchait encore moins de présenter mes excuses pour l’inquiétude provoquée chez lui par ma faute. C’était stupide mais je crois que sur ce point, j’étais définitivement irrécupérable. Et puis ensuite je lui indiquais la salle de bain. À ce moment-là, j’aurais peut-être dû lui préciser d’y aller habillé. Parce que oui, cet idiot s’était mis nu juste devant moi avant de se rendre à la douche. Evidemment je ronchonnais parce que non seulement il s’était désapé devant une fille qui était encore prude mais en plus, si un médecin rentrait et voyait les habits masculins au sol, il risquait de croire qu’il s’était passé des choses pas nettes ici. Quel idiot !

En attendant son retour je fis un petit contrôle du paquet et fus rassurée de n’entendre aucun morceau se balader. Il restait juste à espérer que ce ne soit pas fissuré non plus mais je m’inquiétais moins pour ça. Le paquet semblait avoir bien protégé le coli. Et puis je vis Austin ressortir de la douche dans le plus simple appareil. Je râlais une nouvelle fois sur cet âne qui faisait exprès de se balader en tenue d’Adam. Je me cachais les yeux comme je le pouvais mais mes joues me trahissaient lâchement. En plus comme si ça ne suffisait pas, mon espoir fut vain. Quelqu’un toqua à la porte alors que ce con ne s’était même pas encore rhabillé. Je ne compris pas trop ce qu’il s’était passé par la suite. C’était trop rapide pour mon cerveau drogué par les médicaments. Tout ce que je pus suivre, c’est la douleur ressentie lorsque Austin m’avait déplacée pour se glisser dans mon lit, faisant désormais office de matelas pour moi.

Vêtue seulement d’une culotte et de la tenue d’hôpital complètement foireuse, je pus aisément sentir qu’il n’avait pas recouvert le bas. Monsieur était encore à moitié nu. Quant à son t-shirt il était encore trempe et il empestait la transpiration. J’étais rouge de honte en voyant l’infirmière faire son entrée. Ce fut encore pire lorsqu’elle s’en alla. J’étais certaine qu’elle s’était imaginée des choses.

♀ Attendez madame ce n’est pas c’que vous croy….

Trop tard. Elle était partie. Et moi je me retrouvais encore dans une situation compromettante. Un léger soupire embarrassé s’échappa de ma bouche avant que je ne reprenne un peu mes esprits. Je n’oubliais pas ce que j’avais désormais juste en dessous de moi. Une légère grimace s’afficha sur mon visage alors qu’il me serrait doucement contre lui. La pression n’était pas forte mais je sentais tout de même la douleur lorsque la zone blessée était touchée. De plus, sans compter les côtes fêlées et les jambes endolories, j’avais encore plusieurs pansements qui couvraient les plus grosses éraflures même si la plupart étaient situées sur les bras, les jambes et la tête. C’était ces zones qui avaient le plus morflé à l’atterrissage.

♀ M-Mais…

Il était sérieux ? Ne pas bouger alors qu’il était à moitié nu et trempé sous moi ? Qu’avec les chemises foireuses de l’hôpital j’avais la moitié de mon dos à l’air et que ça me permettait de retrouver en partie un contact qui m’avait hantée durant des jours ?!

♀ Ah euh…ben…c’est pour toi justement.

Je commençai à m’agiter un peu sur lui en essayant d’attraper le cadeau. Sauf que l’équilibre n’était plus aussi sûr qu’avant et je me retrouvais donc souvent à devoir me rattraper avec le bras. M’agiter de la sorte me faisait mal aussi mais j’étais un cas désespéré parfois alors fallait pas chercher. Malheureusement à force de gesticuler dans tous les sens et d’une manière dont je ne veux même pas avoir connaissance, je sentis quelque chose se glisser dans ma culotte et se caler contre mes fesses. Dès ce moment-là, je me figeai totalement et je restai immobile. Une véritable statue.

♀ A-Austin….ce….c’est quoi que t’as glissé dans ma culotte ?

Pitié, dites-moi que ce n’était pas ce que je pense ! Au fond de moi, je savais ce que c’était. L’outillage d’Austin était parvenu à se cacher dans mon sous-vêtement à cause de mes nombreuses gesticulations. Ca m’apprendrait à tenir un peu en place la prochaine fois. Pourtant je continuais d’espérer – en vain – que ce n’était pas ça. Ma naïveté n’avait pas de limite parfois.

♀ A-Au fait tu peux ouvrir le cadeau si tu veux. J’arrive pas l’atteindre pour te le donner.

Je tentais de changer de sujet, oui. C’était un moyen comme un autre pour moi de ne pas songer à ce qui avait pu trouver refuge dans mon sous-vêtement et encore moins à d’autres scénarios plus embarrassants encore. Je commençais à croire qu’Austin et moi étions destinés à subir toutes les situations compromettantes possibles.

Le cadeau quant à lui, contenait une figurine d'un magicien et avec lui, j'avais rajouté une petite carte qui était plus faite pour la St-Valentin qu'autre chose avec ses minis coeurs éparpillés dessus pour la décoration. Je n'avais pas trouvé celle que je voulais donc je m'étais rabattue sur ce que je pouvais. Et à l'intérieur de cette carte, un simple "Abracadabra on est en couple". L'idée de la figurine m'était venue lorsque j'avais repensé à sa déclaration à lui. Et puis dans mon cas, à défaut de savoir le dire de vive voix pour le moment - je n'en avais pas encore le courage - je pouvais au moins le mettre par écrit. Un texte tout simple dont j'étais sûre qu'il comprendrais le sous-entendu.
Codage par Libella sur Graphiorum




Lana x Alexei:
 


Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
Londres |:| Serveur
avatar
Messages : 65
Masculin
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Serveur
Situation amoureuse : Avec sa main droite pour le moment ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Lun 13 Aoû - 1:22

SANDERS
Austin

C. THOMSON
Lana

Soigne-moi, grominet !
-Ah euh…ben…c’est pour toi justement.

Je le savais, mais j'n'avais pas pu m'empêcher de faire le gamin à demander malgré tout. Puis j'aimais bien l'entendre parler quand elle était mal à l'aise, surtout après le passage de l'infirmière, je ne pouvais même en retenir mon sourire moqueur. C'est alors que j'allais me pencher pour attraper le paquet, mais Lana me prenait de court... elle essayait elle-même de l'attraper, en bougeant beaucoup. Beaucoup. Beaucoup trop... cette idiote, en essayant d'attraper le paquet, frottait à fesse droite contre mon entrejambe, ce qui me fit grandement serrer les dents. J'en relevais même les yeux pour dire de penser à autre chose malgré le frottis-frotta qu'elle engendrait avec ses mouvements, puis là je crus décéder sur place tant ce fut dur de ne rien en faire...

-A-Austin….ce….c’est quoi que t’as glissé dans ma culotte ?

Je vais l'égorger... il n'y a que elle pour faire rentrer mon engin dans sa culotte par accident ! Sérieux... on dirait une véritable blague improbable. Je ne sais pas si je devais rire ou pleurer à cet instant, mais de toute façon je n'arrivais même pas à lui répondre tant le contrôle de moi-même était nécessaire. Je ne devais surtout pas me laisser aller à profiter de la situation tant que je n'ai pas la fameuse réponse...

-A-Au fait tu peux ouvrir le cadeau si tu veux. J’arrive pas l’atteindre pour te le donner.

Crétine, elle ne trouve que ça pour faire genre qu'il ne se passe rien... apparemment c'était à moi d'agir même si j'n'en avais pas trop l'envie. Lentement, je retirais ma chose de son sous-vêtement... ma chose désormais enflée. Merci Lana... plus qu'à outre passé cela, donc autant me concentré sur son cadeau. Je l'attrapais sans soucis avant de l'ouvrir, ayant un léger rictus face à la figurine de magicien avant de baisser les yeux sur la petite carte. Et oh putain... y'a des cœurs. C'est pour la Saint Valentin à la base mais j'm'en tape, y'a des cœurs. Je l'ouvrais donc d'un geste vif pour y lire la bête phrase qui y était inscrite, faisant le rapprochement avec la figurine et ma propre déclaration. Comme un gosse, je criais "YEAH" avant de relever le menton de l'idiote vers mon visage, un sourire encré sur les lèvres, avant de l'embrasser. J'en crevais d'envie depuis trop longtemps.

-J'regrette pas d'avoir couru comme un dératé, du coup.

C'était clair, je n'avais jamais été aussi heureux d'avoir couru sous un soleil de plomb pour finir collant de sueur. Et en tout cas sa réponse suivait bien ma déclaration... dans le même registre abracadabrantesque et à poil. Y'avait vraiment que nous pour finir dans ce genre de situation. En tout cas j'étais très satisfait, mais pas entièrement... Pau-Paul était au garde à vous. Bien sûr, je n'allais la forcer à coucher avec moi car j'étais ainsi et qu'elle avait désormais le titre tant attendu de copine, mais je pouvais quand même l'emmerder un peu. Je lui embrassais donc gentiment la joue avant de pencher mes lèvres vers son oreille.

-De ce fait... ça ne te dit pas que je remette mon engin dans ta culotte ?

Bien sûr, je rigolais. Fin... si elle dirait oui je n'hésiterais pas une seule seconde vu la frustration que j'ai pu accumulé avec elle, mais au vu de son état, du lieu et de la minute qui s'était écoulée depuis que l'on était officiellement ensemble, je disais fatalement cela sur le ton de la blague. Mais je savais que ça allait tout de même la faire réagir, et je penchais mon visage vers le sien pour ne pas louper une miette de sa réaction.

Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Messages : 450
Féminin
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini http://indare-division.forumactif.com/t482-alexei-thomson

Lun 13 Aoû - 2:07
Soigne-moi Grominet !

Je n’aurais vraiment pas dû gesticuler autant. Me voilà bien punie. Finir avec Pinetou dans ma culotte, fallait le faire. C’était aussi de la faute d’Austin ! Il n’avait qu’à mettre son pantalon. S’il l’avait fait, ça ne serait pas arrivé et je n’aurais pas eu à essayer de changer de sujet pour faire disparaître ma gêne. En plus ça avait totalement foiré parce que je restais très, très embarrassée par la situation. Alors au final c’était lui qui agissait. Il se dégageait de mon sous-vêtement avant d’attraper son paquet et de l’ouvrir. J’eus un léger sursaut en l’entendant gueuler sa joie. Je m’attendais à ce qu’il soit heureux, certes, mais je ne m’attendais pas à un cri. Pas le temps de me remettre de ma surprise. Mes lèvres se retrouvèrent rapidement scellées aux siennes, recréant ainsi un contact qui m’avait manqué. C’était un geste pourtant tout bête mais durant tout ce temps, il m’avait manqué. Je ne compte même plus le nombre de fois où je regrettais de devoir éviter tout contact avec lui. Pas un seul câlin ni un seul bisou à lui faire. C’était dur pour moi en sachant que c’était comme ça que je montrais mon affection pour quelqu’un. Et là je pourrais recommencer à en refaire. Et même plus.

♀ Ton t-shirt pue quand même le fauve. Et il est toujours mouillé aussi.

Pauvre idiot. Il aurait mieux fait de remettre son pantalon plutôt que son t-shirt. Ca aurait paru moins louche en plus. Mon attention fut toutefois rapidement détournée sur autre chose. Ce con venait de me sortir une ânerie. Quoique… Il pouvait être aussi sérieux. Dur de savoir encore une fois.

♀ Que…Quoi ?!!

Je piquai un fard énorme et tentai de bouger pour me mettre à côté d’Austin. Malheureusement c’était trop douloureux et je me ravisai bien vite. Et puis en bougeant j’avais commencé à sentir un peu plus son truc alors m’immobiliser n’était pas plus mal en fait. Je le regardais avec le visage complètement rouge et totalement troublée parce que comme une grande conne, j’avais imaginé la scène – pas forcément juste mais bon – au point que je commençais sérieusement à me dire que mon imagination aurait ma peau un jour.

♀ Si tu le fais, ton truc va me rentrer dans les fesses !

Je voulus mettre ma main sur mon postérieur pour le protéger mais je frôlai surtout quelque chose qui ne m’appartenait pas. C’est dur mais en même temps doux. Lorsque je compris ce que je venais de toucher, je ressortis fissa ma main de dessous la couverture. Je voyais bien que mes réactions amusaient Austin et qu’il se foutait de moi mais je ne parvenais plus à me contrôler. Je paniquais un peu, j’étais honteuse et gênée, je ne savais plus quoi faire. Tout ce que je voulais en cet instant, c’était me cacher dans un trou de souris et ne plus en ressortir avant cent ans. Je regardais à nouveau le moqueur sans perdre mes belles couleurs traîtresses.

♀ T-Tu ne veux pas plutôt te mettre au-dessus ? C-Comme ça, ça ne risquera plus de….’fin…

Non. Très mauvaise idée. En fait ce serait même pire dans le genre position louche.

♀ Euh… Oublie ce que j’viens de dire….

Et moi je ne pouvais pas me retourner. Je ne pouvais même pas me mettre sur le côté. J’étais condamnée à rester sur le dos. Décidément aujourd’hui la poisse me poursuivait. Je n’osais plus regarder Austin, ni même bouger. Je n’osais plus rien faire ou dire. Je préférais donc rester sagement sur lui en silence. J’avais trop peur de refaire des conneries ou de dire quelque chose qui m’enfoncerait encore plus dans la situation pas nette. Ma main libre serrait la couverture entre les doigts tant j’étais gênée par tout ce que je venais de faire et dire.
Codage par Libella sur Graphiorum




Lana x Alexei:
 


Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Revenir en haut Aller en bas
Austin Sanders
Londres |:| Serveur
avatar
Messages : 65
Masculin
Né(e) le : 01/04/1999
Date d'inscription : 28/02/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Serveur
Situation amoureuse : Avec sa main droite pour le moment ♥
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : "Les sentiments honnêtes peuvent parfois mener à des fins cruelles."
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t281-bonjour-me-voici-mr-enfoire

Aujourd'hui à 21:21

SANDERS
Austin

C. THOMSON
Lana

Soigne-moi, grominet !
-Que…Quoi ?!!

Je ne pu vraiment pas m'empêcher de lui afficher un large sourire moqueur quant à sa réaction, mais mon amusement fut d'assez courte durée. En effet, cette quiche se mettait à gigoter contre moi en essayant de faire je ne sais quoi... et fatalement mon Pinetou, comme elle le disait si bien, réagissait au contact. Je fus même assez prit de court lorsqu'elle tournait son visage vers le miens, manquant de la chopper et lui bouffer les lèvres face à son visage empli de rougeurs. Fin... genre... ça la rendait trop adorable, avec sa p'tite moue toute troublée.

-Si tu le fais, ton truc va me rentrer dans les fesses !

Je la fixais un instant, avant de réaliser ce qu'elle venait de dire... pour finalement exploser de rire. Un rire bruyant, à tel point que j'en plaquais ma main contre ma bouche, des larmes de rire me montant même... avant de manquer de m'étouffer. Je déglutissais même grandement en sentant sa main toucher, sans le vouloir vu son idiotie naturelle, mon engin quelques petites secondes. Je clignais bêtement deux fois des yeux avant de la regarder à nouveau, me retenant de lui lâcher un truc bien beauf, tel que "Tu peux laisser ta main dessus, tu sais...", mais la pauvre me ferait un arrêt cérébrale... j'le garde pour plus tard. Je ne pu malgré moi m'empêcher de pencher à nouveau mon visage vers le sien, adorant la voir aussi rouge et perturbée... j'en déposais un sage bisous sur sa joue pour qu'elle se calme un peu. Enfin... en vain.


-T-Tu ne veux pas plutôt te mettre au-dessus ? C-Comme ça, ça ne risquera plus de….’fin…

Je la fixais longuement quant à ses paroles, me demandant ce qu'elle me sortait là... car moi, en tant que garçon à moitié à poil et en bonne petite érection j'y comprenais juste "viens, on va faire des choses". Pour dire je devais bien rester plusieurs secondes ainsi avec mes yeux planter sur elle en essayant de comprendre ce qu'elle voulait vraiment dire, avant qu'elle n'ouvre à nouveau la bouche.


-Euh… Oublie ce que j’viens de dire…

Bon, j'suppose que Lana ne voulait pas du tout m'inviter à faire des choses, mais a juste mal exprimer son... idée ?... Je clignais à nouveau et bêtement des yeux avant de rentrer en pleine hésitation face à son faciès complètement perdu. Soit je l'emmerdais encore un peu, soit j'lui foutais un peu la paix au vu de son état... dur choix. Je posais alors mon menton sur son épaule, ma joue venant se coller à la sienne dans un silence reposant, un court instant, avant de redresser ma tête. Je lui choppais doucement le menton pour lui relever son p'tit minois vers le mien, le pouce lui effleurant la joue.

-T'sais Lana, tu n'as pas à être aussi gênée avec moi. J'suis l'premier à me foutre de toi mais aussi à t'aider quand tu comprends pas des trucs ou... que t'as des questions à poser... ou même que tu me dises clairement si tu veux que je m'écarte... genre j'vais pas péter un câble, j'comprends que tu ne veuilles pas un contact aussi rapide avec... Pinetou, hein.

Je la fixais tout en lui sortant ce lot de paroles maladroites. J'étais vraiment un âne quand il s'agissait de parler de trucs assez sérieux, fin du moins quand j'étais un temps soit peu sérieux. J'voulais la faire chier car c'était dans mon naturel mais j'voulais pas non plus trop pousser la chose au point qu'elle soit complètement silencieuse et trop gênée pour me causer. Une cession câlins et bisous me suffira... même si je vais devoir prendre sur moi.

-Et puis bon, j'peux aussi aller remettre mon caleçon...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La LPO soigne les hirondelles
» Socio-ésthétique, quand la beauté soigne
» Le lymphome, une maladie méconnue, difficile à dépister mais qui se soigne
» Je suis belge mais je me soigne
» [Phytothérapie] La graine noire qui soigne tout, sauf de la mort…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Hampstead-
Sauter vers: