AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Un sondage a été lancé pour un projet de spin-off d'Indarë. Venez donner votre avis !

 :: Dortoir :: Premier et deuxième étages :: Chambres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand votre cerveau vous dit "F*** you" [pv : Liam]

Amelia White
En vacances |:| En Angleterre
avatar
Messages : 162
Féminin
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Liam ♥
Nationalité : Britanique
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Jeu 7 Juin - 6:31
[Suite directe de "L'heure des explications" - 18/05/18]




Après notre deuxième réconciliation de la journée, Liam et moi continuâmes notre route vers ma chambre, située au premier étage des dortoirs. En chemin, nous croisâmes d'autres élèves, dont certains ne se privèrent pas pour nous regarder d'un œil interrogatif. Vu la réputation qu'avait le jeune homme marchant à mes côtés auprès de la majorité d'entre eux, il était presque normale qu'ils aient une telle réaction. Du style "que vient-il faire dans les étages réservés aux filles ?", "est-ce que cette fille est une nouvelle dans son collimateur – même si on ne dirait pas – ?", etc. Néanmoins, je ne leur en tins pas rigueur. Je me fichais complètement de ce qu'ils pouvaient penser.

Arrivés à destination, j'allais l'inviter à s'asseoir mais visiblement, il m'avait pris de court et avait prit place sur mon lit. Je remarquai d'ailleurs que quelques une de mes feuilles polycopiées étaient tombées au sol. Je ne me souvenais pas avoir laissé mon espace dans un tel désordre. Enfin, il n'y avait que mon bureau qui l'était. Au moins, je n'avais pas oublié de faire mon lit ce matin.

J'avais ramassé les dites feuilles lorsque Liam prit la parole. Première fois ? Et ben... J'eus presque envie de lui répondre une phrase sur le même ton humoristique mais je m'abstins.


- Tu m'en vois ravie.

Préférais-je dire. Puis, j'entrepris de récupérer mon téléphone portable afin de lui donner mon numéro, qu'il entra dans sa liste de contacts avant que nous inversions les rôles et qu'il m'informe à son tour de son numéro. Voilà une bonne chose de faite.

J'allais ensuite pour m'asseoir et tenter d'amorcer une conversation basée sur un sujet quelconque, histoire de faire un peu plus ample connaissance car, malgré tout ce que l'on avait vécu ensemble – cela semblait ridicule de le croire étant donné le peu d’interaction que nous avions eues mais émotionnellement, il y avait eu beaucoup de choses –, nous ne nous connaissions pas tant que ça. Par exemple ; quels étaient nos hobbies, ce que l'on aimait manger, ce que l'on écoutait comme musique et d'autres sujets du même genre. Cependant, Liam fut plus rapide que moi. … Il le faisait exprès de revenir sur ce qu'il s'était passé sur le toit ? Ainsi que sur ce que j'avais dis dans les vestiaires du gymnase ? Je soufflai.


- Ce n'est pas si grave que ça tu sais. Tu n'as pas à t'en inquiéter.

Et d'abord, pourquoi avait-il choisi de revenir là-dessus ? Parmi tous les sujets de conversation qui nous étaient possibles d'avoir, monsieur avait élu celui-ci. Évidemment, j'aurais souhaité que mon premier baiser se déroule de manière.. plus romantique – la faute à mon petit côté fleur bleue – toutefois, je ne lui en voulais plus de me l'avoir volé. Je n'en gardais pas un mauvais souvenir donc, tout allait bien.

Or, cela n'eut pas l'air d'être le cas pour le jeune homme car celui-ci s'était levé et s'avançait à présent vers moi en me lançant un regard des plus étranges et qui me déstabilisa. Oulà oulà... Une seconde.., qu'est-ce que tu cherches à faire là ? Pourquoi tu me regardes comme ça ? Aïe. Qu'est-ce que... Oh merde... Il m'avait acculée contre le mur d'en face. J'avais les yeux tournés vers la porte en me demandant si je ne ferais pas mieux de partir en courant lorsque j'entendis la suite de sa phrase. Que je l'autorise à quoiiiii ???! Mon visage s'était vivement tourné vers le sien, abasourdi. Il avait craqué ma parole ? Et le pire, c'est qu'il n'attendit absolument pas une réponse de ma part avant de rapprocher son visage du mien.

Il était de plus en plus proche. Je ne sais pas si c'était dû à cette main qu'il avait posée sur ma joue pour la caresser doucement ou à ces yeux sombres qui m'emportaient chaque fois que j'y plongeais cependant, étrangement, je ne fis rien pour l'en empêcher. Bien que j'avais posé mes mains sur son torse pour tenter de le repousser, ma force s'était envolée, transformant mes bras en mousse. Les battements de mon cœur avaient tellement accélérés que j'avais peur que Liam les entende.

Soudain, le contact entre nos lèvres. Instinctivement, j'avais lentement fermé les yeux. Ne me demandez pas pourquoi je me laissais faire, moi-même je n'en savais rien. Rien du tout. Je ne l'arrêtais pas et comble du choc et du mystère pour moi, plus les secondes passaient et plus je savourais. C'était différent.., plus tendre que sur le toit et aller savoir la raison à cela, ce n'était pas pour me déplaire. Il y avait quelque chose qui clochait ou qui dysfonctionnait chez moi ce n'était pas possible autrement. Je me dis ça surtout au moment où il réussit à faire entrer sa langue dans ma bouche sans que je ne le morde ou n'ai un sursaut de lucidité. Cette sensation et toutes celles qui apparurent en moi suite à ce geste m'effrayèrent énormément. J'avais peur de ce qui se passait. À contrario, j'avais timidement essayé de le suivre dans sa danse, ma raison ayant décidé de prendre des vacances. Mauvaise idée. D'autant plus que ses mains avaient migré sur mes hanches. Vinrent encore des sensations bizar... Hein ?! Ce... C'était quoi ce petit gémissement ?! Non... Non.., ne me dites pas qu'il venait de moi ?!

Je ne saurais dire combien de temps ce baiser avait duré mais dans mon cas, cela m'avait paru une éternité. Le regard dans le vide, étant totalement perdue, je fus ramenée à la réalité par Liam, qui eut l'air content de sa performance. Je ne l'avais écouté qu'à moitié, encore sonnée par ces dernières minutes. En vrai, je crois que j'étais à bout.


- Mes lèvres t'ont encore appelé, c'est ça ?

Je me dirigeai rapidement vers mon lit, m'assis dessus avant de me laisser tomber de côté sur les draps, de tourner la tête afin que mon visage soit collé dans mon oreiller, dans lequel je criai – ainsi je ne faisais pas de bruit –. J'avais le crâne en feu. Je suis sûre que de la vapeur s'en échappait. Pourquoi.. ? Pourquoi... ?

- Ça t'amuse de me rendre chèvre ??

Je disais cela, on pourrait croire que j'étais fâchée contre lui. Un petit peu certes, je n'allais pas m'en cacher. Mais là où j'aurais pu le gifler avant même qu'il ne m'embrasse, j'avais préféré l'accompagner dans son action. Ce n'était pas lui qui m'énervait le plus. M'étant redressée en position assise, j'arborais à présent un visage rougi par la gêne, des globes oculaires au bord des larmes et des sourcils froncés.

- Mais le pire c'est pourquoi je ne déteste pas ça ?? J'ai l'impression de devenir complètement folle...

Les paumes de mes mains trouvèrent place sur mon front après que j'ai baissé la tête. La réalité était que j'étais énervée contre moi-même. Je ne me reconnaissais plus. Et ce, toujours lorsque Liam était dans les parages. Il dégageait des hormones magiques ou possédées ou quoi ? En plus, il m'avait avoué ne jamais avoir embrassé les filles ayant partagé son lit. Alors que devais-je en déduire ? Que j'étais spéciale ? Il m'avait dit me respecter contrairement à ses aventures d'une nuit et j'en étais heureuse et reconnaissante mais... Haaaaaa... Seigneur faites que je trouve le sommeil ce soir malgré toutes ces émotions.






Je parle en #990099


Dernière édition par Amelia White le Jeu 14 Juin - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 106
Masculin
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Avec Amelia ont se cherche
Nationalité : Americaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Jeu 7 Juin - 22:13

Je m'attendais à ce qu'Amelia me repousse, je devais surement être maso de vouloir l'embrasser encore alors qu'on venait à peine de se réconcilier. Mais contre toute attente l'ISS ne me repoussa pas. Doucement elle posa ses mains sur mon torse habillé, malgré le tissu je sentais la chaleur et la moiteur de ses paumes, elle était nerveuse mais elle ne me repoussait pas, mon ego se gonfla d'orgueil et doucement mes mains se posaient sur ses hanches et ma langue se frayait déjà un chemin jusqu'à la sienne.

Lorsque nos langues se rencontraient enfin, je fus surpris qu'elle ne me rejette pas, et même à ma grande surprise elle tentait timidement de suivre les mouvements lents et sensuels de ma langue.
Tout d'un coup un gémissement résonna entre nous, instinctivement mes doigts se crispaient sur ses hanches. Mon Dieu me fait pas ça Amelia, gémit pas comme ça je risque de déraper.
Ma langue se fit plus présente entre ses lèvres et mon corps se pressa un peu contre le sien.

Je prolongeai cet instant aussi longtemps que notre souffle nous le permettait. Lorsque je rompis le contact humide entre nos lèvres, je pris la parole en souriant doucement sans lâcher ses hanches de mes mains et sans lâcher son regard des yeux.
Je ne savais pas trop quoi penser de sa phrase, comme souvent elle se remit à me fuir et elle partis s'assoir sur son lit. Je posai ma main sur le mur dos à elle quand elle m'annonça que je la rendais chèvre. Je soupirai doucement pour ne pas me braquer, puis je me tournai et l'observai de loin sans bouger.
Je n'eus finalement pas besoin de réfléchir longtemps, Amelia s'adressa une nouvelle fois à moi et je commençais à comprendre, elle était pas fâchée contre moi mais contre elle-même. Un petit sourire s'afficha sur mon visage, je me dirigeai vers le lit mais je ne me posai pas dessus, je restai devant Amelia et je décroisai mes bras en murmurant.

"Peut-être parce que je te plais..."

Simple mais concret, si elle n'arrivait pas à me repousser c'est que je lui plaisais, comme je plaisais à beaucoup de nana, mais a contrario... Amelia me chamboulait et ce qu'elle ressentait là, ce flou, le fait de ne pas savoir comment réagir, je ressentais la même chose. Je me mit accroupis pour être à sa hauteur et je posai mon front contre le haut de son crâne vu qu'elle baissait la tête et je murmurai.

"Amelia...pourquoi tu te prends la tête comme ça? c'est qu'un baiser, ce n'est pas comme si on avait couché ensemble"

Je passais doucement mes doigts dans ses longs cheveux pour l'apaiser un peu, je ne voulais pas qu'elle pense être un trophée ou un jouet. Même si je ne savais pas ce que je voulais d'elle, je savais ce que je ne voulais pas. J'approchai mes lèvres de son oreille que j'avais découverte en peignant ses cheveux, puis je soufflai suavement.
"Ce qui se passe ici, reste ici. Ce baisé c'est notre petit secret je te le promets"
Je tentais de la rassurer et surtout de comprendre ce qui la rendait si nerveuse. Puis j'annonçai en posant mes lèvres sur ses cheveux.

"Et puis de ce que j'ai entendu, ça t'as pas déplu...et c'est le but d'un premier baisé"

Je me décollai d'elle pour aller m'assoir sur le lit à coté d'elle rompant tout contact entre nous afin de la laisser décompresser, puis je murmurai.

"Tu veux que je te laisse?"

Citation.

Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
En vacances |:| En Angleterre
avatar
Messages : 162
Féminin
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Liam ♥
Nationalité : Britanique
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Ven 8 Juin - 5:39

Mon rythme cardiaque s'était calmé contrairement à mon cerveau qui fulminait à plein régime. Des dizaines et des dizaines de questions se mélangeaient peu à peu dans mon esprit au fur et à mesure que je tentais d'en trouver les réponses. Plus tôt, j'avais été surprise par mon propre comportement. Attention, n'allez pas croire que je l'avais jugé indécent. Pour vous dire la vérité, n'ayant jamais embrassé de garçons avant Liam, une partie de moi avait toujours été curieuse de ce à quoi cela pouvait ressembler, de ce que cela procurait comme sensations. Malheureusement, la curiosité ne rimait pas forcément avec hâte et excitation. Pour preuve, ce geste je l'avais plus appréhendé qu'autre chose. Et si ça se trouve à partir de maintenant, j'allais stresser non-stop dès que ce bourreau des cœurs au regard sombre serait seul avec moi. Haaaa... Pourquoi fallait-il que tout soit si compliqué ?

Tiens, Liam s'était posé devant moi. Seulement, pas question de relever la tête immédiatement. Je ne voulais pas qu'il voit mon visage et mes yeux embrumés. Ceux-ci, étant fermés depuis que j'avais baissé la tête, se rouvrirent d'un coup à l'entente sa phrase. Que... Hein... ? Non... Il disait ça pour me taquiner une nouvelle fois pas vrai ? Impossible... Liam me... Il me plairait ? Cela me paraissait incroyable cependant, en quoi cela serait si inconcevable ? Pourquoi serais-je incapable de ressentir du désir pour quelqu'un comme n'importe qui d'autre ? De plus, avec ce que j'avais ressenti tout à l'heure, je ne pensai pas être asexuelle. Donc, en mettant tous mes arguments foireux s'opposant à ce fait à la poubelle, je devais me rendre à l'évidence : Il avait raison.

"Liam me plaît".. Le dire dans ma tête me fit rater un battement. C'est que c'était réellement vrai alors.. Bon sang.., je n'en revenais toujours pas. Oh ! Il venait de s'accroupir et avait posé son front sur le dessus de mon crâne.
Pourquoi je me prenais la tête ? Ah là là... Si tu savais. C'est tellement le bordel là-dedans que je ne m'y retrouve plus. En tout cas lorsque cela te concerne.


- Crois-moi, j'aimerais également le savoir... Peut-être parce que c'est la première fois que je reçois un tel baiser..

Je sentais ses doigts dans mes cheveux qui me caressaient doucement. Si le but était de me rassurer c'était assez réussi. C'était agréable et cela me calma tout doucement. "Notre petit secret" ? Hahaha, la bonne blague. J'émis un petit rire. Même si je savais parfaitement qu'il n'irait pas le crier sur tous les toits. Je pouvais lui faire confiance là-dessus. Pareillement pour le fait de raviver le rose sur mes joues. Le gémissement qui était parvenu à mes oreilles fut bien le mien donc. Raaah...

- Je... C'est peut-être le cas mais... Cela m'a fait peur. Alors oui, j'ai... j'ai fini par apprécier mais toutes ces sensations étranges que j'ai eues... Ça ne m'était jamais arrivé et cela m'effrayait pour tout t'avouer..

Autant être honnête avec lui malgré la gêne. Cela n'en avait sans doute pas l'air mais, cela me fit du bien.
Liam, maintenant assis sur le lit le plus proche, me demanda si je souhaitais qu'il s'en aille.


- Non, ça va.

Dis-je avant de m'affaler sur le dos sur mon lit.

- Ce fut une sacrée journée tu ne trouves pas ?

J'espérais ne pas en vivre des pareilles tous les jours sinon, cela risquait d'être usant.
Les yeux rivés vers le plafond, je repensai à ce que j'avais dis plus haut.


- Tu sais quoi ? Je viens de faire un amalgame entre la peur que j'ai eu en t'embrassant et la tienne de changer de monde. Dans le fond, elles se ressemblent non ? Toutes deux sont des peurs de l'inconnu.

Je soufflai.

- Même si, malheureusement, je ne pense pas pouvoir résoudre ton problème aussi facilement que tu viens de le faire avec le mien.

Et c'était bien dommage. Il était vrai qu'appréhender les premiers baisers, et les désirs faisant naître de nouvelles sensations et sentiments, n'avaient en soi rien à voir avec celle de quitter un environnement, un monde dans lequel on avait vécu toute sa vie pour un autre qu'on ne connaissait pas ou trop peu.






Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 106
Masculin
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Avec Amelia ont se cherche
Nationalité : Americaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Ven 8 Juin - 19:06


Amelia semblait complètement perdue, la première question que je lui posai fut est ce qu'elle voulait que je la laisse? je n'avais pas envie de me prendre la tête pour un simple baisé et hormis lui dire qu'on avait juste échangé un baiser je ne voyais pas trop comment la calmer ou l'aider. Elle me répondit doucement que non ca allait aller et que je pouvais rester. Alors qu'elle s'affala dans le lit allongé sur le dos, je repensais à tout ce qu'elle avait dit avant que je propose de partir. Elle n'avait jamais vécu ce genre de situation et ça lui faisait peur. Je pouvais comprendre, mais elle avait peur de quoi? que j'abuse d'elle? pour sa réputation? ou bien de regretter ? c'était un peu compliqué pour moi, depuis que je suis en âge de courir derrière les filles je ne m'étais jamais demandé ces choses-là...j'avais toujours mis un point d'honneur à passer du bon temps puis passer à autre chose, mais Amelia c'était un peu différent, je n'avais pas envie de la blesser et ce genre de comportement lui ferais surement du mal.
Je tournai la tête et lui répondit tandis qu'elle fixait le plafond.

"Avec toi j'ai l'impression que les journées vont souvent être comme ça..."


Ce n'était pas méchant, mais la première fois qu'on s'était vue j'avais fini à l'infirmerie car elle m'avait blessé la main, la seconde fois Javy l'agressait et là...je lui faisais découvrir des émotions jusque-là inconnues pour elle. J'affichais un léger sourire en m'accoudant sur le lit. J'étais perpendiculaire à elle, je me tenais sur mes coudes à moitié avachis sur le dos.
Je l'écoutais parler et je soupirai en détournant mon visage pour fixer le mur en face. Je répondis doucement .

"Non ce n'est pas pareil, ma famille fait partie du monde dans lequel je vis, quitter cet environnement c'est trahir ma famille. Toi tu as juste peur de t'attacher à un mec comme moi qui te fera surement souffrir...le prend pas mal mais..."

Je tournai ma tête vers elle et je la fixai en annonçant gentiment.

"Tu as juste peur de sortir de ta zone de confort, tu as peur de t'attacher à moi et que je te blesse d'une quelconque façon...tu as peur de quitter ta petite vie rose pour les enfers... et je peux le comprendre"


Histoire qu'elle ne prenne pas la mouche et se vexe, je pris un de ses pieds qui trainait et doucement je passai ma main sur sa cheville nue ( soit en passant la main sous le tissus du pantalon, soit juste sur la cheville si elle est en uniforme et donc jupe). Doucement je papouillais la peau de sa cheville en fixant devant moi les différents coins de la chambre.

"Tu as combien de coloc? Ça se passe bien?"


Je dessinais doucement des petits cercles sur sa peau, parfois je poussais le bord de sa socquette avec mon doigt pour avoir un peu plus de territoire. J'écoutais Amelia me parler, puis je l'informai.

"J'ai deux colocs moi...un ISS et un cinglé en potion avec un costume de Lama... Ce mec est un malade"

Je ricanais un peu puis j'ajoutai.

"Heureusement ils ont le droit de sortir donc je suis souvent tranquille dans la chambre. Je n'ai pas l'autorisation de sortir de cette école donc forcement je me fais bien chier, tu comprends pourquoi je m'occupe avec...des filles"

Mes doigts continuaient de se promener sur sa jambe ( ou juste sa cheville si elle est en pantalon), je ne quittais pas le mur du regard et j'ajoutai enfin.

"Tu pars en vacances? ou bien tu restes à l'école? je reste bloqué à l'école moi"

Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
En vacances |:| En Angleterre
avatar
Messages : 162
Féminin
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Liam ♥
Nationalité : Britanique
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Sam 9 Juin - 1:05

De façon assez inattendue, avoir reconnu le fait que Liam me plaisait m'avait calmée en quelque sorte. Les pensées qui se bousculaient jusque là dans mon esprit s'en étaient retirées, tout comme mon cœur qui avait repris un rythme de battements normal. Avec un peu de chance, j'allais cesser de paniquer excessivement lorsqu'il se rapprocherait de moi. Oui, parce que j'avais ce pressentiment qu'il allait continuer ses petits jeux de contacts physiques. J'allais peut-être arrêter d'en faire tout un plat néanmoins, j'étais sûre que la gêne serait toujours présente, elle. Enfin.., pour cela je n'y pouvais rien.

Comment ça "avec moi elles seront souvent comme ça" ? Tu es en train de me dire que nos chamboulements émotionnels à tous les deux sont de ma faute ? Mais non. Je savais bien que c'était faux et que tu ne pensais pas une telle chose. Quoi alors ? Je te plais aussi c'est ça ? … Attends... Je lui plairais aussi ? Non.., je me faisais des idées. En même temps, je ne voyais pas d'autres hypothèses pour expliquer son comportement envers moi, à moins qu'il ne soit du genre très tactile. Et même si cette dernière était plausible, embrasser quelqu'un sur la bouche c'était plus qu'être tactile vous n'êtes pas d'accord ?

J'entendis ensuite Liam répondre à mon amalgame. Je l'écoutai jusqu'au bout et bizarrement, je ne bronchai à aucune de ses remarques. Vu la manière dont il le disait, je pensai qu'effectivement, nos deux peurs n'étaient pas vraiment du même acabit. Nous ne fûmes pas d'accord mais pour une fois, énoncer nos deux points de vue ne se terminait pas en dispute. C'était reposant.


- Ma petite vie rose pour les enfers...

Murmurais-je. Serais-je donc effrayée d'échouer dans ma mission et finir par tomber telle une pauvre brebis égarée dans son monde actuel à lui ? Cela demandait réflexion.

- Mmmh...

J'y réfléchissais mais n'y trouvais pas de réponse concluante pour l'instant.

Je levai alors ma tête en sursaut quand Liam pris ma cheville droite dans l'une de ses mains. Que comptait-il faire exactement.. ? Que... Et ben c'était la meilleure.., il jouait avec en la caressant et lui faisant des papouilles. Je reposai ma tête sur mon lit, n'ayant plus du tout la force pour des protestations. Laissons-le jouer. Et puis, il ne faisait rien de méchant. On aurait pu croire que j'avais reçu un gros coup sur la boîte crânienne pour penser cela. Un coup invisible pourquoi pas.


- J'ai deux colocataires. Une élève de la section Potion qui s'appelle... Praise je crois et une fille de ma classe, Holly. Ça se passe bien oui.

Liam m'informa également de la composition de sa chambre. Hein ? Un costume de Lama ? Sérieusement ? En tout cas, cela avait le mérite de l'amuser.

Je venais d'apprendre que Liam était interdit de sortie du campus. "Bien sûr bien sûr" finis-je par sortir nonchalamment. Tu m'en diras tant. Même si je pense qu'il y a sans doute d'autres façons de s'occuper lorsque l'on est, si je puis dire, assigné à résidence. Je soufflai. Enfin bon, comme il l'avait si bien dit, il était ainsi fait.


- Non, je ne reste pas. Fin juin, je retourne à York chez mes grands-parents maternels pendant deux ou trois semaines et ensuite, je retourne chez mes parents à Edimbourg.

C'était dommage qu'il ne puisse pas sortir. Était-ce vraiment une bonne solution pour lui qu'on le garde enfermé ? Je n'arrivais pas à imaginer que cela puisse le convaincre de laisser son passé derrière lui et de marcher sur un chemin sans délinquance. Et puis avec les vacances, il y aura beaucoup moins de filles avec lesquelles il pourra s'amuser. HA. HA.
Oh ! Je me redressai en une fraction de seconde.


- Dis, ça te dirait que je t'envoie des photos de York et de l'Écosse ? Ça te changerait des couloirs, des salles et des murs de l'école.

Petite pause où j'écoutai sa réponse.

- Aussi, si jamais tu t'ennuies trop ici, n'hésite pas à m'appeler ou à m'envoyer un message. Je te tiendrais compagnie, même de loin.

Bon sinon, il comptait s'amuser avec ma cheville encore longtemps ? Je regardais sa main toujours sur ma peau avec circonspection.






Je parle en #990099


Dernière édition par Amelia White le Mar 12 Juin - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 106
Masculin
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Avec Amelia ont se cherche
Nationalité : Americaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Lun 11 Juin - 14:47


À moitié allongé dans le lit d'Amelia, je sentais mon dos collé au mur. Je tenais entre mes mains la fine cheville de la belle et doucement je la caressais pour détendre l'atmosphère. C'était assez déstabilisant pour moi, je n'avais jamais fait ce genre de chose à qui que ce soit, je n'étais pas trop du genre protecteur avec les nanas. Amelia semblait un peu surprise de mon geste. Je fermai mes yeux pour profiter du calme. Amelia m'expliqua alors qui était ses colocataires vu que je venais de lui parler des miens. Lorsqu'elle prononça le nom d'Holly, je me mis à sourire amusé. Je murmurai alors en souriant toujours.

"Holly Grant...je la connais, je lui donne des cours d'Histoire sous la demande de son prof"

Je voulais bien préciser la chose, qu'elle n'aille pas s'imaginer tout un tas de trucs qui ne la concernait pas. Vint ensuite la question des vacances, je perdis mon sourire quand elle annonça qu'elle ne serait pas ici durant les vacances. Merde...mes journées allaient être moins mouvementé d'un coup, et quelque part de l'enviait. Elle allait pouvoir rentrer chez elle au calme alors que moi...j'allais devoir bosser comme dingue pour rattraper mon retard et avoir le niveau d'un étudiant en quatrième année à la rentrée. Amelia me proposa alors de m'envoyer des photos. J'ouvris les yeux pour ne pas m'endormir et je tournai la tête vers elle en continuant de caresser sa cheville. Je lui répondis doucement.

"Ouais, pourquoi pas en plus je connais pas l'Écosse"

Amelia me proposa aussi de l'appeler ou de lui envoyer des SMS, mais merde Liam c'était pas ton genre putain. Tout en continuant de caresser sa cheville, je soupirai bruyamment et je déviai mon regard vers la cheville de la jeune fille en demandant d'une voix lointaine.

"Écoute Amelia... Je sais pas ce que je suis en train de faire là, c'est pas mon genre d'agir comme ça"

Je relâchai sa cheville doucement et dans un râle par manque d'énergie je me levai du lit en me passant la main dans les cheveux l'air pensif. Je m'adossai à la fenêtre et je fixais dehors, quelques étudiants allaient et venaient, je me doutais qu'Amelia se demande pourquoi je venais de changer de comportement. Je pris alors la parole plongée dans mes pensées.

"Je fais tomber mes barrières quand je suis avec toi et...parfois j'ai l'impression d'agir dans le vent ou que ça te dérange. Alors avant que ma barrière tombe pour rien, je veux savoir ce que toi tu penses de tout ça...ce que t'aimerait ou non. Ce baisé t'as perturbé tout comme moi mais je n'ai pas l'impression que tu veilles une suite et honnêtement je ne sais même pas si je suis capable d'en donner une. "

Je tournai ma tête en direction d'Amelia et j'annonçai

"Mon couvre-feu est dans deux heures tu veux que je m'en aille?"

J'avais ce sentiment de ne pas être le bienvenue dans son monde, le baiser l'avait mise en colère sur le toit, celui de la chambre lui avait plus mais on aurait dit qu'elle se voilait la face et mes papouilles l'avaient laissé de marbre...pour être honnête, pour la première fois de ma vie je ne savaient pas quoi faire à ce moment précis.


Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
En vacances |:| En Angleterre
avatar
Messages : 162
Féminin
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Liam ♥
Nationalité : Britanique
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Mar 12 Juin - 18:31

Oh, alors comme ça il connaissait Holly. Des cours d'Histoire ? Lui qui aimait ce sujet, cela devait le ravir de partager ses connaissances avec quelqu'un. Oui ? Non ? Peut-être ? Je n'en savais rien en fait. Aimer l'Histoire était une chose mais jouer les professeurs en était une autre. Surtout avec Holly. Bien que je n'avais jamais pris le temps de discuter plus amplement avec elle, j'avais compris que c'était une personne très sérieuse dans ses études et qu'elle avait un caractère bien trempé. Du coup, je me demandais s'ils avaient eu des échanges houleux. Sûrement quelques uns. Néanmoins, cela avait dû bien se terminer vu le ton qu'employa Liam. Cela me rassurai. Apprendre et travailler dans le calme était beaucoup plus productif que de se disputer non-stop.

Revenons à nos moutons.
Ma proposition de lui envoyer des photos de mes lieux de vacances ne l'avait pas transporter de joie mais elle ne sembla pas lui déplaire. Me permettant de rêver les yeux ouverts, je me dis que cela allait peut-être lui donner plus d'énergie pour quitter son monde. Je savais parfaitement que je divaguais et que ce n'était pas quelques clichés qui allaient tout arranger. Mais au moins, il aurait une vision d'un endroit qui lui était inconnu. Et qui sait ? Cela allait peut-être lui donner envie de s'y rendre plus tard.

En ce qui concernait la deuxième chose que je lui proposai, il eut l'air d'en être moins ravi. J'eus l'horrible impression d'avoir plombé l'ambiance plutôt bonne qu'on avait réussi à instaurer. Encore. Pourtant ce que j'avais dit n'avait rien de méchant et n'avait pas pour but de le mettre de mauvaise humeur. Quoi.., ça l'embêtait tant que ça de garder contact avec moi durant l'été ? Cela me vexait. Puis, il marmonna une phrase que je ne compris pas.


- Qu'est-ce que tu veux dire ?

Ce n'est pas ton genre de quoi ? De garder contact avec les gens ? De te faire de nouveaux amis ? D'être agréable et non plus taquin à tout bout de champ ? Toutefois, il ne me répondit pas. J'en déduis qu'il s'agissait plus d'une remarque pour lui-même qu'une question m'étant destinée. D'ailleurs, il continua sur sa lancée en se levant avant de se poser adossé à la fenêtre, le regard porté vers l'extérieur. Je décidai alors de me redresser sur mon lit, attendant qu'il rouvre la bouche.

Je l'écoutai attentivement, sans l'interrompre. Franchement, que pouvait-il bien se passer dans sa tête pour qu'il change de comportement de manière si imprévisible ?
Je fus étonnée dans le bon sens lorsqu'il avoua que ses barrières se brisaient quand il était avec moi. C'était un bon point compte tenu de la mission que je m'étais fixée mais plus que tout, j'étais heureuse qu'il me fasse assez confiance ou me porte assez d'affection pour que cela arrive. Cela m'allait droit au cœur cependant, à voir on visage, il avait l'air de ressentir tout autre chose. En fait, il semblait totalement perdu. À croire que je le perturbais plus qu'il ne me perturbait moi.

Je me levai de mon lit et le rejoignit à la fenêtre.


- Ce que je pense de tout ça hein... Honnêtement, je ne suis pas sûre de pouvoir te donner une réponse. En revanche, je sais une chose, c'est que je ne me cacherai plus derrière des faux-semblants pour éviter de reconnaître ce que je ressens.

Madame qui se cachait derrière ses pseudos peurs parce qu'elle était trop gênée par le fait qu'un garçon lui faisait de l'effet. Mais et lui alors ? Que ressentait-il envers moi pour me toucher et m'embrasser comme il l'a fait ? Qu'est-ce que je suis pour toi, Liam ?

- Ce que j'aimerais dans l'immédiat c'est que l'on garde contact. Nous sommes amis après tout. Même si je conçois que des amis qui s'embrassent, on n'en croisent pas à chaque coin de rue.

Je tentai un peu d'humour pour détendre l'atmosphère.
Il m'avait également parlé de "suite". Qu'entendait-il par là ? Que je voulais qu'on sorte ensemble ? Cela me gênait. D'abord parce qu'il était trop tôt pour le dire et ensuite parce que je ne souhaitais pas sortir avec un garçon sans l'aimer un minimum. Et ce dernier cas était encore confus dans mon esprit. Je tournai mon visage vers le sien.


- Comment ça "pas capable d'en donner une" ? Comment peux-tu savoir un telle chose sans avoir essayé ?

Une seconde. … Merde ! Il allait croire que je lui demandais de sortir avec moi ! J'avais dit que cela me gênait mais d'un autre côté, il y avait une petite partie de moi que cela ne dérangerait pas, même si cela se terminait mal. Pourquoi ça ?

- Euuuuuh... Ce que je veux dire c'est que tu ne devrais pas te tourmenter avec ça ! Je... Je suis touchée que tu t'inquiètes pour moi, sincèrement, mais.., l'inverse est aussi vrai. Je m'inquiète également pour toi.

Je pris l'une de ses deux mains dans les miennes en faisant "non" de la tête à sa dernière question.

- Tu sais, tout ce que je veux c'est ton bien-être et t'aider... Mmmh... Tu devrais essayer de regarder à l'intérieur de toi et de ton cœur pour savoir ce que tu ressens vraiment, ce que tu aimerais faire, ce qui te plairait.., tout ça sans te mettre de barrières comme mon monde, le tien ou celui des autres. Juste en te concentrant sur ce que tu ressens.

Je baissai la tête, ayant peur de l'avoir contrarié une nouvelle fois. Mes mains se resserrèrent sur la sienne.

- Ha... Je ressemble à une donneuse de leçon pas vrai ? Alors que même moi je n'ai pas éclaircit ce problème en ce qui me concerne...

Je voulais simplement l'aider. J'avais les yeux rivés sur sa main dans les miennes, comme si la fixer allait l'empêcher de sortir de leurs étreintes.






Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Liam Jonhson
IRS |:| Classe Delta
avatar
Messages : 106
Masculin
Né(e) le : 13/01/2001
Date d'inscription : 09/04/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : Avec Amelia ont se cherche
Nationalité : Americaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1383-liam-deliquant-a-remettre-sur-le-droit-chemin

Jeu 14 Juin - 13:56


C'était tellement perturbant, ce sentiment de ne plus rien contrôler quand je suis avec elle. c'était un peu comme si je découvrais ce qu'il y avait derrière le miroir de mon monde de délinquants, la vie que je pourrais éventuellement avoir si comme l'avait dit Tess je décidais de me bouger mon cul pour devenir un mec bien. J'avais toujours craché sur les fils de bonne famille qui bossait et fondait leurs foyers, je disais toujours que c'était une vie de faible et pourtant... est ce que sentir des bras autour de moi quand je rentre d'un boulot de merde serait si nul que cela? Peut-être que si je décidais de devenir un mec bien comme le veut ma mère, ma vie serait plus agréable.

Je continuais de parler à Amelia, lui révélant par la même occasion que notre amitié était réelle car avec elle j'étais quelqu'un de bien différent. Je ne savais pas trop ce qu'était Amelia pour moi, mais ce qui est sûr c'est que ce poison de fille m'était vital. Adossé à la fenêtre J'écoutais Amelia prendre la parole. Je la fixais de mon regard neutre sans un mot.

J'étais content d'apprendre qu'elle ne se cacherait plus derrière ses pseudos peur et le fait qu'on soit ami était aussi quelque chose de plaisant. Sa réponse à mon allusion me fit arquer un sourcil. Elle me reprochait de ne pas vouloir donner de suite sans avoir testé avant... Je commençais à la connaitre et je comprenais bien vite qu'elle venait encore de gaffer, serait elle aussi perdue que moi?
Elle s'inquiétait pour moi et ça c'était touchant car personne hormis mes parents ne s'était jamais inquiété pour moi. Je baissai les yeux sur ses mains qui venaient de prendre possession des miennes. Une petite voix au fond de moi me demandait à quoi je jouais. Amelia continuait de parler et elle s'enfonçait de plus en plus, on aurait dit qu'elle voulait une suite à tout ça...mais même si j'en voulais une...était-ce une bonne idée? je n'étais pas encore sûr de ce que je voulais...dans quel monde je voulais aller? Je sentais ses doigts autour de ma main, j'inspirai un grand coup et j'optai pour la taquinerie.

"Je vais finir par croire que mes baisers te rendent accroc"

Je quittai ses mains en soupirant, ce n'était pas un soupir d'énervement ou autres non, plus un soupir de plaisir. J'ébouriffai les cheveux d'Amelia en la taquinant.

"C'est le côté Bad boy sa, ça va te passer"

Je lui fis un clin d'œil puis un peu plus sérieusement je l'informai.

"Je crois que c'est mieux que je m'en aille, sinon je risque de dépasser certaines limites"

Une nouvelle fois sans lui demander son avis, je passai mes doigts sous son menton afin de la forcer à me regarder, puis doucement je frôlai ses lèvres des miennes et je murmurai.

"Je te propose un petit jeu Amelia... Sort avec moi pour que je devienne un mec bien"

C'était compliqué de savoir si j'étais sérieux ou si je plaisantais, le timbre de ma voix ne semblait pas sérieux mais pas taquin non plus. En réalité c'était plus de l'aide que je lui demandais, je sentais au fond de moi que si Amelia était avec moi je ne pouvais que bien me tenir et peut-être que finalement j'avais envie de devenir quelqu'un de bien...j'avais juste besoin de beaucoup d'aide.
Je relâchai le visage d'Amelia puis sans vraiment attendre de réponse préférant laisser l'idée germer dans sa petite tête j'annonçai.

"Je vais y aller, je dois avoir des devoirs qui trainent au fond de mon sac chez moi, ça me fera pas de mal si je veux être carré en septembre pour ma nouvelle année"

Je lui fis un petit clin d'œil puis je quittai la chambre d'Amelia la laissant sur sa faim.

Citation.

Revenir en haut Aller en bas
Amelia White
En vacances |:| En Angleterre
avatar
Messages : 162
Féminin
Né(e) le : 27/03/2001
Date d'inscription : 09/05/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Liam ♥
Nationalité : Britanique
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t524-amelia-white-fiche-de-presentation

Jeu 14 Juin - 23:28

Le stress était revenu. Mes mains toujours autour de la sienne, j'appréhendais la façon dont Liam allait réagir à mes paroles. Allait-il encore me houspiller comme quoi je n'avais pas de leçons à lui donner car je ne connaissais et ne comprenais rien à la vie qu'il avait vécue ? À cause de cette crainte, je lui avais répété plusieurs fois que je ne cherchais qu'à l'aider et non à l'enfoncer. L'aider à devenir un mec bien. Même si "bien" pouvait se traduire de différentes façons suivant la personne qui l'employait. Il faudrait plutôt utiliser la phrase "quelqu'un vivant dans la légalité et ne cherchant pas à nuire aux autres d'une quelconque manière". Il y avait sans doute beaucoup d'autres critères que je pouvais choisir pour enrichir ma perception de ce mot néanmoins, c'était un bon début en ce qui concernait Liam, je pense.

Contre toute attente, le garçon en face de moi me répondit sur un ton plaisantin et en m'ébouriffant les cheveux. D'abord surprise, j'affichai ensuite un sourire de satisfaction pendant qu'il était toujours en train de me décoiffer. J'étais contente qu'il prenne ainsi mes remarques. Il avait compris que ma sincérité n'avais rien de fausse et que qu'importe ce que je lui dirais à l'avenir, cela ne sera jamais pour lui faire du mal ou le critiquer – sauf en bien ou si j'étais en colère contre lui, ha ha –.

Sa main ayant quitté mon crâne, j'entamai de les remettre en place du mieux que je pus. C'est alors qu'il sortit une phrase qui ramena le sérieux dans sa voix. "Dépasser certaines limites" ? Je fis mine de ne pas comprendre même si dans le fond, j'avais une très bonne idée de ce à quoi il faisait allusion. Mes joues devinrent légèrement roses mais je gardai contenance cette fois. Je fis "oui" de la tête, signifiant que j'avais bien compris. Seulement, mes yeux s'ouvrirent de surprise une nouvelle fois lorsqu'il releva mon visage, ses doigts sous mon menton, et frôla mes lèvres des siennes. Vous voyez, je ne m'étais pas trompée sur son histoire de limites. On se demandait qui semblait réellement accroc aux baisers de l'autre. Enfin.., passons. Après tout, cela ne se termina pas là. En effet, il prononça des paroles qui firent s'agrandirent grandement mes globes oculaires.

Que... Que venait-il de dire ? J'avais bien nettoyé mes oreilles donc pas de risque que j'ai mal entendu. Était-il sérieux ?! Avait-il cru que j'avais sous-entendu cette idée il y a deux minutes ? Cette demande me prit complètement au dépourvu. Je ne savais quoi y penser et quoi y répondre. Tout à l'heure, je m'étais dis que cela me gênerait car je ne souhaitais pas sortir avec quelqu'un sans l'aimer ne serait-ce qu'un peu. L'amour peut venir après ? Dans ce cas, autant passer du temps ensemble en tant qu'amis et voir si nos sentiments évoluent, pas besoin de se mettre en couple pour ça. Cependant.., si cela pouvait l'aider... Après tout, "sortir ensemble" c'étaient juste des mots et puis, si se dire qu'il s'est "casé", on va dire, peut lui permettre de réfléchir autrement qu'en mode délinquant... Raaaaaah !! Tout s'embrouillait dans ma tête !

J'allais pour lui répondre un truc sûrement incompréhensible néanmoins, il me devança en se dirigeant vers la porte de la chambre. Je le saluai et le regardai sortir de la pièce.
Une fois qu'il fut parti, je m'adossai au mur à côté de la fenêtre et me laissa glisser jusqu'à ce que mon fessier touche le sol. Haaaaa... Quelle journée mouvementée. Qui aurait cru qu'elle se terminerait comme cela pour nous ? Mon esprit allait encore devoir faire marcher ses rouages à fond après tout ce qui venait de se passer. Enfin, bon... Ce qu'il fallait retenir pour aujourd'hui, c'était que nous nous étions réconciliés après avoir levé tous ces malentendus. Il restait nombre d'interrogations sans réponse je le concevais mais en cet instant, je ne parvenais pas à voir de mauvaises choses dans l'immédiat.

Souriant à cette pensée, je me relevai non sans un certain entrain et entrepris de faire mes devoirs pour le lendemain.



[FIN]





Je parle en #990099
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Vous faites comment pour dire à votre psy que vous aller bien?
» Les 6 super-neurotransmetteurs de votre cerveau (à lire pour les courageux lol)
» Votre cerveau vous manipule-t-il?
» Les 6 super neurotransmetteurs( neuromédiateurs) de votre cerveau : Thierry Souccar * cerveau et neurotransmetteurs : test
» Vos parents n'aiment pas votre style? sont ils pour ou contre?Vous frenent ils dans votre recherche de personnalité???reponses+commentaires s.v.p.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Dortoir :: Premier et deuxième étages :: Chambres-
Sauter vers: