AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
L'event anniversaire du forum est lancé. Venez participer, découvrez un autre monde !
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
 :: South London :: Brixton Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Tu peux lui dire qu'il est génial et super sexy ?" [Pv. Holly]

Carmen Clyde
IRS & ISS |:| Prof de théâtre
avatar
Messages : 41
Né(e) le : 20/04/1993
Date d'inscription : 17/06/2018
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Nothing
Personnage sur l'avatar : Esméralda dans le Bossu de Notre Dame
Doubles comptes : Emilie Skies, Ailis Neil, Will Barton
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1510-carmen-la-braise-dansante-finish http://indare-division.forumactif.com/t1515-pnj-de-carmen

Mar 19 Juin - 21:51
C'était une nuit calme et fraiche. Enfin, en disant "fraîche" c'était surtout relatif. Il faisait tout de même chaud et l'été n'était qu'à quelques jours d'arriver. Mais tout ça, ce n'était que des chiffres. Non, la saison chaude était bien là et la sueur sur le front de Carmen lui faisait bien comprendre cela. La famille attendait dans l'encadrement d'une porte d'un bâtiment où ils n'habitaient même pas. Le père était assis sur les marches, il comptait son argent dans une bourse assez grosse. Bourse qu'il finit par cacher. Il ne fallait pas montrer au public qu'ils avaient de quoi manger, sinon plus personne ne donnait. Paco, le cadet, était à côté de lui, l'observant sur coin de l'oeil, un cachier dans les mains. Entre les cours et les prestations nocturnes, il avait un peu du mal à tout faire correctement. Mais c'était certainement pour le mieux vu qu'il n'avait pas l'audace d'être bon à l'école. Il se demandait d'ailleurs souvent pourquoi il avait été le seul à devoir aller dans ce genre de lieu.

Carmen et Jason était contre un mur à côté et regardaient les touristes passer.

-Hm...Louise, venant d'une famille riche, travaille comme couturière pour des grandes stars, marmonna la jeune femme.
-Nan...Je dirais plus qu'elle est une influenceuse sur les réseaux-sociaux. Tu sais, du genre à se prendre toujours en photo.

Carmen hocha la tête en regardant la grande blonde à haut talons discuter au téléphone à quelques mètres d'eux. Les deux s'ennuyaient et chercher à deviner la vie des autres. C'était distrayant. En fait, les Clyde attendait que la nuit soit un peu plus noire pour pouvoir donner un spectacle un peu plus beau. Ils changeaient souvent d'endroits mais faisaient en sorte de ne pas être trop proche d'Indare. C'était pour Paco qui avait soit disant un peu honte de danser à moitié nu devant des camarades.

Mais les spectacles de la professeure de théâtre n'étaient pas vraiment inconnus. En début d'année 2017, beaucoup de vidéos avaient tournées par quelques élèves se croyant malins. Mais elle s'en foutait bien et petit à petit, plus personne n'en donna de l'attention. Enfin, c'était relatif puisque sa sensualité lui avait donné la réputation de fille de joie à l'école. Pas tout le monde le pensait mais certaines personnes avaient toujours du mal à voir une femme libérée. Et Pico avait finit en colle quelques fois en voulant défendre sa soeur. Jason lui avait du se taire. Tabasser un éleve, ça aurait fait plus de mal que de bien. Personne ne voulait le retrouver en prison.

Enfin bref, une douce odeur de fleurs volait dans l'air et le crépuscule colora doucement la rue. C'était le moment. Pour la  première étape, le père mettait une musique orientale douce mais de sorte à ce que les gens autour entendent. Puis, Carmen, Paco et Jason commençait en amenant les gens à se reculer. Bientôt, ils eurent assez de place et les touristes furent assez interloqués pour rester. La musique devint un peu plus forte, le plus grand se mit au centre pour cracher du feu. C'est bon l'attention était captée.

Et il se débuta une danse. Ils faisaient voler leur vêtements larges. Carmen portait cette sorte de robe blanche avec d'autres couleurs mais dont chaque mouvement était mit en valeur par le tissus. Son décolleté attirait également les regards comme ses jambes qui ne cessaient de se dévoiler puis de se cacher. Elle montrait une grande sensualité par son regard, sa souplesse. Les deux frères étaient un peu dans le même style mais avec un torse dévoilé et luisant de transpiration. Ils étaient tous sexy en fait. Mélangeant dance, acrobatie, musique et flammes, il y avait toujours un grand intérêt autour d'eux. Ils étaient beaux et surtout en tant que famille unie, habitant dans la même pièce, travaillant dans la même école.

Cette prestation dura une quinzaine de minute. Quinze minutes de sensualité presque incestueuse par moment. Et lorsque tout cela s'arrêta en une pose, il eu des applaudissements et les trois artistes firent une révérence, transpirant et souriant. Ils finirent alors par passer dans les  rangs avec un chapeau pour demander d'être un peu rémunérés.

Quand plus personne ne voulu donner, ils allèrent se rejoindre dans le même encadrement de porte fermée et donnèrent tout au père pour qu'ils fassent les comptes. Ce fut encore une belle soirée et il annonça que vu ce qu'ils avaient récolté, ils n'allaient pas être obligés de danser demain. Ça fit soupirer Paco de soulagement. D'ailleurs, ce dernier regarda la foule en moment et se raidit d'un coup avant de se cacher derrière Carmen.

-Qu'est-ce t'as ? Dit-elle en essayant de le regarder.
-Y'a quelqu'un d'Indare, je l'ai déjà vu là-bas. De loin.

Paco avait vraiment du mal à assumer son activité. La fratrie regarda vers le fameux danger. Une jeune fille petite. L'aîné rigola et donna un coup dans l'épaule du petit pour se diriger vers cette étudiante. Il se posta devant elle de son regard charmeur (plus ou moins involontaire). Il ramena ses longs cheveux ébènes en arrières et dit:

-On vient de me dire que tu es d'Indare.

Il était un peu impressionnant. Du haut de ses 28 ans et de sa grande taille, sa musculature et son charisme, difficile d'être totalement à l'aise. Il posa une main dans son dos pour l'inciter à avancer vers le groupe.

-Tu vois le sale gosse là. Il est gêné que tu le vois danser alors que vous êtes de la même école. Tu pourrais lui dire qu'il est génial et super sexy en faisant ça ?

C'en est trop pour Paco qui se dirigea vers le grand frère, l'attrapant par le col pour le pousser (bien évidement incapable de le soulever ). Il lui gueule dessus des choses incomprensibles mais personne ne semble prendre ça au sérieux. C'est habituel. D'ailleurs, Jason rigolait. En tout cas, le garçon était tout rouge, engueulant son grand frère. Finalement Carmen regarda la jeune femme et s'approcha d'elle en souriant doucement avant dire:

-Désolée, ils sont un peu con. Tu me dis quelque chose... Tu es dans mon cour de théâtre non ? Je suis désolée, j'ai du mal avec les prénoms. Holly c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Holly Grant
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 124
Né(e) le : 17/06/2001
Date d'inscription : 20/04/2018
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Cela ne vous concerne pas !
Personnage sur l'avatar : Iori Minase
Doubles comptes : Daisy Martinson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1438-s-peach-holly-grant# http://indare-division.forumactif.com/t1404-holy-moly-tsundere-spotted-holly-grant

Jeu 21 Juin - 17:56

« D'accord, à demain. »

Holly quitte la petite épicerie, à 21h30. La demoiselle soupire. L'obscurité commence à gagner du terrain : seuls quelques lampadaires morbides éclaires la petite rue londonienne. Holly configure le code sur son anti-vol puis libère son fidèle vélo. La brunette n'a pas envie de rentrer. L'ambiance de la maison est toujours autant étouffante. La jeune fille rêve de retourner à l'Université. Au moins, personne ne la fait chier et on la laisse travailler tranquillement.

L’Été n'est pas facile pour tout le monde. Alors, quelques soirs de la semaine où la demoiselle commence tard, celle-ci s'en va en ville se promener. Il y a toujours beaucoup d'animations en ville, puis lorsqu'on s'éloigne, les rues sont plus calmes. Il y a de tout à Londres. Ce soir, Holly part se divertir.

Un instant, sur son vélo et les cheveux au vent, Holly contemple les étoiles qui ont disparu. Les lumières de la métropole prend le dessus sur elle. La demoiselle descend la rue à grande vitesse. Cela fait du bien un peu d'air après une journée coincée dans la nourriture et la chaleur étouffante.

Les rues semblent très animées ce soir. Il faut dire qu'il fait très bon ce soir : l'air est frais et humide, de quoi rafraichir son corps brûlant. Tenant son vélo à côté d'elle, Holly regarde les rues marchandes. Beaucoup d'étrangers, de touristes sont actifs ce soir. Les rues sont bruyantes de langues inconnues et diverses. Seuls les anglais et indiens sont reconnaissables. Sûrement parce que Holly ne connaît qu'en particulier ces populations.

Cela fait du bien de la festivité : les gens sont en vacances donc de bonne humeur et la ville bat son plein. L'odeur sent l'alcool, les crêpes, les fast foods, le feu et l'humidité. Les papilles de Holly s'excite et se rend compte que le boulot creuse.

Soudain, son attention est capté par un spectacle de type bohème. De la chaleur se dégage de là et le spectacle semble être à son climax. Curieuse, Holly se rapproche dans un coin pour observer d'assez près la scène, à l'abri des regards.

La demoiselle se retrouve à contempler trois belles personnes, ondulant et s'exhibant sur la scène avec une touche artistique incroyable. Ils sont confiants, réchauffe les cœurs et excite les sens. Holly observe les trois personnages qui ont tous les trois, une aura impressionnante. Le plus jeune, à un côté absolument mignon. Sous ce visage innocent se cache un garçon séduisant. Le plus grand, un homme imposant et incroyablement beau. Il exploite ses chorégraphies et scènes avec précision et professionnalisme. Son visage mature à de quoi attirer les groupies. Mais la personne qui perturbe le plus Holly est la jeune femme. Ses formes, ses gestes, son regard, à de quoi en lever plus d'une. L'assurance et le charme qu'elle dégage a de quoi séduire la demoiselle qui retrouve son idéal en elle.

Malheureusement, le spectacle s'est fini très vite, Holly n'ayant pas pu assister au début. Elle reste un instant sur place, tandis que les personnes, après avoir applaudis d'admiration, s'en vont. La brunette a quelques étoiles dans les yeux, complètement contemplative. La jeune fille soupire d'aise. Elle ferait mieux de partir avant qu'on lui demande de l'argent. Mais alors qu'elle prend sa bicyclette, elle peut voir en face d'elle les deux danseurs. Le stress grimpe étonnement.

« On vient de me dire que tu es d'Indare. »

Intimidée, la demoiselle ne dit d'abord rien. Elle regarde discrètement les deux jeunes hommes. L'homme semble bien plus grand de plus près. Holly se tortille tandis que le danseur la pousse vers son petit groupe. Holly, convaincue qu'ele doit venir parce qu'elle n'a pas payé, est extrêmement mal à l'aise. Le rouge sur ses joues et les gouttelettes sur son front signale son certain mal-être. Un rictus forcé s'agit sur ses lèvres.

« Tu vois le sale gosse là., Holly suit le regard de l'homme avant de remarquer le jeune homme mal à l'aise plus loin, Il est gêné que tu le vois danser alors que vous êtes de la même école. Tu pourrais lui dire qu'il est génial et super sexy en faisant ça ?

- Eh, eeh ?? »

Holly se met soudainement à paniquer. Le regard confus, la demoiselle a du mal à saisir  ce qu'il se passe. Tout d'un coup, le garçon désigné se dirige vers le duo, très mécontent. Puis une dispute sans langue de bois explose, tandis que la brunette peut admirer le jeune garçon rouge pivoine. Il est encore plus adorable de près, lui aussi. C'est alors que la dame du spectacle s'approche de la jeune fille, un sourire rassurant sur le visage.

« Désolée, ils sont un peu con. Tu me dis quelque chose... Tu es dans mon cour de théâtre non ? Je suis désolée, j'ai du mal avec les prénoms. Holly c'est ça ? »

Holly met quelques secondes avant de comprendre. Alors ils sont bien de l'école ? C'est étonnant que Holly ne les ai jamais croisé. Ou peu, puisque leur visage est incroyablement familier. La demoiselle regarde quelques instants la bohémienne avant de lui répondre avec un petit sourire.

« Ou-oui oui c'est moi, haha ... »

Holly analyse un peu plus la jeune femme du regard. Elle ajoute :

« Je, je ne savais pas que vous faisiez des spectacles comme ça ... Il est vrai que j'ai pas beaucoup d'heures de théâtre, je n'ai pas souvent eu l'occasion de vous rencontrer. »

Suite à ça, les prunelles de la brunette se fixe sur le jeune garçon. Un petit sourire charmé puis Holly glisse à la jeune femme avec beaucoup de politesse :

« Je l'ai déjà vu dans les couloirs ... Il danse en tout cas très bien. Je l'imaginais pas faire ça. »

Un sourire amusé et embarrassé s'affiche sur son visage. Il faut dire qu'elle ne parle pas souvent aux professeurs, Holly est discrète et se contente de faire de son mieux. Cependant, parler personnellement à un professeur en plus de découvrir sa vie en dehors de l'établissement et sa famille, c'est un peu intimidant pour la brunette. Soudain, son ventre se tord un peu, se plaignant d'avoir faim. Il faut dire que les odeurs de nourriture ouvre fortement l'appétit.


And then ...


-16
Revenir en haut Aller en bas
Carmen Clyde
IRS & ISS |:| Prof de théâtre
avatar
Messages : 41
Né(e) le : 20/04/1993
Date d'inscription : 17/06/2018
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Nothing
Personnage sur l'avatar : Esméralda dans le Bossu de Notre Dame
Doubles comptes : Emilie Skies, Ailis Neil, Will Barton
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1510-carmen-la-braise-dansante-finish http://indare-division.forumactif.com/t1515-pnj-de-carmen

Jeu 21 Juin - 22:48
Paco continuait de tenir son frère par le col en l'engueulant. Et qu'est-ce qu'il pouvait gueuler... Mais il était surtout gêné. Déjà, se faire voir par quelqu'un d'Indare, même si ce n'était pas la première fois, est gênant. Mais si en plus son frère s'y mettait pour soit disant "lui donner confiance ", il ne pouvait plus supporter. Il savait en plus qu'il rougissait, c'était bien ça le pire. En tout cas, Jason rigolait de bon coeur et ne le prenait pas du tout au sérieux. Comment prendre au sérieux une petite teigne comme ça ? Bien plus impulsif que sa soeur. Car Carmen avait beau avoir une grande gueule avec ses convictions, ses manifestations, le petit avait une voix beaucoup plus forte qu'elle.

Carmen observa la petite Holly en posant ses mains sur ses propres hanches. Elle lui affirma que c'était bien son prénom dans un sourire visiblement gêné. C'était le statut professeur/éleve qui créait cette gêne ? La gitane ne l'accepterait pas. Elle aimait la bonne ambiance et voulait faire abstraction parfois des étiquettes un peu chiantes qui empêchaient les interactions humaines. Finalement la petite ajouta qu'elle ne savait pas qu'ils faisaient des spectacles comme cela. C'était surprenant mais bien possible. Et heureusement d'ailleurs, ces vidéos avaient fais un peu de mal à l'époque. Se faire insulter de pute en tant que professeure n'avait pas été des plus agréable.

-On fait ça depuis un moment. On n'a pas bougé de Londres depuis quelques années.

Elle rigole en replaçant sa chevelure.

-Mais ne me vouvoie pas. On va faire comme si on était deux personnes qui venaient de se rencontrer pour la première fois:

La belle se recula de quelques pas faisant sonner ses bracelets à sa cheville décorant ses pieds nus. La brune fit une révérence en souriant.

-Je m'appelle Carmen Clyde, fille des routes depuis ma naissance.

Elle se redressa ensuite et jeta un oeil à ses frères. Le plus grand était contre un mur écoutant le plus jeune s'indigner encore.

-Le grand feignant avec le sourire con c'est Jason et le petit teigneux tête à claque c'est Paco.

La jeune fille avait dit qu'elle n'imaginait pas le petit danser comme ça. Cela fit rigoler la soeur et qui lui frotta affectueusement la tête.

-Il est sexy hein ? Il a honte de faire ça en fait. Mais je suis sûre qu'il aime bien au fond.

Un petit bruit de ventre résonna. Elle avait faim apparement. Carmen resserra un peu le bandeau dans ses cheveux. Elle sembla vouloir dire quelque chose mais la voix de Jason résonna prêt d'elle d'un coup.

-Tu sais quoi ? Je suis sûre qu'elle aime danser elle aussi !

Il regarda le petit qui répliqua :

-Je te promets que si tu...

Trop tard. L'homme prit les mains de Holly commençant à la faire tournoyer de son regard séduisant. Le sale gosse se rapprocha pour tenter d'arrêter ça en vain. Et le père qui observait de loin la scène d'un air dépité. Finalement, la voix de Carmen résonna alors qu'elle attrapa la jeune fille pour l'arracher des griffes du loup, la porter quelques secondes pour la poser au sol.

-Bordel calmez-vous. Ça va me retomber sur la gueule vos conneries. J'ai déjà une réputation assez fragile.

Elle se gratta la tête d'un air agacé. La jeune femme ouvrit une petite sacoche qu'on ne voyait pas forcément avant et sortit de l'argent. Carmen ouvrit la main du petit et dit:

-Va prendre à manger, j'ai faim. Va acheter des crêpes à côté tiens. Et prends en une pour la miss en plus. Et de la bière.

Finalement il s'en alla en grommelant mais content de s'eloigner un peu. La gitane s'assit alors au sol et fut suivit du grand frère qui se mit à côté d'elle. D'un geste de tête, elle invita la nouvelle venue à se poser à côté d'elle. Sa robe tombait de tous côtés et elle attrapa une petite bougie qu'elle plaça devant elle et l'alluma. L'odeur du brûlé était tellement agréable.

-Jason, quand la teigne revient, l'emmerde pas. Le but c'est pas de le mettre encore plus mal à l'aise.
-C'est pas ma faute s'il est con.
-C'est pas la mienne non plus et tu l'es autant que lui balayeur de mes deux.

Il rigola et sortit un peigne. Il fit un signe à sa soeur qui leva les yeux au sol et se mit dos à lui alors qu'il commença à passer son bout de plastique dans les cheveux de Carmen, la coiffant. Celle-ci regarda Holly un moment puis demanda :

- Sinon tu vas bien ? La fin de l'année c'est souvent quitte ou double. Soit t'es stressé soit tu te fous de tout et t'es déjà en vacance dans ta tête.

Elle écouta sa réponse puis Paco revint avec cinq crêpes et cinq canettes. Il en passa en premier à son père puis rejoint le cercle au sol pour poser le tout au milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Holly Grant
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 124
Né(e) le : 17/06/2001
Date d'inscription : 20/04/2018
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Cela ne vous concerne pas !
Personnage sur l'avatar : Iori Minase
Doubles comptes : Daisy Martinson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1438-s-peach-holly-grant# http://indare-division.forumactif.com/t1404-holy-moly-tsundere-spotted-holly-grant

Lun 25 Juin - 17:19

Il faut dire que ce n'est que depuis cette année que Holly sort autant. Habituellement, elle reste dans son quartier et est trop obsédée par ses études pour sortir le soir. Maintenant que Holly est un peu plus mature, elle se permet de sortir un peu les soirs après le boulot. Oui, ce ne sont pas ses parents qui vont lui priver de quoique ce soit : trop laxiste et surtout, ils ont démissionné de leur rôle.

C'est sans doute pour cela qu'elle n'a jamais vraiment entendu parler de la professeure ou très vaguement. En écoutant la femme pleine d'enthousiasme, Holly culpabilise un peu. Il faut dire qu'elle ne sait pas trop ce qui lui arrive.

« Mais ne me vouvoie pas. On va faire comme si on était deux personnes qui venaient de se rencontrer pour la première fois : »

La jolie brune recule un peu, gigotant ses chevilles habillées de bracelets. Elle salue ensuite la petite Holly, amusée et un peu rassurée.

« Je m'appelle Carmen Clyde, fille des routes depuis ma naissance. »

Holly sourit tendrement, hochant de la tête comme approbation à son idée. La jeune fille baisse légèrement le dos et se présente à Carmen.

« Je suis Holly Grant ! Fille de banlieue, étudiante à Indarë. »

Le petit sourire de Holly lui donne un air plus tendre et chaleureux. Ses pommettes rosées et ses yeux plissés traduisent l'aise et l'humeur de la jeune fille. Carmen est très gentille, et les frères qui se chamaillent plus loin sont rigolos. Holly soupire d'aise en détendant les épaules.

« Le grand feignant avec le sourire con c'est Jason et le petit teigneux tête à claque c'est Paco. »

À la remarque de Holly ensuite, Carmen rigole et caresse affectueusement le crâne de Holly.

« Il est sexy hein ? Il a honte de faire ça en fait. Mais je suis sûre qu'il aime bien au fond. »

La brunette réfléchit un instant en regardant Paco. Elle rougit à la question de la bohémienne. Puis la faim se fait entendre : le ventre de Holly qui grogne. Soudain, le géant s'amène et dit :

« Tu sais quoi ? Je suis sûre qu'elle aime danser elle aussi !

- E-EH ?

- Je te promets que si tu ... »

Brusquement, le grand bonhomme saisit les mains de l'adolescente pour la faire tourner, le regard langoureux. Le contemplant, Holly rougit cramoisie et gigote un peu. C'est comme si elle se trouve dans un shojo où elle est l'héroïne à la rencontre de deux beaux bohémiens. La vie est belle en Été, quand même. Paco tente vainement d'arrêter leur danse, tandis que Carmen vient finalement stopper l'enthousiasme de Jason.

« Bordel calmez-vous. Ça va me retomber sur la gueule vos conneries. J'ai déjà une réputation assez fragile. »

Holly s'accroche à la jeune femme, encore confuse. Elle vient vraiment de danser avec un beau gosse trentenaire inatteignable ? Puis Carmen tend un peu de sous au plus jeune, lui exigent d'aller chercher un casse-croûte, pour elle et pour Holly. Cette dernière, très touchée, la regarde les yeux brillants. Carmen est vraiment appréciable.

Celle-ci s’assoit par terre puis Jason la rejoint. La jeune femme allume une bougie, enfumant doucement la zone. La brune les admire beaucoup : elle est comme attirée par cette drôle de famille. Alors, la jeune fille pose son vélo pas loin d'elle avant de s'asseoir en face des deux congénères.

« Jason, quand la teigne revient, l'emmerde pas. Le but c'est pas de le mettre encore plus mal à l'aise.
- C'est pas ma faute s'il est con.
- C'est pas la mienne non plus et tu l'es autant que lui balayeur de mes deux. »

Holly les écoute. Jason ricane avant de sortir un petit peigne de ses poches. Carmen ayant compris le signale, s'adosse à lui coiffant sa tignasse couleur ébène.

« Sinon tu vas bien ? La fin de l'année c'est souvent quitte ou double. Soit t'es stressé soit tu te fous de tout et t'es déjà en vacance dans ta tête. »

La brunette réfléchit un instant les yeux dans le ciel avant de répondre.

« Hm, j'ai été stressé, mais j'ai bossé dure donc j'ai eu le résultat que je mérite. Donc pour moi c'est double. »

Paco revient finalement avec la marchandise. Il distribue à tout le monde lorsque Holly le contemple les yeux tendres et joueurs :

« Merci, Paco. »

Elle n'arrive pas à croire qu'il danse. Holly aimerait le revoir danser, n'ayant pas eu le temps d'assimiler le fait que c'est un étudiant. Il est vrai qu'il a un certain charme avec ses yeux noirauds. Enfin, la brunette croque un bout dans sa crêpe sucrée. Après l'avoir déglutit, Holly ajoute.

« Depuis, je travaille pour gagner un peu d'argent de poche. »

Elle esquisse un petit sourire gêné avant de poser une question à la jolie femme :

« Pas trop dur la fin d'année pour vous non plus ? »

La lueur de la bougie est apaisante.


And then ...


-16
Revenir en haut Aller en bas
Carmen Clyde
IRS & ISS |:| Prof de théâtre
avatar
Messages : 41
Né(e) le : 20/04/1993
Date d'inscription : 17/06/2018
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Nothing
Personnage sur l'avatar : Esméralda dans le Bossu de Notre Dame
Doubles comptes : Emilie Skies, Ailis Neil, Will Barton
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1510-carmen-la-braise-dansante-finish http://indare-division.forumactif.com/t1515-pnj-de-carmen

Lun 25 Juin - 22:23
Carmen comprenait qu'elle devait se sentir mal à l'aise. Ou du moins, elle se serait sentit mal à l'aise à sa place. Deux garçons qui l'utilisent pour régler leur dispute, c'était pas loyal. Et il ne fallait pas contredire la révolutionnaire là-dessus. Les deux frangins savaient très bien le nombre de manifestation qu'elle avait déjà organisé dans sa vie et les doigts des deux mains ne pouvaient pas suffire pour compter tout cela. Donc ça l'agaçait le comportement qu'ils avaient sur une de ses élèves. L'un totalement stupide et l'autre avec son air de dragueur. La jeune femme avait donc calmé rapidement le jeu en amenant la petite teigne acheter des crêpes et des bières pour parler au plus grand du comportement qu'il ne pouvait pas avoir. Enfin bref, maintenant que les bases de la soirée était posée, tout devrait aller. (car leur sagesse n'ira pas plus qu'une nuit, et encore, il y avait des chances qu'ils craquent au bout de dix minutes ). La demoiselle se laissait donc brosser les cheveux par le grand gaillard qui avait toujours prit plaisir à faire cela depuis qu'elle était petite. Et il était vrai qu'avec la densité de sa chevelure et ses mouvements de danse, il y avait de quoi démêler. Et puis dans tous les cas, elle aimait quand ses frères s'occupaient d'elle. Elle avait l'impression d'être importante en somme.

L'adolescente lui répondit alors que qu'elle avait été stressé de son année mais vu les résultats, elle était en gros assez fier. La jeune femme rigola en peu en passant sa main par dessus la flamme d'un air calme, l'effet relaxant sur sa chevelure lui faisant déjà effet.

-Haha, ça doit pas être facile. On connait pas trop ça nous. Enfin, Jason et moi. On est pas allé à l'école. On a eu le droit à l'apprentissage fait maison
, dit la bohémienne

Et pourtant, ça n'avait rien empêché. Elle était même professeur maintenant. La preuve que les études ne servaient pas toujours. Finalement, Pacon revint en posant le tout et Holly le remercia d'un air tendre et joueur. L'air sur son visage fit faire les yeux ronds au garçon qui n'était déjà pas très à l'aise. L'air gêné et agacé, il s'assit au sol alors que le plus grand se retenait visiblement de rire. Carmen marmonna alors "j'aurais tellement voulu avoir des sœurs" et elle se reçu une tape sur la tête qui la fit râler. La brune continua alors en disant qu'elle travaillait pour avoir un peu d'argent. Ce fut cette fois-si Jason qui répondit en levant les sourcils, souriant doucement.

-Ça c'est le genre de truc que je comprends pas. Si tu peux dormir et rien faire de la journée, pourquoi ne pas le faire ?

Il rigola à sa propre phrase et s'ouvrit une canette de bière pour prendre quelques gorgées alors que Carmen roula des yeux sous la réponse du feignant qui n'était qu'un pauvre balayeur qui dormait la plupart du temps à son service à Indare. La gitane prit alors sa crêpe et mangea quelques morceaux, se soulageant par le sucrée. Finalement l'adolescente demanda si la fin de l'année n'était pas trop dur. La femme la regarda quelques secondes puis répondit:

-C'est tranquille. Après y'aura de plus en plus de monde dans les rues donc ça sera plus compliqué. Et puis il fait chaud. Danser dans ses conditions...

-Tu parles, c'est mon torse luisant de transpiration qui apporte toute la clientèle, plaisanta le futur trentenaire.
-Personne n'aime la sueur, marmonna Paco

Carmen hocha la tête, approuvant ce qu'il venait de dire. En tout cas, elle ne trouvait pas cela spécialement sexy. Elle mangeait alors sa crêpe alors qu'il continuait de lui tirer les cheveux avec son instrument de torture à dents. La jeune femme finit alors par attraper une petite radio portative et chercher une chaîne pour mettre un peu de musique. Elle laissa une chanson folk. Personne n'avait de téléphone portable ici. Jason finit par terminer avec la bataille sur la tête de la bohémienne et eu un sourire satisfait.

-Tu veux aussi que je te les coiffe Holly ?
dit-il en ayant entendu son prénom tout à l'heure.

Paco ricana un peu.

-T'es sûr que tu veux pas finir coiffeur au lieu de danser à moitié à poil dans les rues ?
-La ferme, les cheveux sont l'arme la plus sensuelle des filles, c'est une arme à entretenir. T'as qu'à me voir comme un gardien.

La jeune femme rigola un peu en regardant l'adolescente, la laissant faire son choix. De toute façon, il aimait coiffer tous le monde et a part Carmen, personne n'avait de matière. Et se brosser lui-même n'avait pas d’intérêt. La bohémienne finit alors par demander:

-Mais tu faisais quoi au fait seule dehors ? C'est pas habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Holly Grant
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 124
Né(e) le : 17/06/2001
Date d'inscription : 20/04/2018
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Cela ne vous concerne pas !
Personnage sur l'avatar : Iori Minase
Doubles comptes : Daisy Martinson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1438-s-peach-holly-grant# http://indare-division.forumactif.com/t1404-holy-moly-tsundere-spotted-holly-grant

Mar 7 Aoû - 21:50

Les yeux de Holly s'illumine :

« Haha, ça doit pas être facile. On connaît pas trop ça nous. Enfin, Jason et moi. On est pas allé à l'école. On a eu le droit à l'apprentissage fait maison. »

La petite demoiselle est plutôt impressionnée. Carmen a quand même du travailler dur pour arriver là où elle en est, peu importe son niveau d'études. Et c'est d'autant plus respectable qu'elle soit devenue une professeure reconnue.

Quand Holly répond au jeune homme, celui-ci fait les gros yeux et s'en va embarrassé et contrarié s'asseoir. La jeune femme râle avant de recevoir une tapette qui fait décrocher un sourire à la brunette. C'est alors que Jason répond à la jeune fille :

« Ça c'est le genre de truc que je comprends pas. Si tu peux dormir et rien faire de la journée, pourquoi ne pas le faire ? »

Cette fois-ci, c'est Holly qui lève le sourcil. C'est une façon de pensée absolument différente de la sienne, même inconcevable. Carmen lui répond finalement à sa question :

« C'est tranquille. Après y'aura de plus en plus de monde dans les rues donc ça sera plus compliqué. Et puis il fait chaud. Danser dans ses conditions ... »

Holly la regarde avec un sourire bienveillant : elle semble assez à l'aise avec eux. Ils sont très simples, marrants et très gentils. C'est alors que les deux frères renchérirent, Holly les regardant.

« Tu parles, c'est mon torse luisant de transpiration qui apporte toute la clientèle, plaisanta le futur trentenaire.
- Personne n'aime la sueur. »

La jeune fille vient presser ses lèvres avec son index pour rigoler discrètement. Elle regarde alors sa crêpe qui lui met l'eau à la bouche. Holly croque un bout, ne pouvant résister à la chaleur et l'odeur qui s'en dégage. Elle ouvre ensuite sa canette plutôt fraîche avant de boire une ou deux gorgées timides. Une bière pas terrible mais elle rend l'atmosphère d'autant plus agréable. Carmen met un peu de musique depuis une petite radio. Le côté “old school'' est cool. Pour un soir d'été après le boulot, ce n'est pas trop mal.

« Tu veux aussi que je te les coiffe Holly ? »

La demoiselle se retourne vers Jason, les joues légèrement rosées.

« Eh ... Eh ?? » gémit-elle.

Le cadet rigole et demande à son frère :

« T'es sûr que tu veux pas finir coiffeur au lieu de danser à moitié à poil dans les rues ?
- La ferme, les cheveux sont l'arme la plus sensuelle des filles, c'est une arme à entretenir. T'as qu'à me voir comme un gardien.
- Ça, ça ira merci ! »

Ce n'est pas quelque chose qu'on lui propose souvent. Holly s'est toujours occupée d'elle-même sans avoir besoin de qui que ce soit pour le faire. Ceci dit, elle refuse avec hésitation : se faire coiffer les cheveux a l'air agréable, Carmen semble plus zen. Mais se faire brosser les cheveux par un homme est un peu intimidant pour la demoiselle. La bohémienne ricane avant de demander à la brunette :

« Mais tu faisais quoi au fait seule dehors ? C'est pas habituel. »

La demoiselle, la canette au bord des lèvres lui répond après quelques gorgées :

« J'ai terminé ma journée et je voulais passer en ville avant de rentrer, pour penser un peu à autre chose qu'à mon job ... »

La demoiselle boit encore un peu. L'alcool la détend et lui débarrasse de sa gène précédente.

« J'en ai marre de toujours voir des pakis impolis et grossiers … » soupire-t-elle.

La jeune fille regarde un peu Paco puis Jason avant de fixer sa principale interlocutrice.


And then ...


-16
Revenir en haut Aller en bas
Carmen Clyde
IRS & ISS |:| Prof de théâtre
avatar
Messages : 41
Né(e) le : 20/04/1993
Date d'inscription : 17/06/2018
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Nothing
Personnage sur l'avatar : Esméralda dans le Bossu de Notre Dame
Doubles comptes : Emilie Skies, Ailis Neil, Will Barton
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1510-carmen-la-braise-dansante-finish http://indare-division.forumactif.com/t1515-pnj-de-carmen

Sam 11 Aoû - 14:22
L'ambiance commençait à doucement se refroidir avec l'arrivée de la nuit et une ambiance de plus en plus familiale commença doucement à s'installer. Le père restait toujours un peu dans son coin avec diverses feuilles en main faisant les comptes du mois alors que la fratrie se détendait de plus en plus dans cette aura bonne enfant. Carmen grignotait sa crêpe et portait un regard bienveillant envers ses frères. La famille chez les Clyde était certainement la chose la plus importante. Personne n'avait eu l'idée de faire sa propre vie ailleurs. Du moins c'était le cas pour la bohémienne et Jason qui ,avec leur âge avancé, continuait de suivre leur père. Même pas un amour ne pourrait les détourner de cette ambiance familiale. Ou alors il faudrait que leur âme sœur accepte de partager la caravane. Pour Paco, c'était différent. Il affirmait très fort qu'il allait rester mais la jeune femme n'arrivait pas vraiment à le croire. Son air de rebelle était comme une affirmation qu'il allait être celui qui allait briser la tradition.

Sous le refus de Holly, le futur trentenaire hocha les épaules et rangea la brosse à cheveux d'un air calme avant de boire à nouveau de la bière. Carmen demanda à son élève pourquoi elle était seule dans les rues à cette heure si. Celle-ci raconta qu'elle marchait en ville histoire de penser autre chose qu'à son job. C'était plutôt cocasse comme phrase. Une étudiante certainement encore mineur qui pensait à son travail plutôt qu'à s'amuser. Bon, à cet âge, la professeure dansait déjà dans les rues et enchaînait les petits boulots mais c'était différent. Elle voulait faire vivre sa famille, elle n'avait pas le choix surtout. Et encore, la femme à la peau bronzée n'avait jamais vraiment eu de stress par rapport à ça. La famille était un bon médicament pour ce genre de cas.

-Ce n'est pas la préoccupation de beaucoup de personne de ton âge,
dit-elle en buvant une gorgée de la boisson rafraîchissante  
-Tu dis ça, mais nous aussi on bosse depuis tout gosse, marmonna Jason, j'aurais bien voulu rien faire moi.
-La ferme, tu sais bien que notre situation est un poil plus délicate quand même.

Bien sûr qu'il le savait. Mais il avait eu un peu envie de se plaindre. Il soupira et bailla un peu, signe d'une petite fatigue souvent présente chez lui. Holly rajouta alors qu'elle en avait marre de voir des "pakis" mal-polis et grossier. Cela fit doucement rigoler Jason encore une fois toujours dans une certaine taquinerie envers son frère:

-Ça ressemble à Paco,
dit-il en parlant de la sonorité du  mot "pakis"
-Ta gueule, répondit le plus petit vu que ce n'était même pas drôle.

La soeur soupira et s'adressa à la jeune femme:

- C'est parce que tu es jeune, les gens profitent facilement. Surtout que physiquement, t'es pas une colosse, sans vouloir t'offenser.
- Ou alors il faut que tu les séduises, on te foutra comme ça la paix niveau mal-politesses, dit le plus grand la bouche pleine de crêpes.

Cette fois ce fut le plus jeune des trois qui se foutu de la gueule du trentenaire.

-Super idée, comme ça elle va se faire suivre après le travail par de vieux pervers. Si tu veux pas qu'on te fasse chier, tu dois leur faire peur. J'sais pas, tu les menaces, tu les attrapes par le col,
dit-il en mimant l'action
-Et comme ça elle se fait virer, ajouta Carmen.
-Arrêtes c'est ce que tu ferais
-C'est bien pour ça que je bosse pas dans ce genre de lieu. Déjà que certains gamins de l'Institution me les brise sévère.

C'était facile de se demander pourquoi la bohémienne était professeure. Elle pouvait être très pédagogue quand elle le voulait. Mais quand un enfant se tentait de la provoquer, elle avait beaucoup de mal à se contenir.

On voyait de ce groupe, malgré les piques, une grand complicité, on comprenait aisément que chacun s'aidait. Carmen observa sa tenue et râla en voyant que plusieurs trous c'était formés. C'était des tenues de scène, il fallait évité ce genre de chose.

-Paco, tu me rafistoleras ça à la caravane s'il te plait.


Il jeta un oeil et se dirigea vers sa soeur pour attraper le tissus.

-Tu es sérieuse ? Comment tu te débrouilles, ça fait trois fois ce mois si !

- Ils commencent à être vieux, on pourrait s'en prendre d'autres franchement, on est pas pauvre non plus.

Il râla et alla s'asseoir de nouveau sous le regard moqueur de son frère.

-Grand-mère va recoudre les habits de sa petite fille ?
- Ta gueule Jason. T'es bien content quand je recoud tes caleçons que tu craques quand tu prends trop de cul !

Le plus vieux fit les yeux ronds. Quelques secondes de silence

-Espèce de bâtard !

Il se leva alors que le petit comprit qu'il était temps de fuir. Bientôt, on ne les revit plus, perdus dans les rues à se poursuivre alors que la bohémienne soupirait totalement désespérée.

-Ils vont revenir, ils font ça tout le temps.

Finalement elle sourit à son invité.

-En tous cas tu es courageuse de bosser l'été comme ça là ou d'autres ne foutent rien.  
Revenir en haut Aller en bas
Holly Grant
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 124
Né(e) le : 17/06/2001
Date d'inscription : 20/04/2018
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Cela ne vous concerne pas !
Personnage sur l'avatar : Iori Minase
Doubles comptes : Daisy Martinson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1438-s-peach-holly-grant# http://indare-division.forumactif.com/t1404-holy-moly-tsundere-spotted-holly-grant

Mar 14 Aoû - 21:47

« Ça ressemble à Paco » dit Jason.
« Ça ressemble à Paco » renchérit le plus jeune de la troupe.

La réflexion du trentenaire mais Holly ne peut s'empêcher de sourire quant à la réaction immédiate de Paco. Carmen, excédée, répond à Holly qui ne s'attend pas vraiment à de réponses.

« C'est parce que tu es jeune, les gens profitent facilement. Surtout que physiquement, t'es pas une colosse, sans vouloir t'offenser. »

Holly baisse la tête, tout de même heurtée. C'est injuste de devoir être confrontée à une telle réalité.

« Ou alors il faut que tu les séduises, on te foutra comme ça la paix niveau mal-politesses, dit le plus grand la bouche pleine de crêpes. » ajoute Jason la bouche pleine.

Holly rougit et regarde le grand homme, perturbée.

« Hm ?

- Super idée, comme ça elle va se faire suivre après le travail par de vieux pervers. Si tu veux pas qu'on te fasse chier, tu dois leur faire peur. J'sais pas, tu les menaces, tu les attrapes par le col. »

Paco n'a pas tort. Même en faisant la tronche, elle a le droit à quelques regards et avances étranges. La demoiselle baisse les yeux, observant sa canette de bières. Elle l'apporte à ses lèvres pour boire quelques bonnes gorgées. C'est difficile d'être une femme.

Les Trois Mousquetaires continuent à se chamailler tandis que Holly songe à son train-train quotidien. Le premier mois vient à peine de s'écouler, le temps passe si lentement. Beaucoup de choses tourmentes Holly cet Été, ce n'est sûrement pas le meilleur qu'elle passe. La jeune fille, les yeux un peu triste, apporte lentement sa canette pour boire son alcool. Une bière pas si mauvaise mais pas fantastique, cela suffit pour consoler la brunette.

Son attention est de nouveau portée sur les deux frères.

« Grand-mère va recoudre les habits de sa petite fille ?
- Ta gueule Jason. T'es bien content quand je recoud tes caleçons que tu craques quand tu prends trop de cul ! »

Holly entrouvre la bouche. La punchline a été inattendu. Une soudaine envie de rire la prend. Elle cache ses lèvres en étouffant quelques gloussements. Paco a un répondant qu'Holly affectionne.

« Espèce de bâtard ! »

C'est alors que le trentenaire se lève, imposant avec sa carrure de grand monsieur. Le plus petit comprend en quelques instants qu'il faut courir. Paco part comme une flèche, poursuivit par son frère fortement mécontent.

La jeune femme râle désespéramment. Holly la regarde et ricane gentiment. Elle boit une nouvelle fois sa canette, ne touchant pas à ses crêpes.

« Ils vont revenir, ils font ça tout le temps. »

La brunette regarde au loin les deux zigotos qui se chassent.

« En tous cas tu es courageuse de bosser l'été comme ça là ou d'autres ne foutent rien. »

Holly se retourne vers Carmen, les yeux curieux et innocent. Ses petites mains pressent sa canette froide et ses yeux roulent vers le sol.

« J'imagine ... »

La jeune fille se force à ricaner. Elle jalouse ces paresseux ne foutant rien de leur journée, hébergés par leurs darons les entretenant avec soin. Holly est de plus en plus aveuglée par ses pensées négatives.

Holly se tait quelques secondes. La jeune fille ne sait pas comment tenir une conversation. N'osant pas aller dans les débats intimes, la demoiselle se contente de poser une question simple :

« Vous ... Tu ... Tu ne prends jamais de vacances ? »


And then ...


-16
Revenir en haut Aller en bas
Carmen Clyde
IRS & ISS |:| Prof de théâtre
avatar
Messages : 41
Né(e) le : 20/04/1993
Date d'inscription : 17/06/2018
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Nothing
Personnage sur l'avatar : Esméralda dans le Bossu de Notre Dame
Doubles comptes : Emilie Skies, Ailis Neil, Will Barton
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1510-carmen-la-braise-dansante-finish http://indare-division.forumactif.com/t1515-pnj-de-carmen

Mer 15 Aoû - 1:24
Les deux frères étant partis, un calme un peu plus conséquent venait de s'imposer. Il n'était pas spécialement désagréable, juste inhabituel. Elle espérait au fond que Holly ne soit pas trop gênée par leur côté "très à l'aise". Ils s'insultaient sans problème alors que l'une était sa professeur ede théâtre, l'autre un élève et le dernier un agent d'entretient. Ce n'était pas comme s'ils n'allaient jamais se revoir. Mais si les Clyde devaient être caractérisés par quelque chose c'était leur honnêté. Cela n'allait pas être chez eux qu'il y aura de l’hypocrisie, des mensonges. Ce sont des personnes véritables qui ne changent pas leur caractère pour s'adapter à une société. Il fallait avouer que niveau norme, rien qu'avec leur style de vie, ils n'étaient pas vraiment au top.

Carmen prit une bouchée de sa crêpe en regardant l'adolescente qui semblait pensive. Elle, elle avait certainement des problèmes dans sa vie de tous les jours. Cela arrivait après tout chez beaucoup de gosses. Finalement la brune la regarda et lui demanda si elle ne prenait jamais de vacance. La question fit un peu glousser la gitane et prit un foulard pour s'attacher un peu tous ses cheveux légèrement trempés de sueurs pour qu'ils soient bien moins encombrant. Elle réfléchit alors à sa réponse puis dit en souriant.

-Nan... Tu vois on a beau être dans une situation plus ou moins stable en ce moment, ça a pas toujours été le cas.

Carmen n'avait pas honte de son histoire, ni même de ses origines et ça ne la dérangeait pas vraiment de parler de ça ouvertement.

-Tu vois comme mes frères, je suis née dans une caravane et on a beaucoup voyagé. Et même si connaître autant de cultures c'est génial, c'est pas le plus facile financièrement parlant.


Elle s'appuya sur ses mains regardant les étoiles dans le ciel d'un léger sourire.

- On a souvent l'image des gitans comme des personnes vivant en groupe. Ben nous c'est pas vraiment comme ça. On n'est même pas vraiment des gitans, c'est les gens qui disent ça, ils réfléchissent pas. Mais bon, y'a que nous quatre. Et tu vois c'est pas le truc le plus légal. On a pas tous les papiers obligatoires, on a aucune assurance, il suffirait que l'un de nous tombe malade que ce serait la ruine.


La demoiselle rigola.

-Ou alors que l'état nous tombe dessus...

Carmen termina alors son explication, très positive.

-C'est pour ça, on doit jamais s'arrêter mais c'est pas grave, j'aime bien bouger dans la rue et mon travail à Indare est pas trop chiant. Et y'a ma famille, on est toujours ensemble, ça aide à surmonter pleins de trucs.


Comme elle le disait souvent, il n'y a rien de plus important que le famille. La demoiselle bu une nouvelle gorgée de bière. Sa vie était belle finalement malgré le travail acharné. Tout cela lui plaisait et ça faisait longtemps qu'elle ne pensait plus à faire sa propre vie de son côté. C'était même un sujet extrêmement tabou.

-Mais toi tu as l'air d'être quelqu'un qui a soit beaucoup de problèmes en ce moment, soit proche du burn out, soit qui se pose beaucoup de questions.

Elle était cash et d'ailleurs Carmen ne tournait jamais autour du pot.
Revenir en haut Aller en bas
Holly Grant
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 124
Né(e) le : 17/06/2001
Date d'inscription : 20/04/2018
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Cela ne vous concerne pas !
Personnage sur l'avatar : Iori Minase
Doubles comptes : Daisy Martinson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1438-s-peach-holly-grant# http://indare-division.forumactif.com/t1404-holy-moly-tsundere-spotted-holly-grant

Lun 20 Aoû - 12:29


La petite demoiselle finit sa bière, buvant le fond sans s'arrêter. Elle est fraîche et l'anime, détendant ses muscles. Holly a très soif, cette nuit-là. La jeune femme ricane suite à sa question puis choppe un foulard pour habiller ses cheveux. Elle répond à Holly tout sourire :

« Nan... Tu vois on a beau être dans une situation plus ou moins stable en ce moment, ça a pas toujours été le cas. »

La brunette hoche de la tête, fronçant un sourcil. La gitane poursuit :

« Tu vois comme mes frères, je suis née dans une caravane et on a beaucoup voyagé. Et même si connaître autant de cultures c'est génial, c'est pas le plus facile financièrement parlant. »

La petite demoiselle l'écoute attentivement, pressant ses doigts sur sa canette vide. Carmen lui raconte son mode de vie et sa famille. Contrairement à d'autres gitans, sa famille est assez indépendante des autres. L'adolescente est surprise de savoir que sa meute ne fait pas vraiment partis des gitans. Holly a pensé pourtant à cela au début. Ensuite, la bohémienne lui raconte des choses qu'il vaudrait mieux taire et ne pas alerter la police.

« C'est pour ça, on doit jamais s'arrêter mais c'est pas grave, j'aime bien bouger dans la rue et mon travail à Indare est pas trop chiant. Et y'a ma famille, on est toujours ensemble, ça aide à surmonter pleins de trucs. »

La jeune femme finit de conter ses histoires sur une note positive. L'adolescente est assez admirative : Carmen travaille dur pour subvenir au besoin de sa famille qui s'entraide. La femme boit, tandis que Holly regarde sa boisson. Ce n'est pas sa famille qui pourrait vivre dans de telles conditions. Chez elle, c'est chacun pour sa gueule ; et quand on peut, on fait chier les autres.  

« Mais toi tu as l'air d'être quelqu'un qui a soit beaucoup de problèmes en ce moment, soit proche du burn out, soit qui se pose beaucoup de questions. » profère Carmen à voix haute.

Holly relève subitement la tête, un peu gênée par ce qu'elle vient de dire. La demoiselle zieute de nouveau sa canette en se pinçant les lèvres. Elle finit par rétorquer :

« A-ah nan ! Pourquoi dire ça ? »

La jeune fille fuit du regard, un rictus aux lèvres. Cela fait un moment qu'elle n'a pas bu et, cumulée à la fatigue, l'alcool lui monte au nez.

« Je suis juste un peu fatiguée, je me fais harcelée de tous les côtés , j'aime pas mon job et la rentrée m'angoisse. »

La demoiselle rigole gaiement avant de regarder Carmen, un peu timide.

« Mais je n'ai pas à me plaindre, il y a pire comme situation. Alors je n'en parle pas, je vois pas l'utilité d'en parler. »

La brunette s'empresse de porte sa bière à la bouche, buvant les dernières gouttes d'alcool.


And then ...


-16
Revenir en haut Aller en bas
Carmen Clyde
IRS & ISS |:| Prof de théâtre
avatar
Messages : 41
Né(e) le : 20/04/1993
Date d'inscription : 17/06/2018
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Nothing
Personnage sur l'avatar : Esméralda dans le Bossu de Notre Dame
Doubles comptes : Emilie Skies, Ailis Neil, Will Barton
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1510-carmen-la-braise-dansante-finish http://indare-division.forumactif.com/t1515-pnj-de-carmen

Ven 31 Aoû - 15:36
Rien de mieux parfois que le calme laissé par les frangins. Carmen profitait un peu, échangeant avec l'invité sous cette bière à bas prix et cette crêpe commençant à devenir froide. Elle lui notifia alors qu'elle avait la tête de ,soit quelqu'un qui a beaucoup de problèmes, soit quelqu'un qui se pose trop de questions. Elle disait cela car son visage reflétait une fatigue mentale assez visible. Carmen pouvait être facilement très observatrice et les gestes, les mots, les silences étaient de grands témoins. De plus elle avait un peu air soulagé à faire ce genre de soirée.

« Je suis juste un peu fatiguée, je me fais harcelée de tous les côtés , j'aime pas mon job et la rentrée m'angoisse. »


La brune fonça un peu les sourcils. Comment ça harceler ? C'était quelque chose qu'elle n'allait pas facilement accepter. Carmen avait beaucoup de caractère et ne possédait aucun filtre. Donc si on l'emmerdait, elle savait comment se défendre. Mais ce n'était peut-être pas le cas pour une jeune adolescente. Comment arriver à arrêter ce genre de chose ? Il ne fallait pas qu'elle perde son travail et puis il y avait cette expression un peu nulle du "le client a toujours raison". C'est bien des conneries de patron ça.

« Mais je n'ai pas à me plaindre, il y a pire comme situation. Alors je n'en parle pas, je vois pas l'utilité d'en parler. »


Carmen croisa les bras en la regardant puis soupira doucement et assez discrètement.

- Écoute, je sais que je peux pas dire grand chose sur ta situation, après tout on a tous nos problèmes mais si y'a bien une chose que j'ai appris c'est...

La brune eu une réflexion quand à la tournure de sa phrase:

- C'est bien qu'il faut jamais se laisser faire. Si le problème c'est que tu ne veux pas perdre ton métier, il faut trouver une autre façon de te défendre.


Carmen était un poil manipulatrice et savait utiliser les points faibles des gens assez facilement. Quand elle ne voulait pas créer une guerre, elle faisait en sorte de toucher là où ça fait mal en restant courtoise. Après, ça demandait de prendre le temps de regarder, de comprendre la situation.

- Et si t'as un problème avec un élève un jour, viens me voir, je me ferais un plaisir de le remettre à sa place.

Elle ricanna

- En tant que prof responsable bien évidement.

Elle une professeur responsable ? Vraiment ? Elle était loin d'avoir le bon profil. D'ailleurs sa phrase avait sonné plus ironique qu'autre chose. Du bruit ce fit de nouveau entendre et la bohémienne tourna la tête. Paco revenait, se tenant la tête en rallant. Apparemment, le grand frère l'avait frappé. Celui-ci venait d'ailleurs, un peu plus derrière.

- Quel salaud...
Souffla de douleur de le plus jeune avant de s'asseoir à nouveau
- Personne ne peut s'échapper au poing de la justice, dit Jason en le suivant.

Carmen rigola puis donna le reste de sa crêpe au plus petit, n'ayant plus vraiment faim. Celui-ci accepta, habitué à finir les restes de la grande soeur.

- Jason, Paco, à partir de maintenant, si vous voyez un jour quelqu'un emmerder cette jeune femme, je vous donne l'ordre d'intervenir,
dit la gitane en souriant.
- Une demoiselle à secourir ? Demanda le trentenaire
- Pourquoi je ferais ça...? rala le plus jeune
- Car tu es un fabuleux chevalier servant qui aime les aider les autres.

Il finit pas hausser les épaules, de toute façon, dans ce genre de cas là, il ne pouvait pas contredire sa soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Holly Grant
ISS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 124
Né(e) le : 17/06/2001
Date d'inscription : 20/04/2018
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Cela ne vous concerne pas !
Personnage sur l'avatar : Iori Minase
Doubles comptes : Daisy Martinson
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1438-s-peach-holly-grant# http://indare-division.forumactif.com/t1404-holy-moly-tsundere-spotted-holly-grant

Ven 21 Sep - 22:08

Carmen lui répond en soupirant un peu.

« Écoute, je sais que je peux pas dire grand chose sur ta situation, après tout on a tous nos problèmes mais si y'a bien une chose que j'ai appris c'est ... »

Les yeux de la brunette roulent timidement vers la jeune femme.

« C'est bien qu'il faut jamais se laisser faire. »

Une brève réaction de Holly : un haussement de sourcil comme un tique surgit. Ses mots ont fait écho dans sa tête.

« Si le problème c'est que tu ne veux pas perdre ton métier, il faut trouver une autre façon de te défendre. »

Holly rougit un peu et détourne le regard. Elle presse la canette contre ses petits doigts, pensive.

« Et si t'as un problème avec un élève un jour, viens me voir, je me ferais un plaisir de le remettre à sa place. »

La demoiselle fait les gros yeux et regarde la jeune femme avec beaucoup de considération. Les yeux brillants, un éclat de rire illumine le visage de l'écolière.

« Merci beaucoup, professeur. »

Holly passe doucement une mèche derrière son oreille, le petit sourire aux lèvres.

Paco revient en grommelant. Ses pas ont attiré l'attention de la jeune fille qui le regarde. Il semble pas en bon état. Le jeune homme finit par s'asseoir avant que Jason le rejoigne. Ce dernier l'a apparemment puni. Holly songe à Paco, trouvant que sa vie ne doit pas être facile, de même pour Carmen. Mais ils ont l'air quelque part heureux, on les sent aimant derrière leurs grossières apparences.

« Jason, Paco, à partir de maintenant, si vous voyez un jour quelqu'un emmerder cette jeune femme, je vous donne l'ordre d'intervenir.

- E-...?? »

Holly pose sa canette quelque part, près du feu.

« Une demoiselle à secourir ? » ,interroge le plus grand.

« Pourquoi je ferais ça...?

- Car tu es un fabuleux chevalier servant qui aime les aider les autres. »

La demoiselle ne peut empêche de glousser. Qui aurait imaginé Paco être le garde de Holly ? À s'imaginer des choses, la jeune fille s'empourpre un peu.

« C'est gentil ... Je vous trouve tous charmants. »

La jeune fille sourit timidement, l'alcool lui montant plus facilement au nez avec son petit corps et son ventre vide. Beaucoup plus à l'aise, la demoiselle soupire d'aise avant d'ajouter :

« Ça devrait aller pour le moment, j'ai juste besoin de décompresser un peu de cette journée bieeen chiante. »


And then ...


-16
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» JE PEUX DIRE UNE CONNERIE ? *O* ◊ MAX la menace !
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» On s'entend tu pour dire que...
» Lui dire avec des fleurs...
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: South London :: Brixton-
Sauter vers: