AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: North London :: Camden Town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Wanna join me? - Feat Alexei

Morgane Lafontaine
IRS |:| Première année
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1152-n-aime-pas-le-citron-morgane-terminee

Jeu 17 Mai - 22:46
Pour une fois que je me décidais enfin à sortir, il fallait que tout le monde me dévisage. Si c'était une femme, je ne faisais que baisser les yeux, mais si c'était un homme, je changeais directement de trottoir. Et l'on pouvait me trouver, slalomant de trottoir en trottoir. J'agissais de manière impulsive. Je ne contrôlais pas vraiment ce que je faisais. J'avais une peur bleue du sexe masculin maintenant, car, dans mon esprit, ils étaient assimilés à un très mauvais souvenir dont je souhaitais absolument me débarrasser. Mais il fallait que je fasse un travail monumental sur moi-même. Je comptais vraiment le faire, mais je savais pertinemment que cela allait me demander bien du temps, et je n'étais même pas sûr que cela allait marcher. J'avais une très longue robe, avec laquelle j'espérais cacher mes brûlures, sans grand succès.

En slalomant de trottoir en trottoir, je finissais par me rétamer en tapant mon pied contre le rebord du trottoir, la tête en avant. Ce qui me fit extrêmement mal. Mais en rouvrant les yeux, je voyais un homme qui tentait de m'aider à me relever. Par pur réflexe, et sûrement dans un instinct pitoyable de pseudo-survie de ma part, je m'enfuyais en courant, sans me retourner. Il devait sûrement me prendre pour une folle, mais je ne m'en souciais guère. Il fallait que je me cache. Au final, je pensais que ce n'était pas une si bonne idée de ça. J'aurais du rester dans ma chambre. Mais je ne pouvais pas revenir en arrière. J'agissais de manière extrême, mais je ne pouvais pas me contrôler sur ce domaine-là. Même si mon psy voulait m'aider, je ne savais pas par où commencer.

J'étais donc là, dans la rue, sans vraiment savoir quoi faire. J'avais les mains en sang, je tremblais comme une feuille, et impossible de me calmer; Il fallait que je trouve un endroit où il n'y avait que peu de monde. Pour pouvoir enfin essayer de me calmer, car j'en avais grand besoin. Tout ça à cause d'un enfoiré. Je n'avais eu aucun remord à le tuer, car c'était tout ce qu'il méritait. Il ne méritait que ça, après tout ce qu'il m'avait fait.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Sam 19 Mai - 19:56


Deux jours, deux jours que mon père m'avait appelé pour m'expliquer que Lana avait eu une grosse hallucination et qu'elle avait blessée une de ses camarades d'école. Ma petite sœur venait d'être envoyé en isolement et elle refusait tout appel vidéo, elle se coupait du monde et ne voulait pas parler, pas même à moi. Complètement anéantie j'avais pris quelques jours de congé pour me calmer, la seule qui arrivait à m'apaiser était Émilie qui savait comment me prendre et malgré tout j'arrivais encore parfois à l'envoyer promener.

Puisque je tournais en rond dans l'appartement quand Émilie sortait pour sa vi professionnelle, j'avais décidé aujourd'hui de sortir en ville pour me calmer.
Je passai une partie de ma journée dans un pub que je connaissais histoire d'écouter quelques groupes de rock jouer. Je fis attention à ne pas trop boire, ce n'était pas le moment que je finisse ivre mort dans le caniveau, Émilie serait furieuse et on n'avait pas besoin de ça en ce moment.

En milieu d'après-midi je sortis enfin dans les rues pour me promener et prendre l'air. Parfois je jetais un œil à mon téléphone histoire de savoir si Lana avait tenté de me joindre, mais non toujours pas et je commençais à en avoir marre, j'avais besoin de la voir, de voir ma sœur et de savoir qu'elle allait bien. Au détour d'une rue je remarquai une silhouette de femme qui tremblait. Je me demandais ce qu'elle avait alors je m'approchai doucement et demandai calmement.

"Mademoiselle? vous allez bien?"

Je baissa les yeux et vit ses mains. Elle ne semblait pas dans un très bon état. Pour être honnête elle m'intriguait. Quelque chose n'allait pas en elle. Je gardai alors mes distances et demandai.

"On vous a fait du mal? je peux appeler la police si vous voulez"


J'avais vécu suffisamment longtemps avec ma sœur pour savoir qu'une fille qui tremblait et qui semblait blessée était une fille qu'il ne fallait surtout pas toucher. Et je pris de nouveau la parole pour lui expliquer que je n'étais pas là pour lui faire du mal.

"Je ne vous ferai pas de mal, je m'appelle Alexeï Thomson, est-ce que je peux vous aider?"

Ce qui était sûr c'est que je ne lui courrai pas après, je n'étais pas d'humeur à forcer pour donner mon aide, j'étais d'humeur certes à aider mais faut pas abuser non plus, car moi aussi j'ai besoin d'aide. J'espérais juste ne pas être tombé sur une folle qui allait me planter dans cette ruelle.

Citation.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Lafontaine
IRS |:| Première année
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1152-n-aime-pas-le-citron-morgane-terminee

Hier à 17:02
Je devais sûrement attirer l'attention, mais ce n'était pas ce qui me préoccupait le plus. Je n'arrêtais pas de saigner des mains, et je n'avais aucun moyen de stopper tout ça. Je devais réfléchir. Réfléchir alors que j'avais horriblement mal aux mains. Ce n'était pas la période propice pour cela. Je restais donc, dans mon coin, à trembler comme une feuille, fixant le sol, sans rien dire. Tout ça à cause d'eux. Je détestais ce genre de situations, mais je n'y pouvais pas grand chose. Il fallait que je fasse avec, tant que je ne faisais pas un long travail sur moi-même. Et pour cela, il fallait que je remette en question ma vision des choses. Ce processus allait être très long, mais je ne savais pas vraiment comment le démarrer. Il me fallait de l'aide, tout simplement, et je me devais d'en trouver.

Alors que j'étais assise, là, dans le silence le plus total, une voix, qui visiblement s'adressait à moi, se fit entendre. Je n'eus même pas besoin de lever la tête pour trouver l'origine de cette voix. Le ton de voix suffisait généralement. Gardant les yeux au sol, je savais qu'il y avait un homme à côté de moi. Mais pourquoi était-il ici? Qu'est-ce qu'il me voulait? Pourquoi moi? Un panel de questions de ce genre me trotta dans la tête, sans que je ne puisse leur donner une réponse correcte. Il n'avait tout de même pas l'air d'avoir envie de partir. Mais bon sang, qu'est-ce qu'il voulait? Je me mis à trembler encore plus, sans vraiment pouvoir m'en empêcher. Il allait sûrement me prendre pour une folle ou un truc du genre, mais je n'en avais pas grand chose à faire. Il fallait que je me calme, mais comment?

Néanmoins, il fallait que je réponde. J'avais été éduquée de façon à ne jamais laisser les gens sans réponse. Et lorsque j'étais en face d'un homme, et que je répondais à l'une de ses questions, généralement, il tentait de poursuivre la conversation. Ce qui ne me mettait clairement pas à l'aise, mais quand j'étais avec ma famille durant de rares moments, ils me protégeaient. Mes parents comprenaient mon geste, même s'ils avaient eu besoin de temps pour le comprendre. Mon ex avait manifestement tenté de m'assassiner, et ce n'était pour eux que de la légitime défense, après-coup. Je gardais une voix calme, même si je tremblais comme un marteau-piqueur.

- Pourquoi... vous voulez m'aider... Je vais très bien.... très bien...

Je mentais. Mais au fond de moi-même, j'espérais qu'il allait me laisser tranquille. Mais je savais très bien que cela n'allait pas être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Aujourd'hui à 14:24


Cette silhouette assise ne m'inspirait pas confiance, mais mon côté protecteur m'interdisait d'abandonner une femme dans une rue déserte en pleine ville. Le coin n'était pas malfamé certes mais on n'était jamais à l'abri de rien. Elle se décida tout de même à me répondre, un léger sourire s'afficha sur mon visage malgré ma colère et tristesse de ces derniers jours. Je lui annonçai alors doucement.

"Vous mentez aussi mal que ma sœur...elle tremble souvent quand elle a des hallucinations dans son école de connard"

Elle s'en fichait surement de ma vie, mais parler de ma sœur me faisait du bien, c'était ma façon à moi de m'assurer au fond de moi que Lana allait bien malgré son isolement. C'était tellement long une semaine sans avoir de contact avec elle. Bref au final je pris une grande inspiration et j'observai la jeune fille au visage caché par ses cheveux vu qu'elle fixait le sol. Je l'informai alors.

"Écoutez si vous m'assurez que vous aller bien et que vous n'avez pas besoin de d'aide je m'en irais, mais les rues ne sont pas sûres dans ces grandes villes. Je peux être vous escorter quelque part!,"

Je n'étais pas le genre à forcer les gens et pour être honnête j'avais moi aussi pas envie d'être avec du monde aujourd'hui, alors si elle me disait de m'en aller, je le ferais. Mais au si au contraire elle voulait que je reste, je le ferais car il était hors de question que je laisse une fille dans la merde. Je me sentais déjà coupable de ne pas avoir aidé ma sœur. Pour moi c'était de ma faute si elle était en isolement, si je lui avais téléphoné comme je le faisais tous les jours depuis des années, si je n'avais pas oublié de le faire ce matin-là...elle ne serait pas en isolement et la gamine à l'hôpital n'y serait pas.

Nerveusement je frottai mon visage avec mes deux mains attendant que l'inconnue me réponde. Si jamais elle me disait de me tirer, je quitterais doucement la rue sans un regard ni un geste pour continuer ma journée de merde. Mais si au contraire elle me disait de rester, je me mettrais à sa hauteur sans la toucher afin d'être à son écoute en lui demandant ce qui n'allais pas et en quoi je pouvais lui être utile.

La ville n'était pas la plus animée en ce moment, le temps était maussade même s'il ne pleuvait pas et donc forcement les gens préféraient rester chez eux au chaud.
Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Camden Town-
Sauter vers: