AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: North London :: Camden Town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aide moi... [Emilie]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mar 5 Juin - 14:25



Une heure, deux heures? je n'avais aucune idée de combiens de temps j'avais passé dans ce bar. Entre chaque verre j'appelais Indare afin qu'on me laisse voir ma sœur, mais rien à faire, depuis deux jours la réponse était toujours la même.

Citation :
"Elle est en isolement"

Je ne supportais pas qu'on m'empêche de voir ma sœur et cela se reflétait sur mon comportement. Hier j'étais limite devenus muet et je refusais de parler avec Émilie, et aujourd'hui j'avais juste envie de tout oublier, alors j'ai fait ce que je n'avais pas fait depuis des mois...me souler. J'avais envoyé un SMS à Émilie pour ensuite mettre mon téléphone sur silencieux.
Endormis sur la table, je sentis une pression sur mon bras et quand j'ouvris les yeux je vis le barman qui me râlait dessus.

"Putain Alex rentre chez toi je dois fermer"

Fermer? il n'était donc pas loin de vingt trois heures. Je fis grincer ma chaise et je quittai le bar. Titubant dans les ruelles, je heurtai un mec, le fait que je refuse de m'excuser ne lui plaisait pas apparemment, il en vin rapidement aux mains. Un coup bien placé sur la joue et je m'écroulai au sol perdant connaissance durant trente bonnes minutes. L'arcade légèrement ouverte à cause de ma chute, je titubai à nouveau en direction de chez moi. Il me fallut bien une heure pour grimper ces escaliers. Une fois en haut j'ouvris la porte et la claquai violemment derrière moi en hurlant la voix nasillarde et enivrée de vodka.

"Chérie! je suis rentré!"


Mon accent Russe était encore plus prononcé qu'avant. J'étais complètement bourré et mon objectif premier était de me défouler. Je donnai un violent coup dans la table basse avec mon pied, le chat dormait sur le canapé et il sursauta pour courir dans la chambre se planquer. Je continuais de hurler malgré l'heure tardive.

"Émilie! Bordel tu es où? tu le crois ça? ils refusent de me laisser aller voir ma sœur"

Ma voix amplifiée par l'alcool tremblait, j'avais tellement envie de pleurer, envie de tout cassé, ma sœur était avec Émilie ma raison de vivre, m'empêcher de voir l'une d'elles c'était m'empêcher de respirer et je le supportais pas. Tout en marchant dans le salon, je logeai un violent coup de pied dans une de mes guitares appuyer contre le mur, l'endommageant au passage alors que je tenais beaucoup à mes grattes. J'étais méconnaissable, personne ne m'avais jamais vu autant en colère sauf la fois où je m'en étais pris à Lydia, sauf que cette fois-là je n'étais pas ivre, alors que là je l'étais.
Émilie pouvait me dire ce qu'elle voulait, je ne l'écoutais pas et je ne me laissais pas approcher, j'étais pire qu'un chien enragé, mais au fond de moi, le petit Alex pleurait, il fallait bien qu'un jour j'explose, je tenais tout sur mes épaules depuis des années, le décès de ma mère, la folie de ma sœur, l'éloignement de mon père et tout récemment le passé d'Émilie...


Citation.



Spoiler:
 


Dernière édition par Alexei Thomson le Jeu 12 Juil - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mar 5 Juin - 16:51
L'ambiance était tendue en ce moment. Cela se sentait le matin tout comme le soir. Elle connaissait bien sûr la raison. Alexei ne pouvait pas voir sa soeur qui était en isolement. Ça le rendait totalement dingue et la jeune fille avait bien comprit que même si elle tentait de le rassurer, ça ne servait à rien. La rouquine s'était donc fait un peu plus discrète même si elle ne pensait pas que c'était la solution. Au boulot, elle avait tenté d'en apprendre un peu plus, voir d'essayer de bouger les choses mais rien. Elle n'était que la psychologue après tout et elle n'était même pas chargée de cette jeune fille. Elle n'avait aucun pouvoir. La rousse avait donc essayé de combler ailleurs, de le laisser le plus possible se reposer, faisant la plus grosse part des tâches ménagères, faisant la paperasse, rangeant. L'appartement n'avait jamais été aussi propre en cohabitation avec la jeune femme. Emilie avait eu beaucoup de problèmes de son côté, et il avait toujours été là. C'était le moment de lui prouver que c'était réciproque. Car elle l'aimait et elle devait l'accompagner dans les hauts comme dans les bas.

La rouquine avait reçu aujourd'hui un SMS. Il allait se saouler et elle ne devait pas l'attendre. Ça lui fendait vraiment le coeur de le voir comme ça, s'insultant. Elle devait vraiment lui faire cracher le morceau. Elle connaissait le problème mais il enterrait ça, ne disait rien. Et c'était lui qui, un jour, a dit qu'ils devaient se confier l'un à l'autre. Et il était en train de se ronger.

Emilie était donc rentrée du bureau un peu plus tôt pour ranger, se disant que lui laisser le moins de tâche à faire le soulagerait. Mais ils devaient parler. Elle avait peur de le voir encore dans un état pas possible. Et s'il ne rentrait pas ? Et s'il s'écroulait dans la rue ? Ça lui faisait peur et ça lui paraissait évident qu'elle allait l'attendre, au moins pour être sûr qu'il était encore vivant. D'ailleurs, s'il n'était pas là d'ici une heure du matin, elle irait le chercher.

Dans la soirée, elle s'occupa comme elle le pouvait pour tenter d'oublier tout ça même si son coeur était lourd. D'ailleurs, assez tardivement, elle décida de se doucher pour se calmer un peu. Elle savait les vertus de l'eau chaude sur l'état mental. Et ça marchait. Elle se calma et elle pu un peu souffler.

Mais cela ne dura pas. Elle entendit d'un coup Alex crier qu'il était rentré. Elle comprit à son ton et à son accent qu'il devait être sacrément bourré. Inquiète, elle sortit, se sécha rapidement et coinça une serviette autour d'elle, assez fort pour qu'elle ne tombe pas. Il hurlait et elle entendit un coup violent dans un meuble et un chat partit vers la chambre, paniqué. La rouquine prit peur. Elle avait peur de la violence et cela malgré le fait qu'elle l'avait été il y a longtemps. Mais elle se disait qu'elle devait être plus forte que ça.

Il hurlait vraiment et son coeur battait vite. Il frappa dans une de ses guitares, lui criant qu'ils l'empêchaient de voir sa soeur. La jeune femme s'approcha et se rendit compte de sa blessure à l'arcade.

-Alex...

Elle tenta de s'approcher de lui malgré sa crainte. Il ne lui ferait pas de mal, même saoul, elle le savait au fond d'elle. Mais s'approcher d'un mec violent et bourré n'était jamais une très bonne décision.

-T'es complètement ivre. Calme-toi.

Mais il ne écoutait pas. Il était plongé dans sa rage. Elle devait l'atteindre, attraper son attention. Elle devait le faire craquer pour que sa colère devienne tristesse. Emilie prit son courage à de main pour lui attraper les épaules et le tourner vers elle, plantant son regard dans le sien.

-Alex ! Calme-toi bordel ! Je sais que c'est dur ! Mais tout détruire n'aidera rien !

Elle sera un peu ses épaules d'un regard suppliant

-S'il te plait. Parles-moi...



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Jeu 7 Juin - 10:17



Je sentais ma vie partir en fumée, j'avais toujours dit que Lana avait besoin de moi, mais là on aurait dit que c'était moi qui avais besoin de ma sœur. Ma vie n'avait de sens qu'à travers elle, je me levais pour bosser afin d'assurer financièrement au cas où mon père ne pouvait plus payer ses soins, j'avais un téléphone pour parler avec elle quand elle était la bas et depuis le début de son isolement je devenais fou.
La voix de la rouquine résonna dans ma tête, j'étais un égoïste et je le savais, je devenais fou pour ma sœur alors qu'Émilie était là et qu'elle subissait mon caractère de merde depuis plusieurs jours sans s'énerver.

Malheureusement mon ivresse m'empêchait de voir clair et de l'écouter, je fuyais la moindre conversation en lui tournant le dos. Lorsqu'elle s'approcha de moi je la repoussai d'un geste d'épaule lui faisant comprendre que je voulais pas la voir. Mais pourquoi je ne voulais pas? peut-être parcequ'a chaque merde que j'ai eue dans ma vie je me suis débrouillé seul, mais maintenant j'avais Émilie et...je devais apprendre à accepter de l'aide.

Cette fille était tellement intelligente... n'importe qui le verrait que je suis ivre, mais elle était aussi courageuse, elle savait que je pouvais être violent, lorsqu'elle me tourna vers elle, mon regard sombre se planta dans le sien, il était noir et mauvais, mes yeux étaient rongés par l'alcool... Elle me supplia de lui parler.

D'un coup je l'agrippai par les épaules et j'inversai les rôles la plaquant au mur en grognant. Mon haleine alcoolisé se répandait autour de nous et d'une voix lugubre je murmurai.

"Te parler? tu m'as parlé toi quand tu étais mal? non tu as appelé ton pote"

Mes doigts se serraient sur ses épaules et je continuais de la fixer. D'un coup son visage changea, c'était celui de Lydia qui apparaissait. Je fronçai les sourcils et marmonnai.

"T'as appelé ton pote plutôt que moi, l'école à appeler mon père au lieu de moi...pourquoi vous me faite passé en second plan?"

Je venais de lui hurler dessus sans ménagement. Je continuais de serrer ses épaules frêles en la fusillant du regard, quand le visage d'Émilie revint à la place de celui de Lydia, une larme coula le long de ma joue trahissant la tristesse qui se cachait derrière ma colère.

"Pourquoi? pourquoi je passe toujours en deuxième?"

Ce sentiment de passer après tout le monde me rongeait de l'intérieur depuis toujours. Quand Lana est née je suis passé au second plan, quand ma mère est morte c'était pareil, les troubles de Lana...quand Émilie est arrivée dans ma vie je pensais pouvoir enfin passer en premier dans la vie de quelqu'un, mais la seule fois où elle avait eu besoin de quelqu'un car elle était blessée, ce n'était pas moi qu'elle avait appelé.

Lorsque je me rendis compte que je serrais trop fort les épaules d'Émilie, mon visage se décomposa. Je la relâchai d'un coup effrayé et je reculai d'un pas. Je venais de recommencer...

"Je...excuse-moi"

Je reculai encore pour m'assoir sur le canapé. Je pris mon visage entre mes mains qui tremblait surement par manque d'alcool, je devais surement être en phase descende et j'allais pas tarder à cuver. Je murmurais entre mes mains.

"je suis désolé...je te veux pas de mal"

Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 8 Juin - 17:00
La jeune femme sentait son cœur battre beaucoup trop fort. Elle se répétait sans cesse qu'elle n'avait pas peur. Mais le simple fait qu'elle devait le répéter prouvait au fond qu'il y avait un problème quelque part. C'était son homme qui était ivre et qui frappait dans tout ce qu'il voyait. Pouvait-elle faire partie de ces choses là ? Elle n'y croyait pas vraiment au fond vu qu'il avait toujours été très doux avec elle. Emilie ne l'imaginait pas et surtout ne voulait pas l'imaginer. Elle avait donc prit son courage à deux mains pour le tourner vers elle pour qu'ils puissent enfin avoir une interaction. Mais elle comprit bien qu'elle avait peut-être trop espéré. Le geste s'inversa, il lui attrapa les épaules et la plaqua fortement contre le mur. La rouquine déglutit et son visage devint presque effrayé. Elle ne comprenait pas, c'était tellement inhabituel qu'elle resta bouche bée, ne pouvant rien sortir. Et le voilà qu'il commença à lui hurler dessus. Il marqua une ironie: elle lui demandait de parler alors qu'elle ne l'avait pas fait lors de son agression. Une colère vint se rajouter à la peur déjà très présente. Comment osait-il remettre ça sur le tapis ? Elle lui avait expliqué de nombreuses fois la raison de cet acte et en plus, c'était au début de leur relation. Ils n'étaient pas encore aussi complices que maintenant. Enfin, elle commençait à se dire que la complicité n'allait peut-être que dans un sens finalement. Il lui cria qu'il passait toujours au second plan. Les yeux de la rouquine commencèrent à s'humidifier alors qu'une larme coula des joues d'Alex. Ces accusations étaient injustes, elle avait l'impression de vivre pour lui. Il était tout ce qu'elle avait. Et il osait dire ça... Elle savait qu'avec l'alcool, les mots dépassaient la pensée mais au fond, c'est qu'il devait le penser pour le sortir avec autant de colère.

En attendant, elle avait toujours peur qu'il finisse par lui faire du mal et sa prise sur le bras commençait à être douloureuse. Elle fit une grimace alors que son regard ne cessait de bouger dans tous les sens tellement qu'elle était paniquée. Elle respirait plus fortement. Pourquoi il lui faisait ça ? Cela lui rappelait l'histoire avec son ex Lydia...Et si c'était un cas fréquent finalement ? Elle commençait à douter. Mais voilà que son visage sembla se décomposer, comme s'il comprenait son geste. Il la lâcha, s'assit sur le canapé, lui disant qu'il ne lui voulait pas de mal. C'était loupé sur ce coup là. Elle était blessée mentalement, sentimentalement et physiquement. Deux grosses marques rouges restèrent sur sa peau. Emilie cependant resta debout, encore sous le choc de ce qu'il venait de se passer. Après ça, elle n'avait envie de l'approcher. Ou du moins, c'était vraiment paradoxal. Elle voulait l'aider mais sa peur était amplifiée. Elle avait envie de pleurer. Il lui fallu alors bien quinze secondes entières de silence avant d'aller s'asseoir très doucement sur le canapé comme si elle avait peur qu'il lui saute dessus. Pour preuve, elle se mit bien à l'autre bout de celui-ci, loin de son copain. La rouquine fixa un moment en face d'elle alors que quelques larmes coulèrent de ses yeux.

-Va falloir que t'arrêtes de me sortir cette histoire d'agression. C'était y'a cinq mois.


Elle ressuya ses larmes et renifla bruyamment et tenta de reprendre un peu son souffle. Elle continuait de fixer en face d'elle, ne voulant pas le regarder pour l'instant par cette sensation de peur.


- Et bordel Alex, après je t'ai parlé de tous mes problèmes après ! Je t'ai tous dis, mes tracas et les histoires les plus connes. Tu rends compte comme c'est injuste ? Et de ton côté toi, tu fais quoi ? Tu me parles pas de ton problème, tu préfères aller te bourrer la gueule seul puis frapper dans tout ce que tu trouves.


Il y avait une certaine amertume dans sa voix alors qu'elle essayait de se calmer. Elle se frotta aussi le visage. Elle décida d'arrêter les reproches là, il en avait assez prit comme ça dans son état. Elle devait également le rassurer. Elle dit alors d'une voix assez forte sans pour autant crier.

-Alex...T'es pas au second plan. Je sais pas si tu te rends compte quel pilier t'es dans ma vie. Si tu te séparais de moi, je ne serais plus rien. Je n'ai presque aucun ami... Et quand je rentre, c'est pour te voir. Quand je fais des conneries, des trucs ridicules c'est pour te voir rire. Tu m'as aidé de partout et moi j'ai toujours peur de ne pas en faire assez. J'ai peur de ne pas arriver à te soutenir, j'ai peur de te ralentir. Bordel, Alex, si tu savais comme je t'aime, comme je suis accroc à toi... Ne dis pas que tu es au second plan. Il n'y a pas plus faux que ça.


Elle le regarda dans les yeux quelques secondes puis les essuya encore une fois. Son ton devint d'un coup moins fort et elle prit une voix plus bas, plus calme.

-Et si Indare a appelé ton père, c'est parce que c'est une administration. Ils sont pas dans le sentiment mais dans les questions plus de responsabilités. Ils se disent pas que tu es celui qui s'occupe d'elle, qui l'aime le plus et que tu souffres. Ils se disent seulement que dans la logique administrative, c'est aux parents d'être prévenu. Même si c'est pas juste. Point.


Emilie ne disait pas si c'était bien ou si c'est pas mal. Elle disait les faits et il aurait du y réfléchir un peu aussi. Emilie se leva et soupira doucement.

-C'est une école, pas une foutue prison. Elle va y sortir car ils ne laisseront pas un gosse seul bien longtemps.

La rouquine devait se calmer, elle ressentait beaucoup trop de sentiments contradictoires en même temps. Elle soupira et alla dans la cuisine sans rien dire d'autre, profitant pour faire tomber les dernières larmes de peur en chemin. Elle prit un verre qu'elle remplit d'eau fraîche, en bu deux trois gorgées avant de revenir vers lui et lui tendit le verre.

-Tiens.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Lun 11 Juin - 12:19


Assis sur le canapé je cachais mon visage dans mes mains. Je me sentais tellement mal. Le soir où j'avais blessé Lydia jm'en était voulus au plus profond de moi, mais là, l'avoir refait et sur Émilie en plus. Quelques larmes coulaient sur mes paumes mais personne ne pouvait le voir. J'avais l'impression d'être le pire des monstres. Je sentis le poids de la rouquine à l'autre bout du canapé, je l'avais tellement terrorisé qu'elle n'osait même pas s'assoir contre moi comme on le faisait souvent le soir en regardant la télévision.

La voix d'Émilie résonna, instinctivement j'essuyai mon visage avec mes paumes pour effacer mes larmes. Hors de question qu'elle me voit pleurer. Je tournai la tête vers elle quand elle continua de parler. Elle fuyait mon regard, elle fixait devant elle.

Sa voix remplie d'amertume continuait de m'incriminer et le pire c'est qu'elle avait raison. On s'était disputé pour ça, pour le fait qu'elle ne me parlait pas de ses soucis et qu'ensuite je me retrouvais face à ses problèmes sans rien savoir. Et là...c'est moi qui refusais de communiquer, surement parcequ'en général Lydia ne voulait pas entendre parler de ma sœur et que mon père fuyait la conversation aussi. Je soupirai doucement, l'alcool me tournait dans la tête et mon cœur battait fort lorsque Émilie se confia à moi. Elle me confia qu'elle était accro à moi, qu'elle ne se voyait pas vivre sans moi et le pire c'est que ce qu'elle me disait c'était réciproque... je ne me voyais plus vivre seul sans cette vague rousse et tout son bazar qu'elle trainait derrière elle...

Je continuais de la regarder et mon cœur loupa un battement quand elle tourna sa tête vers moi pour me regarder. Ses yeux étaient rougis par les quelques larmes qu'elle avait versées à cause de moi. Sa voix devint bien plus calme et elle m'expliqua comment procédaient les écoles. Elle avait entièrement raison et je le savais, c'était ça le pire, mais la colère m'avait aveuglé totalement. Ce que je ressentais pour ma sœur allait au-delà de la raison, je savais qu'on était fusionnel elle et moi, mais je me rendais compte que ma sœur était une drogue pour moi.

Émilie se leva en m'expliquant que c'était une école et pas une prison. Je fixai alors devant moi en réunissant mes idées. Je me perdais littéralement dans mes pensées quand d'un coup un verre d'eau se posta devant moi. Je le regardai quelques secondes, puis je le pris mes mains tremblantes en murmurant un simple

"Merci"

Je bus le reste du verre, puis je le déposai sur la table en relevant le visage vers Émilie. Mes yeux rougis par l'alcool et les larmes discrètes de tout à l'heure se posaient sur son visage. Je ne me levais pas du canapé, je n'étais pas sur de tenir debout. Je tendis une main et du dos de celle-ci je frôlai sa main en murmurant.

"Émilie...pardonne-moi, j'ai perdu le contrôle"

Je n'osais pas la toucher, j'avais peur qu'elle me repousse, je le supporterais pas, j'aurais bien trop mal si mon ange roux me repoussait. Mes yeux implorant la fixaient, puis je me levai avec difficulté et je me dressai devant elle. Je vis les deux marques rouges et nerveusement je me mordis la lèvre inférieure en posant mes doigts sur les blessures.

"Gifle moi...colle-moi ton poing dans la figure fait ce que tu veux mais fait moi payer de t'avoir fait du mal"


Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 11 Juin - 22:47
La jeune femme avait ressentit beaucoup trop d'émotions qui ne cessaient de se contredire les unes entre elles. La colère, la peur, l’empathie, l'amour, l'injustice et la justice c'était plutôt troublant à ressentir et surtout de savoir qu'elle est la réaction juste à avoir. Quel intérêt à mettre en premier ? Certainement celui d'Alex mais d'un côté, ça la démangeait de lui dire de ne plus jamais faire ça, de ne plus jamais avoir ce genre de gestes à son égard. Mais en regardant son visage, ses yeux rouges qui prouvaient qu'il avait pleuré, qu'il avait trop bu... Et ce regard désespéré sur son visage qui lui suppliait le pardon... Et puis, il y avait l’expérience d'Emilie. Elle avait été violente toute sa jeunesse tant qu'elle intériorisait ses problèmes familiaux. Donc elle pouvait comprendre ce soucis, elle pouvait comprendre ce non contrôle et donc, elle était encore plus emphatique. La rouquine aurait préféré être tout simplement en colère, cela lui aurait certainement permit de se défouler. Mais elle ne pouvait pas le laisser tomber, il avait besoins de son soutient. Quel genre de petite-amie serait-elle sinon ? Elle voulait montrer qu'elle pouvait le faire, qu'elle pouvait aider, lui montrer qu'il n'était pas seul. Qu'il pouvait lui parler, pleurer devant elle en laissant sa foutu fierté d'homme russe de côté.

Il frôla sa main de son regard suppliant, la fixant, lui demandant de lui pardonner. La demoiselle continuait de le regarder d'un air neutre mais remplit de tellement de sentiments différents et opposés. La rouquine ne sembla donc pas réagir, elle réfléchissait toujours sur la bonne réaction à avoir. Alors, le jeune homme se releva et regarda les marques rouges sur ses épaules. Ses mains allèrent jusqu'à celles-ci et elle ne pu empêcher un sursaut de peur par rapport à ce qu'il avait fait. Elle était dans ce mélange entre la méfiance et l’empathie. Il la fixa et lui demanda de le frapper, de le frapper pour qu'il puisse en gros déculpabiliser. La jeune femme resta surprise quelques secondes. Lui faire du mal en retour car il lui en avait fait ? Cela lui semblait tordu et ce n'était qu'un moyen pour qu'ils soient quittes. Mais on se débarrassait pas des erreurs comme cela en demandant à la personne en face d'en faire de même. Et puis, il était loin d'être lucide. Il ne savait pas ce qu'il disait, il était dans l'émotion. Elle ne pouvait pas le frapper, elle refusait détruire ses efforts de pacifisme comme cela.

La jeune femme s'approcha alors doucement son amant puis le prit doucement dans les bras, tentant d'oublier sa méfiance soudaine. Il sentait l'alcool mais elle savait qu'on delà, il subsistait de sa véritable odeur rassurante. Elle ne dit rien quelques secondes, le laissant comprendre la situation puis commença à marmonner:

-Dis pas des conneries. On résous rien en se vengeant.

Elle laissa quelques secondes puis ajouta:

- Alex... J'suis là ok ? Et je suis pas qu'une source de chaleur humaine ou d'amour. Je veux que tu me dises quand ça va pas. Je sais qu'avec mes conneries avec ma mère t'as du penser que je n'avais pas à en supporter d'avantage.

La rouquine le serra un peu plus contre elle et soupira;

-Mais te vois pas comme un pilier qui doit supporter la vie de toute le monde. T'es un être humain. Alors bordel, on est une équipe. Je veux que tu parles, que tu laisses de côté ta fierté et que si tu as envie, tu pleures aussi car on ne devrait rien se cacher. Les joies comme les larmes. Et ne pas étouffer ça dans l'alcool. Au risque de refaire des conneries. Et si tu veux te bourrer la gueule, on se bourrera la gueule ensemble. Mais pour un truc bien. Pour une bonne nouvelle.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mer 13 Juin - 10:12


L'alcool était encore présent en moi, c'était surement pour ça que je lui avais proposé de me gifler pour que je me sente moins coupable. Je crois que le fait qu'elle ai sursauté quand j'ai frôlé ses traces rouges m'avait fait du mal. Elle avait donc peur de moi? bordel mais qu'est-ce que j'ai fait...avec tout ce qu'elle avait vécu avec sa mère, voila que je venais de faire la plus grosse connerie.

Lorsqu'elle prit la décision au bout de quelques minutes de me prendre dans ses bras, je me détendis d'un coup. Doucement je passai mes bras dans ses longs cheveux roux et je pus enfouir mon visage dedans en soupirant d'aise. Je me retenais de craquer, je me refusais à pleurer devant elle, je tenais trop à ma fierté.

Émilie se mit à parler doucement et m'expliqua qu'elle n'était pas juste là pour jouer le rôle de la chaleur et que malgré sa situation avec sa mère, elle était capable d'encaisser mes propres soucis. Je ne répondis pas réfléchissant à tout ça malgré mon degré d'ivresse. Elle enchaina dans son dialogue et contre toute attente celui-ci m'apaisa doucement. Je reniflai un peu pour retenir mes larmes, puis je murmurai.

"Quand maman est morte...mon père à déprimé et Lana n'avais que moi, je m'occupe d'elle depuis ce moment et...jusqu'à présent j'avais toujours réussi à stopper ses crises, à la forcer à prendre ses cachets, mais là...je me suis loupé, je n'étais pas assez présent pour elle et elle a dérapé"

Au fond de moi je me sentais coupable d'avoir mené ma vie, de m'être concentré sur mon couple plutôt que sur elle. Voilà pourquoi j'étais bourré ce soir et pourquoi je m'étais énervé sur Émilie. J'avais l'impression que l'ange roux m'avait tellement rendu accroc à elle, que j'en avais oublié ma sœur. Je sortis mon visage de ses cheveux les yeux encore rouge vif à cause des larmes et je murmurai.

"J'ai toujours fait passer ma sœur avant tout et là...c'est toi que j'ai fait passer avant tout, j'ai tenté de vivre ma vie et...au final ma sœur est maintenant en isolement"

Je n'incriminais pas Émilie, au contraire elle m'avait changé la vie, je m'incriminais moi, alors je lui demandai .

"Émilie... je veux pas t'imposer ma sœur mais...j'aimerais qu'elle vive avec nous, enfin au moins le week-end et la semaine elle serait à Indare, je suis sur que vivre dans un foyer normal deux jours par semaine lui ferait du bien si ses médecins l'acceptent"

Je baissai un peut la tête gêné et j'ajoutai.

"On pourrait rendre ton appartement et le mien et prendre un F3 pour qu'elle ait sa chambre"

Je relevai le visage vers Émilie et j'attendais qu'elle me donne sa réponse, je voulais pas imposer Lana dans notre vie, mais on aurait la semaine pour nous deux et le week-end il y aura Lana, en plus ma sœur était du genre solitaire donc elle ne nous ennuierait pas surtout que j'avais remarqué qu'elles s'entendaient bien vu qu'Émilie m'avait dit avoir été bloqué avec Lana dans le gymnase de l'école.

Citation.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 15 Juin - 16:31
Cette situation l'avait véritablement refroidit et ça lui faisait mal de se le dire mais le prendre dans ses bras ne lui apportait à elle aucun réconfort. Avec ce qu'elle venait de se prendre, la peur, les cris, les gestes trop brusques, elle le tenait contre lui par nécessité et non par tendresse. En fait, ça allait lui prendre un peu avant d'oublier cela, elle le savait. Cela lui faisait remonter à une époque de violence qu'elle ne voulait pas et bien qu'elle savait que c'était exceptionnel, qu'il avait bu, ça avait profondément blessé Emilie qui s'était rendu compte que oui, il pouvait être violent avec elle, qu'il pouvait lui hurler dessus comme si elle n'était qu'une merde. Et son peu de confiance en elle ne l'aidait pas plus que ça. La demoiselle se sentit alors un peu dépitée alors qu'elle fixait en face d'elle, le sentant enfouir sa tête dans sa chevelure. Elle l'entendit parler, il se confia par rapport à son histoire familiale, qu'il avait toujours arrivé à stopper les crises de Lana sauf cette fois si. La rouquine comprenait très bien la culpabilité qu'il devait ressentir mais même si c'était sa volonté à lui, était-il sûr que sa sœur souhaite qu'il soit toute sa vie à la surveiller ? Après tout pourquoi pas ?

Cependant, ce fut elle qui ressentit la culpabilité à sa phrase suivante. Il ne l'avait pas accusé et loin de là mais elle se sentit coupable. Cpendant rien n'était visible sur son visage. Elle qui était si expressive habituellement, elle ne laissait rien paraître, d'une neutralité certainement pire que les larmes qui ont au moins la valeur d'être honnêtes. Finalement il lui demanda si ça la dérangeait qu'elle vienne ici le week end et qu'ils pourraient rendre leur appartement pour en prendre un plus grand. En soit, ça ne la dérangeait pas bien qu'elle aimerait bien qu'ils soient un couple parfois plus banal.

-Non ça ne me dérange pas

Sa phrase n'était pas un mensonge mais elle sembla parler tout en étant absorbée par sa pensée. C'était elle maintenant qui avait besoins de prendre l'air. Beaucoup trop de choses qui se passent en trop peu de temps. Sa tête se remplissait de question. Etait-elle trop présente ? S'imposait-elle trop ? L'étouffait-elle ? Était-elle un sorte de boulet, d'entrave à sa relation avec sa sœur ? Il lui semblait voir du sous-texte de partout et elle avait du mal à être objective. Elle avait beau être lucide, sans alcool, les émotions jouaient comme tels et c'était difficile de vraiment faire un point maintenant. La jeune femme continuait alors à fixer le vide. L'envie de revoir sa famille lui vint d'un coup à l'esprit. Enfin, sa famille, c'était surtout son père. Elle l'avait recontacté il n'y a pas longtemps, après six ans de silence et avait apprit que sa mère séjournait en hôpital psychiatrique, n'ayant pas supporté la fin de sa carrière. Elle s'était dit, quand elle avait reçu le message, qu'ils auraient pu aller en France tous les deux avec Alexei durant l'été, une semaine ou deux pour lui faire rencontrer son père mais finalement... Après tout ce qu'il venait de se passer, un mois seule ne lui ferait peut-être pas de mal. Son père était quelqu'un de bien, elle n'avait jamais eu à craindre avec lui et elle ne lui avait jamais reproché sa passivité par rapport à la violence de sa femme, comprenant ses raisons. Après, au pire, si elle recroisait Claire, elle saura se débrouiller. Son couple était stable et elle pouvait parfaitement se défendre.

Après avoir finit ce long moment de réflexion, elle sourit, bonne comédienne pour une fois et lui dit:

-Non, ça ne me dérange pas, je comprends. D'ailleurs, j'ai une bonne idée, ça va te permettre de passer du temps avec elle.

La demoiselle le lâcha et alla s'asseoir sur le canapé, étalant ses jambes d'un air calme. Elle l'observa un moment. Elle ne pensait pas qu'il pourrait voir son trouble interne, elle semblait normal extérieurement. Peut-être trop ? La jeune femme l'observa quelques secondes.

-Récemment j'ai contacté mon père, on a discuté et je pensais rentrer chez lui un mois en juillet, je pourrais commencer ma formation en août... Façon ma mère est en hôpital psychiatrique, je ne la verrais pas. Cela me fera du bien, ça fait presque six ans que je ne l'ai pas vu. Et toi, tu pourras profiter de tout un mois avec ta soeur.

Ce qu'Emilie commençait à faire et dont elle ne se rendait pas compte était qu'elle essayait de s'effacer, de devenir plus discrète. Mais plus que ça, c'est vrai que rentrer un peu lui fera beaucoup de bien et tant pis si elle avait d'autres plans à la base. La rouquine sourit alors gentiment.

-Cela vous feras du bien.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mer 20 Juin - 18:00


Je sentais que j'avais tout gâché, je voyais bien qu'Émilie s'éloignait de moi à cause de mon coup de sang tout à l'heure. Et en plus je me permettais de lui demander d'accueillir ma sœur ici, je n'étais pas le plus doué dans les relations et c'était sûrement pour ça qu'hormis Lydia et Émilie je ne m'étais jamais vraiment posé avec une nana. Je relâchai mon étreinte sur Émilie et je fus surpris de la voir sourire. Elle ajouta pour la seconde fois que ça ne la dérangeait pas que sa sœur vienne et que d'ailleurs elle avait eu une idée. La suite de sa phrase était aussi douloureuse qu'un coup de couteau dans le cœur. Tout en parlant elle s'était allongé dans le canapé, moi je continuais de fixer devant moi choqué intérieurement.
Je serrai mon poing nerveusement et murmurai en fixant le fond du salon.

"Ça me va..."

Ma voix était terne et déprimée, je pouvais pas l'empêcher d'aller voir sa famille, surtout si sa mère n'était plus là pour lui mener la vie dur, mais au fond de moi quelque chose me disais qu'elle ne faisait pas ça que pour voir son père, mais pour me fuir aussi. Je venais de décorner, je venais de recommencer la même bêtise qu'avec Lydia. Je me levai doucement du canapé et ajoutai toujours sans la regarder me sentant un peu trahis.

"J'ai besoin de dormir"

Je partis en direction de la salle de bain pour prendre une douche, je marchais un peu mieux je ne risquais plus de tomber. Une fois dans la salle de bain je fermai à clef et je me déshabillai pour prendre ma douche. Une fois sous l'eau je posai mon front contre le mur carreler pour laisser couler mes larmes, les nerfs lâchaient, Lana était en isolement et Émilie voulait partir. Elle ne m'avait jamais dit qu'elle voulait aller en vacances chez son père, on avait même prévu de voir pour partir tous les deux quelque part, mais je ne faisais clairement pas partie de son voyage. Je fronçai les sourcils et reniflai pour ravaler mes larmes. Je me lavai en moins de dix minutes, puis je sortis en boxer de la douche avec une serviette que je frictionnais sur mes cheveux.

Comme souvent quand ça n'allait pas et cela ne m'était pas arrivé depuis mes quinze ans, je m'enfermais dans une sorte de mutisme, je n'avais pas envie de parler alors une fois assise sur le lit, je ne me préoccupais pas de savoir si Émilie était là ou pas, son idée venait de m'anéantir et même si elle n'avait mentionné qu'une idée, c'était déjà trop pour moi, si l'envie de quitter le pays sans moi-même une semaine lui avait traversé l'esprit c'est que quelque chose n'allait pas et forcement cela se passait juste après mon coup sang.

Allongé sur le dos je fixais le plafond alors que le chat vint s'allonger contre mes hanches. Je fermai les yeux et m'endormis quelques heures.
Cinq heures du matin je me redressai d'un coup sur le lit. Assis et essoufflé je cherchais mes points de repère. Le chat ne dormait plus à coté de moi, les lumières étaient éteintes et à coté de moi l'ange roux dormait profondément.

Je poussai un léger juron sans la réveiller et je me frottai le visage avec mes mains. Son idée m'avait tellement chamboulé que j'en avais rêvé cette nuit. Je la voyais avec cette fille, son ex, elles s'embrassaient comme la fois où je l'avais emmené à un de mes concerts. Je murmurai doucement.

"Emie? tu dors?"

Je tournai la tête vers la silhouette espérant qu'elle me réponde.

Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mer 20 Juin - 19:57
Quand elle venait de lui dire qu'elle pensait retourner en France pour voir son père dans l'idée qu'ils puissent être tranquilles entre frère et soeur, elle pensait vraiment bien faire. Bien sûr, au départ, elle voulait qu'Alexei vienne avec elle. Elle adorerait passer des vacances avec lui. Mais il venait de lui dire qu'il avait fait passer Emilie trop au premier plan. Comment pouvait-elle enchaîner en lui demandant de laisser sa soeur une voir deux semaines sans lui ? Et bien qu'elle appréciait Lana, elle n'avait honnêtement pas très envie de l'emmener avec eux là-bas.

Son cerveau avait donc fait cet algorithme simple. Si elle prenait trop de place, elle n'avait qu'à faire en sorte d'en prendre moins. Son cerveau était un peu embrumé par les émotions et celui d'Alexei par l'alcool. Ce n'était pas le bon moment pour avoir une discussion raisonnable et sérieuse. Les deux attrapaient les phrases dans leur malheur pour les tordre, les changer de sorte à ce qu'elles deviennent des armes contre l'un ou l'autre. Et ils avaient beau avoir fait des efforts, un problème de communication persistait encore. Entre l'une qui s'efface dès qu'elle se sent comme un problème et l'autre qui se tait dès qu'il se sent mal... C'était une dialogue de sourd.

La rouquine resta donc bête quand elle le vit continuer de fixer le sol. Au départ, elle cru que c'était encore sous le coup de l'émotion. Mais avec sa réponse terne et triste, elle se demanda ce qu'elle avait fait. La jeune femme essayait de l'aider. Il disait qu'il devait passer plus de temps avec sa soeur, elle le lui donnait ce temps. Et comme ça elle ne culpabilisait pas. Oui passer un temps aussi long loin de lui allait être drôle. Il allait lui manquait. Et se retrouver sans son compagnon qui rythme ses journées allait être terrible. Mais elle ne voulait pas que ça casse un jour car elle est trop présente. Aussi ironique que soit sa phrase.

Il dit alors qu'il devait dormir et se dirigea vers la salle de bain. La rouquine se demanda s'il allait pleurer. Merde, mais où elle avait merder ? Elle n'était même pas capable de lui remonter le moral. Elle se dit qu'elle était nulle et conne. Son sourire artificiel s'effaça aussi rapidement qu'il était apparu et elle se frotta le crâne. Qu'est-ce qu'elle avait fait de travers bon sang ? Et puis c'était lui à la base qui l'avait attaqué. Pourquoi elle se faisait du sang d'encre ?

La jeune femme se leva alors et se posa à la fenêtre. C'était elle qui avait besoins de boire maintenant. Mais elle ne le ferait pas. Cependant, il lui semblait difficile de dormir maintenant. La demoiselle décida alors de se faire une tisane. Oui, au printemps. Mais il fallait qu'elle se détende et qu'elle réfléchisse. Qu'est-ce qu'elle avait fait de mal bon sang ? Pourquoi elle n'arrivait pas à comprendre qu'elle était importante pour lui ? Sur le papier, elle savait qu'il l'aimait mais en pratique, elle n'était pas habituée à ce qu'on s'attache à elle. La jeune femme dû attendre que sa boisson soit prête pour mettre du sucre et s'assoir le regard dans le vide. La chaleur la détendit un peu mais les émotions étaient encore vives et elle savait au fond d'elle qu'elle devait dormir pour avoir une vision plus claire de ce qu'ils avaient tous les deux faits.

Elle se couchera qu'une heure après lui. Elle s'approcha du lit mais espérant très fort qu'il lui dise quelque chose de rassurant. Mais rien, il dormait et de toute façon, c'était des pensées impossibles vu la situation dans laquelle ils étaient en ce moment. Le demoiselle se changea dans un de ses t-shirt trop grands pour elle et se glissa dans les couvertures. Elle s'endormit bien une demie heure plus tard, dos à lui.

Un sursaut. Elle venait de sursauter. Elle venait de sortir du sommeil à cause d'un mouvement brute. Son coeur battu un peu vite, se sentant perdue. Par le mouvement des draps, elle comprit qu'il était assit et fit semblant de ne rien savoir. Il jura doucement puis il se passa quelques secondes avant qu'il ne lui demande si elle était réveillée. Il l'avait sentit sursauter ? Ou c'était juste car il avait envie de discuter ? Elle hésita. Elle était fatiguée et si c'était pour se disputer, elle allait vite craquer. Mais d'un côté, il ne devait plus être influencé par l'alcool et Emilie se sentait relativement calme. La jeune femme serra un peu les poings avant de marmonner d'un voix effacée par le sommeil, dos à lui.

-Tu sais... Je pensais que ça te ferait plaisir...Tout un temps avec ta soeur. Je voulais pas te blesser encore plus.

Elle se rendait compte que c'était maladroit maintenant et elle culpabilisait un peu stupidement. La fatigue l'empêchait aussi de prendre défense pour son avis à elle. Emilie avait juste envie qu'il n'y ai plus de tension.

-Et puis c'est même pas ce que je voulais au départ...Au départ je voulais qu'on parte tous les deux pour que tu rencontres mon père. Je lui ai parlé de toi et il avait l'air d'avoir envie de te voir.

Elle sourit doucement en pensant à cela.

-Il est très gentil cet homme. Mais vu que tu disais que tu voulais voir ta soeur plus longtemps. J'sais pas, ça t'aurais fait du bien.

Et aussi qu'elle se sentait comme si elle prenait trop de place. Mais ça elle ne le dira pas. Elle avait l'impression d'être totalement fautive , elle était fatiguée, crevée. Et elle voulait juste la paix, qu'importe si elle avait raison ou tort. Elle avait juste besoins de tendresse. Qu'importe s'il lui avait fait du mal. Elle preferait être fautive et que tout redevienne comme avant. Elle se tourna vers lui doucement et le regarda. Emilie avait des cernes mais son regard était surtout celui d'une petite fille.

-Je suis désolée Alex... Je suis nulle
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Lun 25 Juin - 12:00


Le calme régnait dans la chambre, un silence si pesant que mon cœur se comprimait. Je demandai à mon ange roux s'il dormait et le silence continuait de peser jusqu'à ce que finalement elle me réponde. C'était la suite de la conversation. Je l'écoutais sans un mot la laissa s'expliquer. L'alcool s'étant évaporée, je pouvais mieux comprendre ses paroles. Je soupirai et quittai le lit pour aller dans la salle de bain. J'avais la bouche pâteuse et sûrement des relents d'alcool, hors de question que je lui parle dans cet état. Je laissai la porte entre ouverte et elle pouvait entendre que je me brossais les dents, c'était aussi un moyen pour moi de bien imprimer ses mots afin de ne pas mal comprendre une phrase. Au bout de trois minutes je revins dans la chambre en éteignant la lumière et je me hissai dans le lit derrière elle en collant mon corps à son dos. Je passai ma main autour d'elle, même si elle venait à se crisper ou bien à me repousser, je ne la lâcherais pas et je lui murmurai à l'oreille d'une voix tendre malgré la fatigue.

"Ma sœur va chez mon père pour les vacances, c'était prévu."

Je fermai mes yeux pour repenser à mon rêve, puis je décidai de le lui raconter pour qu'elle comprenne pourquoi son départ en France sans moi me blessait.

"Cette nuit, je t'ai vu en France, tu riais avec ta famille, tu ne pensais pas à moi. Puis il faisait nuit , tu étais allongée dans un lit rouge avec...cette fille sur toi, celle qui t'a embrassé au concert, tu semblais heureuse et tu m'oubliais."

Mes doigts se crispaient un peu sur le t shirt de la belle, puis je soupira dans les cheveux roux de ma petite amie. Au bout de quelques secondes je reculai mon visage la voix étranglée par mes émotions.

"Émilie...tu m'as annoncé ton envie de partir en même temps que tu...j'ai senti quand je t'ai pris dans mes bras, je dégoutais et ensuite tu m'as annoncé sa...voila pourquoi je me suis sentis mal. Dans ma tête on devait partir en vacances toi et moi et pas toi toute seule"

Je la serrai un peu plus contre moi sans lui faire de mal, puis je lâchai une phrase poignante.

"Lydia ne m'a pas pardonné, elle m'a enfoncé et j'ai l'impression que va faire pareil... la preuve tu m'as parler sans me regarder. Hier j'étais ivre...avec Lydia je ne l'étais pas elle avait dépassé les limites et toi je t'aime..."

Je desserrai mes bras pour la laisser partir, se retourner ou rester comme ça, puis je lui demandai.

"Emmy... tu le sais que je te voulais pas de mal, j'ai déconné, mais...me quitte pas pour sa s'il te plaît"

C'était tellement douloureux de sentir mon cœur se compresser, si elle savait, si elle savait que si elle me quittait je finirais plus bas que terre... Toute ma vie j'avais vécu pour ma sœur et depuis quelques mois je vivais pour Émilie et je n'avais jamais été aussi heureux que maintenant. J'étais un gros débile de lui avoir lancer ça à la figure, la réalité c'est que je m'en voulais à moi-même, n'était pas la faute d'Émilie mais la mienne.

Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 25 Juin - 21:23
Elle avait du mal à évaluer l'heure qu'il était et au vu de son état, certainement très tôt. Et dire que elle devait travailler aujourd'hui...Mais d'un côté, elle était tellement ailleurs qu'elle s'en foutait un peu. Le cerveau de la jeune femme n'avait qu'une idée: se sentir en paix. Quoi qu'ils puissent se dire, son geste lui avait fait du mal et elle voulait vite étouffer pour que tout redevienne comme avant. Mais elle était forcée de reconnaître qu'elle avait beau faire de son mieux, il persistait toujours des problèmes de communication dans ce couple. Emilie ne voyait pas comment faire mieux. Elle avait l'impression de faire tellement d'efforts. En fait, elle finissait par se demander si le problème n'était pas elle tout simplement. Elle était un aimant à conneries. Et ça depuis toujours. Elle avait l'impression de tout merder. Elle a détruit la carrière à sa mère, a abandonné son père seul avec ce serpent, a fait souffrir Claire, a inquiété de nombreuses personnes, a réussi à compliquer les choses en ramenant un gosse et continu de penser à lui et de chercher de ses nouvelles, et a gardé une clef USB pouvant être dangereuse. Le dernier en date du coup était son incapacité à remonter le moral de son copain, le blessant même plus. Parfois elle ne comprenait tout simplement pas commet il faisait pour encore la supporter.

Pendant qu'elle parlait, elle le sentit se lever, allant se brosser les dents. Etait-il en train de l'ignorer ? Elle ne savait pas trop s'il l'avait écouté. Et s'il était finalement fâché et que ce qu'il lui avait dit était juste un sorte de reflex après un cauchemar ? Emilie devait se calmer avant de partir dans des scénarii tirés par les cheveux. Surtout que son cerveau n'était vraiment pas apte à supporter cela. La jeune femme se contenta alors de parler, ne sachant pas vraiment à qui elle parlait. Elle avait réussi à culpabiliser même si elle n'était pas totalement en faute. La jeune femme était juste beaucoup trop maladroite quand elle a ce genre d'idées "brillantes". Mais finalement, son amant alla se recoucher puis se colla à son dos, passant un bras autour d'elle. La rouquine ne parut pas spécialement craintive, étant beaucoup trop crevée pour avoir peur. A croire que si elle entendait une explosion, elle ne réagirait même pas. Il lui dit alors que c'était prévu dans tous les cas que sa sœur rentre chez son père pendant les vacances. Et Emilie se dit qu'elle était stupide. Elle aurait pu au moins se renseigner au lieu de partir beaucoup trop loin dans ses spéculations. La demoiselle n'avait même pas la force pour répondre quelque chose à sa connerie précédente.

Mais ce fut Alexei qui continua. Il lui expliqua son rêve. Un rêve qui la fit un peu serrer des dents. Elle l'avait vraiment blessé. Elle lui avait fait peur. Ou du moins craindre qu'elle allait l'abandonner. Et pourtant elle le savait qu'il avait cette crainte en général. Mais avec les émotions et son côté "le destin s’effondre sur moi", elle n'avait pas réfléchit. Et puis elle voulait vraiment partir avec lui. Revoir le père après six ans, lui présenter sa nouvelle vie... C'était inespéré. Elle culpabilisait beaucoup de l'avoir laissé seul et il ne lui en voulait même pas. Elle voyait la chance du pardon.

Les doigts de son copain se serrèrent sur son t-shirt. Sa voix était étranglée par les émotions. Cela lui brisait le cœur. Il continuait de lui expliquer sa peine, enfonçant la rouquine dans son sentiment. Il lui donnait des mots comme des bombes. Et finalement, il la relâcha. La jeune femme laissa quelques secondes le temps d'assimiler tout cela puis se retourna pour se retrouver face à lui. Elle l'observa avec difficulté, la lumière étant assez faible. Elle voyait son visage sans vraiment le voir, le connaissant par cœur et les seuls indices étaient suffisaient.

-Je ne te quitterais pas pour ça...On est plus fort que ça. Je sais très bien que t'étais ivre, que tu contrôlais pas... C'est juste que...


Elle ne savait pas si elle pouvait lui dire mais en même temps c'était un ressentit qui existait vraiment en elle. Elle ne voulait pas l'ignorer. La demoiselle avait donc un léger sourire, un peu jaune. Elle était beaucoup moins dans l'émotion qu'avant, la fatigue y jouant beaucoup.

-Je pensais pas... Même ivre, que tu serais capable de m'attaquer. Enfin, j'ai été naïve je suppose. Et je te blâme pas. C'est moi qui... Enfin...En plus je savais que ça s'était déjà produit... Mais ça m'a choqué quoi...


La demoiselle rigola nerveusement, baissant un peu le visage.

- Tu sais, je réagis pas très bien à la violence... J'ai un petit passé avec ça. On a été violent avec moi, j'ai été violente sur d'autres pour me venger et j'veux pas retomber dans ce cercle. Vraiment, j'veux pas avoir peur de toi, ça nous blesserait tous les deux... Mais je veux pas non plus que ça t'empêche de t'exprimer. C'est à cause de ça qu'on en a finit comme cela.

Elle laissa encore quelques secondes dans sa lancée.

- Et quand t'as parlé du fait que tu t'étais trop focalisé sur moi, avec toutes ses émotions dans ma tête, j'ai cru que tu disais que j'étais...Je sais pas, trop envahissante , trop "là", que j'entravais ta relation avec ta sœur. Et je sais que j'ai déjà fais plein de conneries dans notre couple et j'sais même pas comment tu fais pour ne pas t'être enfui. N'importe qui serait partit. Et je voulais...Peut-être un peu m'effacer, être utile pour une fois... Et tu vois, j'ai même pas réussi à t'aider. J'ai même fait le contraire.

La jeune femme se frotta un peu le visage. Elle parlait peut-être un peu trop mais fallait que ça sorte. La demoiselle s'approcha de lui pour se coller contre cette source de chaleur, posant sa tête contre sa clavicule. Elle pensait faire une différence, passer pour celle qui rien qu'avec ses mots l’apaiseraient, celle à qui il ne pourrait pas lever le petit doigt. C'était une désillusion un peu violente.

-Pardonne-moi s'il te plait.

Et pourtant elle avait tellement essayé de faire de son mieux pendant sa période de déprime. A croire qu'elle n'arriverait jamais à faire ce qu'elle essaye de faire.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mar 26 Juin - 14:49



Depuis notre arrivée en Angleterre, tout le monde me disait de laisser Lana vivre et on me conseillait de vivre un peu ma vie. Depuis l'arrivée d'Émilie je vivais enfin pour moi et ce qu'il venait d'arriver à ma sœur me faisait avoir des remords et au fur et à mesure des explications d'Émilie je comprenais enfin que je venais de lui faire croire que c'était à cause d'elle tout cela alors que non. Je buvais les paroles de la rouquine, quand elle se tourna pour me faire face, je déviai un peut le regard honteux. J'avais tellement honte qu'elle me voit comme ça, c'était la deuxième fois qu'elle me voyait bourré. Quand elle se colla à moi je l'enlaçai instinctivement en murmurant doucement.

"C'est ma faute. Je t'aurais jamais fait de mal, il est hors de question que je touche à nouveau à l'alcool...je veux pas prendre le risque de te refaire du mal."

Je fis doucement monter mes mains dans ses cheveux pour la garder contre moi et ne plus avoir peur de la perdre. Je soufflai dans son coup âpres avoir enfoui mon visage dedans et je murmurai.

"Quand je disais que j'avais délaissé ma sœur ce n'était pas contre toi, mais contre moi, je n'ai pas réussi à tout gérer et tu n'y es pour rien. La preuve tu es prête à l'accepter le week-end avec nous . "

Je reculai un peu mon visage et je tentai de déchiffrer son visage, je voulais savoir si elle pleurait, si elle m'en voulait encore ou pas. Délicatement mes lèvres frôlaient les courbes de son nez, je sentaient son souffle chaud contre ma bouche alors que ma respiration se saccadait doucement. Je murmurai alors doucement tandis que mes lèvres descendaient vers les siennes et que mon corps s'écrasait doucement contre le sien.

"Émilie...je suis désolé pour tout je recommencerais plus je te le promets, je suis par quelqu'un de violent tu le sais"

Je pouvais sentir chaque battement de son cœur, chaque mélodie de sa respiration, son odeur m'enivrait déjà, mais je ne voulais pas la mettre mal à l'aise, alors je reculai doucement mon visage du sien et je lui murmurai en descendant mes mains dans le bas de son dos sur le t-shirt.

"Si tu veux partir seule en France je ferais avec, mais jure-moi de pas te faire avoir par cette fille...surtout avec ce qu'il vient de nous arriver."

La plupart des infidélités arrive comme ça, le couple subit un moment de fragilité et hop la porte est ouverte si quelqu'un arrive à jouer sur la corde sensible. J'ajoutai alors avant sa réponse.

"Je sais que je ne suis pas drôle...mais tu sais que tu peux tout me dire je t'ai toujours écouté, alors si quelque chose ne va pas je veux qu'on le règle avant que tu partes si jamais tu pars seule..."

Je passai doucement ma main dans les cheveux de l'ange roux sans un mot de plus la laissant parler, se confier ou juste rester dans ce silence.

Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mar 26 Juin - 18:53
Elle retrouvait cette chaleur contre lui. Elle en avait besoins pour que son corps comprenne qu'il n'était pas une menace puisqu'il ne suit pas toujours l'esprit. Elle humait son odeur directement contre son cou nu d'un air plus calme. Elle venait de lui dire ce qu'elle avait vraiment pensé de ses mots. Mais elle était sûre que s'il lui avait dit ça, cette histoire avec sa sœur, dans une situation tranquille, ça aurait passé. C'était vraiment parce qu'elle s'était sentit l'espace de quelques secondes en danger et rejeté et qu'elle s'était faite une montagne de ses mots. Mais son angoisse, disparue par le sommeil et calmée par sa tendresse fit qu'elle préférait rester tranquille. Il lui dit alors que c'était de sa faute et qu'à l'avenir, il ne toucherait plus à l'alcool pour que ça ne se reproduise pas. Cela rassura au fond la rouquine, il n'était pas bon de toujours se réfugier dans la boisson surtout quand on a tendance à faire n'importe quoi après. En l'occurance, Alex n'était pas du genre à rigoler bêtement comme le faisait Emilie quand elle était ivre. Non, les fois où elle l'avait vu, il devenait misérable ou violent. Finalement, il la rassura en lui disant qu'elle n'y était pour rien dans ses remords. Elle l'écouta, les yeux à moitié fermés. Ses mains glissèrent dans son dos et ses lèvres s'approchèrent des siennes alors qu'il continua de parler. Il continuait de dire qu'il n'était pas quelqu'un de violent. Bon, ça c'était peut-être encore à voir. En tout cas, il pouvait être impulsif mais il n'était pas violent proprement parlé, ce n'est pas un bagarreur.

-Je sais, chuchota la demoiselle

Finalement, il lui dit qu'elle pouvait partir seule en France si elle le voulait mais qu'elle devait faire attention à Claire. Cela irait certainement, elle ne l'attirait pas du tout. Et c'était le même cas au concert. Il y avait eu un baiser mais Emilie y avait été forcé. De toute façon, elle aimerait y aller avec lui. Il y a certainement une petite chance qu'il la croise là-bas, créant une petite tension mais la rouquine était sûre qu'elle s'était calmée depuis. En fait, elle espérait enterrer la hache de guerre. Elle culpabilisait sur trop de choses qu'elle avait faite en France. Il était temps de réparer les erreurs. D'ailleurs il rajouta qu'elle pouvait se confier si elle avait quelque chose à dire. Là maintenant, rien ne lui venait. Il y aurait bien des choses à dire mais ce n'était pas le moment et une Emilie qui se confie avec le cerveau à moitié éteint n'était pas la meilleure des choses. La demoiselle resta alors dans le silence et alla chercher son portable au sol pour rapidement pour se remettre devant lui. Elle alla dans ses messages et lui traduit ce que son père lui avait envoyé.(vu qu'il parle français ):

-"Bonjour Emilie, c'est vrai que ça fait longtemps, blablablabla, ce serait avec plaisir que tu viennes avec ton petit-ami, je serais ravis de le rencontrer. Je suis heureux que tu ais trouvé le bon"

La jeune femme mit l’appareil à nouveau en veille puis le regarda d'un léger sourire en se recollant contre son corps.

-J'aimerais vraiment qu'on parte tous les deux Alexei. Tous les deux à Paris. On s’achètera même un porte clef de touriste en plastique rose en forme de tour Eiffel si tu veux.


Emilie rigola doucement et s'approcha de ses lèvres pour l'embrasser doucement mais assez longtemps, le reprenant plusieurs fois le temps de respirer.

-Je t'aime, chuchota-t-elle tout proche de lui, les yeux se fermant comme si elle pouvait se rendormir à tout instant.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Ven 29 Juin - 15:03



Moi qui aimais la solitude j'étais le premier surpris en voyant que l'idée qu'Émilie aille dans un autre pays sans moi m'inquiétais. Émilie se desserra un peu de mes bras pour récupérer son téléphone au sol. Doucement elle me traduisit le SMS de son père. J'écoutais avec attention ce qu'elle me disait.
Émilie revint se blottir dans mes bras et instinctivement je la serrai contre moi. Elle m'expliqua qu'elle avait envie qu'on parte tous les deux à Paris et même si j'avais déjà visité cette ville une fois pour un concert, je sentant que cette fois-ci ça serait totalement différent vu que je serais avec elle. Je ricanai un peu quand elle me parla d'un porte-clefs tour rose. C'était tellement moche ces porte-clefs mais je serais capable d'en prendre un juste pour la voir rire.
Ses lèvres se collaient contre les miennes, elle reprenait possession de celle-ci à chaque fois qu'elle reprenait son souffle et quand son petit je t'aime résonna contre moi, je murmurèrent doucement.

"Merci..."

J'avais encore du mal à m'ouvrir niveau sentiment, mais j'étais sûr qu'Émilie savait le bien qu'elle me faisait avec ce petit mot. Si les paroles étaient dures à sortir pour moi, les gestes étaient plus simples, avec une grande douceur, je passai mes mains dans ses cheveux tout en approchant de nouveau mon visage du sien. Je pris lentement possession de ses lèvres une nouvelle fois alors qu'une de mes mains descendait tout doucement dans son dos. Ma main s'immisça alors sous le haut qu'elle portait afin de frôler délicatement la peau de son dos.

Je savais qu'elle n'aurait peut-être pas envie d'intimité avec moi cette nuit, mais je voulais tout de même tenter ma chance afin de lui prouver l'amour que je lui portais. Petit à petit mon corps se colla contre le sien alors que je continuais de l'embrasser avec envie. Lorsque je stoppai notre baiser pour parler, je murmurai doucement contre elle.

"Je...je tiens tellement à toi Emie. M'abandonne pas"

Mes lèvres descendirent doucement dans son coup, sur sa clavicule, je sentaient sa chaleur, son odeur, tout ce qui pouvait me rassurer et ça faisait son effet. Mes lèvres remontaient le long de son coup, puis vers son oreille et je murmurèrent doucement.

"Je peux?"

Ma main remonta sur ses côtes doucement jusqu'à se stopper non loin des courbes de sa poitrine, je ne voulais rien tenter sans son accord, je savais que j'avais fait une connerie et je pouvais comprendre qu'elle me refuse et je ne lui en voudrais pas. Tout ce que je voulais c'était lui faire oublier ce que j'avais fait. Ce qui était sûr c'est qu'à partir de maintenant je ne toucherais plus une goute d'alcool, il était hors de question que je perde encore une fois mon sang-froid.

Citation.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» aide pour se loger...
» Exprimer une idée à l'aide de figures de style
» Petite Aide pour mon rapport de Stage de 3ème
» demande d aide contre la solitude
» Besoin d'aide pour l'ATP 6e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Camden Town-
Sauter vers: