AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: IRS - Annexe :: Cour de l'IRS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réunion entre italiennes

Cordelia Calvelli
IRS & ISS |:| Prof d'italien
Cordelia Calvelli
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 119
Né(e) le : 14/05/1996
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 22
Taille / Poids : 1m76 / Un peu moins de 64 kg
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Célibataire
Personnage sur l'avatar : Ann Takamaki - Persona 5
Doubles comptes : Lana C. Thomson - Nia Alaput - Jenifer Rodríguez
Commentaires/Citations : Cordy s'exprime en #cc0000
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1169-ne-m-appelez-pas-madame-je-ne-suis-pas-mariee

Lun 2 Juil 2018 - 15:51


Réunion entre italiennes


Feat : Lucia Valentini



Le bau temps et la chaleur étaient au rendez-vous. La fin des cours avaient sonné pour la plupart des étudiants et pour les autres, les bulletins n'allaient pas tarder à arriver maintenant que les examens étaient terminés. Quant à moi, un temps ensoleillé me donnait simplement envie de me détendre et d'oublier ces derniers jours de cours avec une bonne glace. La gourmandise n'avait quasi aucune limite pour ça chez moi. La limite se situait au moment où l'indigestion se faisait sentir en général. C'était encore très loin d'être le cas en ce moment. Impossible d'en avoir sans avoir dégusté une seule glace de la journée.  Je partis donc fouiner à la cafétéria – rip la gêne quand il faut se servir dans le congélateur – et en ressortis quelques minutes après avec une glace au parfum de poire. J'aimais beaucoup celles à la fraise mais je ne résistais jamais lorsqu'il y en avait goût poire.

Ma friandise étant en main, je me rendis à l'extérieur du bâtiment tout en dégustant la sucrerie glacée. Je me promenais un peu dans la cour en observant le monde qui s'y trouvait. Ce n'était pas difficile à repérer ceux qui étaient en vacances et ceux qui attendaient leur bulletin. Les vacanciers étaient plutôt détendus tandis que les autres étaient stressés. Bien sûr, il y en avait où c'était plus dur à deviner car ils étaient soit d'un naturel calme, inexpressif, soit ils parvenaient à cacher leur stress ou leur ennui. Je ne pouvais pas blâmer ces gens, je ne faisais guère mieux moi-même lorsque je ne voulais pas montrer quelque chose aux autres.

Durant mon petit tour, j'aperçus une jeune fille qui se tenait un peu à l'écart. Elle se trouvait sous un arbre, lieu parfait pour avoir de l'ombre et éviter de cuire sous l'astre brûlant. Je m'approchai d'elle sans cesser la dégustation de ma glace et eus une meilleure vue sur la personne. C'était Lucia. Je l'avais eu en cours durant l'année, c'était une bonne élève. De plus nous avions un point commun. Nous étions toutes les deux italiennes.

- Bonjour mademoiselle Valentini.

Si je ne me trompais pas, elle n'était pas inscrite pour suivre les cours d'été qui allaient commencer en juillet. Je trouvais donc un peu étrange qu'elle soit encore à l'institution. À moins qu'elle n'ait pas l'autorisation de partir. J'avais oublié ce petit détail qui était probable pour beaucoup d'élèves à l'IRS. La seconde hypothèse qui me venait à l'esprit, c'est que son départ en vacances n'était pas pour tout de suite. Elle avait peut-être voulu profiter un peu avant de décoller pour je ne sais quelle destination.

- Vous ne partez pas en vacances cette année ?



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'






Dernière édition par Cordelia Calvelli le Mar 8 Jan 2019 - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
IRS |:| Quatrième année
Lucia Valentini
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 146
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 18
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Est très certainement amoureuse...même si c'est compliqué
Personnage sur l'avatar : Yorha no.2 type b (Nier Automata)
Doubles comptes : Aucun
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Dim 8 Juil 2018 - 15:42

Une chaleur plus qu’étouffante ! Un air sec, pas particulièrement agréable de rester dehors dans ces conditions, mais restez à l'intérieur n'était pas mieux pour autant , c'est d'ailleurs pour cette raison précise que je me retrouve dehors. Les cours s'étaient achevés il y a quelque jours de cela, mais malgré tout ça, j'étais encore ici....la raison ? Je ne veux tout simplement pas rentrer ! J'ai connu beaucoup trop de moments de joie et de bonheur pour décider de les abandonner ainsi. Car je sais mieux que quiconque ce qui m'attend à Florence. Mon paternel risquait de m'en faire voir de toutes les couleurs, ainsi que ma très chère mère. Enfin fort heureusement pour moi, j'avais réussi à dégoter un job d'été là bas, ce qui fait que je ne subirais pas leur mesquineries pendant la journée, et je vais aussi me débrouiller pour rentrer le plus tard possible afin de ne pas avoir à subir de trop. Allez ce n'est que deux mois....ça va passer vite pas vrai ? Cela ne m'empêchait pas pour autant d'être terrifiée à l'idée de rentrer...J'en tremble encore rien que d'y penser. Et puis je serais loin de lui....et ça aussi rien que de l'imaginer, ça fait mal. Il va tellement me manquer...

On n'est pas ensemble, on n'est que des amis ! Je ne devrais pas dire cela...
Mais c'est la vérité !

Enfin, je dois arrêter d'y penser, de toute façon il faudra passer par cette étape...
Qui l'aurait cru ? Je me souviens en étant arrivée à Indare que j'avais tout orchestré pour m'en aller, que je ne voulais pas m'adapter à cette école et encore moins y vivre...J'étais allée à reculons quand on m'a internée....et maintenant ? Je ne veux juste plus partir, je refuse de la quitter, car elle est comme ma maison. Certes ce n'est que quelques personnes qui me donnent cette envie de rester, certainement pas celles qui me bizute d'ailleurs....mais j'ai vécu des choses, des souvenirs que je ne peux oublier. Je ne veux pas tout perdre....pas encore une fois...

Un mouvement sur ma gauche, et voilà qu'un de mes professeurs apparaissaient dans mon champ de vision, alors que je tentais de m'éventer avec le peu de partitions que je travaillais sous mon arbre, oui celles pour le concours de l'année prochaine, je me rendis compte que la jeune femme tenais une glace à la main ! Et ma gourmandise était aux aguets, j'en saliverais presque ! Cela devait être frais et rafraîchissant ! Raaaah bon bah c'est bon, j'inviterais Melody à aller manger une glace en ville ! Et si elle ne peut pas venir ! Bah tant pis j'irais seule.

▬ Bonjour professeur ! Si, je dois rentrer à Florence, mais je ne suis pas encore partie et vous vous n'avez pas de la famille en Italie qui vous attends ?

Les italiens ont toujours été très "famille" alors allez savoir pourquoi la mienne rêve juste que je m'étouffe dans mon sommeil...


Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Calvelli
IRS & ISS |:| Prof d'italien
Cordelia Calvelli
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 119
Né(e) le : 14/05/1996
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 22
Taille / Poids : 1m76 / Un peu moins de 64 kg
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Célibataire
Personnage sur l'avatar : Ann Takamaki - Persona 5
Doubles comptes : Lana C. Thomson - Nia Alaput - Jenifer Rodríguez
Commentaires/Citations : Cordy s'exprime en #cc0000
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1169-ne-m-appelez-pas-madame-je-ne-suis-pas-mariee

Mar 10 Juil 2018 - 15:38


Réunion entre italiennes


Feat : Lucia Valentini



J'étais littéralement au paradis. Non pas à cause du beau temps ensoleillé mais parce que je pouvais manger ma friandise préférée. Une simple glace, peu importe la saison, et me voilà sur un petit nuage. C'était encore mieux que d'avoir un petit-ami. Je voyais qu'une étudiante était posée sous un arbre dans la cour et je trouvais tout de même un peu étrange en sachant qu'elle ne suivait pas les cours d'été. Il ne me semblait pourtant pas qu'elle avait l'interdiction de quitter l'établissement pour les vacances. J'étais donc étonnée de la voir encore à Indarë alors que la plupart avaient profité de partir dès la fin des cours. Je vins donc lui parler et assouvir au passage ma curiosité.

Elle avait bel et bien prévu de partir en vacances cette année. Son départ n'était simplement pas pour tout de suite. Je l'enviais un peu, je l'avoue. Elle comptait aller à Florence, dans notre pays natal. Je m'y étais déjà rendue une fois à Florence durant mon enfance et c'était une ville magnifique. Tout comme Milan. Je ne pouvais cependant pas dire quand exactement je m'y étais rendue, ni si c'était pour faire la touriste ou pour le travail de mes parents. Je ne m'en souvenais pas. Cette partie-là s'était envolée avec d'autres bouts de ma mémoire. Elle ressemblait maintenant à un puzzle incomplet.

- Je vois, je vous souhaite donc bon voyage d'avance. Quant à moi non, je ne pars pas. J'ai les cours d'été à donner et puis ma famille est ici en Angleterre alors je pourrai aller les voir un de ces quatre s'ils sont disponibles.

Un chef d'entreprise et une photographe, tous deux célèbres, n'avaient pas beaucoup de disponibilités. Ca allait joyeux d'organiser un jour pour aller les voir. Même lorsque nous prévoyions de nous voir, il arrivait souvent que les plans changent à la dernière minute.

- Mon voyage en Italie attendra les prochaines vacances ou une année où je n'aurai pas de cours à assurer.

Autant dire que mon voyage en Italie se passerait plutôt durant les vacances d'hiver, lorsqu'il faisait froid et qu'on avait plus envie de rester à l'intérieur plutôt que de sortir emmitouflée dans une doudoune qui nous transforme en ballon géant. En étant prof, mes vacances d'été se résumeraient toujours à rester à l'institution pour aider les étudiants qui suivait les cours d'italien que ce soit pour du rattrapage, pour garder le niveau ou pour s'améliorer encore avant la rentrée.

- Vous devez être contente de pouvoir retourner au pays. Ca va vous permettre de changer un peu d'air.

Peu importe qu'on aime ou non être à l'institution. Lorsque nous pouvions changer de pays, voyager et quitter quelques jours voire quelques mois l'établissement, ça faisait souvent du bien. Moi-même je profitais de partir durant les week-end. Je quittais Londres et allais voir mes parents à Manchester. Ou je quittais carrément l'Angleterre et profitais d'un petit voyage touristique avant de revenir toute fraîche pour la nouvelle semaine. Evidemment, partir un week-end ou partir trois semaines, c'était différent. Le ressenti restait toutefois similaire.



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'




Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
IRS |:| Quatrième année
Lucia Valentini
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 146
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 18
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Est très certainement amoureuse...même si c'est compliqué
Personnage sur l'avatar : Yorha no.2 type b (Nier Automata)
Doubles comptes : Aucun
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Dim 22 Juil 2018 - 12:17

Être contente de rentrer au pays ? Disons que j'adore Florence, il est vrai...mais pour retourner voir ma famille, c'est une autre paire de manches. Autant même dire de suite que je suis terrifiée a l'idée de rentrer. C'est triste à dire mais j'avais envie que les grandes vacances passent vite pour ne plus à devoir subir d'injustice de de violence de la part de mon paternel. Depuis notre dernière altercation, il m'avait coupé les vivres sur beaucoup de choses. Il avait bloqué mon compte bancaire, et on ne dirait pas comme ça, mais c'était beaucoup moi qui suis loin et qui ne peut vivre qu'ainsi. Il n'avait pas du tout apprécié ce qui s'était passé, et me punissait de l'affront que Lysander lui a fait...Je n'en ai pas parlé au brun, je ne veux pas plus l'inquiéter que ça.Et puis je suis débrouillarde, alors j'ai réussi à dégoter un boulot à Florence. Je pourrais donc subvenir à mes besoins en travaillant.

Mon professeur d'italien n'avait vraiment pas idée, mais ce sont des choses assez personnelles, et ça a beau être une personne du corps enseignant à l'écoute des élèves, je n'avais ni la force, ni le courage d'en parler. Déjà que ce n'était pas chose aisée d'aborder le sujet avec la psychologue...alors un professeur, n'en parlons pas. Elle m'apprit d'ailleurs qu'elle n'avait pas l'intention de partir cette année et que sa famille était ici. Je suis persuadée que l'Italie lui manque un peu. En tant qu'italienne moi même si on enlève le côté aberrant de mes liens familiaux, ma terre natale me manque terriblement. Alors cela ne pouvait être autrement pour l'enseignante

▬ Vous devriez quand même prendre quelques jours pour partir, cela vous ferez du bien...sinon vous risquez d'avoir le mal du pays...je vous ramènerais un souvenir de Florence.


Je pouvais bien faire ça après tout, ce n'est pas cela qui allait dévalisé mes économies.

▬ A dire vrai, je n'y vais pas vraiment pour me détendre. Je vais travailler là bas car j'ai besoin de pouvoir mettre de l'argent de côté pour....un cadeau que je voudrais faire à un garçon...

Rien que d'y penser, voilà que mes joues se colorent de rouges et non ce n'est pas le soleil qui a tapé trop fort sur le coin de ma tête...non c'est encore le fait que je pense à lui, à ses sourires. Je suis vraiment pas possible parfois...comment puis-je l'oublier si je passe mon temps à le voir dans mes rêves et dans mon esprit....Oui c'est juste impossible ! Et en plus qu'on passe encore plus de temps ensemble n'aide pas vraiment. Je commence à comprendre ce que ressent les fans qui sont amoureuses d'un chanteur et ne peuvent rien y faire. C'est douloureux, mais bon je ferais avec.

Il va me manquer d'ailleurs...Il va retourner en Irlande, et moi en Italie, on ne va pas se voir pendant deux mois...Je peux y survivre...enfin je crois...De toute façon, le travail m'aidera à oublier et à ne pas y songer.


Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Calvelli
IRS & ISS |:| Prof d'italien
Cordelia Calvelli
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 119
Né(e) le : 14/05/1996
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 22
Taille / Poids : 1m76 / Un peu moins de 64 kg
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Célibataire
Personnage sur l'avatar : Ann Takamaki - Persona 5
Doubles comptes : Lana C. Thomson - Nia Alaput - Jenifer Rodríguez
Commentaires/Citations : Cordy s'exprime en #cc0000
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1169-ne-m-appelez-pas-madame-je-ne-suis-pas-mariee

Dim 29 Juil 2018 - 22:51


Réunion entre italiennes


Feat : Lucia Valentini



Elle n’avait pas tort. Prendre quelques jours ne me ferait pas de mal. Cependant je ne pouvais pas le faire pour le moment. Il y avait les cours d’été et ensuite la reprise. Mes seules possibilités restaient donc les week-end. Quant au mal du pays, c’était malheureusement trop tard pour ça. Il était déjà présent depuis de longs mois. Mon prochain voyage serait durant les prochaines vacances. Ca ne valait pas la peine de m’y rendre pendant un week-end. Le temps du trajet me paraissait déjà long et je n’avais pas envie d’aller en Italie pour seulement un jour et demi, voire deux jours. Je ne pouvais pas en profiter pleinement dans un laps de temps aussi court.

♀ Je le ferai durant les prochaines vacances. Comme dit, cet été je ne peux pas car j’ai les cours à donner mais je compte bien retourner passer une semaine ou deux en Italie, ça c’est sûr.

Cela me permettrait au passage de peut-être retrouver d’autres bouts de ma mémoire. C’était un espoir sans doute vain mais je le gardais encore. Les médecins m’avaient déjà prévenue que ça pourrait prendre beaucoup de temps et que ça ne reviendrait peut-être même jamais.

♀ Quant au souvenir de Florence, ce sera avec plaisir ! Et quand je retournerai à Milan je vous en prendrai un aussi, je n’oublierai pas.

Elle m’expliqua ensuite ce qu’elle allait faire à Florence. Elle n’allait pas vraiment passer ses vacances là-bas, elle allait surtout travailler. Je trouvais un peu dommage pour elle mais en même temps, ça lui permettait d’avoir de l’expérience professionnelle et c’était ça de gagné pour plus tard. Ce qui était aussi touchant, c’est que ce travail lui permettrait aussi de faire un cadeau à un garçon. Je n’étais pas la plus romantique des personnes mais ce genre d’initiative ne me laissait pas indifférente. Je pus voir ses joues s’empourprer, me laissant aisément deviner que le garçon en question hantait encore son esprit.

♀ Ce garçon a de la chance dans ce cas.

Je terminai finalement ma glace et m’assis à côté de Lucia pour profiter aussi de la fraîcheur offerte par l’ombre de l’arbre. Ca ne serait pas suffisant pour réellement me laisser souffler mais ça m’éviterait déjà d’étouffer complètement sous le soleil et accessoirement d’avoir une insolation. J’aurais dû prendre ma casquette mais je ne pensais pas rôder aussi longtemps dehors. Et même si ça avait été le cas, incorrigible comme je suis, je l’aurais sans doute oubliée quand même. Evidemment avec un soleil pareil, je conseillerais à tous les élèves de ne pas suivre mon exemple et d’enfiler une casquette ou un chapeau s’ils s’exposaient longtemps au soleil.

♀ Je croise les doigts pour qu’il fasse plus frais à Florence ou que vous ayez au moins un ventilo à votre boulot sinon ça va être l’enfer pour bosser.

Rien que maintenant je rêvais d’avoir un ventilo juste en face de moi. Et puis être en maillot de bain aussi. Ca ferait petite starlette en pleine séance photo pour un magazine estival. Ce serait drôle en fait. Dommage qu’il n’y ait pas de plage à Londres. J’aurais volontiers profité de m’étaler comme un légume défraichi pour griller un peu. Je pourrais tout aussi bien aller à la plage qui est à trois quart d’heure d’ici mais flemme. Je me contentais donc de la piscine. Elle permettait de me rafraichir, c’était déjà ça de pris.



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'




Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
IRS |:| Quatrième année
Lucia Valentini
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 146
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 18
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Est très certainement amoureuse...même si c'est compliqué
Personnage sur l'avatar : Yorha no.2 type b (Nier Automata)
Doubles comptes : Aucun
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Dim 2 Sep 2018 - 0:18

La vie n'est pas facile pour tout le monde, et même si les vacances d'été approche, certains n'avait pas la chance inespérée de partir en vacances. Et d'autres prenait des vacances dans un autre pays mais pour y travailler. C'est précisément mon cas ! J'aurais pu aller ailleurs...Ha non j'oubliais, je suis comme un animal en cage, et si mon père ne e voit pas rentrée, je ne donne pas cher de ma peau. Il avait un bon moyen de pression en plus. Il pouvait me retirer d'Indare n'importe quand...il suffisait limite d'un claquement de doigts de sa part. Et même si Lysander s'était interposé l'autre jour, cela n'avait pas changé son état d'esprit. J'étais encore et toujours cette marionnette dont les fils incassables bougeaient sans cesse. Qu'y puis-je ? Serais-je un jour libéré de tout ça ? Je n'en suis pas si sûr... Et ce mariage....qui allait probablement causer ma perte...Lorsque je serais la femme d'Alessandro - à mon plus grand damn - je serais devenue définitivement une poupée de porcelaine manipulable.

Je dois me faire une raison...

Enfin ce n'est pas le moment de déprimer, je ne dois rien montrer à mes professeurs, sinon mon père aurait des problèmes, et moi j'en aurais deux fois plus. Trop de choses me rattache à cet endroit à présent, et je ne veux en aucun cas le quitter. Ma vie aussi fade soit-elle avait pris un sens et des couleurs depuis presque un an. J'écoutais  mon professeur d'italien qui semblait déçue de ne pas pouvoir partir. En effet, elle m'expliquait qu'elle donnait des cours d'été et de rattrapage, ce qui l'empêchait de retourner à Milan, sa ville natale. En un sens, j'aurais aimé être à sa place. Rester ici me semble bien plus enviable que de revoir l'homme qui m'a tant blessée enfant. Elle disait même qu'elle n'oubliera pas de me ramener un souvenir à son tour.

▬ C'est très gentil de votre part, professeur.

Un léger rouge sur mes joues apparut quand elle vint sourire et dire que Lysander avait de la chance. Intérieurement je ne pouvais lui donner raison, car j'avais plus l'impression que rester à mes côtés, ou même me connaître était une malédiction. Je l'ai déjà fait souffrir par le passé, et j'ai peur que cela recommence. Peut être devrais-je me séparer de sa présence....mais au fond en avais-je vraiment envie...Bien sûr que non, mais c'était comme cette alliance avec Alessandro...Parfois il y a des choix que l'on ne veut pas faire, mais on est obligé de trancher quand même.

▬ J'ai du mal à voir la chance dedans...mais soit...

Faire plus frais à Florence ? Je n'y crois pas vraiment, je sais que ça va être difficile...en plus travailler en tant que serveuse dans un bar italien, je doute pouvoir trouver un moment de fraicheur quelque part...mais au moins ça me prenait tout mon temps libre possible, afin de ne pas être confrontée aux méchancetés et mesquinerie de mon paternel...Non en faites, je n'ai vraiment pas hâte d'y retourner...mais bon je le fais pour Lys', ça me motive à vouloir voir son sourire et lui faire plaisir. J'espère juste qu'il ne m'en voudra pas...

Cela va être long quand même ces deux mois...

▬ Et vous professeur vous aussi vous avez un petit ami ?

Pourquoi je dis "vous aussi"....???? Non mais je commence sérieusement à devenir folle là, Lysander n'est pas mon petit ami, faut que j'arrête de me faire des films bon sang !


Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Calvelli
IRS & ISS |:| Prof d'italien
Cordelia Calvelli
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 119
Né(e) le : 14/05/1996
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 22
Taille / Poids : 1m76 / Un peu moins de 64 kg
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Célibataire
Personnage sur l'avatar : Ann Takamaki - Persona 5
Doubles comptes : Lana C. Thomson - Nia Alaput - Jenifer Rodríguez
Commentaires/Citations : Cordy s'exprime en #cc0000
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1169-ne-m-appelez-pas-madame-je-ne-suis-pas-mariee

Sam 8 Sep 2018 - 1:35


Réunion entre italiennes


Feat : Lucia Valentini



Nous nous étions faites une promesse. Rapporter un souvenir de notre voyage. Enfin c'était surtout moi qui en avais fait la promesse. Lucia s'était juste proposée en première. Néanmoins rapporter un souvenir de notre ville natale n'était pas si mal. Elle en rapporterait un de Florence et moi je ferais de même depuis Milan. Le pays restait le même mais les objets pouvaient varier d'une ville à l'autre.

Je passai ensuite à un autre sujet. Quelque chose qui était sans doute plus intime mais à en croire sa réaction, je n'étais pas dans le faux en pensant que Lysander était son petit-ami. Je trouvais même qu'il avait de la chance. Non pas parce que je voudrais sortir avec elle. Elle était très jolie mais j'avais des limites. Je ne draguais jamais un élève et puis même, je n'étais pas intéressée par le sexe féminin. Cependant son petit-ami était chanceux dans le sens où Lucia était une fille très gentille. Certes encore discrète mais dès l'instant où l'on faisait l'effort de la connaître, on découvrait une personne bien.

- Simplement parce que t'es une bonne personne. Il y a certes parfois quelques soucis mais t'es pas le genre de fille à vouloir volontairement le malheur des autres.

Je savais que plusieurs Forge et plusieurs Potion avaient cette espèce de déprime. Ils se demandaient souvent s'ils étaient vraiment fréquentables, si leur entourage ne risquait pas plutôt d'être blessé en restant à leurs côtés, s'ils méritaient réellement d'avoir des personnes proches, etc. Et pour certains, d'autres ennuis personnels et souvent familiaux, s'ajoutaient au tableau des emmerdes. Et lorsque ça arrivait durant l'adolescence, période où les jeunes se posaient déjà de nombreuses questions existentielles, c'était pire. Un véritable combo. Une soupe de questions en tout genre, de pourquoi, de comment, de crises existentielles et j'en passe. Je ne me considérais pas comme meilleure que les autres sur ce point. Moi aussi il m'était arrivée d'être dans cette situation. Et parfois, ça m'arrivait encore de déprimer pour cette mémoire qui me manque. Pour ces souvenirs perdus peut-être à jamais.

Le sujet dévia ensuite sur son voyage à Florence. Je n'étais pas météorologue mais j'imaginais qu'en Italie, elle aurait plus d'endroits pour avoir du frais. Le climat n'était pas pareil entre l'Italie et l'Angleterre. Sa question me surprit tout de même un peu. Elle m'avait prise au dépourvu. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me pose une question pareille. Néanmoins elle venait indirectement de confirmer mes soupçons sur sa relation entre elle et Lysander. Ce n'était clairement pas une simple amitié. C'était bien plus que ça.

- Malheureusement non, plus maintenant. Peut-être que ce sera à nouveau le cas un jour, peut-être pas. On verra bien.

Ma rupture était encore assez fraîche bien qu'elle datait déjà de presque une année. Je n'avais pas vraiment cherché à me remettre en couple. Dur de refaire confiance à quelqu'un pour une relation amoureuse lorsque l'on vient de se rendre compte que l'on est cocu depuis un bon moment. Néanmoins je savais qu'on ne contrôlait pas la vie. Je ne cherchais personne mais si un jour quelqu'un m'intéressait et que ce serait réciproque au point de vouloir un truc sérieux, alors peut-être que je laisserais les choses aller plus loin.



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'




Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
IRS |:| Quatrième année
Lucia Valentini
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 146
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 18
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Est très certainement amoureuse...même si c'est compliqué
Personnage sur l'avatar : Yorha no.2 type b (Nier Automata)
Doubles comptes : Aucun
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Lun 17 Sep 2018 - 19:11

Le professeur d'italien devait probablement confondre, car elle venait de dire très exactement que j'étais une bonne personne. Que je ne voulais pas le malheur des autres. Hé bien c'est en partie vrai, mais ce n'est pas totalement la vérité. Dans mon âme et conscience, depuis maintenant mon enfance, j'étais là à souhaiter le malheur de ma famille, qu'il paye de leur mesquinerie, et que leur château fait d'or et de diamants se brise. Pourquoi vouloir leur malheur ? Tout simplement parce qu'en tant qu'enfant, et de la manière dont j'ai souffert, je ne peux que le souhaiter au plus profond de moi. Après tout ils n'ont jamais souhaité mon bonheur, bien au contraire. Ils se complaisaient même à espérer que je fasse une tentative de suicide, pour qu'ils soient débarrassés de moi. Ils veulent juste me voir disparaître, ils l'ont toujours voulu. En y repensant, tout ce qui s'était passé à l'academia dell'Arte...ça ne serait jamais arrivé s'ils m'avaient donné ne serait-ce qu'un peu d'amour, tout ça n'aurait jamais eu lieu d'être si je n'avais pas cette détresse intérieure, et cette envie d'en finir. Je le déteste du plus profond de mon âme au point même où évoquer leur noms, ou même penser à eux, m’étouffe, m'en fait serrer les poings jusqu'à ce que mes jointures en soient pâles.  

J'étais dans ce profond désarroi, perdu au plus profond. Je n'étais pas en Forge pour rien, je vivais depuis trop longtemps le vide, l'impression de n'être qu'une coquille vide. Du moins ça avait été le cas, avant de rencontrer Lysander, qui aujourd'hui donnait un sens à ma vie, car rien que de penser à lui, me faisait oublier chacun des épisodes sombres qui me hantent. Et quand il n'est pas là, j'ai l'impression d'être déboussolée. Je n'imagine même pas mes vacances d'été loin de lui, cela va être tellement dur à supporter. Mais je devais tenir bon, je ne devais pas relâcher. Des personnes croient en moi, en mes capacités, en ma force et c'était amplement suffisant.

J'obtenais enfin une réponse à mon interrogative et fut surprise de ce qu'elle venait de dire. Comment ça plus maintenant ? Étrangement ma curiosité pointa le bout de son petit museau et voulait être rassasiée. Plus maintenant voulait forcément signifier une rupture, ou quelque chose du genre...Avec Melody, j'avais appris que l'amour était le sentiment le plus magnifique du monde, mais qu'il était aussi emprunt d'une profonde peur, et surtout d'un profond mal, surtout quand quelqu'un se retrouve tromper ou quelque chose du genre. Je ne connaissais pas tout ça, en faites je n'étais pas en couple donc c'était impossible pour moi de comprendre.

Seulement que Lys' m'a parlé d'une ex petite amie, j'ai vu un peu rouge...j'étais agacée d'imaginer une fille avec lui, et pourtant c'est un garçon formidable et magnifique donc ce n'est pas étonnant qu'il soit si populaire. Pourtant, je ne sais pas pourquoi mais ça m'énerve. Le simple fait de le voir en train de rire et parler avec une autre, cela me met dans tout mes états...ça réveille parfois même en moi cette envie de meurtre. Enfin ce n'est pas moi, mais mana qui veut me pousser à le faire...Hors je ne me laisserais pas submerger de la sorte.

▬ Que voulez vous dire par là ? Enfin si vous voulez me raconter bien sûr...je veux dire...ça doit particulièrement être douloureux pour vous d'en parler...

Je n'avais pas idée à quel point ses paroles étaient plus que véridiques.


Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Calvelli
IRS & ISS |:| Prof d'italien
Cordelia Calvelli
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 119
Né(e) le : 14/05/1996
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 22
Taille / Poids : 1m76 / Un peu moins de 64 kg
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Célibataire
Personnage sur l'avatar : Ann Takamaki - Persona 5
Doubles comptes : Lana C. Thomson - Nia Alaput - Jenifer Rodríguez
Commentaires/Citations : Cordy s'exprime en #cc0000
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1169-ne-m-appelez-pas-madame-je-ne-suis-pas-mariee

Mer 26 Sep 2018 - 15:28


Réunion entre italiennes


Feat : Lucia Valentini



Mon compliment ne semblait pas convaincre la jeune italienne. Soit je m'y prenais vraiment comme un manche pour complimenter les gens, soit quelque chose d'autre empêchait Lucia d'y croire. L'un comme l'autre, je n'en serais pas étonnée. Ma manière de dire les choses n'était pas forcément très claire pour tout le monde. Et dans le genre de lieu où nous étions, c'était rempli d'élèves qui se posaient diverses questions existentielles. L'adolescence y jouait un rôle mais pour ceux qui étaient à l'IRS, les ennuis psychologiques ou psychiatriques avaient aussi leur part de responsabilités. On ne pouvait pas en vouloir à ces jeunes de se poser beaucoup de questions au sujet de leur existence, de leur utilité, de leurs maladies pour ceux qui en avaient, de leur avenir, etc. Qui ne s'en poserait pas dans leurs situations ?

Notre conversation se transforma très légèrement en interrogatoire. Rien de bien méchant. Juste la curiosité qui prenait le dessus. Nous avions un petit peu abordé le sujet d'un éventuel petit-ami quelques minutes avant et ce sujet revenait désormais mais pour ma pomme. Elle souhait simplement savoir si j'étais en couple. Je lui répondis alors la vérité, que j'avais eu un petit-ami mais que maintenant ce n'était plus le cas. Je n'avais pas évoqué les raisons même si depuis le temps je pouvais en parler sans partir en grosse déprime. Ma rupture datait quand même de pratiquement un an même si pour moi ça restait du frais. J'avais juste fini par tourner la page et j'avais continué ma vie. Je ne pouvais pas vivre que pour mon ex. Je n'aurais pas été loin sinon.

- Bof ça ne l'est plus tant que ça maintenant. Ca fait presque un an déjà que j'ai rompu avec lui alors j'ai eu le temps de tourner la page même si j'avoue que parfois, ça me hante encore et que je me mets à rager.

Réaction totalement normale lorsqu'on avait été trompé dans tous les sens du terme, qu'on s'en voulait de ne pas avoir vu plus tôt la supercherie, qu'on ne comprenait pas la raison de cette tromperie et qu'on en voulait au coupable.

- Je ne pouvais pas continuer une relation avec un type qui était infidèle et qui me prenait pour une conne. Heureusement les hommes ne sont pas tous comme ça et il y en a qui sont géniaux.

Ce n'était pas le moment de lui donner ce genre de crainte au sujet de son petit-ami. Je ne connaissais pas vraiment Lysander, je ne pouvais donc pas dire s'il était bien ou non mais si elle avait la chance d'avoir une vie de couple, je faisais mieux de ne pas lui gâcher cette chance. Malheureusement l'infidélité se découvrait souvent lorsqu'une relation était déjà en cours. À moins d'avoir des dons de divination, il était impossible de savoir à l'avance si une personne était bien pour nous ou non. Ca faisait partie des expériences de la vie. Parfois ça nous forgeait le caractère, parfois ça nous détruisait et parfois on vivait juste heureux le restant de notre vie comme dans les contes pour les gamines trop rêveuses.



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'




Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
IRS |:| Quatrième année
Lucia Valentini
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 146
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 18
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Est très certainement amoureuse...même si c'est compliqué
Personnage sur l'avatar : Yorha no.2 type b (Nier Automata)
Doubles comptes : Aucun
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Dim 18 Nov 2018 - 13:45

[Désolée du retard, je suis devenue très peu active sur Indare depuis Sin', pardon, pardon :'(]

La curiosité est un vilain défaut, néanmoins elle permet d'apprendre à connaître les personnes que nous venons de rencontrer ! Je ne m'attendais pas réellement à ce qu'elle venait de me dire à ce sujet. Mes connaissances sur l'amour sont très limitées, si bien que du peu que j'en connaisse, je l'ai appris dans les contes, dans les romans, étant une grande dévoreuse de livres ces temps-ci. C'est un sentiment noble, qui semblait être beau, qui faisait papillonner le coeur et rendre heureux. Mes pensées me ramenèrent alors vers Melody qui m'avait plus ou moins averti de l'aspect dégradant de l'amour. Il y avait encore sujet de tromperie...Je ne comprenais pas comment on pouvait faire ça à une personne ! Peut-on vraiment parler d'un coeur quand on fait du mal à la personne qu'on aime ? Cela m'est inconcevable. Si bien que je commençais à me poser moi même des questions sur mes propres sentiments personnels. Toutes mes réminiscences se tournent toujours principalement vers Lys' qui est la personne que mon coeur a choisi. Je le connais, il ne me ferait pas du mal ainsi...mais suis-je vraiment bien sûre de ce que j'affirme ?...Quand j'y repense, beaucoup de filles sont prétendantes au titre, il a beaucoup de fans, beaucoup d'admiratrices...et un jour peut être que lui même tombera dans ce piège de tromper sa copine pour une fille qui le charmerait. Mon estomac se serra fortement ! De toute façon, il n'est pas amoureux de moi, alors ça ne m'arrivera jamais. Double serrement d'estomac, et voilà que j'en perdais un peu mon sourire déjà peu présent.

▬ Je vois....cela n'a pas dû être facile pour vous ! Vous êtes tombé amoureuse, et vous n'auriez jamais pensé qu'il puisse vous faire cela...Comme quoi même quand on pense bien connaître la personne, on peut parfois se tromper...C'est triste....l'humain est triste.

Et déplorable...
Il y avait eu un changement en moi soudainement, comme si cette fois ce sentiment que j'étais heureuse de connaître, je n'avais juste plus envie de le laisser prendre ma vie. Seulement, je suis la première à le savoir pour avoir essayé un bon nombre de fois : Il est très difficile voir même impossible d'aller contre ses sentiments pour quelqu'un. Quand on tombe amoureux, on arrive pas à s'en dépaître. J'en suis la preuve vivante, puisque j'ai passé une partie de mon année à me résonner que je n'étais pas amoureuse de Lysander. Une cause perdue d'avance, puisqu'il avait déjà tout dérobé de moi. En d'autres termes, je souffrais assez comme cela pour me permettre que mes sentiments deviennent une souffrance supplémentaire. Elle avait beau essayer de me rassurer que tout les hommes n'étaient pas ainsi, du peu d'exemple que j'en avais, je ne voyais pas tant de différences. Alessandro était un tortionnaire qui aimait s'amuser avec ce qui vit homme ou femmes, et je devais l'épouser....Et Lys' est constamment entouré parce qu'il est populaire...Ils sont principalement à eux deux mon apriori sur la question....et quel apriori...Je ne sais plus trop ce que je veux maintenant....sans compter que les vacances allaient nous séparer moi et lui. Nous ne sommes pas ensemble, mais comme on aime passer beaucoup de notre temps ainsi...imaginer deux mois sans se voir...c'est très difficile...

Et puis en plus, les vacances sont les effluves des relations. Il va rentrer en Irlande, il va rencontrer des gens, et probablement avoir une copine pendant cette période....Est-ce qu'il est vraiment ainsi ? Pire....il pourrait même se relaisser charmer par son ex, puisqu'après tout il ne l'a pas vraiment oubliée....

Cela a été difficile quand même d'entendre parler d'elle. J'ai senti la jalousie prendre mon âme comme jamais...Retournant un peu sur le professeur, je m'imaginais sa souffrance, j'étais devenue un peu empathique depuis que je connais le brun...Cela me serrait le coeur de savoir qu'elle avait du mal à l'oublier. Je ne pouvais pas vraiment l'aider ainsi...mais peut être lui donner des conseils, par rapport à des bouquins que j'ai lu ?

▬ On dit que la façon la plus facile de réparer un coeur brisé, c'est de laisser quelqu'un le panser. Vous ne devriez pas vous arrêter à cette expérience, vous devriez chercher à en vivre une autre plus forte...et sûrement plus adaptée à votre préférence. Je ne sais pas si cela est possible de retomber amoureux après avoir souffert ainsi....mais si c'est le cas....alors je ne peux que vous encourager dans ce sens....

Je ne sais pas si je peux vraiment me permettre de donner ce genre de discours,moi qui suit la première à ne pas l'appliquer. Quand je souffre, je n'essaye pas de réparer mon coeur, je le laisse se briser, se congeler un peu plus qu'il ne l'était et devenait distante, voir même complètement sans émotions. C'est en tout cas ce que j'étais avant de connaître Lys'....Il a tout changé en moi....et rien que de repenser à son sourire, ne fait que me rendre le mien.


Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Calvelli
IRS & ISS |:| Prof d'italien
Cordelia Calvelli
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 119
Né(e) le : 14/05/1996
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 22
Taille / Poids : 1m76 / Un peu moins de 64 kg
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Célibataire
Personnage sur l'avatar : Ann Takamaki - Persona 5
Doubles comptes : Lana C. Thomson - Nia Alaput - Jenifer Rodríguez
Commentaires/Citations : Cordy s'exprime en #cc0000
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1169-ne-m-appelez-pas-madame-je-ne-suis-pas-mariee

Mer 5 Déc 2018 - 16:54


Réunion entre italiennes


Feat : Lucia Valentini



Lucia était désormais mise au courant de ma relation passée avec un homme. Elle savait que l'amour n'était pas toujours tout rose comme le racontaient les contes de fée. Et parfois, ce sentiment pouvait faire très mal. Je l'avais appris à mes dépens, j'espérais sincèrement qu'elle ne vivrait pas la même chose. Heureusement, les hommes – et les femmes selon les goûts de chacun – n'étaient pas tous les mêmes. Certains étaient merveilleux. D'autres étaient pires. Il y avait des couples qui pouvaient passer toute leur vie ensemble et d'autres où ça ne tenait même pas deux mois. Il ne fallait donc pas qu'elle se laisse influencer par ma mésaventure. Moi-même je ne devais pas me laisser guider par cette relation ratée. Certes, je ne ferais sans doute plus aussi facilement confiance en qui que ce soit en amour et je ne cherchais personne actuellement mais si ce sentiment devait encore se loger dans mon coeur, je n'en ferais pas une crise. Je n'étais pas contre l'idée de retenter l'expérience. Après tout, c'était les aléas de la vie.

- Effectivement ce n'était pas simple à accepter l'idée d'être cocue mais bon ça fait partie des expériences qu'il faut parfois vivre. Et puis au début de notre rencontre, on s'entendait comme chien et chat, nous étions trop différents de base alors ça a peut-être joué un rôle à la fin de notre relation.

Ou peut-être pas. Je ne saurai sans doute jamais ce qui avait motivé Matthew à coucher avec une autre. Peut-être qu'un truc ne collait pas entre nous, peut-être qu'il était juste du genre à aimer sortie avec deux femmes ou plus. Maintenant que j'y réfléchissais au calme, peut-être était-il polyamoureux. Hum...non. Il aurait évité de sortir des excuses minables pour la voir. Il aurait plutôt dit qu'il allait voir un ami ou une amie. Ou qu'il avait un invité chez lui pour un certains temps. Il n'aurait pas cherché à la cacher tout en lui promettant monts et merveilles. Et puis je me souvenais encore très bien de ce qu'elle avait dit le jour où je les avais surpris au lit. Il lui avait apparemment promis de me quitter. Au final, c'était moi qui l'avait fait.

Lucia reprit la parole pour me rappeler un petit peu à l'ordre. Elle confirmait indirectement ce que je pensais faire. Enfin en partie. Elle me disait de chercher à avoir une autre relation alors que moi je pensais ne pas chercher à le faire et laisser les choses se faire toute seule. Si je devais être en couple, je le serais tôt ou tard. Néanmoins ça partait d'une bonne intention et c'était ça qui réchauffait encore plus le coeur.

- Rassurez-vous, je ne comptais pas laisser cette mauvaise expérience m'influencer. Même si je ne vais pas spécialement chercher à me remettre en couple, je ne vais non plus pas en faire tout un drame si ça me retombe dessus. Et pour vous répondre, même après avoir souffert il est possible de retomber amoureux. Dans mon cas, je n'aurai sans doute pas autant confiance qu'avant mais c'est quelque chose qui se travaille avec le temps.

C'était comme pour retrouver la mémoire. Dans le meilleur des cas, ça se faisait petit à petit avec le temps.

- Dans mon cas, j'aurais aussi dû me douter que ça arriverait. J'avais tous les signes et je ne les ai pas vus. Mon ex était déjà un coureur de jupons quand on s'est rencontré. Du coup j'aurais dû me douter que les relations sérieuses ce ne serait pas pour lui. Du moins pas longtemps. Pour ce qui est du garçon sur lequel vous avez des vues, vous pouvez déjà avoir quelques indices. Par exemple, est-ce qu'il drague tout ce qui bouge ? Si oui, il y a des risques que la vie de couple avec lui ne dure pas longtemps.

C'est ce que j'avais retenu. Evidemment ils n'étaient pas tous comme ça. Certains changeaient de comportement dès qu'il avaient une petite-amie. Il y en avait qui arrêtaient de draguer à gauche et à droite. Et d'autres comme Matthew qui continuaient de faire les lovers. C'était malheureusement des choses qu'on ne pouvait pas savoir à l'avance. À la limite on pouvait le deviner et s'attendre à des dérapages mais j'étais la preuve vivante que parfois, on pouvait aussi être stupide et ignorer les signes. Ou refuser de les voir.

- Enfin peu importe les risques, si une relation vous rend heureuse alors profitez-en un maximum. Peu importe qu'elle dure un court moment ou dans le meilleur des cas, des années. Il faut vraiment profiter de chaque instant. Une personne n'est pas seulement capable de panser les blessures liées à l'amour. Elle peut aussi panser des blessures personnelles. Ca fait toujours du bien d'avoir quelqu'un sur qui compter et à qui on peut raconter nos soucis sans être jugé.

Evidemment, certaines ne se soignaient jamais mais il était toujours possible d'atténuer les douleurs morales. Si ce garçon lui permettait d'oublier ne serait-ce qu'un peu ses soucis et qu'il était célibataire, elle devrait sauter sur l'occasion. Je finis par jeter un oeil à l'heure avant de reporter mon attention sur la jeune élève.

- Je vais malheureusement devoir vous laisser. J'ai encore un appel à passer et puis c'est bientôt l'heure du repas il me semble.

L'appel était pour une surprise que je préparais à mes parents. Je ne pouvais pas le faire avant une certaine heures. C'était le problème avec les personnes qui n'avaient pas de bons horaires pour les appels. Outre ce détail, l'heure du repas approchait aussi et je voulais pouvoir prendre une douche avant d'aller manger. Dès que tous les détails furent réglés, je la saluai gentiment et pris la route pour retourner à mon appartement tout en essayant de passer l'appel.



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'




HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
IRS |:| Quatrième année
Lucia Valentini
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 146
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 18
Pays d'origine : Italie
Nationalité : Italienne
Situation amoureuse : Est très certainement amoureuse...même si c'est compliqué
Personnage sur l'avatar : Yorha no.2 type b (Nier Automata)
Doubles comptes : Aucun
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Lun 7 Jan 2019 - 15:51

Une chose était certaine. En écoutant parler mon professeur d'italien, je me rendis bien compte de le différence de maturité concernant ce genre de choses qui m'est encore inconnu. Elle semblait avoir plus d'expérience en relation amoureuse, comme si cet homme qui l'a trompée lui avait ouvert les yeux ! Dans ce sens, elle me ferait même penser à Melody qui m'avait expliqué elle aussi, qu'elle avait été dupée. Est-ce que les hommes sont vraiment tous ainsi ? Cachent-ils se bien leur jeux ? Et Lysander dans tout ça, est-ce que je me faisais des idées ? Non, enfin je ne sais pas ! Mais probablement que je devais me méfier un peu plus. Peut être qu'il cherche à m'attendre pour me mettre dans son lit ? Enfin c'est comme ça que disent les filles de ma classe. C'est d'ailleurs ce qu'elles pensent toutes...Que s'il est si proche de moi, ce n'est que pour ajouter un premier trophée sur sa liste afin d'authentifier sa popularité. Je me refuse d'y croire...Je ne saurais comment l'expliquer mais j'ai un don concernant les personnes. je peux voir dans leur regards la noirceur de leur coeur, et celui du brun est aussi pur que le cristal ! Il n'est pas dans son genre de faire du mal aux filles de cette façon. Après...il reste un homme avec j'imagine des besoin primaires à assouvir. Mais dans ce cas présent il ne me ferait jamais ça, j'en suis certaine....

Il sait ô combien j'ai beaucoup trop souffert. Car après tout, j'ai perdu ma virginité dans un viol, une sorte de fléau qui m'a amenée ici, puisqu'à cause de mon pétage de plombs, j'ai tué tout ce qui vivait dans cette classe. Une tuerie de masse des plus catastrophiques, mais qui en ravirait la Mana qui est en moi. Prise d'un léger tremblement, cela me ramena même à l'agression et le pourquoi je ne pourrais jamais dévoiler mes sentiments à Lysander Sedley. Nous ne venons pas du même monde. Les maladies psychologiques sont des barrières et je doute qu'un jour je sois réellement capable d'être normale...Même si la psychologique me dit que c'est possible...Qui croire ? Je ne fais confiance qu'à une seule personne, et c'est la seule capable d'apaiser mes peines. Enfin ce n'est pas tout à fait vrai, il y aussi Melody, mais nous allons bientôt être séparées, éloignées et je me sentirais de nouveau seule à devoir supporter la vie comme si ce n'était pas assez difficile.

Un simple coup d'oeil sur mon téléphone à regarder quand remonte ma dernière conversation par message avec le brun, et un léger soupir...Peut être qu'au fond, je devrais vraiment voir la réalité en face, comme le fait le professeur. Si l'amour vient, je le laisserais alors me prendre entière, mais pour le moment, je dois simplement laisser le temps guérir ce mal qui me ronge. Si un jour ça arrive...

Mais j'en doute encore trop fortement.

▬ Il n'est pas du genre à draguer, c'est plutôt les filles qui le draguent... Il est très populaire, et c'est un peu ce qui me fait peur...Je...je ne pense pas qu'il ressent la même chose que moi. Comme je le disais, il me voit comme une amie...et je doute que ça change. Je suis loin d'être exceptionnelle...Et il a tant d'admiratrices, qu'il peut choisir n'importe laquelle d'entre elles....

C'est pour cela que c'est bien compliqué ! Il reste à mes côtés parce qu'il m'a promis qu'il serait une lumière qui guiderait ma route. Je ne doute pas de sa promesse, mais je me dis que si elle n'avait pas été là, sans doute que cela ce serait passé autrement. Je sens une douleur dans ma poitrine, c'est sûrement ça qu'on appelle un chagrin d'amour ? Je ne sais pas. Je suis trop ignorante à ce sujet. Je n'aurais jamais dû me perdre ce jour là, je n'aurais pas dû avoir mon bandeau, je ne lui serais pas tomber dessus et tout aurait semblé plus facile...plus triste certes, mais plus simple...Je ne serais pas amoureuse, je continuerais à vivre dans le désarroi et à regarder de loin ma misérable existence qui se voue à échouer, et à se consumer comme une bougie par la flamme. Mais c'était trop tard pour regretter...trop tard pour dire que je ne l'aime pas.

J'en suis irrémédiablement amoureuse, et c'est douloureux...
Si dans ma vie j'ai choisi de souffrir, alors qu'il en soit ainsi...


▬ J'ai peur de lui dire....peur de mettre fin à une amitié qui semble trop importante pour lui...alors je vais me taire et garder ce que je ressens pour moi...

Tout compte fait ce n'est pas si mal de discuter de cela, ça permet de réaliser que l'essentiel n'est jamais loin. L'expérience de la professeur me fait admettre que l'amour n'est pas une chose si aisée, et m'invite même à me méfier et de ne pas accorder sa confiance trop facilement. En soi, une bonne expérience de la vie.

Il est temps de se quitter d'après elle ! En effet le repas n'est pas loin, et puis je ne veux pas lui prendre plus de temps que j'en ai déjà consommé.

▬ Je comprends, merci infiniment pour vos conseils professeur, j'en prends notes.

Je le regarde s'en aller, et reste là à regarder mon téléphone comme si j'espérais quelque chose, mais seule le carré blanc lumineux de l'écran me brûle la rétine. Pas un  mot, pas un message. Peut être qu'en Irlande il n'a pas la possibilité d'en envoyer ? Ou bien qu'il est très occupé avec sa famille ? Néanmoins, je ne peux m'empêcher de relire nos anciennes conversations, comme si cela pouvait apaiser un mal naissant.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une réunion entre frère et soeur. ( pv: Trèfle)
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Annexe :: Cour de l'IRS-
Sauter vers: